AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 


MAIS CASSE TOI SALE PERVERS!! [PV: Gyula]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Annexes :: ◄ Dortoirs des filles :: ► Douches des filles
MessageSujet: MAIS CASSE TOI SALE PERVERS!! [PV: Gyula] Dim 19 Mar - 13:33
MAIS CASSE TOI SALE PERVERS!!
Les douches des filles! Il peut s'en passer des choses là bas! Ouais en faite nan, c'est rare qu'il s'y passe quelque chose. Y a jamais rien de bien intéressant à part les filles qui s'échangent des ragots et colportent des rumeurs débiles. Autant vous dire que ça n'intéresse pas tout le monde! En particulier la jeune femme là bas dans le fond, l'air bien crevée qui ne demande qu'un peu de tranquillité et de silence. Allelujah le groupe de commère s'en alla, laissant la jeune femme seule dans les douches

-Bon dieu enfin! Elles devenaient chiante à raconter n'importe quoi!

-Roh arrête un peu, des rumeurs de temps en temps ça tue pas, puis c'est toujours intéressant!

-Des rumeurs c'est rarement vrai tu sais, c'est déformé et déformé pleins de fois et au final c'est nul.

Elle se déshabilla et se glissa dans la douche, faisant couler de l'eau bien chaude sur elle. Un soupir de contentement s'échappa de ses lèvres alors que l'eau dégoulinait sur elle, suivant pas moment les lignes de ses deux tatouages. Elle en avait un au creux de la hanche qui représentait une clé de sol suivi d'une portée qui se transformait en oiseau et remontait vers la taille. Un autre se trouvait sous ses seins et ressemblait à ça. Ils étaient tout deux très beaux et quasiment personne ne les avait vu, surtout celui sous les seins. La miss resta longtemps sous l'eau, la laissant couler le long de son corps qui, soyons franc, était agréable à regarder.

La demoiselle commença à se laver, restant un bon moment sous la douche, tellement qu'elle ne vit pas le temps passer.

-Kitty faudrait peut-être te bouger non? Tu vas finir friper sinon!


Soupirant, elle se rinça et coupa l'eau avant de sortir de la douche, encore mouillée et chercha sa serviette

-Bah, elle est passée ou encore?!

D'une oreille distraite, la miss entendit la porte s'ouvrir, sûrement une autre fille. Bouarf, c'est une fille, c'était rien, elle s'était déjà bien vue nue non? Kitty chercha un peu plus, faisant pas gaffe à la personne qui venait de rentrer et se tourna quand Bastet le lui dit, se rendant compte qu'en fait c'était pas une fille qui venait de rentrer mais... Un garçon. Un garçon qui vient de la voir nue, fin presque elle était accroupie alors bon. Le silence régna un moment avant que la nue piqua un fard, gênée et mal à l'aise avant de foncer vers le pervers et de lui coller son poing dans la gueule

-MAIS CASSE TOI!!!!!!

Elle recula après l'avoir frappé, une main qui cachait son entre jambe et son bras libre qui cachait sa poitrine. De dieu mais qu'est-ce qu'il foutait là lui!!!!
ft. Gyula

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Joy s'intéresse en CC0000
Et bastet s'amuse en cc66cc

The future is like a puzzle with missing pieces: hard to read and never, never what you expect. So let's take life as a game and have fun together until we no longer can, that's the best way to enjoy it. ©️ by anaëlle.
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Rives du Nil
Rives du Nil
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 101
Localisation : quelque part ♫
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MAIS CASSE TOI SALE PERVERS!! [PV: Gyula] Dim 19 Mar - 15:43
Bouge d'là !

Une vibration forte et répétitive tira du sommeil Gyula. Il lâcha un grognement et se tourna, dos au bruit, couvrit son oreille avec son bras et tenta de se rendormir. Une sensation, qui le surprenait à chaque fois, le fit sursauter sans pour autant lui faire ouvrir les yeux ou vraiment bouger.

« Eirikr, j'en ai marre d'attendre, réveille-toi maintenant. Il se fait tard et ton portable ne cesse de vibrer.

Freyr avait pris un ton autoritaire et tout son être dégageait l'ennui. Son humain lâcha un grommellement et se retourna difficilement dans son lit. Il s'étira en laissant échapper un petit gémissement et soupira avant de se redresser lentement et attraper son portable. Il se frotta les yeux en regardant l'écran et lut qu'il avait raté quatre appels. Il tapota sur l'écran et plaça l'appareil contre son oreille.

- Mmh... Hei. Mamma... Éj... Ja... Nei... Éj skal... Ja... Gjeng på skola... Ka ? Nei, nei. Éj hører dej ikkje mer... Ha det !

Il raccrocha et lâcha un soupir. Avoir sa mère au téléphone n'était pas ce qu'il préférait au réveil. Le dieu solaire lui reprocha son manque d'implication dans la conversation même s'il sentait parfaitement que son hôte n'était pas encore bien réveillé. Celui-ci s'étira et voulut se rallonger mais il s'abstint sous les remarques du dieu.

- Tu as dormi quasiment toute la journée, Eirikr, tu trouves ça normal ?
- J'y peux rien... J''tais fatigué...

Il s'installa lentement au bord de son lit. Ça faisait longtemps que ça ne lui était pas arrivé de dormir en pleine journée, mais il ne regrettait rien. Après tout il n'avait pas cours puisque c'était le week-end et, en plus de ça, son escapade nocturne avait été plus que fantastique. La veille, il était parti en milieu d'après-midi pour se rendre aux collines de Knocksouth. Il avait récemment pris cette habitude depuis une certaine rencontre là-bas. Chaque week-end, il s'y rendait dans l'espoir de revoir cette personne qu'il avait appris à apprécier, cette fois-ci il avait voulu voir le coucher de Soleil dont elle lui avait parlé, ressentir ce même petit sentiment de plaisir à apercevoir la nature. Il l'avait ressenti et s'était senti davantage proche de cet... Ami... Oui, un ami, c'était comme ça que le voyait Gyula. Il avait passé une grande partie de la soirée et de la nuit là-bas à observer le ciel, la végétation aussi, et puis les étoiles. Le spectacle avait été sublime, comme prévu. Le norvégien avait été ébahi, il aimait vraiment ce genre de moments particuliers et intimes. Cette presque solitude. Cette fusion avec la terre. Il poussa un soupir et sourit légèrement en repensant à tout ceci. Si seulement il y était resté plus longtemps...
Mal réveillé, il faillit tomber alors qu'il traînait des pieds dans sa « zone », il s'était rattrapé de justesse en s'appuyant sur son bureau. Mais même cette presque-chute ne l'avait pas pour autant réveillé. Il attrapa son sac dans lequel il laissait toujours ses affaires de bain et sortit de sa chambre en quête d'une bonne douche bien chaude, si ce n'était pas brûlante.

Il traîna des pieds dans les couloirs, vêtu d'un simple pantalon de pyjama bleu foncé qui tombait un peu et laissait paraître le haut de son boxer noir et blanc ainsi que le haut de son tatouage à la hanche. Il ne semblait y avoir personne dans les couloirs, ou en tout cas, il n'y prêta pas la moindre attention. Amusé de le voir comme ça, Freyr lui parla d'une douche qu'ils avaient vu une fois en se promenant dans les couloirs pour découvrir et mieux connaître cet endroit qui leur servirait de foyer pendant un temps indéterminé. Sans vraiment réfléchir, le Norvégien se laissa guider par sa divinité qui se retenait de rire alors que l'humain suivait parfaitement le chemin qu'il lui indiquait.
Il ouvrit la porte et entendit que quelqu'un se douchait. L'odeur de savon chatouilla ses narines, c'était une odeur douce, florale et surtout synthétique. L'étudiant ne supportait pas les odeurs synthétiques des plantes, elles ne correspondaient jamais aux vraies odeurs contrairement à ce que pouvaient imaginer les abrutis qui achetaient ces produits juste pour leur parfum. Il trouvait ça plutôt original, c'était quand même rare qu'un type mette ce genre de savon. Bah, chacun s'truc...
Il posa son sac par terre et attrapa le bord de son boxer pour le baisser avec son pantalon mais s'arrêta net quand une silhouette inattendue sortit d'une des douches et s'accroupit, comme à la recherche de quelque chose. Gyula cligna plusieurs fois des yeux pour être sûr de ce qu'il voyait, à savoir une fille nue dans la douche des gars. Il entendit son dieu rire et faire des commentaires salaces, il trouvait par ailleurs la jeune femme très séduisante. Avant qu'il ne puisse faire quoique ce soit, leur regard se croisa. Faen... Elle se leva après un instant, comme le temps de se rendre compte de la situation et s'approcha à grande vitesse avant de frapper au visage le Norvégien en lui criant de sortir. Il recula d'un pas sur le coup, surpris par cette violente agression. C'est qu'elle frappait fort cette peste ! Yngvi-Freyr éclata de rire, se moquant ouvertement de son hôte et appréciant le caractère de la demoiselle dont il admirait le corps et ses tatouages, n'hésitant pas à les décrire au Norvégien qui sentit le sang ne faire qu'un tour. Elle allait le payer.
Il se frotta la joue et la regarda froidement en fronçant les sourcils.

- Hé ! C'la douche des gars ici ! Bouge ton sale cul d'là, prends tes affaires et dégage, bordel !

Ah ! Qu'est-ce qu'il avait bien appris les insultes anglais... Il commençait depuis quelques temps à mieux les assimiler, les comprendre et les utiliser. Uniquement avec les anglophones, pour rien au monde il ne délaisserait les insultes norvégiennes dont il était si fier. Mais bon, il fallait bien qu'il se fasse clairement comprendre. Freyr rit encore plus.

- Hahaha ! Pardon, Eirikr ! La situation était trop risible ! Hahahaha ! Je n'ai pas pu résister !
- Quoi ?
- Tu somnolais tellement que je n'ai pas pu m'empêcher ! Hahaha ! C'est la douche des filles, Eirikr, pas celle des garçons ! Hahahaha

La colère monta encore d'un cran. Putain de dieu de mes deux, tu vas m'le payer ! Il se sentit particulièrement stupide maintenant qu'il savait ce qu'il en était. Mais la colère ne baissa pas du tout concernant la fille, certes il s'était trompé, auto-défense et tout le tralala, oui c'était normal. Mais de là à lui donner un coup de poing ?! Ses paroles auraient été suffisantes ! Cette fille ne semblait absolument pas connaître la discussion. Tant pis pour elle, Gyula savait autant discuter que communiquer avec ses poings et ne faisait certainement pas d'exception pour les personnes de sexe féminin. Il s'approcha d'elle à grands pas et la gifla violemment.

- Ça s'pour le coup d'poing ! On frappe pas quelqu'un sans raison !

Il poussa un soupir et un grognement, passant nerveusement ses mains dans ses cheveux noirs, dévoilant ses oreilles nues de piercings. Ses yeux noisettes se posèrent sur la fille, toujours nue. Il se pencha pour attraper la serviette qu'il avait dans son sac et la lui lança sur la figure.

- Mets ça.

Dit-il froidement. Il s'en foutait de voir quelqu'un nu, même une fille, même si elle était mignonne, bien qu'il trouvait celle-ci loin de l'être, mais vu comme elle semblait embarrassé, il n'avait pas tellement le choix. Il se gratta au niveau de la clavicule droite, là où il y avait son tatouage tribal viking, en détournant son regard.

- Gyula.
- Je sais.
- On ne frappe pas une demoiselle ! Encore moins quand elle est d'une beauté comme celle-ci !
- Pff... T'arrives même à voir d'la beauté dans une fille qui r'ssemble plus à un chien enragé ? Ouah !
- GYULA !
- Oui, oui... »

Quelle merde d'avoir un dieu comme lui...
Il poussa un soupir et un grommellement en norvégien alors que Freyr l'insultait de tous les noms. Décidément, son répertoire d'insulte était grand.

ft. Joy

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Gyula vous réclame des salmiakkit en #8A0886  

Cadeaux:
 
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
En ligne
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 657
Localisation : Loin de la foule
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MAIS CASSE TOI SALE PERVERS!! [PV: Gyula] Dim 19 Mar - 16:29
MAIS CASSE TOI SALE PERVERS!!
Le gars recula d'un pas sous le coup de poing avant de répondre. Que de quoi? La douche des mecs? Mais non! C'était celle des filles, elle en était sûre et certaine!! Comment on pouvait les confondre en sachant qu'un troupeau de nunuche en était sortie il y a pas trop longtemps? Il a pas les yeux en face des trous ou?

-Nan mais tu t'fous d'ma gueule! C'est la douche des filles ici!!!

Sérieusement c'est quoi ce type! Il est con ou il le fait exprès! Il ne dit plus rien quelque seconde avant de s'approcher et de lui coller une violente claque qui la surpris, sa joue rougie par l'impact. De ses yeux de charbons, elle le fusilla du regard en serrant les dents

-Sans raison? Mais va t'faire!

Sans raison sans raison, tout de suite! Il n'avait qu'à pas s'être trompé de douche aussi! Bastet rigola de la mauvaise foi de sa possédée et détailla les tatouages du jeune homme sans trop reconnaître d'où ça pouvait venir. Kitty les regarda rapidement

*Viking je crois, je me suis pas trop intéressée à eux mais on dirait*

-Aaah ils sont pas mal non?

*Mouais, y a que ça qui est pas mal chez ce con!*

-Ooooh, mademoiselle est vexée qu'un mec l'ai frappée?


Oui, et alors?! Elle s'était défendue face à ce qu'elle pensait être un pervers, c'est bon là! Pas la peine de se foutre de sa gueule parce-qu'un mec, qui s'en fout visiblement pas mal du "faut pas frapper les femme" lui a collé une claque! Merde hein! La miss le regarda se pencher vers son sac et lui balancer sa serviette, lui disant de la mettre avec un ton aussi froid que les iceberg. Aimable. Fin, quand on se prend un pain dans la gueule, c'est normal de pas être tout joyeux. Bastet apprécia ce geste et intima la jeune femme de le remercier et de s'excuser. Il avait la joue rouge lui aussi. Bon, c'est vrai qu'il aurait pu la laisser comme ça et se barrer... Aaaah qu'elle haïssait quand sa déesse avait raison. Avant d'enrouler la serviette autour d'elle pour cacher sa nudité, elle remarqua plusieurs piercings à l'oreille de l'inconnu, les trouvant assez beau.

Lâchant un looong soupir, elle s'essora ses cheveux longs avec ses mèches rouges et les attacha en un chignon rapide, plusieurs mèches retombant sur son visage et autour, laissant voir un serpent argenté enroulé autour de son cartilage à l'oreille gauche. Elle tortilla ses doigts, mal à l'aise et regardait ailleurs

-Merci pour la serviette et euh... Désolée pour le poing

Ooouuh sa fierté venait d'en prendre un coup! Elle n'aimait pas s'excuser quand elle estimait ne pas avoir à le faire! Bastet la félicita, contente qu'elle mette de temps en temps sa fierté à la con de côté. Bon... Elle s'était excusée mais maintenant? La demoiselle avait perdue ses affaires, elle pouvait pas partir sans les avoir retrouvé! Puis l'ambiance était... pesante. Ouais bon ok ils s'étaient frappés et il semblait pas très enclin à être moins froid mais bon, elle avait faire l'effort de s'excuser!

Soupirant un peu, elle reprit ses recherches, espérant retrouver ses affaires assez vite avant que... POUF! Coupure de courant! Sous la surprise, elle s'était brutalement redressée alors qu'elle cherchait sous les éviers, sa tête connait la céramiques des vasques pour générer un bon gros bruit suivit de plusieurs insultes

-Ah putain!!!! Mais merde!! La poisse me suis ou quoi???!!

Son crâne lui faisait atrocement mal, l'impression qu'un marteau piqueur fou s'éclatait dedans avec ses potes. Une larme de douleur pas le moins du monde contrôlée glissa le long de sa joue alors que la jeune femme était recroquevillée sur elle même, les mains sur le sommet de la tête pendant que la lumière revenait

-Saloperie...
ft. Gyula

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Joy s'intéresse en CC0000
Et bastet s'amuse en cc66cc

The future is like a puzzle with missing pieces: hard to read and never, never what you expect. So let's take life as a game and have fun together until we no longer can, that's the best way to enjoy it. ©️ by anaëlle.
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Rives du Nil
Rives du Nil
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 101
Localisation : quelque part ♫
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MAIS CASSE TOI SALE PERVERS!! [PV: Gyula] Mer 22 Mar - 12:21
Fatigue quand tu nous tiens !

Alors qu'elle s'énervait en lui criant presque dessus qu'il n'était pas dans la bonne douche, Gyula avait l'impression qu'elle allait encore le frapper mais ne montra aucun signe de suspicion ni de d'auto-protection. Si elle venait à le frapper une nouvelle fois, il lui rendrait sans la moindre hésitation et ce, même malgré tout ce que pouvait lui dire son dieu. Pas la peine d'me rapp'ler qu'j'me suis trompé... Mais il savait très bien qu'elle ne pouvait pas avoir la moindre idée qu'il avait un dieu dans la tête qui l'avait déjà informé étant donné que c'était sa faute si l'humain se retrouvait dans cette situation.
Il ressentait une certaine satisfaction après l'avoir claqué. Les picotements sur la paume de sa main, la rougeur de sa joue et son air ahuri... Il voulait en voir plus. Voir du sang sur elle. Par exemple. Une pulsion violente s'était manifestée en lui, mais son dieu la canalisa avec des sensations plus douces et pacifiques. Dommage... Toutefois, lorsqu'elle lui adressa un regard noir en lui disant « d'aller se faire », Freyr lâcha un grognement qui n'était pas adressé à son hôte.

- « Cette fille est bien mignonne, mais je n'aime absolument pas son caractère !
- J'croyais qu't'aimais les défis.
- J'aime les demoiselles avec du caractère, je l'admets, mais là, elle te ressemble trop à toi.
- … Tu disais ?...
- Non, ce que je veux dire, c'est qu'elle est vraiment vulgaire et irrespectueuse. Venant d'une demoiselle, je trouve ça encore plus désagréable...

Le Norvégien sourit intérieurement, satisfait par le ressenti de son dieu. Il était vraiment rare qu'ils s'accordent de cette manière à propos d'une fille, en général ils avaient des avis complètement opposés, mais là ce n'était pas vraiment le cas et ça amusait le jeune homme. Au moins, il pourrait se permettre plus de choses avec elle. Quelle satisfaction !

Il la regarda utiliser sa serviette, il regrettait presque d'avoir eu ce geste de pitié, mais bon, c'était fait. Tant pis. Il baissa son regard et frotta sa joue endolorie en serrant les dents. Il n'allait pas oublier une chose pareille.

- Tu devrais mettre quelque chose de frais pour éviter que ça gonfle...
- Hm... On verra si j'ai l'temps...

Il releva son regard sur elle, remarquant ses mèches rouges et son piercing à l'oreille tandis qu'elle essorait et attachait ses cheveux. Rouge... Tellement banal. Ce devait sûrement être la raison pour laquelle il ne s'était jamais teint les cheveux de cette couleur. Non pas qu'il ne l'appréciait pas, simplement, depuis quelques années déjà beaucoup trop de personnes à son goût se faisait une coloration rouge. Surtout les mamies... Quand au piercing.... Il ne voulait pas admettre qu'il le trouvait plutôt sympa.
C'est alors que l'attitude de la fille changea radicalement. Elle semblait mal à l'aise ou embarrassée... Ou les deux. Il arqua un sourcil et parut surpris lorsqu'elle le remercia et s'excusa.

- Alors comme ça t'es pas total'ment un chien enragé. Tsss...

Il croisa les bras sur son torse nu en secouant doucement la tête. Il laissa apparaître un rictus moqueur sur son visage avant de reprendre une expression sévère.

- S'tu crois qu'j'vais accepter des excuses aussi facil'ment. J'vais t'dire un truc. J'ai tendance à n'pas oublier c'genre d'choses.

Le regard qu'il posait sur elle était aussi froid que sa voix. Il ne se laisserait pas marcher sur les pieds par une gamine comme elle.
Il l'observa s'accroupir de nouveau comme à la recherche de quelque chose, à moins qu'elle faisait autre chose ? Il n'était pas très sûr et n'avait pas très envie de savoir ce qu'elle faisait, de toute façon ça ne changerait rien à la situation actuelle qui était qu'il n'en avait pas fini avec elle. Il laissa son regard vagabonder dans la salle se demandant s'il allait rester là pour prendre sa douche ou retourner dans la douche des garçons pour le faire. La flemme se fit sentir et il se dit que peu importe sa décision ça ne changerait rien : une douche est une douche. Alors qu'il regardait les cabines, sans pour autant bouger de là où il était, la lumière s'éteint. Une coupure de courant ? Il tressaillit ne s'étant pas attendu à ça. L'bâtiment est aussi vieux qu'ça ? Instinctivement il « regarda » autour de lui tentant d'apercevoir quelque chose mais il ne voyait rien dans la pénombre. Il entendit un bruit sourd accompagné d'insultes. Elle s'était définitivement cognée et Gyula ne put s'empêcher d'esquisser un sourire de satisfaction en pensant au fait qu'elle s'était fait mal. La lumière revint finalement assez rapidement et il la vit se tenir la tête et verser une larme peut-être de douleur. Ou bien avait-elle eu peur du noir ? Ou est-ce qu'elle avait entre-temps pensé à quelque chose de triste ? Peu importait, il était en train de la voir pseudo-pleurer. Elle était donc faible. Et ça, ça avantageait l'étudiant qui avait encore plus envie de se venger.

- Gyula, calme-toi un peu. Tu es juste de mauvaise humeur parce que je t'ai réveillé et fait faire cette erreur. Alors retourne sur tes pas, prend ta douche dans celle des garçons et retourne te reposer et veiller sur tes cactus.

Gyula lâcha un soupir d'agacement. Il savait que le dieu solaire avait raison, ce n'était pas le moment de se chercher des ennuis ni l'endroit d'ailleurs. Qu'est-ce qu'il s'était dit avant de s'inscrire ? Ah oui, qu'il voulait changer d'air et tout reprendre à zéro. Mais est-ce que ça signifiait reprendre à zéro les combats et autres soucis de vie estudiantine ? Non, il s'était dit qu'il se calmerait. Il n'était pas là pour ça. Ne détestait-il pas se battre ? Voir les gens souffrir ?

- Tu es fatigué. Epuisé même. Tu n'es plus toi-même, je le sens. Alors écoute-moi, je ne te trompe pas cette fois.
- … Je sais... Mais...
- Ton envie de vengeance et ta colère sans limite, c'est la fatigue qui fait tout ça.

Le Norvégien passa ses mains dans ses cheveux, les plaquant en arrière, les yeux fermés et lâcha un autre soupir.

- 'Faut qu'j'récupère ma serviette.

Il sentait que le dieu nordique voulait le frapper pour sa bêtise et était frustré de ne pas pouvoir le faire. Il l'appela et essaya vainement de l'empêcher de faire n'importe quoi. L'étudiant arqua un sourcil et la regarda de haut.

- Petite nature !

Lâcha-t-il finalement sèchement. Il remonta un peu son pantalon de pyjama, dévoilant un peu plus ses grands pieds ainsi que son petit tatouage de Ginfaxi sur le droit. Il attrapa son sac, marcha lentement et ouvrit une porte d'une des cabines avant d'entrer dedans.

- Au fait, rends-moi ma serviette, j'en ai b'soin, là. »

Il se tourna pour la regarder, toujours d'un air mauvais. Décidément la fatigue n'avait vraiment pas de bons effets sur lui.

ft. Joy

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Gyula vous réclame des salmiakkit en #8A0886  

Cadeaux:
 
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
En ligne
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 657
Localisation : Loin de la foule
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MAIS CASSE TOI SALE PERVERS!! [PV: Gyula] Mer 22 Mar - 13:01
MAIS CASSE TOI SALE PERVERS!!
Joy se doutait que, bizarrement, il allait pas accepter les excuses. Elle ne voulait même pas les présenter de base! Bastet soupira longuement, un peu blasée mais ne dit rien. Elle ne semblait pas trop l'apprécier non plus. Puis y a eut la super coupure de courant et la demoiselle qui se cogna la tête à l'évier assez fort pour qu'une larme décide de couler de son propre chef. Super, elle allait passer pour quoi maintenant? Grimaçant de douleur, elle se frotta la tête avant que le mec ne la regarde de haut et la traite de petite nature. Petite nature? Tain elle fait l'effort immense de s'excuser, elle se démonte la tête sur un évier et ce con la traite de petite nature? Mais même lui aurait eut mal! Sale connard! Serrant les dents, elle répliqua avec le gentil conseil de Bastet qui était d'éviter les vulgarités. Ouais merci, super conseil

-Frappe toi bien fort la tête sur l'évier ensuite on verra. Je n'ai pas une tête en béton armé.

Qu'il l'énervait bon sang!! Elle commençait à rêver de le démolir contre un mur. Dire qu'elle voulait juste se laver pour passer sa soirée tranquille, la voilà avec un connard de première dans les douches des filles. Elle est maudite ou? Puis il demanda à récupérer sa serviette. Ah ben bien sûr hein, quitte à emmerder le monde, autant le faire correctement hein. Sans rechigner, ça servait plus à rien de toute façon, et sans même lâcher une insulter, elle retira la serviette et la lui rendit

-Tiens.


Rien de plus, rien de moins. La situation était déjà assez envenimée comme ça, pas la peine d'en rajouter. Elle voulait juste retrouver ses affaires et se casser dans sa chambre pour mettre sa musique à fond dans ses oreilles. Elle en avait désespérément besoin, ça la calmait. Bastet, la plus calme et posée des deux, proposa qu'elle essaye de se faire pardonner par le jeune homme et, sur le coup, elle failli s'étouffer. Que de quoi? Faire en sorte qu'il la pardonne vraiment? Mais elle avait prit quoi la déesse pour sortir ça...

*Joy, réfléchit, il a l'air con et pire qu'un âne et si tu l'croise tout le temps ou presque ça va être insupportable car vous aurez tout les deux envies de vous frapper. Essaye au moins.*

*Non. Plutôt me couper les bras.*


*T'es pas possible toi...*

Elle abandonna et resta silencieuse pendant qu'elle cherchait ses affaires. Mais c'est pas vrai, elles ont pas disparu quand même. Au lieu elle entendit des rires pas trop loin de l'entrée des salles de bains et s'en approcha doucement avant de voir le groupe de nunuche qu'elle avait vu avant d'aller se laver avec ses affaires dans les mains. Non mais c'est pas vrai... C'est pas vrai!!! Joy s'approcha et les fixa avec une telle froideur qu'on se croirait en antarctique. Elle en avait marre entre ce con qui la traitait de petite nature et ces cruches qui avaient prise ses affaires! Y a une limite à pas dépasser!! Sans faire gaffe à a nudité, elle arriva près du groupe et arracha ses affaires de leurs mains avant de retourner dans les salles de bains sans s'occuper des filles.

Une fois de retour, elle soupira longuement, rêvant qu'elle avait sa guitare entre ses mains. La jeune femme s'enroula autour de sa serviette décorée de motif égyptien avant de fouiller dans sa petite trousse si tout était bien là. Ouais ok. Et son médiator? Il était où? Elle s'affola un peu, cherchant vainement dans sa petite trousse ce bout de plastique triangulaire et noir. Joy ne fit pas attention au petit bruit que provoquait un objet quand il tombe, bien trop absorbée dans sa recherche.

-Bon zeus mais il est où....


Si en plus elle le perdait, autant aller se coucher de suite pour finir cette journée pourrie. Pas son médiator porte bonheur quoi!! C'que vous voulez mais pas ça! Il lui venait de sa mère et elle avait joué sa première chanson d'une longue liste avec. Elle ne pouvait pas le perdre!
ft. Gyula

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Joy s'intéresse en CC0000
Et bastet s'amuse en cc66cc

The future is like a puzzle with missing pieces: hard to read and never, never what you expect. So let's take life as a game and have fun together until we no longer can, that's the best way to enjoy it. ©️ by anaëlle.
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Rives du Nil
Rives du Nil
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 101
Localisation : quelque part ♫
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MAIS CASSE TOI SALE PERVERS!! [PV: Gyula] Dim 26 Mar - 11:59
Qu'est-c'que ça fout là ?

- Frappe toi bien fort la tête sur l'évier ensuite on verra. Je n'ai pas une tête en béton armé.

Gyula pouffa de rire à sa phrase et rétorqua aussi rapidement :

- J'suis pas suffisamment con pour me mettre dans c'genre d'situation.
- Ouh ! Eirikr ! Tu es dur avec elle !

Malgré son reproche, Freyr ne put se retenir de rire ce qui donnait un peu plus confiance à son humain. Même trop à son goût, ce qu'il regretta un peu.
Elle lui tendit alors sa serviette et le Norvégien fut déçu qu'elle ne soit pas plus embarrassée que ça, après tout, c'était à moitié son but pour se trouver encore dans une situation de domination. Le dieu solaire était, quant à lui, ravi et regardait avidement la fille, n'hésitant pas à faire des commentaires que son hôte trouvait déplacés. Ce dernier se tourna, feignant vouloir déposer sa serviette vers ses affaires, pour que son dieu cesse de trop observer l'autre.

- Ce n'est pas drôle, Eirikr ! Admets qu'elle est très mignonne !
- Je croyais que tu ne l'appréciais pas.
- Je n'aime pas son caractère, mais son physique... Tu ne peux pas nié qu'elle est jolie ! En plus, elle est musclée !
- J'avais remarqué, merci. Et non, honnêtement, j'la trouve pas spécial'ment belle.
- Tu dis ça parce que tu es énervé...
- Elle est banale !

Yngvi ne répondit pas, ne voulant pas poursuivre cette conversation avec une personne aussi entêtée que le Norvégien. Celui-ci prit finalement ses affaires pour les poser à côté d'un des lavabos, il prit le strict nécessaire avec lui, à savoir son savon solide naturel au parfum miel et son masque pour les cheveux qu'il avait lui-même fait et mis dans un pot. Il alla dans une des cabines et déposa ses affaires. Pendant ce temps il entendait la fille fouiller un peu partout. Mais qu'est-ce qu'elle foutait ? Il s'inquiéta un instant pour ses affaires puis se résigna en soupirant. Tant pis, si on m'vole mes affaires, j'saurais qui l'a fait. Il ferma la porte et de la douche et se déshabilla, déposant ses vêtements pliés dans un coin pour éviter qu'ils se mouillent. Il ouvrit le robinet, frissonna au contact avec l'eau glacée mais ne bougea pas pour autant, attendant qu'elle devienne très chaude. Se laver à l'eau froide n'était pas un problème pour lui, combien de fois avait-il dû le faire en Norvège dans la cabane familial ! Tout ça parce que la nature avait décidé de faire des siennes et causait des coupures d'électricités... Et quand on chauffe sa cabane et son eau à l'électricité, c'est franchement pas pratique ! Tout ça pour dire que s'il avait à se laver à l'eau froide, ça ne le dérangerait pas, bien qu'il n'apprécierait pas forcément même s'il admettait volontiers que c'était très efficace pour être bien réveillé, comme il l'était actuellement avec le « peu » d'eau froide qu'il s'était pris. L'eau passait de tiède à chaude et il frissonna de nouveau, appréciant de plus en plus ce contact. Il entendit du bruit, des gloussements de dindes, malgré le bruit de l'eau. Était-ce la fille ? Ce s'rait pas surprenant...

- Quelle mauvaise foi !
- Quoi ? Son comport'ment était trop louche !
- … Si ça se trouve elle a ramené d'autres filles ~

L'étudiant grogna. Il manqu'rait plus qu'ça ! Il y eut un silence et Gyula en profita pour se savonner et mettre son masque pour les cheveux. Il entendait des petits bruits mais ne savaient pas à quoi l'attribuer. Une trousse ? Quelqu'un fouillait quelque chose. Ses affaires ? Il cessa de bouger, attentif, et laissa l'eau arrêter de couler, n'appuyant pas de nouveau sur le bouton. Quelqu'un était définitivement en train de fouiller dans ses affaires ! Il lâcha un grondement, se résignant à aller voir ce qu'il se passait. Il ouvrit brusquement la porte et sortit de la cabine, sans prendre le temps de se couvrir avec sa serviette. Il se retrouva de nouveau face à la fille qui était seule.
Il arqua un sourcil en la dévisageant.

- Qu'est-ce qu'tu fous encore là ? T'as pas d'jà pris ta douche ?!

Les rôles venaient étrangement de s'inverser et il n'appréciait pas ça. Il serra les dents et lâcha un soupir d'agacement. Heureusement pour lui, il n'avait pas honte de se retrouver nu devant quelqu'un, il ignora donc le regard de la fille et se dirigea vers ses affaires, laissant une traînée d'eau derrière lui. Alors qu'il fouilla dans son sac pour vérifier que rien ne manquait, il sentit quelque chose sous son pied qui le gênait. Il grimaça et murmura une injure norvégienne en soulevant son pied. Il attrapa une sorte de triangle noir qui s'était collé à la plante de son pied. Un médiator ? Il l'observa en reposant son pied par terre et lâcha un soupir. La personne qui l'avait laissé là, ou en tout cas qui l'avait perdu là, devait être sacrément idiote pour l'avoir emmené dans un endroit pareil. Yngvi-Freyr lui suggéra de partir à la recherche de la propriétaire, mais son hôte ne partagea pas son avis.

- C'truc n'a rien à faire là...

Il le balança dans la première poubelle qu'il trouva, le voyant se glisser sous des déchets pas très ragoûtants sous les critiques de son dieu. Il lâcha un soupirs et plaqua ses cheveux en arrière avant de se frotter les yeux. Il commençait à avoir froid et à avoir la chair de poule. Les courants d'air rafraîchissait un peu trop sa peau et ses cheveux mouillés. Il retourna donc dans la cabine de laquelle émanait une vapeur chaude et en sortit avec ses produits et ses vêtements à la main. Il les posa par terre, vers les lavabos et attrapa sa serviette grise pour se sécher le corps, oubliant presque la présence de la fille. Une fois sec, il l'attacha autour de sa taille et prit son autre serviette qui était courte et violette, et l'utilisa pour se sécher le visage, les épaules, sa nuque et ses cheveux.

- Tu n'as vraiment aucune pudeur...
- Quoi ?
- La demoiselle est encore là, tu sais.
| Et ?
- Laisse tomber... »

Il entendit Freyr pousser un long soupir et se contenta de hausser vaguement les épaules. La fille le prendrait probablement pour un taré, hausser les épaules comme ça, ce n'était pas très, très normal. Mais tant pis, il s'en foutait sincèrement de ce qu'elle pouvait penser de lui. Tant qu'elle lui fichait la paix en tout cas.

ft. Joy

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Gyula vous réclame des salmiakkit en #8A0886  

Cadeaux:
 
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
En ligne
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 657
Localisation : Loin de la foule
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MAIS CASSE TOI SALE PERVERS!! [PV: Gyula] Mer 29 Mar - 3:52
MAIS CASSE TOI SALE PERVERS!!
Ne pas répondre, ne pas l'insulter, ne pas le frapper, rester caaaaaaaaaaaaalme. Bon, la serviette rendu, ses affaires récupérées et l'autre con qui prend sa douche. Il manque plus qu'un précieux objet à la miss avant qu'elle puisse partir tranquille. Sauf qu'elle le trouvait pas et elle ne l'avait pas entendu ni vu tomber. Elle commençait à paniquer et ne faisait pas gaffe au mec... Jusqu'à ce qu'il lui demande ce qu'elle foutait encore là

-Je te signale que c'est toi qui te tape l'incruste dans la douche des filles et non l'inverse, j'ai le droit d'y rester.

Ca servait à rien de lui dire qu'elle cherchait quelque chose et Joy s'en foutait complètement qu'il soit nu. Y avait rien d'intéressant à voir de toute façon. Plutôt regarder un mur, c'était mieux. La demoiselle finit par regarder par terre à nouveau, incluant enfin la possibilité que son médiator noir ait pu tombé. Sauf que, haha! c'était le squatteur qui était tombé dessus et qui, au lieu de se dire "tiens! Et si j'allais chercher son propriétaire!" préféra le balancer dans la poubelle. La demoiselle le remarqua au dernier moment, quand elle vit du coin de l'oeil le mec aller vers les poubelles. En même temps qu'est-ce qu'il irait jeter ce con? Ses yeux d'ébènes virent le petit triangle en plastique tomber dans la poubelle avant de s'écarquiller

-Mon médiator!!!!!!

Elle s'approcha rapidement pour essayer de le récupérer avant qu'il ne tombe mais trop tard, il s'était glissé sous des serviettes hygiéniques et autres immondices du genre... Les yeux grands ouverts par l'horreur, elle fixa la poubelle quelques secondes avant de fixer le mec

-Tu n'aurais pas pu demandé à qui il était ou le poser dans un coin plutôt que de jeter ce qui n'est pas à toi?

Elle se redressa, les bras croisés sous sa poitrine et l'air remontée. Elle avait été sympa de tenter de se faire pardonner et d'ensuite essayer d'être moins vulgaire mais si il jetait son médiator, la Joy n'allait plus rien faire du tout à part le haïr. Les lèvres pincées et les sourcils froncés, la miss le fixait durement alors que Bastet restait, pour une fois, silencieuse.

-Tu compte le récupérer j'espère? Tu l'as jeté alors qu'il n'était même pas à toi, c'est la moindre des choses de le récupérer, après tout c'est de TA faute si il est dans cette poubelle maintenant.

Puis elle n'allait pas en démordre! Il l'avait jeté, il le récupérait, point! Faut pas pousser non plus hein! Depuis quand on jette ce qui ne nous appartient pas?! Et elle s'en foutait qu'il ne veuille pas, elle allait le retenir ici jusqu'à ce qu'il daigne bouger ses fesses de squatteur et récupérer son médiator! Et sa détermination à ne pas changer d'avis se lisait très clairement dans ses prunelles ténébreuses.
ft. Gyula

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Joy s'intéresse en CC0000
Et bastet s'amuse en cc66cc

The future is like a puzzle with missing pieces: hard to read and never, never what you expect. So let's take life as a game and have fun together until we no longer can, that's the best way to enjoy it. ©️ by anaëlle.
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Rives du Nil
Rives du Nil
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 101
Localisation : quelque part ♫
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MAIS CASSE TOI SALE PERVERS!! [PV: Gyula] Mar 2 Mai - 22:46
Do-it urself !

Alors comme ça il était fautif de squatter la douche ? C'est pas comme si il était volontairement venu dans la douche des filles. Et puis bon, une douche est une douche, il allait pas retourner dans celle des gars juste pour lui faire plaisir. Encore moins pour lui faire plaisir. Il lâcha un soupir en secouant doucement la tête. Fy fæn, j'comprendrais jamais les filles qui passent des plombes dans la douche...

- … C'est toi qui dis ça ?
- Quoi ?
- Dois-je te rappeler le temps que tu passes à la douche pour t'occuper de tes cheveux, de tes piercings et de tes lentilles ? Rien que ça, ça te prend un temps fou !
- … Ouais mais c'pas pareil.
- Ah ? Parce que c'est une fille ou parce que tu ne l'aime pas ? Ou les deux ?

Gyula lâcha un grognement mental. Son dieu lui tapait sur les nerfs. D'un point de vue externe, c'était inutile de passer autant de temps dans une douche, mais d'un point de vue interne, c'était nécessaire pour bien entretenir son corps. Il tolérait en général quand une personne passait plus d'une heure dans une douche, sa sœur le faisait bien, ça lui était égal (quand il n'était pas pressé), c'était une bonne chose de prendre soin de son corps ! Mais comme l'avait si bien souligné Freyr, il n'aimait pas cette fille et ne voulait donc pas la revoir. Viv'ment qu'elle s'barre ou qu'j'termine pour plus la r'voir !
Il l'ignora donc un moment, le temps de vérifier que ses affaires étaient toujours dans son petit sac, après son aller-retour du lavabo à la cabine et de la cabine au lavabo, il découvrit un médiator sous son pied. Alors que le dieu nordique lui disait de chercher la propriétaire de l'objet ce qui pouvait peut-être mener à une belle rencontre, l'étudiant préféra le jeter, car à son sens, le petit triangle en plastique n'avait strictement rien à faire dans une douche. Il l'observa tomber quand il remarqua du coin de l’œil un mouvement de la fille et que sa voix s'exclama :

«  Mon médiator!!!!!!

Il s'écarta un peu comme pour la laisser constater ou aller le récupérer. Savoir que c'était le sien lui fit presque du bien. Il n'avait pas aimer la façon par laquelle la situation s'était inversée, à savoir qu'il s'était retrouvé nu devant elle et qu'il s'était énervé contre elle, malheureusement pas de la même façon qu'elle. Il ne put se retenir esquisser un sourire en la contemplant fixer la poubelle puis le regarder et le questionner.

- Tu deviens vraiment cruel, Eirikr !
- Comme si tu t'en plaignais vraiment !

Les deux ricanèrent mentalement, le dieu solaire ne nia pas s'amuser de la situation, mais il ne cachait pas non plus qu'il culpabilisait pour la demoiselle. Ils l'observèrent croiser les bras et afficher sur son visage une expression de colère et il arqua un sourcil alors qu'elle lui demandait, ou plutôt ordonnait vu l'intonation qu'elle prit, d'aller récupérer le bout de plastique. Elle croyait vraiment qu'il allait le faire ? Le Norvégien passa main sur son visage, ne pouvant pas se retenir d'étirer un sourire moqueur. Il se frotta les yeux avant de remarquer le regard déterminé de la fille. Quoi ? Elle pensait sérieusement qu'il allait récupérer son médiator ? C'en était trop. Il se mit à rire en baissant la tête. Il inspira profondément avant de relever la tête et de lui adresser une expression dédaigneuse.

- Attends, attends. J'l'ai j'té parc'qu'il avait rien à foutr' là. Et puis, t'crois vraiment que j'vais t'le chercher comme un bon toutou ? J'suis pas un chien, encore moins l'tiens et si t'en as un, j'le plains sincèr'ment. Ensuite, la poubelle est vraiment dégueu', j'pas envie d'foutre ma main là-d'dans, surtout qu'c'est pas mon médiator. Et c'est l'tien. Oh, et j'oubliais, c'ta faute s'il est d'dans, t'avais pas qu'à l'ram'ner dans la douche, nan mais sérieux, t'comptais faire quoi avec dans la douche ? Ah, oublie, j'm'en fous.

Il haussa les épaules et retourna vers ses affaires qu'il rangea tranquillement. Il attrapa son boxer propre, laissa sa serviette tomber par terre et enfila son sous-vêtement.

- Ah et, que c'soit clair. J'en ai rien à foutre de ton truc. Et puis c'qu'un bout d'plastique, t'peux toujours en racheter.

Il se redressa et s'étira faisant craquer son dos quand une idée lui vint à l'esprit, le faisant sourire malicieusement. Freyr lui dit d'arrêter, qu'il allait trop loin et qu'il devrait juste prendre ses affaires et retourner dans sa chambre. L'humain se baissa et attrapa sa serviette pour la poser sur son sac, il lança un regard en direction de la poubelle et ajouta, l'air de rien :

- Après, si tu tiens tell'ment à ton bout d'plastique, va l'chercher toi-même. »

Il attrapa son t-shirt noir et l'enfila, faisant comme s'il n'avait rien dit, comme s'il ne s'était rien passé, comme si c'était normal qu'il soit dans cette douche et que cette fille soit là. Rien de tout ça n'était pourtant vrai, mais si ça pouvait énerver la demoiselle ou lui permettre de quitter les lieux au plus vite, il le ferait. Et il le faisait. Il passa tranquillement ses mains sur son haut pour retirer les probables plis, il sortit ensuite son jean et se pencha pour le mettre. Son cœur s'accélérait presque d'impatience. Vivement qu'il finisse de remonter son jean, de le fermer, de mettre ses affaires en vrac dans son sac et de pouvoir quitter les lieux.

ft. Joy

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Gyula vous réclame des salmiakkit en #8A0886  

Cadeaux:
 
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
En ligne
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 657
Localisation : Loin de la foule
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MAIS CASSE TOI SALE PERVERS!! [PV: Gyula] Mer 10 Mai - 23:13
MAIS CASSE TOI SALE PERVERS!!
Joy commençait à voir rouge. Sa déesse tentait de la calmer, ce qui marchait un petit peu. La miss avait demandé, voire quasiment ordonné, à ce sale *censuré* de récupérer son médiator et, sans aucune surprise, il refusa complètement. Comme quoi c'était SON médiator à elle, et patati et patata. Non mais son médiator était tranquille dans sa trousse qu'il ne quittait JAMAIS! C'est de la faute de ce sale con si il est dans une poubelle maintenant!!!! Puis, fait impressionnant, plus il parlait et plus la brunette voulait l'encastrer dans un mur. Il avait pas au moins deux neurones de connectées pour se dire que, oh, elle avait un médiator avec elle pendant qu'elle se lave ou quoi c'est qu'il est un minimum important? Nan, il a pas de neurones? Puis ce sale sourire, ce sourire qu'elle veut effacer de sa tronche de connard. Il n'aurait rien rajouté elle serait restée se calmer et aurait attendu qu'il parte pour récupérer son médiator, mais sa dernière phrase acheva de la mettre hors d'elle. Même Bastet, qui pourtant ne se met pas en colère facilement, était tout aussi en colère qu'elle.

Quand il finit de s'habiller, elle le plaqua violemment contre le mur, son avant bras contre sa gorge alors que Joy avait à présent des yeux de félins, ses lèvres remontées pour dévoiler des canines plus grandes que la normale, des ongles ressemblant plus à de longues griffes, des oreilles et une queue de chat ainsi qu'un air féroce, presque sauvage collé au visage. La de suite elle rêvait de démolir le mur avec la tête de cet enfoiré. Sa main libre était pointée vers son ventre, ses griffes touchant sa peau sans la blesser. Dans ses prunelles brillaient une colère brûlante alors qu'elle exerçait un peu plus de pression avec ses griffes sur son ventre, sentant qu'elle appuyait un peu sur sa chair sans la couper.

-Mais c'est que t'es un beau connard toi dis donc! A part tout personne, qui n'est pas bien foutue, t'as d'la considération ou ça s'passe comment? Ou alors t'as un cerveau trop lent pour daigner réfléchir à ce que tes actes vont provoquer? Nan? Tu préfère jouer encore et encore jusqu’à ce que tu te prenne une putain de beigne qui va te foutre K.O? Se s'rait marrant nan de voir ta sale tronche bien démolie hein? J'paris que tu traite tout le monde comme si c'était des sous merde, mais en vrai tu vaux pas mieux que les connards qui crachent sur le premier venu. A se demander même si tu vaux quoique se soit, vu ton comportement d'enfoiré. T'es quand même une belle tapette pour pas aller récupérer mon médiator que TU as foutu dans cette poubelle. Dis toi bien qu'un jour tu devras fouiller dans bien pire que des serviettes, des tampons et des cotons démaquillants. Petite merde.

Sa voix était basse, glaciale et transportait très bien sa colère. Elle pensait tout ce qu'elle avait dit et espérait d'un côté pouvoir bien démolir sa gueule jusqu'à ce que même sa famille ne puisse plus le reconnaître. Joy appuya encore un petit peu sur sa gorge avec son bras avant de grimacer de dégoût et de le laisser, le fixant comme si c'était un cafard répugnant qu'elle revait d'écraser sous sa godasse. Comment des sombres connards comme lui pouvaient être encore en vie et entier sérieusement? Y a pas quelqu'un qui, un jour, a eut envie de lui péter la gueule? Parce-que là là, c'est tout ce qu'elle avait envie de faire, lui péter sa gueule sur le sol et avec ses poings jusqu'à ce qu'il lui demande d'arrêter. Quoique, ce con avait l'air trop fier pour ça. Bastet fut la première à se calmer et Joy redevient normale, son regard ne perdant cependant pas cet éclat colérique. De toute façon ça servirait à rien d'espérer quoique se soit d'un connard comme lui. Elle croisa les bras et grimaça à nouveau

-Casse toi là, j'peux toujours aller dire à qui veut l'entendre que t'es un voyeur dégueulasse si tu te barre pas de nos douches.

Et dieu sait qu'elle ne se gênerait pas le moins du monde. Il a touché à l'une des choses qui la met hors d'elle bien vite. Personne ne touche à ses objets précieux (qui sont rare) et ne crache sur sa famille. Personnes. Le seul qui a fait ça a fini avec une réputation catastrophique et le visage démonté. La boxeuse ne se gênerait pas pour faire de même avec ce mec si il continue. Elle continuait de le regarder du coin de l'oeil, histoire de voir si il allait pas tenter une quelconque fourberie ou lâcheté au lieu de se barrer.
ft. Gyula

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Joy s'intéresse en CC0000
Et bastet s'amuse en cc66cc

The future is like a puzzle with missing pieces: hard to read and never, never what you expect. So let's take life as a game and have fun together until we no longer can, that's the best way to enjoy it. ©️ by anaëlle.
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Rives du Nil
Rives du Nil
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 101
Localisation : quelque part ♫
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MAIS CASSE TOI SALE PERVERS!! [PV: Gyula] Jeu 13 Juil - 21:51
MAIS CASSE-TOI SALE PERVERS !! - ft. Joy Adams
C’quoi c’bordel ?!
Gyula venait de finir de s’habiller quand l’autre le plaque contre le mur. Si ça s’était arrêté là, il n’en aurait eu rien à faire, il aurait même pris un malin plaisir à l’inciter à continuer pour ensuite s’en prendre à elle, après tout, elle l’avait cherché depuis son entrée dans la pièce. Certes, lui aussi l’avait cherchée, il assumait, mais pas trop fort non plus. Le problème était que ça ne s’arrêtait pas à ça, cette fille avait complètement changé : de sa tête était sorties deux oreilles félines, ses yeux n’étaient plus humains non plus, comme ses dents et il put remarquer que ses ongles non plus lorsqu’elle les colla contre son ventre pour le menacer. C’est à ce même moment qu’il vit une queue de chat s’agiter derrière elle. Hva i helvete er denne jenta ?!!* Il écarquilla les yeux, ne comprenant pas ce qu’il se passait. Il faut dire que ce n’est pas tous les jours qu’on voit une personne « hybride »… Une VRAIE, pas un simple déguisement. Il était impossible qu’elle se déguise aussi rapidement, sans faire de mouvements spécifiques et le mouvement latéral vif de sa queue ne pouvait être autre que réel. Il appela fébrilement son dieu à la rescousse, ou plutôt à la recherche de réponses à ses questions, mais même lui était étonné par ce changement d’apparence et d’attitude. Il lui fallut plusieurs secondes – si ce n’était des minutes – pour se ressaisir et afficher une expression impassible. Non, il ne devait pas montrer qu’il était déstabilisé, même si ce devait être trop tard, elle l’avait sûrement senti ou vu, tant pis, il ferait comme si ce n’était que de l’étonnement, rien de plus. Il respira le plus calmement possible comme il avait appris à faire quand il était encore dans son club de boxe. Son coach avait dû lui apprendre à garder son calme, sinon il frappait dès qu’on le cherchait. Il le remercia intérieurement, sans ça, il ne s’en serait pas sorti dans de nombreuses situations dont celle-ci.
Il l’écouta alors faire son discours, il n’avait d’ailleurs pas compris quelques mots qu’elle avait employé, mais tant pis, il n’allait pas lui demander de lui expliquer et puis, ce n’était pas comme s’il ne comprenait pas le gros de ce long blabla qui aurait glacé le sang à quiconque il était adressé. Mais le Norvégien ne ressentit qu’un frisson à la fois de crainte et d’excitation. Il aimait les challenges et les affrontements, autant verbaux que physiques. Il approuvait totalement ce qu’elle disait sur le fait qu’il tâtait jusqu’à se faire frapper (il pensait que c’était ce qu’elle voulait dire) et il se retint presque de sourire en se disant qu’elle ne serait pas capable d’exécuter ses menaces – bien qu’en soit, au vu de son apparence et de leurs positions, il savait qu’elle pouvait le faire.

« Gyula, évite de l’irriter davantage si tu ne veux pas avoir plus de problèmes. Si elle peut se mettre sous une forme pareille en étant énervée comme ça, de quoi est-elle capable en étant encore plus furieuse ?
- … Ouais… J’pas tell’ment envie d’me faire lacérer l’ventre… J’me d’mande quand même comment elle est quand elle est berserk…
- Je me le demande aussi, mais mieux vaut éviter que tu le subisses.

L’étudiant ne pouvait qu’approuver le conseil de son dieu, c’était idiot d’insister. Ou en tout cas, c’est ce qu’il pensa avant qu’elle ne le compare à des connards et ne le traite de « petite merde ». Instinctivement, il serra les poings et la mâchoire, prêt à lui sauter dessus pour lui amocher sa petite face de chat-bizarre, lui faisant avaler sa foutue queue qui l’agaçait sérieusement. Il était à la fois furax et profondément blessé. Freyr répéta son conseil et sa pseudo-inquiétude, mais l’humain ne voulait rien entendre de tout ça. Certes, il n’avait pas fait le malin avec elle, mais de là à le comparer aux types qu’il détestait le plus au monde… C’était trop pour lui. Il ne lui en fallait pas beaucoup pour qu’il explose. Elle redevint « normale » après son discours et lui lança un regard et une mine dédaigneuse pleine de dégoût, lui « conseillant » de partir s’il ne voulait pas qu’elle aille dire à tout le monde qu’il était un voyeur. C’en était trop. Elle venait de dégoupiller la grenade qu’il était. Il enfonça ses ongles dans sa paume le temps qu’elle s’éloigne un peu de lui, pendant ce temps, le Vane ne cessait de lui parler calmement et de diffuser en lui une chaleur douce pour tenter de vainement le calmer.

- La ferme, Freyr !

Il la regarda froidement, il rassura vaguement sa divinité nordique en lui assurant qu’il ferait en sorte qu’elle ne retrouve pas son état presque animal, mais le dieu savait que son hôte ne partirait pas comme si de rien était tant sa rage était importante. Ne voulant pas baisser les bras, il continua de diffuser des vagues de chaleur douces et réconfortantes, accompagner de phrases bienfaisantes et même de chants scaldiques. Toutefois, rien ne pouvait empêcher Gyula de frapper quelque chose et il s’avéra que ce quelque chose n’était autre qu’un des murs de la douche. Il ressentit un frisson parcourir son corps à cause de la douleur, s’il n’avait pas remarqué la petite trace de sang sur le mur, il n’aurait pas remarqué que son poing saignait. Il avait fixé la brune alors que son poing rencontrait la paroi.

- J’en ai rien à foutre de c’que t’peux dire sur moi ! T’vaux pas mieux qu’les putains d’enfoirés auxquels tu m’compares.

Il avait grogné ses paroles en haussant légèrement le ton. Il inspira pour essayer de se calmer, car il sentait qu’il ne tiendrait pas longtemps avant de s’en prendre à l’autre tarée. Il baissa son regard, tombant sur ses affaires. Il les attrapa notamment parce que Freyr insistait de plus en plus pour qu’il s’en aille le plus vite possible. En voulant sortir de la douche, il fit en sorte de taper dans l’épaule de la fille avec la sienne, sans lui adresser le moindre regard pour ne pas exploser davantage.

- T’mérites pas qu’j’perde mon temps avec toi, sale microbe. Amuse-toi bien avec ton bout d’plastique.

Il sortit finalement de l’endroit, se sentant de mieux en mieux à chaque pas qu’il faisait. Il ne pouvait pourtant pas s’empêcher de lâcher un grognement de frustration. Il savait qu’il ne pourrait pas s’endormir après une telle rencontre, il se dirigea instinctivement dehors, voulant frapper quelque chose quelque part. Il s’en prendrait probablement à un mur ou à un arbre, il ne savait pas trop encore, son esprit était trop embrouillé par la colère.

- Es-tu sûr que tu vas bien ?
- …
- Tu sais que tu ne peux pas me mentir ni rien me cacher, n’est-ce pas ? »

Le jeune homme n’était pas d’humeur à parler, encore moins parler de ses sentiments. Et puis, il savait qu’Yngvi-Freyr pouvait lire dans son esprit comme dans son cœur, qu’il savait que son humain était particulièrement énervé mais aussi et surtout offensé par les propos de la fille. Il posa son sac par terre et se mit à frapper violemment un des murs de l’établissement, l’air frais de la soirée lui faisait du bien et lui permettait de se détendre un peu plus. Il réfléchit à ce qu’il s’était passé et se dit que de toute façon – et bien heureusement – il ne reverrait jamais cette fille.


HRP :
*en anglais ça donne : "what the hell is this girl", donc en français ça donnerait quelque chose comme "mais qu'est-ce que c'est que cette fille"

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Gyula vous réclame des salmiakkit en #8A0886  

Cadeaux:
 
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
En ligne
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 657
Localisation : Loin de la foule
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MAIS CASSE TOI SALE PERVERS!! [PV: Gyula] Jeu 13 Juil - 22:20
MAIS CASSE TOI SALE PERVERS!!
Tu commençais à te calmer doucement avant d'entendre un bruit. Tu regarda vers où ça venait et remarqua le poing de l'autre con qui saignait un peu. Allons bon, il voulait se briser la main? En plus d'être un connard il était maso? Hé bien! Il te regarde froidement avant de te répondre, réponse qui te fis ricaner. Oh gosh que tu t'en battais les noix de ce que les autres pouvait dire de toi et sur toi, contrairement à lui apparemment, sinon il n'aurait pas réagi comme ça. Tu te contenta d'un sourire narquois et le regarda prendre ses affaires avant de passer à côté de toi en frappant ton épaule avec la sienne. Tu bougea à peine, bien campée sur tes pieds avant de le regarder partir.

Une fois vraiment seule dans les douches, tu soupira longuement et te frotta la tête

-Bordel.. Bastet pourquoi tu m'as pas empêché de me mettre en colère comme ça? Tu sais que j'aime pas ça... Bon ok c'était un connard mais quand même...


Bon, fallait récupérer ton médiator maintenant... ouais super...

Après quelques minutes entrecoupés de grognement et de grimaces écœurées, tu finis par récupérer ton médiator avant de le laver sous l'eau ainsi que ta main. Bon, tu n'as plus de raison d'être ici? Aller, retourne dans ta chambre te calmer avec de la musique, tu verras tu vas vite oublier ce mec, de toute façon tu ne risque plus de le revoir pas vrai?
ft. Gyula
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Rives du Nil
Rives du Nil
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 101
Localisation : quelque part ♫
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MAIS CASSE TOI SALE PERVERS!! [PV: Gyula]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
MAIS CASSE TOI SALE PERVERS!! [PV: Gyula]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» • Raphaël - Avant j'étais gentil, mais ça c'était avant.
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »
» Haitiinfos: Il n'est pas neutre mais il essaye d'être objectif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Immortalia :: Annexes :: ◄ Dortoirs des filles :: ► Douches des filles-
Sauter vers: