AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 


Un petit plongeon ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Annexes :: ◄ Le Parc :: ► Le bassin à carpes
MessageSujet: Un petit plongeon ? Lun 26 Juin - 16:41
Un petit plongeon ?648 mots

Une fois n’est pas coutume, il ne fait pas très beau aujourd’hui. Tu aurais bien aimé rester dans ta chambre au calme, malheureusement une certaine personne n’est pas de cette avis. Apollon te fais encore la misère pour que tu sortes fasse quelque chose une fois les cours terminés. Mais tu es trop timide et n’ose pas proposer à un camarade de classe de sortir. Foutu timidité, elle te perdra un jour.

~ Tu vas encore passer le reste de ta journée tout seul à peindre ? Tu sais que je suis le dieu des arts et que j’aime bien ça, mais bon, tu exagère un peu là !

Tu soupires, mais tu ne peux pas lui donner tort. Tu n’ose pas aller vers les gens, et de peur que certains de tes camarades aient des mauvaises idées envers toi, tu es assez renfermé. Pourtant une fois qu’on creuse un peu tu es très sociable. Foutu traumatisme. Tu te sens un peu minable de ne pas être comme Apollon. Il est tellement sûr de lui, il a vraiment la classe. Puis tu te rends compte qu’il peut entendre ce que tu penses. Tu rougis comme un gamin pris en faute. Mais bizarrement il n’as pas parole méchante, ou drôle, il reste sérieux.

~ Fais ce que tu veux aujourd’hui, et demain, on essaie de proposer à ce mec du club d’art de sortir. Tu verras ce sera sympathique.

Tu ne t’attends pas à autant de gentillesse de sa part. D’habitude il est plutôt dans l’humour. Mais tu es content. Ça te prouve que tu peux vraiment compter sur lui. Tu décides donc d’aller chercher tes pinceaux, un crayon, une petites toile vierge, un chevalet, et c’est les bras bien chargés que tu te diriges vers un endroit où tu seras tranquille. Tu vagabondes d’abord quelques temps avant de te rendre compte qu’il y a un petit bassin avec des poissons dedans. Tu te rapproches et reconnais des carpes. Tu trouves le spectacle très joli. Leur nage ressemble à une danse. Tu lances un petit caillou dans l’eau, les carpes s’éloignent vite, puis petit à petit reviennent le temps que tu installes ton matériel.

Tu commences tes premières esquisses avec ton crayon HB, gomme, redessine, tu continues jusqu’à ce que cela te conviennes. Cela te prends bien quinze minutes jusqu’à ce que tu arrives bien à représenter les carpes. Tu regardes, et attends l’éventuelle commentaire d’Apollon.

~ Pas mal du tout, tu t’es bien améliorer sur la profondeur.

Bon dieu, mais que se passe-t-il aujourd’hui ? Il va pleuvoir des pégases ! Tu lui fais la réflexion et il rigole d’un air blasé. Toi, tu es satisfait, pas seulement lui peut charrier l’autre finalement. Au moment de tremper ton pinceau dans l’eau pour commencer à mettre de la couleur, tu te rends compte que tu as pris un gobelet, mais pas d’eau. Tu regarde autour de toi, il n’y a personne pour l’instant. Tu vas au bassin, et récupère de l’eau dans ton gobelet. Mais en te penchant pour la prendre, ton pinceau, qu tu tenais dans ta bouche tombe. « Plouf » Plus de pinceau.

« Merde !»

C’est au tour du dieu de se moquer de toi, et il en profite bien. Ce pinceau c’est de la marque en plus, tu ne comptes pas le laisser tomber comme ça. Tu laisses tout en plan et va chercher quelqu’un. Tu rencontres le jardinier, tu l’avais déjà aperçu, mais ne lui as jamais parlé avant. C’était l’occasion. Tu inspire un grand coup et va lui demander de l’aide.

« Excusez moi, j’aurais besoin d’aide, j’ai fais tomber un pinceau dans le bassin des carpes, vous auriez pas un moyen pour le récupérer ? »

C’est un peu stupide comme question, il n’y a pas trente-six-mille façon de le repêcher. Mais peut être a-t-il une épuisette. Sinon il faudra plonger.

Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un petit plongeon ? Mer 28 Juin - 23:30

un petit plongeon ?

mike & ashton

Ashton jeta un regard au ciel nuageux, brouillé de mille nuances de gris. Ce n’était vraiment pas un beau jour. Et pourtant, il se devait de rester sous cette chape de nuages, qui par chance, ne semblaient pas gorgés d’eau. Ils avaient juste cette couleur obscure qui assombrissait tout, jusqu’aux cheveux blonds du jardinier qui semblaient presque ternes sous les rayons faibles du Soleil. Quelle merde. Enfin, il conservait toujours sa beauté presque divine – Artémis voulut lui cracher dessus, mais pas d’corps, pas d’crachat – en tout temps. Il esquissa un sourire amusé à sa propre réflexion et se mit finalement au travail. Pas l’temps d’batifoler.

Il était donc en plein entretien d’une rangée de buissons quand un étudiant en détresse vint à sa rencontre. Il le toisa du regard – la rencontre de deux blonds, toujours un peu dramatique – et ce qu’il vit le rassura immédiatement. Le gamin était plus petit que lui, d’un peu seulement, mais plus petit. Immense soulagement. Artémis se foutu de sa gueule. Légèrement vexé, il continua son examen, se rendit compte, satisfait, qu’il avait des yeux noisette plutôt foncés et devina derrière les vêtements du jeune homme une certaine musculature – ça se voyait, voyons ! Il retint un soupir. Le gamin ne le surpassait pas, globalement. Cependant, il devait bien avouer qu’il avait un certain charme… Ok, il était carrément beau, ça ne servait à rien de le nier.

Le blondinet ne semblait pas forcément être des plus assurés, alors qu’il prenait une grande inspiration.

Excusez moi, j’aurais besoin d’aide, j’ai fais tomber un pinceau dans le bassin des carpes, vous auriez pas un moyen pour le récupérer ?


Ashton arqua un sourcil. Empoté. Mais poli. Ça rattrapait un peu la gaffe.

Sérieusement ? Un peintre maladroit, c’est ce qu’il m’faut pour pimenter ma journée.


Il soupira, histoire d’essayer de faire culpabiliser le bonhomme de l’avoir dérangé, puis ne put retenir un rire amusé. Tout de même, la situation était comique. De jardinier, il devenait repêcheur de pinceau. Si c’était pas la belle vie ? ’Est-ce du sarcasme ?’ Il ricana intérieurement et donna une réponse positive. Elle apprenait carrément vite, en fait, cette satanée déesse.

Faisant signe à l’autre de le suivre, il se dirigea vers le bassin en question, fouillant dans ses poches. Mais non, rien qui ne pût l’aider à récupérer le pinceau que le con avait fait tomber.

Comment t’as fait pour l’faire tomber, en fait ? Tu peins pas au-dessus de l’eau, si ?  


Ashton avait un sourire sur les lèvres. C’était divertissant. Pas extrêmement, mais… c’était mieux que rien. Il ne disait jamais non à une interaction entre un pauvre étudiant et lui-même.
Il garda ses mains dans ses poches et continua de cheminer jusqu’au bassin à carpes, qui entra dans son champ de vision en même temps que le matériel d’artiste étalé sur l’herbe. Il s’arrêta à quelques pas du bord, réfléchissant à un moyen de ne pas se tremper la totalité du bras.

T’as pas essayé d’te mouiller un peu avant de m’appeler ? Tu sais pas te débrouiller tout seul, à ce que je vois. Toujours les autres pour faire le boulot à ta place, hein… Ah, les jeunes de nos jours. Tous incapables.  


Il avait secoué la tête, une expression désabusée sur le visage, puis vrilla son regard sur le visage de l’étudiant, cherchant à étudier ses réactions pour mieux ajuster ses prochaines répliques. Tout cela n’était que pure logistique et psychologie humaine. Ashton n’était pas forcément très avancé dans le domaine, mais il s’amusait avec les gens depuis si longtemps que c’était devenu comme une seconde nature chez lui. Bon, bien entendu, il était terriblement franc de base, mais il avait appris que mâcher ses mots ne lui servirait pas s’il voulait vivre sa vie librement – aussi librement qu’on pût l’être avec une déesse dans sa tête – alors il continuait à rester honnête et direct à l’extrême, tout en cassant du sucre sur le dos des autres. Délicieusement jouissif.

DEV NERD GIRL


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

#6699ff // #9966ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Membre du personnel
Membre du personnel
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 271
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un petit plongeon ? Jeu 29 Juin - 18:14
Un petit plongeon ?524 mots

Tu es vraiment embêté pour ton pinceau. Apollon, lui rigole bien. C’est sûr, quand on est un dieu, on se fiche de la valeur des choses. Mais toi non. Tu aurais pu plonger certes, mais tu n’as pas envie de te mouiller, et puis pourquoi le faire si il y a une autre solution. Tu es persuadé que ce jardinier doit avoir une épuisette ou quelque chose du genre. C’est bien lui qui s’occupe de ce bassin non ? Tu lui demande donc de l’aide, un peu gêné par la situation.

« Sérieusement ? Un peintre maladroit, c’est ce qu’il m’faut pour pimenter ma journée. »

Il soupire. Tu te sens encore plus gêné. Mais bon, ce n’est qu’un jardinier après tout, ses plantes ne vont pas s’envoler dans trente secondes, il avait donc bien le temps de s’occuper de toi. Tu le suis jusqu’au bassin. En chemin il te pose deux questions. La première c’est comment tu as fais pour le faire tomber dans l’eau, l’autre c’est de savoir si tu peins au dessus de l’eau. Tu le voyais, il se foutait clairement de toi. Tu es peut être timide, mais il ne faut pas te prendre pour un idiot non plus. S’il te cherchait il allait te trouver.

~ Oh ça devient intéressant tout ceci ! Vas y, réplique mon petit !

Tu souris. Tu as son soutient, dans un sens ça te rassure un peu. Heureusement qu’il n’y a personne d’autre aux alentours, sinon tu n’oserais jamais lui répondre. Mais là… C’est ta chance. Tu vas lui répondre. Tu es à deux doigts, tu ouvres la bouche.

« Je... »

« T’as pas essayer d’te mouiller un peu avant de m’appeler ? Tu sais pas te débrouiller tout seul à ce que je vois. Toujours les autres pour faire le boulot à ta place, hein… Ah, les jeunes de nos jours. Tous incapables. »

Apollon explose de rire. Tu ne sais pas si c’est à cause du fait que tu te sois fais couper la parole ou bien à cause de la réflexion du jardinier. Son rire est contagieux et tu souris malgré toi. Cette fois ci tu savais très bien quoi lui répondre, et tu ne le laisserais pas te couper une seconde fois. Tu es timide mais il ne faut vraiment pas abuser. Et lui, il pète clairement plus haut que son cul.

~ C’est quoi cette expression ?

~ Ça veut dire qu’il se prends pour ce qu’il n’est pas.

~ Il pète plus haut que son cul hein.. C’est pas mal.

« Pourquoi je me mouillerais ? Vous êtes là non ? Il faut bien que vous serviez à quelque chose ! »


Tu lui fais ton plus beau sourire. On te cherche, on te trouve. Il va découvrir une partie de toi que tu ne montre pas souvent à cause de ta trop grande timidité. Vous arrivez devant le bassin. Tu as bien envie de le pousser dedans pour qu’il te récupère ton pinceau, mais bon, tu risquerais de t’attirer des ennuis pour un idiot.

« Alors comment vous allez faire monsieur le jardinier ? »

Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un petit plongeon ? Ven 30 Juin - 14:46

un petit plongeon ?

mike & ashton

Le blond crut entrevoir une lueur de défi et d’agacement, également, dans les yeux bruns du gamin. Il ne semblait pourtant pas très confiant. Allait-il répliquer ? Il-
BLAM.
Dans son esprit, un fracas se fit entendre et il retint une grimace. Artémis tu fais chier ! Elle ne répondit pas, et il aurait pu croire qu’elle boudait s’il n’était pas si habitué à elle. Malheureusement pour lui, il la connaissait quand même bien, désormais, et ce n’était pas son genre d’arrêter de parler dans une si bonne situation.
Il fronça les sourcils et alla creuser du côté de la déesse, qui ne s’était pas fermée complètement. Elle l’envoya bouler, puis le laissa regarder. Il vit l’incompréhension, l’hésitation – qui le surprit, Artémis n’hésitait que très rarement – et la petite étincelle d’espoir qui, sans qu’il ne le voulût, le toucha de sa chaleur.
Quoi, ton frère ? Dans c’bonhomme-là ?
’J’en ai bien l’impression. Il dégage cette même aura, et lorsque tu l’as regardé dans les yeux, j’ai eu le même sentiment d’irritation que je ressens toujours quand je parlais à mon frère.’
Bien joué, j’le sens aussi maintenant à cause de toi.
Sur le coup, Ashton ne savait pas comment réagir, et surtout, il ne se fiait pas complètement à l’instinct de la déesse. Et puis, n’avait-elle pas perdu ses pouvoirs ? Ça serait étrange si elle pouvait détecter d’autres dieux, et pourtant, la petite voix dans sa tête – pas Artémis, l’autre – lui mettait sous le nez le fait que les deux fussent jumeaux, un lien étroit qui pouvait, peut-être, engendrer une sensibilité accrue dans ces cas-là. En tout cas, Ashton, bien que partiellement convaincu, décida de ne rien dévoiler pour l’instant.

Il reporta son attention sur l’étudiant qui avait pris la parole.

… faut bien que vous serviez à quelque chose !


Mince, il n’avait pas eu le début. Bon, tant pis, il avait au moins perçu le sentiment général qui se dégageait de la réplique. Le garçon n’était pas un pauvre empoté qui ne savait pas quoi répondre.

Ashton eut un grand sourire et éclata de rire, son amour-propre tout de même touché. Il détestait qu’on lui rappelât le métier qu’il faisait et qui symbolisait son échec dans les études supérieures. Il sentit sa déesse se retenir de faire une remarque désobligeante. Bon, au moins, elle ne le faisait pas chier, pour le moment. Il la remercia brièvement et jeta un coup d’œil au grand sourire de l’autre à ses côtés. Avait-il plusieurs personnalités ? Ou était-ce Apollon qui prenait possession de son corps, par moment ? Ah ouais merde, j’avais dit que c’était pas encore sûr qu’Apollon soit sa divinité. Mais ça pourrait être une bonne explication. Artémis approuva, sûrement habituée au caractère de son jumeau.

Alors comment vous allez faire monsieur le jardinier ?


Il garda le silence quelques instants, faisant mine de réfléchir – très bon jeu d’acteur –, ses yeux ambrés posés sur l’étudiant. Ce p’tit con semblait vouloir se foutre de lui. ’C’est toi qui as commencé.’ Il lui grommela une insulte. Stupide déesse.
Ashton s’accroupit au bord du bassin, cherchant du regard le pinceau. Ah, trouvé ! Les carpes ne s’en souciaient pas. Il reposait au fond, pivotant parfois avec le courant et les mouvements des poissons. Le bassin en lui-même était plutôt propre, puisque le jardinier l’entretenait de façon régulière, diligent dans son travail. Eh oui ! Ce n’était pas un métier très reluisant, mais autant bien le faire.
Le blond se releva, et retira les mains de ses poches, son regard se perdant au loin, dans le ciel gris et la cime des arbres. Putain ce qu’il aimait la nature, quand même. Il eut un sourire, jetant un coup d’œil au garçon à ses côtés, attendant sans doute une réponse et une action.

Malheureusement, j’ai pas mes outils pour l’entretien du bassin aujourd’hui, t’as bien choisi ton jour. Tu m’embêtes beaucoup sur c’coup-là.  


Il aimait bien exagérer. Ça ne le faisait pas si chier que ça, au fond. Il n’hésitait jamais à aider les gens, et là, il râlait juste pour emmerder l’autre.

T’as d’la chance, quand même, c’est juste des carpes. Si ç’avait été des piranhas, j’t’aurais foutu tête la première dans l’bassin. Non, après réflexion, j’aurais perdu mon job. Mauvaise idée.


Il ricana, se disant que se faire virer aurait eu du bon – de l’argent et une certaine liberté – mais… mais ça aurait sans doute déçu ses parents. Et surtout, il aurait eu mal pour lui-même, et ne se serait pas pardonné. Pour une fois qu’il avait trouvé un boulot stable, fallait pas le perdre pour si peu. C’est pour ça que le jardinier ne se servait pas de ses outils de travail pour massacrer les étudiants d’Immortalia. Aussi parce que tuer, c’était mal.

Il soupira. Allez, au travail. Il se mit à genoux, pour ensuite s’allonger sur le ventre, de tout son long, de telle sorte que le haut de son buste fût dans le vide. Le bassin n’était pas profond, c’était un soulagement. Il récupéra facilement le pinceau et se remit lestement sur ses pieds, son bras dégoulinant d’une eau sans doute déjà salie d’excréments. Pas d’chance. Mais ça ne le dérangeait pas tant que ça. Il avait choisi – en quelque sorte – ce métier, la saleté de ce genre ne le gênait pas. Ça aurait problématique, dans le cas contraire.

Ashton fit quelques pas pour s’éloigner du bord, jouant d’une main avec le pinceau, le faisant adroitement glisser entre ses doigts, son regard amusé se distinguant de son attitude nonchalante.

J’ai l’droit à quelque chose en retour, monsieur le peintre maladroit ?


Un sourire en coin étira ses lèvres, le pinceau toujours hors de portée de l’autre.

DEV NERD GIRL


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

#6699ff // #9966ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Membre du personnel
Membre du personnel
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 271
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un petit plongeon ? Ven 30 Juin - 15:46
Un petit plongeon ?617 mots

Tu es plutôt fier de toi, tu arrives à le remettre à sa place et sans l’aide d’Apollon. Enfin… On va dire qu’il te donne un peu de courage quand même. Il semble satisfait que tu le reconnaisse à sa juste valeur (selon ses propres mots). Il s’aime quand même beaucoup ce dieu. Le jardinier explosa de rire, te tirant de tes réflexions au sujet d’Apollon. Il n’a pas l’air d’avoir mal pris ta remarque. A moins qu’il rigole pour cacher le fait qu’il est vexé. Tu préfères cette réponse, tu te dis donc que ce doit être pour ça.

~ Viens on l’enquiquine un peu plus.

Tu approuves cette idée, mais avant tout, il te faut ton pinceau. Parce que tu as peur de trop l’embêter et qu’il ne veuille plus te le ramasser après. Et tu n’as vraiment pas envie de plonger dans le bassin toi même. Tu lui demande comment il compte faire. Le jardinier réfléchit un instant avant de s’accroupir pour regarder où était tombé l’objet.

~ Pousse le.

Tu rigoles intérieurement. On dirait le petit diable sur ton épaule qui te souffle toute les mauvaises choses à faire et toi tu dois résister à la tentation. Tu secoue la tête négativement. Tu ne vas pas le pousser, le pauvre, quand même, le faire chier ok, mais le tremper non, c’est un peu trop là.

« Malheureusement, j’ai pas mes outils pour l’entretien du bassin aujourd’hui, t’as bien choisi ton jour. Tu m’embêtes beaucoup sur c’coup-là. »

Tu ne réponds pas, te contentant de sourire. Tu es sûr que c’est avec des gens comme toi qu’il s’occupe, sinon il doit bien se faire chier avec ses plantes. C’est pas très bavard ces trucs là. Il t’annonce ensuite, avec toute la gentillesse du monde, que si ça avait été des piranhas, il t’aurait bien jeté dans le bassin. Il se ravise et dit qu’il perdrait son job. Tu ne sais pas vraiment s’il rigole ou non. Alors tu ne réagis pas vraiment. Tu ne sais pas quoi dire.

~ Je viens d’avoir une idée, récite lui un poème assassin, ça fait toujours son effet.

~ Sérieusement ? C’est ridicule.

Il semble vexé. Tu culpabilises et lui demande tout de même de te dire son poème. Il te le récite donc pour que tu le retiennes, pendant que le jardinier s’est allongé au dessus du bassin. Il plonge sa main dans l’eau et récupère le pinceau. Il se relève et se rapproche de toi en jouant avec le pinceau. Il est beaucoup plus adroit que toi ça c’est certain. Apollon termine son poème. Beaucoup trop long, tu n’as pas tout retenu. Et puis tu es toujours sceptique sur cette idée de poème assassin. C’est très gênant tout de même. Les dieux viennent vraiment d'un autre temps. Tu es persuadé qu’il se moquera. D’ailleurs il se fout clairement de toi lorsqu’il te demande s’il peut avoir quelque chose en retour. Tu ne sais pas quoi répondre et commence à paniquer un peu.

~Dis lui ça : Tu n’auras rien d’autre que le sentiment d’avoir fait quelque chose de bien.
Et si cela ne te suffit pas, dommage car tu n’auras rien.


Tu répètes mots après mots ce qu’il te dit. C’est seulement à la fin que tu te rends compte que ça rime. Foutu dieu de la poésie. Mais bon, au moins il t’a sauvé la mise parce que toi tu n’aurais pas su quoi dire. Tu te sens ridicule.

« Enfin, tout ça pour dire que tout ce que t’auras c’est mes remerciements, donc merci. »

Tu te réinstalles devant ta toile. Le laissant en plan, pensant qu’il va juste retourner à ses petites affaires.

Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un petit plongeon ? Sam 1 Juil - 15:37

un petit plongeon ?

mike & ashton

L’étudiant semblait avoir perdu toute sa superbe. Ashton eut un sourire satisfait. Il aimait cette expression un peu perdue, cette lueur légèrement paniquée tremblotant dans les yeux de ses interlocuteurs, disant « qu’est-ce que je pourrais répondre ? ». Ça lui conférait un lumineux sentiment de supériorité, une satisfaction qui le rassasiait sans jamais le satisfaire. Excellent.

Ne quittant pas le gamin des yeux, il continuait de jouer avec le pinceau, dispersant des gouttes d’eau autour de lui. Il vit alors le blondinet perdre pied, dans le sens où il semblait être ailleurs, complètement ailleurs, mais seulement pour quelques secondes. Un très court laps de temps qu’Ashton aurait pu manquer, mais sa soif de réactions l’avait, pour une fois, avantagé. Il allait embêter le garçon quand celui-ci répliqua, paraissant de nouveau assuré. Que se passait-il ? Etait-ce sa deuxième personnalité, ou bien Apollon – ou un autre dieu, bien sûr – qui lui insufflait de la confiance ?

Tu n’auras rien d’autre que le sentiment d’avoir fait quelque chose de bien. Et si cela ne te suffit pas, dommage car tu n’auras rien.


Ashton le regarda avec de grands yeux, puis éclata de rire – une fois de plus – à cette réplique ridicule, et pourtant très bien pensée. Son rire s’envola vers le ciel tandis qu’il se tenait le ventre, le pinceau toujours enfermé dans sa main droite. Ce petit était hilarant. Il entendit Artémis ricaner.
’Ça, ça porte bien la signature de mon frère. Ou bien je me trompe, mais en tout cas, il s’agit d’une divinité liée à la poésie.’
J’vois ça ! Le p’tit parle en rimes, c’est formidable !
Et il repartit de plus belle, riant sans pouvoir s’en empêcher, sans vouloir s’arrêter. Le reste des paroles du garçon, il ne les entendit pas, trop occuper à se foutre de sa gueule.
Finalement, il réussit à se calmer et essuya les larmes qui perlaient de ses yeux. Un bon divertissement, voilà c’que cet étudiant était ! Magnifique. Il eut un sourire ironique et l’applaudit narquoisement, le regardant se réinstaller derrière sa toile.

Bravo, bravo ! J’aurais pas pu faire mieux. Si tu deviens connu, plus tard, pour un recueil de poésie, j’pourrai dire que j’te connaissais déjà avant, que j’ai récupéré ton pinceau parce que monsieur l’artiste pense que le métier de jardinier et si médiocre que ça et que j’sers à repêcher c’que les étudiants laissent tomber.


Il n’avait pas prévu de finir de cette façon, mais, après réflexion, c’était vraiment pas mal, ce qu’il disait-là. Histoire de se plaindre un peu entre deux tirades moqueuses.

Par contre, j’dirai aussi que je m’en foutais de faire quelque chose de bien, alors j’lui ai pas rendu le pinceau dont il avait tant besoin.


Le sourire sur ses lèvres était bien railleur. Oh, il savait pertinemment bien qu’il faisait chier les gens à qui il parlait. Ça ne l’empêchait pas de continuer. En fait, même, ça l’encourageait.
’Si je ne te détestais pas, je t’aimerais beaucoup.’
Et tes valeurs morales, alors ?
’Valeurs morales ? Elles importent peu quand il s’agit d’un homme.’
Il ne put qu’admirer sa conduite complètement sexiste, tout en reportant son attention sur le jeune peintre. Ashton s’éloigna de celui-ci, par précaution, tout en continuant de jouer avec son pinceau. Fallait juste l’énerver. Le faire sortir de sa pseudo réserve. Et peut-être, peut-être s’assurer que c’était bien Apollon qui squattait son corps.

DEV NERD GIRL


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

#6699ff // #9966ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Membre du personnel
Membre du personnel
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 271
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un petit plongeon ? Jeu 13 Juil - 17:52
Un petit plongeon ?519 mots

L’autre éclate de rire, ce qui renforce ton sentiment de honte. Apollon est vraiment à côté de la plaque par moment. Ça craint. Plus tu l’entends rire, plus tu es rouge de honte. Il faut te reprendre, sinon le jardinier va reprendre le dessus… Enfin si ce n’est pas déjà le cas. Tu retournes derrière ta toile pour essayer de te cacher un minimum et puis pour tenter de montrer ton détachement par rapport à ses moqueries et ses applaudissements.

Il a clairement du capter que tu étais possédé par un dieu, et sûrement qu’il a compris que c’est Apollon, mais ça n’a pas l’air de le surprendre. Peut être que lui aussi partage son corps avec un dieu. Mais dans ce cas lequel ? Tu poses la question à Apollon, mais il ne semble pas vraiment concerné par la situation. Il a plutôt l’air dégoûté que son poème n’ai pas eu l’effet escompté.

~ Eh oui, on est plus à ton époque, va falloir s’y faire mon vieux.

Quoiqu’il en soit l’autre ayant enfin arrêté de rire, il te réponds enfin.

« Bravo, bravo ! J’aurais pas pu faire mieux. Si tu deviens connu, plus tard, pour un recueil de poésie, j’pourrai dire que j’te connaissais déjà avant, que j’ai récupéré ton pinceau parce que monsieur l’artiste pense que le métier de jardinier et si médiocre que ça et que j’sers à repêcher c’que les étudiants laissent tomber. »

C’est à ton tour de sourire. Pauvre petit, il a été vexé que tu ne le reconnaisse pas à sa juste valeur. Dans le fond, tu respecte chaque métier, donc celui de jardinier aussi, mais tu ne respecte pas tout le monde non plus. Encore moins ceux qui n’ont aucun respect pour toi en retours.

« Par contre, j’dirai aussi que je m’en foutais de faire quelque chose de bien, alors j’lui ai pas rendu le pinceau dont il avait tant besoin. »

Il ne compte pas te rendre ton pinceau de sitôt. Il faut trouver quelque chose. Et vite. Tu réfléchis un peu.. Mais tu ne vois pas. Vraiment pour ce genre de choses tu es nul. Tu aurais bien besoin de l’aide de ton dieu, s’il n’était pas en train d’élaborer une autre tirade en rime pour répondre à la sienne. Tu laisses tomber ta toile pour le moment. On dirait bien que ce petit jeu va durer un certain temps.

« Et si par hasard je voulais bien vous donner quelque chose en échange, vous voudriez quoi ? »

Tu n’as pas très envie de lui rendre service ou quoi, mais bon, moins tu passes de temps en présence de gens comme lui, mieux tu te portes.

~ Donc tu vas te laisser faire comme ça ?


~ Mais non ! On verra bien ce qu’il demande déjà. Et puis j’ai peut être un plan.


~ J’espère bien.

Dieu qu’il est agaçant celui là. Jamais content. Un vrai gamin qui cherche toujours à être supérieur aux autres. Mais toi tu ne t’abaisseras pas à ça, tu vas régler cette histoire de façon mature et intelligente. Normalement.

Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un petit plongeon ? Sam 15 Juil - 14:08

un petit plongeon ?

mike & ashton

Le gamin ne cria pas au vol, grâce aux cieux. Il se contenta de réfléchir – en tout cas, il paraissait cogiter un peu, sûrement cherchant une solution au problème que lui posait Ashton. Après quelques secondes, il reprit la parole, sans doute assez méfiant. Il avait tout à fait raison de l’être.

Et si par hasard je voulais bien vous donner quelque chose en échange, vous voudriez quoi ?


Ashton fit un sourire en coin, ayant anticipé – à peu près – la question. Il lança le pinceau en l’air et le rattrapa habilement, toujours souriant.

C’est ton seul pinceau ? T’es un piètre artiste, si c’est l’cas. Ou peut-être… est-ce ton préféré ? J’sais que les gens comme toi ont des lubies de c’genre…


Il eut un rire moqueur, tout en réfléchissant réellement à ce qu’il pourrait faire de ce blondinet… Il le regardait, un peu songeur. Quelque chose de drôle… de divertissant… Le reste de son rire s’était transformé en un sourire malicieux.

Me donner quelque chose ?


Une pensée terriblement géniale et stupide passa à travers son esprit et il ricana, tandis qu’Artémis, révulsée, l’encourageait cependant. Il était d’une grossièreté !

Ashton, sans prévenir, avança à grands pas vers le garçon jusqu’à se retrouver en face de lui, ne laissant qu’un léger espace entre l’étudiant et lui. On pouvait à peine glisser un dico entre les deux. Le jardinier laissa dans son dos la main qui tenait, bien serré, le pinceau, et de son autre main, effleura la joue dans un geste faussement tendre. Se retenant de rire, il se pencha vers sa victime, la surplombant légèrement – d’où l’avantage d’être plus grand, même d’un peu – et un léger sourire étira ses lèvres.

M’offrirais-tu ta virginité ?


Sa main avait glissé jusqu’au menton de l’étudiant et l’attrapa, maintenant son visage en face du sien. Il fit tout son possible pour ne pas partir en fou rire et resta encore quelques secondes sérieux, approchant centimètre par centimètre son visage de celui de sa jolie proie. Il se jugea ensuite assez près pour reculer prestement, carrément hilare, abandonnant le rôle qu’il avait endossé pour quelques instants.
Il leva les deux bras en signe de pardon.

Désolé désolé ! C’était trop tentant.


Il eut un sourire d’excuse qui était encore bien trop empreint d’amusement, se remettant à une certaine distance de l’artiste.

Non, en vrai, même si j’aime le troc, j’sais pas quoi te demander. Peut-être si tu me dois une faveur… Faut que j’réfléchisse, quand même !


Et c’était vrai. Malgré toute la malice dont il pouvait faire preuve, il n’avait pas d’excellente idée, là maintenant.
’Demande-lui, pour son dieu…’
Ca vaut pas l’service que je lui ai rendu !
’Je t’ai trouvé une idée, fais avec.’
Il soupira et fit marcher ses méninges pour compléter la proposition de sa déesse. Il jeta un coup d’œil circulaire, histoire de trouver l’inspiration – comment faisaient les artistes ? – et eut une sorte d’illumination, un peu nase quand même, mais déjà mieux que le vide total de l’esprit.

J’ai trouvé ! Pourquoi pas me dire quel est la divinité qui t’possède, et en plus, m’offrir le tableau que t’es en train de réaliser ? Ça vaut bien un pinceau qui aurait pu être perdu à tout jamais au fond d’un pauvre bassin de carpes, non ?


Il fixa son regard sur lui, attendant sa réponse. Il avait intérêt à dire oui.

DEV NERD GIRL


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

#6699ff // #9966ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Membre du personnel
Membre du personnel
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 271
Revenir en haut Aller en bas
Un petit plongeon ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Juste piquer un petit plongeon... [ft. Blake Triton]
» Petit plongeon dans la cité du lac
» Ça te dit un petit plongeon ? [Lena&Chris]
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Petit besoin (d'un Courant) d'air

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Immortalia :: Annexes :: ◄ Le Parc :: ► Le bassin à carpes-
Sauter vers: