AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 


The missing
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Annexes :: ◄ Dortoirs des filles :: ► Chambres des filles :: Chambre 107
MessageSujet: The missing Ven 28 Juil - 0:26
L'eau coulait dans mes cheveux et se perdait dans les méandre de mes boucles, alourdissant ma crinière flamboyante. L'eau glissait sur moi et sur ma peau pâle, sur mes courbes amaigrit par ses dernières semaines. J'avais peu mangé et encore moins dormis. Les cernes sous mes yeux se creusaient de jour en jours. Certain diraient que je n'étais que l'ombre de moi-même et pour tout dire ils n'avaient pas vraiment tort. Plus cette date approchait et moins je me sentais présente. Je semblais vide, mes cheveux étaient la seule touche de couleur de mon visage, même mes yeux bleus avaient perdu leur éclat.

Nyx était très inquiète et Ellyn avait appris à ne plus me poser de question et à me laisser en paix. D'ailleurs cette nuit là, elle était sortie. Sûrement pour prendre l'air ou peut être en avait elle marre de moi tout simplement …

'' Ne pense pas ça … Elle t'aime autant que tu l'aimes ''

Je soupirai et sortis de la douche dégoulinante d'eau. Je m'enroulai dans une serviette et passai dans la chambre où les effluves de hyacinthe en fleur et de muguet embaumées l'air. Je me laissai tomber mollement sur le lit avant de saisir la grande chemise qui me servait de pyjama. Je l'enfilai distraitement avant de libérer mes cheveux mouillés de leur serviette et de me rallonger.

'' Tu ne devrais pas te morfondre comme ça … regarde toi ! Tu fais peur à voir.''

'' Je sais Nyx … Je sais …''

''Alors fait quelque chose ! Va voir ta sœur ou appelle quelqu'un ! Tu ne dois pas rester seule…''

Je me contentai de soupirer en saisissant mon téléphone.

Qui appeler ?

Je faisais rouler mes contacte sous mon pouce les passant en revue. La plupart étaient d'anciens amis du collège dont aucun n'avaient pris contacte avec moi depuis longtemps. Alors, plutôt que de les laisser, je les supprimai tous, ainsi il ne me resta que quelques numéros. Mon père et ma sœur, eux, il était hors de question de les appeler, ils géraient l'événement à leur façon. Mykhaila n'était que le président du club, je n'avais pas de raison de faire appel à lui. Et ensuite, Lawrence. Mon doigt s'arrêta sur lui. Lui peut être qu'il pourrait m'aider ?

''Oui ! Appelle le ! Tu pourrais…''

'' Non ! … Je ne veux pas lui causer de problème encore … ''

Sentant la discutions stérile, Nyx abandonna très vite et alla bouder dans son coin tandis que je m'apprêtais à jeter mon mobile sur les draps. Mais un dernier contacte retient mon attention : Ethan M Shaw… Cela faisait un moment que je ne l'avais pas vu et son offre d'oreille attentive me revient en tête. Après tout, je ne perdais pas grand-chose … Au mieux il me changerait les idées…

Je pianotai quelques secondes sur l'écran tactile pour lui envoyer une invitation.

Salut !

Comme ça faisait longtemps, je me demandais si ça te dirais de passer pour papoter un peu …
Ma chambre c'est la 107.

Au plaisir de te voir.

Puis je déposai l'appareil et attendis. S'il y eut une réponse je ne l'entendis pas, cependant quand on vient toquer à la porte, je me levai et alla ouvrir.

Je tombai sur la haute silhouette de l'étudiant. Instantanément, et sans que je sache vraiment pourquoi , je fis un pas vers lui et posa ma tête contre son torse avant de laisser aller mes larmes. Des sanglot silencieux secouaient mes épaules tandis que mes cheveux encore mouillés cachaient mon visage.

Après tout j'avais peut-être besoin de réconfort plus qu'autre chose.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Erin: #669933
Nyx: #0000cc
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 264
Localisation : France
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The missing Dim 30 Juil - 18:27
J’t’ais étendu sur le tapis du club quand mon téléphone, placé aux côtés d’ma tête fit vibré légèrement le sol. J’levai les yeux lent’ment, hésitant à vérifier qui appelait. Fallait dire qu’dernièrement j’respirais pas la joie alors on évitait d’m’appeler en fait. Sauf que j’pouvais pas, n’pas répondre. Si c’était Aleks ou Masa ou n’importe qui qui avait b’soin m’fallait être dispo. J’m’en voudrais si jamais s’tait l’cas et qu’j’faisais rien pour aider si s’tait sérieux et Dieu sait qu’avec mon entourage, ça pourvait dev’nir sérieux très rapidement. J’étirai lentement l’bras, laissant tomber ma main lourdement sur l’appareil, l’ramenant aussi lentement vers moi.

À ma grand surprise, l’numéro d’Erin apparaissait. Ça f’sait longtemps qu’on s’tait parlé. Ça datais pratiquement du début d’l’année, autrement on s’adressait quelques gestes d’mains si on s’croisait dans les couloirs. Ça m’laissait croire qu’elle avait b’soin. Les trois p’tits points trompaient pas non plus. On m’adressait souvent s’genre d’message généralement accompagner d’une offre d’argent en échange d’services douteux, mais hey, ici on parlait d’Erin qui était pas au courant d’ma vie personnel. M’rappelant mon offre d’aide que j’lui avais fait, j’me voyais mal refuser bien qu’l’idée m’passa brièvement en tête. S’pas comme si j’étais en état pour. Après…s’tait p’t’être s’qu’il m’fallait. Ça m’occuperait l’esprit, j’me sentirais utile.

C’était décidé, j’irais la r’joindre, masqué d’mon habituel sourire charmeur qui f’sait tant plaisir à la gente fémine. Aussi, j’allais pas y aller dans un état aussi pouilleux, elle verrait tout d’suite que j’tais pas mieux. Ainsi j’me bottai l’cul pour aller prendre une douche rapide. Tout frais tout beau, bien que très ordinaire, après 30 minutes j’me dirigeai vers la chambre 107 sous les r’gards de quelques filles qui s’promenaient à l’étage. Arrivant à la porte, j’cognai à la porte. Il fallut peu d’temps pour qu’la rouquine vienne ouvrir, sans un mot, et appuyer sa tête contre mon torse, imbibant de larme et d’eau de sa chevelure ruisselante, mon T-Shirt violet déjà moulant. Ses sanglots vinrent me chercher, si vulnérable qu’elle paraissait.

« Eh bah! Quel accueil!»

J’la serrai fortement et longtemps dans mes bras, comme visiblement, elle avait b’soin d’un câlin et d’un sens, moi aussi. J’déposai ma main sur sa tête à travers sa chevelure épaisse et dégoulinante. Collé ainsi, j’réalisai tout d’même à quel point elle était plus p’tite qu’moi, pratiquement la taille d’Ina quoi. J’me gardai de plus d’commentaires pendant une minute ou deux, après quoi j’flanchai inévitablement.

« Quand mettre un pantalon en invitant un mec sexy à sa chambre d’vient une option, c’est qu’ça va pas, ou qu’la fille à des idées peu catholiques. J’penche pour la première option! Mais dit-moi si j’me trompe, j’vais réviser mes plans. »

L’humour, la meilleure défense pour pas fondre en larme avec elle sans raison valable. Reste que dans ma nature, dès que quelqu’un avait b’soin, s’tait devenu un réflexe d’bloquer toute fragilité chez moi. J’pouvais juste pas m’le permettre. Cette fois par contre, j’pouvais quand même pas cacher mes immenses cernes qui r’semblaient vachement aux siennes. En y songeant, j’aurais dû camoufler avec du maquillage, mais s’tais un peu tard maintenant. Visiblement, elle s’en faisait pas pour son apparence actuelle alors au Diable la mienne hein!

« Hey, t’as vu on a adopter l’même look de « fuck le sommeil» ? Après le style « cadavre » est un peu abusé. », ajoutais-je tout doucement en remarquant ses traits amaigris.

«J’te l’accorde par contre, ça va bien avec la déco d’chambre mode « salon mortuaire » fleurissant.»

En effet, l’odeur de fleurs embaumait la pièce -sans jeux d’mots- et m’avait rapid’ment fait observer la présence de nombreuses d’entre-elles. Fallait aussi dire que l’ambiance était presque aussi pourris. J’haussai les épaules à cette remarque, me décidant à nous faire bouger d’l’entrée. J’avançai à petits pas, l’entrainant avec moi sans la lâcher, le temps d’fermer la porte derrière moi, puis me penchai pour la soulever sans prévenir. On allait quand même pas rester d’bout comme ça et l’lit semblait plus confortable. J’allai donc la porter jusque dans l’lit. Pour faire bonne mesure, j’retirai ensuite mes chaussures en le balançant lâch’ment dans l’entrée avant j’me jeter sur le lit à ses côtés, la f’sant r’bondir plus que j’l’aurais voulu vu la différence d’taille. J’lui attrapai donc le poignet pour l’éviter d’foutre le camps. Légère et pas très en forme, elle avait l’air d’une poupée d’chiffon débourrée.

« Mircea, je pense qu’elle a besoin d’autre chose que tes idioties. Pauvre enfant!»

« T’en fais pas. J’suis sûr qu’elle sait qu’c’est d’l’humour. »


« Mal calculer la différence d’poid. M’enfin on s’en fou! Tu voulais m’parler d’trucs plus importants qu’mes conneries j’pense. Qu’est-ce qui s’passe? »


J’la rattrapai pour v’nir l’appuyer contre moi d’façon à pouvoir lui jouer dans les ch’veux, démêlant délicat’ment, ses mèches entremêlées par l’eau. J’portai tout d’même attention à sa gestuelle pour vérifier qu’j’en f’sait pas trop, mais vu l’accueil, j’pensais pas qu’elle protesterait bien fort. Attendant sa réponse, j’en profitai pour balayer la pièce du r’gard, non, son evil twin n’étais pas là. Bonne chose! J’avais pas tellement réfléchit à comment j’allais lui rendre la pareil après la St-Valentin où elle m’avait fait croire qu’elle était Erin.[/color]

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Ethan M. Shaw vous provoque en #660033
Aphrodite vous séduit en #9966ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
En ligne
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 456
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The missing Mar 1 Aoû - 4:12
Je pleurais comme une madeleine mouillant abondamment son t-shirt de larme et d'eau. J'entendis quelque fille glousser derrière nous tandis qu'Ethan prenait la parole pour la première fois d'un ton sarcastique.

« Eh bah! Quel accueil!»

il me prit dans ses bras et me serra contre lui caressant mes cheveux humides avec ses grandes mains. Puis il reprit sur le ton de la plaisanterie.

« Quand mettre un pantalon en invitant un mec sexy à sa chambre d'vient une option, c'est qu'ça va pas, ou qu'la fille à des idées peu catholiques. J'penche pour la première option! Mais dit-moi si j'me trompe, j'vais réviser mes plans. »

Il réussit à me tirer un sourire malgré mes larmes et quelques rougeurs. J'avais complètement oublié que je venais de sortir de la douche et que je ne portais que ma chemise et ma culotte rose.
Puis, comme un grand frère l'aurait fait, il m'observa un instant avant de me parler d'un ton moqueur.

« Hey, t'as vu on a adopter l'même look de « fuck le sommeil» ? Après le style « cadavre » est un peu abusé. »

Je remarquai aussi ses cernes assez visibles, mais je ne pus m'empêcher de détourner les yeux quand il me fit remarquer mes formes fondues.
Il était vrai que je m'étais un peu laissé aller.

''Un peu … Chérie, tu ne manges presque plus rien. Tu pourrais faire de l'ombre à Ellyn. Tu as perdu près de 3Kg en trois semaines…''

''Bon un peu beaucoup …''


«J'te l'accorde par contre, ça va bien avec la déco d'chambre mode « salon mortuaire » fleurissant.»

Il s'était retourné vers la chambre et regardait les fleurs. Je me remis à pleurer en entendant salon mortuaire et j'enfouis à nouveau mon visage contre son t-shirt. J'étais pas en état de m'indigner pour sa réflexion sur ma déco.
Il me poussa un peu et je suivais doucement le mouvement, me décalant vers l'intérieur de la chambre, lui permettant de refermer la porte. Quand se fut fait, il me prit dans les bras et me déposa sur mon lit avec de poser ses chaussures et de se jeter sur le lit me faisant rebondir comme une vulgaire poupée. Il m'attrapa le poignet pour pas que je m'envole et me rapprocha de lui.

« Mal calculer la différence d'poid. M'enfin on s'en fou! Tu voulais m'parler d'trucs plus importants qu'mes conneries j'pense. Qu'est-ce qui s'passe? »

Et voilà la question tant attendu …
je pris place dans ses bras tandis qu'il jouait avec les mèches de mes cheveux. Je lui devais au moins la vérité. Je l'avais fait venir en pleine nuit, je lui devais au moins ça. Nyx semblait apprécier ma résolution, mais je culpabilisais de l'avoir fait lever pour lui parler de mes problèmes.
Je remontai mes genoux contre mon torse et me mis à jouer les doigts de sa main droite comme il jouait avec mes boucles de sa main gauche.

« Je … Je suis désolée de t'avoir fait venir si tard … je … je … elle … elle me manque. Et je savais pas a qui en parler. »

A ses mots, les larmes s'étaient remises à couler abondamment sur mes joues encore humide.

« Ca fait 5 ans pile aujourd'hui. Et pourtant j'arrive pas à surmonter le manque… Mon père ne nous a plus jamais regardé pareil Ellyn et moi. Comme si on la lui rappelait trop. Il s'est enfermé et ma sœur s'est plongé dans ses livres et moi, j'ai rien trouvé. Je suis incapable de tourner la page. Je voudrais, mais j'y arrive pas. Je peux pas oublier ses cheveux terne et sa peau blanche. Il l'avait maquillé, mais on voyait toujours les traces des coupures du verre. Elle me manque. J'aimerais qu'elle soit encore là pour me caresser les cheveux et me chanter ses berceuses. Mais ça n'arrivera plus et je suis incapable de l'accepter. »

Ma voix s'était fait plus aiguë, plus tremblante et elle finit par se briser contre mes sanglot comme les vagues sur une falaise. Je sanglotais toujours en serrant sa main dans les miennes.

« Je suis pitoyable, je sais… Certaine on vécut pire je le sais très bien. Je devrais être contente d'avoir encore mon père et ma sœur, mais je peux pas m'enlever mes idées noires. Mon père ne s'occupait plus de nous après l'accident a tel point que c'est moi que la clinique appelait quand Ellyn avait des problèmes de santé et après il nous annonce qu'il nous envoie dans un pensionnat paumé. J'ai juste l'impression qui veut plus de nous. Mais en même temps c'est mon père il veut mon bien et m'envoyer ici n'était pas une si mauvaise idée ... »

Mes mots étaient très rapides et je dus m'arrêter pour respire. Mes larmes coulaient de plus en plus abondamment sur mes joue se transformant en véritable torrent. Je sentais au fond de moi que Nyx ne voulait qu'une chose, me serrer dans ses bras pour me réconforter et prendre soin de moi.
Je repris mon souffle et m'arrêta pour reprendre sur un autre sujet ne sachant pas quoi dire d'autre sur moi . Je levai mes yeux vers ceux violacé de mon confident.

« Toi non plus tu n'as pas l'air en forme. Si tu veux en parler, je me sentirai moins inutile ... »

Mes mots étaient durs envers moi-même, mais ils reflétaient ce que je pensais vraiment de moi. Je n'étais qu'une enfant perdue, désespérée et inutile.
Mes cheveux coulait le long de mon dos et de ma chemise blanche rendant le dos de cette dernière légèrement transparente.

Je posai un regard dehors, attendant une réponse, en sentant l'air frais de la nuit entrait par la fenêtre ouverte. Les étoiles étaient si visibles sur le ciel sombre, vide de tous nuages. Mes yeux reconnurent la grande et la petite ourse, le dragon courant autour de la petite ourse et de Polaris, l'étoile polaire. Le bouvier non loin appelait ses bêtes tandis Arcturus brillait de mille feux.
Je repensais alors au pouvoir en sommeil en moi. Lire l'avenir…

« A ton avis, connaître son avenir est une bonne chose ou pas ? Question sortie de nulle part bonsoir … Désolée le fils de mes pensées est un peu étrange, tu avais dû t'en rendre compte... »

Je soupirai un grand coup et releva mes yeux toujours humide vers ceux du jeune hommes. J'avais besoin d'entendre une voix rassurante et calme ou d'entendre tout simplement autre chose que mes propres pensées.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Erin: #669933
Nyx: #0000cc
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 264
Localisation : France
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The missing Jeu 3 Aoû - 1:03
Bon quelqu’un était mort! J’avais mis le doigt d’ssus en parlant d’salon mortuaire. J’l’avais constaté assez rapid’ment alors qu’ses pleurs s’était fait d’plus belle, moi qui était pourtant fier d’lui avoir d’jà soutiré un sourire. Malgré tout j’avais préféré ignorer pour l’moment, préférant nous installer confortablement d’abord. S’qui m’surprenait l’plus était son manque d’réaction, elle s’laissait m’ner. J’pouvais en faire s’que j’voulais. Elle avait vraiment l’air démolie la p’tite. Si j’me trompais et quelqu’un lui avait fait du tort j’pourrais t’jours aller lui défoncer la gueule. Ça lui r’montrait sur’ment l’moral.

Après un moment installer elle avait commencé à jouer avec les doigts d’ma main droite. J’savais pas si elle s’en rendait compte. En tout cas j’avais l’impression d’voir un enfant en larme. J’la laissai faire, si s’tait qu’ma main qu’elle avait b’soin j’la lui laissais bien pour un p’tit moment après tout normalement, les gens d’mandaient bien plus. Elle paraissait nerveuse en fait et j’compris qu’elle s’sentait mal à l’aise d’m’avoir réveillé en pleine nuit. En guise d’réponse je cessai un moment d’lui jouer dans les ch’veux pour attraper mon téléphone dans ma poche et r’garder l’heure.

« Ah ouais hein… À vrai dire j’me suis pas rendu compte d’l’heure alors j’m’en fiche un peu. Et bon ont choisi pas les heures quand on a b’soin pas vrai? T’inquiètes, s’pas un problème. »

J’déposai l’téléphone sur sa table d’chevet et m’réinstallai confortablement pour continuer mon p’tit jeu d’un peu plus tôt. J’me d’mandais combien d’temps ça prenait à sécher tout ça. S’t’épaisseur de chevelure était impressionnante. L’fait qu’elle soit frisotée aidait surement pas. J’rapportai mon attention sur Erin qui commençait à s’confier ou plutôt m’vomissait ses explications. J’attrapai la boîte de mouchoir pour la rapprocher d’elle au passage.

J’compris pas immédiat’ment s’qu’elle m’racontait, mais au fil d’la discussion à sens unique j’pouvais quand même faire des liens. Ça f’sait 5 ans, quelqu’un était mort, son père est un con, sa sœur était malade, un croc mort qui avait fait un boulot d’merde, -j’aurais fait mieux évidemment-, elle s’ennuie des berceuses…oh donc sa mère! Pas une sœur ou peu importe, sa mère, rien d’moins!

J’la senti serrer ma main et fit de même serrant davantage.

« Tu peux l’écraser s’tu veux. C’est fait fort. », l’encourageai-je à la blague pour lui faire réaliser son geste dans l’espoir d’la faire sourire un peu peut-être, ou ralentir pour prendre la peine d’respirer, mais elle semblait bien lancée, s’accusant elle-même d’être pitoyable. Elle avait pas tout à fait tort soyons franc, mais j’tais bien placé pour comprendre…D’un sens, mais elle avait failli perdre ma compassion avec sa mère. M’enfin plus ou moins, j’supposais qu’perdre une mère aimante s’t’ait différent.

Une fois terminé, la garce essayait d’me piquer la place d’confident en m’renvoyant ma première question. « J’ai pas l’air en forme » apparemment! No shit… Anyway, c’tait définitivement pas l’temps d’la déranger avec mes histoires alors moi, j’allais creuser ses ennuis à elle point. Quand j’partirais elle dormirait paisiblement ou sourirait. C’tait mon but.

« Sweetheart…tu pleures comme un veau et tu voudrais que j’te balance mes emmerdes? J’pense pas qu’ça va s’passer comme ça. Mais si ça peut t’rassurer j’vais bien. Juste fatigué et en manque d’inspiration. Je fais des nuits blanches à chercher des idées. Rien d’bien grave comme tu peux voir. En tout cas, te sens pas inutile, j’étais content d’avoir d’tes nouvelles ça m’change du local du club et ça f’sait longtemps. »

Sans mentir, j’avais p’t’être atténué la chose, mais en fait s’tait surtout pour rationaliser. Parce que ouais au fond j’allais pas si mal que ça. Nu? J’m’en sortais toujours. S’tait juste une mauvaise passe. Et s’tait vrai qu’j’avais été heureux d’avoir son message. Sur toutes mes conquêtes aucune s’tait interrogée sur mon état, même pas Aislinn. J’supposais qu’elle d’vais être occupée. Fallait dire qu’la plupart faisait qu’ce changer les idées avec moi alors dans mon état, s’tait pas gagné hein. Erin n’était pas au courant d’mon état, mais au moins elle avait pas fui en m’voyant non plus et j’sentais qu’j’étais actuellement utile. Au fond, j’comprenais Erin d’vouloir avoir s’sentiment d’utilité, mais parler d’mes ennuis ferait que reporter les siens alors que well…elle avait pas tort en disant qu’elle était pitoyable. Fallait faire en sorte qu’ça change. Comme Alistair en fait, j’allais lui botter l’cul moi!

« Si tu pouvais faire pareil avec toi ce serait merveilleux Mircea. »

J’soufflai par le nez et décidé d’ignorer le commentaire de ma déesse décourager d’être dans mon crâne. J’perçu l’regard d’la rouquine s’perdre par la fenêtre. J’pris un moment pour sentir la p’tite brise qui entrait par s’te dernière, f’sant voleter mes ch’veux, aujourd’hui laissé libre. J’sentais qu’son attention s’tait poussée au loin d’toute façon et j’la laissai faire en espérant qu’elle r’prenne un peu son calme à la place elle était probablement aller jouer dans des zones d’son cerveau qui aurait pas fallu.

« À ton avis, connaître son avenir est une bonne chose ou pas ? Question sortie de nulle part bonsoir … Désolée le fils de mes pensées est un peu étrange, tu avais dû t'en rendre compte...»

Elle s’tait retourner vers moi, attendant visiblement une réponse profonde.

« Cocotte, tu sais à qui tu parles? J'suis loin d'être un philosophe. S’pas l’genre d’questions qu’j’me pause ou que TU devrais t’poser. Trop compliquer pour rien à s’t’heure d’la nuit. C’est s’auto créer des inquiétudes pour rien. C’est pas possible d’toute façon alors pourquoi s’casser la tête? Tant qu’à le faire aussi bien qu’ce soit pour des trucs qu’tu peux actuellement changer. Ta question sonne vachement comme une tentative moche d’changer d’sujet. Mais bon, là on peut pas voir l’avenir alors pourquoi s’le d’mander?»

Puis j’figeai,la bouche ouverte. J’songeai à ma dernière phrase.

« On peu?... », l’interrogeai-je en fronçant les sourcils.

Parce qu’en effet, utilisant pas mes pouvoir j’avais tendance à oublier qu’on était pas dans une école normale. Sauf que là, la question était drôlement formulée. « C’est une bonne chose » et non pas « Ce serait une bonne chose ». Est-ce que Erin avait cette capacité? Ce s’rait fou!

« Elle a Nyx, Mircea. Je crois que c’est possible. Les étoiles révèlent parfois des choses intéressantes et si quelqu’un les connait bien c’est Nyx. Elles font partie d’elle en un sens. »


« Trop fuck up pour moi! Merci! Quand les étoiles me parlent, c’est qu’j’ai consommé du bon stock.»

J’entendis Aphrodite rire à mes bêtises. Elle aimait t’jours m’sortir des trucs où j’avais l’air complèt’ment dépassé et m’entendre blaguer par la suite. J’pense qu’ça lui donnait l’impression d’être plus brillante qu’moi. Alors qu’on s’entend s’tait pas non plus une référence.

« Hey! Ingrat! Tu devrais écouter mes conseils et mes explications plus souvent! »

J’rapportai mon attention sur la cocotte collée contre moi.

« SI, c’était possible. Bonne question. J’aime pas l’idée. Enfin, j’en sais rien. Ça voudrait dire qu’c’est d’jà tracé tu penses? Ou juste que c’est une possibilité? »

Ma gorge c’était serrée tout d’un coup. Aurais-je pu savoir pour Sin avant les évènements? J’aurais pu éviter? C’était exactement l’genre d’questions qu’j’évitais d’me poser d’habitude pour CETTE raison-là. J’pouvais rien faire à l’époque. J’aurais pu rien faire. D’puis l’temps que j’essayais qu’ça m’rentre dans l’crâne pour m’débarrasser d’cette foutu culpabilité. Mais si…si j’avais pu. J’secouai la tête comme pour me r’mettre les idées en place.

« J’suppose que si on pouvait prévenir des événements négatifs et les éviter ce serait…vraiment pratique. »

Malgré mon bon vouloir, mon ton avait descendu de quelques octaves, moins joyeux et moins supportant de toute évidence. Le réalisant, je tentai tout de même de me rattraper.

« Juste, faudrait pas virer fou avec ça! On est pas fait pour le savoir, y’a probablement une raison. Comme pour mes pouvoirs actuels, si j’le pouvais j’les utiliserais pas. C’est pas saint. Point final. »

« Vraiment? »

« Sauf peut-être pour des résultats d’examen. Ça ne peut pas faire de mal! Surtout à mon dossier scolaire. », ajoutais-je à la blague, espérant reprendre une conversation normale de mon côté sans questionnements débiles et inutiles. J’pouvais pas changer l’passée d’toute façon.

Si Erin posait la question par contre c’est qu’elle d’vait avoir une idée derrière la tête même si elle m’échappait.

« Pourquoi la question? J’suppose qu’t’as un truc en tête. Tu te d’mande s’qui va s’passer avec ton histoire prochain’ment où? J’essaie d’comprendre la réflexion. Parce que j’peux pas t’aider si j’comprends pas. J’ai saisi qu’ta mère te manque. Comment tu t’sens par rapport à ton père et ta sœur? T’en parle pas mal, mais tu parles d’avant. Tu te d’mandes comment ça iras dans l’futur en fait ou quelque chose comme ça?»

Voilà, elle aurait suffisamment à réfléchir avec ses histoires plutôt que d’se pencher sur les miennes!

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Ethan M. Shaw vous provoque en #660033
Aphrodite vous séduit en #9966ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
En ligne
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 456
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The missing Sam 5 Aoû - 0:11
Il m'avait rassuré et calmé avant de me poser à son tour des questions. Apparemment, la capacité qu'un élève puisse lire l'avenir ne lui était pas venu à l'idée et cela semblait le mettre relativement mal à l'aise. Il voulut savoir pourquoi cette question m'intéressait. Avait-il peur que je fasse n'importe quoi ou que, comme il l'avait évoqué, que je devienne folle ?

« Pourquoi la question? J'suppose qu't'as un truc en tête. Tu te d'mande s'qui va s'passer avec ton histoire prochain'ment où? J'essaie d'comprendre la réflexion. Parce que j'peux pas t'aider si j'comprends pas. J'ai saisi qu'ta mère te manque. Comment tu t'sens par rapport à ton père et ta sœur? T'en parle pas mal, mais tu parles d'avant. Tu te d'mandes comment ça iras dans l'futur en fait ou quelque chose comme ça?»

Oui, il semblait vraiment inquiet…

Je pris un mouchoir pour sécher mes larmes et me dégager le nez. J'arrêtai enfin de renifler comme une fillette, et ayant lâché sa main quelques instants plus tôt, je me mis à lui faire une petite tresse dans ses cheveux sombres.

« Oui, Nyx me permet de lire l'avenir proche, mais tout ce qu'on voit se passera quoi qu'on fasse. Tout est inscrit d'après elle. Seulement, je me disais que si je pouvais voir mon futur j'arrêterai de me focaliser sur mon passé. Et peut-être qu'enfin je pourrais passer à autre chose ... »

'' Ou peut être que tu verras une chose que tu ne souhaitais pas, que tu essayeras d'empêcher, mais tu ne feras que le provoquer et cela te rongera …''

Le ton de Nyx était sans réplique, c'était le ton autoritaire d'une mère surprenant son enfant en pleine bêtise.

Je ne répondis pas réfléchissant avant de répondre, à haut voix, à la fois pour ma déité et pour Ethan.

« Nyx refuse que je m'en serve. Elle dit que c'est trop dangereux … elle a sûrement raison. »

Mon regard se posa à nouveau sur les étoiles qui brillaient de milles feux derrière les quelques nuages qui couvraient le ciel et l'air frais annonçant l'orage.

« Mais, peut être pourrai-je essayer une fois ? »

Mes mains s'étaient stoppées dans leurs mouvements. Je posai ma tête contre son épaule avant de soupirer.

« Je sais pas … je suis perdu …Franchement, mettre des pouvoirs comme ça entre les mains de gamins ... quelle idée à la con ... »

Je repliai mes jambes sous moi pour mieux me blottir contre l'étudiant.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Erin: #669933
Nyx: #0000cc
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 264
Localisation : France
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The missing Sam 5 Aoû - 1:28
Apparemment Nyx disait que tout était déjà écrit. L’entendre m’donnait l’goût d’vômir.

« Ouais bah, ta Nyx a raison. Touche pas à ça. Écoutes. On est pas fait pour avoir ces pouvoirs-là. Tu l’as dit toi-même que c’est une idée de con de te le donner. La tentation peut être forte, mais d’toute façon ta raison pour voir l’futur est aussi conne. S’focaliser sur l’futur plutôt qu’le passé? Et puis quoi encore? Mais bon t’es jeune. J’ai fait des erreurs dans l’genre y’a pas si longtemps alors écoute, s’la sagesse qui parle. »


L’idée qu’c’est sages paroles devaient sortir d’ma bouche fit éclater d’rire ma déesse qui s’arrêta sec en voyant qu’moi j’la trouvais pas si drôle. J’tais sérieux pour une fois.

« Penser au passé va t’ret’nir dans la vie j’suis d’accord, mais pensée au futur va t’faire faire des conneries. Vie dans l’présent. C’est concret. Tu peux agir d’ssus à maint’nant. Améliore ta vie au jour le jour. Tu veux passer à autre chose? Fais-le, point final. S’pas si compliqué! Fixe-toi des p’tits objectifs à court terme okay, mais agit maint’nant et da, y’auras des trucs imprévus, da, parfois ce sera moche. Mais tu pourras pas te sentir mal de pas avoir réussi à changer les choses que t’as vue ou que tu voulais absolument. Fait d’ton mieux. On reste humain. T’auras fait avec s’que tu penses être juste avec les données qu’t’as. Tu échoues ce que tu voulais? Pas grave, oublie, apprends d’tes erreurs, assume-les et essaies d’faire mieux après. »


J’marquai une pause.

« J’dis pas que j’comprends pas ton idée. Juste que c’est con et trop compliqué pour rien. Ta Nyx a bien raison sur l’fait qu’ça pas l’air saint pour toi, mais j’ai bien envie d’lui dire que mon destin j’le fais moi-même et toi aussi tu peux. Si j’peux démolir ma vie, j’peux aussi la bâtir.»

On pouvait sentir du ressentiment provenant de mes dernières années. M’faire dire que j’pouvais rien changer, mais avoir l’impression que j’avais m’ner à la perte d’Sin. Comme si en fait, mon destin était d’détruire les gens que j’côtoyais jusqu’à présent, parce que s’tais mon impression soyons franc…nah, j’voulais penser qu’j’avais fait des trucs bien qui avaient m’ner a des trucs bien, j’voulais croire qu’tous les efforts que j’faisais servaient actuellement à quelque chose.

Erin s’blotissant contre moi fut s’qui m’sortit d’ma réflexion, mais j’conservai l’silence un moment, la serrant davantage contre mon torse et l'entourant de mon bras.

« Tu veux changer quoi au juste? Qu’est-ce que tu voudrais voir? Ou voudrais changer dis-moi? Sans utiliser tes pouvoirs ou j'sais pas comment ça marche. J'suis sur qu'tu l'sais au fond, mais qu'tes dons t'semble comme une solution miracle facile. »

J’sentais qu’Erin avait b’soin d’être guidé dans ses choix. Elle voyait tout comme un gros problème duquel elle avait pas d’sortie alors qu’au fond ça m’semblait pas si complexe. Probablement parce que s’tait pas mon problème, mais justement, j’avais la tête plus clair qu’la sienne concernant ses propres ennuis. J’avais d’jà ma p’tite idée sur comment régler tout ça en 10 minutes, mais pour ça il m’fallait des explications, savoir ce qu’elle attendait d’son av’nir. J'l'observai, attendant sa réponse d'un air curieux, un sourcil levé comme si j'la mettais au défi de m'sortir un truc qui m'frait changer sur l'sujet.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Ethan M. Shaw vous provoque en #660033
Aphrodite vous séduit en #9966ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
En ligne
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 456
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The missing Dim 20 Aoû - 14:42
Il était complètement d'accord avec Nyx, qui elle, semblait très satisfaite de ça. Il avait des mots justes et je commençai à douter. Je soupirai légèrement. J'avais l'impression de me noyer dans un verre d'eau. Et quand il commença à me poser ses questions, j'eus l'impression de me prendre une gifle.

''Tu n'en as pas la moindre idée pas vrai ?''

''Je …''

''Tu … rien du tout. Tu penses que c'est plus facile mais rien n'est facile, il faut se battre quoi qu'il arrive. Rien n'est acquis, tout se gagne.''


Je baissai la tête et tourna ma bague de Calddagh autour de mon annulaire droit. Le petit cœur en grenat tourné vers l'extérieur.

« Je sais pas … quelques choses … juste quelques choses qui me montrent que je ce que je fais sert un peu ... »

Je soupirai à nouveau et posa ma tête dans son cou restant ainsi quelques instants, ravalant mes larmes.

« Mais vous, avez sûrement raison tous les deux. C'est une très mauvaise idée. »

Puis m'étant un peu calmé, je me détachai de lui et me leva pour aller dans la salle de bain et revenir avec une brosse. Mes cheveux étaient un véritable sac nœud. Et j'en profitai pour passer un short rose. Maintenant que j'étais un peu moins éteinte, je me rendais compte que m'a tenu était assez … légère et que j'avais quand même un garçon dans ma chambre.
Je retournai sur sur le lit et entrepris de démêler tout ça. Je ne voulais plus parler de ma mère et de tout ça, alors mes yeux se baladaient dans la pièce pour chercher un autre sujet de conversation. Ils tombèrent sur le lit vide de ma sœur partie je-ne-sais-où pour la nuit et ça me rappela l'incident de la Saint Valentin. Au final, j'avais jamais eut le fin mot de l'histoire.

« Au fait, le jour de saint Valentin qu'est-ce qui c'est passé ? »

''Tu fuis la conversation encore."

"Et alors ...Je veux plus en parler. Tu veux m'y obliger?"


Nyx ne répondit rien, sachant que ce n'était pas la bonne idée. Je regardai les yeux d'Ethan avant qu'il ne repose des questions.

« Tu m'as remonté un peu le moral merci. »

Je lui souris en espérant qu'il comprendrait que sous ses mots gentils, je le suppliais de ne plus en parler.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Erin: #669933
Nyx: #0000cc
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 264
Localisation : France
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The missing Mer 23 Aoû - 4:28
Apparemment, elle se sentait inutile. Ce que j’comprenais, jusqu’à un certain point. Y’avais des trucs qu’on pouvait pas contrôler, mais pas tout. On pouvait toujours avoir un impact. Et j’la sentais baisser les bras, s’qui m’purgeait bien plus que la compassion que j’pouvais avoir pour elle. Elle vint déposer sa tête dans mon cou et j’déposai ma main, d’un geste bienveillant, dans sa chevelure humide, puis la laissai s’relever alors qu’elle allait chercher sa brosse à cheveux que j’lui pris des mains presque aussitôt qu’elle s’était rassise près d’moi, plantant son r’gard dans l’mien.

« Bien sûr qu’j’ai raison! Mais mon cul que j’t’ai r’monté l’moral! T’as juste abandonné. T’en f’ras quand même rien de s’que j’t’ai dit hein? Vu ton changement d’sujet. Pas vrai? Fine. Comme tu veux. L’jour où tu voudras parler sérieusement d’solutions valables au lieu d’pleurnicher, j’suis-là.»

D’un geste de doigts, j’lui signifiais d’se r’tourner dos à moi que j’puisse commencer à brosser. J’réalisai bien vite qu’j’avais rarement vu aussi épais sauf p’t’être ceux d’Masa, mais mieux valait pas y songer. D’son côté Erin passait à autre chose alors qu’le sujet m’semblait d’toute évidence pas épuisé. S’tais tout? Pas d’tentative d’parler d’solutions? Pas discussions? Pas d’questions? Non non! Elle espérait qu’une solution magique tombe du ciel ou du fond d’son crâne possédé apparemment.

Bien qu’mes paroles pour elle pouvaient paraîtres dure, l’ton d’voix en était rien. S’tait dit d’façon neutre et naturelle comme si j’établissais des faits seul’ment. J’s’rais là point. Reste que ça m’démangeait d’régler ses emmerdent pour elle, là et maint’nant.

« Je doute que tes méthodes soient saines pour elle. »

« S’t’encore un problème d’communication entre elle, son père et ça sœur, ça saute aux yeux bordel! »

« Peut-être pas aux siens. Et tu sais exactement ce que c’est. Laisse-là respirer, veux-tu.»


J’roulai des yeux en soupirant, m’affairant à brosser les ch’veux d’la rouquine avec une délicatesse surprenant pour s’qui m’trottait en tête.

« En attendant, on va démêler tes ch’veux au lieu d’ton cerveau. Laisse-moi faire, tu vas être, genre, vraiment cute! Tu m’fais penser à Pollock. S’mon chien barbet. Enfin, pas vraiment l'mien. Mais il était tout noueux quand j’l’ai trouvé. Damn…tellement de ch’veux…», terminais-je, impressionné, sur un ton dénotant la concentration dont j’faisais preuve pour effectuer mon travail sans lui faire mal.

Les sourcils froncés par l’attention que j’portais à ma tâche, j’lui répondais à sa dernière question qui avait visé et détourner la conversation : « Au fait, le jour de Saint-Valentin qu'est-ce qui c'est passé ? ».

« AH! Ah ah.», ris-je jaune, puis j’me laissai emporter dans ma réponse, me r’mettant à gesticuler comme à mon habitude, faisant aller la brosse à cheveux de tout bord tout côté, révolté par le souv’nir.

« Un tas d’trucs…mais j’suppose qu’tu parles d’ta jumelle maléfique? La bitch s’est fait passer pour toi tout l’long du d’son 5 minutes alloué. Elle te l’as dit ça? J’ai eu l’air d’quoi tu penses?! Et toi! T’aurais pu m’dire qu’vous étiez pareilles!»


Bon après s’tait vrai qu’moi et Erin on avait pas parlé souvent alors c’était p’t’être jamais v’nu sur l’sujet, mais j’l’avais encore sur l’cœur. J'en voulais pas vraiment à Erin d'avoir rien dit, mais d'toute évidence m'être fait avoir d'la sorte m'restais sur l'coeur. J'avais été sympa avec moi!

« J’compte bien lui r’mettre d’ailleurs. C’est d’bonne guerre par contre, elle a pas été méchante en soit, mais c’est chien d’faire ça en Speed Dating! Et damn, j’pensais jamais la voir rentrer autant d’p’tit gâteau en même temps dans sa bouche. Son copain s’ra content! J’ai connu une fille qui f’sait du porno et f’sait moins bien qu’ça! »

Riant d’abord d’façon un peu niaise face à ma propre r’marque, j’fermai subitement ma gueule un moment où Aph m’signifiait qu’s’tait p’t’être pas l’genre commentaire déplacé qu’elle voulait entendre sur sa sœur, d’autant plus qu’mes gestes étaient dev’nus vachement explicites.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Ethan M. Shaw vous provoque en #660033
Aphrodite vous séduit en #9966ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
En ligne
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 456
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The missing Dim 10 Sep - 22:33
Il ne semblait pas convaincu de mes paroles et cela m'énervait quelque peu. Je me retournai quand il me l'indiqua tout en me laissant faire. Il continuait à parler sans pouvoir me laisser en placer une. Il était particulièrement doux avec la crinière qui me servait de cheveux. Enfin, jusqu'à ce qu'il me compare à un chien… Je croisai les bras boudant un peu. Un mouton j'avais l'habitude, mais un chien …

Puis après mes cheveux, il se mit à parler d'Ellyn et de sa capacité à mettre des trucs dans sa bouche. Je lui jetai un regard à la fois gêné, étonné et légèrement dégoutté. Mon imagination un peu trop fertile me fit rapidement rougir avant que je secoue la tête en me raclant la gorge profitant qu'il arrête de rire pour reprendre la parole.

« Alors de un, oui j'ai abandonné. Et de deux, tu n'as pas servi à rien ! Tu m'as fait réaliser que mieux valait profiter de l'instant présent alors c'est ce que je vais faire ce soir. J'ai un joli garçon dans ma chambre qui raconte des conneries alors plutôt que de chouiner dans tes bras toute la soirée, je vais rire à tes idioties et tu devrais en faire de même. Tu n'as vraiment pas l'air bien tu as des cernes pires que les miennes. Et je suis l'hôte de la déesse de la nuit ! »

Elle soupira avant de sortir un paquet de chips et un autre de bonbon de l'un des tiroirs de sa table de nuit.

« Si tu veux pas en parler c'est ton droit comme c'est le mien de ne plus vouloir me confier, mais au moins rentabilisons ce temps en déconnant un peu. »

j'ouvris le paquet de chips et piochai dedans avant de me remettre dos à lui pour qu'il me brosse les cheveux.

« Donc pour en revenir à Ellyn. Elle s'est passée pour moi … si tu veux te venger je vais t'aider avec plaisir. Ensuite, c'est quoi cette histoire de muffin ? Oh et un dernier truc, elle avec un mec c'est encore plus improbable que moi et puis vu la déesse qu'elle a, le pauvre serait castré avant d'avoir mis quoi que ce soit dans sa bouche... »

Je me mis à rire en imaginant le pauvre qui tenterait la moindre approche vers ma sœur.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Erin: #669933
Nyx: #0000cc
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 264
Localisation : France
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The missing Dim 1 Oct - 20:50
J’eu droit à une réponse ferme d’la rouquine qui avoua abandonner, ce à quoi j’lui balançai un r’gard de déception profonde qui s’atténua alors qu’elle affirmait profiter plutôt du moment présent en présence d’un joli garçon. Un mince sourire en coin que j’tentais d’réprimer transparu quelques s’condes. S’qui fut beaucoup plus simple quand elle m’fit remarquer mon propre état d’fatigue. J’avais pas la gueule de quelqu’un qui allait bien clairement, mais j’me voyais mal confier mes propres emmerdes à Erin qui en avait d’Jà plein l’cul des siens.

J’hochai donc la tête alors qu’elle m’proposait d’parler ou d’rentabiliser l’temps, préfèrent éviter d’lui balancer une histoire de cœur terminé d’puis deux ans…ou celle actuelles qui ne devraient juste pas exister non plus. J’pigeai dans son sac de chips plutôt que d’m’ouvrir la trappe.

« T’inquiète, bullshit sentimentale qui a pas lieu d’être. Juste crevé des études, le club, la maison. Rien d’important. Ça se placera comme d'habitude. J'm'en sort t'jours très bien! J'suis débrouillard mine de rien. »

De toute façon Erin semblait décider à en savoir plus sur mon histoire avec sa sœur, ce que j’allais m’faire un plaisir d’raconter, mettant d’côté l’idée d’appeler « papa » pour le moment. Insistant qu’aucun homme ne pourrait approcher sa sœur. J’pouffa d’rire, résistant à l’envie de lui prouver le point inverse en l’prenant comme un défi. S’rait pas sympa d’toute façon, mais combien d’fillette d’seize ans j’avais vu affirmer similaire jusqu’à ce qu’elle tombe sur leur premier crush.

« C’est quoi, elle est aux filles ou juste pas d’intérêt? Et pour les gâteaux, bah on s’emmerdait à la St-Val et j’avais b’soin d’me changer les idées. On a fait un concours pour savoir qui rentrait l’plus de cupcake dans sa bouche. J’ai gagné, évidemment! Puis on a discuté et j’tais vu plus loin en m’levant. Pourtant j’t’avais bien nommée donc elle savait que j’la prenait pour toi. »

J’haussai les épaules et en poursuivant de brosser sa crinière de feu, me levant finalement pour aller chercher un séchoir à cheveux dans la salle de bain, sans demandé évidemment puis, le branchant près d’sa table d’chevet pour commencer à sécher tout ça et haussant le ton pour que l’on puisse poursuivre la conversation.

« Donc ouais, je cherche le moment pour lui remettre sur le nez. Après on s’connait pas tellement. J’sais pas s’qui l’énerve. J’ai une idée qui commence à se dessiner dans ma tête, mais j’sais pas encore. Dis-moi. Qu’est-ce qui la purge profondément? T’es sa sœur, tu dois savoir!»

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Ethan M. Shaw vous provoque en #660033
Aphrodite vous séduit en #9966ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
En ligne
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 456
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The missing
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
The missing
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» List below with people that are alive and also missing
» pourquoi DSK a t il ete enferme?
» Dépotoir a images
» It's as if my heart knows you're the missing piece • Oméline
» Deirdre of the Sorrows : These lines the last endeavour to find the missing lifeline

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Immortalia :: Annexes :: ◄ Dortoirs des filles :: ► Chambres des filles :: Chambre 107-
Sauter vers: