AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 


Hey! How are you ? [ft Ethan M. Shaw]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Pensionnat :: ◄ Rez-de-chaussée :: ► Le Self
MessageSujet: Hey! How are you ? [ft Ethan M. Shaw] Mer 8 Fév - 1:36
Il ne devait pas être loin de 13h quand je me décidai enfin à sortir de ma chambre. Il faisait une chaleur écrasante, la pluie qui était tombée avait alourdit l'air rendant l'atmosphère invivable. Je m'étais réfugiée dans mes livres et mes plantes pour profiter de l'air frai du ventilateur. Seulement, la faim commençai à me tirailler et les resserves de ma chambre étaient complètement épuisées, dévorés par Ellyn, qui elle ne descendait presque jamais manger, préférant ses livres et son lit à la chaleur.

J'accrochai mes épais cheveux en queue de cheval haute pour dégager ma nuque. J'enfilai des sandales noires et sortis après quelque mot à ma sœur qui était toujours plongé dans son roman.

Je descendis les escaliers en trottinant avant de ressentir la douleur maintenant familière dans le creux de mes reins. Je ralentis l'allure me dirigeant vers le self, mais à peine eux-je ouvert la porte du pensionnat pour rejoindre l'autre bâtiment que la chaleur m'assaillit. Malgré ma jupe en voile corail et mon fin débardeur blanc, je mourrai de chaud. Je me dépêchai de me réfugier dans les bâtiments de la restauration qui n'était pas tellement plus frai, juste moins suffocant.

Il n'y avait presque personne, déjà que peu de gens restaient durant les vacances d'été, mais vu l'heure tardive, il ne restait là que quelques retarda-terres et ce qui comme moi avait juste oublié de descendre manger. Il fallait dire que ce temps ne donnait pas vraiment faim.

Je pris un plateau en boitant légèrement et attrapa une salade bien fraîche, une assiette de frite. Je m'arrêtai devant la section des désert, il y avait tellement de choix… Vu notre nombre le personnel nous permettaient de nous resservir. Je réfléchissais quelques instants entre le brownie, la glace au chocolat ou encore l'île flottante. Le choix était dure …

« Bon Vas-tu te décider ? Tu ne vas pas rester ici à regarder la nourriture comme Tantale ? »

« Oh non ne t'inquiètes pas pour ça ... »


Je souris comme une enfance rentrant dans un magasin de confiseries et je mis les trois déserts sur mon plateau. Je commençai ma déambulation pour trouver une place dans les allées vides.

« Je croyais que le médecin t'avait dit de manger sainement... »

« Je ne me souviens pas du tout de ça. »


Je haussai faussement les épaules pour appuyer mon mensonge tandis que j'allai m'asseoir près d'une fenêtre cachée du soleil par un majestueux chêne. J'attaquais mon repas en observant le parc qui s'étendait sous mes yeux. L'herbe verte paraissait tellement accueillante qu'elle me donnait envie d'aller faire une petite sieste dans l'ombre d'un arbre ou prêt d'un buisson de fleur au doux parfum. Au loin le complexe sportif me faisait de l'œil avec sa piscine, peut être que finalement je ne passerai pas toute ma journée dans ma chambre, qui sait ?

Ainsi perdu dans mes pensées, je ne remarquai pas le jeune homme qui s'assit face à moi et sursautai quand je le remarquai. Le mouvement m'arracha une petite grimace de douleur qui disparut aussi vite qu'elle était apparue, pour être remplacé par un joli sourire accueillant.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Erin: #669933
Nyx: #0000cc
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 261
Localisation : France
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hey! How are you ? [ft Ethan M. Shaw] Jeu 9 Fév - 0:55
J’me félicitais d’avoir fait rentrer les meubles dans l’atelier une journée plus fraîche parce qu’on crevait aujourd’hui s’tait pas croyable. J’avais décidé d’aller à la piscine pour m’tremper un peu comme j’le pouvais malgré les blessures qui m’restais d’l’été. Heureus’ment l’infirmière, Leila, la prof Enja et un t’as d’objet bizarre dét’nu par l’infirmière avaient grand’ment aidé à la guérison et diminué l’apparence des cicatrices, malgré tout j’commençais à penser à faire rallonger mon tatouage…d’un autre côté j’en connaissait qui apprécierais peut-être. S’tait à bien y penser…Enfin…L’pire était d’me changer les idées. Non pas qu’j’regrettais d’avoir butter quelqu’un qui l’avais mérité, mais j’éprouvais un certain malaise face à mes pouvoirs incontrôlé. Autant ça avait été grisant…autant la rechute avait été cruellement pénible. Ce r’gard d’dégoût des gens qui avait accompagné ma vague d’faiblesse d’après combat. J’m’étais en fait même pas rendu compte de s’qui s’passait sur l’coup. J’me sentais juste si bien, si fier et séduisant. J’avais toujours attiré les r’gards, mais ça...ouf. J’avais eu d’la valeur aux yeux d’tous l’espace d’quelques s’conde… après….ça m’rappelait vaguement Aphrodite dans son moment d’jalousie avec Ais. La possession s’tait pas trop mon truc. Perdre l’contrôle j’aimais pas…pas comme ça en tout cas. J’savais plus trop quoi penser, p’t’être que j’allais d’voir sérieus’ment penser à m’entrainer, faire mes travaux si j’voulais pas qu’sa arrive encore.

Aphrodite était resté silencieuse à mes pensées, approuvant clair’ment s’que j’avançais, mais r’doutant aussi d’finir par plus avoir d’impact. Raison d’plus d’le faire et en même temps j’voulais pas qu’elle se sente plus enfermé qu’elle l’était d’ja…arrgghh trop d’dilemme pour un congé d’été à cette chaleur! J’refile ça à futur Ethan, il s’en occupera! Après avoir nagé un moment et trouver qui commençait à avoir trop d’gens dans l’bassin, j’en sortie éventuellement, allant m’sécher légèr’ment mais pas trop, profitant d’la fraicheur d’ma chev’lure humide dans mon cou. Le soudain afflux de gens d’vait provenir du self, la pluart des gens finissaient d’bouffer et cherchaient à s’rafraichir. J’allais faire l’inverse. J’réalisais avoir un p’tit creux…Que dis-je, une énorme faim. L’hôpital et l’infirmerie avaient des trucs limités, mais pas la café et Dieu sait que j’pouvais bouffer en quantité. J’tais content d’pouvoir r’prendre les activités même si Aph me d’dmandait toujours d’me ménager. Elle m’avais carrément traité d’imbécile quand j’avais décidé d’refaire l’atelier. Enfin, s’tait plus important, aujourd’hui j’relaxais pour vraie. Arrivé à la cafet j’avais attrapé un plateau lâch’ment allant commander un gros burger extra viande avec frites et un pouding au riz bien frais. La crème glacée m’était tentante, mais après tout ça. J’t’tait ensuite aller m’assoir dans un coin avant d’’apercevoir une longue chev’lure rousse bouffante en queue d’cheval. L’épaisseur et la couleur d’la chev’lure me rapp’lait celle d’la p’tite qui avait combattu à mes côtés en Égypte. J’m’était d’mandé s’qu’elle était d’venu. On m’avait simplement dit qu’elle avait été soignée aussi et que j’devais pas m’inquiéter. Notre âge étant d’toute évidence assez éloigné et l’attitude largement différente, on d’vait pas non plus fréquenter les mêmes lieux. J’avais donc pas eu plus d’détails, mais j’avais été curieux d’savoir si Ali avait réussi à l’aider et tout ça. Il m’avait dit qu’oui et avait pas pu m’donner l’nom comme elle était inconsciente. L’retour s’tait fait tellement vite, les s’cour aussi, que s’tait pas comme si on avait eu l’temps d’se parler entre étudiants. J’bougeai la tête pour voir son visage, mais j’tais pas sûr. J’décidai donc d’en avoir l’cœur net et d’bouger mon cul jusqu’à sa table un peu plus loin près d’la f’nêtre. Maint’nant mon côté et tentant d’marcher droit, j’arrivai à sa hauteur, elle qui semblait perdu dans ses pensée, j’balançai mon plateau plein sur la table dans un bruit fort, attendant qu’elle s’tourne vers moi pour lui faire un clin d’œil. J’renvoyai mes ch’veux violet et humide vers l’arrière d’un coup et pris place d’vant elle.

« T’permets ma chouette? Évidemment… », d’mandais-je sans vraiment attendre la réponse, prenant son sourire pour un oui.

J’grimaçai en prenant place. J’avais r’marquer la sienne un peu plus tôt. J’supposais qu’elle aussi en avait bavé dans les dernière s’maines.

« T’as l’air bien pour l’coup t’as eu pour une fille d’ta stature. J’me d’mandais comment ça allais. J’viens répondre à mes questions. Alors c’ment ça va? »

J’attrapai mon burger et en prit une bonne bouché, puis réalisai qu’elle non plus m’connaissait pas en théorie…même si bon…Ethan Shaw, elle avait dû en entendre parler hein! La bouche pleine, essuyant ma main sur un napkin, j’la lui tendit.

« Hmmm…s’chcuse. J’allais oublfier….Ethan Shaw en passant. Toi? », d’mandais-je en finissant ma bouché rapid’ment pour mieux articuler.

« Wow…la classe. Tu vois bien qu’elle est une jeune fille distingué, fait des efforts tout de même!»


Vrai qu'elle avait la classe. On pouvait dire qu'elle savait agencer son accoutrement. J'respectais ça. Ça lui allait bien quoique saumon s'tait pas mal éclatant pour ses ch'veux, mais bon.

« Hey, on bouffe pas avec tant d’manière un burger! »

« Peut-être pas dans la rue, mais tu n’y es plus et que je sache. Tu n’y a pas fait toute ta vie. Ta Béata te dirais quoi? »

J’roulai les yeux tendant la main sur le côté comme si mes paroles étaient une évidence et la réponse à sa question aussi. Aussi j'm'en fichait bien d'mes tuteurs d'l'orphelinat sincèr'ment. Après quoi j’repris un large sourire envers la rouquine à qui j’pointai mon crâne pour indiquer qui avait discussion.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Ethan M. Shaw vous provoque en #660033
Aphrodite vous séduit en #9966ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 457
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hey! How are you ? [ft Ethan M. Shaw] Lun 13 Fév - 3:27
Je reconnus rapidement l'homme qui se tenait face à moi. Ses cheveux noirs étaient mouillés et ses yeux violet brillaient d'un éclat bien différent de la dernière fois, mais je le reconnus. C'était la personne qui m'avait aidé durant le combat en Égypte.

« T'permets ma chouette? Évidemment… »

Ma chouette ?!
Ce surnom m'étonnait et je me demandais bien pourquoi il ne m'avait simplement pas appelé par mon prénom.

« Parce qu'il ne le connait pas. Mais remarque que ma chouette te va à ravir. Tu es un vrai oiseau de nuit. »

« Venant de la déesse de la nuit je vais le prendre comme un compliment... »


Je fus sortie de mes pensées par la voix du jeune homme qui s'éleva à nouveau.

« T'as l'air bien pour l'coup t'as eu pour une fille d'ta stature. J'me d'mandais comment ça allais. J'viens répondre à mes questions. Alors c'ment ça va? »

Il prit une bouchée de son burger et comme se rappelant de quelques chose, il reprit, mais la bouche pleine cette fois.

« Hmmm…s'chcuse. J'allais oublfier….Ethan Shaw en passant. Toi? »

Je fini de mâcher ma salade avant de répondre à toutes ses questions, mais quand je m'apprêtai à parler je le vis faire un mouvement de la main que je ne compris pas. Il me sourit et pointa sa tête.

Oh ! Il parlait avec sa divinité …
Je lui rendis son sourire et commença enfin à parler.

« Je m'appelle Erin Aberline. Et pour répondre à ta précédente question, oui on peut dire que ça va. J'ai toujours mal et j'ai encore des médicaments à prendre, mais ça va mieux et surtout je suis enfin sortie de l'hôpital. J'en pouvais plus … rester enfermée à rien faire… »

Je secouais la tête en repensant à l'enfer qui m'avait été offert de vivre.

« Erin, tu n'as pas l'impression d'exagérer un peu ... »

« Je n'exagère pas … On n'avait pas le droit à plus d'un désert. Et en plus c'était une compote ... »

Je parlai cette fois à haute voix. J'avais encore beaucoup de mal à faire la différence. Cela faisait à peine un mois que la déesse se trouvait dans ma tête et je n'avais pas encore pris l'habitude de différencier les deux réalités.

Je rendis rapidement compte de ça et fit un petit sourire gêné à mon interlocuteur.

« Désolée. C'est encore tout nouveau, j'ai un peu de mal parfois … enfin tu comprends ce que je veux dire. »

Je poussai mon bol d'où la salade avait disparu et j'entamai mon assiette de frite.

« Et toi alors ? Comment tu te remets, Ethan ? »

Mes yeux étaient attirés par les tatouages qui couvraient son bras gauche et sa main droite.

Le premier représentait des anges combattant des démons. Un combat digne de ceux relatés dans la bible. Les êtres aillés et les enfants du Malin semblaient sculptés sur son bras rappelant les peintures de Michael-Ange. La scène disparaissait sous son t-shirt.

J'aurais bien voulu l'observer en entier. Dommage.

Mon regard se déplaça vers la main du jeune homme, elle, décorée d'une rose me rappelant que sa divinité était liée à l'amour. On pouvait également observer sur certaine de ces phalanges des croix ou d'autres symboles.

« Ils ont une signification ? » Lançais-je sans vraiment m'en rendre compte.

Je relevai mes yeux clairs vers lui plongeant mon regard emplit de curiosité dans ses yeux violets.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Erin: #669933
Nyx: #0000cc
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 261
Localisation : France
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hey! How are you ? [ft Ethan M. Shaw] Lun 13 Fév - 5:13
Elle m’révéla s’appeler Erin et semblait plutôt ouverte à la discussion, m’répondant poliment. J’compris vite aussi qu’sa divinité d’vais participer à la conversation aussi vu son commentaire sur les desserts auquel j’ricanai en voyant qu’il m’était pas adresser, mais qu’j’appuyais son opinion..Elle s’excusa rapid’ment en réalisant s’qu’elle avait fait et j’lui balançai un signe lâche d’la main pour qu’elle s’en fasse pas.

« Erin…cool un nom qu’mon accent déform’ra pas. Mais ouais les médocs, s’tait inévitable hein. Quoique j’sais pas pour toi, mais y m’ont fait un beau p’tit cocktail. S’tait limite fun tant que j’sentais rien. Quand ils ont arrêté par contre…ish… Alors da j’comprends qu’t’avait hâte d’quitter. Et la bouffe…on en parle pas…t’as vu les portions pour bébé qu’ils donnent en plus d’limiter la quantité! Il nous laisse crevé d’faim. Pas étonnant qu’tout l’monde soit malade dans un hôpital...», blaguais-je.

« Et t’en fait pas pour pour la divinité, j’comprends. J’le fait encore quand j’y pense pas et qu’elle m’fait rager. Donc j’suppose que t’es pas là d’puis si longtemps…fait juste attention en dehors des places réservés au M et ça ira bien….Sinon pour ma part…arf…ça va. J’ai fait l’con alors la rémission est plus longue, mais j’pouvais pas rester sur mon cul a rien faire non plus. J’ai r’fait la déco du Club d’art en grosse partie…pas fini par contre….J’suis président du Club en fait…j’trouvais c’était probablement l’local l’plus laid du lycée…là c’est clair’ment l’plus class. Avec des vrais artistes d’dedans, pas l’choix. Tu viendras j’ter un coup d’œil s’tu veux.»

J’notai qu’son r’gard s’tait posé sur mon bras et mes mains et détaillais les tatouages, j’les plaçai donc d’façon à s’qu’il soient bien visible pour elle. Si elle avait s’qui fallait pour admirer l’truc j’allais pas l’en empêcher.

« Ce que tu peux avoir la grosse tête parfois! »

« Quoi j’suis fier s’t’un problème? La douleur enduré, l’travail mis d’sus et bon…on s’entend qu’sur moi y sont trop parfait! Pourquoi les cacher!»

J’souris à Erin en suivant son r’gard.

« Ils ont une signification ? »


« T’es du genre curieuse toi! Mais da, enfin pas tous, mais j’suppose que ça une certaine valeur pour moi. »

« Bah…la plume est probablement s’que j’ai trouvé d’plus intéressant pour montrer mon envie d’liberté. S’tait mon premier…et j’me suis fait punir et réprimander pas mal pour…Raison d’plus d’le faire. Comme il est noir et sous mes ch’veux s’tait quand même discret, mais dans l’temps j’avais les ch’veux plus court. Les bonnes sœurs d’l’orphelinat ou j’tais ont pas toutes appréciées. Encore moins quand j’leur ai dit qu’s’tait parce que s’tait une prison ici. T’peux imaginer qu’elles étaient pas contentes.», affirmais-je en souriant au souv’nir d’la tronche d’la sœur Derdre.

« Les deux croix, bah, c’est compliqué et un peu con… j’suis Roumain à la base et plus jeune j’avais encore d’la difficulté à m’défaire ou différencier tout ça. L’orphelinat m’as élevé en catho, mais j’viens d’une famille orthodoxe. J’m’en fou un peu à la base, mais plus vieux y’a une bonne sœur, la seule qui avait un minimum d’bon sens, m’a dit s’tait important d’pas oublié…et comme des fois j’ai t’jours d’la difficulté à différencier les deux, bah voilà ça fait assez moi d’avoir les deux croix. Parce que j’t’un peu con et quand même perdu dans tout ça. Maint’nant j’m’en fou d’toute façon, j’y crois pas…pff…mais bon c’est fait hein! Foutu religion qui vous fait un lavage d’cerveau à des enfants sans jugement critique. Ça changer et j’les emmerde…next…La manche! »

« Peu convainquant tout ça…surtout vu la manche. »


« Ferme-là. »

"Hey! Ce n'est pas une façon de me parler! Je ne fait que pointé que tu ne trompe personne ici..."

« Bon la manche, j’aime beaucoup l’art renaissant italien et tout ça…alors j’ai fait une scène similaire, en ajoutant m’a p’tite touche perso un peu gore et violente, mon style perso et une inspiration d’Rodin et boom…un chef-d’œuvre! Pour la signification bah…ça parle un peu d’soit même j’pense. »

J’rel’vai mon chandail pour montrer la suite du tatouage à la p’tite. Ça r’présentais la Sainte Vierge avec dans ses mains un cœur en sang. Tout l’tatouage était noir sauf le rouge du cœur et du sang.

« S’moi qui la dessiner à la base et m’suit trouvé l’meilleur tatoueur du coin pour l’faire. J’allais pas l’faire r’faire par n’importe quel noob! J’en ai d’autres, mais vu la gueule qu’le surveillant m’a fait quand j’ai l’vé mon chandail j’vais m’abstenir! », ricanais-je en r’gardant l’surveillant passer plus loin en m’faisant signe d’baisser mon chandail.

« Pour la signification, je ne suis pas d’accord. Je pense que cela pourrait aussi être éclairci. Moi, je suis dans ta tête, mais pas elle. »

« J’viens à peine d’la rencontrer, j’vais pas lui raconter ma vie! Elle va croire que j’me plains! »

« Bon…oké Aph, m’dit qu’s’est pas si clair pour la signification, alors voilà… J’peux dire qu’j’en ai bavé un peu y’a quelques années alors, voilà, s’tait pas mal mon sentiment du moment. Bon. Contente Aph? Tu veux qu’on lui parle du papillon qu’j’ai sur la fesse aussi!», lançais-je en m’ridiculisant à la blague pour détourner l’sujet, espérant du coup arracher un p’tit sourire à la rouquine.

« Alors toi? T’as des tatouages? Ou juste curieuse? Dans l’fond malgré tes airs de p’tite princesse t’es tatoué d’partout c’est ça? »

J’lui fit un clin d’œil taquin, attendant ses impressions, commentaires.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Ethan M. Shaw vous provoque en #660033
Aphrodite vous séduit en #9966ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 457
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hey! How are you ? [ft Ethan M. Shaw] Dim 5 Mar - 21:49
Je notais, dans un coin de ma tête, toutes les informations qu'il me donnait sur lui. Je l'écoutais attentivement rigolant à ses blagues tout en mangeant mes frites.
Quand il m'expliqua la signification de ses tatouages, j'en appris bien plus sur lui. Apparemment il était roumain et avait grandis dans un orphelinat plus proche d'un couvent que d'autre chose.  Je comprenais plus ou moins ce qu'il pouvait représenter, mais conseillé par sa divinité, Aph?, il me précisa qu'il avait eux des années difficile et que ses tatouage venais de cet époque.

« Aph … Aph ... »

Nyx semblait réfléchir à ce surnom qui lui disait quelque chose.

« Alors toi? T’as des tatouages? Ou juste curieuse? Dans l’fond malgré tes airs de p’tite princesse t’es tatoué d’partout c’est ça? »

Je lui souris réfléchissant un instant avant de répondre.

« Non j'en ai pas, je suis une page vierge. Mais si je m'en faisait un un jour j'ai déjà une petite idée de ce qu'il représenterai. Malheureusement, … disons que je ne suis pas encore prête à porter sa signification… c'est un peu compliqué à expliquer mais ... »

Je fus coupé par une explosion de voix dans ma tête.

« Aphrodite ?! Ah non pas elle ! C'est une vrai garce ! »

Je fus pris d'un tel fou-rire que je manquai de m'étouffer avec mon verre d'eau. Je n'avais jamais entendu Nyx dire ce genre de choses à propos de qui que ce soit. Je me tiens le dos qui, secouait par mon rire, commençait à me faire souffrir. Je me calmai peu à peu et voulu m'expliquer à Ethan.

« Désolée c'est juste Nyx qui dit des conneries. »

« Je ne dis pas de ''connerie'' ! Je ne dis que la vérité ! »

Je retenus un autre rire laissant apparaître un sourire amusé sur mon visage légèrement doré par le soleil égyptien.

Comment la déesse de l'amour pouvait-elle être si horrible ?

Je pris les dernières frites qui restaient dans mon assiette et les enfourna dans ma bouche.

« Enfin de quoi parlions nous ? … Ah oui des tatouages ! En tout cas les tiens sont vraiment magnifiques. Tu dessines vraiment bien. Tu fais que du dessin ou t'es un peu touche à tout ? Personnellement, à part des plantes je ne dessine pas grand-chose. A vrai dire, je n'ai jamais vraiment essayé de me mettre à une quelconque activité créative, je suis plutôt une sportive. Malheureusement, je ne plus pratiquer ici. Le pensionnat n'a pas mit de trapèze à notre disposition. »

Je lui envoyai un petit sourire amusé avant de continuer sur ma lancée me laissant emporter par ma passion et mes souvenirs.

« Je peux bien sûr jongler ou squatter le gymnase pour faire de l'acro, mais le main-à-main et le trapèze c'est fini pour quelque temps. Je pense m'y remettre dès que je serais sortie d'ici. »

J'attrapai ma crème glacer et commença à me battre avec l'ouverture ''facile''.

« Et pour repartir sur le club d'art, j'adorerai venir visiter l'atelier surtout si c'est le local le plus classe du pensionnat. »

Je lui fis un clin d'œil tout en essayant toujours d'ouvrir ce maudit pot de glace au chocolat.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Erin: #669933
Nyx: #0000cc
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 261
Localisation : France
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hey! How are you ? [ft Ethan M. Shaw] Dim 2 Avr - 17:13
Comme j’m’en doutais Erin était pas tatouée, elle semblait le prévoir par contre, mais n’y était apparemment pas prête. Elle allait évidemment pas s’en tirer sans explication, mais le fil d’mes pensées fut interrompu par l’fou rire d’Erin m’fit l’ver un sourcil, mais j’eu pas b’soin d’demander pourquoi qu’elle s’justifiait tout seul. S’tait une dénommée Nyx dans sa tête qui la f’sait rire d’la sorte. Elle repris tout’fois rapid’ment son sérieux en réabordant la discussion précédente en m’félicitant sur mon talent d’artiste et creusant la question avant d’me parler d’ses propres intérêts.

« Tu viendras au Club alors. J’pourai t’montrer. Perso j’fais du dessins et d’la peinture, mais ma spécialité c’est la sculpture : argile, bois, pierre...j’veux apprendre le fer forgé éventuellement, mais ici s’pas tellement la place. J’pas tellement art numérique. J’aime bien les trucs classique…manipuler la matière, ça s’remplace pas j’dis. J’respecte le reste aussi, mais s’sont mes préférences.»

J’haussai les épaules avant d’reprendre une autre boucher du délicieux burger qu’j’avais entre les mains.

« Pis t’shais…Shi tu trouve qu’t’as pas s’qui ffaut pour t’améliorer, d’mande-le. Moi, l’atelier était à chier, mais j’l’ai entièrement rénové et rééquipé! Enfin, s’pas fini, mais hey bientôt! Parfois faut prendre les choses en mains. La direction à fait installer une fucking écurie et une piste de course de char…j’pense que tu peux t’permettre de d’mander un trapèze ou s’que tu veux. Au pire, trouve les moyens financiers et fait installer! Faut pas qu’tu laisses ça t’arrêter hein! Enfin, j’sais pas trop s’qui faut pour faire tes trucs, moi j’ai b’soin que d’la salle d’muscu et des punching bag…au pire ya des t’jours des connards qui sont « volontaire » pour servir anyway. Enfin, blague à part. Tout ça pour dire. Informe-toi. Et j’pense qui a d’ja s’qui faut pour des acrobaties et jongleries et sinon, d’mande à partir un Club si t’es motivé! Faut voir grand dans la vie!»

Finissant mon burger, en quelque bouchées, j’pris l’temps d’mâcher et d’avaler l’temps qu’elle assimile tout s’que j’lui avait balancé, entrecoupant l’tout d’mes précédentes questions qu’j’avais eu en tête.

« Changement d’sujfet…Tatouage…Pas pfrête à pforter sa signification ? Tu m’intriguais, mais on a été coupé par ta Nyx. T’sais d’jà sf’que tu veux, mais veux pas l’porter maint’nant?…Ça l’air compliqué en effet. Explique. J’ai tout mon temps, pis ça m’intéresse. Plus, l’jour où t’en vfeux un j’connais un dude super talentueux et clean. », l’interrogeais-je la bouche pleine de ma dernière bouché d’burger.

J’avalai l’tout essuyant ma bouche et mes mains, r’jetant ensuit tout l’reste dans l’plateau, prêt à j’ter. J’vis Erin, s’servir sa crème glacée au même moment et j’lui proposai d’un geste d’main d’mettre ses restants d’déchets dans mon cabaret. J’irais les porter plus tard. Aussi, j’la voyais s’débattre péniblement avec avec son pot de glace et apparemment, il allait gagner. Alors évidemment, sans d’mander j’attrapai l’truc d’ses mains et l’ouvrit en quelques s’condes. Suffisait d’une bonne poigne. Après quoi qu’lui r’tendis son dessert.

« Chocolat hein. J’me disais bien. Ça t’vas bien même si au premier abord j’aurais pensé vanille. »
J’marquai une pause l’observant avec un sourire en coin.

« T’sais qu’j’ai une théorie…Tu peux avoir une bonne idée d’la personne à qui tu parles s’lon la sorte d’crème glacée qu’il bouffe. J’dis qu’t’es d’genre classique comme fille, assez douce, mais légèrement sucré.  L’genre d’personne qu’les gens vont manger quand ça va pas. S’tu vois s’que j’veux dire. Prends-le comme tu veux.»

J’ricanai. J’tais pas sérieux évidemment, reste que s’tait une théorie qui m’suivait d’puis un bon moment. J’pense qu’ça avait commencer avec une technique d’drague un peu boiteuse plus jeune.  J’avais dév’lopper mon expertise d’puis mais j’avais poursuivi le gag chaque fois qu’j’en avais l’occasion. J’pouvais bien dire n’import’quoi, mais ça arrachait t’jours un sourire à la personne concerné tellement s’tait con.

Pendant ce temps, Aphrodite, qui avait entendu cette théorie quelques fois déjà et se demandais toujours quelle sorte elle-aimerait le plus, décida d’porter son attention sur autre chose Nyx.

« Nyx…il y avait longtemps que je n’avais pas entendu ce nom… L'amour à fait de belles choses avec elle ah ah!»

« Qu’est-ce que t’entends par-là? »

« Elle couche avec son propre fils… »

« Et s'positif? »

« Eh bien, lié par le sang ou pas je considère que c’est une relation bien réussie s’il en résulte 1000 enfants! S’ils ne s’aimaient pas ils ne recommenceraient pas hein! Enfin…ce n’est pas officiel qu’il est le père, mais tout le monde s’en doute! Olympe est un petit monde, tout ce sait rapidement, sinon on comble les vides avec des trucs intéressant!»

« Oh shit…la pension alimentaire…aouch… »

« La quoi? »

« Quoi? Bah…l’entretiens et tout… »

« Je suppose qu’un oneroi ne prend pas tellement d’entretiens. Ils doivent être autosuffisant jusqu’à un certain point. Enfin, ils ont bien vieilli et aident Hypnos alors… Je suppose qu’il ne faut pas s’en faire. »

« Que des suppositions. C’est quoi, il se crée d’la main d’œuvre? C’est dégueulasse!? »

Une expression légèrement frustrer commençais à paraître sur mon visage, révolté pas l’idée, non pas d’une relation incestueuse, mais de la possibilité d’exploité ainsi des enfants qui avaient rien d’mander.

« Chez les divinités, les choses ne se passent pas exactement comme chez toi Mircea, cesse de transposer. »

« J’ai pas l’impression qu’c’est si différent quand j’te parle. On est pas si différent.»

« Nous non, amour. »

Un mince sourire avait refait son apparition l’espace d’un moment avant que j’réalise que la conversation s’étirais p’t’être trop pour Erin.

« Erm…Aphrodite m’parlais. Elle m’passait ses impressions. », m’expliquais-je.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Ethan M. Shaw vous provoque en #660033
Aphrodite vous séduit en #9966ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 457
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hey! How are you ? [ft Ethan M. Shaw] Dim 28 Mai - 2:28
Il préférait le contacte avec la matière. Ainsi, même s'il se donnait des allures de je-m'en-foutiste, il était quelqu'un de finalement assez sensible. Je regardai ses grandes mains qui m'avaient paru, au premier regard, fine et délicate, mais en les examinant plus attentivement, on pouvait voir les marques du travail manuel. Il prit une nouvelle bouchée de son burger me forçant à reporter mon attention sur ses yeux … violet ? C'était joli. Peut-être portait-il des lentilles…

Mon intérêt se tourna vers ses paroles tandis qui m'expliquait que je pourrais demander à l'administration pour obtenir le matériel nécessaire pour continuer à m'entraîner, mais j'étais là depuis trop peu de temps. Quand j'aurais trouvé mes marques alors peut être que je ferai les démarches nécessaire.

« Ce serai une bonne chose pour toi. »

« Oui en effet, mais je vais dans un premier temps essayer de me concentrer sur mes études et on verra le reste plus tard. »

Devant le silence de Nyx je ne pus m'empêcher de sourire.

« Oui je sais, je ne vais pas garder cette bonne résolution très longtemps mais bon ... »

Mes pensées furent interrompus par la voix d'Ethan qui venait de finir son plat.

« Changement d’sujfet…Tatouage…Pas pfrête à pforter sa signification ? Tu m’intriguais, mais on a été coupé par ta Nyx. T’sais d’jà sf’que tu veux, mais veux pas l’porter maint’nant?…Ça l’air compliqué en effet. Explique. J’ai tout mon temps, pis ça m’intéresse. Plus, l’jour où t’en vfeux un j’connais un dude super talentueux et clean. »

Je murmurai un petit ''Merci'' en essayant de trouver un moyen de changer de sujet. Comment lui expliquer que je voulais un tatouage qui pour moi me rappellerai ma mère et la famille unie qu'on était, mais que je n'en voulais pas encore parce que c'était encore trop récent ?

« Tu peux lui dire comme ça. Et puis récent, récent, ça fait quand même quatre ans non ? »

« Chuuut »

Je reportai mon attention sur mon maudit pot de glace et son ouverture facile. Je m'apprêtais à me saisir de mon couteau pour le planter dans ce satané couvercle quand Ethan me le prit des mains et l'ouvra pour moi avec une facilité déconcertante.

Je récupérai ma glace non sans l'avoir remercié bien sûr.

Je commençai à déguster ma glace satisfaite de l'avoir vu perdre contre plus fort qu'elle … dommage que ce ne fut pas moi …

« Chocolat hein. J'me disais bien. Ça t'vas bien même si au premier abord j'aurais pensé vanille. »

Pardon ? Le chocolat m'allait bien ?

Je le regardai sans comprendre de quoi il parlait. Je penchai légèrement la tête sur le côté en attendant des explications qui ne se firent pas attendre.

« T'sais qu'j'ai une théorie…Tu peux avoir une bonne idée d'la personne à qui tu parles s'lon la sorte d'crème glacée qu'il bouffe. J'dis qu't'es d'genre classique comme fille, assez douce, mais légèrement sucré. L'genre d'personne qu'les gens vont manger quand ça va pas. S'tu vois s'que j'veux dire. Prends-le comme tu veux.»

Je ne pus retenir mon rire. C'était une théorie vraiment mignonne et je m'attendais pas à entendre ça de sa part.

« C'est adorable comme théorie. Mais je prends chocolat parce qu'ils n'ont pas de sorbet à la framboise. Cependant, j'aime bien ça me correspond pas trop mal. »

Je lui souris avant de reprendre une cuillère de crème glacée en réfléchissant au parfum qui lui irait le mieux.

Ayant trouvé son arôme je relevai la tête pour le trouver les yeux dans le vague comme si il était ailleurs. Il eut un faible sourire avant de se tourner vers moi.

« Erm…Aphrodite m'parlais. Elle m'passait ses impressions. »

J'acquiesçai et repris mon sourire et le pointa du bout de ma cuillère tout en prenant la parole.

« Alors si je suis ta théorie, toi tu dois manger de la glace au citron . Au premier abords, tu n'es pas la première personne vers laquelle on irait, mais au finale quand on te parle un peu tu te révèles être quelqu'un de bien. Un peu comme le citron. On préfère toujours prendre quelque chose de plus doux, mais quand on y goûte on découvre que c'est excellent malgré l'acidité. »

Je ne pus m'empêcher un sourire devant l'idiotie de cette théorie, mais je l'aimais bien. Avant de continuer à parler tout en mangeant.

« Je passerai au club d'art quand je saurai où il est. Je suis arrivée ici en fin juin et puis j'ai passé 1 semaine à l'infirmerie avant de partir en Egypte pour finir 2 semaines à l'hôpital… Enfin bref j'ai encore du mal à me repérer, mais promis je viendrai. J'ai envie de voir ce que tu fais. Ça m'intrigue. »

Je plongeai ma cuillère dans mon pot de glace et savoura la sensation froide et sucrée dans ma bouche. Je soupirai de soulagement en sentant la fraîcheur du dessert

« J'en peux plus de cette chaleur ! c'est infernal ! S'il y a bien une chose qui me plaisait à l'hôpital c'était la clim.»

Je pris une nouvelle cuillerée et posa ma tête à côté de mon plateau sur la table froide.

Faites qu'il fasse plus frais à la rentrée. Je vais pas tenir sinon.

« Il faisait plus chaud en Égypte et tu t'en plaignais pas autant. »

« J'avais des sujets en tête autrement plus important que la météo. »


Mes pensées se reportèrent sur a rentrée et nos futurs classe.

Une question nouvelle me vint à l'esprit. Je relevai rapidement la tête, ce qui m'arracha une grimace de douleur. Chaque mouvement brusque me faisait un mal de chien et ce malgré les antidouleurs qu'on m'avait prescrit. Je respirai quelques secondes avant de reprendre la parole.

« D'ailleurs tu es en quelle classe ? Lycée ou université ? Moi je rentre en seconde »

Ma question/réponse fut accompagnée d'un sourire comme pour lui faire oublier que je venais de grimacer de douleur à cause d'un mouvement maudit et que pour lui, qui n'était pas dans ma tête, cette question sortait de nulle part.[/color]

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Erin: #669933
Nyx: #0000cc
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 261
Localisation : France
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hey! How are you ? [ft Ethan M. Shaw] Dim 28 Mai - 4:52
J’notai qu’elle avait pas l’intention d’me parler d’son tatouage. Ça d’vait être un truc personnel. J’avouais être déçu, mais okay, la crème glacée, s’tait bon comme sujet aussi et apparemment j’m’étais planté. Elle avait pris l’chocolat parce qui avait pas d’sorbet. Sorbet comme Eireen tiens…j’allais d’voir parfaire ma théorie.

« J’ai une amie qui a la même préférence pour les sorbets. J’ai une nouvelle théorie alors. Et c’est pas adorable, c’est d’la science en passant. »

Je levai l’doigt en l’air pour avoir l’air exagérément d’un fendant fin connaisseur. Bref, comme n’importe qui a Immo qui s’disait bon en science.

« J’te jure. C’est d’la science. J’crois qu’toi et s’t’amie d’vez avoir des trucs en commun. Pas l’choix. S’lon moi…vous êtes des rêveuses et des originales, comme well personne me répond sorbet normalement, mais vous l’montrez pas parce que vous parlez pas assez. J’veux dire, vous devriez. Mais tu sais comment j’sais ça? Parce que ton absence d’mots sur ton tatouage m’laisse croire qu’j’ai raison. Fait s’que tu veux avec ça. Bam!»

Repoussant une mèche de mes cheveux humide de coup d’tête, j’poursuivis tout d’même sur l’histoire du fameux dessert glacé. La propre théorie d’Erin sur le citron me plaisait bien, elle ignorait comment elle était tombée proche, adorant effectivement l’citron, son explication était aussi mignonne, mais j’comptais pas laisser passer ça sans la taquiner un peu.

« Comme ça…tu m’f’sait pas confiance! », lui d’mandais-je faussement offusqué.

« J’pas assez bien pour m’dame p’t’être? »

J’tentai d’conserver mon sérieux, mais échouai lamentablement, riant. Il d’vait bien y avoir un brin d’vérité, mais j’le savait et ça m’fâchait pas. Peu d’gens m’faisaient confiance aux premiers abords, préférant m’juger sur l’apparence. Elle d’vait l’avoir fait comme tout l’monde la première fois, mais j’suppose que s’battre contre des Hittites dans l’Antiquité avec moi avait d’quoi faire changer un point d’vu. S’il fallait que j’me fasse poignarder pour chaque personne que j’croisais pour gagner la confiance des gens j’s’rais d’jà plus d’ce monde. J’repris donc…

« Bon okay, c’est comme ma seconde crème glacée préférée donc t’es pas loin, j’vais avouer. Surtout le gelato, citron et framboise, mais il faut toujours un troisième choix plus sucré avec ce duo divin, genre chocolat. Mais! Ma préférée. Totalement cerise noire. »

J’lui fit un clin d’œil séducteur, lui laissant sous-entendre que c’était certainement un signe plutôt louche et laissai libre cours à son imagination. Erin, me confirma entre temps qu’elle passerait éventuellement au Club d’Art et j’lui rendit un large sourire. Rien m’faisait plus plaisir que quelqu’un qui était curieux sur l’art et v’nait voir les trucs dans lesquels j’mettais un temps fou. Reste qu’elle m’rappela qu’elle aussi a passé un temps considérable à l’hosto, sa posture et la douleur d’ses mouvements en disaient long aussi. J’la vie alors plonger d’nouveau sa cuillère dans sa crème glacée, commençant à être tenté par la fraicheur de son dessert. Vrai qu’il faisait chaud et l’eau d’ma chev’lure commençait à plus suffire. J’allais éventuellement sécher.

« Ouais, la piscine d’l’école est ouverte s’tu veux. Ça fait du bien. Pour les douleurs aussi. Les dortoirs sont mieux aérés aussi. Ici on a la chaleur des cuisines qui s’infiltre en plus. »


Comme réponse sortie d’nulle part elle m’demanda soudain’ment mon niveau scolaire. J’la r’gardai avec une expression un peu surprise. J’pensais pas parler d’école là là.

« Meh, License 2…pourquoi? Désolé d’briser tes rêves si tu m’trouve trop vieux pour toi. J'viens de perdre ma chance à l'amour de ma vie. C'est ça?», blaguais-je.

J’marquai une pause l’espace d’un moment, puis, j’attrapai subit’ment sa cuillère de ses mains et pigeai rapid’ment dans sa crème glacée.

« C’est la taxe pour l’ouverture du pot! », m’justifiais-je en lui redonnant sa cuillère avec un sourire taquin.

Okay j’lavouais, j’voulais pas entendre qu’j’avais pas non plus l’air d’un mec capable d’aller à l’université tiens.

« J’reviens, moi aussi j’en veux final’ment et si j’reste plus longtemps j’vais t’piquer la tienne. »

Sur ce j’me l’vai rapid’ment, en appuyant contre ma propre blessure et grimaçant à mon tour alors qu’ma peau étirait. J’allai m’chercher d’la crème glacée au chocolat pour faire bonne mesure. Erin avait raison l’choix était limité, mais au moins pour avoir gouté, j’savais qu’elle s’rait bonne. D’retour à la table, j’me laissai choir comme un con, grimaçant encore.

« Eh bah au moins j’suis pas seul à avoir l’air d’un p’tit vieux. Bon! J’disais quoi avant ça…ah oui! Et... alors…comme ça tu préférerais parler à quelqu’un d’plus « doux » qu’un citron…comme qui? Qui est à ta saveur? T’inquiètes j’le prends pas mal, j’pousse la discu c’est tout. Quels genres d’personnes tu fréquentes? »

J’appuyai mes coudes sur la table, particulièrement attentif à ses réactions. Allait-elle rougir? Aphrodite, soudainement attentive aux histoires d’cœur d’une gamine de s’conde, v’nait définitiv’ment d’intégré la conversation et commença à porter attention plus attentivement, elle qui se fichait un peu d’la crème glacée de laquelle elle pouvait pas profiter.

« Je ne pensais pas que ce genre de trucs pouvait t’intéresser. Enfin, un truc digne de mon intérêt! S’il y a bien une chose de pertinent dans la vie des jeunes de votre âge aujourd’hui c’est bien ça. Cet amour libre et tout ça, c'est si beau!»

« Tu sais qu’j’aime bien les potins et bon ça fait partie des trucs intéressants à discuter avec les filles d’son âge. Eh si ça trouve elle va trouver la question impertinente ou n’as que des amis hein! J’parlais pas nécessairement d’un p’tit copain ou d’une copine tiens. »

En vrai, j’aimais juste connaitre les gens et discuter. Même si s’tait la dernière fois qu’on parlait parce que nous avions peu en commun autre qu’notre amour d’la crème glacée par temps chaud, on aurait eu au moins du plaisir à parler d’tout et rien. S’tait divertissant et ça m’empêchait d’faire mes travaux.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Ethan M. Shaw vous provoque en #660033
Aphrodite vous séduit en #9966ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 457
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hey! How are you ? [ft Ethan M. Shaw] Dim 11 Juin - 1:04
En entendant que je préférais les sorbets à la crème glacée il ne put s'empêcher de faire des parallèles avec une de ses amies qui elle aussi préférait les sorbets. Il souligna qu'il s'agissait d'une sicence avec un air qui me fit rire. J'avais presque envie de lui mettre des lunettes pour le transformer en intello.

« Même avec des lunettes il n'aurait pas l'air intelligent. »

L'animosité que Nyx éprouvait pour ce jeune homme et sa divinité était assez agaçante. Moi je l'aimais bien et les réflexions de ma déité commençait doucement à m'énerver.

« Merci Nyx on se passera de commentaire. »

« Tu pourrais te montrer un peu plus respectueuse. »

« Et toi donc ... »

je claqua la langue pour clore la discussion et reportai mon attention sur la théorie du jeune homme.

« J’te jure. C’est d’la science. J’crois qu’toi et s’t’amie d’vez avoir des trucs en commun. Pas l’choix. S’lon moi…vous êtes des rêveuses et des originales, comme well personne me répond sorbet normalement, mais vous l’montrez pas parce que vous parlez pas assez. J’veux dire, vous devriez. Mais tu sais comment j’sais ça? Parce que ton absence d’mots sur ton tatouage m’laisse croire qu’j’ai raison. Fait s’que tu veux avec ça. Bam!»

je fus un peu prise au dépourvu par ses comparaisons étrangement juste. Je restai quelque instant sans voix. Il avait fait autant de déduction en m'observant que quelque minute ? C'était assez impressionnant, surtout pour moi qui ne voyait que le bon côté des gens et qui était finalement assez naïve.

Il reprit la parole en repoussant une mèche humide.

« Comme ça…tu m'f'sait pas confiance! J'pas assez bien pour m'dame p't'être? »

Je ne pus m'empêcher de rire avec lui. A vrai dire, ma première impression n'avait pas été la meilleure, servir d'appât n'est pas l'idéal pour une première rencontre.

Une fois calmée, je le laissai continuer sur ma théorie.

« Bon okay, c'est comme ma seconde crème glacée préférée donc t'es pas loin, j'vais avouer. Surtout le gelato, citron et framboise, mais il faut toujours un troisième choix plus sucré avec ce duo divin, genre chocolat. Mais! Ma préférée. Totalement cerise noire. »

son clin d'œil me laissa septique. Devais-je voir dans cette préférence une quelconque allusion ?

Je haussai les épaules décidant de me pencher sur la question une autre fois. Il me parla de la piscine qui apparemment était ouverte pendant les vacances pour nous aider à supporter la lourdeur de l'été. Puis il répondit à ma question impromptue en me confirmant qui était à l'université en licence 2. Il devait sûrement suivre le cursus d'art. Il semblait tellement passionné quand il parlait du club et de ses travaux que je ne le voyais pas aller autre part. Tandis que je réfléchissais, une cuillère se planta dans mon pot de glace m'arrachant un cri de protestation.

« Hey ! Ma glace ! »

Il répondit à mon indignation en me rendant ma cuillère.

« C'est la taxe pour l'ouverture du pot! »

Je rigolai et me détendis. Pour m'avoir empêché d'éventrer le couvercle du pot de glace au couteau il avait bien le droit à une petite bouchée.

« J'reviens, moi aussi j'en veux final'ment et si j'reste plus longtemps j'vais t'piquer la tienne. »

« Ah ça non ! »

Pour moi, les dessert c'est sacrés. On n'a pas le droit d'y toucher.

Quand il revient quelques instants après, j'avais fini ma glace et j'attaquais mon brownie. Je le vis choir sur sa chaise et grimacer de douleur. Je comprenais parfaitement ce que c'était et surtout à quel point ça pouvait être chiant.

Il reprit la parole et reviens au parfum de glace.

« Eh bah au moins j'suis pas seul à avoir l'air d'un p'tit vieux. Bon! J'disais quoi avant ça…ah oui! Et... alors…comme ça tu préférerais parler à quelqu'un d'plus « doux » qu'un citron…comme qui? Qui est à ta saveur? T'inquiètes j'le prends pas mal, j'pousse la discu c'est tout. Quels genres d'personnes tu fréquentes? »

Je jetai quelques regards aux alentours pour vérifier que personne ne pouvait nous entendre et pu voir qu'il ne restait que deux ou trois élèves en plus de nous. Puis je me tourna vers lui avec un regard légèrement suspicieux et amusé.

« C'est toi ou ta déesse qui demande ? »

Je sentis Nyx s'agiter à cette question. Apparemment, elle avait vraiment du mal avec Aphrodite, mais pourquoi ? Je n'arrivais toujours pas à comprendre.

« Je l'aime pas parce que je sais de quoi elle peut être capable ! »

Je soupirai et me tourna à nouveau vers le jeune homme.

« Je pense qu'elle va être déçue je ne suis jamais sortie avec personne et je pense même que je n'ai jamais été amoureuse. J'ai été un peu … occupée ces dernières années et je n'avais pas le cœur à chercher quelqu'un. Donc je ne sais pas vraiment quel parfum me convient. Ou alors ce serait le menthe/chocolat de ma sœur. C'est avec elle que je passe le plus clair de mon temps et elle adore la glace à la menthe/chocolat. Mais sinon je ne connais pas vraiment les arômes de glace des autres. En général ce n'est pas la première question abordée. »

Je lui souris tout en mangeant mon délicieux brownie et étalant un peu de chocolat aux coins de mes lèvres, un peu comme une enfant. Une fois ma bouchée avalée, je repris la parole pour cette fois lui retourner la question.

« Et toi alors ? Apparemment tu aimes bien discuter avec des sorbets, alors Monsieur le scientifique comment analysez- vous ceci ? »

Je rigolai en l'imaginant en blouse blanche avec des lunettes sur le nez et la raie au milieu comme les cliché de premier de la classe.

Une fois calmée je repris un croc de mon gâteau et attendis sa réponse.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Erin: #669933
Nyx: #0000cc
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 261
Localisation : France
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hey! How are you ? [ft Ethan M. Shaw] Lun 26 Juin - 2:53
À ma question, Erin avait jeté des p’tits r’gards aux alentours, m’faisant espérer apprendre des choses intéressantes au final. Je m’avançai vers elle, attentif, quand je compris qu’au fond elle baissait le ton simplement pour parler d’divinités. Son regard suspicieux et sa question me firent rire d’ailleurs.

« Je pense qu'elle va être déçue je ne suis jamais sortie avec personne et je pense même que je n'ai jamais été amoureuse. J'ai été un peu … occupée ces dernières années et je n'avais pas le cœur à chercher quelqu'un. Donc je ne sais pas vraiment quel parfum me convient. Ou alors ce serait le menthe/chocolat de ma sœur. C'est avec elle que je passe le plus clair de mon temps et elle adore la glace à la menthe/chocolat. Mais sinon je ne connais pas vraiment les arômes de glace des autres. En général ce n'est pas la première question abordée. »

« Bah pour être franc. Elle est intéressée, mais c’est moi qui d’mandait. J’aime bien être au courant d’ce genre d’choses. C’est aussi souvent utile au final. Qu’ce soit pour protéger mes fesses si j’décide de courtiser une fille qui a d’jà un mec ou partager une discussion pour l’fun. Enfin bref. Mais c’est moche. J’pensais qu’une fille comme toi aurais d’jà un tas d’prétendants. Tas d’jolies traits. Enfin, reste que j’comprends, s’pas suffisant pour avoir un p’tit copain à proprement parler. Si ça clic pas, ça l’fait pas. Mais bon généralement on a une idée du genre de personne avec qui ça fonctionnerait. Sinon…une sœur menthe chocolat c’est bien, comme vous vous ressemblez surement, mais son côté menthe dois t’faire chier un peu. », terminais-je avec une expression de compassion exagéré comme si la menthe était mauvais signe.

Encore une fois j’déconnais, j’avais juste vu des frère et sœur assez souvent pour savoir qu’sa pouvait pas être rose 100% du temps. Les enfants d’Sean étaient un bon exemple à mes yeux. Parlant d’eux, Erin m’y faisait un peu penser alors qu’elle se salissait de son brownie au chocolat. Je ricanai en lui balançant une napkin lâchement sur la table et lui f’sant signe qu’elle en avait autour d’la bouche. Après quoi, j’ouvrit mon propre pot d’crème glacée pour y plonger ma cuillère et prendre une boucher, profitant de la vague de fraicheur que cela occasionnait.

« Et toi alors ? Apparemment tu aimes bien discuter avec des sorbets, alors Monsieur le scientifique comment analysez- vous ceci ? »

Je figeai un moment, songeur, la cuillère pendante, t’jours dans ma bouche. Soudainement, j’me r’dressai, sortant la cuillère et l’utilisant pour pointé Erin, un air sérieux, pratiquement grave sur le visage.

« Tu as peut-être trouver une faille à ma théorie qui sait? Ce s’rait dommage? Tant de conquêtes ont été faites grâce à elle. »

Qu’est-ce que Erin et Eireen pouvaient bien avoir en commun autre que la rousseur de leur chevelure? Définitivement j’avais pas l’même feeling en la présence de l’une et d’l’autre. Le fait qu’Erin soit plus jeune et Eireen particulièrement mature pour son âge d’vait jouer.

« C’t’une...Excellente question. J’pense qui va falloir plus d’études sur l’sujet. T’as une théorie? J’avoue que toi et mon amie n’avez pas tant en commun à première vue, mais on s’connais peu alors s’pas évident à dire. Elle aime les arts, surtout la photo, c’est sa passion. Très sérieuse. Trop sérieuse. Aux premiers abords elle est un peu froide quand on la connais pas, et physiquement très distante! Mais quand on creuse on s’rend compte qu’elle a l’cœur sur la main. T’jours prête à aider, même les cons.»

J’levai la main pour lui faire comprendre à qui j’faisais allusion.

« Elle est curieuse, enfin j’crois. Sinon peut-être juste qu’elle s’intéresse à son prochain. Si on lui parle d’sa passion, ses beaux yeux bleus s’illuminent presque, s’qui nous rappelle qu’en fait c’est pas un zombie sans expressions faciale et qu’il existe bien un moyen d’allumer l’feu qui a l’air éteint parfois. Elle a un bon sens d’l’humour aussi, mais l’montre pas assez souvent. J’pense qu’elle s’fou d’ma gueule aussi parfois, mais que j’m’en rend pas compte. J’sais pas trop comment l’prendre parfois. Bref, s’genre d’personne. J’pense pas qu’m’a description soit complète, y’aurait long à dire. Tu vois sur quoi tu lui ressemblerais peut-être? Sinon l’problème s’trouve dans la sorte de sorbet j’crois. Elle m’a pas spécifié laquelle de mémoire. Très secrète la Eireen. Ah ouais parce que votre nom est presque pareil aussi! J’ai d’la difficulté à pas rouler mon r avec l’accent alors ça sonne presque pareil. »

J’haussai les épaules puis songeai à ce qu’elle m’avait dit un peu plus tôt : elle avait été occupée durant les dernières années.

« Occupé durant les dernières années? Au point de ne pas avoir de vie sociale autre que ta sœur? C’est moche nu? Qu’est-ce qui occupe une personne autant? »

J’m’installai plus confortblement, étendant une mes pieds sur un banc d’l’autre côté d’la table à côté d’Erin jusqu’à ce qu’un surveillant qui passait à côté me réprimanda.

« On fait attention au matériel de l’établissement Monsieur Shaw. Retirez vos pieds. »

J’les retirai un moment, l’temps qu’le surveillant passe avant d’les r’déposer sur l’banc.

« C’est bien à cause s’te foutu établissement qu’j’ai mal partout alors il peut bien m’fournir l’confort nu? », expliquais-je a Erin.

J’renvoyai d’un coup d’tête ma chev’lure de jais en j’tant un r’gard noir au surveillant.

« Ils nous prennent vraiment pour des enfants ici à t’jours nous surveiller autant. J’passe mes soirées tranquilles à sculpter dans mon atelier et ils viennent m'faire chier avec leur couvre feux une fois sur deux. S’pas comme si j’foutais l’bordel. J’pourrais être en train d’faire bien pire! Enfin, tu dois pas être l’genre d’fille a enfreindre les règlements hein!»

J’souris à Erin et j’me trouvais plutôt drôle parler d’sa avec elle. J’la voyais bien du genre un peu coincé et élève modèle.

"Oh parfois Mircea, tu le sais comme moi! Les plus sages sont parfois les plus tordus. Ton évolution en est la preuve!"

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Ethan M. Shaw vous provoque en #660033
Aphrodite vous séduit en #9966ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 457
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hey! How are you ? [ft Ethan M. Shaw] Mer 12 Juil - 23:40
Il évoqua ma ressemblance avec ma sœur ce qui sur le coup me fit rire. Il n'imaginait pas à quel point c'était vrai. Puis répondant à ma question, il me fit une description très détaillée de la jeune mangeuse de sorbet. Peut être un peu trop … Est-ce qu'il avait des sentiments pour elle ?

Je voulus poser la question quand il eut terminé sa tirade, mais il m'en empêcha par une autre.

« Occupé durant les dernières années? Au point de ne pas avoir de vie sociale autre que ta sœur? C'est moche nu? Qu'est-ce qui occupe une personne autant? »

Qu'est ce qui m'avait autant occupé ? A vrai dire même moi je n'en avais aucune idée … Je me rappelais l'époque où maman était encore là, j'avais ma famille, des amis, puis après, je n'avais plus que ma sœur et mon père. Pourquoi d'un coup je n'avais plus personne ?

« Parce que tu t'es renfermé sur toi-même ne supportant plus le bonheur des autres. »

« Non … ce n'est pas ça … ça ne peut pas être ça. Je ne peux pas être aussi égoïste. »

« Tu n'es pas égoïste juste jalouse. C'est compréhensible. Tu étais si triste et eux si heureux. Et tu les entendais te présenter leurs condoléances et cela te devenait insupportable, alors tu t'es renfermé dans ton monde pour rester avec des gens qui connaissaient la même souffrance. »

« Je … non tu as raison. Au fond tu me connais mieux que je ne me connais moi-même. Mais alors qu'est ce qui m'a tant occupé ? »


Si Nyx avait pu, elle m'aurait serré dans ses bras comme une mère. Elle avait toujours du mal avec la perte de ses enfants, ainsi, nous nous comprenions et nous complétions. J'avais besoin d'une mère et elle d'une fille.

« Tu as pris la place de ta mère. Tu as simplement essayé de la remplacer. Mais c'est impossible… elle est partie... »

« Je sais … »


Je laissai tomber ma cuillère dans mon bol de crème anglaise avant de me saisir les bras.

« L'absence... »

Je sentis Nyx s'agiter comme si j'avais dit une vérité muette, comme si enfin je l'avais dit. Oui, je l'avais enfin dit… Elle me manquait…

Me rappelant de ma conversation je relevai les yeux vers le jeune homme et me je compris vite que nous avions changé de sujet. Je me mis à sourire pour cacher mon embarra et ma douleur.

« Euh pardon tu disais ? »

« Que tu étais une petite fille qui respectait le règlement. »

Je remerciai grandement Nyx qui m'aidait à nouveau.

« Oui... non, détrompe toi, je ne respecte que rarement le couvre-feu. Je préfère aller me balader dans les jardins plutôt que de m'enfermer dans ma chambre. »

Mes mots étaient désordonnés et déblatérais à toute vitesse comme pour détourner l'attention. Il y avait longtemps que je n'avais pas dû cacher mes sentiments comme ça, j'avais perdu mes réflexes de survit.

« Les fleurs sont plus jolies de nuit, en plus on peut croiser quelques animaux. Et surtout il fait moins chaud. Non parce qu'avec ce temps il est plus agréable de vivre de nuit. Non plus avec Nyx, il est difficile de ne pas être plus active la nuit. Déesse de la nuit et tout ça ... »

Je dus m'arrêter pour pouvoir respirer. Qu'est ce qui m'arrivait ?

Comme un réflexe, je me mis à tourner nerveusement ma bague autour de mon doigt. J'essayai tant bien que mal de me calmer en prenant une grande inspiration. Et même si en apparence cela pouvait faire illusion, j'étais mal. Je n'avais qu'une envie me rouler en boule dans un coin où personne ne me trouverai, et pleurer… encore …

Je ne m'arrêtai jamais. Ça faisait presque cinq ans, mon père avait tourné la page, Ellyn aussi et moi … je restais toujours bloqué au même point…

Je relevai des yeux brillants vers Ethan, un faux sourire aux lèvres avant de lui adresser une question pour changer de sujet rapidement.

« Et toi qu'est-ce que tu sculptes dans ton atelier ? »

Puis la question que je souhaitais lui poser il y a quelques minutes me revient en tête.

« D'ailleurs, la fille dont tu parlais… Eireen … tu l'aimes ? Tu en parlais avec un certain … intérêt. »

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Erin: #669933
Nyx: #0000cc
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 261
Localisation : France
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hey! How are you ? [ft Ethan M. Shaw] Dim 23 Juil - 4:10
Damn ça semblait difficile à sortir. J’pouvais la voir réfléchir à ma question et j’m’attendais plutôt à un roman et final’ment non. Un simple : « L’absence… » avait été sa réponse. J’sentais qu’la p’tit aurait eu b’soin d’un confident et apparemment sa sœur d’vais pas servir à ça. Malgré tout j’allais pas la pousser plus si elle était incapable de dire plus. Pour preuve elle semblait m’avoir écouté à moitié par la suite et avait indirectement changé le sujet en me faisant répéter. Ce que je n’eus pas b’soin de faire comme elle s’reprenait seule. J’soupçonnais sa divinité d’lui avoir donné un p’tit coup d’pouce sur celle-là. Y’avait ça d’pratique à être deux dans une même personne. Enfin, Erin m’révéla un peu trop rapid’ment qu’elle était pas si sage qu’elle en avait l’air, préférant sortir la nuit pour se balader. Beau changement d’sujet, qu’j’allais respecter même si l’envie était forte de la pousser un peu. Reste que, toute information sur elle était pas perdu comme j’la connaissais pas tant et qu’ça occupait mon temps…déesse d’la nuit, les fleurs et les animaux…très mignon tout ça. Percevant sa nervosité alors qu’elle jouait avec sa bague, respirait plus vite et m’regardait avec des yeux luisants, j’m’étais appuyé la coudes sur la table,  l’menton dans les mains avec un air bienveillant et, après un moment, avait doucement déposé ma main sur la sienne comme pour lui dire de relaxer tout en répondant calmement à ses questions comme si rien était. Mon ton d’voix était doux et s’voulait rassurant. J’avais l’impression d’voir une des crises d’larmes des kids l’orphelinat. L’envie d’lui faire un câlin était forte.

« Pas de stress à avoir. On parle d’tout et rien cocotte. Et si tu veux tout savoir, j’aime bien sculpter des êtres vivants. Les humains surtout. J’ai mes modèles et tout ça. On a d’fabuleux joueurs d’rugby au lycée et à l’Université si tu savais pas. J’essaie encore d’mettre la main sur un projet qui les mettrait en valeur et soyons franc, m’permettrait aussi d’passer un peu d’temps en leur compagnie avec peu d’vêtements. »

C’était plus un gag qu’autre chose question d’détendre un peu l’atmosphère, mais un fond d’vérité subsistait. Il me faudrait définitivement d’mander à quelques mecs. D’toute façon la plupart étaient probablement très fier de leur physique bien entrainé. J’trouverais certain’ment des volontaires.

« Ma dernière sculpture, j’crois sera ma plus belle œuvre jusqu’à présent. Ça fait bientôt un an qu’j’travail dessus. J’te montrai p’t’être un jours quand ce s’ra fini si tu veux.»

La pause que j’marquai fut suffisante pour lui laisser l’temps d’me balancer en pleine figure une question à laquelle j’m’attendais pas.


« D'ailleurs, la fille dont tu parlais… Eireen … tu l'aimes ? Tu en parlais avec un certain … intérêt. »

« Quel genre d’question c’est ça? », rigolais-je de façon saccadée. J’tais surpris.

« Nu!!! C’t’une collègue d’travail simplement. Elle m’aide avec l’club et tout ça. C’est une bonne amie s’tout. D’toute façon si tu la verrais, tu verrais immédiat’ment qu’on a rien en commun. Elle est mignonne par contre, mais j’la r’garde pas du tout comme ça. D’toute façon j’ai trop en cours dans ma vie pour s’genre d’conneries tsss. Enfin, t’as l’air d’connaître ça d’toute façon.»

J’passai une main dans ma chev’lure, mes joues légèrement rougit à l’idée d’une telle association n’avaient toutefois pas manqué d’être r’marqué par Aphrodite dont l’silence était suspicieux.

« D’ailleurs! T’sais, j’pas fou. J’vois bien qu’t’as des trucs en tête qui d’tracasse et parfois, j’suppose qu’une sœur s’pas suffisent pour parler d’tout hein. Enfin, j’dis ça mais j’en ai jamais eu. Reste que, tu veux surement pas qu’tout sorte dans la famille. Bref, peu importe s’que c’est si ta b’soin d’une oreille attentive j’suis pas loin. Juste pour balancer s’que t’as sur l’cœur. J’chui barman alors c’est quasi mon métier! Fait toi plaisir et ça m’fra plaisir d’t’aider à voir plus clair. Comme j’connais pas ta vie ou ta sœur, tes secrets s’ront bien gardées. Surtout pour quelqu’un qui s’est battu à mes côtés. »

J’allai lui donner un p’tit coup amical sur l’épaule.

« Même un p’tit peu d’aide s’tait apprécié! La plupart s’raient cachés sous les tables. J’savais pas trop si ça marcherais mon p'tit tour d'magie s’tait la première fois qu’j’essayais. Ça aurait littéralement pu être le bordel hein. M'enfin c'est fait!»

J’pensais à Alistair qui était resté avec une autre brunette en Égypte. J’l’avais t’jours sur l’cœur, mais bon j’lui pardonnais pour m’avoir aidé après. Fallait bien des gens pour s’occuper des blessés.

« Un peu d’aide? Je trouve qu’elle s’est bien débrouillée pour un « p’tit peu d’aide ». »

« J’aurais pu faire sans hein! Aussi, faudrait pas qu’elle s’enfle la tête. Elle est sympa, faudrait qu’elle l’reste. »

« Oui, vrai, il est vrai que tu es un exemple d’humilité toi-même n’est-ce pas? », ricana ma déesse.

« J’sais hein! »

J’avais rel’ver l’sarcasme, mais fidèle à moi-même, j’allais pas lâcher l’morceau, m’amusant beaucoup trop. Sur ce, j’déposai mes pieds au sol et m’r’dressai avec un air décidé. Bien repus, satisfait d’la conversation, il était tout d’même temps d’passer à des choses plus sérieuses et j’sentais qu’c’était l’bon moment d’la laisser mijoter sur ma proposition d’aide. J’m’étirai, oubliant d’abord que s’tait une idée d’con et m’rendant compte ensuite d’la douleur qu’ça m’procurait. J’grimaçai en passant du côté d’la table d’mon interlocutrice et sorti un stylo d’mon sac -j’en avais t’jours évidemment-  et sans lui d’mander, m’laissai choir à côté en le débouchant avant d’lui prendre la main pour y noter mon numéro de chambre et de téléphone.

« Voilà! Oh et si tu veux éviter les rumeurs cache le numéro jusqu’à sa retranscription. J’ai réputation d’laisser mon numéro comme ça pour différent genre d’rendez-vous. Texte-moi si b’soin, comme ça j’aurai ton numéro aussi. Okay? »

J’arrivai pour m’lever une fois d’plus, mais m’rassi subit’ment pour attraper la rouquine par les épaules pour lui faire un bref, mais vigoureux câlin. J’me l’vai et déposai ma main sur sa tête en l’échevelant légèrement.

« Peu importe s’que tu choisis ou s’qui trotte la d’dans. Tiens bon. J’tai vu t’battre. J’suis sure qu’ta s’qui faut pour passer au travers »

J’lui adressai un clin d’œil avant d’me diriger vers la sortie d’la cafet, sac de sport sur l'épaule, la démarche légère et l'air décontracté.

HRP:
 

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Ethan M. Shaw vous provoque en #660033
Aphrodite vous séduit en #9966ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 457
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hey! How are you ? [ft Ethan M. Shaw]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Hey! How are you ? [ft Ethan M. Shaw]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» What a pretty girl like you doing in a dirty mind like mine? Ethan M. Shaw
» Une inscription hasardeuse [Ethan M. Shaw]
» La parabole des ténèbres - partie 3 [Ethan]
» Ethan Fever - La folie est un art {OK}
» Mélodies du soir, alchimie des passions [Ethan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Immortalia :: Pensionnat :: ◄ Rez-de-chaussée :: ► Le Self-
Sauter vers: