AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 


L'art de se faire remarquer (PV Milena et Ethan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Périphérie - Monde :: ◄ Vieux Galway - Centre-Ville :: ► Musées & Monuments
MessageSujet: L'art de se faire remarquer (PV Milena et Ethan) Mar 8 Nov - 23:11
C’tait sam’di et j’m’étais l’vé tardiv’ment après avoir abusé d’l’atelier pratiquement toute la nuit. J’voulais profiter du restant d’la journée avant d’aller travailler. En fa’ant quoi? Bonne question. J’en avais aucune idée. J’avais pas l’goût d’faire mes travaux de langue et d’mytho inutiles….qui avait l’goût d’toute façon!? Mes projets artistiques en cours pouvaient attendre comme j’y avait passé suffisamment d’temps. J’avais l’goût d’nouveau. Chercher un futur projet dev’nait donc l’objectif d’la journée. Tant qu’à faire…Pourquoi pas joindre l’utile et l’agréable et aller s’trouver d’l’inspiration au musée. On s’entend qu’j’y allais pas pour ma culture générale, j’y cherchais une inspiration un peu plus…charnel…Parfait pour un projet plus osé! Quoi qu’exclure tout type d’art n’était pas mon genre. Une bonne idée reste une bonne idée. Enfin, j’avais donc revêtu mes vêtements pour le boulot: pantalon noir, chemise blanche aux manches retournées et gilet noir sans manche que je laissai détachée tout comme le haut d’ma chemise. Un style chic, mais décontracté quoi! J’avais agrémenté l’tout d’quelques bracelets d’cuir noir et quelques anneaux en acier inoxydable le long d’m’on oreille. J’avait r’cherché mon excentricité habituel à travers ma coiffure avec un look échevelé et une nouvelle mèche d’un bleu électrique, particulièrement massive, qui transperçait ma chevelure d’un noir de jais. J’avais finalement changer deux ou trois piercing à mon oreille pour un truc un peu plus voyant qu’le noir habituel, y joignant un rappel de bleu. Parfait! J’avais finalement enfilé mon veston d’cuir et attrapé mon sac à dos dans l’quel j’avais mis quelques crayons, un cahier d’croquis et l’nécessaire pour ma soirée d’travail. Suite à ma préparation, j’avais salué mon colocataire avant d’quitter pour l’Musée d’Art de Galway.

Une fois sur place, d’vant l’établissement de style moderne aux couleurs froides et grises, j’figeai. Il y avait une oeuvre temporaire, une sculpture plus précisément, exposée à l’extérieur. Inévitablement, j’allais d’voir j’té un coup d’oeil. J’m’approchai, tournai autour de la structure de pierre grise. C’tait contemporain de toute évidence. J’sorti mon livret à croquis juste au cas où j’aurais des idées….mais bon…clairement pas avec ce machin en avant d’moi.

*C’est…qu’est-ce que c’est?* S’demanda Aphrodite plutôt perplexe.

* De « l’art » * Ricanais-je prétentieusement.

J’poursuivait mon observation en sortant d’ma poche un suçon aux cerises, cadeau d’une cliente, qu’j’avais apporter pour déguster pendant la visite. J’le déballai bruyamment en prenant plaisir à r’garder les réactions d’la dame aux grosses lunettes noires à mes côtés qui semblait m’trouver exaspérant et m’définir à peu prêt d’la même façon que j’définissait la « chose »  qui servait d’oeuvre d’art d’vant moi.

« C’est laid. Ça manque d’finition c’est horrible. »

J’plantai mon r’gard dans l’sien.

« L’message est inefficace. J’peux faire milles fois mieux.» Affirmais-je, sûr d’moi.

La tête haute,  j’me r’tournai brusquement sous les r’gard offusqué de quelques dames un peu pompeuses jugeant mes r’marques et mes tatouages. J’allais m’orienter vers l’musée pour éventuellement y entrer, mais c’est sur s’mouvement que j’perdis mon souffle alors qu’une personne m’rentrait d’dans de plein fouet. J’en échappai d’ailleurs mon cahier qui tomba ouvert sur une image plutôt osé d’mon cru représentant l’une de mes conquêtes masculine dans son plus simple appareil…. Souffle repris, j’rel’vai un sourcil hautain et pris la peine de détailler la sotte qui n’avais pas r’garder où elle mettait les pieds…Sotte ou pas… S’tait une jeune femme plutôt mignonne qu’j’avais renversé. Ses très long ch’veux roses furent la première chose que j’remarquai…oké…Elle avait carrément mon respect en matière d’look pour avoir su adapté une telle couleur à sa personne. Elle avait aussi un p’tit quelque chose qui allait m’permettre un peu plus d’tolérance aujourd’hui. J’le sentais. J’étirai finalement un sourire amusé et l’vai la tête vers les cieux.

« Merci! On écoute enfin mes prières. J’ai prié pour avoir une aussi jolie d’moiselle à mes pieds. » Lançais-je à la blague.

J’joignis mes mains pour la « prière », affichant un air fauss’ment angélique avant d’ricaner et d’final’ment tendre la main à la jeune femme afin de l’aider à s’relver.
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 469
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'art de se faire remarquer (PV Milena et Ethan) Dim 13 Nov - 14:06


L'art de se faire remarquer

Ethan M. Shaw et Milena Bakh


Milena avait erré toute la journée dans les rues de la ville, sans but précis. Elle avait déambulé entre les boutiques, ne jetant qu'un coup d’œil désintéressé aux vitrines qui l'entouraient. Depuis qu'elle était arrivée au Pensionnat, elle n'était pas vraiment sortie, aussi elle profitait de ce samedi ensoleillé pour visiter Galway. Et, pour une fois, Nuada était d'accord. Elle ne pouvait pas passer son temps enfermée dans sa chambre ou à la Bibliothèque. Elle n'avait rencontré quasiment personne, que ce soit en cours, où elle restait isolée, au fond de la classe, ou que ce soit en dehors, où elle évitait les gens presque comme la peste. Et, alors qu'elle marchait, ses yeux glissèrent distraitement sur la devanture d'un magasin, avant de revenir s'y poser, intéressés. Elle s'arrêta quelques secondes au milieu de la rue avant de pousser la porte de la boutique de musique devant elle.

Pfff.. Tu pourrais t'intéresser à autres chose non ?


Milena ignora Nuada et continua son chemin dans le magasin. Elle n'avait pas l'intention d'acheter quoi que ce soit. Elle aimait juste regarder les différentes sortes d'instruments et d'accessoires exposés dans les rayons. Et quand un vendeur s'approcha d'elle pour la conseiller, elle ne lui prêta aucune attention, ne se rendant même pas compte qu'on lui avait adressé la parole. Le jeune homme la regarda passer, les yeux écarquillés par la surprise de s'être fait ignoré, mais Milena ne s'aperçut pas de ça non plus.

Et la politesse, tu connais ?


Une fois de plus, la jeune fille ignora la remarque de son colocataire divin. Mais cette fois, ce dernier ne sembla pas apprécier et un éclair de douleur traversa son crâne, comme un mal de crâne aussi douloureux que bref. Milena porta les mains à ses tempes et ne put empêcher un petit cri de s'échapper de ses lèvres. Le vendeur tourna à nouveau la tête vers elle, mais cette fois, les sourcils froncés, la prenant très probablement pour une folle. Mais sans se départir de sa politesse, il tendit le bras vers elle.

Tout va bien Mademoiselle ?


Milena ne réagit pas à son contact et laissa retomber ses bras le long de son corps. Puis, toujours sans un mot, elle quitta la boutique. Nuada ne s'était jamais comporté d'une telle façon avec elle. Il ne s'était jamais réellement plaint de son silence, en tous cas, pas à ce point.

Il y a une différence entre le silence et la manque de respect gamine.


Milena fronça les sourcils. Même si Nuada était dans sa tête seulement depuis quelques mois, elle savait que quand il l'appelait gamine, ce n'était pas bon signe. Aussi, elle le laissa poursuivre. Mais avant qu'il ne puisse dire autre chose, elle percuta violemment un inconnu avant de perdre l'équilibre et de s'étaler au sol. L'inconnu laissa échapper ce qui semblait être un carnet à dessins et celui-ci s'ouvrit sur une page représentant un homme complètement nu. Milena voulu tendre le bras pour le ramasser mais avant qu'elle n'ai pu faire quoi que ce soit, une main tendue apparut dans son champ de vision.

Merci! On écoute enfin mes prières. J’ai prié pour avoir une aussi jolie d’moiselle à mes pieds.


La jeune fille détailla du regard l'inconnu en face d'elle. Chemise blanche et pantalon noir, percé, tatoué et une mèche bleue électrique traversant sa chevelure noire. Très probablement le propriétaire du dessin qui était tombé au sol en même temps qu'elle. Aussi, d'une main, elle saisit le carnet, et de l'autre, elle attrapa celle de l'inconnu qui la remit sur ses pieds. Elle contempla un instant l'image de l'homme nu qu'il avait fait, puis lui tendit son cahier, ne prenant pas la peine, ni de retirer sa main de la sienne, ni d'épousseter ses vêtements couverts de poussière.



(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'art de se faire remarquer (PV Milena et Ethan) Ven 18 Nov - 5:08
Pour toute réponse rosette accepta l’aide que j’lui filait pour s’relver sans plus réagir. J’avais noté son r’gard sur mon cahier à croquis et un bref sourire amusé s’tait dessiner sur mes lèvres. J’attendais une réaction, un commentaire, impression sur mon talent d’artiste, sur l’accord ou non d’un tel portrait…rien…. Un commentaire à ma blague…rien non plus, seul sa main restait dans la mienne alors qu’la jeune fille m’détaillait. J’plantai mon r’gard dans l’sien, profitant d’sentir la douce texture d’sa peau contre mes doigts abîmée d’artiste. Au fur et m’sure que j’l’observais, j’avais l’impression d’voir un animal apeuré figeant d’vant une voiture. Elle fini par m’tendre mon cahier à croquis que j’pris d’ma s’conde main sans relâcher la première. Après un moment d’silence awkward, j’me décidai à lui dire l’fond d’ma pensée

« T’inquiète pas j’vais pas t’manger…. Vraiment? Même pas une réaction? Rire, blague, soupire, colère, insulte, sourire, commentaire? Rien… Well, malaisant…Tu m’excus’ra j’aime pas trop les silences. Alors j’vais compenser pour deux.»

J’soupirai, puis poursuivit en rej’tant ma chev’lure vers l’arrière.

« Alors! J’m’appel Ethan Shaw…et vous silencieuse et douce d’moiselle vous êtes? »


J’profitai d’être en possession d’sa main pour aller y déposer un baisé et lui envoyant un clin d’oeil accompagné d’un sourire abusiv’ment charmeur. J’espérait au moins lui soutirer un semblant d’sourire, n’importe quoi…des excuses pour pas avoir r’gardé aller, un r’merciement d’pas l’avoir laissé au sol. J’poussais un s’cond soupire, retirant lentement ma main et libérant la sienne.

« Aussi accablant qu’il m’soit d’le faire…J’vais la récupérer s’tu veux bien. », ajoutais-je avec un mince sourire taquin en profitant d’l’occasion pour ouvrir l’suçon qu’j’avais en ma possession et l’mettant dans ma bouche l’espace d’un moment, puis le sortant pour libérer mes lèvres que j’puisse les agiter comme bon m’semblait.

« Alors? L’dessin t’as tant déstabilisé? Ou il n'est pas à ton goût? Avoue qu’il est chaud s’mec tout d'même. J’me disais l’même truc en f’sant son portrait, mais l’plus beau s’tait ses yeux…et j’les ai mal rendu malheureus’ment. T’en pense quoi? Parce que s’pour ça que j’me cherche un nouveau projet…»

J’observai mon propre dessin évaluant la chose.

« Mais non, le r’gard du jeune homme est parfait, ton oeuvre est parfaite. »

« Non…il est parfait. Hein?», m’répondis-je finalement en quêtant l’opinion d’la jeune femme malgré tout.

« C’est ce que je disais. »


« J’veux quand même un nouveau projet… »

J’remis la délicieuse sucrerie dans ma bouche en réfléchissant, observant la jeune femme. Elle avait définitiv’ement d’jolies traits. La bouche pleine j’articulai difficil’ment la suite, mais s’tait clair au moins.

« Zolie nez. » La complimentais-je en bougeant un peu vers sa droite pour voir son profil, puis allant donner déposer mon doigt sur le bout d’ce dernier quelques s’condes en ricanant, amusé par mon propre geste.

« Zolie point. », ajoutais-je plus sûre d’moi encore en réfléchissant et évaluant l’ensemble des traits.

« OKÉ! Écoutes-moi! J’ai un plan!»

J’attrapai une fois plus mon suçon pour mieux parler et l’enfonçai dans la bouffe d’la jeune femme.

«J’te veux comme modèle. »

« Et tu crois qu’elle va te dire oui après avoir vu ton dessin? »

« Pourquoi pas? Hey la nudité s’naturel, s’beau! Et j’lui d’mande pas d’se mettre à poil, juste d’servir d’modèle. »

Évidemment, j’sentis l’besoin le préciser à s’moment, Aphrodite m’rappelant la situation était d’jà assez bizarre comme ça.

« Euh…bah pas nue nécessairement. Pas contre, mais j’ai une idée qui l’nécessite pas…Sinon j’te laisse y penser tiens! »

J’allai fouiner dans la pochette intérieur d’mon veston pour en sortir ma carte d’affaire d’artiste et d’la lui imposer dans la main. D’un geste de la mienne, j’imitai un téléphone.

« Appel-moi! T’es mon nouveau projet!»

Un sourire satisfait ornant mon visage, j’allais la laisser à elle-même, m’retournant et f’sant un pas vers l’avant, voulant pas lui faire d’pression, mais j’me ravisai et m’retournai d’nouveau brusquement. La journée allais être moche si y’avais personne pour m’entendre chialer contre les oeuvres trop nul ou inversement, valoriser celles qu’j’aimais bien.,

"Nah! Meilleure idée! T’aime les musée d’art? T’penses quoi du machin là-bas d’vant l’musée? par curiosité? »


Le ton d’ma voix reflétais ma soudaine motivation. J’avais conscience d’avoir tout défilé rapid’ment sans trop lui laisser l’temps d’me répondre. Pour s’que j’en savais elle allais peut-être  m’envoyer balader et Aph l’pensait aussi, affirmant que j’pouvais parfois être un brin envahissant quand j’avais une idée et qu’j’en démordais pas. Ici, j’tais bien décider à commencer un nouveau projet…probablement une sculpture. La longue chev’lure d’la jeune femme m’inspirait et ça m’ferait une bonne pratique du coup. Représenté un truc aussi fluide dans un matériel dure relv’ait du défi, mais ça m’f’sait pas peur. J’avais d’jà fait. La question restais d’savoir quel matériel j’allais utiliser.

« La question est surtout de savoir si elle va dire oui, si tu veux mon avis. Elle serait bien folle de refuser, mais ça, je n’ai aucune contrôle là-dessus si elle est idiote au point de refuser une telle opportunité…Mais ça te fera plus de temps pour ma sculpture pas vrai?»

J’sentais qu’ma déesse appréciais, voir adorait mon art, mais celle qui était en progression dans l’atelier était sans doute sa favorite comme elle était à sa gloire comme elle le d’sait si bien.
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 469
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'art de se faire remarquer (PV Milena et Ethan)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
L'art de se faire remarquer (PV Milena et Ethan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Mission "complication"
» Journal de Hyuna Hime
» Parfois, il faut savoir faire le premier pas. ♥ Ethan
» [TUTO] Faire des socles
» Faire des arbres?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Immortalia :: Périphérie - Monde :: ◄ Vieux Galway - Centre-Ville :: ► Musées & Monuments-
Sauter vers: