AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 


Rire c'est bon pour la santé (Feat Ashly)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Pensionnat :: ◄ Rez-de-chaussée :: ► L'infirmerie
MessageSujet: Rire c'est bon pour la santé (Feat Ashly) Jeu 10 Aoû - 21:15
Je te présente le président de la confédération suisse xD



Un jour comme les autres… Nolan enchainait entre ses recherches sur les plantes médicinales et les multiples consultations qu’il avait avec les élèves.
C’était fou de voir à quel point les jeunes de nos jours étaient inventif quand il s’agissait de trouver un moyen de ne pas aller en cours.
Rien qu’en une demi-journée il avait vu quelques spécimens. En effet, un garçon était venu, l’air faussement paniqué, d’avoir des urines bleues. Il s’avéra après quelques minutes de question de la part du médecin que le jeune homme avait ingurgité du bleu de méthylène, puissant colorant mais inoffensif. Nolan l’avait renvoyé fissa en cours, lui omettant de lui dire qu’il aurait dû réfléchir avant de mettre un t-shirt blanc… sa transpiration était elle aussi bleue.
Plus tard dans la matinée une fille s’était plainte d’avoir de violents maux de tête. Etant une élève de classe M Nolan ne prit pas de gants et usa de ses pouvoirs de guérisons pour soigner sa patiente. Ne voyant aucune réaction de sa part lors de l’usage des dit pouvoirs il conclut qu’elle simulait simplement… Il lui vint tout de même à l’esprit que simuler devait tout de même être un trait de caractère féminin.

Entre les divers énergumènes qui étaient passés par sa salle d’auscultation il avait tout de même fait une trouvaille intéressante. Il avait découvert qu’en utilisant un extrait des fruits du Hippomane mancinella, ou plus communément appelé mancenillier, il pourrait avoir un puissant poison. Il pensait qu’en diluant et formulant ce poison il pourrait en faire un psychotrope qui pourrait lui permettre d’en apprendre plus sur la possession. Si le patient était sous l’influence du médicament il pourrait peut-être entrevoir de nouvelles pistes.  
Le seul problème était que le mancenillier était un arbre extrêmement toxique, il était dit que c’était l’arbre le plus dangereux du monde et ce n’était pas pour rien. Toutes les parties de l’arbre étaient très toxiques, que ce soit le fruit, les feuilles ou l’écorce. Cela pouvait bruler la peau, créer des dermatites pouvant être purulente… un arbre très dangereux. Certaines personnes avaient subi de grave blessure après s’être abriter de la pluie sous l’arbre. La pluie s’était charge en toxine et avait bruler la peau des victimes. Ce n’était définitivement pas pour rien que les colons l’avaient déjà surnommé à l’époque l’arbre de la mort.
Un autre problème, minime, était qu’il poussait dans les caraïbe… autant dire pas du tout sur le sol irlandais qui n’avait pas vraiment le même climat.

Alors qu’il dégustait son thé ceylon en repensant à cette trouvaille une petite fenêtre s’ouvrit sur l’écran de son ordinateur. C’était l’annonce que son prochain rendez-vous était dans quinze minutes. Il double cliqua sur la fenêtre afin de se renseigné sur quel type de consultation il s’agissait.
Survolant le message il se rendit compte que c’était un rendez-vous avec une nouvelle élève. Elle venait de se faire posséder et c’était son contrôle de routine. Pour s’assurer que tout allait bien.
A voir comment se déroulerai la consultation mais il pourrait peut-être faire en sorte de tester l’une de ses hypothèses avec l’étudiante.

Le temps de finir son thé et se fut l’heure de la consultation de Miss Nylstroom. Il ne fallait plus qu’espéré que ce soit un minimum intéressant.

« Vous pouvez faire entrez la prochaine personne »

Il avait avisé l’infirmier en appuyant un petit bouton activant un hautparleur dans la salle d’attente. Ah la technologie.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Nolan : 00cc00
Diancecht : ff9900
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Membre du personnel
Membre du personnel
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 56
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rire c'est bon pour la santé (Feat Ashly) Ven 11 Aoû - 16:57
Rire c'est bon pour la santé[Nice la vidéo XDDDD]

« Dis-moi, sais-tu pourquoi on te convoque à l’infirmerie ? »
« J’sais pas, pour vérifier que je ne chie pas de vin par le cul peut-être ? »
« Hahahahahaha ! Ce serait bien ennuyeux, en effet ! »

Ah. Je prends note, monsieur Dionysos ne sait pas ce qu’est le sarcasme. Tu me diras, dans un sens, il n’a pas tort, ça serait foutrement pénible de chier du vin… J’suppose ? Enfin bref. Me voilà en route, direction l’infirmerie, pour ce qui semblerait être un « contrôle de routine ». D’après la nana qui m’avait passé l’info, c’était un passage plus ou moins important et obligatoire vu ce qui m’étais arrivé. Tu m’étonnes, être en colocation avec un dieu ça n’arrive pas tous les jours. D’ailleurs, il doit être dans le coup, le médecin, pour faire passer ce petit test-là. Ce qui veut dire que la possession n’est pas quelque chose « d’unique » et « d’inattendu ». C’est bon à savoir, ça, j’en prends note.

Je continue ma progression, plutôt lente faut le dire, et alors que mes pensées vagabondes un peu partout, Dio revient à la charge, cette fois-ci, avec une remarque quelque peu intéressante : « Je suis bien curieux de savoir comment ça va se passer, huhuhuhu ! » Moi aussi vieux, tu ne sais pas à quel point. Enfin, j'ai quelques appréhensions, aussi, faut le dire. Est-ce qu'il va m'ouvrir le crâne en deux ? Est-ce qu'il va s'introduire dans mon esprit tel un aliène de Doctor Who ? Damm, je commence a pas me sentir bien. Mais c'est vrai, ça, comment ça se traite une possession ? Genre, j'ai bien quelques références sur le sujet mais c'est rarement agréable pour le possédé. Du moins, dans les films que j'ai vus, ça hurle et ça pisse le sang de partout. Damm, ça y est, je ne suis pas bien.

« Mais ne te stress pas, voyons, ce ne doit pas être très très folichon ! »
« Vas dire ça au scalpel qu’il va me passer au travers de la gorge ! Brrrrrr ! »

Bon, reste calme ma grande. Relativise. Si l'examen médical comportait un passage très très douloureux et une haute atteinte à mon intégrité physique, elle me l'aurait di... Non, définitivement non. Cette école veut ma mort. Elle est définitivement chelou et définitivement pas net. Le dirlo n'est pas net, le médecin n'est pas net, les surveillants ne sont pas nets, les profs ne sont pas nets, LES CHIOTTES NE SONT PAS NE- Ahem. Pardon. Je panique. J'entends Dio pouffer dans son coin face à ma petite crise d'hystérie intérieure. C'est ça, moque toi ! Ça se paiera… Un jour. Sûrement. Ahem.

Malgré toute la lenteur de mes pas et la manie que j’avais de m’arrêter tous les dix mètres pour m’extasier sur le sol, j’ai tout de même finit par atteindre la porte du médecin. J’entre timidement en passant un regard méfiant dans la pièce. Hmmmmmmmmmmm. Pour le moment, pas de crânes des patients morts dans cette antre de l’enfer, pas de hurlements de gamins, pas d’ambiance trop glauque… C’est s-u-s-p-e-c-t.

Un type, que je ne pense pas net pour deux sous, me fait signe de m’assoir. Apparemment, c’est organisé, ici. Peu de temps après, on me fait entrer et… Ouais, c’est suspect. Tellement suspect. Regardez-moi cet homme, je suis sûre que c’est le Docteur Jekyll et M. Hyde local.

- « Bonjour. » Fis-je sombrement en tentant de trouver les instruments de tortures qu’il allait m’enfoncer dans le crâne très bientôt. Je tente de me présenter mais… God. J’ai la gorge sèche. Tsss… Fait chier. Je veux rien demander à ce type qui respire la même sainteté d’esprit que Negan de The Walking Dead. Mais, arf. Je suppose que je n’ai pas le choix… Et en plus, Dio commence à chanter une de ses chansons de pochtron. « Vous n’auriez pas un truc à boire m’sieur… Et une aspirine. J’ai un soulard qui chante comme une casserole, dans ma tête. »




© 2981 12289 0

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►



► Ashly te grogne dessus en #cdc5a1
PrésentationJournal rpsSuivit persoInventaire
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 63
Localisation : Dans un trou sombre =w=
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rire c'est bon pour la santé (Feat Ashly) Ven 18 Aoû - 22:04
Nolan observa la nouvelle patiente entrer dans la salle. Elle était de taille moyenne et de corpulence fine. Il l’étudia attentivement alors qu’elle s’asseyait sur la chaise en face de son bureau. Il lui fit un sourire de convenance avant de s’apprêter à entamer son speech habituel.
Il n’eut cependant pas guise de le faire. En effet, la jeune fille venait de prendre la parole. Elle lui demanda s’il n’avait pas quelque chose à boire et une aspirine, apparemment sa divinité faisait des sienne.

Il hocha la tête et tira un tiroir de son bureau afin d’en sortir une petite bouteille d’eau plate et de lui la tendre.

« Elle sera malheureusement tempérée. Pour ce qui est de l’aspirine, je vais d’abord commencer par votre contrôle, je vous donnerai ensuite ce que j’aurai jugé utile en fonction de votre état. »


Il marqua une pause pour écrire le nom de sa patiente sur une nouvelle fiche de son carnet. Il y consignerait de manière manuscrite toute la consultation avant de la résumée dans le système informatique.

« Très bien Miss. Je vais commencer par vous expliquer en quoi consiste ce rendez-vous. Je vous examinerai ensuite et si tout se passe bien d’ici une demi-heure tout au plus vous serez dehors libre de faire ce que vous souhaitez »


Il fixa un instant l’étudiante pour s’assurer qu’elle avait compris ce qu’il venait de lui dire. Pas qu’il la croyait idiote mais certains élèves étaient plus… comment dire… lent d’esprit.

« Passons donc aux choses sérieux. Cette consultation a été mise en place dans le but de s’assurer que la possession se passe dans les meilleurs thermes. Dans la plupart des cas il n’y a rien à redire mais je ne vais pas vous cacher qu’il y a eu quelques cas compliquer… mais passons. Lors de cet examen je vais vous poser quelques questions et réaliser une osculation de routine afin de relever vos constantes. »

*Tu pourrais profiter de l’occasion pour lui administrer les gélules du nouveau principe actif que nous avons extrait dernièrement. *
*Que J’AI extrait. Mais oui, l’idée m’est passé en tête. Je vais voir si l’occasion se présente… son histoire de maux de tête pourrait être une porte d’entrée bienvenue.*
*Oui… de plus il parait que ce Dionysos est quelques de peu fréquentable, un ivrogne, cela ne m’étonne point qu’il lui mène la vie dure.*

Nolan esquissa un sourire suite à la remarque de Diancecht. De son propre point de vue Dionysos n’était pas le seul à mener la vie dure à son possédé.
Préférant ne pas s’éterniser sur le sujet le médecin continua sur la lancée de l’examen de mademoiselle Nylstroom.

« Vous avez bien tout compris ? »


N’attendant pas la réponse de la jeune fille il s’empara d’un questionnaire qu’il lui tendit.

« Veuillez y répondre le plus honnêtement possible. Nous sommes là pour vous aider non pour vous pénaliser. »

1. Depuis la possession vous sentez vous différent ?
       a. Oui (si oui en quoi)
       b. Non
2. Avez-vous ressenti des malaises, vertiges, nausées ?
       a. Oui
       b. Non
3. Quel type de relation entretenez-vous avec votre divinité ?
       a. Amicale
       b. Neutre
       c. Hostile
4. Le dieu possesseur a-t-il déjà essayer de prendre le contrôle sur votre personne ?
       a. Oui
       b. Non
       c. N’est pas certain
5. Faites-vous une activité physique régulière ?
       a. Oui (si oui quoi)
       b. Non
6. Avez-vous déjà expérimenté une partie de vos pouvoirs ?
       a. Oui (si oui le ou lesquels)
       b. Non
       c. N’est pas certain

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Nolan : 00cc00
Diancecht : ff9900
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Membre du personnel
Membre du personnel
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 56
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rire c'est bon pour la santé (Feat Ashly) Lun 21 Aoû - 0:20
Rire c'est bon pour la santé

Moueh, je sais, je fais ma parano du dimanche mais qu’est-ce qu’il me dit que sa bouteille à la con n’est pas un dangereux poison ? Parce que le pauvre chef de cartel dans Breaking Bad il était bien content de boire son alcool dans son récipient de cristal hors de prix, jusqu’à que, quick, il commence à baver sa vie et finir dans la piscine. Quoi ? Comment ça je regarde trop de série ?

Meh, dans un sens, je peux difficilement refuser la bouteille qu’il me tend. J’ai la gorge horriblement sèche et le bon déroulement de cet entretien va être compliqué si je ne peux pas aligner trois mots. Je m’empare donc de son cadeau d’un hochement de tête reconnaissant avant de boire quelques grosses gorgées. Quoi ? Hurlez pas. Je n’ai même pas fini sa bouteille. Cependant, je vous avoue que me passer d’aspirine pour le moment me fait un peu tirer la tronche. Enfin, je suppose que son explication est legit, si je prends un medoc avant, ses résultats de je ne sais pas quoi vont être fossés et je vous avoue qu’une contre visite me trouerait bien le derrière. Je n’ai jamais vraiment aimé les types en blouses blanches.

- « Très bien Doc’, je vous écoute. »

Ah. AH. Je le savais. La possession c’est pas quelque chose de rose à fleur. Très bien. Parfait. Bon, je ne suis pas tellement rassurée de voir mes craintes se confirmer mais je suis plutôt contente que notre House local ne m’ai pas menti à ce sujet. J’ai horreur de ces toubibs qui vous disent « ça ne fera pas mal » alors que tu douilles ta race sur la table d’opération. Pour ça que je n’aime pas les dentistes. Il est honnête. J’apprécie et je respecte ça. Meh, je ne dis pas que je peux lui faire confiance (je vous avoue que je serais plus de parti de me méfier de tout le monde dans ce bahut) mais au moins, j’ai quelqu’un, face à moi, qui a l’air plus réglo que je ne le pensais.

Il m’explique brièvement comment ça va se passer. Je vous avoue que son questionnaire ne me fait pas plus peur que ça… Par contre son histoire d’osculation...

- « Comment vous allez procéder pour la partie pratique ? Je veux dire, l’autre ménestrel alcoolique que j’ai dans le crâne n’est pas palpable. » Fis-je en prenant soigneusement le petit questionnaire et en commençant à répondre doucement.

Le dit questionnaire et en somme plutôt banale. Je m’attendais à quelque chose de plus exotique. Je commence à répondre en gribouillant des phrases sur la feuille :

«
1. Depuis la possession vous sentez vous différent ?
      a. Oui, avoir un Dieu pour copinou ça vous change la vie et c’est assez déroutant au départ. Mais pour une réponse plus honnête et pro, je vous dirait simplement que le fait d’avoir un espèce de Jimmini Criquet dans le crâne à tendance à influencer mes choix et quelque peu mon mode de vie.
      b. Non
2. Avez-vous ressenti des malaises, vertiges, nausées ?
      a. Oui
      b. Non
3. Quel type de relation entretenez-vous avec votre divinité ?
      a (Il est chiant mais il a ses bons côtés puis, au moins, c’est pas un gros casse-couille moralisateur. Il juste bien trop joyeux et « actif » à mon goût.)
      b. Neutre
      c. Hostile
4. Le dieu possesseur a-t-il déjà essayer de prendre le contrôle sur votre personne ?
      a. Oui
      b. Non
      c. N’est pas certain
5. Faites-vous une activité physique régulière ?
      a. Oui, je monte et descend des marches. Sinon, l’autre alcoolo m’a poussé à m’inscrire pour la rentrée au club de sport. Je passe du coup régulièrement à la salle pour taper sur des sacs, ça fait du bien.
      b. Non
6. Avez-vous déjà expérimenté une partie de vos pouvoirs ?
      a. Oui, sur moi. Apparemment je peux changer l’eau en vin et influencer le rapport des gens à l’alcool. Je n’ai pas refait de test depuis mais quand ça m'est arrivée, je me servais un thé et j’ai touché l’eau pour voir si la température était bonne. Je n’ai pas tilté sur le coup que le thé était devenu du vin, mais à peine avoir bu une gorgée, je me suis mise à me sentir ultra joyeuse et euphorique. J’ai même fait un hug à un surveillant. J’en ai parlé avec Dionysos, d’après lui, c’est étrange que je sois victime de mes pouvoirs mais je devrais pourvoir, à terme, faire chialer un mec ou le faire pisser de bonheur s’il boit de l’alcool. Je ne sais pas si l’efficacité du bordel varie en fonction du type d’alcool mais si vous avez deux ou trois collègues un peu chiants pour que je puisse tester, je ne suis pas contre.
      b. Non
      c. N’est pas certain »

Je dépose le questionnaire dument remplit sur le bureau du médecin. Bon, je suis consciente que je devrais écrire quelque chose de plus sérieux mais bon. Je ne serais pas non plus contre lui poser des questions sur la possession… Sur ces fameux « cas compliqués ».

- « Avant qu’on passe à la partie flippante de la consultation, je peux vous poser une question ? J’ai une ancienne camarade de seconde qui est passée en section M… Une certaine Alice. Personne dans mon dortoir n’a l’air de la connaître. Vous n’auriez pas deux trois infos sur elle par hasard ? Je me disais que la possession n’était peut-être pas si « unique » que ça et qu’elle… Fin… Je suppose que quand la collocation avec un dieu se passe mal, on élimine les preuves, non ? »

Je sais, je suis très terre à terre et dans le fond lui demander ça c’est peut-être le meilleur moyen de me retrouver six pieds sous terre. Je ne prétends pas connaître Alice par cœur. Je ne suis pas son amie après tout. Juste une camarade. Mais elle ne m’avait pas semblée être du genre à partir sans donner de nouvelle ou d’explication. De même, je pars sans doute trop en besogne, ça se trouve elle a peut-être déménagée ou quelque chose de moins gore. C’est à cause de mes séries, maman a peut-être raison, c’est peut-être en me baignant dans l’imaginaire que je commence à croire que tout est possible.



© 2981 12289 0

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►



► Ashly te grogne dessus en #cdc5a1
PrésentationJournal rpsSuivit persoInventaire
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 63
Localisation : Dans un trou sombre =w=
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rire c'est bon pour la santé (Feat Ashly) Mer 23 Aoû - 21:58
Une fois que la jeune fille eut fini de remplir son formulaire Nolan le repris le formulaire et regarda un moment les réponses. Il garda le silence en notant mentalement ce qu’il trouvait intéressant. C’était relativement tôt pour une première utilisation mais pas inhabituel non plus.
Il sourit légèrement aux commentaires qu’elle avait appliqué sur le formulaire.

Lorsqu’il eut fini de lire et de prendre note de se dont il avait besoin il releva son visage vers l’étudiante. Il allait lui demander d’aller en direction de la table d’auscultation mais elle le devança en prenant la parole. Il constata premièrement qu’elle avait l’air particulièrement tendue à l’idée de la consultation, ce qui l’amusa, il allait peut-être en jouer un peu… tant qu’ils ne se plaignaient pas il pouvait maltraiter un petit peu les élèves n’était pas un problème.
Il fronça cependant les sourcils lorsqu’elle posa sa question. Encore une petite curieuse… il trouvait que cela devenait un point commun récurent chez les élèves de classe M. Il tapa discrètement le prénom Alice dans son logiciel. Il y avait de nombreuses Alice au pensionnat. Cependant, il n’y en avait qu’une en classe M. Et utiliser l’imparfait était de mise, elle avait été mise hors course il y a quelques temps, avant sa propre arrivée.

« Je suis désolé, mais je ne peux parler d’autre patient avec vous. Le secret médical vous comprenez ? Cependant je peux vous affirmer que depuis que je suis ici je n’ai vu aucune Alice passer dans mon bureau, que ce soit une N ou une M. »

Il n’avait pas menti. Il ne lui avait juste pas donner tous les détails. Et en soit, il avait raison, il était régi par le secret professionnel… certes elle était morte donc le secret médical ne s’appliquait plus mais il avait signé une clause de confidentialité lors de la signature de son contrat de travail.

Il se leva, époussetant de la poussière imaginaire sur les pans de sa blouse de médecin avant de contourner le bureau en silence et de se diriger vers la table d’auscultation.

« Bien, trêve de plaisanterie, passons aux choses sérieuses voulez-vous ? »

Il tapota la table en inox de la main pour accentuer ses paroles. Il arborait un sourire froid et professionnel, peut-être un poil inquiétant.

« Je vais relever vos constantes, pouls, pressions… Écouter votre cœur et vos poumons et prélever un peu de sang. Une fois cela fait nous verrons en fonction des résultat… »

La jeune fille se rapprocha et il commença sa batterie de test. Il commença pour le mesure des constantes avant d’écouter cœur et poumon. Il finit par lui prélever quelques millilitres de sang qu’il plaça dans une éprouvette parfaitement étiquetée.

« Tout cela me semble normal… »

Il laissa planer sa phrase, prenant quelques notes sur son calepin. Il se dirigea ensuite vers une des étagères et en sortit un flacon contenant des gélules. C’était une conception de sa personne, cela était censé, si cela fonctionnait, booster l’interaction entre la divinité et le possédé.

« Tenez, prenez eu au matin et au soir, cela devrait soulager vos maux de tête. C’est à base de plantes, et donc un peu plus sain que l’aspirine. Prenez en une directement. »

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Nolan : 00cc00
Diancecht : ff9900
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Membre du personnel
Membre du personnel
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 56
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rire c'est bon pour la santé (Feat Ashly) Jeu 31 Aoû - 17:13
Rire c'est bon pour la santé

Le secret médical, évidemment. Suis-je bête, pourquoi ne pas y avoir pensé ? Tu me diras, son excuse était des plus évidentes. Je ne sais rien de ce type, je ne tiens pas tellement à en savoir plus non plus, mais je suppose qu’il a dû être soumit au secret, un truc du genre. Je sais que mon père est aussi contraint de fermer sa gueule sur certains trucs à cause de genre de clause dans son contrat. Meh, dans son cas, rien qui ne soit en lien avec des gens morts ou des évènements glauques et pas net mais tu comprends l’idée. Je suppose qu’avoir toutes les infos du premier coup n’aurait pas été drôle, hein ? Mais d’un autre côté, ce serait mentir que de dire que je ne suis pas soulagée. J’aimerais savoir ce qu’il s’est passé, mais la vérité, si elle doit être sombre et pas très plaisante à entendre, me fait un peu flipper. Alice était une fille bien et ne pas entendre qu’elle croupissait six pieds sous terre avait quelque chose de réconfortant. Bien évidemment, je ne pouvais pas savoir si ce médecin me disait la vérité ou pas… Ou plutôt, toute la vérité ou pas mais je ne devais pas brûler les étapes. Alice n’était pas passée par son bureau.

« Je pourrais lui demander la date de sa prise de poste, mais je suppose que c’est un mauvais plan, hein ? »
«  Je suis de cet avis, petite Ashly. Tu ne devrais pas pousser ta curiosité trop loin. »

On est d'accord Dio. Je me prends sans doute trop le chou, mais mieux vaut rester prudent sur ce coup-là. Puis, là, tout de suite, j'ai des choses autrement plus importantes à penser. Il vient de dire qu'on passait « aux choses sérieuses », hein ? Bordel, c'est qu'il est bien équipé le bougre, table en inox et tout le tralala, ça ne rigole pas. J'ai la désagréable impression de passer sur une table d'autopsie. Le doc m'annonce le programme, plutôt soft, parce que je m'attendais réellement à ce qu'on m'ouvre le crâne pour voir ce qu'il s'y passait. Meh… Les constantes, hein ? Bon, si on exclut la piqûre à la fin du test, rien de bien douloureux à ce que je comprends. Ce qui m'inquiète, pour être honnête, c'est plutôt la suite des évènements. Dio n'a jamais été « méchant » avec moi mais le fait de ne pas contrôler ces espèces de dons d'alcoolo va peut-être poser problème. Je ne sais pas trop comment les choses vont se passer. J'aurais peut-être des cours spécifiques pour ça ? Qui sait ? Dans tous les cas je finis par me poser sur la table après une bonne respiration et en voiture Simone.

Finalement ça se passe bien. Pas d’ouverture de crâne, pas de tentatives de meurtre surprise etc. Pour être honnête, j’ai passé la plus grosse partie de l’examen à débattre avec Dio s’il y aurait des traces d’alcool dans mon sang ou pas. Je ne sais pas, je trouvais ça drôle, ça passait le temps. N’empêche que l’examen finit, j’avais une petite boule de stress au fond de la gorge. Boule de stress qui ne diminua que quand le médecin finit par lâcher que, je cite, « tout cela lui semblait normal ». Ouais ! Youpi ! Sortons le champagne hors de prix ! J’avoue que je lâche un soupir de soulagement. Maintenant, il ne me restait qu’à sortir de cette salle pour aller vaquer à mes occupations. Il me tendit, tout de même avant, une espèce de gélule soit disant à base de plante. Meh, je n’aime pas trop prendre les recettes de grand-mère des autres. C’est con mais j’aurais tendance à faire plus confiance aux firmes pharmaceutiques. Enfin, trouver une parade aux migraines que me causait Dio, quand il lui prenait l’envie de pousser la chansonnette, n’était pas de refus. Je prends donc le fameux médicament made in bio et l’avale d’une traite comme demandé.

- « Merc-PFRT ! »

Qui que quoi ? Pourquoi je me met à pouffer comme la dernière des imbéciles ?

- « Qu’est-ce qui-PFRRRRRRRRT pass-AHAHAHAHAHAHAH ! Ouuuuuh ! Ouhhhh ! Mais putain de merdeuuuuuuuuuuuouuuuuuuuuuhahahahahaha ! »

C’est quoi se plan ? Putain !

« Ashly, tu vas bien ? »
« Non ! Non ! Qu’est-ce que t’as foutu encore ?! »
« Rien ! Ce n’est pas moi ! »
« Alors pourquoi je- » « Rigole comme ça ? Ahahahahahaha ! »

Mais qu’est-ce que c’est que se putain de bordel de merde de sa grand-mère en slip de guerre de JABDJZQBD ! J’en ai marre ! Je peux plus m’arrêter. J’en ai les larmes aux yeux ! J’arrive même plus à respirer tellement je rigole ! Je relève la tête en essayant d’étouffer, sans grand succès, mes rires.

- « Qu’est- Ouuuuh ! Ouuuuuuuhahahahahaha ! M’avais fai- Hahahahahahahaha ! Putain ! »

© 2981 12289 0

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►



► Ashly te grogne dessus en #cdc5a1
PrésentationJournal rpsSuivit persoInventaire
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 63
Localisation : Dans un trou sombre =w=
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rire c'est bon pour la santé (Feat Ashly) Ven 1 Sep - 22:48
Nolan tourna le dos à la jeune fille dans le but de reprendre place derrière son bureau. Il fut cependant interrompu pas la jeune fille qui le remerciait, pouffant à moitié.
Il se retourna, fronçant les sourcils au passage. Il n’aimait pas qu’on se paye de sa tête. Il ne savait pas de quoi il s’agissait mais l’étudiante avait choisi la mauvaise personne pour ses moqueries.

Il nota tout de même le regard étonné que lui lançait sa patiente. Son fou rire n’avait pas l’air contrôlé. En effet, plus les secondes passaient et plus son rire se transformait de manière hystérique.
Il se rapprocha à nouveau, étudiant l’adolescente comme un animal étrange. Il ne comprenait pas ce qui se passait, d’où cela pouvait provenir. Était-ce dut à la tension qu’elle avait ressenti par rapport à cette entrevue ? Si oui, elle avait vraiment dû se faire des idées sur ce en quoi consistait l’auscultation.

Miss Nylstroom avait les larmes aux yeux et ne s’arrêtait toujours pas. Il fallait qu’il fasse quelque chose. Mais quoi ?

Sans réfléchir il déposa une main sur la jeune fille. Fermant les yeux il fit affluer le courant chaud qu’était son pouvoir afin de calmer l’hystérique qu’était devenu cette dernière. Son pouvoir de guérison semblait fonctionner, aussi elle cessa de rire. Reprenant son souffle.

« Intéressant. »

Il retira sa main et la jeune fille recommença à rire, doucement puis de plus ne plus fort. Il sourit, trouvant la situation cocasse. Il reposa tout de même sa main sur la jeune fille afin qu’elle ne souffre pas plus. Rire pouvait être éprouvant pour les abdominaux.

« Mademoiselle Nylstroom, je ne sais pas encore de quoi il s’agit. Cependant, il semble que mes pouvoirs peuvent vous calmer. Je vais quand même devoir trouver une solution, je me vois mal rester avec vous toute la sainte journée. »


*Aurais-je oublier que l’un des effets secondaires de ce mélanges de plantes était une… légère… euphorie ?*

« Oui ! »

Il avait parlé sèchement, presque agressivement. Il regarda la jeune fille tout en secouant la tête.

« Mes excuses. Je m’adressais à ma divinité. »

Nolan marqua une pause, serrant les lèvres.

« Cette fâcheuse situation est, à priori, de sa faute… C’est apparemment une erreur de dosage sur ce que je viens de vous donner. Le point positif est que cela ne durera pas. Le point négatif, il faut que je trouve un moyen de vous soulager, j’imagine que c’est plutôt désagréable. »

Il lui fit signe qu’il revenait en se dirigeant vers sa bibliothèque pour sortir quelques livres sur les plantes médicinales. Il ne croyait pas Diancecht quand il parlait d’oublis. C’était probablement un moyen pour lui pour se distraire. Il n’était pas dupe.
Il prit les livres tout en écoutant les rires de la jeune fille. Il devait bien y avoir une solution là-dedans.

Il revint vers elle et lui toucha encore une fois le bras.

« Tenez prenez ce livre. Marquez les pages où il est question de valériane, belladone ou de pavot. On devrait pouvoir inhiber l’effet hilarant de la première préparation. »

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Nolan : 00cc00
Diancecht : ff9900
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Membre du personnel
Membre du personnel
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 56
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rire c'est bon pour la santé (Feat Ashly) Sam 9 Sep - 14:52
Rire c'est bon pour la santé

« Diantre, si on m’avait dit qu’un jour je t’entendrais rire… C’est tout de même beau la médecine moderne ! Tu penses qu’ils ont aussi des choses efficaces pour l’appétit sexuel ? C’est que ça va faire des siècles que je n’ai ri- »
« Non, Dio. Non. »

Ce n’était ni le moment, ni l’endroit. Pour être honnête, je commençais même à avoir sérieusement mal aux côtes. Bordel, je suis incapable de m’arrêter. Je ne vous cacherais pas que la situation est foutrement gênante mais dans un sens ce n’est pas le plus grave. Après tout, en commençant à cohabiter avec Dio, j’avais bien assimilé le fait qu’il y aurait quelques ratés mais, non, ce n’est pas le plus grave. Le plus grave, là, tout de suite, c’était que ça commençait presque à en être douloureux. Voilà. J’en étais sûre, je savais bien qu’il y avait anguille sous roche et qu’on allait attenter à ma vie. Quand je vous dis que les médecins c’est à 90% des sadiques assoiffés de sang. Mais bon, grogner sur tout ce qui passe n’allait pas arranger ma situation. Pour le moment, ma priorité était de réussir à me calmer. La question… C’était comment ?

« T’as pas une idée lumineuse l’alcoolo ? »
« Hmmm, j’avoue que là… Non, pas tellement. »
« Aaaarg ! »

Il m’avance bien, l’autre, là. Merde, mais c’est que ça ne risque pas de devenir dangereux ? Je veux dire, à la longue ? Nan parce que l’expression « mourir de rire » doit bien sortir de quelque part et pas du fin fond du trou du cul du monde alors j’imagine que… Merde. Et si je finissais par littéralement mourir de rire ? Diantre, comme dirait Dio, je vois déjà ce qu’on marquera sur ma tombe. Pitié c’est trop ridicule. Je relève la tête, avec un regard plutôt suppliant.

- « E-Héhéhéhéhéhéhé ! Et v-voushuhuhuhuhuhuhu vous auriez pas une idée putain ? »

Genre un miracle ? Un petit deus-ex-mechin-Oh. Oooooh. Ça s’est calmé ? Je rigole plu-Ah non. Ah si ? Damm. C’est ce qu’on appelle avoir des doigts de fée, littéralement. Nan parce que quand je parlais de miracle et de deus-ex-machina je n’y pensais pas sérieusement. Fin, disons que je ne m’attendais pas au trip du gars touché par la grâce divine qui soigne les malades en les touchants.

- « Je dois vous appeler Jésus ou ça se passe comment ? » N’empêche que son petit tour de magie m’arrange bien. Je sens mes muscles se détendre un peu et mes joues qui frôlaient la crampe se ramollir pour mon plus grand plaisir. Bon, je ne vais peut-être pas mourir tout de suite, c’est bien. Par contre, j’étais d’accord sur le point que rester comme ça toute la sainte journée allait légèrement me gonfler. « Je suis d’accord. Vous n’auriez pas un truc pour contrecarrer les eff-Who. » Pas besoin de m’agresser comme ça mon petit père ! Ah. Oh. Ce n’était pas pour moi ? Sorry dans ce cas. « Pas grave. Contente de voir que même les adultes ont la vie dure. »

Et pas qu’un peu. Dans tous les cas, ce petit interlude me permet de comprendre, un peu plus en détail, ce qui se passe. De toute évidence, divinité inconnue se faisait chier dans sa prison d’os et de chair et a décidée de faire chier son monde et de pimenter ainsi, un peu, sa journée. Ok. J’ai compris le délire. Maintenant, faudrait voir comment rétablir la situation. Je suis contente d’apprendre que ma crise d’hystérie ne devrait pas durer mais, même si rien foutre de ma journée ne me posait pas de problème, je voudrais bien la passer autrement que main dans la main avec le toubib. Non pas qu’il était détestable mais j’affectionne moyennement de rester plusieurs heures en compagnie d’autres êtres humains. Alors quand il me demande si rattraper dix ans de tête d’enterrement est douloureux, je ne peux m’empêcher de sourire un peu jaune.

- « Plutôt chiant, en fait. Non pas que je ne vous aime pas mais quitte à passer une journée sans rien faire je préférais que ce soit seule, dans ma chambre, voyez ? »

Il me fait signe qu’il revient et les crises de rires reprennent pour mon plus grand malheur. Cependant ça ne dure pas, heureusement, le médecin revenant plutôt rapidement vers moi. Ce qui s’en suit, par contre, me paît moyennement. Ah, parce que c’est à moi de réparer ses bêtises, aussi ? Meh, fin, je suppose qu’avec une main en moins ce n’est pas aisé. J’hoche donc la tête et me saisit du livre en tournant mollement les pages. Certains noms me disent quelque chose, d’autres absolument pas. On ne peut pas dire que je suis très calée en plante. La botanique c’est pas tellement mon dada. Je note soigneusement dans ma tête les quelques pages où il est fait mention des plantes citées par le toubib. Bon, je pense que j’ai glanée pas mal d’information.

- « J’ai trouvé des trucs intéressants pages 32, 48 et 60. Je ne sais pas si ça peut vous aider mais il est question de pas mal de choses en rapport avec l’apaisement. »

Pour le peu que j’en sais. Je tourne d’autres pages pour voir si je ne peux pas trouver d’autres précisions et alors que je poursuis ma lecture en diagonale il me vient une idée.

- « Le pavot… Ce n’est pas censé faire pioncer ? Non parce que… Meh, c’est déjà suspect de devoir se coller mais si en plus vous devez me trimballer pendant que je ronfle on ne va pas avoir l’air intelligent, tous les deux. »  


© 2981 12289 0

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►



► Ashly te grogne dessus en #cdc5a1
PrésentationJournal rpsSuivit persoInventaire
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 63
Localisation : Dans un trou sombre =w=
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rire c'est bon pour la santé (Feat Ashly) Lun 25 Sep - 21:48
Le temps passa alors que le jeune médecin et sa patiente feuilletaient les pages des livres qu’il avait amené un peu plus tôt. Ce n’était pas tâche facile à une main. Les pages glissaient et il devait souvent recommencer ses recherches.

Après un moment miss Nylstroom repris la parole. Avec ce moment de répit elle avait récupérer une respiration normale. Elle disait avoir trouver des choses intéressantes. Elle sembla continuer sa lecture alors que lui-même avait arrêter sa tâche pour attendre une suite à ses dires.
Elle enchaina par des questions sur les vertus du pavot. Il sourit légèrement suite à ses remarques franches. Au moins la jeune fille n’avait pas la langue dans sa poche.

Sans lui donner directement une réponse Nolan se saisit du livre en question. Il alla directement aux pages que la jeune fille avait mentionné précédemment. Tous les passages parlaient du pavot, d’où les questions de l’étudiante.
Il lut rapidement les passages, notant quelques points intéressants. Il y avait une recette de concoction calmante qui pourrait peut-être aider la malheureuse.

« Je vais répéter quelque chose que vous avez probablement entendu en cours de chimie. Toutes les choses sont poison, et rien n’est sans poison ; seule la dose détermine ce qui n’est pas un poison. Donc tout est une question de dose. Cela ne pourrait rien faire comme vous envoyer sur Saturne. Mais nous avons à présent une recette qui me semble prometteuse. »


Il relit une dernière fois le passage faisant mention de la concoction. Cela pouvait fonctionner. Il en était certain.

« Cependant je vais devoir vous lâcher le temps de la préparation. Si cela devient trop pénible taper trois fois des mains je reviendrai pour calmer la crise. Mais si cela peut vous rassurer c’est une préparation rapide à faire. Cela devrait être vite terminer. »

Il lui fit un signe de tête pour lui faire comprendre qu’il allait se lever. Il chercha mentalement où se trouvait tout le matériel nécessaire à la préparation du remède. Moins il perdrait de temps moins la jeune femme souffrirait.

Une fois qu’il se sentit parer mentalement il se saisit du livre à deux mains et s’avança à grandes enjambées vers sa table de préparation.
Il sortit un mortier et un pilon en céramique avant d’aller chercher dans ses placards. Il sortit un pot de graine de pavot, de l’éthanol, du safran et du millepertuis.

Se concentrant au maximum sur ses gestes, il pesa le plus précisément possible les ingrédients avant de placer tous les solides dans le mortier. D’un geste rapide et ferme il entreprit de réduire en poussière les plantes pour obtenir un mélange homogène.

Il plaça ensuite la poudre obtenue dans une fiole où il ajouta l’éthanol. Il coupa à cinquante pourcents avec de l’eau avant de placer le tout sur la flamme de son bec bunsen.
Lorsqu’une légère ébullition apparue il retira la préparation de la flamme et laissa reposer le tout en rejoignant la jeune fille pour lui prendre la main.

« Attendez que le tout refroidisse encore un peu. Mais cela devrait fonctionner. Cette fois mes informations n’ont pas été corrompues. »


*J’imagine que cette dernière pic est à mon attention.*

*Tu imagines bien.*

Il était en colère du coup de sa divinité. Lui coopérait toujours avec lui… et lui… il préféra ne pas y penser. Pas besoin d’envenimer les choses.


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Nolan : 00cc00
Diancecht : ff9900
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Membre du personnel
Membre du personnel
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 56
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rire c'est bon pour la santé (Feat Ashly) Lun 2 Oct - 18:51
Rire c'est bon pour la santé

Tout est poison, ce n’est qu’une question de dose. Merci bien captain obvious, je suis un peu au courant. Nan, parce que c’est bien à cause de vos conneries que je me retrouve avec la malédiction du « Supercalifragilisticexpialidocious » et, croyez-moi, c’est loin d’être hypra agréable. Surtout que je n’ai pas le profil de la nana au rire facile alors comment vous expliquer que mon image de marque en prend également un sacré coup. Mais, au-delà de cet étalage de connaissance c’était surtout le « me semble prometteuse » qui m’avait fait dresser les poils. Comment ça, semble ? Quoi ? Ce n’est pas certain ? Genre, ce n’est pas fiable à 100 % ? Non, non, non, non, non, non. Je ne veux pas d’un truc pas fiable. Déjà que les mélanges de médoc ça vous nique le système interne alors si en plus ce qu’on me donne n’est pas sûr… Damm, ça me reprend, j’ai peur. Je vais peut-être mourir ici ? Qui sait ? Ce serait bien ma veine, tien. Je crois que je deviens blanche et que mon visage trahit une soudaine anxiété en regardant le doc.

Je n’en mène pas large et encore moins quand il me signale qu’il va me lâcher pour aller jouer les Panoramix. Je ne veux pas, dieu que je ne veux pas. Je commence à lentement mourir intérieurement. Le peu de contenance que j’ai me force à ne pas me lever pour m’enfuir et demander les derniers sacrements mais l’idée y est.  Je laisse un léger soupir sortir d’entre mes lèvres et serre les fesses en sentant la main du doc se détacher de mon épaule. Allez ma vieille, courage.

« Hm… Alors comme ça tu as peur des médecins ? »
« Pas des médecins, de tout ce qui touche aux soins en général. Je déteste les hôpitaux, les infirmières, les médocs, les salles de réveilles, tout ça… Brrr. »
« Mais c’est stupi- »
« NAN. T’AS JAMAIS VU DOCTEUR HOUSE ? URGENCE ? Je te le dis, j’ai vu assez de trucs glauques pour savoir que foutre les pieds chez un toubib c’est prendre le risque de ressortir avec le sida, le cancer, la gale et un bébé Alien dans le bide ! Et ça, c’est si tu en ressort vivant ! Tu ne soupçonne pas le nombre de tueur en série dans le corps médical ! »
« Tu vas trop loin… »
« Quoi ? Tu ne trouves pas que j’ai raison de me méfier ? »
« Non, enfin, oui. La prudence ce n’est pas mon truc mais je respecte ça… Cependant faut faire la part des choses. Détend-toi ! »
« Facile à dire quand on est le dieu des alcoolos. »

Enfin, le petit débat continua assez longtemps, assez pour me permettre de me concentrer sur autre chose que l’espèce de potion que préparait le doc. Malheureusement, pas assez pour ne pas penser aux quintes de rires douloureuses que l’absence du médecin avait recommencé à générer. Cependant, je n’eu pas trop à attendre. La préparation entre les mains, j’avoue avoir lancé un nouveau regard anxieux au doc, osant cette fois-ci ouvrir la bouche.

- « Vous êtes sûr de votre coup ? » Comment vous dire que je doute…  « Nan parce que malgré mes airs d’ado blasée, je ne souhaite pas me suicider dans une cave dans la semaine qui vient, voyez. »

Hahaha, humour, seule arme contre les ténèbres. Je regarde l’espèce de potion que j’ai entre les mains sans trop oser l’approcher de mes lèvres. D’un côté, la perspective de boire ce truc me faisait flipper mais de l’autre il ne fallait pas que je me voile la face… Je ne pouvais pas rester éternellement là. Puis, faut voir le bon côté des choses… Si je crève il y aura de lourdes retombées pour le doc, non ? On évitera d’autres dommages collatéraux. Bon. Portons un peu nos couilles et allons y.

La préparation du doc avait un goût plutôt étrange, doux et amer à la fois. Au départ elle laissait une certaine impression de fraicheur avant de devenir un arrière-goût acre. Je grimace un peu en finissant ma tasse. Pour le moment, je ne sens rien. Rien du tout. Dio non plus ne sent rien. Je lève les yeux sur le doc l’air de dire « Eeeeeeeeet ? » avant d’ouvrir la bouche.

- « Normal que je ne sente rien ? »



©️ 2981 12289 0

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►



► Ashly te grogne dessus en #cdc5a1
PrésentationJournal rpsSuivit persoInventaire
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 63
Localisation : Dans un trou sombre =w=
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rire c'est bon pour la santé (Feat Ashly) Lun 6 Nov - 15:01
Nolan n’avait pas réellement écouté la remarque de la jeune fille qui semblait peu crédule en ses qualités de médecin. Il était déjà en tort et l’envoyer paitre n’était peut-être pas le meilleur moyen de faire profil bas au pensionnat. Si il était possible que cette histoire ne s’ébruite pas ce serait mieux. Après, il n’était pas à ça prêt non plus.
Et il fallait dire que le directeur connaissait des choses à son sujet… et que c’était réciproque… surtout sur certaine activité lorsque les élèves devenaient incontrôlables.

Le médecin fut sorti de ses pensées par la jeune fille qui le regardait, un air crétin sur le visage. Il l’observa en retour attendant qu’elle dise quelques choses. La nouvelle potion aurait-elle eu la bonne idée de la rendre muette ?

« Normal que je ne sente rien ? »

Fausse joie, elle parlait belle et bien.
Si elle ne sentait rien cela pouvait être dû à plein de possibilité. Le médicament pouvait faire un moment avant d’agir, ou bien était-ce parce qu’il la touchait encore, cela pouvait aussi venir du fait que l’effet ne se faisait pas sentir… ou tout bonnement que ça n’avait pas fonctionné.

Il haussa les épaules d’un geste plutôt détendu, retirant au passage sa main de la jeune fille.

« On va tout de suite être fixé. »

Il scruta sa patiente attendant que l’hystérie reprenne. Celle-ci l’observait, un regard de merlan visé sur lui. Les secondes passèrent et rien ne se produisit. Ce qui pour une fois était l’effet attendu. Un sourire satisfait sur le visage il repartis en direction de son bureau.
Il s’y assit en soupirant avant de noter ce qu’il venait de réaliser dans le dossier de la jeune fille. L’un des points les plus importants en médecine était la traçabilité de ce qui avait été fait. Sait-on jamais que les traitements soient incompatibles… la mort d’un patient entrainait toujours un tas de paperasse dérangeante. Autant l’évité.

*Voilà, tu vois bien que ce n’était qu’une petite farce.*
*Farce qui nous a fait perdre du temps. Si les gélules avait contenu le bon principe actif nous aurions un sujet d’étude et non une hystérique.*
*Mais que te dis que nous n’avons pas eu les deux…*

Le ton utilisé par Diancecht laissait présager que tout ceci avait eu au final un but. Connaissant le dieu, Nolan se doutait bien que s’il avait agi de cette manière c’était pour étaler sa propre science.

*Que veux-tu dire. *
*Tu sais que rire libère de la dopamine… dopamine qui est un neurotransmetteur. Neurotransmetteur sur lequel s’est greffée notre molécule… tu as besoin d’un dessin ou tu comprends ?*

Le jeune homme claqua de la langue pour signifier son mécontentement. Il n’appréciait pas d’être utilisé en tant que dindon de la farce.

Il leva son œil unique sur la jeune fille tapotant son bureau à l’aide d’un stylo à bille.

« Bien Miss Nylstroom… Si les analyses sanguines sont anormales je vous contacterai. Prenez le dans le sens de l’adage « Pas de nouvelles, bonnes nouvelles. ». Nous nous reverrons d’ici une année pour le contrôle de routine, rien de plus qu’aujourd’hui et je vous promets qu’il n’y aura pas de débordement cette fois ci. »

Il lui adressa un regard d’excuse avant de reprendre.

« Si vous n’avez pas de questions vous pouvez vous en aller. »

HRP:
 

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Nolan : 00cc00
Diancecht : ff9900
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Membre du personnel
Membre du personnel
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 56
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rire c'est bon pour la santé (Feat Ashly)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Rire c'est bon pour la santé (Feat Ashly)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» L'alcool c'est mauvais pour la santé !
» Le jus de citrouille n'est pas bon pour la santé - Ft Louna
» Le rhum n'est pas bon pour la santé...de ceux qui ne le boivent pas =)
» Le brie c'est bon pour la santé [FEAT IMMO, FLAMBY & CANADA S'IL VEULENT][END]
» Un truc pour la santé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Immortalia :: Pensionnat :: ◄ Rez-de-chaussée :: ► L'infirmerie-
Sauter vers: