AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 


Discussion entre un poète et le dieu de la Poésie (feat Asulf)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: RPG :: ◄ Rez-de-chaussée :: ► Le Self
MessageSujet: Discussion entre un poète et le dieu de la Poésie (feat Asulf) Dim 21 Mai - 21:16
La matinée s'était plutot bien passée, pour une fois, je pouvais dire que j'avais de la chance. Un professeur malade et un autre en réunion, quant au cours d'anglais... Je l'avais délibérément séché. Pas qu'il soit inintéressant mais... non vraiment, potasser de l'anglais alors que j'étais anglaise, c'est pas vraiment ma tasse de thé, et je n'avais pas la tête à cela. A vrai dire, ma tête est plutot vide de notions scolaires et autres fadaises. Odin ne disait rien, ce qui était étonnant de sa part. Pas que ce soit un grand bavard par nature, il parlait uniquement quand cela était nécessaire, généralement pour me réprimander. Or, je venais de sécher et... Il ne disait rien. Ca avait le don de m'énerver en plus de m'inquiéter. Oh, pas trop non plus, c'est un grand gaillard! Et puis les mélodrames familiaux de son Panthéon, ça me concerne pas. En fait, il ne causait plus depuis la semaine dernière, quand je lui avais proposé de renouer des liens avec les autres dieux nordiques... J'espère qu'il me fait pas la gueule sur le fait que je lui avais caché savoir qui sont les autres demeurés qui ont été choisi comme hôte... Aucune réponse de sa part, ça commençait à me courir sur le haricot son mutisme à deux balles-là! Si encore il me snobait... Concentrée sur le Père de Tout, je ne vis pas le garçon en face de moi et le bousculai avec la force d'un rugbyman. Furieux, il me repoussa, ce qui me ramena à la réalité puisqu'il m'avait littéralement projeté sur les autres derrière et qu'on avait failli se casser la figure dans les escaliers menant au self.

-Oh, tu peux pas voir où tu marches, bordel?!

Sous le coup de la surprise, je n'ai rien dit, mais à peine avait-il pris son plateau qu'il se retrouva étrangement par terre, la face contre le sol. Même les pions n'avaient pas vu mon pied se faufilant entre ses jambes pour écraser les lacets non-faits. Un fin sourire sur les lèvres, je le jugeais du regard, les yeux mi-clos, telle une lady de grande famille bourgeoise.

-Dis, tu peux pas regarder où tu marches?

Hop, petite humiliation express, on ne me bouscule pas sans raison, et surtout pas sans en payer le prix! Ma bonne humeur revenue, je me servis en entrée et dessert quand une petite voix finie par se faire entendre dans mon crane, balayant les moqueries des étudiants et le brouaha de la cantine.

"Tu ne devrais pas t'en prendre ainsi aux autres."

Pas de sévères réprimandes mais c'était mieux que rien pas vrai? Continuant à me servir, je lui répondis:

-Ah bah enfin, monsieur se réveille! Je croyais que tu me boudais à force!
-Je réfléchis, ce n'est pas pareil!
-Bon, c'est quoi qui te fait déprimer aujourd'hui?
-Parle-moi sur un autre ton, mortelle, ou je retourne à mon silence.
-Okay okay! Mais en attendant, tu vas mal et je le sens!
-Je pensais à tes propos d'il y a une semaine. Je ne sais pas si je serais capable de "bien" réagir...


Je levai les yeux au ciel. C'était ridicule, lui le grand dieu nordique qui fait trembler ciel et terre, incapable de savoir quoi faire face à un des siens? Je rêve là! Agacée, je m'apprêtais à lui répondre de façon cinglante que ce n'était pas à une poule qu'on apprenait à pondre quand un étudiant attira mon attention. Plutot grand, assez velu question barbe et chevelure, il avait tout d'un professeur, mais le fait qu'il mange à la table des étudiants prouvait qu'il en était un. Ce qui m'intriguait surtout était le fait que ses machoires remuaient, alors qu'il n'y avait personne à sa table. Odin semblait lui aussi porter intérêt à celui que je fixais car je le sentais "remuer" dans mon crane, c'était comme un poids sur mes épaules, comme une personne s'appuyant dessus pour mieux voir. Une sensation étrange et toujours aussi déroutante bien que j'en ai l'habitude maintenant, puisqu'il n'y avait personne derrière moi.

-Qu'y a t-il?
-Je sais pas, j'hésite entre dire que c'est un demeuré ou un possédé...
-Pour toi tout les étudiants sont des demeurés...
-Normal, ils ne m'atteignent pas à la cheville!
-Bonjour la modestie!
-Dis le Père de Tout aux milliers de noms!


Curieuse, et surtout pour ignorer Odin qui se lançait dans un de ses merveilleux discours sur mon intolérable insolence, je m'approchais du jeune homme. Bon, j'étais contente de l'entendre pester mais, bon sang, ce qu'il était lourd! Petit à petit, je pus comprendre ce que disait l'inconnu. Génial, de la poésie... Je ne tournais pas les talons pour autant, bien que je fuyais toujours la poésie comme la peste. Une idée venait de germer dans mon esprit . Odin, bien que bavard depuis cinq minutes, n'allait pas bien, il fallait être inconsciente pour ne pas remarquer qu'il avait les pétoches! Mais ça, il ne l'avouera jamais... Etant un adepte des vers, une discussion avec un camarade d'alexandrins devrait lui changer les idées.

-Excuse-moi, ça te dérange si je m'assois à ta table?

Odin se tut aussitot, se coupant dans sa longue tirade mais cela ne le fit pas grogner. Comme je m'y attendais, le fait que ce soit un poète attisait sa curiosité. Bon, maintenant fallait juste croiser les doigts pour qu'il ne me force pas à sortir du Beaudelaire asgardien...
avatar

Me, Myself & I
Ses Succès:
Pouvoirs:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Discussion entre un poète et le dieu de la Poésie (feat Asulf) Mar 18 Juil - 23:02

Discussion entre un poète et le dieu

de la poésie


with Kate Callaghan





Harry "Asulf" O'Sullivan | Kate Callaghan              








-----------------------------------------------





Bonheur. Quel mot pourrait mieux décrire ma vie actuelle ? Je n'en sais rien, je ne me suis pas réellement posé la question en fait et je m'en moque. Par contre, je me demande régulièrement ce qui peut amener un dépressif de longue date à atteindre un tel niveau d'harmonie, surtout dans mon cas si… spécial. Depuis que j'ai appris à sourire de nouveau et à embrasser la vie, je suis devenu bien plus étroitement lié à Eithne, elle semble s'épanouir autant que moi, surtout depuis cette miraculeuse annonce. Nous agissons plus que jamais à l'unisson.

C'est empreint d'une joie désormais quotidienne que je saute de mon lit étudiant et que je fonce aux douches muni de ma serviette. Ceci fait, petit déjeuner puis un cours passionnant sur le pharaon Akhenaton et notamment le bouleversement théologique et artistique qu’il apporte à son pays. Je suis de nouveau affamé aussi je me rend à la cantine du Pensionnat pour assouvir les désirs de mon estomac. L'appétit est mon plus grand adversaire dans cette quête pour la sérénité : avoir faim me rend bougon.

C'est un plateau plein à craquer que je fini par m'asseoir dans un coin pour l'entamer dans une absolue tranquillité. Relative en réalité.

Hé Asulf, tu pense qu'elle fait quoi actuellement ?


Qu'en sais-je ?


Tu devrais savoir ce qu'elle fait constamment. Un druide doit tout maîtriser.

En tant que grand druide du renouveau,
Je décrète que la caste ne doit jamais
Au grand jamais se mêler au méfait
De la surveillance abusive de ses agneaux.

Et pourquoi tu parle ainsi ? Tu es vieux jeu pour un mortel, tu devrais prendre exemple sur moi !

Dépité, je laisse échapper un soupire avant de continuer la discussion à voix basse et cela, sans m'en rendre compte.

- Il en va de ma nature celtique
Que de m'exprimer avec une certaine rythmique.

Tu es étrange depuis le festin du pharaon, tu t'exprime de façon aléatoire et poétique. Ta blessure a dû te rendre fou.

- On se demande bien à qui la faute
Si je me comporte comme un bon hôte.

Insinuerais tu que ma responsabilité est engagée ? C'est une honte !

Passablement agacé, je me sers de l'eau et la boit cul sec, regrettant l'absence de bière au menu du réfectoire scolaire.

- Mais quelle est donc cette malédiction
Qui me brime et m’enferme dans la folie ?
Je fais appel à toi Ô Odin, que ta magie
Me libère de ce qui me replonge en dépression.

Je soupire longuement puis tourne la tête : j'ai senti la présence de quelqu'un ! Et en effet, à quelques pas de la table se tient une jeune fille aux cheveux de feu qui m'est inconnue et qui me regarde. Mais pourquoi se comporte-t-elle ainsi ?!

Soit agréable avec elle, c'est si rare que quelqu'un vient nous parler...

La jeune fille s'avance de nouveau et une fois à portée de main de la table, demande :

- Excuse-moi, ça te dérange si je m'assois à ta table ?

Circonspect, je lui fait un léger signe de tête qui pourrait s'apparenter à un accord, bien que n'importe qui décèlerait une note de frustration dans mon regard.

Elle s'assit donc face à moi avec un léger sourire que j'imagine être forcé, puis ouvre la bouche pour se présenter avant de faire marche arrière en voyant que j'allais en faire de même. Mais je me tais. Je ne veux pas montrer à une inconnue mon étrange folie grandissante.

Elle me regarde sans rien dire, tentant probablement de comprendre comment je fonctionne, en vain. Il n'y a qu’Elle qui en est capable. Bien plus que ma grand mère et mon amie Aislinn, et ce malgré que cette dernière soit la seule à connaître mon lourd secret, mon fardeau.

Je dois lancer les hostilités si je souhaite contrôler les retombées et montrer celui que je suis à l'origine, lui mentir sur ma personnalité. Ce devoir qui m'incombe me rend nerveux, aussi je tortille dans tous les sens mon bracelet nordique.

- Asulf.


HRP:
 


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

~~~ ___ ___ ___ ~~~


Eithne n'est autre que la Reine,
 Tous dieux celtes l'honorent.
 Ils reconnaissent leur souveraine
 Belle et douce comme l'aurore.


Fiche du barbu
La plus belle femme d'Irlande s'exprime en #669933, tandis que le fromager préfère le #990000 pour sa part.

avatar

Me, Myself & I
Ses Succès:
Pouvoirs:
Celtics
Celtics
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1260
Localisation : Au Valhalla
Revenir en haut Aller en bas
Discussion entre un poète et le dieu de la Poésie (feat Asulf)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Petite discussion entre... amis ? [Kenpachi/Tenzouille]
» Discussion entre hommes [PV][TERMINÉ]
» Discussion entre esprits (PV Mimi + Libre)
» La république dominicaine a un projet. Haiti n'a pas de penseurs.
» Discussion entre professeurs [PV' Hatlatis]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Immortalia :: RPG :: ◄ Rez-de-chaussée :: ► Le Self-
Sauter vers: