AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 


La beauté des fleurs nous attirent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Annexes :: ◄ Le Parc
MessageSujet: La beauté des fleurs nous attirent Dim 12 Nov - 12:14
La beauté des fleurs nous attirent
Aujourd'hui était une journée tranquille pour toi, tu avais juste un cours de français pour d'égyptiens. Avec Bastet c'était assez facile, elle t'aidait pour la prononciation des mots et complétait les explications du prof quand tu ne comprenais pas. C'est pratique mine de rien d'avoir une déesse égyptienne! Tu avais donc tout l'après-midi de libre et avait décidé de enfin rendre visite à Ash dans le parc. Ton téléphone à la main, tu tapota ton message

♫J'ai tout mon après-midi de libre, du coup je vais venir te tenir compagnie!♫


Une fois envoyé, tu t'étira longuement et rangea ton portable dans la sacoche qui pendait contre ta cuisse droite. Aujourd'hui tu avais opté pour robe simple qui moulait le haut et s'évasait un peu à partir de la taille pour finir à peine au dessus des genoux. Elle était bordeaux avec quelques motifs noir dessus. Tes jambes étaient couvertes de collants noirs opaques et tu étais chaussée de bottines qui passaient très bien avec ta robe. Pour une fois, tu avais attaché tes cheveux en un chignon un peu grossier, laissant une fine mèche noire retomber au milieu de ton visage. Une veste en cuir sur le dos, tu marchais dans les couloirs en tripatouillant ton pendentif en forme de plume avant de te diriger vers le parc.

Bon, maintenant il fallait le trouver et le parc n'était pas petit du tout. Bon, aller Joy! Bastet t'encouragea un peu et te proposais plusieurs endroits à regarder pendant que tu vagabondais dans la verdure. Ash, où es tu? C'est la question que tu te posais tout en admirant la beauté de l'endroit. Tu t'arrêtais même parfois pour regarder quelques fleurs en particulier

-Il fait du bon travaille ici! C'est vraiment sublime!


Ta déesse approuva avant de te lancer avec une teinte narquoise dans ses propos

*Mais dis moi, c'est la première fois que je te vois en robe, tu es sublime comme ça! Tu as une arrière pensée ou?

Du tout, et je nie, avec mon atèle y a rien de sublime

Si, ses collants affinent tes jambes et cette robe est superbe sur toi. Habille toi comme ça plus souvent, conseil de femme


Mouais*


C'est vrai que tu met rarement des robes mais ce matin tu avais juste... Envie, pour une fois.
Même si ton atèle cassait un peu ta tenue, c'était pas bien grave. Puis si tu le l'avait pas et que Ash que le remarquait, tu te ferais engueuler. Quoique Bas' t'aurai engueulé dès le début et forcé à mettre cet objet des enfers.

Tu repris ta recherche du jardinier en guettant ton téléphone de temps en temps, mais la beauté des lieux t'aspira rapidement et tu fini par tout simplement te perdre à contempler les fleurs. Un buisson de rose attira ton attention et tu y trotta comme tu pouvais avant de te pencher en les regardant

-Elles sont magnifiques...


Leurs pétales étaient d'un rouge comparable à un rubis et doux au touché. Tu t'accroupi et regardais les fleurs en rêvant romantisme, pour une fois. Tu adorais les roses, surtout les rouges, tu aimais leur odeur et leur beauté malgré les épines. Pour peu, tu pourrais en prendre une et la garder pour toi mais tu doute que Ash apprécie. D'ailleurs, en parlant de lui, il est où?
Tu avais presque oublié que tu étais venue pour lui et non juste pour les fleurs. Bon, vu que chercher e marche pas, autant l'appeler non? Tu te relève et remet bien ta veste avant de l'appeler

-Aaaaaaash!!!???


Allez savoir si il va te répondre dans l'immédiat en criant presque lui aussi, ou si il va t'entendre déjà. Tu le rappellera au pire. L'oreille tendue, tu repris ta marche, attendant de voir si il allait te répondre ou surgir de nul part.
ft. Ashton
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Rives du Nil
Rives du Nil
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 111
Localisation : quelque part ♫
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La beauté des fleurs nous attirent Dim 19 Nov - 1:00
La beauté des fleurs nous attire
Il faisait carrément frais aujourd’hui, fallait pas s’le cacher.

Ashton, habitué aux températures basses et du genre à préférer le froid à la chaleur, ne frémissait pas, mais il voyait de loin quelques élèves grelotter comme s’il faisait moins trois degrés. Sérieusement, ils exagéraient. Il faisait pas SI froid que ça, si ? Le jardinier soupira, résista à l’envie de passer sa main droite dans ses cheveux. Valait mieux éviter. Ses mains étaient couvertes de terre et, fallait s’y attendre, gelées. Il ne le sentait pas pour autant et continuait de recouvrir le trou qu’il avait creusé de terre. Ne demandez pas ce qu’il faisait, c’était pas important. En tout cas, il finit par obtenir un joli plant, bien ancré dans le sol et prêt à déployer ses racines et à piquer des nutriments à notre mère la terre. Passons.

Il se remit debout et sentit, dans la poche de son jean, son portable vibrer. Ce n’était pas tous les jours qu’il le mettait en vibreur, et quand il le faisait, il recevait des messages. Si la vie n’était pas belle ! Non, pour de vrai, Ashton n’en avait rien à faire, de recevoir des notifications ou pas. Il n’était pas très branché réseaux sociaux et tout ça. Il était présent partout, mais actif nulle part, au grand damne des gens qui chercheraient à en savoir plus sur lui via les réseaux. Dommage !

’Je ne sais pas si je m’y ferai, à ces choses portables que, vous les jeunes, vous utilisez sans cesse.’

’Pourquoi tu m’inclus dans le lot, connasse ?’

Et hop, une autre crise de colère provoquée ! C’était généralement comme ça que chaque dispute commençait. Très très souvent de la faute d’Ashton, qui disait un truc à ne pas dire à Artémis mais qu’il adorait faire, malgré tout. Son visage se fendit en un sourire presque hilare aux vilains mots qu’elle proférait dans sa tête. Ah bah si c’était pas violent !

Il frotta distraitement ses mains sur son habit de jardinier – vert, pour être original – et ramassa le peu d’outils qu’il avait rapporté avec lui, avant de prendre le chemin du petit débarras de jardinier où il allait tout ranger. Flemme de travailler, il avait décidé qu’il finissait sa journée. Ce qui était bien, c’était que le directeur ne le surveillait pas tant que ça, niveau travail et horaires. Et puis, il était de toute façon censé se gérer tout seul : le dirlo ne voyait que les résultats, et ça lui suffisait sans doute amplement. Du moment qu’il pouvait, dans tous les cas, garder un œil sur Ashton.

Bref, le jardinier finit par arriver au cabanon où il laissa avec soin ses outils – il n’allait quand même pas les foutre pelle-mêle ! Il ferma à clé – précaution qu’il prenait depuis le début – et s’étira, avant de se souvenir qu’il avait reçu un message. Il jeta un coup d’œil à son téléphone et ne put s’empêcher de sourire largement.

’Joy !’

’Content de voir qu’on a la même réaction.’

Pour une fois, il ne blaguait pas.
Se passant une main dans les cheveux – il s’était lavé les mains au robinet placé dans le débarras – il se demanda bien où est-ce qu’elle pouvait être. Il ne l’avait pas croisée, mais le parc était gigantesque, ce n’était donc pas surprenant… Soupirant, mais sentant un agréable sentiment se propager dans son corps – sans doute à cause de cette harpie d’Artémis – il se mit à la recherche de Joy Adams.

’Dépêche-toi ou elle va perdre patience et partir.’

’Bon, Artémis, j’sais que t’es IMPATIENTE de la voir, mais calme tes ardeurs s’te plaît, j’ai pas envie d’lui sauter dessus quand je la verrai.’

Elle le traita de grossier personnage – vraiment – mais finit par se taire, au grand soulagement d’Ashton. C’était pas qu’il en avait marre d’entendre sans cesse une voix parler, parler, parler dans sa tête, mais… Ouais, il en avait assez.

Il se balada dans le parc, allant là où ses pieds le guidaient, et, il semblait que ses pieds fussent attirés par Joy puisqu’il l’entendit crier. Son cœur bondit, croyant à un appel au secours – ‘ARTEMIS ARRÊTE DE STRESSER TU ME FAIS STRESSER’ – mais il reconnut le mot qu’elle criait. C’était en fait le surnom qu’elle lui avait donné. Pas très original, mais on allait faire avec.

Les mains dans les poches, il se dirigea vers l’origine du bruit qui, après un bosquet d’arbre et deux trois buissons, fit son apparition dans le champ de vision d’Ashton. De nouveau, son cœur fit un bond, mais pas de peur.

’Je te promets, Artémis, si tu continues de ressentir ces… trucs à cette intensité-là, j’demande à me faire exorciser.’

Elle prit la peine de s’excuser mais ne semblait pas très désolée. Il grogna, serra les dents, vida sa tête, calma les battements de son cœur – si Artémis avait eu un corps, ça serait son cœur à elle qui aurait fait autant de boum boum – et marcha à grands pas vers la jeune femme, l’observant de haut en bas - ou plutôt de bas en haut - en même temps.

Il devait l’avouer, elle était joliment habillée. Le bordeaux lui allait bien, mais une robe en automne ? Bon, elle ne semblait pas si légère que ça, alors c’était pardonnable, et puis, elle portait des collants. Il remarqua l’atèle et eut un sourire satisfait. Son regard remonta et glissa sur les cheveux de la jeune fille. Le rouge disparaissait de la masse ébène, ce qu’il regrettait mais… Ca n’enlevait rien à son charme.

’Artémis…’

’Désolée, désolée !’
Elle ne l’était pas. Il le sentait. Il passa outre.

Retirant une main de sa poche, il lui fit coucou avec un grand sourire, et quand il se jugea assez près pour qu’elle l’entendît sans qu’il n’hurlât, il prit la parole, un sourire taquin aux lèvres.

« Alors comme ça, ça sèche pour venir me voir ? »

Il dévora les derniers mètres qu’il restait et s’arrêta près de Joy et, histoire de s’amuser de la surprendre, lui fit la bise, comme le bon Français qu’il était devenu.

« J’blague, j’ai bien reçu ton message. Comment tu vas ? »

Son sourire était devenu plus chaleureux et moins amusé. Il gardait son regard sur elle, pas trop du genre à normalement détourner le regard. Ça pouvait en gêner certains, mais bon. On ne changeait pas les bonnes habitudes.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

#6699ff // #9966ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Membre du personnel
Membre du personnel
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 283
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La beauté des fleurs nous attirent Dim 19 Nov - 1:46
La beauté des fleurs nous attirent
Tu avais arrêté de contempler les roses et avais appelé Ash, en espérant qu'il réponde ou qu'il t'entende. Seul le silence suivit et tu te frotta la tête en te demandant si tu devais réitérer l'appelle ou pas. Ou alors lui envoyer un message? Bah, laisse lui un peu de temps. Les mains dans le dos, tu marcha un peu avant de loucher sur la mèche qui tombait entre tes yeux. Le rouge n'y était presque plus, il serait temps de faire une autre couleur peut-être.

*Fais des mèches jaunes comme le sable! Ou alors violette clair! Oh non ambre!*

Tu réfléchissais et imaginais chaque couleur sur toi et, avant que tu ne puisse répondre, tu vis quelqu'un venir. C'était Ashton. Sans pouvoir t'en empêcher, tu souris largement, laissant clairement voir que tu étais contente de le voir. Il se rapprocha et parla, te faisant rire

-Je préfère me perdre ici que d'aller en cours, même si je n'en ai pas


Tu le lui avais bien dit sur ton message donc soit il rigolait, soit il ne l'avait pas lu. Le blond se rapprocha encore jusqu'à être à quelques mètres à peine et te fit la bise. Surprise, tu cligna des yeux et rosit, très pu habituée à ce genre de salutation. Un vague souvenir de ta mère t'expliquant comment était la france te revient et tu te repris

-J'avais compris t'en fais pas. Très bien merci, même si cette atèle m'empêche de faire pas mal de chose. Fin je préfère la mettre sinon je me fais doublement engueuler


Autant par lui que par Bas', il fallait bien que quelques personnes se préoccupent de toi quand tu ne le faisais pas non? Tu te perdis à le regarder, plus particulièrement ses yeux pour ne pas changer, et pensa une énième fois qu'ils étaient beaux. Au même moment, tu répondis à Bastet

*Je prendrais ambre pour ma prochaine teinture

On se demande pourquoi Kitty*

Tu ne releva pas et elle ricana. Presque à contre cœur, tu arrêta d'admirer ses yeux et te rappela de quelques chose. Tranquillement, tu farfouilla dans ta petite sacoche et en sortit une belle pomme rouge que tu proposa à Ash

-Tiens ! J'avais un p'tit creux avant de venir dans le parc alors j'ai pris de quoi grignoter un peu.


Une pomme d'un joli vert trônait dans ton autre main et après que Ash ait pris l'autre pomme, tu croqua dans la tienne en te tournant vers les roses. Il n'y a pas à dire, elles sont sublimes. C'est d'ailleurs ce que tu allais dire, une fois ton morceau de pomme fini

-Elles sont vraiment belles, comme toutes les fleurs ici. Tu es vraiment tout seul à t'occuper du parc?


Enfin, tout seul, pas vraiment si on compte Artémis mais elle n'est pas physiquement là donc bon. En tout cas, c'est vraiment du bon boulot si il gère tout ça tout seul, cet endroit est vraiment sublime et te fera revenir plus souvent. Mais pour ça il faudrait déjà que tu ne t'y perde pas.

Une idée germa dans ton esprit et, un sourire en coin, tu te tourna vers Ash en faisant légèrement tourner ta robe

-Tu me fais un peu visiter ? A moins que tu ne préfère prendre racine ici et devenir une fleur ?


Il serait une très belle fleur si jamais il en devenait une. Tu irais la regarder tout les jours. Même si ça ne risque pas d'arriver. Redescend de ton petit nuage, tu t'attache trop vite à cet homme. Profite plutôt, avant de te perdre dans des idées et dans ton imagination farfelue, sinon tu risque de gâcher le peu de temps que tu peux avoir avec lui.
ft. Ashton

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Joy s'intéresse en CC0000
Et bastet s'amuse en cc66cc

The future is like a puzzle with missing pieces: hard to read and never, never what you expect. So let's take life as a game and have fun together until we no longer can, that's the best way to enjoy it. ©️ by anaëlle.
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Rives du Nil
Rives du Nil
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 111
Localisation : quelque part ♫
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La beauté des fleurs nous attirent Dim 3 Déc - 19:58
La beauté des fleurs nous attire
Ashton ne put qu’apprécier la jolie couleur rose qui s’étalait sur les joues de la jeune femme, et pas seulement dû au froid. Il semblerait que la meilleure technique d’intimidation fût la bise. Bravo les Français ! L’homme ne la quittait pas des yeux, comme à son habitude, pendant qu’elle répondait à sa question. Se faire doublement engueuler, on se demandait par qui. Il eut un petit rire, songeant à la déesse habitant le corps de Joy. Elle était drôlement attentionnée, ça devait être sympathique pour la jeune femme. Le blond eut une sorte de pincement au cœur, qui ne dura pas. Qu’Artémis se souciât de sa santé ne l’importait pas. Il n’avait pas besoin d’elle et n’aurait jamais besoin d’elle, point final.

Ashton vit Joy le regarder, sans embarras. Elle le fixa quelques secondes dans les yeux avant de se détourner. Il eut un sourire en coin. Ce n’était pas tous les jours qu’on le regardait comme ça. La demoiselle était mignonne, et il aimait avoir de l’attention. Peut-être allait-il la garder près de lui un bon moment, histoire de flatter son ego ? Il entendit Artémis le menacer et il entreprit d’effacer l’idée de son esprit pour éviter que la déesse ne pète un câble, et en même temps, il ressentit comme de la culpabilité par rapport à la pensée qu’il venait d’avoir. Etait-ce l’influence d’Artémis, ou est-ce que cela venait-il de lui-même ? Devenait-il bon, généreux et raisonnable ? Il ricana intérieurement. Sans doute pas.

La jeune femme sembla se souvenir de quelque chose et sortit deux pommes. Ashton les regarda avec une agréable surprise. Lui avait-il dit qu’il adorait les pommes ? Il ne pensait pas. Elle avait sans doute pris les fruits selon ses envies à elle. Il prit la verte – l’acidité le tentait plus à ce moment-là – et remercia d’une voix pleine de chaleur la jeune femme, avant de croquer dans la pomme. Parfaite. Pendant qu’il dégustait le fruit, il écouta Joy faire l’éloge du parc, et par extension, son éloge à lui. Il finit sa bouchée et lui sourit, fier et satisfait.

« Merci ! Je crois que je peux demander à avoir un assistant, dans l’genre saisonnier, mais je suis pas du genre à déléguer mes tâches à quelqu’un en qui j’ai pas forcément confiance. J’aime bien mon parc comme il est, et puis, c’est vrai qu’il est grand mais grâce à Artémis, je peux m’en occuper sans trop faire de pause, et il y a des choses que tu peux laisser pousser sans t’en occuper assez souvent, donc ça facilite les choses. Mais oui, j’fais du bon travail. »

Bah quoi ? Il avait le droit d’être fier de lui et de se féliciter lui-même.

Joy se tourna vers lui, souriante. Ashton baissa les yeux sur sa robe qui avait un peu enflé dans le mouvement qu’elle avait fait. C’était une chose sans doute étrange à admettre, mais il aimait les effets de la vitesse sur les habits. Il remonta son regard sur le visage de la jeune femme, qui s’était mise à parler.

« Tu me fais un peu visiter ? A moins que tu ne préfère prendre racine ici et devenir une fleur ? »

Il rigola. Il aimait cette image, parce qu’il aimait les fleurs. Il aimait également qu’on parle de lui, alors boum, combo ! Décidément, il adorait parler avec cette jeune femme.

« En tant que fleur, j’aurais besoin d’un soleil comme toi. Enfin ! Marchons, marchons. Te faire visiter est un peu exagéré, je suis pas aussi bon guide que jardinier, mais je suppose qu’on peut juste se promener tranquillement. Ça te va ? »

Il n’attendit pas sa réponse pour commencer à avancer, dans une direction au hasard. Il se retourna vers elle, marchant à reculons, un sourire aux lèvres. Il espérait juste ne pas se prendre un arbre ou un buisson, mais normalement, il n’y avait que de l’herbe derrière lui. Artémis se mit à prier ses confrères pour qu’une plante se mettre sur le chemin d’Ashton et il lui dit de la fermer, exaspéré. Il reporta son attention sur Joy, ses yeux ambrés examinant de nouveau l’étudiante.

« J’aime bien ta robe, au fait. Elle te va bien. Sinon, t’es venue de quel côté ? Histoire qu’on aille dans la direction opposée. »

Quand même ! Il n’allait pas la faire marcher là où elle avait déjà cheminé pour venir ici. Il ne savait pas s’ils auraient le temps de faire le tour du parc, surtout s’ils prenaient leur temps, mais ça encore, c’était accessoire. Il lui semblait que la visite du parc ne fût pas le plus important. Le seul fait de marcher ensemble devait sans doute ravir la jeune femme, non ?

’Pourquoi tentes-tu de deviner son état d’esprit ? Peut-être veut-elle juste visiter le parc, et puisque tu es le jardinier, elle t’a pris comme guide, parce que tu es celui qui le connaît le mieux.’

’Sans doute, mais j’aime me donner de l’importance, en tant que personne, et pas en tant que jardinier. Et puis, ça se voit, elle m’aime bien ! Sinon, elle ne m’aurait pas invité au café, la dernière fois.’

’Mais tu as été tellement ingrat que je me demande si elle pense toujours la même chose.’

’Vu qu’elle est venue me voir, là, réfute complètement ta théorie.’

Artémis ne devait sans doute plus rien avoir à dire, alors elle se tut. 1-0 pour le blondinet !

Ashton prit finalement la direction opposée à celle que lui indiquait Joy, marchant tranquillement. Le vent ne soufflait que légèrement, apportant cependant de la fraîcheur à leur aventure. Regardant devant lui plutôt qu’à côté, où se trouvait Joy, il lui posa une question qui venait de lui traverser l’esprit.

« Comment ça s’fait que t’aies pas cours, du coup ? »

Il finit par lui lancer un coup d’œil, un léger sourire aux lèvres.


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

#6699ff // #9966ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Membre du personnel
Membre du personnel
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 283
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La beauté des fleurs nous attirent Dim 10 Déc - 15:31
La beauté des fleurs nous attirent
Tu écouta Ashton parler après que tu ai flatté son travaille. C'est vrai qu'avec sa déesse ça devait être plus facile. Tu hocha la tête comme seule réponse, souriant en peu quand il se flatta lui même. Bah, il pouvait bien se le permettre. Tu lui avais ensuite proposer entre une visite et prendre racine pour devenir une fleur. Il rigola, te faisant sourire un peu plus, avant de répondre. Tu te frotta la tête, à la fois flattée et gênée par ce qu'il venait de dire. Toi, un soleil? Vraiment?

-Un soleil vraiment? C'est gentil, même si je ne pense pas être aussi lumineuse que lui et je suis complètement pour une promenade!


Ou alors il disait ça dans un autre sens mais tu préférais ne pas prendre en compte cette probabilité. De tes yeux de charbons, tu regardais le jardinier marcher à reculons e toute tranquillité. Heureusement qu'il n'y avait rien derrière lui, sinon la scène aurait pu être comique. Ta pomme rouge à la main, tu croqua dedans avant de lui suivre. Il te complimenta sur ta robe, te faisant rougir -il faudrait que tu arrête de rougir si facilement- avant de demander par où tu étais arrivée. Tu termina ta bouchée avant de regarder autour de toi pour te repérer et de montrer le chemin

-De là, mais j'ai marché un peu au hasard dans le jardin. Et merci pour le compliment


Ce n'était pas dramatique si tu repassais à des endroits où tu étais déjà venue étant donnée qu'à ce moment là tu étais plus absorbée à chercher Ash qu'à regarder autour de toi. Tu suivis le blond en regardant le jardin, le trouvant de plus en plus beau.

Puis ton ami te posa une question, en soit logique, et tu arrêta ta pomme que tu allais croquer à quelques millimètres de ta bouche pour lui répondre

-Hé bien j'ai des heures de libres, ça m'arrive rarement d'en avoir alors j'en profite. Techniquement elles sont sensées être mise à profit pour étudier, réviser et tout ce qui suis mais je me débrouille bien en ce moment alors je me permets. Pourquoi, tu vas m'engueuler et m'envoyer à la bibliothèque bosser ?


Tu le fixer, un sourire accroché au coin de tes lèvres avant que tu ne croque ta pomme, que tu avais presque finie d'ailleurs.

-Et toi, tu avais fais quoi comme étude ici?


C'est vrai ça, il faisait quoi comme étude avant de devenir jardinier ? Non pas qu'il avait l'air de s'en plaindre mais tu étais curieuse sur son parcours. Tu attendais sa réponse avant de voir un nouveau buisson de rose. Toute souriante comme la romantique que tu es, tu t'en approcha pour mieux les voir

-Elles sont vraiment belles. J'hésite à t'en piquer une pour la garder mais si je fais ça, la fleur se fanera trop vite. . . Ca me fera passer plus souvent, tu risque de me subir même quand tu travaille


Tu rigola et lui tira la langue, amusée, avant de te relever et de finir ta pomme. Où la mettre maintenant ? Tu ne te rappelais pas avoir vu de poubelle dans le parc et tu n'allais pas te permettre de la jeter, surtout pas devant Ash! N'ayant pas d'autre choix, tu garda le trognon dans ta main et poka le blond avec ton autre main

-Dis, tu as des fleurs, plantes particulières ou rare ici?


Tu adorais voir des choses rare alors si il y en avait dans ce jardin, tu serais plus que ravie d'aller les voir!

[hrp: désolée si ce n'est pas très long, j'epsère que tu as de quoi répondre ><]
ft. Ashton

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Joy s'intéresse en CC0000
Et bastet s'amuse en cc66cc

The future is like a puzzle with missing pieces: hard to read and never, never what you expect. So let's take life as a game and have fun together until we no longer can, that's the best way to enjoy it. ©️ by anaëlle.
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Rives du Nil
Rives du Nil
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 111
Localisation : quelque part ♫
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La beauté des fleurs nous attirent Mar 2 Jan - 22:08


La beauté des fleurs nous attire
Ils se mirent donc en route. Ashton n’avait pas d’idée précise quant au chemin qu’ils prendraient mais il laissait faire son corps. Ses pieds le conduiraient bien quelque part !

Une main dans la poche de sa parka, l’attitude de l’homme était toujours aussi nonchalante. Tranquillement, il cheminait à côté de l’étudiante, qui finit par lui répondre qu’elle avait des heures de libre.

« Ah ces étudiants ! Toujours là à rien faire, et on s’demande comment ils font pour réussir. »

Il rigola, et ajouta, répondant à la question-qui-n’en-était-pas-vraiment-une de Joy :

« Ouais, j’te botterai le cul à coups de pompes pour que t’ailles étudier, si seulement je me souciais de ta scolarité. Tu fais c’que tu veux, voyons, t’es assez grande ! »

Il croisa les yeux de la jeune femme et son sourire s’intensifia, automatiquement. Il souriait toujours quand il regardait quelqu’un, drôle d’automatisme, non ? Elle croqua dans sa pomme et Ashton, lent en ce qui concernait de bouffer, pensa à continuer la sienne.
’Délicieuse.’
’Comme cette jeune fille.’
’Perverse.’
Artémis lui demanda gentiment d’aller mourir et Ashton ne put que refuser. Il reporta son attention sur la demoiselle quand celle-ci le questionna sur les études qu’il avait fait à Immortalia. Le visage du blond prit une expression d’amusement tirant sur une grimace. Ah, les souvenirs terribles qu’il avait du lycée ! Superbe. Et même, ses études supérieures n’avaient pas été du gâteau non plus. Fallait tomber sur une bonne divinité, tant qu’à faire ! En fait, ce n’était pas vraiment le fait d’être possédé qui dérangeait réellement, c’était plutôt le dieu qui prenait possession de vous qui posait problème. Regardez Joy ! Elle avait l’air bien avec Bastet. A son âge – quel âge avait-elle, déjà ? – l’homme n’aurait pas pu paraître aussi… enjoué, naturel, en bonne santé. S’il se souvenait bien, il était pâle – plus qu’il ne l’était déjà naturellement – et parlait beaucoup moins qu’avant. Bien sûr, il continuait d’être une mauvaise langue tout en étant aussi doux qu’un agneau, mais… il n’était plus le même. Plus solitaire, l’envie de vomir qui le suivait, cette étrange impression d’être constamment surveillé, et puis, bien sûr, la voix qui ne voulait pas se taire dans son crâne. Joyeux, tout ça !
Ashton cligna des yeux, revenant à lui.
’C’est bon, tu n’as phasé que quelques secondes.’
Il fut rassuré par la remarque de la déesse et s’empressa de répondre. Il n’avait aucune intention de laisser voir à Joy qu’il avait replongé dans ses souvenirs. Et si elle posait des questions ? Son côté rationnel lui répondit immédiatement qu’il n’aurait qu’à la rembarrer. Bonne idée, côté rationnel.

« Y’avait pas d’université au moment où j’étudiais ici ! Mais j’étais plutôt intéressé les matières linguistiques et la littérature. J’me sentais un peu oppressé ici donc j’suis parti en France, faire tout plein d’études différentes, mais aucune d’entre elles ne m’a réussi donc j’suis revenu et le dirlo m’a laissé prendre le poste de jardinier. Pratique d’être un possédé, hein ? »

Il lui fit un clin d’œil, tout à fait ironique. La voyant partir vers des rosiers plantés non loin, il la suivit avec un léger sourire, heureux de la voir s’extasier devant les plantes. Il l’écouta parler, toujours avec le même sourire. Il se disait qu’elle n’était vraiment pas ce qu’elle avait l’air. D’apparence, elle semblait plutôt calme, presque froide, distante. Mais dès qu’elle se mettait à parler, on sentait son enthousiasme et son énergie se voyait sur son visage, dans les gestes qu’elle avait. C’était étonnant, comme les gens pouvaient bien cacher leur jeu. Ashton aimait et détestait cette caractéristique qu’avaient les humains. D’un côté, il aimait être surpris, tomber sur de nouvelles choses, de nouvelles personnes, les découvrir, les analyser et s’amuser avec eux. Mais d’un autre côté, être pris au dépourvu, c’était pas forcément très agréable. Mais il arrivait plutôt bien à improviser, dans ces cas-là. Il pouvait toujours se rattraper.

La jeune femme finit par lui demander s’il n’y avait pas des plantes particulières, ou même rares, dans le parc. Immédiatement, Ashton répondit, « Dans la serre ! Mais c’est pas vraiment dans le parc, en fait. » puis se mit à réfléchir, tout en prenant la direction d’un regroupement de plantes à fleurs qu’il savait non loin de là où ils se trouvaient. Le ciel était d’un gris doux, dû aux nuages qui formaient comme un lit et qui ne laissaient passer que de rares rayons de Soleil. Le vent soufflait toujours un peu, glacial. La température semblait rester constante, ce qui rassurait Ashton. Si elle descendait encore, ses plantes mourraient, alors bon…

« J’ai de la bruyère, de différentes espèces, mais j’ai préféré les planter en bordure du terrain donc à moins qu’on ne passe dix ans dans ce parc, tu ne les verras pas forcément aujourd’hui. Sinon, j’ai du mimosa de Paris ! Le nom m’a fait rire et m’a rappelé mes années en France. J’en ai mis près de l’observatoire, et à quelques autres endroits. J’ai un arbre fruitier assez intéressant, dont j’me souviens plus du nom, merde… Bref, j’ai pas mal de plantes qui, en fait, sont pas si particulières, ni rares, mais j’les aime bien. »

Il eut un petit rire. C’était la vérité. Tout ce qu’il avait cité n’avait rien d’extraordinaire, alors il ne savait plus quoi montrer à la jeune femme.
Ils atteignirent cependant le petit bosquet. Il y avait planté deux arbustes, frêles mais en bonne croissante, entourés de lavandes qui côtoyaient des rhododendrons, encore assez bas. Ashton entreprit d’expliquer, dans les grandes lignes, quelles étaient les plantes et comment il s’en occupait. Artémis lui donnait des informations complémentaires et parfois, je dis bien parfois, utiles, que l’homme insérait dans ses explications. Il s’exprimait clairement, sans hésitations, et un sourire illuminait son visage. Il parlait avec les mains, l’une tenant toujours sa pomme à moitié mangée.
Il finit de parler. D’ailleurs, vous ne l’entendrez jamais s’excuser d’avoir trop parlé, d’avoir été trop passionné. De toute façon, pourquoi le faire ? Ce n’était pas un tort. Pour Ashton, les gens qui n’étaient passionnés par rien étaient fades. Pas dignes de son attention – à part pour les embêter un peu.
Enfin bon, c’était bien beau qu’il parle beaucoup, mais il s’intéressait un peu à Joy, lui. Et Artémis. Et puis, il voulait en apprendre plus sur la jeune femme. Collecter des informations et décider de quoi faire après, c’était sa technique habituelle. Alors il sourit à l’étudiante et, s’éloignant du massif, prit une direction au hasard, à une allure raisonnable. Il aimait se balader tranquillement, en plus en bonne compagnie !

« Et toi du coup, tu fais quoi comme études ? Je crois pas que tu me l’aies déjà dit… »

Il avait vaguement fouillé dans son esprit, mais s’il ne s’en rappelait pas, c’était vraiment qu’il n’avait pas été attentif à ce moment-là. Ça lui arrivait, parfois. Pas souvent, par contre. Regardant devant lui, il croqua dans le fruit et finit par le terminer. Il avait remarqué que la jeune femme avait également fini sa pomme, et il entreprit de chercher des yeux une poubelle. Il y en avait un peu partout dans le parc, pour ainsi éviter que les étudiants ne laissent traîner n’importe où leurs déchets. Ashton trouvait, bien entendu, des papiers, des emballages, des clopes un peu partout, mais il se disait que ça serait encore pire s’il n’y avait pas autant de poubelles. Merci à celui qui y avait pensé !

Il en aperçut une assez rapidement et fit signe à Joy. Se dirigeant vers la poubelle, il y balança sa pomme, s’étira, remercia de nouveau l’étudiante pour son cadeau et ils reprirent leur chemin.

« Au fait, ça te dérange pas de marcher avec l’attelle ? Au pire, je te porterai, comme la dernière fois, mais je préfère éviter. C’est pas que t’es lourde, mais… »

Il lui lança un regard taquin. En réalité, il n’avait rien contre le fait de la prendre sur son dos si besoin. Quel prince charmant !

Autour d’eux, le parc était presque désert. Une poignée d’étudiants était éparpillée dans le domaine entier. Certains marchaient, d’autres dessinaient, lisaient, ou bien parlaient et rigolaient. Cependant, l’heure et la météo n’aidaient pas : beaucoup avaient cours, et ceux qui séchaient ou avaient des heures de trous – comme Joy – préféraient rester à l’intérieur, où le chauffage était toujours plus apprécié que la bise d’hiver. Ça se comprenait !



◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

#6699ff // #9966ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Membre du personnel
Membre du personnel
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 283
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La beauté des fleurs nous attirent
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
La beauté des fleurs nous attirent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Si seulement on avait su s'aimer. Les fleurs auraient été plus roses et nous peut-être plus heureux... [PV Jack]
» Les opposés s'attirent... ou se déchirent [Jason]
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?
» Il nous a quittés.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Immortalia :: Annexes :: ◄ Le Parc-
Sauter vers: