AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 


Wanna play a game? 18+
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Annexes :: ◄ Dortoirs des filles :: ► Chambres des filles :: Chambre 109
MessageSujet: Wanna play a game? 18+ Wanna play a game? 18+ EmptyMer 5 Oct - 6:20
Avant d’prendre le ch’min des dortoirs, j’avais senti Aislinn s’appuyer contre moi. Chose pas tellement désagréable en fait malgré son manque de stabilité. J’l’avais pas dissuader d’le faire, la serrant davantage plutôt, alors qu’elle m’faisait r’marquer qu’elle nous entendait.

"J’sais beauté, s’tait voulu pour qu’tu comprennes les étapes d’notre ti parcours jusqu’au dortoir. Étape 1: Machine distributrice. Tu m’remercieras d’main matin d’y avoir pensé. Allez on-y va!"

Elle m’avais emboîté le pas rapidement après avoir remercier et s’être excusé auprès d’Alistair et je lui avais demander notre destination. Apparemment, elle était assez saoule pour l’avoir oublié…oups. Elle m’donna néanmoins comme indice de chambre de Calypso, présidente du conseil étudiant réputé assez sexy pour que la moitié des mec du dortoirs sachent où était sa chambre, peu ou pas y étant jamais entrée toutefois.

"Ouais, j’sais c’est où…"

J’allais accélérer l’pas quand elle s’arrêta pour retirer ses chaussures et me fixer d’un air étrange. J’eu un p’tit sourire en coin alors qu’elle évaluait mon v’sage.

"T’aimes s’que tu vois? "
, lui d’mandais-je amusé, haussant les sourcils d’un air tentateur.

« Entre nous… je ne suis pas la seule à avoir besoin de repos… et d’un bon bain. Moi demain matin j’aurai la gueule de bois, mais pas la pire de ma vie. Toi si on ne te nettoie pas ça maintenant tu vas avoir une cicatrice sur ta gueule d’ange. »


J’ricanai en réalisant s’qu’elle fixait. S’tait une invitation cachée? J’en était pas certain et en fait si s’tait l’cas s’tait clair’ment pas une bonne idée. J’pariait que s’tait l’genre d’fille à t’coller une accusation de viol après avoir passer la nuit à t’chauffer et avoir passer une nuit torride avec toi.

« Ouais vrai qu’l’a soirée à été pénible, s’rais dommage d’en avoir les marques pas vrai? J’vais t’emprunter ta salle de bain si t’en as une et j’vais t’préparer un bon bain. Tu va t’sentir mieux »

J’savais qu’plusieurs étudiants, les plus aisés avaient pu d’mander à avoir des salles de bain privés et Calypso d’vait avoir l’une d’elle. S’qui m’confirmait aussi qu’ma lapine était en effet cousu d’or. Est-ce que l’cash avait vraiment été à elle…est-ce que j’l’avais protégé pour rien au poste. Un sentiment d’dégoût m’pris, mais fut temporairement désamorcé par le clin d’oeil d’la blondinette qui m’filait ses souliers dans les bras comme j’lui avait imposé l’batte. Elle marcha ensuite avec une certaine légèreté, plutôt surprenant vu son état, allant même jusqu’à chanter, me souriant, joueuse. Elle passa une main dans ses cheveux, adoptant ensuite une pause féline qui well…f’rait détourné n’import’quel mec du droit ch’min.

« Alors… ça te dis qu’on aille se débarbouiller bunny boy ? »

S’tait définitivement une invitation et une très mauvaise idées. Pas qu’se soit pas tentant par contre, mais j’v’n’ais d’éviter la tôle pour quelques trucs, avait passé une nuit au poste…J’avais b’soin d’une p’tite pause de drama. Passer la nuit sans m’en faire s’rait pas désagréable…rien n’m’empêchait d’le faire dans les bras d’une douce jeune femme par contre. Dilemme, dilemme….Mais j’avais peut-être une p’tite idée pour soutirer l’meilleur d’la situation. Réfléchissons. Elle était bourré, moi non, d’jà j’pouvais en déduire qu’elle s’rait pas des plus agiles…Meh. Son haleine était pas des plus attirante non plus…mais ça pouvait s’arranger…

« Il me semble que ce serait bien plus simple si tu t’en tenais au plan de base. », argumenta Aphrodite qui n’aimait clairement pas mes tentatives d’compromis.

« Hmmm…J’en connais une qui a des idées mal placées…bad, bad girl. », lui lançais-je avec un regard espiègle, lui reprochant faussement son attitude.

J’allai la rejoindre, me plaçant derrière elle et enlaçai sa taille, posant une main sur ses côtes près de la base se sa poitrine et l’autre sur sa hanche. J’allai m’appuyer contre elle, rapprochant mes lèvres d’son oreille.

« Mais…s’t’une très, très mauvaise idées vu ton état ma belle. Pas qu’j’aime pas avoir une d’fille un peu éméché dans mon lit une fois d’temps en temps, mais j’le sent pas trop, vu la soirée d’merde qu’j’ai passé.

J'allai caresser ses lèvres d'un doigt.

"...Alors t’sais quoi? T’as l’air d’aimer jouer. J’me trompe? J’aime jouer. Convainc-moi qu’c’est une bonne idée ou qu’j’ai une bonne raison d’me débarbouiller avec toi et on verra où ça mène. En attendant, j’m’en tiens à mon plan d’origine: Bordé la vilaine jeune fille…»

J’allai lui mordiller l’oreille, glissant mes lèvres dans son cou avant d’la relâcher et d’avancer comme si d’rien était, direction dortoir d’la d’moiselle.

« Alors t’viens, « bunny girl »? », l’interpelais-je d’une voix clair et décisive.

« Mais à quoi tu joues? La première idées est toujours la bonne. Ne la touche pas! Ça sent les ennuis à plein nez! Tu en as déjà suffisamment! Fait un noeud dedans!»

« Je lui donne le temps de désaouler un peu et on verra bien si elle y tiens. Je suis tout pour, ça me détendrais, mais après l’avoir vu contre Alistair…J’commence à me dire qu’elle chauffe n’importe qui parce qu’elle a but. J’vais pas l’abuser tout d’même, mais j’suis in pour une partie d’jambes en l’air si elle y tiens…Tu m’connais. J’suis faible devant les charmes mis en valeur d’une aussi jolie demoiselle.… »

« Je ne te le fais pas dire. J’aime bien mieux Finn. Ce garçon…ça! C’était un beau morceau! Tu le reverras j’espère?»

« Madame passe ses commandes!? Mais ouais, si ça peut te faire plaisir, j’y compte. Il s’intéresse beaucoup à mon art et il veux apprendre. J’aime bien sa compagnie.»

« Hmmm…ça pourrait devenir sérieux? »
, me demanda Aphrodite qui semblait avoir soudainement un brin d’espoir inattendu.

« Pfffnu…tu sais que j’prends rien d’sérieux! Je te l’ai déjà dit! Trop de problèmes. »


« Mais tu as des sentiments pour ce garçon! J’arrive à le sentir tu sais?! »


« Pas du tout! Bah, il est sympa dah, il ferait un temps, mais ce n’est rien comme…enfin tu le sais. J’peux l’avoir pour moi sans m’engager t’sais. Je préfère largement …»

« Brisé des coeurs? Baisé la première jeune péripatéticienne en formation dans son genre a elle qui passe? Il faudra t’en remettre un jour tu sais? Sin… »

« Eh, eh stop…ça n’a aucune rapport avec elle! On a jamais été ensemble. Je préfère rester libre voilà! Personne pour m’emmerder et m’enchaîner! Et toute l’affection que j’veux, quand j’veux, de qui j’veux. J’suis sexe, il faut bien qu’ça serve! Puis j’ai pas b’soin d’Finn! J’ai d’jà quelqu’un d’autre en vu. Enfin, j’la vois pas, mais j’l’entend ça j’peux te’l’dire. Elle se la ferme jamais quand il faut! Mais bon tout le monde à des défauts hein! »


Cette fois j’l’avais bouché, ignorant si elle d’vait être heureuse d’mon commentaire ou frustrer qu’j’implique qu’elle d’vrait s’la fermer. Après un moment d’silence elle s’délia tout’fois la langue.

« Ouais et bien…le mien aussi à le même problème alors on est deux…Si tu fait encore des stupidités, promet moi que l’on va revoir Finn. »

« Et même si on décoquebine pas, on va revoir Finn! Pas mal certain qu’Aislinn cherche pas du sérieux vu son attitude. J’te remplacerai pas par elle, tu peux en être certaine! J’ai mis l’doigt sur s’qui va pas chez toi hein? T’inquiètes ça arriv’ra jamais! »
, lui répondis-je exaspéré. Cette crainte constante d’ma déesse m’pourissait la vie, mais j’sentais qu’elle commençait à s’faire plus tolérante ou du moins compréhensive.

« Ouais…t’attache trop surtout. Je n’aime pas son attitude. Elle est belle, je te l’accorde, mais…», elle se tue, sentant sans doute qu’elle avait trop parlé et j’tais d’accord. En tout cas s’te discussion était en rien pour m’mettre dans l’mood et Aph d’vait bien en être fière. »


Entre temps j’avais avancé, prévoyant d’m’arrêter dans la salle commune pour prendre le Gatorade des machines distributrices.
Ethan M. Shaw

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 470
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna play a game? 18+ Wanna play a game? 18+ EmptyJeu 6 Oct - 20:48
J’étais assez contente, en effet, Ethan avait l’air d’être un garçon joueur. Enfin peut-être que je m’avançais un peu mais au moins il avait du répondant. Le retour jusqu’à ma chambre allait potentiellement être divertissant.

*On n’a pas le même genre de goût pour le divertissement…*
*Oh oui car kidnapper des gens pour les épouser de force afin qu’ils restent en enfer pour toujours c’est tellement plus équilibré que mes idées !*
*Un point pour toi…*

Je n’avais pas continué de chanter, je connaissais la suite des paroles, ça c’était encore ok. Je trouvais d’ailleurs amusant que je me souvienne de paroles mais pas de mon numéro de chambre. J’attendais une réaction du jeune homme alors que son regard s’éclairait. J’avais l’impression d’avoir piquer son intérêt.

« Hmmm…J’en connais une qui a des idées mal placées…bad, bad girl. »

Je soulevais un sourcil amusée. Je lui fis un sourire éclatant avant de répliquer sur un ton faussement outré.

« Moi ? Voyons ! Ce n’est pas du tout mon genre. »

Je lui fis un clin d’œil accompagné d’une œillade.
Ethan se rapprocha de moi se positionnant derrière moi. Je sentais que les choses allaient évoluer et que l’on allait commencer à s’amuser. Je sentis une de ses mains se poser sur mes côtes alors que la seconde se déposait sur ma hanche.
Je sentis son souffle contre mon oreille alors qu’il se collait contre moi. Je me mordillais la lèvre inférieur alors qu’il m’expliquait que de son point de vue il voyait cela comme une très mauvaise idée.
Je roulais des yeux, déçue. Et voilà encore un mec qui se la jouait beaucoup mais qui au final n’avait rien dans le froc.

«...Alors t’sais quoi? T’as l’air d’aimer jouer. J’me trompe? J’aime jouer. Convainc-moi qu’c’est une bonne idée ou qu’j’ai une bonne raison d’me débarbouiller avec toi et on verra où ça mène. En attendant, j’m’en tiens à mon plan d’origine: Bordé la vilaine jeune fille…»

Je lâchais un petit rire. La bouche d’Ethan vint frôler mon oreille pour la mordiller. Il ne m’en fallut pas plus pour me surmotiver pour ce petit jeu. Oui il avait tapé juste j’étais joueuse, surtout quand la personne d’en face jouait bien aussi. Alors j’allais jouer, à voir comment se terminerai la soirée. Mais je pressentais que j’allais m’amuser.

*Oh tu n’as même pas idée de dans quoi tu t’embarques… Pauvre petit...*

Je souris à la remarque d'Hadès, il avait raison, pauvre pauvre petit lapin qui jouait avec une tigresse.

« Alors t’viens, « bunny girl »? »

Je me retournais vers le jeune homme un air de prédateur sur le visage. Je n’avais pas envie de me prendre la tête et du peu que je connaissais le jeune homme il avait l’air d’être le candidat parfait pour ce genre de chose.
Je le dépassais alors qu’il reprenait sa route, j’imaginais en direction d’un distributeur. Je lui fis une petite tape sur l’épaule en souriant.

« Par contre mon chou, peu importe ce qui se passe ce soir… te prends pas la tête, je suis pas pour les trucs sérieux ou prise de tête. Si tu veux une gentille fille qui t'écris tout le temps ou encore une âme soeur je peux encore rentrer seule. »

Je marchais devant lui en roulant des hanches. J’espérais vivement que dans le cas où la soirée finirait dans mon lit avec le beau bad boy qu’il me laisserait le temps de me refaire une beauté. Je n’étais pas friande du gout de vomit.

Nous arrivâmes en silence dans la salle commune. Je me dirigeais vers une des machines sélectionnant une bouteille de coca, un Gatorade et une barre de chocolat. Je sortis un billet de mon sac, l’enfilant dans la machine.
L’automate fis descendre mes achats et je jetais un coup d’œil par-dessus mon épaule à Ethan avant de me baisser de façon suggestive afin de récupérer ma nourriture.

Je me retournais dans un tourbillon de cheveux blond appuyant mon dos contre la vite de la machine. J’ouvris la bouteille de coca et en bu de grande gorgée.
Voilà qui était mieux, mon estomac et mon palais avaient presque retrouvé une attitude normale.

Je m’approchais une démarche féline d’Ethan le frôlant. Je déposais mes affaires sur une table proche de nous.

« Alors comme ça il faut te convaincre ? »

Je passais devant lui plantant mon regard de braise dans le sien. J’affichais mon sourire sexy alors que je me collais contre lui, exerçant une légère pression sur son corps. Je me dressais en pointe des pieds, ma poitrine effleurant son torse.
De mes lèvres je caressais sa joue me rapprochant ainsi de son oreille.

« Mmmh… laisse-moi t’expliquer… Premièrement, je suis superbe. Ensuite, comme dis précédemment je ne cherche pas à me prendre la tête, alors je ne vois pas en quoi ça serait une mauvaise idée. Après, toi comme moi avons passé une mauvaise soirée, autant l’oublier d’une manière agréable. Oh et j’oubliais j’ai fait des années de danse classique et du coup je suis trèèèèès souple. »

Je me reculais, posant une main sur son torse pour créer une impulsion qui m’éloignera du jeune homme. Je me mordillais la lèvre inférieure un sourire ravageur accompagnant mon geste.

« Aller Shaw, tu as une réputation à défendre ! »

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
Wanna play a game? 18+ 1510822343-signature-ais
Aislinn O'Riley

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1389
Localisation : O'Connaire on the Docks
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna play a game? 18+ Wanna play a game? 18+ EmptySam 8 Oct - 20:29
Aislinn, avait cru bon d’me mettre en garde que ce s’rait pas sérieux…J’avais simplement éclaté de rire.

« Par contre mon chou, peu importe ce qui se passe ce soir… te prends pas la tête, je suis pas pour les trucs sérieux ou prise de tête. Si tu veux une gentille fille qui t'écris tout le temps ou encore une âme soeur je peux encore rentrer seule. »

« Ah ah ah! Pas b’soin d’me faire un dessin, qui voudrait d’un truc sérieux avec toi dans ces conditions? Sans vouloir t’offenser, t’as pas l’profil d’la p’tite copine parfaite. So, fine, t’as rien à craindre. J’pas l’genre d’gars à marier non plus d’toute façon. Tu veux que j’te signe un contrat pour officialiser la chose? Vu que j’m’attends à la même attitude de ta part, s’il adv’nait qu’il s’passe quelque chose…ce dont j’doute actuellement. », La taquinais-je, haussant doublement les sourcils dans l’but d’la provoqué.

Nous étions entre-temps arrivé à la machine distributrice et m’était servi, prévoyant lui offrir le breuvage pour d’main matin, mais, se dandinant tant bien que mal vers la machine, elle préféra jouer les indépendantes et s’procura non seulement une s’conde bouteille, mais également un coca et une barre d’chocolat.

« T’penses avoir b’soin d’énergie? », ricanais-je en voyant la quantité de sucre qu’elle s’tait procuré.

J’avais noté sa tentative d’jouer les séductrices, ce qui vu l’alcool qu’elle avait ingéré, s’révélait plutôt marrant d’mon point d’vu. S’tait charmant tout d’même. J’t’ais l’premier à aimer voir les gens s’fendre en quatre pour m’plaire. J’lui accordais aussi la magnificence d’ses courbes alors qu’elle prenait des positions suggestives. Elle avait terminé en s’approchant d’moi, m’frolant pour aller déposer ses affaires sur une table à côté.

« Alors comme ça il faut te convaincre ? »
, m’demanda-t-elle, plantant son r’gard dans le miens en souriant.

Elle s’rapprochait, s’appuyant contre mon torse et venant effleurer mes joue d’ses douces lèvres.

« Mmmh… laisse-moi t’expliquer… Premièrement, je suis superbe. Ensuite, comme dis précédemment je ne cherche pas à me prendre la tête, alors je ne vois pas en quoi ça serait une mauvaise idée. Après, toi comme moi avons passé une mauvaise soirée, autant l’oublier d’une manière agréable. Oh et j’oubliais j’ai fait des années de danse classique et du coup je suis trèèèèès souple. »

Elle m’éloigna d’une légère pression sur mon torse, toujours souriante en me lançant un genre de défi.

« Aller Shaw, tu as une réputation à défendre ! »

Je l’attrapai par le poignet, la ramenant brusquement vers moi et m’appuyant contre elle. Si elle savait à quel point j’avais pas b’soin d’me prouver à personne. J’savais s’que j’valais, s’tais suffisent. J’allais certain’ment pas m’laisser « intimidé » par une fille saoule.

« Pas b’soin d’me convaincre qu’tes jolie, j’suis pas aveugle. S’pas l’envie qui manque de t’dévêtir et t’prendre sur cette table. Maint’nant….mais! Ma conscience m’dit d’pas l’faire. Tu veux bien régler ça pour moi? S’tun gros problème. », lui demandais-je en faisant l’innocent, lui rendant un sourire séducteur.

Une main dans l’bas de son dos, j’la poussais vers la table, utilisant mon propre corps comme pression pour l’faire. Table comme contrebalance, coincé entre moi et cette dernière, une simple poussé du doigt vu son état aurait sans doute suffi à l’étendre. Au lieu de cela, je la penchai un peu, la retenant dans un équilibre précaire avec ma main et allai l’embrasser dans le cou. J’soufflai un peu d’air entre mes lèvres comme pour faire descendre la pression, l’excitation commençant à s’faire un peu trop présente chez moi. J’allais quand même pas lui faciliter les choses! J’devais m’conte’nir…

« J’ai jamais dit qu’tu s’rais la seule à t’amuser par contre… », justifiais-je d’une voix mielleuse et murmurante mes gestes provocateurs en passant ma main derrière sa tête et dans ses ch’veux pour la sout’nir et avoir ses yeux couleurs d’azure bien en vue.

« Et pour ton information ma réputation, du moins dans s’domaine, est très bien défendu à Galway en général…mais je n’ai pas entendu parler d’la tienne… Tu veux défendre ton honneur? T’as intérêt à être plus convaincante pour avoir une chance d’le faire.»

J’haussai les épaules comme si j’t’ais d’solé et qu’j’pouvais rien y faire, puis descendit les mains en caressant son corps jusqu’à ses cuisses, l’attrapai par celles-ci pour la soul’ver et l’assoir sur la table, me retrouvant positionner entre ses cuisses ouvertes qui s‘découvraient un peu plus. J’la laissai s’redresser un peu, puis m’permis ensuite d’attraper la barre d’chocolat qu’elle s’t’ait acheté.

« Hmm…mais…bon choix d’arme. T’sais qu’c’est s’posé être aphrodisiaque? Hmm?»

J’ouvris l’bout du papier d’emballage pour en briser deux p’tits morceaux. J’en lançai un dans ma bouche et allai frôler doucement le second sur le bord d’ses lèvres en espérant qu’elle ouvre la bouche afin que j’lui dépose sur la langue.

« J’espère qu’c’est vrai et qu’sa te tortur’ra un peu plus. Hey oh… T’sais quoi d’autres est aphrodisiaque? »
, L’interrogeais-je l’air sûr d’moi comme quelqu’un qui allait partager un fait scientifique important et intéressant.

« Oh que je sens la mauvaise blague arrivée! S'il te plait ne la termine pas... »

Aphrodite m’reprochais mon humour douteux, mais j’le sentais dans sa voix qu’elle aimait bien. D’un sens c’était un peu comme d’la mettre en valeur, s’qui lui plaisait toujours. J’déconnais et j’me trouvais con, mais s’tait marrant, j’regrettais pratiqu’ment d’pas être aussi saoul qu’Aislinn. Être à jeun quand l’autre l’est pas, c’est nul. Peut-être était-ce à ça que j’devais r’médier actuellement.
Ethan M. Shaw

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 470
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna play a game? 18+ Wanna play a game? 18+ EmptyDim 9 Oct - 15:40
Bon, au moins Shaw était d'un point de vue identique sur ce qui était des relations. Ou en tout cas de ce qui était d'une relation avec moi. Je ne m'en offusquais pas plus que temps, j'étais la première à savoir que je n'avais pas le profil de la petite amie type.

Le jeune homme avait été assez réceptif à mon petit tour de provoque. Lorsque je m'étais appuyé contre lui j'avais sentis son corps se tendre légèrement.

*Peut être que tu lui fais peur vu ton état...*
*Oh ça va ! En plus mine de rien avoir vomis m'a fait décuver un peu. Et vu le regard de Don Juan, je ne pense pas que ce soit de la peur...*

Alors que j'avais repousser Ethan ce dernier m'avait attirer contre lui, m'attrapant par le poignet. Je lâchais un petit cri surprise en venant m'appuyer contre le torse du Bunny Boy. Cette fois-ci, c'était lui qui tenait les rennes. Il me surplombait de sa hauteur, un regard félin posé sur moi.
Je n'avais pas encore jouer toute mes cartes mais j'étais à peu près certaine d'avoir attiser sa curiosité.

Pas b’soin d’me convaincre qu’tes jolie, j’suis pas aveugle. S’pas l’envie qui manque de t’dévêtir et t’prendre sur cette table. Maint’nant….mais! Ma conscience m’dit d’pas l’faire. Tu veux bien régler ça pour moi? S’tun gros problème. »


J'haussais un sourcil, amusée, lâchant un léger rire cristallin.

"Oh... monsieur veut jouer les saintes-ni-touche ? T'en fais pas, je pense être qualifiée pour te faire oublier ta conscience, qui si tu veux mon avis, n'est qu'une excuse pour faire traîner les choses"

Je fis un sourire entendu au jeune homme. Je n'étais pas contre de jouer avec lui. Certes j'étais encore bien éméchée mais j'avais retrouver quand même pas mal de mes aptitudes. J'étais intéressée de voir où ce petit jeu allait nous mener.

Il me poussa vers une table plus loin derrière moi et je me laissais guider. Une main dans mon dos fit que malgré la pression de son corps contre le mien je ne m'allongeais pas sur la table. Les yeux du jeune homme était planté dans les miens et je le regardais, curieuse de voir ce qu'il allait faire.

*Il est tombé un peu trop vite sous ton charme... ce n'est pas drôle*
*Que veux-tu ? Je suis irrésistible*
*Et modeste en plus*

Je n'eût pas le temps de répliquer car Ethan s'était pencher au dessus de moi pour embrasser mon cou de ses lèvres. Un frisson me parcouru et je me maudis d'avoir bu autant. Je ne voulais pas lui rendre le jeu trop facile. Je sentis le souffle du Bunny Boy se faire plus fort contre ma peau, apparement je n'étais pas la seule à être réceptive.

Il m'expliqua ce que j'avais déjà compris, nous serions deux à jouer ce soir. Il passa une main derrière ma tête alors que ses gestes se faisaient plus...langoureux.

Et pour ton information ma réputation, du moins dans s’domaine, est très bien défendu à Galway en général…mais je n’ai pas entendu parler d’la tienne… Tu veux défendre ton honneur? T’as intérêt à être plus convaincante pour avoir une chance d’le faire »


Je l'observais hésitant à rire. Non, sans blague?! Sa réputation était connue ? Il ne m'apprenait pas grand chose... sa réputation de coureur de jupons était bien connue à Immortalia, c'était d'ailleurs pour cela que je supposais que l'on allait bien s'entendre.

"Ma réputation peu connue est peut être du au fait que je ne suis pas là depuis longtemps... ou à la discrétion des personnes avec qui j'ai passé du bon temps. Mais si ce n'est que ça... je te montrerai que je serai l'un des meilleurs coup auquel tu auras le droit..."

*Modeste ce que je disais...*

Je n'avais pas peur de montrer de quoi je pouvais être capable. Même dans mon état j'étais certaine de pouvoir me rendre justice.

Je sentis les mains d'Ethan descendre le long de mes cuisses. Je le fixais dans l'attente de voir la direction que le jeu allait prendre. Il attrapa mes jambes et me redressa me faisant m'assoir sur la table, lui faisant face. J'avais les cuisses écartées, ma robe remontant légèrement. Le jeune homme était debout entre elles.
Il saisit la barre de chocolat que j'avais acheté précédemment. Il m'expliqua que c'était un aphrodisiaque. Je souris, j'étais amusée de voir que mon camarade croyait en ce genre de choses. Il ouvrit l'emballage et pris un carré qu'il se mit en bouche. Il amena un second bout à la naissance de mes lèvres. J'ouvris la bouche, le laissant introduire la douceur chocolatée sur ma langue.

J’espère qu’c’est vrai et qu’sa te tortur’ra un peu plus. Hey oh… T’sais quoi d’autres est aphrodisiaque? »


Je ris, il en fallait plus que cela pour me torturer.
J'enroulais mes jambes autour de la taille du jeune homme le forçant à se rapprocher de moi. Je passais une main sous son t-shirt. Je caressais du bout des doigts sa peau, frôlant l'un de ses tétons de mes ongles.

"Un tas de choses sont aphrodisiaque... le produit pour le bain à la cannelle que j'ai par exemple... ou encore l'alcool... j'ai d'ailleurs des bouteilles dans ma chambre."

Je marquais une pose, tirant sur le t-shirt du jeune homme pour le faire se rapprocher. Je mordillais la peau de son cou remontant à son oreille.

"Je pense aussi que me lèvres sur ta peau le sont."

Je déverrouillais mes jambes autours de son corps les laissant retomber de chaque côté de lui. Je me reculais sur la table afin de pouvoir en descendre.
Je repris mes affaires d'une main me retournant vers Ethan.

"Alors je te propose de venir oublier ta conscience dans ma chambre. Tu pourras me regarder prendre mon bain si tu veux être sur que je ne me noie pas."

Je lui fis un clin d'œil avant de me diriger vers la porte de la salle commune. J'attrapais la batte de baseball de ma main de libre me me dirigeais en direction de l'étage des chambres sans même me retourner.

Nous allions voir qui de nous deux serait le chat et qui serait la souris.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
Wanna play a game? 18+ 1510822343-signature-ais
Aislinn O'Riley

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1389
Localisation : O'Connaire on the Docks
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna play a game? 18+ Wanna play a game? 18+ EmptyDim 9 Oct - 22:37
Aislinn passait à présent ses mains sous mon T-shirt, caressant mon torse et y passant ses ongles. J’tais soudain’ment heureux d’pas avoir choisi l’anneau comme piercing  la journée précédente, d’toute façon s’tait laid, mais la douleur d’la pin qui m’traversait l’mamelon était toujours présente. Mais, qui étais-je pour pas apprécier un p’tit peu d’douleur! J’avais vu pire. Néanmoins ça m’avait surpris un peu. Amenuisant l’frisson qui m’avait parcouru pendant un instant au contact de sa peau.

"Un tas de choses sont aphrodisiaque... le produit pour le bain à la cannelle que j'ai par exemple... ou encore l'alcool... j'ai d'ailleurs des bouteilles dans ma chambre."


Elle m’rapprocha d’elle en tirant sur mon chandail, j’me laissai faire, appréciant son attitude dominante jusqu’à un certain point. Après la soirée, ça f’sait du bien d’changer d’rôle.

"Je pense aussi que me lèvres sur ta peau le sont."


Elle m’embrassa dans le cou à son tour, mordillant ma peau. J’fermai les yeux un instant, mais fut incapable de ne pas éclater d’rire en même temps qu’Aphrodite. Voyant qu’ma propre blague et révélation avait été démolie par l’empressement d’Aislinn à répondre à ma question à son avantage, j’tais tout d’même un peu déçu.

« Damn Aislinn….faut jouer un peu! S’t’ait pas une vrai question! Bien répondu par contre, mais s’tais pas là où j’voulais en v’nir… Mais fine, j’te suis. Si tu crois qu’c’est vrai tu m’montreras ça. »

« Déçu? »

Le ton qu’j’avais employé était décidément moins réceptif que le précédent bien que j’restais souriant, amusé par mon fail. Quelque chose dans les méthodes d’Aislinn ne v’naient pas m’chercher. Sans parler du fait qu’elle semblait pas très réceptive à mon humour ni à quoi que ce soit autre qu’mon corps. N’étais-ce pas l’but d’notre p’tite soirée pourtant? J’aurais dû être content. S’tait normal et fréquent vu mon charme physique évident, mais rien qui la différenciait d’mes habitués. Est-ce que je dev’nait blasé? Fallait pas…Il me fallait trouver ce qui allait la différencier. S’tait ça le problème! Oui, surement…

« Meh…c’est bon ça m’remet les idées à la bonne place disons. Ça va s’pas grave…on va la r’conduire.»

Aislinn avait commencé à quitter la table, ramassant ses effets. J’sentais dans ses paroles qu’elle avait commencé à décuver. Tant mieux. Elle avait beaucoup moins b’soin d’moi. Ce s’rait sur’ment plus simple plus tard. J’m’éloignai d’la table pour la laisser passer.

"Alors je te propose de venir oublier ta conscience dans ma chambre. Tu pourras me regarder prendre mon bain si tu veux être sûr que je ne me noie pas."

Sur ce, elle me fit un clin d’œil avant de quitter la salle commune, sans un regard vers moi, attrapant le batte.

«Eh bien, t’sembles en bien meilleur état, j’suis certain qu’tout ira bien. T’es une grande fille. », lui lançais-je sur un ton blasé. J’la suivit néanmoins, voulant m’assurer qu’ce soit bien l’cas. On s’tait dirigé vers la chambre de Calypso, Aislinn, qui avait pris les d’vant semblait avoir une idée plus clair qu’avant d’son lieu d’résidence. J’m’étais assurer qu’c’était bien l’cas avant d’l’observer sortir ses clefs d’sa bourse. L’numéro concordait. Ais poussa la porte, m’laissant entrevoir la chambre. J’figeai et m’étouffai avec ma salive alors qu’j’allais lui souhaiter une bonne soirée la laissant r’joindre sa chambre. J’me sentais pas toute là bien que tenté…j’étais mitigé. J’aimais pas pas porté toute mon attention sur ma compagne, j’trouvais ça pas correcte et actuell’ment j’avais la tête ailleurs. Trop d’réflexion. Pourtant s’tait général’ment pas un probl`me chez moi. J’avais une bonne capacité d’abstraction…s’tait la soirée qui m’faisait ça? Ou….

«Tu crois qu’tu….B*rdel! Moi qui croyais qu’ma chambre était du luxe…Alors l’5000 euro était vraiment à toi? Celui du Bunny Party? T’as les moyens d’flauber ça comme ça?»

Décidément ça coupais l’mood assez sec, mais j’avais pas vu souvent d’richesse chez quelqu’un d’mon âge. Plus, j’v’nais d’comprendre que j’l’avais protégé pour rien. Tout s’temps passé au poste pour aucune raison, les pires moyens d’sen sortir, utilisés pour rien…On m’aurait pas posé autant d’questions. J’aurais pas fini sous l’bureau du boss non plus…

J’entrai la tête par l’entrebaill’ment d’la porte pour apercevoir la pièce en détail. Ça puait l’luxe et la bourgeoisie.

« Tu as fait de même que je sache et tu n’en as pas les moyens… Si elle les as…pourquoi pas? Mais je te l’accorde…Je ne goûte rien, pourtant j’ai comme un goût amer et un sensation de gorge serré soudainement…….Tu vas faire quoi?»

J’avais perdu le peu d’sourire et d’motivation qui m’restais. Pas qu’s’aurait pas été intéressant d’poursuivre les plans d’Aislinn, mais…ça….Le sentiment d’dégoût en m’rappl’ant la fin du Bunny….c’était un moodkiller assez efficace. Mon r’gard balayant la pièce, j’notai la présence des instruments d’musique et d’un p’tit fessier en culotte de cheval d’un côté d’la chambre et soupçonnais qu’c’était celui d’Ais.

« Alors t’es la fille à papa avoue? Qui l’eu cru?», j’tais partager entre la déception, la frustration et la curiosité. J’avais b’soin d’l’entendre d’sa bouche et pas juste d’assumé qu’s’t’ais l’cas. En temps normal, une fille dans son genre, me plaisait bien, mais s'tait pas s'que j'avais b'soin là...Difficile? Sans doute!

« Tu l’aimais mieux en vilaine fille pas vrai? Dommage…Tu as en une dans ta tête en permanence par contre hmm…tâche de ne pas l’oublier. Nous n'avons pas besoin d'elle.»

Un frisson m’parcouru l’échine et sans que j’m’en rendre compte, l’rosé d’mes yeux s’était ravivé un court instant.
Ethan M. Shaw

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 470
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna play a game? 18+ Wanna play a game? 18+ EmptyLun 10 Oct - 18:52
Ethan avait l’air… comment dire… moins enjoué. Je ne savais pas trop ou j’avais fait mauvaise touche mais au final il m’avait quand même suivi. Je sentais que j’avais perdu une part de son intérêt mais je n’avais pas envie de me casser la tête à savoir pourquoi. J’étais encore trop éméchée pour me soucier de ce genre de chose.
L’alcool était tout de même descendu, ce qui m’avait fait me rappeler le chemin jusqu’à ma chambre. Le numéro toujours pas mais je savais où elle se situait, c’était un bon point.

J’avais traversé les couloirs en silence, écoutant le bruit de mes pas de ceux d’Ethan qui faisaient écho aux miens. Il n’était plus autant loquace qu’avant et je tenais bien à changer cette situation une fois entré dans ma chambre.
Arrivée devant ma porte je sortis tant bien que mal ma clé de mon sac et la glissais dans la serrure. Je poussais la porte entrant dans la pièce. Je me retournais pour faire face à un Bunny Boy à la mine surprise. Il était planté sur le pas de porte observant l’intérieur de la chambre.

Pour toute personne me connaissant un tant soit peu, ou connaissant Calypso, il était évident que le côté bordélique de la pièce était le mien. Mes instruments étaient éparpiller sur le sol, des habits étaient entasser à gauche et à droite… du moi tout craché.

«Tu crois qu’tu….B*rdel! Moi qui croyais qu’ma chambre était du luxe…Alors l’5000 euro était vraiment à toi? Celui du Bunny Party? T’as les moyens d’flauber ça comme ça?»

Je jetais un regard surpris au jeune homme. Je n’avais jamais caché avoir de l’argent, j’étais étonner qu’il s’attarde sur le sujet seulement maintenant. Je réfléchis deux minutes à l’allusion des 5000 euro avant de comprendre qu’il parlait de l’argent que j’avais sortis à la soirée de Pâques. De base, j’avais eu cet argent sur moi car je pensais partir pour Londres ce weekend là, mais mon père m’avait demandé de ne pas leur rendre visite. Enfin, rien de bien important pour le moment.
J’allais lui expliquer la situation quand il reprit la parole, grand mal lui en prit.

« Alors t’es la fille à papa avoue? Qui l’eu cru?»

Je lui lançais un regard froid. Je le pris pas le poignet et l’attirais dans la chambre assez sèchement, refermant la porte derrière lui. Je passais rapidement dans la salle de bain pour me rincer la bouche puis me penchais sur mon sac pour sortir mon téléphone de mon sac toujours sans un mot. Une fille à papa qu’il disait hein ?
J’effectuais une recherche rapide sur mon téléphone avant d’appuyer sur la touche haut-parleur pour que la voix de mon paternel s’élève dans la pièce.

« Aislinn… La famille partira cet été deux semaines à Miami. J’ai dit à ta mère et à tes frères que tu ne pourrais pas être là. Tu comprendras par-là que tu n’auras qu’à t’occuper comme tu le souhaites. Je n’ai pas envie de t’avoir sur les bras pendant ce temps. 15'000 euro te seront versé en début de semaine prochaine pour ton absence. »

J’arquais un sourcil en regardant Ethan qui était toujours planté devant moi tout en lançant le téléphone sur mon lit.

« Une fille à papa donc ? Même Hadès est plus paternel… »


*Exagère pas tout de même…*
*Justement le pire c’est que non…*

Je marquais une pause, amère. Je me dirigeais vers mon lit et sortis une bouteille de tequila. J’ouvris le tiroir de ma commode pour en sortir deux verres à shot.
Je pointais la bouteille en direction du jeune homme avant de reprendre la parole.

« Alors si tu veux faire comme tous les autres et me mettre dans le même panier que les autres gamins friqués je ne vais pas t’en empêcher. Sache juste que je n’ai pas touché cet argent avant l’année passée. Mon père m’en verse à chaque fois qu’il ne veut pas de moi, c’est-à-dire tout le temps. J’ai simplement décidé que j’en avais marre, j’ai ce fric qui dors sur mon compte alors ouais je le dépense. Et quoi ?! Si je peux dilapider cet argent d’une manière ou une autre je me prive pas. »

Je remplis les deux shot avant d’avaler le premier d’un coup et de le remplir à nouveau. Je passais une main dans mes cheveux, maintenant je bouillonnais de l’intérieur.

« Et de base, les 5000 euros de Pâques devait me servir à payer mon voyage pour Londres, je n’ai jamais autant de cash sur moi… Mais je sais même pas pourquoi je me justifie… »

Je descendais un second shot de tequila, laissant l’alcool me bruler l’intérieur.

Je me rapprochais d’Ethan, plantant mes yeux maintenant froid dans les siens. Je posais une main sur sa poitrine et le poussais contre la porte. J’appuyais mon corps contre le sien et avant qu’il ne puisse réagir je l’embrassais durement.
Je soupirais en reculant légèrement pour le fixer dans les yeux.

« Oh et puis fuck. »

Je l’attirais sur le lit et le poussais pour qu’il tombe sur le dos. Je me rapprochais de lui, doucement. Je descendis les brettelles sur mes épaules lentement faisant glisser ma robe sur mon corps révélant un ensemble en dentelle violet.
Je montais à califourchon sur le jeune homme appuyant une main sur son torse. Je pris le second shot et en déversais son contenu dans ma bouche. Je me penchais en avant et embrassais Ethan pour lui faire boire la tequila. Je lui fis un sourire provocateur.

« Alors ? Tu veux toujours jouer ? »

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
Wanna play a game? 18+ 1510822343-signature-ais
Aislinn O'Riley

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1389
Localisation : O'Connaire on the Docks
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna play a game? 18+ Wanna play a game? 18+ EmptySam 15 Oct - 22:54
Devant ma mine déconfite et mes interrogations, Aislinn avait cru bon d’me tirer dans la chambre et d’fermer la porte derrière moi. J’m’étais laissé faire, trop occupé à analyser les lieux. J’avais eu des clientes pleines aux As, mais on parlait de résidences étudiantes là et c’était quelques chose. Alors qu’Ais s’tait réfugier dans la salle de bain…fuck, elle avait une salle de bain et j’avais même cru y percevoir un bain romain l’espace d’un instant…Alors qu’Ais r’venait l’air offusqué et téléphone en main, j’entendis l’son des haut-parleurs d’l’appareil émettre un son, la voix d’son paternel apparemment. J’fronçai les sourcils en écoutant attentiv’ment.



« Aislinn… La famille partira cet été deux semaines à Miami. J’ai dit à ta mère et à tes frères que tu ne pourrais pas être là. Tu comprendras par-là que tu n’auras qu’à t’occuper comme tu le souhaites. Je n’ai pas envie de t’avoir sur les bras pendant ce temps. 15’ 000 euro te seront versé en début de semaine prochaine pour ton absence. »

Une fois terminé, elle lança son téléphone sur le lit, affirmant qu’même Hadès était plus paternel. Aphrodite avait entendu bien évidemment et j’l’entendit émettre une exclamation d’dégoût.


« Eurk…tu sais que c’est mon oncle pas vrai? »

Je ne rel’vai pas. J’connaissais l’mec d’réputation évidemment, mais la généalogie d’Aph était clair’ment trop fucked up pour que j’m’en soucis. Reste, j’réalisais qu’la p’tite blondinette était possédé par rien d’moins qu’le roi des Enfers grecs. J’tais resté figé un moment, en observant Ais sortir une bouteille d’tequila d’sous son lit et intégrant s’que j’v’nais d’entendre. Elle m’pointa la bouteille, m’accusant d’la mettre dans l’même panier qu’les autres…elle avait pas tord…mais j’révisais mon point d’vu peu à peu en l’écoutant s’justifier. S’que j’trouvais très drôle en fait, mon sourire élargissant graduellement, l’démontrant clairement alors qu’elle semblait s’demander la même chose : pourquoi elle s’justifiait? Poursuivant en s’versant deux shots. J’la sentait, irrité. J’avais mis l’doigt sur un point sensible? Pauvre cocotte!

Soudainement, j’éclatai d’rire tellement s’tait ridicule. Au fond, on était pas si différent avec nos daddy’s and mommy’s issues respectifs, sauf qu’ma mère avait pas crue bon d’me payer quand elle m’avait foutu dehors. Juste que well…j’avais aussi fini par payer pour l’mystérieux 5000 d’Ais dont elle verrait probablement jamais la couleur du restant qui d’vait lui r’venir. Enfin, ça restait à voir, y’avait p’être moyen d’avoir un arrangement. Mon rire fut toutefois étouffé par la pression d’son doigt sur ma poitrine, le heurt de mon dos contre la porte, puis son baisé vigoureux qui accompagna son geste.

« Ah ah ah ahummmpf…..»

D’abord surpris, j’profitai néanmoins du baisé, sentant les batt’ments d’mon cœur s’accélérer d’nouveau. Faut dire qu’j’avais général’ment un penchant pour les filles qui avaient s’genre d’problèmes et souvent finissait facil’ment dans les bras des hommes. S’tait pas une bonne chose, mais, j’avais un faible que voulez-vous. Cherchant général’ment que d’l’affection, moi j’tais dispo pour en donner et en r’cevoir égal’ment. Rien d’mal quoi! S’tait plaisant. On s’faisait du bien, s’tout. Clair’ment Ais l’avais sur l’coeur sa relation avec son paternel. J’sentais qu’s’baisé tait surtout pour s’changer les idées.

J’allais attraper les bras d’Ais, hésitant entre la rapprocher ou la r’pousser, ayant encore en tête l’poste d’police et s’qu’elle m’avait raconté en ayant l’air ébranlé, mais aussi l’sang qui semblait vouloir descendre bien plus bas qu’le cerveau. D’toute façon, Ais semblait là pour penser pour moi. Elle était allé plus rapid’ment et m’avait attiré sur l’lit où j’m’étais laissé choir alors qu’elle m’y poussait. J’avais obéi à la dame sans discuté, sachant pas trop si j’d’vais juste r’partir ou profiter.

« Eh bien…beaucoup plus docile qu’à ton habitude… »



« Hey! »

« Quoi c’est vrai! »

« J’suis pas...oké elle a d'bons arguments... oooh… »


Moi qui pensait avoir carrément démoli l’mood un peu plus tôt, la voilà qui r’tirais sa robe, gardant qu’sa lingerie d’dentelles violette qui lui allait un peu trop bien pour qu’j’reste indifférent. S’tait sans parler qu’elle v’nait d’me chevaucher, appuyant t’jours sur mon torse, calant l’autre shot d’tequila et v’nant m’transvider l’cont’nu entre mes lèvres. J’fermai les yeux un moment, absorbant l’tout, prenant l’temps d’sentir la chaleur du liquide dans ma gorge et se répandre dans tout mon corps, ou étais-ce l’excitation? Sans doute un mélange des deux. Prenant goût à la chose j’tentai même d’étirer l’baisé comme j’pouvais avant qu’elle s’r’dresse, sourire provocateur aux lèvres. C’est alors qu’elle m’posa sans doute la question la plus difficile d’la soirée, juste avant « Est-ce que j’casse les jambes du mec ou pas, les miennes ou les siennes? ».



« Alors ? Tu veux toujours jouer ? »

Mes inquiétudes d’un peu plus tôt concernant l’éthique d’me taper une fille saoule était quand même moins un problème…même que…la tequila a disposition m’permettrait sur’ment d’égaliser les choses. Les trucs qui m’trottaient en tête semblaient soudain’ment plus flou, mes pensée étant obscurcit par la vision d’rêve qu’j’avais d’vant moi, sur moi…J’avais pas pu résisté à la tentation d’laisser balader mes mains sur ses cuisses, remontant vers les hanches, puis agrippant sa taille fine pour la rapprocher brusquement, poussant d’un côté avec mon pied contre le lit pour l’y jeter à mes côté. Restant couché sur le côté face à elle, mon corps à proximité du siens, son visage également dont je sentais son souffle sur mon visage. J’effleurai mes doigts sur la longueur de son bras à ses hanches, revenant en sens inverse pour m’arrêter sur la courbure de sa poitrine. Allant descendre la bretelle d’son soutien-gorge et passer ensuite la mains vers l’arrière d’son dos, prêt à la libéré d’son sous-vêtement, j’en profitai pour embrasser son épaule, sa clavicule, le creux de son cou, allant mordre ce dernier prêt d’sa mâchoire.

«…Si papa veux pas pas s’occuper d’toi, quelqu’un d’autre doit bien l’faire hein! J’srais sans coeur de t’laisser toute seul après ça! Juste, tu m’excus’ra, jamais été très…paternel. J’espère qu’il m’en voudra pas.», affirmais-je en ricanant.

Considérant que s'tait peu fair d'être autant vêtu comparé à elle et qu'il faisait chaud, j'me ravisai et arrêtai mon mouvement vers l'arrière d'son dos, malgré la hâte. À la place, j’passai ma jambe bar d’ssus elle, un r’gard bestiale sur le v’sage que j’plongeai dans l’sien en m’redressant pour r’tirer mon veston d’cuir que j’balançai par terre. J'retirai ensuite mes chaussette, rien d'moins sexy qu'ses deux p'tits morceaux quand on finissait par ça, alors...toujours à éviter. S'tait l'une d'mes règles à n'jamais rompre. Toujours sans sourciller, à genou dans le lit, jambes écartés pour la chevaucher sans m'appuyer sur elle et lui offrant pleine vu sur ma personne, j'avais commencé à détacher ma ceinture.
Ethan M. Shaw

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 470
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna play a game? 18+ Wanna play a game? 18+ EmptyDim 16 Oct - 22:04
Shaw c’était laissé faire lorsque je l’avais dirigé sur le lit. Il avait avalé la tequila sans broncher. Je fis un sourire charmeur au jeune homme alors que je sentais ses doigts parcourir la peau nue de mes cuisses.
Une petite décharge électrique parcouru mon corps lorsque les mains d’Ethan remontèrent sur mes hanches finissant par agripper ma taille. Je me sentis rapprocher de lui alors qu’il me faisait passer sur le côté. Je me retrouvais donc face à lui. Son regard s’était fait plus sombre et le mien devait lui faire écho.

Ma respiration se fit plus lente alors que mes yeux se posaient sur les lèvres du bad boy. Je pouvais sentir le souffle du jeune homme sur ma peau et un frisson me parcouru.
Une des mains de Shaw vint caresser mon bras, allant jusqu’à mes hanches. Il effectua le mouvement inverse allant frôler ma poitrine. Je l’observais sans un mot descendre l’une des brettelles de mon soutient gorge alors qu’il passait ensuite sa main dans mon dos, au niveau des agrafes de mon sous-vêtement.

Je retins ma respiration alors que les lèvres du jeune homme se posèrent sur mon épaule. Elles parcoururent ma peau passant par ma clavicule, mon cou, pour finir par me mordre prêt de la naissance de ma mâchoire.
Je lâchais un petit gémissement, invitant le jeune homme à continuer ce qu’il avait commencé alors que l’excitation commençait à se faire plus forte pour moi.

«…Si papa veux pas pas s’occuper d’toi, quelqu’un d’autre doit bien l’faire hein! J’srais sans coeur de t’laisser toute seul après ça! Juste, tu m’excus’ra, jamais été très…paternel. J’espère qu’il m’en voudra pas.»

Je lâchais un petit rire, amusée. Je n’avais en aucun cas envie qu’il se comporte de façon paternel. Le délire de Who’s Daddy little girl ? c’était pas mon truc. Et le regard qu’il me lançait à présent me fit bien comprendre que ce n’était pas le sien non plus. Parfait.

Il enleva la main qui se trouvait dans mon dos, décidant apparemment de ne pas m’enlever mon soutient gorge de suite. Je n’eus pas le temps de faire une moue déçue car le jeune homme était passé par-dessus moi, un regard enflammé braqué sur moi.
Je passais ma langue sur mes lèvres en le voyant commencé à se dévêtir. J’étais impatiente de voir comment les choses allaient évoluées. Je le détaillais sans me gêner, profitant de la vue qui s’offrait à moi. Il était canon c’était clair.

Mes yeux furent attirés par le mouvement de ses mains au niveau de son bassin. Je l’observai, un regard de prédateur braqué sur lui, détacher la boucle de sa ceinture. Les choses sérieuses allaient gentiment commencer.
Je le laissais finir ce qu’il avait commencé tout en me relevais sur les coudes pour avoir une meilleure vue. Lorsqu’il eut fini je tendis une main pour défaire les boutons de son jeans. J’entrepris ensuite de lui enlever son chandail, l’envoyant sur le sol rejoindre la veste en cuir de Shaw.

Je passais une main sous le t-shirt du jeune homme, caressant sa peau, passant de ses côtes au bas de son ventre. Je l’attirais ensuite vers moi pour l’embrasser.
Je passais mes mains dans ses cheveux, les tirants légèrement. Sans pour autant cesser d’embrasser le bunny boy je descendis mes mains le long de son dos jusqu’au bas de son t-shirt noir. Je relevais le bas du vêtement pour le passer par-dessus la tête d’Ethan.

Je poussais un soupire de satisfaction en observant le jeune homme. Il était encore mieux comme ça. C’était comme un cadeau qu’on déballait. Et je sentais au fond de moi que je n’allais pas être déçue.

*Oh non… je ne veux pas en voir plus…*
*Tu n’as pas vraiment ton mot à dire tu sais… et ne le prend pas mal, mais je m’en fiche complètement de ce que tu penses.*
*Mmpf*
*Va trouver un coin de ma tête ou il n’y a pas de garçon à moitié nu, même si ça ne sera pas choses faciles.*

Je me relevais, passant mes mains dans le dos du jeune homme. J’approchais mes lèvres de son corps les déposant sur le creux de sa clavicule. Je descendis en mordillant, embrassant la peau douce de mon compagnon d’une nuit. Je passais ma langue sur l’un de ses tétons avant de le mordre légèrement. Mes mains parcouraient son dos, ses hanches, son bas ventre pendant ce temps.
Je respirais un peu plus fort, sentant une chaleur biens spécifique monter petit à petit en moi.

J’embrassais ensuite la mâchoire du jeune homme mais un gout ferreux familier me fit faire une légère grimace. Je n’avais pas pensé au sang qui maculait encore son visage. Malgré que les vampires soit sexy dans les films je n’avais pas envie de gouter son sang plus que ça.

Je posais mes mains sur son torse lui faisant comprendre que je désirais qu’il se lève. Un sourire intéressé sur les lèvres je lui indiquais la salle de bain d’un coup de menton.

« Et si on joignait l’utile au très agréable ? »

Je le pris par la main l’attirant dans la salle de bain dont je n’avais pas éteint la lumière. Je passais rapidement en revue mes options, le bain ou la douche italienne. Ou pourquoi pas les deux… Une lueur coquine dans les yeux je dirigeais le jeune homme dans la douche sans le lâcher du regard.
Avant qu’il ne réalise ce que je faisais j’actionnais la douche pour qu’une pluie d’eau chaude nous tombe dessus.

« Oh mince, tu es tout mouillé... Il va falloir t’enlever tes vêtements maintenant.»

Je lui fis un sourire entendu, montrant bien que j’étais tout sauf désolée.

Je penchais la tête en arrière pour que l’eau chaude envahisse ma crinière blonde. J’adorais cette douche, et elle était l’endroit parfait pour commencer les choses sérieuses avec Shaw.
Je m’appuyais contre lui pour qu’il s’adosse à la paroi de la douche.  Je passais une main sur son pantalon humide pour le faire glisser sur sa peau. Je fis circuler mes mains sur son corps. Je l’embrassais, mordillant sa lèvre inférieure.
Je lui murmurais à l’oreille avant de la mordre à son tour.

« Comme ça on est à égalité. »

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
Wanna play a game? 18+ 1510822343-signature-ais
Aislinn O'Riley

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1389
Localisation : O'Connaire on the Docks
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna play a game? 18+ Wanna play a game? 18+ EmptyJeu 20 Oct - 4:59
J’envoyai un hauss’ment d’sourcil amusé à Aislinn qui semblait apprécier la vu, allant même jusqu’à m’aider à m’dévêtir et en profitant pour m’caresser au passage, alors que j’laissais un soupire d’plaisir passer mes lèvres au contacte d’ses doigts fins sur mon torse vers mon bas ventre. M’attirant ensuite contre elle pour m’embrasser viguoureusement et tiraillant ma chev’lure elle m’excitant davantage de par sa prise en charge ferme d’ma personne. J’contestai évidemment pas lorsqu’elle m’passa mon chandail par-d’sus tête. Une fois r’tiré, elle en avait profité pour se mettre à mon niveau, déposant ses baisés, de haut en bas en m’faisant frissonné d’plaisir. J’allai attraper sa tête, passant mes doigts dans sa chevelure et apprécier la douce douleur d’mon nouveau piercing entre ses dents. Elle fini par remonter un peu, embrassant ma mâchoire. J’allais diriger mes lèvres vers les sienne lorsque j’notai sa grimace de dégoût. J’l’observai inquiet, un bref instant d’panique m’passant en tête. Elle appréciait pas?

« Quoi? »


Pour toute réponse, elle posa sa main contre mon torse, me poussant vers l’arrière pour qu’j’me lève. Son sourire m’rassura et j’lui en renvoyai un plutôt suspicieux, mais amusé. Qu’est-ce qui lui trottais en tête?

Elle envoya un coup d’tête en direction d’la salle d’bain, m’faisant percevoir, une tache de sang luisante sur ses lèvres. Ainsi donc, ma plaie s’tait r’mise à couler. J’portai mon doigt à mon visage, vérifiant le sang sur ma peau. Un mélange d’un peu de sang frais et séché avait atteint ma mâchoire.

« Et si on joignait l’utile au très agréable ? »

« Hmmm…ce s’rait bien j’me sent un peu dirty en s’moment. », affirmais-je en acceptant la main qu’elle m’tendait.

Elle m’dirigea dans la salle de bain. J’attrapai la bouteille d’Tequila au passage et en pris une rasade au passage. J’pensais qu’elle nous dirigerait vers l’bain pour un truc plus romantique, mais elle opta plutôt pour la douche où elle m’poussa, ouvrant l’eau d’la douche sans m’laisser l’temps d’me dévêtir. J’éclatai d’rire, la rapprochant d’moi. D’toute façon l’mal était fait, autant en profiter.

« Oh mince, tu es tout mouillé... Il va falloir t’enlever tes vêtements maintenant.»

« Oh mince, il me faudra une place pour dormir. J’pourrai pas r’tourner à ma chambre ainsi! J’espère qu’t’as d’la place! », l’imitais-je très mal dû à mon accent et l’exagération d’ses mimiques. J’v’nais d’me quêter sa compagnie pour la nuit. J’m’amusais bien, Aislinn savait s’divertir et m’divertir. J’aimais sa compagnie et j’sentais qu’dormir au contact d’sa peau et ses courbes, pouvait qu’m’être bénéfique. Elle arrivait définitiv’ment à faire descendre le stress.

J’rinçai mon visage à grande eau, laissant l’eau imbiber mes ch’veux, puis, rel’vant la tête, observais l’eau perlé sur la chev’lure, la peau et la lingerie d’Aislinn. Elle s’appuya ensuite contre moi, m’acotant contre le mur froid d’la douche, en profitant pour m’débarasser d’mon pantalon, ne m’laissant qu’mon boxer, puis poursuivant ses caresses en v’nant m’murmurer à mon oreille.

« Comme ça on est à égalité. »


J’secouai la tête lentement, claquant ma langue contre mon palais à trois reprise, puis passant mes mains dans son dos, détachai son soutiens gorge d’un geste vif et habile. Rel’vant un sourcil d’un air coquin, sourire charmeur ornant mon visage, j’fit glisser les bretelles sur ses épaules et lui r’tirer ce morceau de vêt’ment trop encombrant, le laissant tomber lâchement par terre.

« Maint’nant oui. », lui répliquais-je sur le même ton satisfait.

J’me rapprochai, appuyant mon torse contre sa poitrine nue en enserrant la jeune femme dans mes bras, me penchant pour l’embrasser passionnément, puis glisser mes mains vers ses fesses, caressant son dos au passage. J’bénéficiai d’se moment d’calme pour simplement…profiter d’ce rapproch’ment. Cherchant du r’gard un savon quelconque, j’trouvai un gel douche qu’j’attrapai, en vidant dans mes mains. J’réchauffai l’cont’nu quelques s’conde pour pas lui donner froid, puis m’permis d’tourner Aislinn en lui d’sant d’se laisser faire. Lui répandant l’tout sur l’dos, massant graduellement, mais avec vigueur son cou, ses épaules, ses omoplates, sa colonne et l’reste d’son dos en général. Atteignant ses fesses, j’glissai ma main sous son string pour le lui retirer et le laisser glisser à ses pieds. J’fis d’même avec mon propre sous-vêt’ment, l’envoyant balader dans un coin. J’massai l’bas d’son dos pour r’monter lent’ment vers les côtes et m’appuyant torse dans son dos, membre viril bien dure contre ses fesses, lui mordillant une oreille, j’laissai balader mes mains vers l’avant, caressant et suivant doucement la courbe d’poitrine, m’attardant sur ses mamelons. J’fini par caresser plus fermement sa poitrine, d’plus en plus excité par son corps qui s’offrait à moi. J’embrassais sa mâchoire, son cou, ses épaules avec plus d’empressement.

« Arrrf…cette fille n’est définitivement pas ton plus grand succès… »

« Aph. Pas l’moment. », lui dis-je sur un ton catégorique.

J’émis un bref soupire d’mécontent’ment à sa tentative d’sabotage un peu trop évidente.

« Non, mais c’est vrai. Tu sais très bien que ce n’est pas ce dont tu as besoin et tu t’entêtes à jouer les mâles indépendant dans la force de l’âge. Tu es faibles devant la moindre petite avance. Tout ce que tu as besoin c’est d’une femme comme moi, tu as simplement peur de la solitude. Notre amour est plus fort que ça! Ton amour est plus forte que ça!»

« Aph…on a discuter d’tout ça des centaines d’fois. Arrête d’les envier. J’ai un corps. T’en as pas. On va d’voir s’contenter d’s’qu’on peut s’partager et compenser avec autre chose en l’occurence Aislinn. Aucune chance d’attach’ment elle a été clair et moi aussi. Une façon d'lui payer s'que j'lui d'vrais aussi...J’l’a baise, c’est tout, point final.»

« Pas ton genre. Tu sais que ce n'est pas pour ça que je t'ai choisi...Même avec mes amants il y a toujours eu plus que ça! Tu me déçois....Je crois que même ton "Dieu" doit l'être.»

Aouch...son commentaire, m'atteignit plus que j'le croyais. J'savais où elle voulait en v'nir, mais j'pouvais pas caller off la soirée, ça m'tentait pas du tout. Pas à s'point là! Et god ramn'er Dieu, s'tait un bitch moove et elle le savait...sal*pe.

« Pas l'impression qu'j'avais avec Flinn. T'es mal placé pour m'faire la morale et on s'en tape de s'que l'autre peu bien penser...»

« Oh mais lui, Flinn, était totalement mon genre! »

« C’est l’problème Aph. Fou-moi la paix. Tu penses qu’à toi. »

« Je pense à nous tu veux dire! Pourquoi ne pas choisir quelqu’un qui nous correspond à tout deux. Arrfff…En plus je suis certaine qu’elle cris comme un chaton qu’on égorge...y'a qu'à l'entendre parler normalement pour le savoir... »

« J'espère bien comme ça je ne t'entendrai plus! Et ça change quoi pour toi! Sauf que toi aussi tu fantasme sur quelqu’un d’autre. Et tu m’parle comme si les miens valaient rien!»

« Alors c’est ça? Tu me punis pour mes propres fantasmes, mais les tiens sont acceptables et mis en pratique! Nous avions discuté de variation et dernièrement, je ne vois que des femelles dans ton lit. Pas que ce n’est pas inintéressant…juste…clairement pas mon premier choix. Et définitivement pas cette garce. Toi ou un autre, elle s’en fiche! Elle voulait Alistair!»

« C’est parce qu’elle avait pas moi sur le coup! Va voir ailleurs si j’y suis! »

À force d’l’entendre râlé, j’culpabilisais et frustrais. J’commençais à sortir d’mon mood et elle le savais. Elle allait encore gagner, j’allais d’voir appeler à la rescousse. J’r’tournai ma compagne d’une nuit brusquement face à moi et allai appuyai ma tête sur son front, laissant l’eau couler contre nous et prenant son visage entre mes mains pour l’embrasser limite férocement. J’devais m’changer les idées! Conservant son visage entre mes mains, j’plantai un r’gard entendu dans l’sien, lui révélant indirectement sa mission pour la réussite d’la soirée. J’espérais surtout qu’elle le prendrait davantage comme un jeux qu’comme un insulte. Après tout, avoir l’impression qu’son partenaire était pas suffisent pouvais être vexant j’suppose, mais l’excuse d’avoir la déesse d’l’amour, d’la beauté et d’la séduction en tête était s’lon moi assez valable. Sauf qu’Ais l’savait pas et j’avais certain’ment pas l’intention d’lui raconter ça ou ma relation avec Aphrodite. Elle avait un dieu dans la tête aussi, elle d’vait comprendre. J’me d’mandais bien comment Hadès prenait la chose d’ailleurs.

« Ais, j’te veux. »

J’attrapai sa cuisse fermement, ma main claquant contre celle-ci que j’r'montai contre ma hanche.

« Mais. Y’a des tentatives de sabotage dans mon cerveau.»

J'avais pris la peine d'le mentionner question d'la prév'nir des risques qu'ça pouvait occasionner si on arrivait pas à m'changer les idées.
Ethan M. Shaw

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 470
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna play a game? 18+ Wanna play a game? 18+ EmptyDim 23 Oct - 21:52
J’avouais ne pas avoir pensé que si je trempais le garçon il ne pourrait plus sortir de ma chambre.

*Oh il peut toujours sortir à poil non ?*

*Ca te ferai trop plaisir hein ?*

Le fait que passé la nuit avec dérange Hadès me conforta dans l’idée que ça pouvait être une bonne chose. De plus, je n’avais aucune idée de quand nous finirions nos activités.

Je sentis Ethan secouer la tête en claquant la langue. Un instant j’eu peur qu’il n’ait pas aimé que je déshabille. Enfin, ça aurait été étrange au vue de la situation actuelle. Je sentis les mains du jeune homme me passer dans le dos et détacher mon soutient gorge dans gestes habiles. Je rendis son sourire au jeune homme alors qu’il libérait ma poitrine. Il laissa tomber le bout de tissu par terre avant d’annoncer fièrement que nous étions maintenant à égalité.
Je lâchais un rire cristallin, légèrement amusée par la situation. J’étais certaine que le jeune homme était l’amant parfait pour me distraire. S’il était à la hauteur de sa réputation j’envisagerai peut-être de le revoir… pour des séances d’activités physiques approfondies.

*Non… ne me dit pas que tu veux revoir ce… cet artiste !*
*Tu sais que si ça t’emmer*e je vais le faire.*

Je balayais Hadès de mon esprit me reconcentrant sur Shaw. Il s’était appuyé contre moi, ma poitrine posée contre son torse. Je me laissais me prendre dans ses bras joignant mes lèvres aux siennes pour lui rendre son baisé. Je frémis en sentant les douces mains du jeune homme parcourir mon corps, descendant sur mes fesses. Je fermais les yeux, c’était étrangement apaisant.
Je le sentis tendre le bras et j’ouvris un œil pour voir ce qu’il faisait. Je l’observais en souriant attraper mon gel douche à la vanille. Je le laissais me retourner me laissant guider. Il appliqua le savon sur mon dos et entrepris de me masser. Je lâchais un petit soupire d’aise, il était habile de ses mains, ça me changeait des sportifs clichés.

Les dites mains d’Ethan descendirent à nouveau au niveau de mes fesses en profitant pour me retirer le dernier vêtement qu’il me restait. Je le sentis ôter son boxer pour être lui aussi nu sous la pluie d’eau chaude qui nous tombait dessus.
Le jeune homme recommença son massage se collant contre moi. Je retins un instant ma respiration qui se fit ensuite plus rapide. Le fait de sentir son membre contre la peau de mes fesses avait attisé un peu plus l’excitation que je ressentais. Les mains baladeuses de Shaw finirent par trouver mes seins, les caressant d’abord doucement avant de les toucher de manière plus vigoureuse.

Je me laissais faire en me collant un peu plus à lui alors qu’il embrassait ma peau avec empressement. Je passais une main dans ses cheveux alors que ses lèvres parcouraient mes épaules, mon cou…

Alors que le feu qui brulait dans mon bas ventre se faisait de plus en plus grand je sentis l’entrain des baiser de mon amant se faire de plus en plus faible. Je fronçais légèrement les sourcils mais continuait de lui tourner le dos pour ne rien laisser paraitre. Je cru même l’entendre soupirer, je l’ennuyais ou quoi ?

*Tu peux toujours le mettre dehors sans ses habits…*
*Pas moyen, envie de me changer les idées.*

Alors que j’allais demander ce qui se passait je me fis retourner par Ethan de manière plutôt brusque. La manière dont il appuya sa tête contre la mienne et qu’il empoigna mon visage me fit oublier mes doutes passagers. Il avait l’air assez motivé finalement. Je fus surprise par l’énergie qu’il mit dans son baiser je le lui rendis avec autant de fougue qu’il y avait mis.
Je me perdis ensuite dans le regard qu’il m’envoya. Si j’avais pu, là tout de suite, je l’aurais envoyé sur le lit ou autre part pour lui sauter dessus.

« Ais, j’te veux. »

Je lui fis un sourire coquin en me mordant la lèvre inférieure. Je le voulais aussi, il pouvait en être sûr. Je me collais contre lui alors qu’il remontait ma cuisse sur sa hanche. Je passais une main dans son dos alors que l’autre vint se poser sur sa joue.

« Mais. Y’a des tentatives de sabotage dans mon cerveau.»

*Enfin une personne censée !*


J’arquais un sourcil. C’est vrai que j’avais pas pensé que lui aussi puisse avoir des commentaires de sa divinité. D’ailleurs je ne savais pas de qui il s’agissait. Enfin, pas sûre que même avec le nom je le sache…
Un sourire déterminer se créa sur mes lèvres alors que je braquais un regard de braise dans les yeux d’Ethan.

« Je vais remédier à tout ça… pas question de me laisser impressionnée. »

Je lui fis un clin d’œil entendu. Mon message au final n’était pas que pour lui. C’était vrai, je ne me laisserai pas intimider, même par un dieu quelconque. Après tout, j’étais Aislinn O’Riley, personne ne pourrait m’empêcher de faire ce que je voulais.

Je descendis la main que j’avais posée sur sa joue le long de son corps. J’enroulais ma jambe contre lui alors que ma main rejoignait son entre jambe. Je posais fermement mes lèvres sur les siennes pour l’embrasser fougueusement alors que je caressais l’intimité d’Ethan doucement. Je commence à le masser, ma propre respiration se faisant haletante.

« J’ai envie de toi Ethan… et je vais te prendre. »

C’était une affirmation. Je le voulais, là, ce soir avec moi. Me collant contre lui je lui mordillais la mâchoire remontant vers ses lèvres. Je continuais mes mouvements sur la virilité d’Ethan en plongeant mes yeux dans les siens. Je le dévorais du regard, le désir se faisant brûlant en moi.

Je m’agrippais un peu plus fermement à lui dirigeant le membre d’Ethan vers ma propre intimité. Je lâchais un gémissement en le sentant entrer en moi. Je passais mon second bras autour de lui, plantant légèrement mes ongles dans son omoplate. J’entrepris de commencer de long mouvement de bassin, enfouissant ma tête dans son cou.

Au bout d’un moment je m’éloignais de Shaw, un regard affamé braqué sur lui. Le faisant sortir de moi je me collais à son corps glissant jusqu’à être à genou devant lui. Je passais ma langue sur mes lèvres d’un geste provocateur sans le quitter des yeux. Après quelques secondes sans bouger je passais ma langue sur le se*e du jeune homme, le faisant ensuite rentré dans ma bouche.
Je commençais de long mouvement de vas et vient, prenant mon temps et voulant qu’il prenne son pied. Au fur et à mesure je sentais le jeune homme se tendre. Je souris tout en arrêtant mon affaire me redressant pour lui faire face.

Je lui lançais un regard qui voulait tout dire. J’avais envie de lui. Tout de suite. Je ne voulais pas attendre plus que ça. C’était peut-être l’alcool qui me rendait impatiente mais je voulais Ethan maintenant.

Je remontais ma cuisse contre sa peau humide, le faisant à nouveau entré en moi. Je relevais l’autre jambe pour que le jeune homme l’agrippe et que je puisse ainsi enrouler mes jambes autour de lui. Je dirigeais mes lèvres sur les siennes lui envoyant un baisé passionné passant une main dans ses cheveux de jais.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
Wanna play a game? 18+ 1510822343-signature-ais
Aislinn O'Riley

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1389
Localisation : O'Connaire on the Docks
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna play a game? 18+ Wanna play a game? 18+ EmptyMar 1 Nov - 5:12
J’avais noté l’r’gard d’Aislinn qui avait l’vé un sourcil lorsque j’lui avais expliqué la situation. J’avais crus un instant qu’la soirée tait terminé, mais son sourire et son r’gard déterminé m'rassurèrent rapidement. J’avais eu tort l’espace d’un moment et réalisai que cela était une erreur, Aislinn dégageant de toute évidence l’esprit d’compétition nécessaire pour contrer les frustrations d’Aphrodite qui n’en resterait pas là j’en étais certaine avais su « prendre les choses en main ».

« Je vais remédier à tout ça… pas question de me laisser impressionnée. »

Sa main appuyer contre ma joue, descendit lentement jusqu’à ma raison de vivre qu’elle caressa en m’embrassant fougueusement. Je fermai les yeux, mon souffle coupant l’espace d’un moment alors que je profitais de la sensation de sa peau contre la mienne. Le son de sa respiration haletante à mes oreilles, la mienne commença à s’accélérer également et j’laissai un souffle fuir entre mes lèvres comme pour laisser échapper la pression d’l’envie qui montait en moi.

« J’ai envie de toi Ethan… et je vais te prendre. »


« Oh. Prends-moi j’suis à toi. Fait d’moi s’que tu veux.», lui donnais-je la permission d’une voix tremblante d’plaisir.

Elle avait commencé à mordiller ma mâchoire, puis mes lèvres. Nous plongions notre regard dans celui de l’autre alors que j’glissai ma main vers son sexe à elle pour la caresser également, mais à peine avais-je commencé qu’elle s’agrippa plus fermement à moi, m’faisant cesser mon mouvement trop occupé à profiter. D’autant plus qu’elle resserrait sa poigne sur ma personne, dirigeant mon membre viril en elle et appuyant sa tête contre moi, je passai ma main dans ses ch’veux et caressai son nez du mien, abaissant ma main contre sa hanche en suivant l’mouvement de son bassin. Le gémissement qu’elle laissa échapper allant me chercher jusque dans les tripes, je resserrai ma poigne l’agrippant au même moment où un frisson parcourait tout mon corps.

À regret, j'dû la r'lâcher alors qu’elle s’retirait pour, par chance, n’pas m’abandonner ainsi. Je laissai sa langue faire son ch’min sur mon sexe, puis ce dernier entre ses lèvres gardant mes mains crispées dans sa longue chev’lure blonde sans toutefois forcer le mouvement. Ce fut à mon tour de laisser échapper un petit gémissement d’plaisir, laissant tomber ma tête vers l’arrière d’un coup sec contre la céramique du mur. Après un moment, Aislinn se redressa, les joues rougies autant que les miennes par les chaleurs de nos désirs et de l’eau chaude contre nous. Je contemplai son visage, détaillant chaque trait de son visage se déformant par plaisance alors qu’elle enserrait ma taille de ses longues jambes et que je pénétrais en elle, perdant toute raison en la plaquant contre le mur. Son baisé passionné m’fit comprendre qu’nous étions sur la même longueur d’onde. Sans plus attendre, je m’appuyai contre elle, la coinçant entre mon corps et le mur, enfonçant ma verge dans les profondeurs d'son être et m’assurant de bien en caresser la paroi supérieure. Ma tête appuyée sur le côté de la sienne alors que les muscles de mon dos, de mes cuisses et de mes épaules se tendaient sous les efforts, je poussais quelques gémissements, inspirant et expirant fortement chaque coup.

Après un certain moment de silence de la part d’Aphrodite qu’elle finit par m’adresser de nouveau la parole, choisissant évidemment l’un des pires moments pour me rappeler la petite blague de Leila pour Halloween. Pas question qu’on m’la r’fasse.

« Accroche-toi. »
, ordonnais-je à Aislinn, ne voulant pas quitter la chaleur de son corps, mais forcé de sortir de la douche pour trouver mon pantalon. Profitant de toutes les occasions pour poursuivre le mouvement, l’embrasser, la mordiller, la caresser en ch’min afin d’pas perdre l'mood, j’finis par l’étendre sur le sol d’la salle d’bain, tendant la main vers le préservatif qui s’trouvait dans ma poche d’une main alors qu’ma s’conde caressait son joyau alors que j’poursuivais mes coups d’bassin en plongeant mon r’gard et ouvrant le sachet d’mes dents d’un air sauvage, prenant garde d’pas déchirer la chose. J’me r’tirai un moment pour l’enfiler avant de revenir à nos activités avec une certaine fougue.

« J’vais m’faire pardonner. », affirmais-je déçu de ce bref moment d’interruption alors que j’rev’nais en elle en y ajoutant deux doigts à l’entrée et ma seconde main pour continuer de la caresser. Le tout d’vrais suffire à lui déclencher quelques gémissements ou cris bien mérités après quelques mouvements de vas et viens. Attentif à toutes ses réactions de jouissances, prenant mon pied en les entendant, je les attendis avant de la relâcher et d’y aller avec plus de rythmes jusqu’à ce que je ne puisse plus tenir moi-même. J’avais tenté d’étirer le plaisir jusqu’à ce que je sente une forte tension insupportable plus longtemps qui se devait d’être libéré. Me raidissant d’abord, je terminai sur une exclamation de plaisir qui…fut un mélange de ma propre voix et de la voix sensuelle, féminine et d’outre-tombe de ma déesse. Aph avait décidé que tant qu’à observer la scène en souffrance, elle préférait participer, profitant elle-même de mon propre corps en ce moment de jouissance et de la caresse de la peau d’Aislinn contre la nôtre. Je me sentais soudainement si loin de la jolie blonde, comme acculé au fond de mon propre corps. Mes yeux prirent une couleur violacée des plus intense et, la respiration haletante nous nous laissions choir contre la poitrine d’Aislinn. Mon corps tremblait violemment alors que je tentais de reprendre le contrôle de mon propre corps. Je glissais et me donnai une poussée pour me retourner sur le dos.

« APHRDODITE! »
, hurlais-je colérique.

Tout s’arrêta instantanément. J’avais repris possession de ma personne.

« Arrêtes tu as aimé. Ne me fais pas de reproche et remercie-moi plutôt! J’ai décidé de me mettre à ta place au lieu de toujours te combattre sans succès et tu sais quoi? J’ai su apprécier moi-même jusqu’à un certain point. Je crois que ce sera bon pour notre relation si l’on communique et partage le plaisir.»


Une part d’moi s’sentait coupable d’avoir en effet profité d’la chose, le principe en restait pas moins écœurant.

« S’t’encore qu’une question d’compétition! S’toujours une question d’montrer ta supériorité sur elles. Peut-être que j’ai envie d’pas m’prendre la tête chaque fois aussi! S’tellement malsain!»

Je tentai de reprendre mes esprits, profitant de la fraicheur du sol, je tournai la tête vers Aislinn, l’air un peu contrit.

« Pfff…profite de ta fin de soirée avec ta garce et repose toi, nous en parlerons une fois le choc passé. Merci pour ce moment de plaisir tout de même... »


Elle se retira au fond de mon être en silence et voilà, elle arrivait à me faire sentir coupable de ma réaction.

« Well s’tait weird…Désolé Ais…», lui répondis-je d’une vois un peu faiblotte, ayant l’impression d’avoir fourni pour les deux dames toute l’énergie vitale qu’il me restait.

Intérieurement j’étais frustré d’la situation et cela d’vait paraître sur mon visage. Non pas que cela avait été moins bon, bien au contraire, j’avais pris mon pied et quelque chose m’disait qu’Ais avait pas détesté, du moins j’l’espérais, mais définitivement pas simple et idéale pour se changer les idées et s’détendre. Plutôt, mes mauvaises pensées s’taient surtout remplacées par d’autres. Me tournant sur l’côté, j’allai attraper Aislinn par la taille, la rapprochant de moi et appuyant ma tête contre son cœur qui débattait autant que le mien. Malgré la situation j’allais bien d’voir m’lever et m’nettoyer, aider Aislinn à faire de même pour ne pas glisser sur le sol couvert d’eau. J’m’redressais donc doucement pour attraper une bonne dose d’courage provenant d’la bouteille de Tequila qui, sans doute dû à un miracle, n’avait pas été renversée dans l’processus. J’en ingurgitai une gorgée avant d’me rel’ver pour m’occuper de r’tirer l’nécessaire, rev’nant ensuite vers Aislinn toujours étendu au sol à côté d’qui j’me r'étendis un moment, plantant mon r’gard dans l’sien, nerveux d’savoir s’qu’elle pens’rait d’tout ça.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Ethan M. Shaw vous provoque en #660033
Aphrodite vous séduit en #9966ff
Ethan M. Shaw

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 470
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna play a game? 18+ Wanna play a game? 18+ EmptyMar 1 Nov - 21:12
Je me laissais aller contre Ethan, profitant du moment. L’eau chaude qui dégoulinait sur nous affutait mes sens alors que je me perdais dans l’instant. Le jeune homme avait lui aussi l’air d’apprécier ce que nous faisions. Je sentais son corps réagir contre le miens et je lâchais une râle de satisfaction.

Shaw avait coincé mon corps entre lui et le mur. Le froid du carrelage m’arrachât un frisson que j’oubliais rapidement sous les assauts de mon amant. Son visage près du miens je l’entendais pousser des gémissements proche de mon oreille. Je plantais mes ongles dans le haut de son dos, serrant légèrement mon étreinte contre lui. Je le sentais  aller au plus profond de moi ce qui me fit crier légèrement.
Après un moment qui dura longtemps, ou peut-être pas Ethan me décolla du mur, nous sortant de la douche. Je n’avais pas vraiment notion du temps avec ce qu’il se passait entre nous. Ce qui à vrai dire était plutôt bon signe, si ça aurait été déplaisant j’aurai trouvé le temps particulièrement long.

Alors que nous n’étions plus sous la pluie d’eau chaude le jeune homme continuait ses assauts sur moi, combinant caresses, mordillements ou embrassades. Je me crispais un peu plus sur lui alors que mon plaisir devenait de plus en plus intense.
Shaw m’allongea sur le sol de la salle de bain et je me mordillais la lèvre au contact des carreaux froids contre ma peau nue. Je me demandais momentanément ce qu’il était en train de faire avant que je ne comprenne lorsqu’il sortit un préservatif de son pantalon.
Je lui envoyais un sourire, sous l’effet de l’alcool et de l’envie je n’avais pas pensé à ce détail. Heureusement pour moi il y avait pensé, quoique dans tous les cas, j’étais sous contraceptif et que le risque était nul.

Je fermais les yeux alors qu’il me caressait. Je remontais légèrement les hanches suites à ses titillements sur mon point sensible, lâchant un gémissement. Whaou !
Je rouvrais les yeux alors que je sentis sa main se retirée. J’observais Ethan enfilé la protection avant de revenir vers moi avec un empressement perceptible.

« J’vais m’faire pardonner. »

Je passais ma langue sur mes lèvres, certaine que je n’avais pas à m’en faire de ce côté-là. Je le sentis revenir en moi alors que l’une de ses mains continuait ses caresses sur mon bouton de rose. Je suivais le mouvement de ses hanches gémissant à travers mes dents. Je me surpris même à lâcher quelques petits cris aigus.
Ethan accéléra la cadence alors que le feu en moi se faisait de plus en plus grand. Je cambrais mon corps contre celui de mon apollon, à cette allure je ne donnais pas long de moi. Je sentais que le jeune homme était gentiment lui aussi à sa limite  ce qui me fit craquer, me laissant aller à la vague de plaisir qui me submergea. Je léchais un gémissement en passant mes mains dans la chevelure du noiraud.
Shaw n’avait pas fait long après moi, se laissant finalement tomber, tremblant contre moi. Lorsqu'il s'était laissé venir il me sembla qu'une autre voix se mêlait à la sienne, plus féminine. Je n'y pris pas vraiment attention sur le moment mettant cela sur le compte de mon taux d'alcoolémie élevé.

Je soufflais entre mes lèvres pour reprendre mon souffle caressant doucement le haut du dos de mon amant d’une nuit. Il se laissa aller sur le côté, une de mes mains toujours sur lui.

« APHRDODITE! »

Je lâchais un cri de surprise ramenant mes mains contre mon corps. Je ne savais pas ce qui avait déclenché cette réaction. Je fronçais les sourcils légèrement alors qu’il me regardait essoufflé, un regard contrit sur le visage.

*Oh non ne me dit pas…*

*Pas quoi ? là je suis plus apte à réfléchir plus que tant*
*C’est le possédé d’Aphrodite, ma nièce… écœurant…*
*Déesse de l’amour, drôle pour un Don Juan… Mais vu sa réaction… elle a du faire un truc de mal non ?*
*Ouais genre te finir à sa place.*
*Genre... la voix d'avant ? Mon dieux...*

Je retins un frisson, surprise, apeurée et avec un sentiment d’avoir été forcée. Je fis un sourire du mieux que je peux à Ethan qui avait l’air à bout, ce n’était pas sa faute à lui de toute manière. En tout cas je l’espérais.

« Well s’tait weird…Désolé Ais…»


J’haussais vaguement les épaules. Je ne savais pas trop quoi répondre et j’étais exténuée par l’alcool, la chaleur de l’eau et celle de nos deux corps. J’étais juste gavée que dans toutes les situations nos dieux faisaient des leurs.

« Oh t’inquiète, j’ai vu pire.»

Rien que cette soirée avec Alistair en était la preuve après tout. Je pinçais les lèvres refoulé un sanglot quant à ma perte de contrôle de ce soir.
Je décidais de me concentrer sur Ethan qui n’avait pas l’air au meilleur de sa forme. Je me laissais faire lorsqu’il m’attira contre lui posant sa tête sur ma poitrine. Ce contact me détendit à nouveau. Je passais mes bras au tour de lui, passant l’une de mes mains dans ses cheveux et l’autre dans son dos. Je respirais calmement pour tenter d’obtenir à nouveau un rythme cardiaque à peu près normal. Une chose était sûre, on était deux à être dans cet état.

Un moment passa et je sentis le jeune homme se relever. Je le regardais prendre une gorgée de tequila avant de se redresser complètement. Je le regardais, légèrement soucieuse quant à son état, il avait vraiment l’air au bout de sa vie.
Il enleva son préservatif avant de venir se rallonger auprès de moi, me contemplant nerveusement.

Je tendis une main pour caresser tendrement son visage en lui souriant.

« Me regarde pas comme ça, y a pas mort d’homme. »

Je m’interrompis un moment reprenant ma main de peur de lui faire du mal. Je lui lançais un regard légèrement triste avant de reprendre.

« On a tous des soucis avec nos divinités… »

Je soupirais avant de m’assoir sur le sol, tendant la main pour atteindre la bouteille d’alcool.  Je l’ouvrais lentement avant de pencher la tête en arrière et de prendre une rasade. Je sentis l’alcool me bruler et je toussais légèrement avant de me relever complètement avec grâce.
Je regardais Ethan encore au sol en lui lançant un doux sourire.

« Allez viens on va encore attraper froid sinon. »

Je lui tendis une serviette qui était toute chaude avant de m’enrouler dans une seconde. J’égouttais rapidement mes cheveux par la même occasion. Je me penchais pour prendre la bouteille de tequila avant de me diriger vers la chambre.

« Je suis certaine que mon lit sera bien plus confortable que le sol de la salle de bain. Et si tu aimes tant cette pièce rien ne nous empêche de prendre un bain par la suite. »

Je lui envoyais un sourire resplendissant qui disparu lorsque je passais le seuil de la pièce. Repenser à mes soucis de pouvoir m'avait un peu sapé le moral. Je secouais la tête, optant pour ne pas me laisser abattre. Je posais rapidement les affaires qui étaient sur mon lit au pied de celui-ci avant de me glisser sous les couvertures. Je positionnais les coussins pour que l’on puisse se pelotonner tranquillement dans le cocon douillet qu’était mon luxueux lit.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
Wanna play a game? 18+ 1510822343-signature-ais
Aislinn O'Riley

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1389
Localisation : O'Connaire on the Docks
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna play a game? 18+ Wanna play a game? 18+ EmptyMar 8 Nov - 21:47
Comme pour m’rassurer Aislinn était v’nu caresser mon visage, mais avait rapid’ment retirer sa main, comme si elle avait eu un choc. Peur de m’faire mal? Alors comme ça la bunny t’nais un minimum a mon confort. J’eu un p’tit sourire en rattrapant sa main, la r’posant sur ma joue un moment et déposant un baisé au coeur de sa main délicate, entrecroisant mes doigts dans les siens.

« Continue…En plus ça la rendra folle… », murmurais-je, en appréciant la douceur de sa peau.

Elle avait aussi tenté d’me rassurer comme quoi rien d’grave t’ait arrivé. Perso j’arrivais t’jours pas à digérer la perte d’mon contrôle. J’avais émis un grogn’ment d’mécontent’ment comme seul réponse. Aph m’avait rien pris technique’ment…simplement, on avait été trois à en jouir  plutôt qu’deux, mais l’idée derrière m’rendait malade. Les raisons d’Aph pour le faire, le bris d’un lien intime réservé à ma personne et ma compagne d’une nuit qu’j’avais été forcé d’partager, toutes sorte d’raisons de ne pas apprécier. S’tait sans parlé d’la culpabilité qu’j’ressentais face au plaisir j’avais éprouvé lors d’la possession…et ce malgré l’résultat présent où tous les muscles de mon corps étaient endolori, mon cerveau embrumé, les changements brusques de température, tous des éléments qui me rappelaient fortement la première possession…



« On a tous des soucis avec nos divinités… »


«Toi aussi? J’en avais pas vraiment avant….récemment…»

Enfin, « pas vraiment »…Je doutais d’mes propres paroles. S’t’ait pas la première fois qu’elle faisait des conneries ou qu’notre relation dev’nait étrange, mais la première fois qu’la possession t’ais totale à ma connaissance.

Aislinn avait fini par s’lever, m’offrant une vu non pas désagréable sur ses fesses et l’entièreté d’son corps au passage et attrapant la bouteille d’alcool. Elle s’y abreuva, puis m’invita à la suivre dans la chambre sous prétexte qu’j’allais attraper froid. La serviette chaude qu’elle m’tendit fut l’argument choc en sa faveur. Tant bien qu’mal, j’me l’vai, déposai la serviette sur l’bord du bain avant d’me rincer une fois d’plus sou la douche en l’observant sortir d’la pièce. Cette fois, l’eau glacée semblait la meilleur option pour m’rafraichir les pensées durant quelques s’condes avant d’ressortir pour m’couvrir d’la serviette chaude. J’m’étais alors séché rapid’ment, déjà plus éveillé et marchai lent’ment jusqu’au lit où la jeune femme m’attendait. J’allai donc la rejoindre, me pelotonnant contre elle et profitant de ce moment d’silence et d’sa peau.

« Hmm…c’est chaud. », la taquinais-je faiblement en appuyant mon corps frigorifier contre son corps chaud.

Le confort d’son lit m’avait par contre saisi sur l’coup. Très rar’ment j’avais senti un lit aussi douillet. Peut-être-même jamais ou pour un bref moment, d’autres histoires d’une nuit sans doute. Il me prit même un certain moment pour savoir comment me placé tellement il était moelleux. Je caressai un moment les draps, y glissai mes pieds, un sourire sans doute un peu niais sur la tronche, mais…wow. J’m’installai final’ment confortablement, caressant du bout des doigt la peau d’la jeune femme. J’avais plus l’goût d’bouger, rester immobile pour évité la douleur, juste profiter…s’tait un bon plan.

« J’devrais v’nir dormir ici plus souvent. Ma chambre est pas aussi confo. », tentais-je peu subtil’ment d’me réserver une p’tite place pour renouv’ler l’expérience.

« Mais sincèrement dormir par terre ou dans la rue t’ais plus confo qu’mon lit du pensio…Nah p’t’être pas, mais ça équivaut pas ça. », jaugeais-je encore le lit.

J’t’ais réel’ment impressionné par le truc, mais j’réalisais, n’pas être l’mec l’plus palpitant en s’moment. J’voulais juste pas parler d’Aph ou penser à tout ça et j’voulais pas non plus dormir immédiat’ment, même si j’sentais que s’lit et Ais auraient rapid’ment raison d’moi. J’réfléchissait au genre d’truc que j’pourrais discuter avec elle, mais j’me rendais  compte qu’nos réalités s’rais certain’ment trop différentes pour qu’se soit agréable. Son père, même si sa relation avec m’intriguais au plus haut point, était clair’ment pas un sujet idéal après l’sex. L’Bunny Party, j’voulais pas en parler avec elle…la fin avait été horrible…enfin…sauf une brève lueur d’espoir à la toute fin…Bref… J’connaissait pas tant Ais en fait. J’avais vu bien des choses, mais clairement pas tout. J’avais noté sa forme physique par contre. Peut-être fréquentait-elle le gym aussi? J’décidai qu’j’allais porter plus d’attention à ma dernière muse. Ça m’semblait approprié.

« T’sais…malgré l’intervention d’ma divinité…j’ai pas détesté. S’rais un peu dommage d’en rester là…t’penses pas? »

J’allai l’embrasser tendrement dans le cou et la parsemai d’brefs p’tits bisous jusqu’à la mâchoire.

« T’crois que…sans histoire, on pourrait s’revoir? J’apprécie ta compagnie même si…On s’entend qui a rien d’sérieux. Tu pourrais m’appeler quand tu veux. J’srais au rendez-vous pour madame à la d’mande. On apprendrais à s’connaître un peu mieux…c’est toujours plus plaisant à la longue…»

J’allai entrecroiser mes doigts et les siens au même moment ou Aphrodite redonnais signe de vie.

« Il n’en est pas question! Si tu t’ennuis tu as de bien meilleurs choix qu’elle! »


« Ce n’est PAS une question d’ennuis…j’peux m’désennuyer quand j’veux, c’est pas ça.. »

« En plus elle à Hadès! »

« C’est pas toi qui m’disait avoir une histoire familiale plutôt obscure? Si ça s’trouve c’est même pas ton oncle…madame « mais mon frère c’est différent… » "


Boudeuse Aphrodite se renfrogna de nouveau. Elle allait m’en parler longtemps et surtout m’convaincre d’pas poursuivre avec ma nouvelle muse. Mais, elle le savait, j’faisais bien s’qui m’plaisait! Sa frustration m'aid'rais pas non plus à prendre la décision qu'elle voulait.
Ethan M. Shaw

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 470
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna play a game? 18+ Wanna play a game? 18+ EmptyMer 9 Nov - 19:33
J’attendis un petit moment avant qu’Ethan ne me rejoigne. De ce que j’avais entendu il était retourné sous la douche. Il finit par passer le seuil de la porte, entrant ainsi dans la chambre. Je lui fis un sourire en tapotant la place libre à côté de moi.
Lorsqu’il se posa sur le lit le jeune homme vint se blottir contre moi. Le contact de sa peau froide contre moi me fit frissonner.

« Hmm…c’est chaud. »

Je tirai un peu plus la couverture sur nous alors que je me collais un peu plus à lui. Je l’observai touché le drap en souriant. Je pouffais légèrement avant de me rendre compte que toutes les chambres ne devaient pas être pareilles. Mon père était un généreux donateur, cela devait être la raison du pourquoi j’avais le droit à une chambre luxueuse. Pas que je sois contre, bien au contraire.
Shaw fini par se caler contre moi, caressant ma peau au passage.

« J’devrais v’nir dormir ici plus souvent. Ma chambre est pas aussi confo. »

Je relevais un sourcil, amusée. Pour quelqu’un qui ne voulait rien de sérieux il prévoyait déjà de remettre ça. Bon en soit, j’étais pas contre, ça avait été une soirée très agréable. Cela me surprenait seulement.

« Mais sincèrement dormir par terre ou dans la rue t’ais plus confo qu’mon lit du pensio…Nah p’t’être pas, mais ça équivaut pas ça. »

Cela confirmait ma pensée précédente, toutes les chambres n’étaient pas équivalentes. Je lui envoyais un sourire compatissant avant de fermer les yeux un instant. Mine de rien, cette soirée avait été fatigante. J’écoutais la respiration d’Ethan tout en cherchant un sujet de conversation. En soit je ne le connaissais pas vraiment mais tous les sujets qui me venaient en tête étaient bien trop terre à terre pour un moment comme maintenant. Le fil de mes pensées fut cependant interrompu lorsque le bunny boy repris la parole.

« T’sais…malgré l’intervention d’ma divinité…j’ai pas détesté. S’rais un peu dommage d’en rester là…t’penses pas? »

J’hochais la tête en souriant. De mon côté j’avais apprécié aussi, même si l’intervention de son squatteur avait été le petit point noir de mon optique. Je n’étais cependant pas contre pour remettre l’expérience avec le bel apollon.
Ce dernier vint d’ailleurs embrasser mon cou avant de remonter en une pluie de baiser vers ma bouche. Je frémis sous ce doux contact, en profitant en maximum.

« T’crois que…sans histoire, on pourrait s’revoir? J’apprécie ta compagnie même si…On s’entend qui a rien d’sérieux. Tu pourrais m’appeler quand tu veux. J’srais au rendez-vous pour madame à la d’mande. On apprendrais à s’connaître un peu mieux…c’est toujours plus plaisant à la longue…»

Je penchais la tête sur le côté fixant le jeune homme tout en le laissant prendre ma main.

*Non non… je l’ai vu une fois pas moyen que tu recommences Aislinn.*
*Et je dois prendre ton avis en compte quand ?*
*Maintenant, je n’ai pas envie de revoir ce… ce… cet artiste sous toute les coutures encore une fois. Rappelles toi que je suis un homme tout de même.*
*Beurk non je veux pas penser à ce genre de chose… Nan Hadès ! Mais sinon… Non je crois que ça pourrait être sympa de le revoir.*

Hadès ne répondis pas mais je sentis qu’il était contrarié. Il pouvait bien dire ce qu’il voulait. En général j’écoutais ses conseil mais pour ce qui est de ce côté-là de ma vie je le gérais toute seule.

« Oui… Oui pourquoi pas. C’était très bien cette nuit et j’aime bien être avec toi alors why not. »


Je lui fis un sourire en passant ma main de libre sur son visage, le caressant délicatement.

« Et te stresse pas, j’ai bien compris que dans tout ça y a rien de sérieux. Juste du bon temps ! »

Je posais ma tête sur l’épaule du jeune homme tout en continuant mes carrèsses.

« Oh ! Et tu peux aussi m’appeler quand tu veux, pas de raison que ça n’aille que dans un sens. »

Je lâchais un rire léger avant de me tourner sur le côté pour faire face à Ethan.

« Et sinon… »

Je marquais une pause pour réfléchir à ce que je pouvais bien dire. C’était définitif, tous les sujets de conversation qui me venaient n’était pas des plus adéquat.

« Tu as faim ? Ou soif ? J’ai quelques petites réserves ici. »

Je lui fis un clin d’œil amusé avant de désigner du menton une petite commode en face de mon lit. A l’intérieur se trouvait la caverne d’Ali baba, chocolat, biscuits, chips... Et niveau boisson de l’eau et des sodas. Ma réserve d’alcool étant planquée à l’abri des regards en dessous de mon lit. Avec une colocataire comme Calypso je n’avais pas trop le choix, après tout c’était la cheffe du conseil des élèves et j’étais prête à parier qu’elle sauterait sur l’occasion pour me dénoncer.

« Sinon je te propose un massage du dos, il parait que je me débrouille bien. »

J’aimais bien masser les gens. Enfin les gens on s’entendait. Je ne masserais bien évidemment pas le premier venu. Mais comme ça après le sexe je trouvais que ça se combinait bien. Mes anciens amants avaient tous eu l’air d’apprécier pleinement ces moments. J’avais appris à masser en Polynésie lors de vacances. J’avais été me faire masser et j’avais fini par faire plus ample connaissance avec le masseur… Tout ça pour dire qu’il m’avait filé un ou deux petit truc que j’avais pu mettre en pratique par la suite.

Je me reconcentrai sur Ethan, oubliant mes pensées sur mon passé. Je lui souriais en attendant une réponse. J’en profitais pour détailler le visage du jeune homme. Il ne saignait plus et sa blessure avait l’air de commencer à se refermer. Tant mieux. Il était tout de même très beau.

*Et calme toi avec tes pensées tu vas encore t’amouracher.*
*Dis pas de bêtises, demain soir je serai avec un autre.*

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
Wanna play a game? 18+ 1510822343-signature-ais
Aislinn O'Riley

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1389
Localisation : O'Connaire on the Docks
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna play a game? 18+ Wanna play a game? 18+ EmptySam 12 Nov - 4:59
Aislinn avait semblé hésité à ma proposition d’nous r’voir. Ça m’aurait pas trop déranger et j’aurais respecté, mais j’aurais été déçu…Que dis-je…clair’ment qu’elle allait dire oui. S’tait moi. On m’disait pas non souvent mettons. Après un moment sans réponse, sans doute en train d’parler avec sa divinité, elle m’accorda qu’elle avait apprécié et aimait bien ma compagnie. Good! J’sentais qu’le deal allait être assez avantageux. Chambre de luxe et sexe au besoin. Bon y’avais pas les avantages habituels, mais j’m’en contenterais. Confirmant son intérêt pour ma personne, elle vint caresser mon visage et je fermai les yeux un instant, prenant le temps de ressentir le contact.

« Et te stresse pas, j’ai bien compris que dans tout ça y a rien de sérieux. Juste du bon temps ! »

J’ricanai au fait qu’elle avait senti l’besoin d’me l’préciser, mais j’appréciait qu’le truc soit clair. S’tait simple comme ça. On s’prenait pas la tête, mais là où j’fut surpris s’tait avec son affirmation suivante qui concernait l’fait qu’elle avait aussi senti l’besoin d’préciser que j’pouvais aussi appeler au b’soin. Ça s’tait plutôt rare pour moi, d’hab j’me l’permettais point ou l’deal allais qu’dans un sens, mais j’sentais enfin un respect pour ma personne, enfin…comme on peu en avoir pour un boytoy hein!

Elle s’tait tourné sur le côté pour m’faire face et j’avais pas pu résisté à l’envie d’lui attraper l’visage pour l’embrasser passionnément, lissant mes mains glisser vers l’arrière d’sa tête dans sa longue che’vlure dorée. La relâchant plus délicatement, elle avait alors pu poursuivre ce qu’elle avait à m’dire. J’ricanai, conscient d’l’avoir coupé brièv’ment alors qu’elle réfléchissait clair’ment à la suite d’notre p’tite soirée. Pour couronner l’tout, elle m’proposait final’ment d’la bouffe. Avec ça elle allait m’gagner total’ment! Une fille qui savait comment traiter ses amants après autant d’énergie perdu, parfait!

« Tu as faim ? Ou soif ? J’ai quelques petites réserves ici. »

L’eau m’avait semblé une bonne idée pour moi, mais aussi pour elle vu sa consommation él’vé d’alcool dans la soirée. Quant à la bouffe, j’y réfléchissait quand elle m’proposa un massage de dos plutôt et…god qu’ça aussi s’rait bon.

« Bah…si tu t’débrouilles si bien, va falloir que j’vérifie ça. T’as un expert des massages en avant d’toi. Des mains magiques à s’qu’on dit. Plus, c’est assez rare qu’on m’en propose, alors j’dirai pas non. J’pas mauvais moi-même, j’ai d’lexpérience. J’te montrerai s’que font des mains d’sculptueurs une prochaine fois! T’as d’jà eu un avant goût tout à l’heure! »

J’haussai les sourcils deux fois d’un air tentateur.

« Par contre, t’m’as aussi gagné par les sentiments avec ta proposition d’bouffe. Si tu t’propose pour te découvrir encore une fois pour aller m’en chercher, j’vais approuver ça aussi…Chips? Ou alors chocolat à deux? On a encore celle que j’t’ai acheté tout à l’heure….Ça complète bien la soirée, on en foutra pas partout et…Avec de l’eau pour pas trop s’sentir coupable…s’rais bien.»


J’marquai une pause en m’redressant lentement, roulant mon cou et étirant les muscles d’mon dos encore souffrant d’la possession. J’me l’vai, l’temps qu’elle prépare s’qu’elle avait à proposer et allant chercher mon téléphone dans ma poche d’veston pour y entrer ses coordonnées. J’réalisai alors que j’les avais déjà à cause d’la fête d’Pâques. J’changeai donc seul’ment l’appelation Bunny pour Booty call en m’trouvant vraiment hilarant et un peu con mais hey, fallait app’ler les choses par s’qu’elles étaient righ?

« Alors, Hadès est pas trop mécontent d’la tournure d’la soirée lui? », demandais-je ensuite pour meubler la discussion l’temps qu’elle r’vienne vers le lit. J’revint moi-même m’étendre plus confortablement dans s’dernier et me tournai à plat ventre, laissant visible d’autres tatouages, ceux-ci couvrant en partie plusieurs cicatrices se trouvant au niveau de mon dos et de mes omoplates.

« C’est drôle, on nous parle jamais d’se genre d’aspect en cours d’gestion d’possession hein? T’imagines d’Arcy nous donner s’genre d’cours. S’rais marrant, j'sent qu'les cours s'raient beaucoup plus drôle.»


« Il devrait peut-être, nous nous en tirerions bien mieux! Je commence à penser au fait que nous devrions le consulter.»

« Oui, mais toi t’es un cas bien spécial à s’niveau j’crois ma belle. Et non…j’ai pas d’problèmes d’gestions d’possession. T’as un problème d’gestion d’possédé. S’pas la même chose.»

« Je crois bien qu’il doit aborder le problème dans les deux sens. J'espère.»

J’soupirai profondément exaspéré en allant appuyer ma tête contre l’oreiller en me promettant de ne pas fermer les yeux sans quoi j’sentais qu’j’allais pas faire long feu.
Ethan M. Shaw

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 470
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna play a game? 18+ Wanna play a game? 18+ EmptyLun 14 Nov - 22:49
Je lâchais un rire cristallin lorsqu’Ethan me dit qu’il voulait effectivement vérifier mes talents de masseuse. Apparemment, lui aussi avait ce genre de talent. Je lui envoyais un sourire amusé alors qu’il m’expliquait que ses mains étaient magiques. Je voulais tout de même bien croire qu’en tant que sculpteur il savait les utilisés… Il m’en avait déjà fait profiter un peu précédemment. Repenser à tout cela me fit pousser un petit soupire de satisfaction. Pour le moment je ne regrettais pas du tout cette nuit avec lui. Le feeling matchais bien, on se prenait pas la tête et c’était nickel.

Alors qu’il haussait les sourcils, un regard félin braqué sur moi je lui tirais rapidement la langue. Je n’aurais pas été autant fatiguée j’aurai réclamé le deuxième round immédiatement pour qu’il me le prouve une seconde fois. Mais il fallait croire qu’il avait déjà fait du très bon travail la première fois.

« Par contre, t’m’as aussi gagné par les sentiments avec ta proposition d’bouffe. Si tu t’propose pour te découvrir encore une fois pour aller m’en chercher, j’vais approuver ça aussi…Chips? Ou alors chocolat à deux? On a encore celle que j’t’ai acheté tout à l’heure….Ça complète bien la soirée, on en foutra pas partout et…Avec de l’eau pour pas trop s’sentir coupable…s’rais bien.»

Je souriais. Comment conquérir le cœur d’un homme ? En passant par son estomac. Enfin… c’est ce que m’a toujours dit ma mère. Même si dans le cas précis je ne voulais pas vraiment conquérir son cœur. M’enfin un dicton reste un dicton.
Je me relevais, frissonnant un peu en sortant du cocon douillet qu’était mon lit. Je souris une dernière fois à Ethan avant de m’avancer dans la pièce à la recherche de ce qu’il m’avait demandé Je commençais par saisir une bouteille d’eau, c’était une bonne idée effectivement. Je sentais que j’avais encore un taux d’alcool encore conséquent dans mon sang. J’allais ensuite vers mon sac pour prendre le chocolat que le jeune homme m’avait acheté précédemment. Heureusement qu’il me l’avait rappelé elle aurait sûrement finie portée disparue sinon.

« Alors, Hadès est pas trop mécontent d’la tournure d’la soirée lui? »


*Si il veut vraiment savoir ce que je pense ça peut s’arranger…*
*Zen papy zen…*
*Papy ?!*
*Calme toi Hadès, on se prendra la tête demain tu veux bien ?*

Le manque de réponse de ma divinité me fit prendre ça pour un oui. A nous deux nous avions fait assez fort ce soir… pas besoin d’en remettre une couche, surtout que j’avais une distraction bien trop intéressante dans mon lit.

« C’est drôle, on nous parle jamais d’se genre d’aspect en cours d’gestion d’possession hein? T’imagines d’Arcy nous donner s’genre d’cours. S’rais marrant, j'sent qu'les cours s'raient beaucoup plus drôle.»

Je lâchais à nouveau un petit rire alors que je me redirigeais vers le lit. Une fois à sa hauteur je me glissais rapidement sous les draps pour profiter de la chaleur du corps de mon amant d’un soir.  En effet les cours de D’Arcy aurait pu être bien plus intéressant si il abordait ce genre de sujet… quoiqu’il était surement trop coincé pour le faire… ce qui serait d’autant plus drôle. Il fallait voir si je tentais une question du genre lors de notre prochain cours.

Une fois installée correctement dans le lit je tendis le chocolat à Shaw alors que j’ouvrais la bouteille d’eau pour en boire quelques gorgées. Je sentis le liquide coulé dans ma gorge et je me rendis compte à ce moment-là de à quel point j’avais soif. Eh oui, l’alcool ça desséchait.

« Alors… Hadès… Il le prend. Voilà on peut pas dire qu’il est fan… M’enfin c’est un bougon de toute façon alors je m’inquiète pas trop. »

J’haussais les épaules l’air de dire qu’au final je m’en fichais pas mal. Ce qui était effectivement le cas.

« Et toi ? Comme ça se passe de ton côté ? Ca râle pas trop ? »

Je lui fis un clin d’œil alors que je piquais la barre de chocolat qui était toujours dans les mains habiles d’Ethan. Je l’ouvris rapidement avant de prendre une morse et de la tendre devant la bouche du Bunny Boy pour qu’il en face de même.

« Une fois qu’on aura fini tout ça je te fait profiter de mes talents. Tu verras que des mains de pianiste et de guitariste peuvent aussi être très habiles. »

Je me redressais un peu sur mon lit pour attraper mon téléphone. Il était passé minuit ce qui expliquait mon état de fatigue. L’heure combiné à l’alcool tout était logique.

Je lui envoyais un sourire provocateur en passant une main dans ma chevelure d’or. Je me sentais détendue mais je me forçais à rester un minimum aux aguets sinon j’allais finir par m’endormir.  Je n’avais pas de message ou autre, parfait. J’annulais rapidement mon réveil du lendemain, pas question d’entendre cette musique horrible demain. J’envoyais ensuite mon téléphone plus loin pour ne pas m’en soucier plus.

Je me blottis contre le jeune homme, suivant le contour de ses tatouages du bout de mes doigts. Je n’avais pas remarqué précédemment qu’il en avait autant. Il faut dire que mon attention avait été détournée par des aspects tout autres que son physique.  Je fermais un instant les yeux sans pour autant arrêter le mouvement de mes doigts sur la peau du bel artiste qui était dans mon lit.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
Wanna play a game? 18+ 1510822343-signature-ais
Aislinn O'Riley

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1389
Localisation : O'Connaire on the Docks
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna play a game? 18+ Wanna play a game? 18+ EmptyMer 23 Nov - 1:04
Aislinn s’tait occupé d’aller chercher l’chocolat, en profitant pour répondre à ma question concernant Hadès ainsi qu’à mes réflexions concernant D’Arcy en même temps. Le rire cristallin d’Aislinn en imaginant D’Arcy m’avait décroché un sourire. Entendre rire mes muses était clairement l’une des choses qui m’rendait le plus heureux dans la vie. J’avais l’sentiment d’leur apporter qu’du plaisir, physique comme psychologique et franch’ment, j’adorais croire être la cause ou du moins contribuer à leur bonheur. J’aimais créer ce genre de moment où tout allait bien l’espace de quelques heures. La soirée avait pas été parfaite, mais j’pense qu’j’avais réussi à la détendre un peu. Elle avait l’air dans un meilleur état que quand j’l’avais trouvé en tout cas.

« Alors… Hadès… Il le prend. Voilà on peut pas dire qu’il est fan… M’enfin c’est un bougon de toute façon alors je m’inquiète pas trop. »

Elle haussa les épaules sur ces mots, m’révélant du coup qu’elle s’en fichait certainement. Elle était pas du genre à laisser son ch’min être tracé par sa divinité, chose qu’j’approuvais totalement. J’tentais la même approche avec la mienne et d’façon générale, j’réussissais. J’mentirais toutefois si j’disais que j’me fichais totalement d’son opinion par contre. Elle avait réussi à faire en sorte que j’m’étais attaché un minimum. La question était toujours d’savoir si j’avais vraiment eu l’choix d’m’attacher ou pas. Vu la divinité, on pouvait aisément en douter…J’aimais bien croire qu’ces moments d’faiblesses v’naient pas d’moi, mais j’en était pas sûr en fait. Si elle m’avait forcé j’supposais que j’me s’rais totalement amouraché d’elle et s’rais incapable d’aller voir Aislinn ou qui qu’se soit d’autre…m’enfin, tant d’questions qui valaient pas la peine d’être répondu s’soir d’toute façon. En réfléchissant à tout cela, Aislinn s’était occupé d’me nourrir, m’fournissant la barre d’chocolat. J’revins à elle alors qu’elle m’posa la même question qu’moi concernant Aphrodite et m’volant la nourriture des mains. J’lui souris.

« Et toi ? Comme ça se passe de ton côté ? Ca râle pas trop ? »

« Bah en s’qui concerne Aph… Elle râle beaucoup d’façon générale…Elle aime pas trop t’voir jouer sur son terrain mettons…ça la dérange étrangement moins quand c’est un dude. Mais bon, c’est ma peau. J’fais s’que j’veux et elle le sait. M’enfin…apparemment elle a peut-être pas encore totalement compris vu s’qui s’est passé tout à l’heure. La connaissant s’aurais pu être pire par contre, donc…disons qu’on va avoir clair’ment d’voir régler des trucs, mais souvent elle est cool. »


J’mordis dans la barre qu’elle m’tendait à l’instant alors qu’elle m’laissait comprendre qu’j’aurais droit à ses fameux massages après manger, mais aussi qu’elle faisait de la guitare et du piano. Je l’observai surpris. J’avais manqué la moitié des auditions du club avant d’faire la mienne et j’savais qu’Aislinn avait été prise dans l’Club d’musique, mais j’avais toujours pas eu l’occasion d’jouer avec elle, l’groupe ayant rencontré quelques problèmes d’puis les auditions.

« Alors, piano hein? J’aurais pas cru. J’en fait aussi t’sais. J’ai pris chant parce que…well tout l’monde sait qu’le chanteur soliste s’prend les groupies et j’tais capable d’le faire. Soyons franc, on peut pas prendre n’importe qui comme tête d’affiche.» Affirmais-je en riant.

« Mais au fond j’ai toujours fait bon pianiste, claviériste, mais surtout…organiste. Rien de plus jouissif que jouer Toccata and Fugue dans une cathédrale! La puissance est juste arh!»

J’m’étais redressé soudain’ment, mains crispées comme si j’avais pu contenir cette puissance entre mes mains et faisant, sans l’vouloir, fit d’Aislinn qui v’nait pourtant d’se blottir contre moi en f’sant l’pourtour d’mes tatouages.

« Oh…s’cuse, j’m’emporte quand on parle d’art ou d’musique. Tu fais d’la musique d’puis longtemps toi?»

J’me laissai choir d’nouveau, appuyant mon dos contre les oreillers, profitant d’leur texture moelleuse dans mon dos et de la douceur des gestes d’Ais contre ma peau, appréciant l’fait qu’elle-même semblait apprécier détailler ces images encrées en moi. J’me d’mandais si elle était du genre à apprécier les tatouages, elle qui semblait être d’bonne famille. Est-ce qu’elle faisait partie des gens qui considéraient qu’c’était fait pour les gens qui manquaient d’classe et d’éducation? Allait-elle amoindrir mon statut social pour ça où elle s’en fichait? Pas qu’j’men préoccupait vraiment, mais j’tais curieux. On prov’nait d’milieux bien différents, malgré tout ça semblait lui faire d’bien d’coucher avec un type dans mon genre. J’me d’mandais même si s’tait pas carrément r’cherché...

« Après, comme dit…je ne crois pas qu’elle ait de critère. Alistair semblait son genre et il est loin de te ressembler… »

« C’est parce qu’elle n’avait pas moi à s’moment-là. »

« Si ça te fait plaisir de le penser… »

Alors qu’Aislinn passait son doigt sur mon pectoral, je frissonnai d’agrément et ne pus toutefois pas m’empêcher de lui signifier que s’tait moi qui avait créé celui-là.

« Celui-là d’mon pec à ma manche c’est mon œuvre. Pas moi qui l’ai tatoué évidemment, mais créé et dessiné dah. T’aime? Ou pas ton genre?»

Celui-ci représentait une scène de combat entre anges et démons, plusieurs visages agressifs ou torturés y figuraient également, sans parler des corps nus et le tout rappelaient un style renaissant tout en y reconnaissant clairement ma griffe personnelle.

"T'sais si jamais t'veux un truc personalisé j'peux t'en faire un qui monte comme ça...de là..."

Tout en lui parlant, j'avais déposé ma mains sur sa hanche et caressé le côté en remontant lentement sous sa poitrine et puis jusque sur le côté de son sein sur lequel je m'attardai clairement un peu trop pour l'exemple que je lui donnais.

"Jusque-là.", ajoutais tendrement, presque en murmurant, avant de déposer un doux baisé sur ses lèvre.

"Et si ça t'plait pas je peux faire un peu plus de recherche pour trouver l'emplacement idéale."
, affirmais-je d'un air faussement innocent.
Ethan M. Shaw

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 470
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna play a game? 18+ Wanna play a game? 18+ EmptyJeu 24 Nov - 21:28
Ethan répondit lui aussi à la question concernant sa divinité, m’apprenant au passage que ce n’était autre qu’Aphrodite, déesse de l’amour. Je souris lorsqu’Hadès poussa un cri presque dégouté à cette annonce. Je n’étais pas assez calée en mythologie pour connaitre leur lien de parenté… mais il y avait lien de parenté et c’était glauque.
Dans tous les cas, il fallait se rendre à l’évidence que tout le monde avait le droit à des petits accros avec nos chers petits dieux.

Le jeune homme finit par manger le chocolat que je lui tendais alors que je lui fis un sourire. Il finit par reprendre la parole, optant pour le sujet de la musique.

« Alors, piano hein? J’aurais pas cru. J’en fait aussi t’sais. J’ai pris chant parce que…well tout l’monde sait qu’le chanteur soliste s’prend les groupies et j’tais capable d’le faire. Soyons franc, on peut pas prendre n’importe qui comme tête d’affiche.»

J’hochais la tête comme réponse à sa question avant de rire lors de sa confidence sur son rôle de chanteur dans le groupe du pensionnat. Je ne me rappelais pas avoir vu son audition, peut-être était-il passé entre mes deux apparitions… ou après mon départ. Mais vu qu’il avait été pris il devait avoir une voix top, dommage que l’on n’ait pas encore eu le temps de réunir le groupe pour les premières répétitions.

« Mais au fond j’ai toujours fait bon pianiste, claviériste, mais surtout…organiste. Rien de plus jouissif que jouer Toccata and Fugue dans une cathédrale! La puissance est juste arh!»


Mon apollon se releva, mimant de jouer sur un piano ou plutôt un orgue invisible. Je souris en l’imaginant un instant dans la cathédrale Notre-Dame de Paris en train de jouer cette œuvre terriblement célèbre de Bach. Dans ma tête en tout cas il avait la classe.

« Oh…s’cuse, j’m’emporte quand on parle d’art ou d’musique. Tu fais d’la musique d’puis longtemps toi?»

Je lui fis un petit geste de la main pour lui faire comprendre que ce n’était rien avant de répondre.

« T’en fait pas. Quand on me lance sur le sujet je peux être partie pour des heures. Je suis fanatique de musique. Et oui je fais de la musique depuis assez longtemps. Je joue de la guitare depuis que j’ai 10 ans et du piano depuis mes 6 ans. Les deux instruments m’ont permis de pouvoir explorer pas mal de milieu musical ce qui est cool. Et je te retourne le commentaire, je ne t’imaginais pas non plus pianiste… quoi qu’avec ces doigts… »


Je lui fis un clin d’œil avant d’éclater de rire. Je me reposais contre Shaw recommençant à tracer le contour de ses tatouages. Je remontais le long de son bras jusqu’à passer mes doigts fins sur son pectoral.

« Celui-là d’mon pec à ma manche c’est mon œuvre. Pas moi qui l’ai tatoué évidemment, mais créé et dessiné dah. T’aime? Ou pas ton genre?»

J’observais d’un œil plus attentif le dessin encrer sur la peau du jeune homme. Je pouvais distinguer des anges ainsi que des démons le tout dans un style que j’appréciais assez. C’était une pièce assez grande cela avait dû prendre plusieurs heures de travail.
Je n’eus cependant pas le temps de répondre à Ethan qu’en effet son tatouage me plaisait. En effet, il venait de poser sa main sur mon flanc reprenant la parole au passage.

"T'sais si jamais t'veux un truc personalisé j'peux t'en faire un qui monte comme ça...de là..."

Je sentis la main de mon amant remonter sur ma peau jusqu’à venir effleurer mon sein me faisant frissonner. Il s’était attarder un peu trop sur la peau d’albâtre de mon sein mais cela me fit sourire.

"Jusque-là."

Ethan déposa ensuite un tendre baiser sur mes lèvres. Je le lui rendis avant de lui sourire.

"Et si ça t'plait pas je peux faire un peu plus de recherche pour trouver l'emplacement idéale."

Je poussais un petit rire cristallin, lui envoyant un clin d’œil au passage.

« Tout doux Michel-Ange. Premièrement oui, j’aime beaucoup ton tatoo. Je trouve le style intéressant et puis le thème est cool. »


Je caressais une fois de plus la peau encrée du jeune homme reprenant la parole au passage.

« Après j’ai toujours voulu un tatouage… je n’ai juste pas trouvé encore le model parfait ou encore l’endroit où je voudrai le faire. Mais je trouve ça génial, c’est un moyen d’expression qui me plait. J’avais pas mal d’ami a Londres qui en avait, ou encore qui tatouait. »

Je m’interrompis un instant en fixant Shaw.

« Oh pardon je m’égare. Musique, tatouage, Londres… Une masse de sujets dont je pourrais ne cesser de parler. Mais je saurais que si j’ai une petite idée de ce que je veux je pourrais venir te trouver pour que tu le dessines… et lui rende justice. Car la seule chose que je sais créer avec un crayon c’est des notes de musiques sur une partition. »

En effet, le dessin n’était pas mon truc. Même pour du stick man j’étais pitoyable. Et me connaissant le jour où je voudrais encrer quelque chose sur ma peau blanche se serait quelque chose de complexe… d’unique. Je voulais que ça me représente.

*Oh tu ne veux pas ressembler à... CA ?!*
*A "Ca" ? Moi je trouve cool, il affiche ce qu'il aime et franchement ça a de la gueule.*
*Je ne sais même pas pourquoi je m'épuise.*

Je lui fis un sourire amical, me redressant sur le lit. Je me mis à genou avant de lui retirer les aliments de mains, les posant au pied du lit.

« Aller beau gosse, c’est l’heure de ton massage ! »


Je frappais entre mes mains attendant qu’il se mette sur le ventre. Je montais ensuite à califourchon sur lui et commençait à passer mes mains le long de son dos. Je remontais doucement le long de sa colonne faisant mouvoir mes doigts sur ses muscles. Une fois arrivé au niveau de ses épaules je m’y attardais un moment, massant sa nuque au passage. Je redescendis ensuite mes mains caressant ses côtes au passage.
Je continuais encore le massage de cette manière un moment en fredonnant. Après quelque temps, je lui déposais une pluie de baiser le long de sa colonne avant de me rallonger à ses côté.

« La pianiste se débrouille pas trop mal alors ? »

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
Wanna play a game? 18+ 1510822343-signature-ais
Aislinn O'Riley

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1389
Localisation : O'Connaire on the Docks
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna play a game? 18+ Wanna play a game? 18+ EmptyVen 25 Nov - 4:36
Oké être comparé à Michel-Ange s’tait quand même flatteur et j’avais pas pu réprimé un sourire à cette idée. En plus ça m’confirmait qu’elle aimait le style, même qu’elle aurait aimé s’en faire faire. J’aurais été particulièrement heureux qu’elle accepte que j’le lui dessine, mais j’pense qu’elle était pas rendue là dans son chemin’ment. J’appris toutefois qu’elle avait habitué Londres. Une vague de souvenirs un brin malaisant effaça mon sourire sans m’en rendre compte. Je poursuivis toutefois la conversation en espérant m’changer les idées rapid’ment avant dev’nir mélodramatique.

« Je serais honoré qu’tu m’le d’mande. Mais ouais prends ton temps et choisis bien. S’pas tout les styles qui vont à tout l’monde et c’est encré dans ta peau après. Et hey, c’est pas grave que tu sache pas dessiner, au moins tu l’assumes. Comme j’pas vraiment un poète alors rédiger mes propres chansons ce s’rait cool, mais j’sais qu’ce s’rait nul alors j’vais pas faire subir ça à personne avant d’être sûr qu’ce soit bon. »


Aislinn s’était entre temps redresser, prête à m’donner l’massage qu’elle m’avait tant vanté d’puis quelques minutes. J’pris donc une bonne gorgée d’eau avant d’me r’placer à nouveau à plat ventre, disposé à la laisser manipuler mon corps comme elle le souhaitait. À peine avait-elle commencé l’massage au niveau d’la nuque que j’me sentit m’détendre complèt’ment. J’avais même pas réalisé à quel point j’tais crispé. Un mélange d’nos ébats, d’la possession et des coups d’batte un peu trop violent j’supposais, mais ça f’sait un bien fou. J’aurais bien pris un peu plus d’force encore, mais j’voyais qu’elle savait où passer en tout cas. J’grimaçais parfois alors qu’elle passait sur les nœuds, mais m’détendais rapid’ment après quelques passages. La main pendante sur le côté du lit, les muscles se relâchant, les yeux fermant de plus en plus j’réalisais qu’j’allais finir par m’endormir. J’allais d’voir poursuivre un peu la discussion.

« Musique, tatouages, Londres…c’est noté. J’ai commencé la musique j’devais avoir 6 ans, mais s’tait un accordéon figure toi. J’ai vraiment qu’un très vague souv’nir par contre. J’en ai jamais r’joué vraiment. Mais j’chantais souvent par contre, sinon chantonné quand on m’entendait pas et qu’j’avais l’droit. C’est allé vers 8-9 ans j’crois, quand j’ai une tutrice qui s’est rendu compte qu’j’avais des talents inexploités. Elle m’a foutu en chorale et au clavier…éventuellement l’orgue en vieillissant. J’tais pas particulièrement heureux en commençant, mais s’tit plus par principe. J’ai été obligé d’avouer que s’tait fait pour moi au bout d’une semaine, mais s’tait rien comparer aux arts visuels. Enfin, pour en r’venir à la musique. On a fini par m’demander d’être organiste pour la Cathédrale de temps en temps. S’tait surtout du classique, idéalement des trucs religieux qu’on m’montrait évidemment. Mais une fois qu’t’as ça tu peux presque tout faire. So plus vieux quand j’ai découvert l’rock et métal j’ai pu mixer tout ça et j’ai abusé d’la pratique autant que j’pouvais…»


J’fermai les yeux un bref instant, profitant toujours du massage. Au fur et à m’sure que j’parlais j’sentais l’rythme d’ma voix ralentir et l’ton dev’nir plus faible. Après un cinq minutes de silence où j’tais à peut-prêt sur d’m’être assoupi, j’me r’saisi, poursuivant la discussion qui d’vais soudain’ment paraître décousu à mon interlocutrice…mais bon s’tait sa faute, fallait l’accepter et j’tais trop bien pour lutter.

« Toujours voulut apprendre la guitare, mais j’avoue être surchargé avec mes activités actuelles…. »

S’tait ses bisous tout le long d’mon dos qui, m’causant des frissons, m’avait réveillé en fait.

« La pianiste se débrouille pas trop mal alors ? »

J’passai ma main sur mon visage pour me r’saisir et lui répondit la bouche un peu pâteuse.

« Mouais…s’tait passable. », la taquinai-je en ricanant faiblement et tournant la tête vers elle, un sourire coupable affiché pour m’être endormi. J'm'étirai lâchement et laissai ensuite ma tête s’écraser d’nouveau dans l’oreiller. Que dis-je? Ce nuage de douceur qui avait eu raison d’moi quelques secondes plus tôt.

D’toute évidence elle avait réussi à m’détendre alors clair’ment qu’s’tait « pas trop mal ».

« T’as habité Londres?...J’connais un peu.», avais-je fini par d’mander dans un dernier effort pour rester éveillé. Cela m’pris deux-trois s’condes supplémentaires pour réaliser que j’m’en voulais d’jà d’l’avoir posé en fait.

« Pas obligé d’étirer la conversation amour.», avait alors sorti mon Aphrodite de nulle part. Elle était resté silencieuse un bon moment et restait sans doute un peu boudeuse, mais avait rapid’ment senti ma détresse intérieur et quand on en v’nait à ce sujet, la déesse d’l’amour s’ramollissait bien vite. Son ton s’adoucissait malgré la colère qui la submergeait. Inévitablement, j’me sentais comme un gros c*nnard pour lui avoir fait subir tout ça comme elle, malgré les circonstances, pensait encore à mon bien-être malgré que j’sois l’pire des égoïstes.

« S’cuse, j’ai conscience qu’mon discours c’mence à faire moins d’sens. »

J’attrapai Aislinn par la taille alors qu’elle s’tait rallongée à mes côtés et l’enserrai fortement dans mes bras en allant appuyer ma tête contre la sienne dans son cou. Nous étions à présent en cuillère et j’me donnais pas longtemps, malgré tout, nos derniers changes avaient piqués ma curiosité. J’avais plus en commun avec cette fille de riche que j’l’aurais pensée, ne serait-ce qu’au niveau d’nos intérêts.

« T’as pas l’air d’la fille aux tatouages, comme t’en as pas. T’as servi dans des bars, comme s’que tu m’as dit au Bunny…Papa t’vire des milliers dans ton compte pour pas t’voir la face…Ça m’semble flou tout ça. Papa d’vait pas approuvé si j’ai bien saisi l’genre d’parent auquel t’as à faire. La fille qui côtoie des garçons tatoués. Des mauvais garçons? J’me trompe? D'solé. s'pas mes affaires, mais pour être franc, j'te connais peu et ça m'intrigues une peu...genre...s'que j'fais dans ton lit. J'pensais pas vraiment être ton genre. Enfin...pas vrai, j'suis l'genre d'pas mal d'monde, mais tu comprends s'que j'veux dire!»

J'avais attrapé sa mains pour la porter à mes lèvres et y déposer un baisé en observant les traits de son gracieux visage. J’commençais à croire que s’tait l’genre d’filles qui v’nait d’un milieu trop pompeux et stricte et qui cherchait à s’en défaire. J’me trompais p’t’être, me manquait p’t’être des détails aussi, mais après tout, elle était bien au lit avec moi. J’avais des bonnes raisons d’croire qu’j’avais au moins partiellement raison.
Ethan M. Shaw

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 470
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna play a game? 18+ Wanna play a game? 18+ EmptyMar 6 Déc - 22:26
Alors que je regardais, toujours allongée vers Ethan. Ce dernier passa l’une de ses mains sur mon visage et je fermais les yeux à se contact. Son contact était doux et plutôt plaisant.

« Mouais…s’tait passable. »

J’haussais un sourcil provocateur suite à son annonce. Je savais très bien que mon massage était bien et qu’il me provoquait. Sa voix pâteuse me confirma que lorsque sa respiration était devenue plus profonde précédemment il s’était endormit. Et après il osait dire que mon massage était passable.
J’observais, amusée le jeune homme s’étirer avant de retomber mollement sur le lit. Au moins, mon lit avait l’air de lui plaire.

Il finit par reprendre la parole enchainant sur les informations que je lui avais données plus tôt.

« T’as habité Londres?...J’connais un peu.»

J’hochais la tête m’apprêtant à lui répondre mais je vis un voile sombre lui traverser le regard. Je m’interrompis dans ce que j’allais lui dire alors que lui-même reprenais la parole.

« S’cuse, j’ai conscience qu’mon discours c’mence à faire moins d’sens. »

« Oh tu sais il commence à se faire tard. Et je trouve drôle que tu oses dire ça à la personne qui il y a quelques heures pleurait pour rien. »

Je lui envoyais un clin d’œil en souriant. J’avoue que si l’un des deux devait dire des choses sans aucun sens c’était plutôt moi.

Je me laissais attraper par Shaw alors qu’il me saisissait par la taille, se collant contre moi. Je calais ma respiration sur la sienne et fermais momentanément les yeux. Ouais, j’étais plus fatiguée que ce que je ne pensais. Surement le combo alcool, émotions, sexe.

« T’as pas l’air d’la fille aux tatouages, comme t’en as pas. T’as servi dans des bars, comme s’que tu m’as dit au Bunny…Papa t’vire des milliers dans ton compte pour pas t’voir la face…Ça m’semble flou tout ça. Papa d’vait pas approuvé si j’ai bien saisi l’genre d’parent auquel t’as à faire. La fille qui côtoie des garçons tatoués. Des mauvais garçons? J’me trompe? D'solé. s'pas mes affaires, mais pour être franc, j'te connais peu et ça m'intrigues une peu...genre...s'que j'fais dans ton lit. J'pensais pas vraiment être ton genre. Enfin...pas vrai, j'suis l'genre d'pas mal d'monde, mais tu comprends s'que j'veux dire!»

Je lâchais un rire cristallin suite à cette analyse de ma personnalité.

« Oh oui, je te rassure tu es le genre de beaucoup de personne. »

Je marquais une pause en me demandant sérieusement qui ne pourrait pas être un minimum attiré par son physique. Il n’était certes pas tailler comme un mannequin Abercrombie mais il était canon.

« Sinon… Je peux être pleine de surprise. Mais oui, j’ai bossé dans des bars sur Londres, où effectivement j’ai vécu il y a deux ans. Une longue histoire cette période… Les tatouages c’est de l’art, ça permet d’écrire, d’encrer quelques choses d’unique, c’est ce qui me plait. C’est aussi ce qui me plait dans la musique. Tu peux écouter cent fois le même morceau, tu le découvriras et le vivras à chaque fois d’une façon nouvelle. Pour ce qui est de mon cher papa chéri… En gros je ne sais pas, il me hait depuis que je suis née. Je ne suis pas à la hauteur de ses attentes, pas comme mes frères. Enfin, du coup oui, si je peux faire en sorte de le rendre de mauvaise je le fais. Mais il faut savoir qu’il est lui-même très fort pour me pourrir la vie… et il a le moyen de me couper les vivres du coup heureusement que j’ai mère pour me sauver les miches quand je dépasse trop les bornes. Et pour ce que tu fais dans mon lit… Primo t’es canon. Après, pour une fois, mon père n’a rien à voir dans cette histoire. J’aime les mauvais garçons c’est tout. Quoique tu n’as pas l’air d’être un si mauvais garçon que ça. Mais tu es ici car je ne sais pas… le feeling était good et que tu me plais. Et en plus toi aussi tu n’as pas l’air du genre à vouloir t’embêter d’une relation alors c’est tout gagnant. Et j’avais aussi besoin de compagnie après cette soirée déplorable.»

Je marquais une pause avant de récupérer mes mains pour les passer sur le visage du jeune homme, caressant le contour de ses beaux traits.

« Je viens d’un milieu friqué mais… je m’y suis jamais sentis tant que ça à ma place. Enfin je ne veux pas t’embêter avec ce genre d’histoire futile. »

Je lui souris en replaçant une mèche de cheveux sur son front.

« Mais je parles je parles… Et toi Ethan Shaw, quelle est la raison pour que tu sois dans mon lit ? Rassure-moi, je ne t’ai pas forcé tout de même ? »


Je lui envoyais un clin d’œil avant de rire et de me blottir contre lui. Je fermais les yeux en écoutant la respiration du jeune homme. Je luttais un peu pour rester éveillée alors qu’un voile noir m’envahissait doucement.

« Si tu veux… je t’apprendrais… »

Je mis un instant à trouver la force de finir ma phrase, rouvrant les yeux avec peine pour regarder mon beau bad boy.

« La guitare. »

Je passais mon poing sur mes yeux et les frottais légèrement.

« Oh je suis désolée… Je crois que tu m’as épuisée. »

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
Wanna play a game? 18+ 1510822343-signature-ais
Aislinn O'Riley

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1389
Localisation : O'Connaire on the Docks
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna play a game? 18+ Wanna play a game? 18+ EmptyMar 13 Déc - 5:36
Sa vision des tatouages m’semblaient un peu simpliste aux premiers abords, mais j’comprenais s’qu’elle essayait d’articuler. S’tait surtout une question d’se démarquer pour elle, être unique et j’comprenais l’feeling, le besoin même. En s’qui concernait son père. Ça avait l’air d’un c*nnard et j’comprenais qu’elle en profite pour soutirer s’qu’elle pouvait et contester son autorité.

« C’est nul d’la part d’ton père…Les parents…clair’ment pas tout l’monde qui est fait pour l’être hein! Mais t’as quand même d’la chance. T’as d’belles opportunités et t’as l’air d’savoir comment les saisir c’est s’qui compte.»

Malgré tout j’sentais qu’elle réalisait pas sa chance. Elle avait des moyens pour profiter, des opportunités que peux d’gens avaient. Elle s’sentait p’t’être pas à l’aise dans un milieu friqué comme elle d’sait, mais pas mal certain qu’elle aimait son confort sans s’en rendre compte. En tout cas moi, j’aimais son confort et j’allais clair’ment en saisir l’opportunité. Si fréquenté des badboys était sa façon d’sen libérer, s’tait limite un peu triste. Pas que ça m’dérangeait, ayant été étiqueté ainsi apparemment. J’t’ais l’homme d’la situation. Elle veut s’libérer d’son milieu? J’allais l’faire avec plaisir. J’sentais même qu’à deux on pourrait vraiment s’amuser d’ailleurs.

J’appréciais les caresses de ses mains sur mon visage en l’écoutant et hochai la tête en l’entendent me dire qu’elle ne voulait pas parler d’histoires futiles.

« Ce que fais ici…Tu m’y as invité ça été suffisant. Et j’ai eu une soirée de merde. J’ai préféré m’égarer dans ta douche avec toi que retourner dans ma chambre à tout retourner dans ma tête. J’suis content qu’tais pensée à moi comme une compagnie conv’nable … et non tu m’as pas forcé. De toute, j’aurais su comment y mettre fin sinon. J’ai un peu l’impression d’être « le gars qui passait au bon moment pour t’satisfaire», mais hey, s’pas comme si ça m’déplaisait. D’ailleurs. Drôle… l’terme « bad boy » est pas celui qui v’nait en tête en r’gardant mon coloc qui semblait plutôt t’plaire un peu plus tôt…Pas trop déçu d’être au lit avec un garçon aussi angélique qu’moi j’espère.»

J’allai lui déposer un baisé passionné dans le coup, mordillant légèrement, puis m’rappuyant contre l’oreiller en ricanant légèrement en m’remémorant à quel point Aislinn avait fait des rapprochements avec Alistair et m’rappelant ma soirée loin d’être « angélique ». J’avais clairement commis tous les péchés capitaux en une même soirée alors, on r’pass’ra. Mais apparemment j’avais pas l’air pas si badboy hein...C’est qu’elle était difficile la blondinette. Décidément, j’devais avoir l’air d’m’être assagi. S’qui était sur’ment l’cas en vieillissant. La Béata s’rait surement contente d’entendre ça. Moi, un peu moins. Leur brainwash avait fonctionné alors? J’allais peut-être devoir y remédier? Ou pas? Comme d’puis mes chances en tant qu’artiste semblaient s’améliorer depuis. Ah les questions existentielles aux p’tites heures du mat!

J’accueillis dans mes bras, Aislinn qui s’blottissait, fermant les yeux. J’allai caresser le côté de son visage du bout des doigts. Détaillant ses traits alors qu’elle m’offrait doucement de m’apprendre la guitare. Ce à quoi j’acquiesçai tout aussi lentement, qu’elle parlait. La fatigue semblait la gagner elle aussi. Je décidai donc d’abaisser les oreillers question que nous soyons plus confortable alors qu’elle frottait ses yeux en s’excusant de son épuisement.

« Comme si j’allais t’le reprocher. Allez. Trop d’mots pour ce soir. Bonne nuit Ais. », lui dis-je tendrement en appuyant sa tête contre mon torse et mes lèvres puis sur son front, en caressant sa peau doucement en silence jusqu’à ce que mes paupières deviennent lourdes et que je cesse le mouvement complètement non sans avoir souhaité la pareille à la seconde femme qui se trouvait dans ce lit.

"Bonne nuit amour.", avait finalement osé Aphrodite.

"Bonne nuit ma délicieuse et somptueuse déesse."


Je l'entendis glousser et j'émis un bref sourire satisfait. Mine de rien, lui faire plaisir, me plaisait également, malgré les frustration de la soirée. Je n'arrivais jamais à rester fâcher après elle bien longtemps.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Ethan M. Shaw vous provoque en #660033
Aphrodite vous séduit en #9966ff
Ethan M. Shaw

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 470
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna play a game? 18+ Wanna play a game? 18+ Empty
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Wanna play a game? 18+
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Arthur ► Wanna play a game ?
» I want to play a game • Romane
» You wanna play ♔ Nale & Juyne [SAISON 1]
» "Let's play a new game, ok?" [Sweets]
» 05. The games we play

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Immortalia :: Annexes :: ◄ Dortoirs des filles :: ► Chambres des filles :: Chambre 109-
Sauter vers: