AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 


Vive les cookies ! - Gabriel Ó Nangle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Gestion du personnage :: ◄ Fiches de présentations :: ► Les Enfers
MessageSujet: Vive les cookies ! - Gabriel Ó Nangle Dim 19 Mar - 22:17

 
Gabriel Ó Nangle

Caractère et physique

Portrait par Manannan Mac Lir :
« Gabriel est un garçon très calme. Silencieux. Assez patient. Il n'aime pas particulièrement la vie mais prend beaucoup de plaisir à... ne rien faire. A rester allongé, plongé dans ses pensées, à dessiner pour tuer le temps, ou à se promener, le plus loin possible des autres. Il écoute aussi de la musique. Même s'il ne l'avoue à personne, il chante parfois. Sa voie est un peu aigue. Parce qu'il déteste l'agitation permanente du pensionnat. Il n'est pas très... ouvert aux autres. Je dois bien souvent le pousser un peu, sinon, ce serait une horreur. Enfin il n'est pas non plus méchant, p't-être juste un peu égoïste, indifférent. Mais c'est vrai qu'il est sympa lorsqu'on le connaît un peu. Très intentionné envers ses amis (s'il en a).
Ou à manger des cookies. Oh, c'est sans aucun doute son passe-temps préféré. Il cuisine uniquement pour ça. Les cookies, et rien d'autre. Il a déjà une impressionnante collection de recettes, parfois avec avec des associations sucré-salé : de ceux au chocolat (classique mais incontestablement parmi les meilleurs), à des aux carottes (horribles, n'essayez pas) ou bien au jambon (pas si mal que ça, en fait). Oui, et bien... il a des goûts étranges. Pourquoi pas, diriez-vous. Et bien vous voyez, il pourrait en manger toute la journée. Vous croyez que j'ai envie de vivre dans un corps en mauvaise santé ?
Assez déterminé (selon lui), ou plutôt entêté (selon moi), n'essayez même pas de le faire changer d'avis. Dans le meilleur des cas, s'il est convainque, il continuera malgré tout à camper sur sa position. S'il arrive à court d'arguments, il se contentera de partir en silence, ou bien vous répondra que vous êtes une cause perdue. Mais rien n'est joué. Une partie de lui garde vos répliques pour plus tard. L'ultime débat ce déroulera lorsqu'il sera seul. Ce qui devient difficile lorsqu' « on vous a mis un dieu dans la tête ».
Il est curieux sans trop l'être. Disons que peu de sujets l’intéressent, mais que ceux-là, il cherchera a mieux les comprendre. Par exemple ? Et bien... la mythologie. Oh, je ne dis pas ça pour me vanter, je vous le jure ! Enfin, peut-être plus la magie que la mythologie. Depuis qu'il est enfant, il rêvait d'avoir des pouvoirs. Malheureusement, découvrir qu'il n'est pas le seul à en avoir maintenant que je suis là l'a déçu. Depuis, il fait comme s'il les détestait, mais je suis certain que c'est faux.
Au fait, pas question de lui dire de faire ou de ne pas faire quelque chose. Il tient à sa liberté. Il fera ce qu'il veut, avec une pointe d'affrontement en cas de neutralité. Et pas la peine de lui dire le contraire, il est assez lucide pour le deviner. J'ai déjà essayé. Mais c'est plutôt logique quand on y pense. A défaut d'action, observation. Mouais, je trouve qu'il réfléchi trop. Allez, mec, la vie est faite pour être savourée. Comme... Un cookie au chocolat.

Physiquement, c'est un garçon de 16 ans, d'1m 56, assez musclé par rapport son inactivité (bon, après, il a intérêt à se bouger un peu, je trouverais un moyen), mais tout de même fin. Il pèse 47 kg si vous voulez tout savoir. Il reste toujours détendu, car « c'est dans le repos que ce puise le plus grand bonheur ». Sottises. Sur son épaule, en traits fins, un tatouage représente les vastes plaines d’Irlande, désertes et silencieuses, qui font ainsi à jamais partie de lui. Bon choix. Ses cheveux courts sont blonds, presque dorés. Ses yeux, eux, sont d'un bleu glacé, clairs et perçants, et soulignent son teint pale. Son nez est mince, légèrement retroussé. Sur ses lèvres, jamais, sauf exception, vous ne verrez de sourire, mais plutôt des lueurs d'indifférence ou de détermination. Par contre, il a pour habitude de s'habiller en blanc, notamment une veste de cuir, dans un style faussement négligé. Avec le jaune, ce sont les couleurs de sa famille aux claquettes. Il possède également un casque de musique métallisé de ces couleurs. Quant à son cartable, c'est un sac à dos classique et sans motif. Avec un peu d'efforts, il pourrait être plutôt pas mal. »

Histoire

Gabriel... Lui qui était un pur irlandais, il fut appelé ainsi. Pourquoi donc ? Il était même né le jour de la Saint-Patrick. Il a grandi dans une famille de cinq, et tous ses proches avaient des noms bien plus traditionnels. Son père, Hannraoi, tient un pub au côté de sa femme, Luaine : An teach tábhairne Nangle, Le pub de Nangle. Transmis de père en fils depuis des générations, il en sera le prochain propriétaire, bien qu'il ne le souhaite pas plus que cela.

Bien sûr, qui dit pub dit bruit et agitation. Pour résumer, tout ce qu'il déteste par dessus tout. On y joue de la musique, on y danse, on y bois. Si la boisson ne l'a jamais tenté, il est passé bien des fois sur la scène. Enfin, sur les petites estrades de chêne qui servaient de scène. Il a, comme tout irlandais qui se respecte, apprit les claquettes (vers l'âge de quatre ans), ainsi que le Tin Whistle, une flûte à bec traditionnelle métallique. Il l'a amené au pensionnat car son son était doux à ses oreilles, aux côtés de ses soft shoes (chaussons utilisés pour des danses assez légères) et de ses hard shoes (les chaussures qui frappe le sol à chaque saut).

Lorsque son frère, Fergal, et sa sœur, Drucht, on pu prendre la relève, il en a profiter pour fuir cette ambiance. Il avait pour habitude de partir à "son repère". Une source d'eau douce à la lisière de la forêt dont il est le seul à connaître l’existence. Il y avait installé une sorte de cabane où le silence est roi. Et où le vent dans l'herbe chante la plus belle mélodie au monde.

À propos du pensionnat, il n'a jamais trouvé son parcours scolaire particulièrement impressionnant. « Pourquoi ai-je reçu la lettre d'admission ? » Et bien... euh... Il n'en savait rien. Il ignorait leurs critères. Mais il était toujours l'aîné et avait la possibilité d'aller dans cet établissement, il n'allait pas la laisser passer. Il était l'exemple. Il aurait l'air de quoi, sinon ?

Après des "au revoir" déchirants, et non réciproques, il y est donc entré. Quelques mois après, il est passé en salle 4.3 et rencontré Manannan. Un dieu dont il ignorait jusqu'alors l’existence. Il n'était pas non plus très croyant en aucun panthéon, mais plutôt prêt à y croire. Tout ne pouvait pas sortir de nul part. Peut-être. Ou peut-être pas. Et voilà qu'il  n'en avait plus le choix. C'était sa nouvelle réalité.

Il ne lui reste plus qu'à vivre au présent.

Oh mon dieu

Par Gabriel :
« Hum...
Franchement, vous vous demandez vraiment comment je m'entends avec Manannan ?

Pff, ok.... Alors... Il faut savoir que c'est mon contraire. Il aime trop l'action. Ou se moquer des réactions humaines. Sans compter qu'il est impulsif. Il est du genre à me contrôler temporairement lorsqu'il y a quelque chose qu'il lui déplaît. Ou qu'il considère que j'ai tord. Bon, pas longtemps. Quelques secondes, c'est tout. Juste pour que je réagisse. Et bon... Je suis certain que c'est une sorte de jeu, et ça m’énerve d'autant plus qu'il fonctionne. Mais bon, je l'ignore de mieux en mieux. C'est déjà ça. Bah... Contrairement à ce qu'on peut croire, il n'est pas idiot, du moins pas complètement... Il sait trouver mes failles, en tout cas. Il a passé quelque temps sur le fait que je ne sache pas nager. Lorsqu'il l'a apprit, on aurait crut que je lui annonçais l'apocalypse. Et... Mouais, il n'arrête pas de parler. Enfin si on peut appeler ça parler. Il me raconte un peu tout et n'importe quoi, mais surtout sa vie d'avant, et la manière dont les légendes ont été modifiées. J'ai bien essayé de lui faire comprendre que je préférais le silence, mais il ne veut rien savoir. Et... C'est pas un dieu très noble. Sauf que j'ai l'impression que c'est une image qu'il veut se donner. 'fin bon, vous voyez le personnage, quoi... Donc, bref... il vaut largement mieux que ce qu'on pense au premier abord. »

~ RP test ~

Le garçon se réveilla à l'infirmerie. Des murs blancs, du papier déroulé sur le lit, lumière aveuglante... Aucun doute à avoir. Et pourtant, il ne savait pas pourquoi. Il ne se souvenait même pas d'être venu. Un peu plus loin, derrière un rideau, un malade gémissait, accentuant son trouble. Certes, il avait une légère migraine, mais il allait bien. Par gêne ou par fierté, il ramassa son sac et sortit sans prévenir quiconque.

Il parcourait les couloirs machinalement, pressé de retrouver un air frai qui lui permettrait de réfléchir. Il croisait les rares élèves et professeurs sans un mot. Il ne réagit pas plus lorsqu'une fille qui me fit penser à ma femme, peut-être simplement plus jeune, passa à côté de lui. Alors que je m'étais fait discret jusque là, je commentai mentalement :

« Elle est belle, hein ? J'ai hâte de la revoir... »

Après coup, j'avoue que j'aurais beaucoup donné pour voir son expression. Son trouble était palpable, plus vif qu'une vague percutant les rochers. Il s'est tourné vers l'adolescente mais non, elle n'avait pas parlé. Et puis la voie ne correspondait pas, bien sûr. Il hésita à l'aborder. On aurait dit un poisson, à ouvrir et refermer sa bouche, sans un son. Alors je lui ai dit :

« Vas-y. Je ne te reprocherais pas d'aller parler à quelqu'un d'aussi jolie. »

Ah, chacun de mes mots avait une si grande puissance. Je sentais déjà que j'allais m'y plaire, dans cet esprit. Je devait me battre avec moi-même pour ne pas prendre son contrôle total, qu'il ne me déteste pas dès le premier jour. Et puis il y a Fang, également. Je me doute bien qu'elle a eu vent de mes conquêtes, mais... Bon, elle n'avait pas besoin de ça pour se dire vieille. Oui, on a des milliers d'années, et alors ? Il me tira de mes pensées :

-Qui est là ?

Il cherchait à me repérer. J'eus un petit rire. La fille avait une tête qui reflétait son incompréhension. Elle le regarda, cherchant probablement si elle devait répondre, puis partit. Je me suis dit que je devais continuer, même s'il se doutait que ce n'était pas elle :

« Et toi ? Qui es-tu ? Attends, tu n'as pas besoin de parler. Transmets-moi tes pensées. »
« Ça ? »
« Oui, voilà. »


Court silence, mais il me parut presque durer une éternité. Et l'éternité, c'est long, très long. Je connais peu de personnes qui mesure à quel point, je pense même personne. Je ne suis certainement pas dedans. Il me sembla qu'il ne répondra jamais. Si on peut considérer ça comme une réponse :

« Non. J'avais demandé avant. »
« Pff... Manannan Mac Lir. Dieu du Sidh et de la navigation. »


Et paf ! Une nouvelle vague de doute, dans toute sa splendide puissance et sa gerbe d'éclaboussures. Lorsqu'on est à ma place, je peux vous garantir que c'était un magnifique spectacle. Psychique, mais magnifique.

Il connaissait le mythe, au moins superficiellement.

« Tu as le droit d'pas me croire. Mais la salle 3.4. te rappelle-t-elle quelque chose ? »

Une sorte de digue se construisait en lui. Il tentait de faire face à ses émotions. Non, c'est faux, il était la digue. Partagé entre la terre ferme, la réalité, et la mer, autrement dit, ma présence, mon existence et celle des autres dieux, de la magie et de tout mon univers. J'aurais voulu lui dire de sauter à l'eau, de naviguer sur cette vie qui s'offrait à lui et d'affronter ses tempêtes et ses défis. Sauf que mon instinct me soufflait que j'obtiendrais l'effet inverse.

Sans penser qu'il avait scellé son choix, il me dit en haussant les épaules :

« Gabriel Ó Nangle. Élève à Immortalia. »

Ça sonnait beaucoup moins bien, évidemment, mais je m'en accommoderais.

« Et bien, Gabriel, j'espère qu'être un M te plairas. »

Carte d'identité

J'm'appelle Gabriel Ó Nangle, mais tu peux m'appeler Gab, Gaby, ou comme tu veux, puisque c'est pas à soi de se donner des surnoms. J'ai 16 ans. Je suis né le jour de la Saint-Patrick, 17/03/2001. Comme je suis irlandais, c'est une fierté. D'ailleurs, je suis devenu un Celtic, comme quoi les dieux ont parfois raison. 
Mon dieu c'est Manannan Mac Lir, le fils de l'Océan. On raconte qu'il a donné son nom à l'île de Mann, ou bien l'inverse. Devinez la version qu'il préfère. On dit aussi que c'était un bel et noble guerrier, d'où ses conquêtes féminines. Après, moi, je dirais pas que je suis beau, mais on dit que je ressemble à Len Kagamine. Bon, après, si t'aime les gars silencieux et un peu bizarre, sache que je suis hétéro. 'fin je crois.


 

Derrière l'écran

Bon, bah moi, c'est toujours la même fille que celle qui joue Amélie (plus connue sous le smiley de amélie ), mon puf est toujours Moona. Je suis toujours la même scientifique avec le même goût de la lecture et de l'écriture (voire plus encore). Je suis toujours aussi fan d'Harry Potter, d'Hunger Games et de La Guerre des Clans, et je sais toujours que le code est VALIDÉ PAR LAW ;D .


Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Vive les cookies ! - Gabriel Ó Nangle Dim 19 Mar - 23:10
Rebienvenue et barbe à toi

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Prédiction en cours

avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Membre du personnel
Membre du personnel
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 63
Localisation : Sur son skate
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Vive les cookies ! - Gabriel Ó Nangle Lun 20 Mar - 11:59
Rebienvenue parmi nous ! ♥

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►



Venez participer au blind-test organisé par le groupe de musique !
Alum : #006699
Loki : #669999
Avatar par Redhayu ♥️
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1683
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Vive les cookies ! - Gabriel Ó Nangle Lun 20 Mar - 13:13
Bienvenue ! Enfin re plutôt ^^

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►



Il n'est pas d'hiver sans neige,
de printemps sans soleil,
et de joie sans être partagée.



Amy aborde les autres en #ED7F10 et Skadi repousse les humains en #26C4EC
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 191
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Vive les cookies ! - Gabriel Ó Nangle Lun 20 Mar - 20:39
Merci <3
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Vive les cookies ! - Gabriel Ó Nangle Lun 20 Mar - 20:49
Bonjour!

Je regarde ta fiche ce soir, mais tu devras nous fournir une petite recherche sur ta divinité comme elle n'est pas dans la liste. Donne nous les informations à mettre dans la 3.4: pouvoirs, descriptions de la personnalité, titre de la divinité et domaine. Tant que nous n'avons pas ces informations. Tu ne pourras être valider. C'est un peu le même principe que pour Epona la dernière fois normalement.

Je pourrai ensuite valider ou non ces informations et ta fiche au complet par la suite.

-Law

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Lawrence vous assaille de questions en 000066
Hypnos vous fait rêver en 00cc99
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1726
Localisation : Montréal, Canada
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Vive les cookies ! - Gabriel Ó Nangle Dim 26 Mar - 20:54
En attente d'une décision entre membre du staff concernant le choix de la divinité.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Lawrence vous assaille de questions en 000066
Hypnos vous fait rêver en 00cc99
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1726
Localisation : Montréal, Canada
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Vive les cookies ! - Gabriel Ó Nangle Lun 1 Mai - 21:35
Tu es validé !

Te voilà maintenant validé ! Ton rang t'a été attribué en fonction du dieu qui te possède. Il te sera probablement plus facile de nouer des liens avec les autres membres de ton groupe, car vous devrez concourir contre les autres. Avant de pouvoir te mettre à RP, il va donc falloir recenser tout ce beau monde !

Une fois cela fait, il te sera possible de jouer dans la partie RP ! Pour trouver un partenaire, tu peux envoyer des MP aux membres qui t'intéressent ou faire une demande de RP. Lorsque tu auras fait plus ample connaissance avec les élèves, tu pourras aller faire ta fiche de liens (nous avons d'ailleurs un très joli modèle ) ainsi que créer ton répertoire de RP. Tu pourras faire encore plus de connaissances en rejoignant des clubs !

N'oublie pas de surveiller régulièrement le secrétariat d'Osiris, ou tu risquerais de passer à côté d'informations importantes.
Pour tout renseignement supplémentaire, nous te conseillons de jeter un œil à Asgard, qui regroupe toutes les choses à savoir et à se souvenir. Et si tu as la moindre question, l'accueil de l'Olympe est là pour que tu puisses la poster. Mais si tu préfères l'envoyer en MP à un membre du staff, n'hésite pas, nous sommes là pour ça !

Toute l'équipe du Pensionnat Immortalia te souhaite un excellent jeu !



◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►



Venez participer au blind-test organisé par le groupe de musique !
Alum : #006699
Loki : #669999
Avatar par Redhayu ♥️
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1683
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Vive les cookies ! - Gabriel Ó Nangle Lun 1 Mai - 21:56
Héhé, yes, merci !

Je m'occupe de tout ça aussi vite que possible, et ensuite... retour au RP !
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Vive les cookies ! - Gabriel Ó Nangle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.
» vive Chavez, vive Castro
» Le 30 mai 1431... Jeanne d'Arc est brulée vive à Rouen...
» Gabriel Soap, [validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Immortalia :: Gestion du personnage :: ◄ Fiches de présentations :: ► Les Enfers-
Sauter vers: