AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 


L'antiphrase par excellence...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Annexes :: ◄ Zone commune :: ► Salle Commune
MessageSujet: L'antiphrase par excellence... Mer 9 Aoû - 4:34


L’antiphrase par excellence
avec Lawrence Doogood


Cela faisait désormais un peu plus d'une semaine que Tyr et moi cohabitions dans ma tête. À force de répéter tout ses titres jusqu'à les connaître par cœur, j'avais enfin le droit de l'appeler par son nom. Tyr. Un sacré Dieu quand même. Quand il m'a raconté un peu son histoire, ça m'a marqué ! Surtout le passage avec Fenrir devant tout les autres dieux, qui n'ont pas bougé d'un pouce d'ailleurs. En tout cas, ça avait augmenté mon respect envers lui, et j'avais appris à déjà moins ronchonner envers ses réflexions, même si ça arrivais encore souvent, très souvent même.

Je rentrais dans le pavillon des étudiants M, ce grand bâtiment qui était désormais ma nouvelle maison. Le dortoir était semblable à celui des N. Les douches, l'étage des garçons, des filles, et la salle commune.. Tiens, la salle commune, et si j'allais y faire un tour ? Je n'ai toujours pas tenté une partie sur l'une des consoles ! Je me mettais donc en chemin vers ce lieu, et en arrivant dans l'embrasure de la porte, je remarquais que quelqu'un y était déjà. Les cheveux d'un roux tirant vers le rouge, et un gabarit à peu près semblable au mien, il était en train de ranger quelques trucs dans la salle commune. Et faut l'avouer, elle a jamais été aussi rangée depuis que je suis dans le bâtiment, même si ça fait pas très longtemps.

La vache, c'est vraiment le bordel ici !

What ?? Mais qu'est ce que...

Le bordel ? Mais tu viens de penser l'inverse. Ça brille en plus !

C'est sorti tout seul, j'comprends pas !

J'allais acheter une barre de chocolat au distributeur puis me dirigeais vers la télévision qui trônait devant des fauteuils. Je posais mes fesses sur l'un d'eux, me passant une main derrière le cou en passant à côté de l'autre mec. Il va me prendre pour un taré, c'est plus propre que ma chambre ici ! J'vais au moins m'excuser, ça l'fait pas sinon.

C'est le moins que tu puisses faire, Nolan Bates.

J'attrape une des manettes de la PS4 disponible sur la table basse et allume la télé ainsi que la console. J'vais lui proposer une partie tiens, pour détendre l'atmosphère, il a l'air sympa. Y'a quoi comme jeux... Oh ! Y'a Injustice ! C'est trop cool ! C'est un peu comme Tekken ou Streetfighter, mais c'est des combats de super-héros DC c'est cool comme jeu.

Désolé, ou pas en fait. T'as une tête de nerd toi. Approches pas de la console, tu veux ?

Je me facepalme, genre vraiment, c'est pas métaphorique. Oh my god.. mais sérieux, c'est quoi ce délire ? Pourquoi j'dis tout l'inverse de ce que j'veux dire? Ca s'trouve c'est Tyr qui m'joue un tour pour me punir de je ne sais pas quoi. Ouais, ça peut être que ça.

Ca n'est pas de mon ressort, même si j'avoue que c'est une bonne idée pour embêter les gens. Mais jamais je n'utiliserai ça contre toi et surtout, contre ce jeune homme qui n'a rien demandé.

Hm... Bizarre tout ça...

Lis-moi ! :
 



pour Meyu Chat (Merci Flynnou :3)


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Nolan parle en 009999 et Tyr en 003366


avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 332
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'antiphrase par excellence... Dim 26 Nov - 23:41

Antiphrase et psychologie

feat ~ Nolan


Depuis ma mésaventure avec les filles, la salle commune était devenue une obsession. La voir être bordélique me frustrait au plus haut point. Il s’agissait surtout des déchets et des restants de boisson gazeuse…tout ce qui n’était pas propre en soit. Depuis ce temps, j’avais donc cette tendance à passer pour y faire le ménage, sans doute à la satisfaction du nouveau concierge : Mr. D’Arcy. J’avais du mal à le voir autrement qu’un enseignant et les rumeurs voulaient que le directeur n’ait pas apprécié l’évènement en Égypte. Je comprenais, mais je me voyais mal faire des reproches à D’Arcy vu la situation. Qui aurait pu prévoir cela et être prêt à affronter une telle situation. M’enfin, ce n’était pas de mon ressort, mais je pouvais toujours garder ma chambre et la salle commune. Je n’avais rien dit à Amelia ou Erin, en gros, je voulais surtout éviter qu’elle pense que j’étais totalement fou, vu mes méthodes de travail. J’avais été bien plus sévère sur les méthodes qu’en présence. Elles avaient fait du bon boulot, mais …évidemment pour moi, ça avait paru insuffisant. Je venais donc de passer l’aspirateur au plafond et m’occupaient à présent des cadres de fenêtres à l’aide d’un coton-tige. Je me relevai un moment pour m’étirer un peu, puis observer la pièce avec un air satisfait. J’allais me remettre au boulot quand j’entendis quelqu’un passé une remarque sur mon travail.

La vache, c'est vraiment le bordel ici !


Je me redresser nerveusement, observant la pièce rapidement.

« Où ça ?! J’ai oublié quelque chose ?! »


« Je pense qu’il essaie simplement de t’intimider Lawrence. », répondit sèchement Hypnos qui ne semblait pas apprécier le commentaire de l’autre garçon qui se tenait à présent dans l’encadrement de la porte.

« Tu as fait un boulot parfait, ne paniques pas. Surement un autre imbécile. Il a l’air plus jeune aussi. Ne te laisse pas intimider.»
L’air incrédule, j’observai le jeune homme prendre place dans l’un des fauteuils, il avait passé sa main dans son cou et j’espérai qu’il était mal aisé par ses propres propos, mais au final il n’avait qu’attrapé une manette de l’une des consoles.

Désolé, ou pas en fait. T'as une tête de nerd toi. Approches pas de la console, tu veux ?  

Je restai bouche-bée un instant, puis articulai maladroitement.

« Je…n’en…n’avais pas l’intention. »


Comment pouvait-on insulté quelqu’un de façon aussi gratuite. J’avais été intimidé souvent à l’école pour des raisons diverses, mais là, je ne voyais absolument pas. C’était quoi son problème? Mon accoutrement? Ma chevelure? Je le connaissais d’ailleurs? J’avais du mal à saisir la pensée du garçon. Son expression faciale ne concordait pas avec ses paroles. Il venait même d’appliquer sa main contre son visage l’air découragé. Bien que piqué par son attitude, je tentai de garder contrôle de mes propres émotions. Peut-être avait-il des problèmes? Peut-être voulait-il rester seul et donc me faire sortir de la pièce. Il aurait pu simplement demander.

« Mais arrête de t’en faire pour lui. Il ne fait même pas attention à toi. »

« Euh…il y a un problème? Est-ce que ça va? Je…Je demande parce que j’ai vraiment du mal à voir pourquoi tu me traites de la sorte. Je ne crois pas l’avoir mérité. Si tu veux que je quitte, je peux le faire. Il n’y a qu’à demander. »

J’avais conservé un minimum de diplomatie, mais j’avais été clair bien que mes hésitations n’en donnassent peut-être pas l’impression. Je sentais Hypnos soupirer devant mon air un peu faiblard et inquiet, mais si je me fâchais ou perdait contrôle de mes émotions, comment allais-je un jour pouvoir conseiller les gens. Je pris donc cette situation comme une bonne occasion de jouer les psy.





(c)LOKIA

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►


Lawrence vous assaille de questions en 000066
Hypnos vous fait rêver en 00cc99
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
En ligne
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1799
Localisation : Montréal, Canada
Revenir en haut Aller en bas
L'antiphrase par excellence...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Immortalia :: Annexes :: ◄ Zone commune :: ► Salle Commune-
Sauter vers: