AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 


Une de perdue et....une de rencontrée {Feat Milena}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Pensionnat :: ◄ Premier étage :: ► La bibliothèque
MessageSujet: Une de perdue et....une de rencontrée {Feat Milena} Lun 19 Sep - 21:46

 

[Une de perdue et....une de rencontrée]

Milena et Amelia


Je me réveillais tôt éclairée par les rayons entrants du soleil et posais mon bras sur mon visage. Nous étions samedi matin et Skadi avait insisté pour que nous évitions la piscine afin d'aller « chasser » en réponse à une promesse que je lui avais faite quelques semaines plus tôt.


*Aller dépêches-toi ! Plus tu te lèves tôt et plus on aura de chance de tomber sur une proie acceptable

*Tu comptes chasser quoi exactement ? Je doute que nous allons tomber sur un sanglier au milieu du pensionnat


Se disant, je me levais comme elle me l'avait demandé et ouvrait les rideaux de mon côté de la chambre. Le temps était assez clément et j'étais même prête à mettre une de mes jupes. De l'autre côté, Merry dormait toujours dans un profond sommeil.


*Arrête de te distraire et allons-y


Je la sentais trépigner à l'intérieur de ma tête et sans savoir pourquoi sa joie me contamina et je me dépêchais de faire ma toilette avant d'enfiler une jupe plissée bleu marine m'arrivant à mi-cuisse et un chemisier blanc sur lequel je refermais une veste style sweatshirt rose pâle. Je terminais d'assortir ma tenue en glissant un nœud aux couleurs de ma jupe dans mes cheveux et de finir avec mes baskets en toile rose elles aussi.


*Je prends mon sac et on y va, l'informais-je

*Très bien mais prend des lunettes de soleil, tu sais bien qu'il m'irrite si il tape trop fort


Je m'exécutais sans râler car je savais que cela la dérangeait vraiment et qu'après il lui arrivait de me jouer des tours jusqu'à ce que je rentre dans ma chambre à l'abri de l'astre.

Je pris mon sac et quittais donc la chambre sur la pointe des pieds pour ne pas réveiller ma camarade encore dans les bras de Morphée.


*Tu sais je pense que si tu avais passé plus de temps hors de ta montagne tu apprécierais plus la chaleur du soleil


Je l'entendis ricaner amèrement mais elle ne répondit pas à ma pique préférant ne pas y faire attention.
Je quittais le dortoir sans vraiment croiser d'autres élèves. À cette heure-çi ils devaient tous dormir enfin pour ceux qui ne rentraient pas chez eux le week-end.

Mon ventre réclama alors à manger et je sortis donc un paquet de Mikado de mon sac avant de l'ouvrir et de commencer à déguster mes petits bâtonnets. Je venais de sortir et l'air doux me caressait légèrement le visage. Pour le confort de mon hôte je repris :


*La lumière ne te gêne pas trop ?


Après quelques secondes elle prit la peine de me répondre :


*Ça peut aller pour l'instant, merci de demander.


Au moins ne serait-elle pas trop ingrate pour le moment.


*Tu sais que j'entends tes pensées...bon finit de manger, on part à la chasse !


Je soupirais avant de me décider à ranger mes friandises pour plus tard.


*On commence par quoi ?

*La première chose à faire c'est de trouver le lieu idéal après je t'expliquerais la suite en temps voulu. Pour commencer on devrait chercher un parc ou quelque chose du genre


Je m'exécutais donc et empruntais l'allée à la recherche d'un endroit semblable lorsque je remarquais un objet brillant au sol.


« Qu'est ce que c'est ? »

Je m'approchais du-dit objet avant de me rendre compte qu'il s'agissait de clés. Je m'en saisis et cherchais du regard à qui elle pouvait bien appartenir mais il n'y avait personne aux alentours.


*Laisse ça par terre on a mieux à faire que de trouver le pauvre imbécile qui a perdu ses clés

*On ne peut pas faire ça ! M'écriais-je intérieurement. Imagine que cette personne ait des problèmes sans son trousseau. Nous nous devons de l'aider !


Elle soupira sachant que quand il était question d'aider les autres elle ne pouvait rien faire contre moi.


*D'accord mais après on retourne chasser !


Je la remerciais d'un piaillement avant de me mettre à étudier les clés afin de trouver leur propriétaire. Cependant rien ne me donnais d'indice quand à sa provenance. Je commençais à me décourager lorsque Skadi m'offrit quelques conseils bienvenus.


*Tu as un autre pouvoir qui pourrait t'aider mais il va falloir que tu fasses tout ce que je te dis.

*C'est vrai ? Cool alors, dis moi quoi faire !


Je souriais telle une imbécile car j'allais pouvoir aider quelqu'un grâce à un de mes nouveaux pouvoirs.


*Tout d'abord, je veux que tu fermes les yeux et que tu fasses le vide dans ton esprit. Bien maintenant concentres-toi sur ce que tu tiens dans ta main et dès que tu es prête, ouvre les yeux.


Je m'exécutais tout en expulsant lentement l'air de mes poumons et lorsque je me sentis enfin prête, j'ouvrais les yeux.

Il se produisit alors plusieurs choses incroyables, déjà ma perception du monde était altérée, un peu comme dans un rêve. Je pouvais voir « l'aura » des clefs, enfin plus précisément je voyais une sorte de nuage bleuté autour de celles-ci et en faisant bien attention, je pouvais voir le « trajet » qu'elles avaient emprunté. C'était vraiment incroyable et je ne m’empêchais pas de lâcher un « Wouah » d'exclamation. Je suivis donc la trace et m'arrêtais lorsque je croisais mon regard dans la fenêtre  d'un bâtiment. C'était vraiment déconcertant, mes yeux luisaient d'un éclat surnaturel.


*Euh..Skadi ?

*Ne t'en fais pas avec de l'entraînement cela va disparaître

*Je veux bien mais imagine que je crois quelqu'un extérieur à la section 'M'

*Tu n'as qu'à mettre tes lunettes de soleil !


Je rechignais un peu car elle n'allait pas du tout avec ma tenue, j'avais pris ma paire à grosse monture noir foncée mais en pesant le pour et le contre, je finis par obtempérer pour protéger mes camarades.
Reportant le regard sur mon reflet, je ne put m’empêcher de penser :


*On dirait une aveugle qui a perdue son chemin maintenant

*Arrête de râler et dépêches-toi de trouver à qui sont les clés, je doute que tu parviennes à rester comme ça encore longtemps.


J'accélérais donc le pas en suivant la piste et je put juste voir que cela menait à la bibliothèque avant qu'il ne me lâche. Malheureusement pour moi, mes yeux eux continuaient de chatoyer. Je respirais un grand coup avant de me décider à entrer en espérant qu'il n'y aurait pas trop de monde et que le bibliothécaire ne me demanderait pas de retirer mes lunettes.

Jetant rapidement un regard dans le bâtiment, je fus soulager de voir qu'il n'y avait que deux personnes à cette heure-ci et que l'une d'entre elles avait posé ses clés sur son bureau tout en cherchant un je-ne-sais-quoi dans son sac.

Je me dirigeais alors vers la jeune fille aux cheveux roses en train de lire -ou tout du moins faisait semblant de le faire. Il fallait que je trouve quelque chose de crédible à dire et je tentais donc un truc.


« Bonjour, je viens de voir que tu avais fait tomber tes clés en entrant alors je te les aient ramassé. »

Sur ce je lui tendis le trousseau en espérant qu'elle n'était pas là depuis trop longtemps et que mon histoire était crédible.


*Il vaudrait mieux pour toi

*Merci pour ton soutient !



(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une de perdue et....une de rencontrée {Feat Milena} Jeu 22 Sep - 0:09

 

« Une de perdue.. Et une de rencontrée »

Amélia MacKenzie & Milena Bakh


Milena se réveilla alors que le soleil se levait à peine, et, eut un moment de panique avant de reconnaître le décor de la chambre dans laquelle elle s'était installée la veille. Elle repoussa les couvertures dans lesquelles elle s'était empêtrée dans son sommeil et se redressa doucement, passant une main dans ses cheveux emmêlés. Elle bailla et se frotta les yeux. Elle n'était pas une lève tard, mais elle n'avait pas non plus l'habitude de se réveiller aussi tôt. Il faut croire que l'installation de Nuada dans sa tête lui faisait perdre tous ses repères. La jeune fille se glissa silencieusement hors de son lit et posa ses pieds sur le sol agréablement frais avant de détailler la pièce du regard. Elle y avait emménagé la veille au soir et avait juste eut le temps de déposer ses maigres possessions en tas au milieu avant de s'écraser sur son lit et de s'endormir aussitôt. Milena soupira, se leva, saisit le premier objet qui lui tomba sous la main et se mit à ranger. Les vêtements, dans l'armoire, en désordre et tout froissés. Ses partitions bien classées sur son petit bureau en bois. Son violon et sa guitare soigneusement adossés au mur, chacun dans son étui, et à portée de main de son bureau. Elle rangea ses quelques babioles supplémentaires dans son placard, saisit au passage un jean et un débardeur noir, faisant sans s'en rendre compte tomber au sol plusieurs de ses habits, et les enfila avant de se diriger vers la salle de bain. Elle en ressortit quelques minutes plus tard, les dents brossées et ses cheveux plus ou moins démêles. Son regard survola une nouvelle fois la pièce et s'arrêta sur son armoire, entrouverte sur des vêtements au sol, en boule.  

Tu n'es vraiment pas soigneuse.. Ni ordonnée..

La jeune fille soupira face à la remarque de Nuada. Il n'avait pas tout à fait tort..

Pas tout à fait tort ? Dit plutôt que j'ai raison oui !

Milena sourit, remit les vêtements dans son armoire et en claqua la porte avant de quitter la pièce. Elle fit quelques pas dans le couloir, ne sachant plus vraiment quelle direction prendre. Le couloir continuait sur sa droite comme sur sa gauche, et se ressemblait en tous points des deux côtés.

La droite.

La jeune fille hésita et Nuada soupira, agacé.

Tu pourrais me faire confiance quand même ? On est arrivé par là hier.

Milena haussa les sourcils devant le ton désagréable de la Divinité mais ne fit aucun commentaire. Nuada, malgré sa sympathie et ses remarques qui la faisait sourire, s'impatientait assez facilement. Mais bon, pour un Dieu censé être un roi, être coincé dans la tête d'une gamine rêveuse, peu bavarde et asociale, ce n'était pas vraiment une situation des plus géniale.
Le jeune fille partit donc vers la droite, faisant confiance au Dieu, qui, de toute façon, avait été beaucoup plus attentif qu'elle la veille quand ils étaient arrivés. Elle longea le couloir jusqu'à arriver à un escalier qu'elle descendit le plus silencieusement possible. Jusque là, elle n'avait croisé personne, et elle espérait continuer à rester seule. Non pas qu'elle avait peur de rencontrer des gens, mais la compagnie des autres la dérangeait. Elle n'aimait pas parler, et préférait le calme et le silence d'un lieu isolé au boucan des jeunes de son âge qui passaient leur temps à s'amuser en faisant le plus de bruit possible.
Une fois l'escalier descendu, Milena sortit du Pensionnat et atterrit dans un grand parc. Fleuri et rempli d'arbres, il semblait être un lieu où l'on pouvait s'installer tranquillement, un livre à la main, sous un grand chêne, et passer un après-midi calme et reposant. Bien sur, c'est la vision qu'elle en avait maintenant, alors qu'il était trop tôt pour qu'il soit envahi par des élèves bruyants.

Regarde là-bas, un peu à ta gauche. Il me semble que c'est le lycée, on va y faire un tour ?

Milena plissa les yeux pour essayer de mieux apercevoir le bâtiment qui se dressait fièrement au loin.

Je te rappelle que mes cours sont à l'université.. Qu'es ce que je vais faire au lycée ?

Faire un petit tour, rien ne t'empêche de visiter les lieux.

La jeune fille ne trouva rien à redire et traversa donc le Parc en direction du lycée, et une fois devant le bâtiment, qui ressemblait plus à un immense manoir qu'à un lieu d'enseignement, Milena entra. Elle se glissa dans les couloirs et erra dans le bâtiment pendant une quinzaine de minutes, faisant le tour des lieux. Elle passa devant différentes salles de classes, devant une grande salle pleine de tables et de chaises qu'elle supposa être le self, et tomba par hasard sur la Bibliothèque, vide. Elle entra doucement.

Pas âme qui vive, un silence complet, ça devrait te plaire ?

Milena sourit intérieurement. Même si Nuada se moquait d'elle, il n'avait pas tout à fait tord, cette pièce semblait parfaite. La jeune fille se promena entre les rayonnages, laissant sa main glisser sur le dos des livres qu'elle effleurait sur son passage. Elle en choisit un au hasard qu'elle sortit de son étagère. L'art d'être grand-père de Victor Hugo. De la poésie. Pourquoi pas ? Elle aimait bien lire des poèmes de temps en temps. Elle n'était pas une grande lectrice, mais lire un peu, de temps à autre était toujours agréable. Milena ouvrit le recueil, s'installa confortablement dans un fauteuil et commença sa lecture. Mais elle fût aussitôt interrompue par une nouvelle personne qui entra et s'installa à une table non loin. La jeune fille reprit son poème, et, une quinzaine de minutes plus tard fut à nouveau dérangée par le bruit du nouveau venu qui cherchait bruyamment quelque chose dans son sac. Elle détourna les yeux en soupirant et se retrouva nez à nez avec une petite rousse souriante qui lui tendait un trousseau de clés.

«  Bonjour, je viens de voir que tu avais fait tomber tes clés en entrant alors je te les aient ramassé. »

Milena regarda, surprise, ses clés dans la main de l'inconnue et les saisit en silence. Elle ne comprenait pas très bien comment elle avait pû la voir les faire tomber puisqu'elle était installée ici depuis déjà une vingtaine de minutes, néanmoins, elle hocha la tête en guise de remerciement, prête à reprendre sa lecture là où elle s'était arrêtée.

Tu exagères. C'est la première personne que tu rencontres ici et elle à l'air plutôt aimable, tu pourrais au moins lui dire merci.

La jeune fille l'ignora et baissa le regard sur son livre avant de finalement céder devant l'insistance de Nuada. Il faut croire qu'il savait se montrer convaincant. Milena se racla la gorge et parla d'une voix rauque et enrouée, d'une voix qui n'a pas l'habitude d'être utilisée.

« Merci. »

Un petit effort..

Milena soupira intérieurement et tendit la main vers l'inconnue, dans l'attente qu'elle la serre. Et peut être aussi dans l'espoir qu'elle ne la serre pas, et qu'elle se contente de partir en l'ignorant.



(c)LOKIA



HRP:
 
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une de perdue et....une de rencontrée {Feat Milena} Jeu 22 Sep - 17:51

 

[Une de perdue et....une de rencontrée]

Milena et Amelia


Vu la tête que la jeune fille me renvoya, je put en déduire que je n'étais pas vraiment crédible.


*Quelle idée aussi de foncer tête baissée sans avoir réfléchi à ce que tu allais lui dire ! me réprimanda Skadi


Ma déesse n'avait pas tort mais que faire je suis irréparable quand il s'agit de rendre service. Quoi qu'il en soit la jeune fille me remercia d'un signe de tête et s’apprêtait à reprendre sa lecture comme si je n'étais plus là. Il paraissait très clair qu'elle souhaitait être seule mais je n'allais pas lui laisser ce plaisir, m'incrustant sans lui en laisser le choix.

Puis alors que je pensais qu'elle me renverrais paître, m’ignorerait ou qu'elle partirait loin de moi, elle se délesta d'un « merci » peu convaincant avant de me tendre la main.


*Victoire !


Mon hôte soupira sachant pertinemment qu'à ce stade on ne repartirait chasser que lorsque j'aurais fini avec ma camarade, et les Dieux seuls savaient que ça n'arriverait pas de sitôt.

Je lui serrais donc la main avec peut être un peu trop d'entrain avant de  lui répondre sur un ton enjoué.

« Oh de rien, ça ma fait plaisir ! Au fait je m'appelle Amelia mais tu peux m’appeler Amy si tu veux »

Je m'installais en tailleur sur le fauteuil en face d'elle avant de prendre ma tête dans mes mains.


*Tu devrais te calmer tu vas lui faire peur à gesticuler comme ça

*Tu as raison, faut que je paraisse normale !


Sur ce je reposais mes pieds par terre et tentais de prendre une allure convenable. Enfin aussi convenable que cela pouvait-être pour moi, à savoir mes mains sur mes genoux et le dos tout droit.
Regardant à nouveau ma vis-à-vis, je cherchais de quoi lancer une conversation sans vraiment savoir quoi lui dire. Elle avait de long cheveux roses ce qui était peu commun et surtout peu naturelle cela voulait probablement indiquer qu'elle était dans une quelconque section d'art.

En y regardant de plus près, elle avait l'air d'être un peu plus âgé que moi aussi je ne savais vraiment pas quoi aborder.


*Bien si tu ne sais pas quoi lui dire on n'a qu'à partir, on a des choses plus importantes à faire je te rappelle. Et puis tu la déranges là, elle est en train de lire.

*C'est normal qu'elle soit en train de lire on est dans une biblioth...


Ne terminant pas ma phrase je reportais mon attention sur le livre qu'elle tenait mais de là où je me trouvais je ne pouvais pas vraiment voir ce que c'était. Je me penchais alors en avant la tête légèrement inclinée sur le côté et réussis tant bien que mal à déchiffrer le titre.  'L'art d'être grand-père' de Victor Hugo. J'avais donc raison en pensant qu'elle appartenait à une section dédiée à l'art.
Je devais avoir l'air d'une chouette dans cette position en plus de mes lunettes de soleil que je m'empressais de rattraper avant qu'elles ne glissent de mon nez.


*Ouf on a eu chaud


Je n'attendis pas la réplique de la Géante et continuais plutôt de parler avec l'autre élève.

« Tu lis de la poésie ? C'est pas mon genre favoris mais ça peut être divertissant parfois. Moi je suis plus roman policier avec le suspens et tout »

En guise de preuve, je sortis de mon sac mon livre « Le chien des Baskerville » de Conan Doyle. Il était déjà bien entamé mais je ne m'empressais pas pour autant de le finir, préférant m'obliger à ne lire que quelques pages par jour afin de conserver le mystère.

Je me rendis compte que ce n'était pas une bonne idée d'emmener mon propre livre dans une bibliothèque aussi je le rangeais à nouveau à sa place.


*Abrège tu veux et puis tu crois vraiment qu'une solitaire aimerait parler de ton genre de roman favoris ?


Je lui donnais un bon point avant de reprendre un peu plus calmement.

« Laisse tomber ce que j'ai dit, il m'arrive souvent de parler pour ne rien dire. »

Je lui offrais un sourire avant de lui poser une question simple.

« Ça fait longtemps que tu es à Immortalia ? »

J’espérais par là qu'elle m'aide à en savoir un peu plus sur l'établissement puisque je n'étais là que depuis la rentrée et que jusqu'ici je n'avais pas vraiment tissé de liens avec quiconque.


*Peut être que si tu te contentais de parler aux gens plus calmement ils ne partiraient pas en courant en te voyant arriver.


Ce n'était pas très sympa de la part de ma déesse mais il fallait avouer qu'elle était dans le vrai.


*Bien sur que j'ai raison, je suis une déesse après tout

*Peut être que je devrais inviter ma nouvelle amie à aller à la piscine tu ne crois pas ?


Je savais que ça ne lui plairait pas puisqu'elle avait de mauvais souvenir concernant l'eau et c'était fait exprès sinon elle me bassinerait jusqu'à ce qu'on parte.


*Non en fait tu peux continuer à lui parler je vais rester dans mon coin et attendre que tu finisses.


Je ricanais un peu sans me rendre compte que je l'avais fait à voix haute. Bien maintenant elle serait convaincue que je suis folle ou que je me moquais d'elle. Bravo, comme première impression y avait mieux.


*Tu veux pas m'aider à me rattraper s'il te plaît ? Après tout c'est en partie de ta faute...


D'abord je crut qu'elle me boudait et que j'allais devoir me rattraper toute seule mais elle finit par me répondre après quelques secondes.


*D'accord mais à charge de revanche alors !

*Okay si tu y tiens

*Si tu veux qu'elle te trouve normal tu n'as qu'à faire comme elle, arrête de parler et ne bouge pas tant qu'elle ne t'a pas répondu.


Je me remettais alors au fond de mon fauteuil et posais mon sac sur moi en attendant de voir comment elle réagirait.



(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une de perdue et....une de rencontrée {Feat Milena} Jeu 6 Oct - 23:52

 

[Une de perdue et... Une de rencontrée]

Amélia MacKenzie et Milena Bakh


La petite rousse lui serra la main avec entrain, et alors que Milena s'apprêtait à replonger dans son livre, elle se présenta d'un ton joyeux.

« Oh de rien, ça ma fait plaisir ! Au fait je m'appelle Amelia mais tu peux m’appeler Amy si tu veux »

Milena posa un regard glacé sur l'inconnue, tentant clairement de lui faire comprendre que les politesses s'arrêtaient là, et qu'elle préférait être seule. Mais cette dernière ne l'aperçut pas, trop occupée à prendre place en face d'elle sur un fauteuil. Elle s'assit en tailleur et saisit sa tête dans ses mains. Génial.. Milena regrettait vraiment d'avoir accédé à la demande
de Nuada, néanmoins, elle jeta un petit coup d’œil sur l'inconnue. Petite, cheveux roux mi-longs, cette fille semblait un peu moins âgée qu'elle, mais paraissait  par contre pleine d'énergie. Milena grimaça intérieurement. Il est clair qu'elle aurait préféré qu'Amy s'en aille, mais apparemment, la rouquine ne semblait pas être du même avis qu'elle, et elle paraissait déterminée à rester.

Elle n'a pas l'air bien méchante, tu pourrais faire connaissance.

Alors que Nuada tentait de la convaincre, Milena se replongea dans son livre, ne tenant pas compte d'Amelia qui gigotait en face d'elle. En effet, cette dernière venait de reposer ses pieds au sol, et la fixait du regard. Enfin, on avait l'impression qu'elle la fixait, mais ses lunettes de soleil camouflant ses yeux, elle aurait très bien pu être en train de dormir que personne ne s'en serait rendu compte.

Elle est bizarre quand même.. Des lunettes de soleil dans une Bibliothèque ? Ca n'a pas grande utilité..

Nuada prit quelques secondes pour rire avant de lui répondre.

Bizarre ? Et c'est toi qui dit ça.

Très bien, je te l'accorde, je peux être disons un peu étrange parfois, mais au moins, je n'impose ma compagnie à personne.

Milena jeta un nouveau coup d'oeil à Amy qui penchait la tête sur le côté. La jeune fille l'ignora avant de se rendre compte qu'elle lisait le titre de son livre et que ses lunettes de soleil glissait sur le bout de son nez. Mais avant qu'elle n'ait pu apercevoir la couleur de ses yeux, la petite rousse les rattrapa brusquement et les remonta avant qu'elles ne tombent complètement.

Milena ne se préoccupa pas plus de sa camarade, et s'installa plus confortablement dans son fauteuil. Elle glissa ses pieds sous ses fesses et reprit sa lecture.

« Tu lis de la poésie ? C'est pas mon genre favoris mais ça peut être divertissant parfois. Moi je suis plus roman policier avec le suspens et tout »

La jeune fille, plongée dans son poème et dans ses pensées, ne remarqua même pas qu'on lui avait à nouveau adressé la parole. Ses regard se releva, mais elle ne remarqua pas non plus le mouvement en face d'elle quand Amy sortit un livre de son sac pour le lui tendre, avant de le ranger à nouveau. Les yeux dans le vague, perdue dans le mouvement et le flot de ses pensées, elle paraissait coupée du monde extérieur ne voyant rien, n'entendant rien, ne faisant même pas attention à Nuada qui la trouvait malpolie. Malpolie. Elle n'était pas malpolie. Après tout, ce n'est pas elle qui était venue engager la conversation avec une fille qu'elle ne connaissait ni d'Eve, ni d'Adam.

« Laisse tomber ce que j'ai dit, il m'arrive souvent de parler pour ne rien dire. »
 

Milena se reconnecta avec la réalité et la regarda franchement, d'un ait intrigué, ne comprenant pas vraiment le sens de ses mots.

« Ça fait longtemps que tu es à Immortalia ? »

La jeune fille plongea son regard dans le sien, enfin, dans ce qu'elle pouvait voir du sien, caché derrière ses lunettes teintées, et ferma son livre doucement. Puis elle fit légèrement signe de la tête que non, elle n'était pas là depuis très longtemps. Ayant débarqué la veille, elle était probablement la dernière arrivée ici, et de ce fait, elle ne connaissait encore personne. Mais elle ne doutait pas qu'elle se ferait probablement vite remarquer. Après tout, un nouveau, ça ne passe jamais vraiment inaperçu, non ? Surtout dans la section M, qui, d'après ce qu'elle avait compris, était une section qui ne regroupait pas beaucoup d'élèves. En tout cas, beaucoup moins que les classes normales.

Milena pencha légèrement sa tête sur le côté, ses yeux ne lâchant pas Amy, et se demanda de quelle section celle-ci faisait partie. Est-ce qu'elle était possédée elle aussi ? C'était peut être pour ça les lunettes ? Un Dieu pouvait-il influer sur son apparence physique ? Elle n'avait pas encore eu de cours sur la question, ni l'occasion de se renseigner sur le sujet, mais elle espéra qu'elle se trompait.

Milena sursauta et émergea de sa réflexion en entendant Amy ricaner en face d'elle. Il semblait qu'elle avait encore loupé quelque chose.

Non, tu n'as rien loupé, elle n'a rien dit. Elle nous fixe depuis tout à l'heure, mais c'est tout.

Si elle n'a pas parlé, pourquoi elle rigole alors ?

Aucune idée, mais si tu ne lis plus et que tu ne comptes pas lui parler, on s'en va ?

Milena acquiesça intérieurement et fit glisser ses pieds sur le sol, contente que Nuada n'insiste pas plus pour la forcer à faire connaissance. Elle se releva doucement et, sans un regard pour Amy toujours assise, elle se dirigea vers l'étagère derrière elle. Elle parcourut des yeux les livres qui s'y trouvaient, faisant glisser ses doigts sur leur tranche avant de trouver ce qu'elle cherchait. L'emplacement vide où elle avait prit son bouquin. Elle rangea l’œuvre à sa place et se retourna, prête à quitter la pièce. Mais dans son mouvement, son épaule percuta l'étagère. Milena étouffa un un petit cri de douleur avant de voir tomber une bonne vingtaine de romans. Ces derniers percutèrent son épaule déjà bien douloureuse avant de s'écraser au sol dans un grand bruit, brisant le silence de la pièce. La jeune fille pinça ses lèvres. Elle qui n'était pas vraiment maladroite, il faut croire qu'aujourd'hui était sa journée. Elle entendit Nuada soupirer, et elle s'agenouilla pour ramasser tout ses livres. Prenant les plus lourds dans sa main droite, et les plus légers dans sa main gauche pour ménager son épaule qui la lançait douloureusement, elle en attrapa deux, se releva, et les rangea. Son épaule lui faisait vraiment mal. De sa main droite, elle voulu la tâter pour essayer de constater l'étendue des dégâts, mais la douleur la fit grimacer, et elle s'abstint pour le moment. Elle regarderait plus tard, quand elle serait de retour dans sa chambre.

Elle s'agenouilla de nouveau, Nuada restant silencieux pendant qu'elle ramassait deux livres supplémentaires.



(c)LOKIA


HRP :
 
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une de perdue et....une de rencontrée {Feat Milena} Lun 10 Oct - 22:05

 

[Une de perdue et....une de rencontrée]

Milena et Amelia


Pendant mon accès de paroles, elle m'avait royalement ignorée et cela valait peut-être mieux ainsi compte tenu que je n'avais dit que des choses inutiles et puis il fallait avouer que je suis plutôt envahissante comme fille.

*Ce n'est pas moi qui vais te contredire, ricana Skadi

Après plusieurs minutes pendant lesquelles elle n'avait pas fait attention à moi, ma camarade avait finit par enfin me regarder en ayant fermé son livre, je m'étais dit que peut-être qu'elle allait discuter avec moi mais en fait, non. Elle ne m'avais répondu que par un signe de tête négatif. C'était déjà mieux que rien, au moins elle s'obligeait à me répondre même si ce n'était pas en usant de mots.

Néanmoins, cela ne m'aidais pas à entamer une conversation avec elle car moi non plus je n'étais là que depuis peu de temps et j'avais espéré pouvoir lui poser des tas de questions qui maintenant s'avéraient inutiles. De plus, je ne savais pas si elle faisait ou non partie de la section 'M' donc je ne pouvais incessamment pas lui expliquer pourquoi je portais des lunettes et même si je le savais, je n'aurais quand même pas pu puisqu'on n'était pas seul. Non, j'allais rester dans l'ignorance pour l'instant. Peut-être qu'en la rencontrant ailleurs je pourrais en avoir le cœur net, enfin si elle me laissait briser sa carapace.

La jeune fille s'était alors mise en tête de me détailler du regard tout en étant dans ses pensées. Cela m'avais fait plaisir car avec un peu de chance, elle chercherait à me poser des questions mais j'avais tout gâché en ricanant bêtement ce qui avait sûrement fait de moi une folle à ses yeux puisqu'elle s'était levé en m'ignorant de nouveau.

*Au moins tu auras essayé mais tu vois peu de gens peuvent te supporter comme je le fais alors ne les blâmes pas trop

*C'est pas sympa de dire ça, même si tu n'as pas tort

Elle était en quête de la place où ranger son livre emprunté et apparemment elle avait essayé de partir à cause de moi je présume, mais sa tentative fut entravée par son épaule lorsqu'elle s'était retournée. Ce n'est que lorsqu'elle avait poussé un cri de frayeur que je m'étais levé d'un bon, faisant tomber mon sac au sol en même temps que les livres ébranlés lui ruissellent dessus. Un fracas avait retenti, troublant le silence apparent de la bibliothèque.

*Tout ça c'est de ta faute, si tu ne lui avais pas fait peur en t'agitant, elle ne serait pas parti et rien ne serait arrivé.

Même en sachant que lorsqu'elle est contrariée, ma déesse me faisais du mal en m'asticotant à grands coups de mots, j'avais les larmes aux yeux car je savais qu'elle disait la vérité. Je ne voulais pas que les gens se blessent à cause de moi et la raison était simple, j'adorais aider les autres mais si je leur faisaient du mal, consciemment ou non, je devenais émotive sur les bords, comme une enfant à qui on aurait pris un jouet. Je m'étais alors reprise -plus ou moins- et avais ravalé mes larmes pour venir en aide à ma camarade dont j'ignorais le nom.

« Je suis vraiment désolé, c'est de ma faute si tu t'es fait mal et en plus je ne connais même pas ton nom. »

Le temps que j'avais pris lui avait laissé de la marge pour ranger deux romans évadés et je m'empressais d'aller l'aider tout en évitant son regard, de peur de quelconque représailles. Apparemment elle s'était blessé plus que je ne l'avais d'abord cru car elle mettait plus de poids sur son bras droit que sur le gauche. Je me décidais à lui délester des ouvrages les plus conséquents pour ne pas qu'elle se fasse trop mal, même si c'était sûrement déjà trop tard pour ça. Sans vraiment que je sache pourquoi, je me mis à pleurer en silence, continuant de ranger car cela m'aider à me déresponsabiliser pour ce qui s'était passé. De plus, j'évitais de toucher ma camarade pour ne pas aggraver mon cas, on ne savait jamais.

Je ne cessais de me répéter que j'étais désolé et cela avait dû énerver ma déesse car elle avait finit par me mettre une gifle virtuelle.

*Tu vas te reprendre oui ! Ce ne sont que des livres, elle ne va pas en mourir

*Mais imagine que son épaule soit déboîtée ou qu'elle finisse par avoir une sorte de commotion du bras et tout ça par ma faute

J'avoue que je ne savais pas si c'était réellement possible mais je ne faisais pas d'étude dans le scientifique et tant que je n'avais pas de preuves du contraire, j'étais prête à tout croire. Je savais que c'était très naïf de ma part mais cela ne me gênais pas.

*Ça suffit maintenant ! Tu vas arrêter de pleurer et te reprendre. Tu vas aller lui parler en agissant normalement. Heureusement que tu portes tes lunettes, peut-être qu'elle ne t'a pas vu pleurnicher.

*Euh..d'accord.

J'allais finir par obéir à ma divinité lorsqu'en me baissant je remarquais qu'il n'y avait plus rien à ramasser. Soit nous avions rangé extrêmement vite, soit j'avais surestimé le nombre de livres tombés. Je me redressais donc en époussetant ma jupe et récupérais mon sac en quête d'un mouchoir tout en ré-engageant la conversation.

« Moi non plus je ne suis pas là depuis longtemps mais je trouve que c'est vraiment super ici »

Je reniflais, toujours à la recherche d'un kleenex utilisable.



(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une de perdue et....une de rencontrée {Feat Milena}
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Une de perdue et....une de rencontrée {Feat Milena}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Perdue dans la brume... - Feat Asumi
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» "La Route Perdue"
» Perdue en Forêt (PV: Kairi)
» Cybèle, l'elfe perdue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Immortalia :: Pensionnat :: ◄ Premier étage :: ► La bibliothèque-
Sauter vers: