AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 


Alene for bursdag min
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: RPG :: ◄ Le Parc :: ► L'Herbe
MessageSujet: Alene for bursdag min Dim 25 Juin - 0:32
Alene for bursdag min
Gyula ouvrit péniblement les yeux, il avait mal dormi, comme souvent. Il se leva lentement et ouvrit son volet, n’essayant même plus d’être discret malgré l’heure. Il s’assit lourdement sur son lit et regarda son portable. 5h30. Il y avait du progrès. Un peu. Il remarqua les quelques messages qu’on lui avait envoyé un peu surpris d’en recevoir « autant ». Il se demanda même pendant une seconde s’il s’était passé quelque chose de grave, mais il se souvint de la raison.
Le premier reçu venait de son meilleur ami, Kristoffer.

Spoiler:
 

Il ricana, décidément, ce type ne faisait vraiment aucun effort quand il s’agissait d’écrire en anglais ! Il passa au message suivant qui venait de son frère. Un des premiers, forcément !

Spoiler:
 

Il sourit et trouva que son petit frère s’est encore amélioré en anglais ce qu’il lui envia pendant un instant.  Le troisième message était de sa grande sœur :

Spoiler:
 

Il lâcha un soupir. Quels potes ? Il laissa son portable sur la table de chevet et s’allongea en croix sur son lit. Encore un anniversaire seul… Il s’en fichait un peu dans un sens, ça restait un jour comme un autre, mais il ne pouvait s’empêcher d’y songer. Il aimait vraiment passer une journée « spéciale » avec sa famille et ses amis, une journée où tous faisaient n’importe quoi et riaient de bon cœur. C’était ça qui lui manquait vraiment.

- Tes proches t’aiment vraiment beaucoup. C’est touchant à voir ~
- T’as vu ? ‘sont géniaux !

Il ricana puis il posa son avant-bras sur son front, les yeux rivés sur le plafond. A force de réfléchir, il commençait à vraiment se sentir seul, il n’avait pas vraiment eu d’amis depuis son arrivée en Irlande, mais là la solitude commençait à vraiment peser.

- Solitude, solitude… Je suis là, moi ! Et puis, tu as rencontré des gens ici !

L’humain garda le silence un instant et poussa un long soupir. C’est vrai qu’il avait un dieu dans sa tête, appeler ça « solitude » était donc faux. Il n’était pas tout à fait seul. Mais sa relation avec le dieu était étrange. Il n’était pas son confident, ni même un ami, après tout la relation entre un dieu et un humain ne pouvait pas être de la sorte, ou en tout cas c’était ce qu’il pensait. Pourtant ils étaient intimes car le dieu connaissait toutes les pensées et tous les sentiments de l’humain.

- Peut-être, mais on s’entend quand même bien !
- Mouais…

Leurs débuts avaient été particulièrement compliqués, entre les prises de tête, les courbatures, les caprices de chacun. En à peine quelques mois, les choses s’étaient améliorées, ce n’était pas encore parfait et il leur arrivait toujours de se prendre la tête, mais ça allait. Ils se toléraient mieux.  Mais dans l’concret, j’suis seul…

- Tu as quand même rencontré du monde !
- Laisse-moi rire !
- Ah, j’avais presque oublié ton manque de mémoire ! Tu m’étonneras toujours avec ça… Surtout au vu des rencontres que tu as pu faire… Dois-je te rappeler les plus marquantes ? La demoiselle de Skadi ?
- Me parle pas d’elle…
- Pourquoi ? Ne l’aimes-tu pas ?
- C’pas ça… Elle est sympa mais voilà…
- Hm… Et… Cet autre type-là ?
- Quel autre type ?
- L’autre blond-là.
- L’aut’ blond ?... Ashton ?
- Oui, lui. Que penses-tu de lui ?
- … J’dirais… Que j’l’apprécie… un peu… P't-êtr'.
- Et Tess ?
- Pourquoi tu d’mandes ça ? T’sais très bien c’que j’pense et r’ssens !
- C’était pour te montrer que tu n’es pas seul et que tu as rencontré des personnes que tu apprécies. Tiens, et si tu contactais Lawrence, le petit roux grec ! Tu as son numéro, tu pourrais lui proposer de sortir ? Ou bien de venir ou aller chez lui, tiens !

L’étudiant lâcha un soupir. Comme s’il avait envie de voir ce type ! Pourtant ce n’était pas comme s’il le détestait, bien que ça a été le cas pendant quelques temps. Il n’avait juste pas envie de repenser à la soirée de la St-Valentin, ni se prendre la tête et encore moins mettre en danger des plantes.
Il se tourna et positionna son oreiller bien sous sa tête en essayant de se souvenir du début de cette « nouvelle vie ». En commençant par son arrivée au pensionnat et la possession. Il se souvenait en grosso modo de tout ce qu’il s’était passé, à l’exception de son entrée dans la salle 3.4 et de ce qu’il s’était passé dedans. Il en avait déjà discuté avec Freyr et ils s’étaient arrêtés à la conclusion que le choc avait été trop brutal ce qui avait affecté ses souvenirs sur l’événement. Son dieu avait d’ailleurs nié savoir ce qu’il se passait dans cette salle et comment les dieux entraient dans tel ou tel corps. Gyula avait pourtant insisté, il voulait savoir, il voulait avoir des réponses, mais ça semblait vain, sa divinité refusait de coopérer ou insistait sur le fait qu’il ne savait pas grand-chose ou que c’était assez flou pour lui. L’étudiant réfléchit un instant et une question qu’il avait oublié de poser lui vint à l’esprit :

- Pourquoi tu m’donnes plus d’migraines ?

Le dieu de la fertilité lâcha une petite exclamation d’étonnement avant de ricaner de qualifier son hôte de « garçon naïf » ce qui agaça ce dernier.

- Je ne suis en rien responsable de tes maux de tête. Ou en tout cas pas autant que ce que tu imagines.
- Hein ?
- Cela faisait peu de temps après ma sublime arrivée dans ton piètre corps qui n’a pas supporté ma puissance. C’est pour ça que tu n’étais pas bien pendant une semaine entière. Ensuite, j’ai… Disons que j’ai joué sur cette faiblesse, la possession en elle-même créait une pression et une tension dans ton corps ce qui déclenchait tes maux de tête, au début en tout cas. Je suis sûr que maintenant que tu t’en rends compte, tu me sentais dans tout ton corps plus qu’habituellement. Quand ta douleur s’accentuait, c’était parce que tu t’énervais ce qui amplifiait la tension dans ton corps. C’est aussi simple que ça ~

Le Norvégien écarquilla les yeux, ne s’attendant absolument pas à une telle révélation. Il lâcha un grognement et donna un coup dans son matelas.

- Tu t’fous d’moi ?! Espèce d’ordure ! Tu t’es bien joué d’moi !
- Oh ? Serait-ce le retour du Gyula qui me divertit tant ?
- Tss.. T’pas un dieu pour rien…
- Tu me flattes, tiens ~

Le jeune adulte lâcha un grondement d’agacement. Après quelques minutes de calme (si on peut appeler ça « calme » quand un dieu ne cesse de parler pour essayer d’avoir des compliments), Gyula se leva finalement, déterminé à vouloir faire quelque chose de cette journée. Il prit donc son sac et sortit de sa chambre pour rejoindre la salle d’eau où il prit une bonne douche brûlante. Elle dura un peu plus longtemps qu’habituellement, il voulait vraiment prendre son temps aujourd’hui pour en profiter un maximum. Après tout, n’était-ce pas sa journée ? Il prit également son temps pour se sécher et se préparer, il avait décidé de mettre ses plus beaux piercings et de dégager un peu ses cheveux de son visage.
Après avoir soigneusement noué sa cravate verte, il retourna dans sa chambre pour poser son sac, enfiler ses chaussures et prendre son sac de cours et son portable. Celui-ci se mit à vibrer à plusieurs reprises, il lit donc les messages de ses proches en longeant les couloirs du bâtiment des cours, se mettant complètement dans sa bulle. Alors qu’il s’installait dans la classe, il éteignit son portable et fit semblant d’écouter attentivement ce qu’il se passait. Il réfléchit à ce qu’il pouvait bien faire en cette journée particulière. Il finissait comme presque tous les jours, c’est-à-dire pas assez tôt pour pouvoir vraiment profiter de quoique ce soit. Une petite promenade en soirée était donc la bienvenue. Où irait-il ? Il songea aux sublimes collines de Knocksouth mais il était trop fatigué pour refaire le trajet. Le parc semblait être une bonne option. Il n’y aurait pas grand monde et certaines plantes auraient probablement des fleurs, que demander de plus ?
Il s’exécuta donc une fois tous ses cours finis. Il marchait lentement, admirant le soleil se coucher quand son portable sonna. C’était sa mère. Il se sentit subitement mélancolique mais surtout heureux et apaisé. Entendre la voix de sa mère lui sembla brusquement être le remède de tous ses maux. Ce devait être ce que ressentaient la quasi-totalité des enfants. Elle sut quels mots employés, quelles intonations et ce tout le fit se sentir particulièrement bien. Elle lui expliqua que son père était parti dans le camp de reconstitution pour les deux semaines à venir mais qu’il pensait à lui, tout comme les autres membres du groupe, et que comme cadeau, il souhaitait lui offrir un collier viking avec le motif de son choix. Le cœur empli de joie, Gyula remercia sa mère et lui assura qu’il contacterait son père pour lui décrire ce qu’il voulait sur son pendentif.

Après avoir discuté de futilités et du quotidien, il raccrocha et rangea son portable dans sa poche. Il s’était entre-temps installé sur la pelouse et admirait le ciel qui s’assombrissait rapidement. Il inspira profondément l’air frais qui l’entourait et profita du silence et du calme qui ne dura pas. En effet, Yngvi-Freyr ne tenait plus, il se devait de faire un commentaire sur la mère de son hôte qu’il appréciait pour sa douceur et sa bonté envers son fils. Ce dernier lui fit remarquer qu’il savait déjà tout ce que lui disait son dieu.
Il fit une pause dans sa conversation, réfléchissant encore à leur conversation du matin.

- … On a toujours pas trouver ta sœur.
- C’est vrai.
- P’t-êt’ qu’elle est pas là ?
- Peut-être bien.
- …
- Tu comptes abandonner ?
- Hm ? Nan…
- Même maintenant que tu sais que je ne peux rien contre toi ?
- … J’suis curieux d’voir à quoi r’ssemble son hôte.
- Vraiment ?
- Ouais… Et… Comme t’l’as dit… On a quand même rencontré pas mal d’gens… z’étaient tous différents d’moi mais aussi d’leurs dieux… En général… Enfin… De c’que j’sais d’eux. Alors… Ouais… J’suis curieux.

Il ressentit d’un coup la joie immense de son dieu ainsi que son excitation et ne put se retenir de sourire. Il réfléchit un instant, les yeux clos, puis il murmura :

- Vu qu’tu peux pas m’faire d’mal…. J’gagne rien à not' accord.
- En effet. As-tu une idée de ce que tu veux en échange ?
- … Ouais… Tu t’souviens de not' conversation avec l'roux ?... Lawrence, j'crois.
- … Oui.
- J’aim'rais en savoir plus sur la possession et tout l'bordel autour.
- Et en quoi puis-je aider ?
- J'sais qu'tu m'dis pas tout. Enfin… non… J’le sais pas, mais j’m’en doute. Alors… J’aim'rais qu'tu me mentes pas et qu'tu m’en parles… Au moins un peu plus…
- Maintenant ?
- Non… ça peut attendre, mais je veux que tu me répondes quand je te le demande, au moins pour me guider et m’éclaircir sur ce qu’il se passe…

Le dieu se tut comme s’il réfléchissait à la proposition ce qui intrigua l’humain. Pourquoi est-ce que ça le dérangerait de parler de ça ? Pourquoi est-ce que Freyr pouvait lire dans ses pensées mais pas inversement ? Pourquoi tout ça ? Il allait plonger dans ses questionnements quand la voix du dieu nordique l’en empêcha.

- Très bien. Je te guiderai et t’éclaircierai sur les événements, je jure sur mon statut de dieu que je tiendrai parole. »

Gyula eut un frisson. Le ton d’Yngvi-Freyr était solennel, jamais l’humain n’avait songé pouvoir entendre cette voix si unique parler de façon aussi imposante tout en étant douce. Il sourit et se contenta d’un vague hochement de tête en remerciement avant de réitérer sa promesse de retrouver sa bien-aimée.
Le reste de la soirée fut plutôt calme. Le Norvégien retourna assez tôt dans sa chambre qu’il commençait à tolérer, tout en prévoyant ce qu’il ferait le lendemain, mais cette fois-ci en consultant son dieu.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

#8A0886  
avatar

Me, Myself & I
Ses Succès:
Pouvoirs:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 563
Localisation : Loin de la foule
Revenir en haut Aller en bas
Alene for bursdag min
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Immortalia :: RPG :: ◄ Le Parc :: ► L'Herbe-
Sauter vers: