AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 


Il faut être maso ou ivre pour recommencer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Périphérie - Monde :: ◄ Vieux Galway - Centre-Ville :: ► Pubs & Restaurants
MessageSujet: Il faut être maso ou ivre pour recommencer Mer 30 Aoû - 10:31
Il faut être maso ou ivre pour recommencer - ft. Joy Adams
Cela faisait déjà plusieurs mois que Gyula était arrivé à Immortalia, depuis il avait plus ou moins réussi à s’acclimater au mode de vie dans un pensionnat. Il n’avait jamais vraiment vécu en communauté, il faut dire que, jusqu’à la fin du lycée, il vivait avec sa famille dans leur belle petite maison non loin des établissements scolaires (que ce soit avant ou après leur déménagement). Après cela, lorsqu’il étudiait à Dublin, il avait loué un petit studio dans lequel il était seul et indépendant. De ce fait, se retrouver dans une chambre avec des inconnus (simplement le fait de devoir partager sa chambre était nouveau et dérangeant), avoir des douches et toilettes communs et manger dans une cafétéria avaient été un vrai calvaire pour lui. Il avait donc dû s’adapter à tout cela pendant les quelques mois qui s’étaient écoulés depuis son installation. Cela n’avait pas été évident – surtout avec un dieu dans sa tête – mais il y était parvenu et en était plutôt fier ! Toutefois, depuis son arrivée, il était peu sorti de l’établissement scolaire – si on oublie le fait que Knocksouth n’en fait pas partie – par incertitude à cause du lourd secret que portent les élèves M. Et aussi quelque chose lui manquait : les pubs. Dans la capitale irlandaise, il en avait énormément profité et en avait testé de nombreux, l’ambiance qu’il y avait était tout simplement magique : des pintes pas chères, une ambiance conviviale et la plupart du temps de la musique live. Les chansons qui étaient jouées n’étaient pas forcément à son goût, mais elles allaient tellement bien avec l’ambiance des bars qu’elles ne pouvaient être qu’agréables. C’est donc tout naturellement qu’il profita de ses vacances d’été pour tester ceux de Galway.
Ce soir de juillet n’était pas une exception. Il errait dans la ville, baigné dans l’ambiance nocturne irlandaise : de la pluie, des pavés, des gens, des rires et de la musique qui sortait d’une bonne partie des pubs. Heureusement pour lui, la pluie n’était pas exceptionnelle : depuis le début de l’été rares étaient les journées ensoleillées. Le Norvégien avait donc prévu le coup et avait pris son parapluie violet foncé. Il entra hasardeusement dans un des bars dans lesquels il n’avait pas encore mis les pieds et observa la salle principale. Trois personnes qui devaient être à peine plus âgées que lui se tenaient sur la petite scène et faisait planer dans l’établissement leurs chansons originales et des reprises de chansons internationalement connues. La salle était bondée de monde, l’étudiant se faufila donc entre les gens presque contre son gré pour atteindre l’étage qui était plus calme. Il s’installa à une table pour quatre personnes, se défaisant de ses affaires : son parapluie et son sweat noir. Il fourra une de ses mains dans une poche arrière de son jean gris pour vérifier que son porte-monnaie était toujours là, une fois cela fait, il descendit pour atteindre le bar où il commanda deux pintes de la fameuse bière irlandaise : la Guinness. Une fois servi, il retourna à sa table, à l’étage, et posa les pintes avant d’en entamer une, un léger sourire satisfait aux lèvres. Il appréciait particulièrement cette bière, surtout depuis qu’il avait appris comment il fallait la servir – chose qui peut sembler bête vous me direz, mais à ses yeux c’était assez amusant et satisfaisant. Depuis qu’il avait su cela, il ne pouvait s’empêcher d’en commander au moins une et d’observer la façon de faire des barmen irlandais : en trois fois minimum !
Il savourait donc sa pinte en observant son l’écran de son portable, écoutant d’une oreille distraite la musique qui était, il fallait l’admettre, bonne – dans le sens où les musiciens et chanteurs étaient doués. Freyr était plutôt enthousiaste à l’idée de passer la soirée dans un pub : il aimait quand son hôte buvait et lui décrivait les saveurs à travers des mots et des sensations. C’était d’ailleurs lui qui incita l’humain à se resservir plusieurs fois pour tester plusieurs bières. C’était donc à cause de lui, que le jeune Norvégien se retrouva penché au-dessus de sa table, la tête sur ses bras croisés. Sa bière blonde était « seulement » à moitié entamée et Gyula avait du mal à la finir, non pas parce qu’il n’avait plus soif, simplement que le degré d’alcool était élevé. La Delirium lui donnait de légers vertiges et il avait besoin de faire passer ça en faisant une pause, bien évidemment, il continuerait une fois son vertige passé. Il n’arrivait même plus à savoir si la sensation de regards fixés, presque cloutés sur lui, était réelle ou le simple fruit de son imagination. L’alcool n’était en soit pas un problème pour le Norvégien qui était plus ou moins habitué à boire des alcools nordiques assez forts. Toutefois, le fait qu’il ait peu mangé et qu’il soit fatigué à cause de ses incessants entraînements personnels n’aidait pas à le faire supporter ces boissons. Cela faisait depuis le début de l’été qu’il avait commencé un entraînement intensif pour s’améliorer en boxe. Il courrait donc tous les jours, faisait de nombreux étirements et petits exercices d’échauffement, il avait même débuté des exercices de musculation avec des haltères afin de renforcer ses muscles. Son objectif était de dépasser le niveau de Gwen.
Il tourna légèrement sa tête pour la poser sur un seul de ses bras et ainsi relever son avant-bras libre et glisser ses doigts dans ses cheveux turquoises foncés. Il lâcha un grognement suivi de près par un long soupir. Cette soirée était bonne mais il regrettait sa solitude et se demanda si boire autant était une bonne idée.

« Evidemment que c’en est une ! Allez, finis ta bière que je puisse en découvrir d’autres !

L’humain ricana, décidément, Freyr était bien motivé ce soir ! Il se redressa puis s’étira avant de tirer un peu sur son t-shirt à manches courtes rouge. Il attrapa son pendentif viking et sourit avant de prendre son verre.

- Skåll ! »

Il finit sa pinte en deux fois seulement et sentit l’effet de l’alcool lui monter à la tête. La fatigue commençait à disparaître et il savait qu’il entrait dans sa deuxième phase d’ivresse. Il espérait pouvoir commander à manger sans éclater en sanglots ou se morfondre lamentablement.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Gyula vous insulte en #8A0886  

Cadeaux:
 
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 700
Localisation : Loin de la foule
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut être maso ou ivre pour recommencer Mer 30 Aoû - 14:09
Il faut être maso ou ivre pour recommencer
Tu t'ennuyais ferme ce soir. La journée avait été longue, rien de bien palpitant était arrivé et Bastet cherchait, en vain, des occupations pour toi

*La guitare?

-Pas envie

-La fête?

-Pas envie

-Ecrire?

-Pas envie

-Dormir?

-Pas fatiguée

-Oh mais tu es chiante Joy ! Bouge toi un peu ! Va dans un bar ou quelque chose comme ça ! J'ai presque honte 'avoir une possédée qui larvise autant

-Larvise ? Tu connais ce mot toi ?

-Avec toi mon vocabulaire c'est élargi.*

Tu grommela et décida de te lever de ton lit pour t'habiller. L'option bar n'était peut-être pas une mauvaise idée. Rapidement, tu te lava et regarda des cheveux: ils n'avaient pas d'autre couleur que le noir. Mn... Tu choisis de mettre du bleu turquoise et les attacha en un chignon grossier avant d'enfiler un slim, un débardeur large un peu décolleté et tes docs martins noires. Aller, allons à la recherche d'un bar potable pour ce soir.

Les mains dans les poches et tes lunettes à monture multi-colore sur le nez, tu regardais les pubs et autre qui s'étalaient devant toi. Lequel choisir? Lequel avait l'air pas mal? Y en a un dont la musique t'attira et tu entra. C'était des gens qui devaient être dans ta tranche d'âge qui jouaient. C'était agréable à entendre. Tu te dirigea vers le bar et demanda une pinte de leur meilleure bière avant de monter t'installer à l'étage.  Il n'y avait pas grand monde en haut. Ce que tu remarqua de suite, c'est une tignasse d'une couleur assez flashy, genre un vert turquoise qu'on ne peut que remarquer. Il avait l'air saoul. Bouarf, c'était pas ton problème.

Tu t'installa à la table à côté et bu ta pinte tranquillement. Ah mince, tua vais oublié de prendre de quoi manger! Rapidement, tu descend te prendre deux trois choses à grignoter avant de remonter et de te rasseoir. Ah gosh, heureusement qu'il y avait la musique sinon tu te serais ennuyée autant que dans ta chambre. Une voix se fit entendre et tu haussa les sourcils. Elle te disait quelque chose, le mot qu'elle avait prononcé aussi d'ailleurs. Tu tourna la tête vers la personne qui l'avait dite et écarquilla les yeux. Nom de zeus c'était le mec de la douche des filles!!! Mais il foutait quoi là?!

-Toi!!!! Mais tu fous quoi ici?!


Cette question était un peu idiote, il avait autant le droit que toi d'être ici à se bourrer autant qu'il le voulait. Tu ne lui en voulais pus vraiment, à dire vrai, tu t'en foutais de lui maintenant, mais ce que tu venais de dire t'avais échappé et tu fixa le jeune homme à travers les verres de tes lunettes. Puis tu soupira et haussa les épaules

-Bouarf au pire m'en fous. Si tu te bourre la gueule, mange un truc à côté quand même, que le patron se retrouve pas avec du vomi par terre.


Tu termina ta pinte et alla en prendre deux autres avec d'autres trucs à manger que tu donna au gars. Bah quoi? Toi non plus tu ne voulais pas voir du vomi juste à côté de toi, puis faut dire que l'odeur n'est pas génial alors si tu pouvais éviter ne serait-ce qu'un peu ça, autant le faire nan ? Pour tes narines au moins. Tu retourna t'asseoir et bu la moitié de ta pinte presque d'un coup avant de manger, regardant de temps à autres le gars pour voir si il allait t'engueuler, rire, pleurer ou s'en foutre totalement de toi. De ton côté, tu sentais doucement les effets de l'alcool venir. Tu avais hérité de ton côté japonais pour ça, ils sont vite bourrés eux. Mais manger t'aidera à tenir, surtout à pas rendre ton estomac! Heureusement que tu avais l'alcool joyeux n'empêche. Un petit sourire idiot commençait à fleurir sur tes lèvres alors que tu entamais ta deuxième pinte

-Aaaah gosh c'est bon en faite!
 

Ca y est, t'es déjà à moitié bourrée. C'est triste de voir que seulement 4 pintes te rendent joyeuse. Ou pas, à voir. Tu n'avais pas l'habitude de boire, forcément tu pouvais vite être saoul. Tu mangea et alla t'installer en face du gars de la douche et poka ses cheveux

-Ils étaient pas noirs la dernière fois gamin?


Oui oui, gamin. Il devait avoir ton âge et tu l'appelais gamin. Faut pas chercher, tu es bourrée. Ou presque.
ft. Gyula
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Rives du Nil
Rives du Nil
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 127
Localisation : quelque part ♫
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut être maso ou ivre pour recommencer Sam 2 Sep - 11:53
Il faut être maso ou ivre pour recommencer - ft. Joy Adams
Une voix se fit entendre par-dessus la musique forte et Gyula posa lentement son regard sur la personne qui venait de s’écrier. Son cerveau « légèrement » embrumé dans l’alcool ne réagit pas vraiment. C’était qui cette fille qui venait lui parler ? Il la connaissait ? Elle continua de parler et il ne saisissait pas vraiment ce qu’il se passait. Il demanda alors de l’aide à son dieu qui, s’amusant de la situation refusait de lui dire d’où il la connaissait, si ce n’était qu’elle était du pensionnat.

« Bwarf… dis-moi au moins si j’l’aime bien…
- Ahaha, ce serait trop facile !

Le Norvégien soupira en regardant la fille partir. Il se demanda si son état était misérable au point de faire fuir des gens, ou en tout cas cette fille. Tant pis, il continuerait sa soirée comme il l’avait commencé : à boire seul. Il baissa son regard sur son verre vide, perdu dans ses pensées. Son dieu insistait pour qu’il bouge ses fesses pour qu’il aille chercher une autre bière mais l’humain préférait attendre un peu. Peut-être devrait-il demander de l’eau ? Il sursauta en voyant les deux snacks posés sur sa table et regarda la fille. Il lui fallut un certain temps avant que les événements s’agencent correctement dans sa tête, il attrapa sa pinte vide et la leva en direction de la brune comme pour trinquer. Il apporta le verre à ses lèvres puis se rendit compte qu’il était vide et le posa sur sa table. Il était temps qu’il se calme. Il attrapa un des tacos et l’entama sans grande conviction, il n’arrivait pas vraiment à déterminer si c’était bon ou pas ni le goût que ça avait. Il se laissa glisser sur le petit canapé, ses genoux atteignant presque l’autre en face, il n’avait pas envie de se tenir droit et s’en sentait presque incapable. Et pourtant il n’avait pas énormément bu ! Son regard inexpressif était fixé sur son verre vide, il mâchait lentement son snack comme si c’était trop d’efforts pour lui de manger normalement et remarqua une silhouette dans son champ de vision. Il leva les yeux sur la brune qui lui avait apporté à manger et se redressa tant bien que mal pour la laisser s’asseoir en face de lui. Pourquoi voulait-elle sa compagnie ?

- Du coup… j’l’aime bien, c’ça ?
- … Hm… Peut-être ?

Elle fit quelque chose sur sa tête qu’il ne comprit pas vraiment, l’alcool ne l’aidait vraiment pas, il la regarda en grimaçant, ne relevant pas le fait qu’elle l’appelait « gamin ».

- Uuuurg…

Il inspira et se râcla la gorge avant de se frotter doucement les yeux puis de la regarder.

- P’t-être… Mais là i’ sont verts. ‘Fin… Turquoise… vert… Foncé.

Il baissa son regard sur verre. Ça n’allait pas, il le sentait, son visage se réchauffait un peu trop d’un coup, sa gorge se noua. Il tenta de se retenir mais c’était trop tard : il éclata en sanglots.

- Gyula ?? Tu vas bien ?? Que se passe-t-il ? Je ne comprends pas, tout allait bien et d’un coup tu te mets à pleurer. Qu’est-ce qu’il y a ?

Entre deux hoquètements, il répondit à haute voix à son dieu :

- J’ai faim !... J’ai soif !... Mes ch’veux… Normal’ment… i’ sont… ‘i sont…

Il se mit à pleurer un peu plus et posa sa tête sur ses avant-bras avant d’essayer de finir sa phrase.

- I’ sont… Pas noirs ! J’veux juste… j’voulais juste… faire peur… c’tout…
- Gyula Eriksen ! Ressaisis-toi, bon sang ! Tu me fais honte et tu te ridiculises ! »

Freyr tenta de lui transmettre toutes sortes de sentiments dans le but de calmer son hôte, après un instant ce dernier se redressa en reniflant et essuya ses larmes avant de se râcler la gorge et de marmonner un « pardon ». Il attrapa un des tacos et le mangea sans conviction. C’était peut-être mieux pour lui de garder la bouche pleine et ainsi éviter de partir dans d’autres crises de larmes inutiles.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Gyula vous insulte en #8A0886  

Cadeaux:
 
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 700
Localisation : Loin de la foule
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut être maso ou ivre pour recommencer Sam 2 Sep - 13:18
Il faut être maso ou ivre pour recommencer
Tu avais donné un peu à manger au gars qui était à moitié affalé sur le canapé pas loin. Il ne semblait même pas vouloir tenir droit! Il était bourré à ce point?C'était assez drôle à voir en tout cas! Tu avais continué de boire dans ton coin avant d'aller t'asseoir en faire du saoul et de poker ses cheveux en faisant une remarque. Il grimaça avant de répondre... une évidence. Ah bah ça tu l'as vu qu'ils étaient vert/turquoise/ fin vert foncé.

Puis, d'un coup, il pleura. Tu écarquilla les yeux pendant qu'il parlait. Mais, t'avais rien dit ? Ou alors ta remarque sur ses cheveux a fait ça ? Gosh! Faut faire quoi dans ce genre de moment? Il a bien dit qu'il avait soif nan? A manger il avait, même si c'était pas le meilleur des repas. Tu te leva, marchant pas très droit, avant de descendre chercher deux grands verres d'eau et de remonter avec. Tu posa un verre en face du gars

-Tiens, à boire


Un petit sourire étira tes lèvre alors que tu le patpat doucement, sûrement pour le réconforter de tu ne sais quoi. Tu t'installa ensuite plus confortablement sur le canapé avant de dire

-Pourquoi tu veux faire peur mister?


Tranquillement, tu bu dans ton verre d'eau et mangea un peu, histoire de pas rendre ton estomac trop vite et finir dans le même état que lui. La tu étais joyeuse, fallait essayer de rester comme ça. Puis, tu venais juste de capter mais, il n'avait pas l'air de t'avoir reconnu. Étrange, pourtant votre rencontre dans les douches des filles était assez complexe à oublier! Bas' te proposa de ne rien lui dire, histoire de ne pas gâcher la soirée et, pour une fois, tu étais d'accord avec elle. Au pire si il s'en souvient en cours de route tu te contentera de partir si c'est nécessaire!

Tu te contentais doc de manger et boire en attendant de voir si ton compagnon de beuverie allait répondre ou pas. D'une main, l'autre étant occupée à tenir ta chope, tu détachais tes cheveux qui retombaient sur tes épaules et encadrait ton visage. Tu n'avais pas quitté le gars des yeux... Le gars... Il faudrait peut-être lui demander son nom non ? Se serait plus pratique pour lui parler!

-Au faite tu t'appelle comment?


D'une traite, tu termina ton verre d'eau, te sentant un peu moins alcoolisée... Avant d'attaquer ta chope. Avoir bu de l'eau était un peu inutile à ce moment là mais bon, c'était en quelque sorte pour ta conscience, fallait pas te juger! T'avais pas fondu en larme toi encore

hrp:
 
!
ft. Gyula
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Rives du Nil
Rives du Nil
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 127
Localisation : quelque part ♫
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut être maso ou ivre pour recommencer Jeu 7 Sep - 11:06
Il faut être maso ou ivre pour recommencer - ft. Joy Adams
La fille partit une nouvelle fois et Gyula sentit une autre vague de sanglots l’envahir, il lutta pour ne pas craquer une nouvelle fois, sans raison, tandis que son dieu le sermonnait. Freyr ne se montrait pas particulièrement énervé, il l’était, mais il tentait de rester doux, comme s’il savait que son hôte pleurerait encore s’il haussait le ton. L’humain regarda la table, les yeux encore humides et prit une des serviettes pour se moucher, il la fourra ensuite dans sa poche le temps de trouver une poubelle. Il avait beau avoir bu, ça ne le rendait pas irresponsable pour autant. Quoique. En finissant son snack, il se rappela d’une des fois où il avait été complètement ivre avec ses amis. C’était quand il était en Norvège, il n’arrivait pas à se souvenir comment il en était arrivé là, mais il avait pris un caillou assez gros et l’avait lancé sur une fenêtre d’une maison. Il se souvenait juste de s’être fait plaqué par terre par un policier car il n’arrivait plus à courir. Il avait même été emmené au poste et… Bref, il avait dû payer une amende. Ses amis, quant à eux, avaient réussi à s’échapper ou quelque chose dans le genre.

« Etrange histoire. Assez surprenante venant de toi, mais vu les situations dans lesquelles tu te mets, ça ne l’est finalement pas.

Gyula lâcha un ricanement quand soudain il vit la brune revenir les mains chargées. Elle posa un verre d’eau devant lui et s’installa bien en face. Elle lui adressa même la parole, un sourire et tapota doucement sa tête. Il rendit un sourire un peu gêné mais reconnaissant puis il prit le verre et but tranquillement.


- … Merci…

Elle lui posa alors la question fatidique : pourquoi il voulait faire peur. Il hésita à répondre, Freyr lui conseilla même de ne rien dire car il sentait que son hôte craquerait encore. Il se contenta alors de boire de l’eau, c’était rafraichissant et il sentait l’effet de l’alcool diminuer un peu grâce à ce qu’il avait mangé et à ce qu’il buvait. Il baissa son regard sur sa pinte vide, réfléchissant à ce qu’il allait pouvoir raconter quand soudain elle lui demanda son nom. Il la regarda avec étonnement. Alors comme ça ils se connaissaient mais ne savaient pas le nom de l’un ni de l’autre ?

- Ah, oui, j’ai oublié de te dire ce petit détail.
- T’as oublié d’me dire pas mal d’choses d’toute façon…

Il soupira et passa une main sur son visage, se frottant un œil avant de regarder de nouveau la brune.

- Gyula. Et toi ?

Il posa son verre presque vide sur la table et s’étira. Il croisa les jambes en faisant attention à ne pas les cogner contre celles de la fille ni contre la table, et tourna la tête pour regarder les lumières et se focaliser un peu sur la musique.

- … J’veux faire peur… Parc’ que si j’fais pas peur, les gens s’en prendront à moi. C’la loi d’la nature, t’sais. Ou… La loi du plus fort… J’sais plus… Bref, t’vois l’idée. J’suis trop discret et j’aime rester dans mon coin, alors bon… Les aut’ aiment pas vraiment ça. Les rumeurs… ça s’répand trop vite…

Il soupira, Freyr lui fit remarquer qu’il parlait trop et le Norvégien en avait conscience, mais il n’y pouvait rien, l’alcool lui déliait la langue. Il regarda son verre d’eau et finit par se lever tant bien que mal. Il descendit les escaliers, lentement pour éviter tout accident, et se rendit au bar où il commanda une bière blonde plus légère que la précédente. Après avoir payé, il remonta, toujours lentement, et retourna s’asseoir en face de la demoiselle. Il soupira et sirota sa bière. Avec un peu de chance, ça le calmerait un peu.

- Pourquoi t’es gentille avec moi ? »

Il la regarda droit dans les yeux, sans pour autant être froid, loin de là. Il était juste… Curieux et intrigué par son comportement.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Gyula vous insulte en #8A0886  

Cadeaux:
 
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 700
Localisation : Loin de la foule
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut être maso ou ivre pour recommencer Jeu 7 Sep - 17:59
Il faut être maso ou ivre pour recommencer
Le bourré te remercia et tu hocha la tête en souriant. C'est étrange, toi qui t'étais dit que tu allais laisser ce connard tranquille, te voilà à lui parler. Fin, tu t'étais dit ça avait de le voir dans cet état. Là il avait l'air plus ouvert à une discussion calme. Puis tu ne voulais pas croire, tout au fond, que c'était un con. Fin Gyula. Étrange prénom

-Joy !


Un grand sourire éclaira ton visage quand tu prononça ton prénom, l'incarnant ainsi très bien. Tu termina ta pinte et bu un autre gorgée d'eau avant de d'installer plu confortablement sur le canapé, jouant un peu avec tes cheveux pour occuper tes mains. Le silence prit place quelques seconde avant qu'il ne te réponde. Ah? C'est juste pour ça qu'il voulait faire peur? Les sourcils haussés, tu le fixais à travers tes lunettes avant de lever les yeux au ciel. Gosh, c'est assez comique de le voir comme ça. Tu pourrais presque en profiter. Presque. Tu n'étais pas comme ça. Il décida d'aller se chercher une autre bière et tu le regarde y aller, espérant qu'il ne se pète pas la gueule en y allant.

Gyu enchaîna sur une autre question une fois posé sur le canapé. Pourquoi tu es gentille ? Ah ! Très bonne question, toi-même tu ne le savais pas trop. Tu mettais ça sur le compte de l'alcool, mais en vrai c'est juste ton caractère. T'es comme ça, l'alcool accentuant un peu ton exubérance, ta gentillesse et ces petits côtés. Tranquillement, tu reporta ton attention sur le jeune homme, t'asseyant en tailleur avant de répondre

-Parce-que j'en ai envie! Je suis comme ça naturellement. Ensuite


Tu te pencha un peu en avant, laissant sans le vouloir une belle vue sur ton décolleté, et rajouta

-Puis sérieusement, tu n'as pas à faire peur. Tu es très bien comme ça! Et au pire les autres tu t'en fous. Faut pas se préoccuper de ce qu'ils te disent! C'est toi qui vis ta vie, pas eux, alors vis la comme tu veux. Quoique tu fasse, il y aura toujours des personnes pour cracher sur toi, alors ça ne sert pas à grand chose de vouloir faire peur pour éviter l'inévitable.


Sa sentait un peu le vécu tout ça, et pour cause, tu étais passée par là. Tu te leva, t'étira longuement et passa une main dans tes cheveux avant d'aller chercher à boire. Bastet te glissa que ce n'était pas très conseillé et te rappela la dernière fois que tu étais bien bourrée, tu avais cru que tu étais folle à cause d'elle. Tu l'ignora et pris une blonde, paya et remonta avec. Tiens, se serait marrant si...

Tu regarda Gyula, une lueur taquine dans le regard

-J'y pense, t'as fais des rencontres intéressantes ici ou pas? T'es à immortalia nan ?


Si il était possédé, chose qui était très probable, son dieu ou sa déesse devait très certainement se rappeler d'elle. Mais lui n'en avait pas l'air. Peut-être qu'il t'avait déjà oublié. Se serait drôle si il donnait son avis sur toi, devant toi, sans savoir que c'est toi!Bas' en riait d'avance et, toi, tu attendais de voir si il allait répondre.
ft. Gyula
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Rives du Nil
Rives du Nil
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 127
Localisation : quelque part ♫
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut être maso ou ivre pour recommencer Jeu 21 Sep - 20:44
Spoiler:
 


Il faut être maso ou ivre pour recommencer - ft. Joy Adams
Joy… Pendant quelques secondes, le Norvégien se répéta le prénom dans sa tête, pour essayer de le retenir. C’était un beau prénom qui semblait bien aller à la demoiselle. A croire que ses parents étaient devins ou quelque chose dans le genre ! En pensant à ça, il ne put retenir un sourire niais qui disparut rapidement alors que ses pensées divaguaient sur des idées plus sombres. L’étonnement de la fille le surprit. Qu’est-ce qui était aussi étonnant dans son discours ? C’était pourtant la triste vérité, à son avis. Il se leva donc pour se chercher une autre bière et une fois réinstaller sur le canapé, il demanda à Joy la raison pour laquelle est était gentille envers lui. Il écouta sa réponse qui ne le satisfaisait pas, il devait y avoir une autre raison, ce n’était pas possible autrement ! Il ne put débattre plus là-dessus avec lui-même qu’elle se pencha et répondit à sa précédente explication. Il ne remarqua la vue sur son décolleté qu’à cause de Freyr et tendit la main pour relever son haut et ainsi cacher la vue.

« Vraiment ? Tu fais vraiment ça ?
- Elle mérite pas tes commentaires d’pervers.

Il lâcha un soupir et regarda Joy droit dans les yeux, un peu déçu et énervé par ses propos.

- J’m’en fous de c’qu’ils disent !... J’veux juste pas qu’ils r’commencent ! … J’veux juste pas…

Les souvenirs de son adolescence refaisaient surface et il ne put se retenir de pleurer une nouvelle fois, lâchant le t-shirt de son interlocutrice. Il posa ses coudes sur la table et cacha une partie de son visage avec ses mains, pleurant de plus en plus et hoquetant. Il se remémorait chaque événement, chaque sermon et ses prises de tête avec ses parents. Il se souvenait des coups qu’il avait reçu, plus que ceux qu’il avait donné. Il se souvenait des insultes et des humiliations qu’il avait subi principalement au collège. Ca faisait mal.

- T’peux pas comprendre… J’suis sûr.. Personne t’a jamais fait d’mal… Personne t’a harcelé… Personne t’a frappé jusqu’à être inconscient…

Il renifla bruyamment et tenta vainement de calmer ses pleurs. Il commença à sentir une pression dans sa tête et savait inconsciemment que c’était le signe d’un mal de tête à venir. Le dieu nordique diffusa de nouveau une chaleur douce et beaucoup plus réconfortante que les précédentes. Son hôte se sentait presque comme sur la colline, quand il se lamentait au sujet de la possession. Bizarrement, Yngvi-Freyr avait beau le réprimander, il était toujours là quand il en avait besoin. Dans ce genre de situations. Cette fois-ci, il devait avoir compris que l’alcool avait plongé l’humain dans un souvenir de désespoir important. Il s’était mis à lui parler doucement, avec assurance et gentillesse. Il lui rappelait les moments de revanches du Norvégien, ses entraînements de boxe qui s’étaient montrés plus que payant. Les larmes cessèrent de pleurer suivi des hoquètements. Gyula sortit un mouchoir et se moucha avant d’essuyer ses yeux et ses joues humides. Il mit le mouchoir dans sa poche avec l’autre et soupira avant de boire de grandes gorgées de bière pour se calmer.
Alors qu’elle avait quitté la table, l’étudiant avait croisé ses bras sur la table et posé sa tête dessus. Il était las de tout ça, de ces souvenirs, de ce genre de conversations dans lesquelles il avait l’impression que peu de personnes pouvait le comprendre. Il faut dire que le nombre de personnes qui réussissaient à s’imaginer exactement par quoi il était passé, était vraiment très faible. Ou en tout cas, avec le peu de gens avec qui il en avait parlé, c’était ce qu’il avait pu constater.
Il ne remarqua pas le retour de Joy, l’esprit trop embrouillé et perdu dans ses réflexions sur son passé. Il tressauta en entendant sa voix, relevant la tête et fronçant les sourcils, n’ayant pas compris la question.

- Elle te demande si tu es élève à Immortalia et si tu as fait des rencontres intéressantes au pensionnat.
- … Donc j’l’ai rencontrée à Galway ?
- A toi de voir.
- … Ouais, j’suis étudiant là-bas… J’ai rencontré des gens plutôt cool… D’autres moins… Pourquoi ?

Il passa sa main sur sa tête qui devenait douloureuse et se redressa pour boire sa bière sans quitter la demoiselle des yeux. Il était tenté d’en parler un peu plus en détails, mais ne sachant pas ce qu’elle attendait de lui et ce qu’elle volait comme renseignements, il préféra se taire. Après tout, elle était peut-être une N. Il pencha légèrement la tête sur le côté avant de reprendre :

- Et toi ? »

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Gyula vous insulte en #8A0886  

Cadeaux:
 
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 700
Localisation : Loin de la foule
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut être maso ou ivre pour recommencer Mar 26 Sep - 0:43
Il faut être maso ou ivre pour recommencer
Tu n'avais pas fais attention à la vue que tu donnais quand tu t'étais penchée en avant et rougis quand Gyu remonta ton débardeur. Tu bredouilla un merci et il parla, semblant peu satisfait de ta réponse. Pourtant c'était de la, de la simple gentillesse désintéressée. Tu haussa ensuite un sourcil. Recommencer quoi? Il s'était fait harceler? Il rajouta quelque chose et ton air joyeux s'évapora de ton visage

-Je ne comprend pas ? Qu'est-ce qui te fais dire ça ? Tu as vécu ce que j'ai vécu pour juger ça? Je sais ce que c'est de se faire harceler, vraiment. Je ne dis pas ça pour que tu te sente moins seul dans ta misère


Ta voix n'était pas dure, méchante ou quoique se soit d'autre, elle était légèrement fêlée, comme si les souvenirs de ton enfance revenaient te hanter. Que tu haïssais cette période de ta vie. Tu ne comprenais pas disait-il?Si, tu comprenais et tu avais le regard des personnes qui ont déjà vécu ce genre de chose, ça se lisait dans tes prunelles. Tu ne rajouta rien de plus et tu t'étais levée pour aller chercher à boire.

Tu remonta, ton verre à lamain et demanda à Gyu si il était à Immortalia et si il avait fait des rencontres. Il te répondit et tu hocha la tête avant de reprendre ton air joyeux, délaissant ta voix brisée d'émotion par une voix enjouée

-Je suis curieuse.


Il te retourna la question et tu pris bien le temps de boire une longue gorgée de bière avant de daigner lui répondre

-Alors oui, j'ai rencontré le jardinier, vraiment sympa. Une élève sympa aussi et un gars. Disons que ça n'a pas été l'amour fou entre lui et moi dès le début. J'admets ne pas avoir contribué mais bon. Puis il avait jeté quelque chose qui m'étais précieux sous mes yeux


Tu te frotta la tête en riant et en te demandant si il allait comprendre que c'est de lui que tu parlais. Quoique bourré comme il était, pas sûr. Sauf si il est possédé et que son dieu ou sa déesse lui rafraîchisse la mémoire. Là c'est à voir comment ça va tourner. Tu t'amusais actuellement, tu ressemblais plus à Bastet qu'à toi normalement. Il faut dire que c'était une facette de ta personnalité que tu exploitais pas et qui ressortais que quand tu étais alcoolisée. Tu avais un sourire en coin taquin et une posture nonchalante sur le canapé. Tu t'amusais de son trou de mémoire et attendais de voir si il allait s'en rappeler ou pas du tout. D'un côté tu espérais pour voir comment tout ça continuera.

[hrp: désolée si c'est pas long ><, si t'as pas de quoi répondre dis le, je rajouterais des trucs]
ft. Gyula
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Rives du Nil
Rives du Nil
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 127
Localisation : quelque part ♫
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut être maso ou ivre pour recommencer Ven 6 Oct - 11:43
Il faut être maso ou ivre pour recommencer - ft. Joy Adams
Gyula ne la regarda pas quand elle lui répondit. Il n’osait presque pas. Il n’était – encore une fois – pas convaincu par ses propos, même si au fond, il voulait bien la croire. Son intonation le persuadait, mais ses paroles le dissuadaient. Il ne comprenait pas comment une personne qui s’était fait harceler et battre puisse penser comme elle. Il était passé au-delà de tout ça, de toutes ces épreuves, il avait changé, il s’était battu et avait même inversé la situation. Pourtant, il lui arrivait encore d’avoir des doutes, des craintes… La peur du regard des autres, des rumeurs, que tout recommence. Il l’avait craint avant d’arriver à Immortalia, mais jusqu’à maintenant en tout cas, il avait réussi à garder son image d’homme distant et peu commode. Certes, il avait parfois craqué, seul ou devant des personnes, mais c’était justifié par la présence de Freyr. Là, ce n’était pas le cas. L’alcool était sans doute une excuse pour vider ce sac trop lourd.
La tête posée sur ses bras, en attendant le retour de sa partenaire de buverie, il réfléchit à la situation. Cette fille, Joy, semblait particulièrement sympathique et peut-être allait-elle le consoler ou en tout cas lui changer les idées. Il ne culpabilisait pas de pleurer, c’était un peu humiliant, mais elle ne se moquait pas de lui et il appréciait ça. C’était agréable de pouvoir se confier à quelqu’un comme ça. Ça faisait un peu trop longtemps que ça ne lui était pas arrivé. En tout cas, pas à propos de sa vie au collège.

Il lui retourna donc sa question et tandis qu’elle y répondait, il finissait sa pinte. En la regardant, il se demanda comment elle faisait pour être aussi joyeuse après la précédente conversation, et même généralement. Quand elle mentionna Ashton, il ne put se retenir de sourire et hocher la tête. Il était bien d’accord sur le fait que ce type était sympa, enfin… Il ne pouvait pas nier en tout cas avoir aimé leur conversation quoiqu’elle fût un peu embarrassante… Ses pensées s’enchaînèrent sur lui et il se sentit… bizarre. Il avait une sorte de pincement au cœur à l’idée que le jardinier soit sympa avec d’autres personnes, mais ça devait être dans sa nature. C’était quand même un peu frustrant pour le Norvégien, lui qui ne s’ouvrait que rarement aux autres, il s’était rapidement confié au blond pour qui ce devait être « normal » d’agir comme ça.
Malgré sa divagation, il écouta la mésaventure de Joy. Il réfléchit un peu à ses propos et sentit que Freyr était… Plus attentif sans comprendre pourquoi. Il se contenta d’un haussement d’épaules et finit par répliquer :

« Ah ! Quel salop ce type ! ‘Fin.. J’dis ça mais j’ai fait pareil une fois. Fæn ! C’te fille était chiante ! S’tu l’avais vu ! J’suis sûr qu’tu l’aurais giflé !... D’ailleurs j’l’ai fait !

Il ricana autant par rapport à ce qu’il disait que parce qu’il était poussé par le rire de Freyr. C’était la première fois qu’il l’entendait rire autant, encore une fois, il ne comprenait pas pourquoi. Il arrêta et se sentit un peu stupide sur le coup, il décida donc de reporter la conversation sur la petite brune.

- C’un connard c’lui qui t’a fait ça, n’empêche ! T’sais pourquoi 'l l’a fait ?

Il bâilla, plaçant sa main devant sa bouche, puis vida son verre d’eau. Il regarda un instant les verres vides devant lui et soupira. Il avait soif, mais il se dit qu’il valait mieux attendre un peu avant de se resservir. Et puis, trop boire d’un coup ne l’aiderait pas à se sentir mieux, loin de là.
Il regarda la décoration de la salle un instant, écoutant vaguement la musique, son regard se posa de nouveau sur Joy.

- Il a j’té quoi au fait ?

Il passa une main dans ses cheveux turquoises et titilla ses piercings avant de descendre sa main sur son pendentif, le tenant dans son poing et le caressant avec son pouce. Son dieu paraissait taquin et très amusé, qu’est-ce qu’il se passait ? Encore une de ses nombreuses moqueries divines qu’aucun humain ne pouvait comprendre ? Il soupira avant de finalement reprendre la parole en la regardant droit dans les yeux.

- T’viens souvent ici ? »

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Gyula vous insulte en #8A0886  

Cadeaux:
 
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 700
Localisation : Loin de la foule
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut être maso ou ivre pour recommencer Sam 11 Nov - 15:40
Il faut être maso ou ivre pour recommencer
Tu lui avais parlé rapidement de tes rencontres sans le mentionner lui, pour voir sa réaction et si il s'en souviendrait. Apparemment pas. Ce qu'il dit te fit hausser un sourcil et tu rigola

-Si elle l'a été c'est peut-être parce-que tu as du l'être aussi. Fin j'sais pas, généralement ce genre de chose arrive à cause des deux personnes


Tu croisa tes mains derrière ta tête et sourit un peu plus

-Je pense, il l'avait trouvé par terre et l'a simplement jeté


Tu laissa Gyula regarder la salle pendant tu fermais à demi les yeux, réfléchissant à ce qu'il pourrait se passer si il se rappelle. Il pourrait être à nouveau en colère et ne te parlerais plus. Ou alors faire comme toi et s'en fiche? Bah, tu ne le connais pas assez pour voir les plusieurs options. Après le silence, il te posa une autre question et tu le fixa quelques secondes avant de te redresser et de fouiller dans ta poche pour sortir le médiator de ta mère

-Ca, le médiator de ma mère. C'était son médiator porte bonheur et quand je suis partie pour venir ici, elle me l'a donné.

Tu regardais le bout de plastique avec nostalgie avant de le ranger à nouveau, guettant la réaction de Gyula. Il se rappelle ou pas? Est-ce que vous allez vous battre à nouveau et est-ce qu'il sera trop imbibé d'alcool pour ça? Ou est-ce que vous allez rester comme ça, à vous parler comme des potes, en quelque sorte ? Va savoir, tu espère juste que vous n'allez pas vous battre.

Le jeune homme te posa une autre question et tu secoua la tête

-Non, je sors rarement la nuit de moi-même, généralement c'est quelqu'un qui me pousse à sortir, aller en boîte ou des choses comme ça. Elle est un peu chiante à faire ça mais bon


Bastet s'offusqua un peu et tu ria intérieurement. La déesse savait bien que tu pensais ça d'elle, de temps en temps, et ne t'en tenait pas rigueur. Vous vous appréciez beaucoup et c'est normal que ce genre de chose arrive. Ca ne t'empêche pas d'aimer les discussions de Bas' quand tu es toute seule, d'aimer les histoires qu'elle te raconte et l'aide qu'elle t'apporte pour tes dessins sur les dieux égyptiens.

Tu t'étira encore une fois et replaça une mèche derrière ton oreille avant que ton esprit ne fasse remonter quelque chose que tes yeux avait remarqué

-Au faite, jolis piercings ! J'me sens moins seule à en avoir pas mal !


En riant, tu tourna un peu ta tête et releva tes cheveux pour montrer ton oreille droite avec toute le cartilage décoré d'anneaux et de barbells. Tu avais aussi des tatouages mais ça, si il s'en rappelle, il les avait déjà vu.
ft. Gyula
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Rives du Nil
Rives du Nil
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 127
Localisation : quelque part ♫
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut être maso ou ivre pour recommencer
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Il faut être maso ou ivre pour recommencer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Attention faire pipi en étant ivre pour être mortel...
» Des inspecteurs forestiers pour proteger les parcs nationaux
» La cotte de maille
» Rescue
» The Hamed Chouba Show

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Immortalia :: Périphérie - Monde :: ◄ Vieux Galway - Centre-Ville :: ► Pubs & Restaurants-
Sauter vers: