AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 


Promesse tenue ? [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Pensionnat :: ◄ Rez-de-chaussée :: ► L'infirmerie
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
MessageSujet: Re: Promesse tenue ? [TERMINE] Lun 12 Fév - 16:58



Promesse tenue ?








_Salut Yuki. Excuse-moi, je viens un peu tard.


La jeune femme ne savait pas si elle hallucinait, mais elle cru voir un sourire timide se dessiner discrètement sur le visage fin de son camarade de classe.
Numa ne voulait pas vraiment s’avancer, n’étant pas certaine de sa vision, mais l’idée d’avoir un sourire de la part du jeune homme lui faisait vraiment plaisir. Elle n’avait vu ses sourires qu’à travers l’intervention de la déesse Toueris. Mais de ce fait, elle ne considérait pas vraiment que c’était les sourires de Yuki, bien que ce soit le même visage, les mêmes yeux, ce n’était pas lui à cet instant. Comme voir un jumeau.
Ce dernier parla doucement, comme s’il avait peur de faire fuir un petit animal sauvage :


_Ce n’est pas grave. J’aime bien quand tu viens me voir…



La demoiselle ne put exprimer le plaisir qu’elle ressentait en entendant cette simple phrase. A par son meilleur ami, (et Sheila aussi) personne ne lui avait jamais exprimée le plaisir d’avoir sa présence. La lycéenne avait le sentiment de se sentir apprécier et c’était une chose plutôt agréable qui faisait battre son petit cœur fragile.
Quelque chose avait bougé dans la commissure gauche de ses lèvres, comme un léger choc électrique, mais si infime et rapide que même une divinité n’aurait pas compris ce que c’était. Même Numa ne savait pas vraiment ce qu’était ce choc électrique qui avait fait bouger la basse partie gauche de son visage de poupée. Elle passa une main rapide sur sa joue, comme pour l’essuyer de tout passage expressif.

Alors, croyez le ou non, mais c’était le début d’un sourire …

Yuki se mit à agripper une mèche de cheveux qui lui tombait sur les yeux et joua avec, comme la jeune femme avec ses bagues. Le japonais avait déjà fait ce genre de geste dans sa chambre, mais Numa ne comprenait pas vraiment ce qu’il voulait dire.
Heureusement pour elle, l’esprit du chien était plus que prêt à lui venir en aide après cette longue et interminable journée entouré de furet, blaireaux, chèvres, lapins et autres animaux plus ou moins stupides .


*Il est gêné voyons ! Je te pensais plus observatrice que ça.*


La demoiselle aussi se pensait plus observatrice que ça. Mais elle avait toujours du mal à comprendre les sentiments qu’elle n’avait pas ou très rarement vécu. La lycéenne se mit à regarder tout autour d’elle, ne comprenant pas vraiment ce qui pouvait déranger le garçon.
Après quelques secondes, l’esprit du chien se mis à soupirer de désespoir.


*Tu dois être fatiguée de ta journée pour ne pas avoir remarqué qu’il n’a pas touché à son assiette qui semble être là depuis un moment.*


Les yeux vairons de demoiselle de posèrent finalement sur le plateau où tout semblait être de la bouillis. Surement pour que le blessé mâche et avale plus facilement. Le plat ressemblait à une sorte de soupe de riz, un plat que Numa n'avait pas vraiment eut l'occasion de connaître et ne pourrait pas vraiment dire ce qu'il y avait dedans. Cependant, le jeune homme était déjà assez maigre comme ça, même Numa et sa force de crevette pourrait lui briser le bras, il fallait qu’il mange un peu.
La demoiselle se pencha en avant pour se rapprocher de Yuki parla un peu bas, pour ne pas que l’infirmière entende ce qu’elle allait dire. La française supposait que ce plateau a été apporter avec gentillesse par elle et ne voulait pas faire de peine à la gentille dame qui travaillait de l’autre coté.


_Tu n’as rien mangé, tu n’aimes pas ça ? Tu veux que j’aille te chercher quelques choses ?









(c) Yuki Nakamura sur Pensionnat Immortalia



◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►


Thème de Numa ::
 


Présentation ~ Journal ~ Liens ~
Téléphone

Numa se manifeste en : 3399ff et pense dans des : *étoiles*
Son compagnon omniprésent communique en : 000099
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Constellations d'Orient
Constellations d'Orient
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 220
Localisation : Quelque part en train de regarder le ciel
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promesse tenue ? [TERMINE] Lun 12 Fév - 22:44



Le malheur

peut être un pont vers le bonheur.
Dans mon accès de honte, je ne fis pas attention à Numa, ne me rendant pas compte que mon geste pourrait susciter en elle des questions. La seule idée que j’avais en tête, après tout, était de ne pas regarder ce blanc beaucoup trop évocateur à mes yeux. Etais-je devenu dépravé sans m’en rendre compte ? Ou était-ce la peur qui m’y faisait penser indéniablement ?

*Tu n’as pas besoin que ce soit blanc pour que ce qu’ils t’ont fait te hante et t’empêche de manger. Il faut absolument qu’on trouve une solution à ça pour éviter que tu t’affaiblisses plus encore.*


*Il n’y a pas que ça…*


Désireuse d’en savoir plus, Toueris chercha à m’en faire dire un peu plus, sans succès. Je ne voulais pas croire que l’infirmière puisse utiliser ce genre de pratiques, mais je ne pouvais m’empêcher d’avoir cette peur tenace. Que ce soit avec la nourriture, ou les seringues.

Quand la voix de ma camarade de classe sonna doucement à mes oreilles, je relevai à nouveau la tête vers elle sans pour autant lâcher mes cheveux que je frottais entre mes doigts. Elle me demandait si je n’aimais pas le plat que je fuyais du regard, si je voulais autre chose. Pour toute première réponse, je secouai la tête avant de me mordre la lèvre inférieure en cherchant une explication qui pourrait lui convenir.

*Pourquoi ne pas simplement lui dire la vérité, même en restant vague ? Je sais que c’est un sujet difficile pour toi, mais il faudra bien que tu l’aborde un jour.*


Je… je n’ai pas faim…


*Menteur… Bon sang ! Tu étais si bien partit en disant ce que tu as sur le coeur. Pourquoi ne continues-tu pas dans cette voie-là ?*



*Impossible…* pensai-je en secouant doucement la tête de droite à gauche.

Allant dans le sens de ma déesse, mais avec bien moins d’agacement puisqu’elle ne me supportait pas jour après jour sans doute, la jeune femme à mes côtés me fit part que pour ma santé il fallait que je me force un peu. A cela, je baissai un peu la tête en recommençant à jouer avec ma mèche de cheveux, pensif. Dire mes véritables raisons était un défi hors norme à mes yeux, les mots ayant une force que je n’aimais pas du tout. Puis, avouer ce qui se passait dans mon foyer rendrait la chose bien trop réelle pour que je puisse y accéder. Ma déesse ne comprenait qu’à moitié cela, pensant sans arrêt qu’en parler me libérerait d’au moins la moitié du poids que je portais sur mes épaules jour après jour. Elle prétendait également que, plus que les souvenirs, c’était ce poids qui m’empêchait de comprendre combien j’avais faim, que j’avais besoin de nutriments pour continuer à avancer.

*Bon ! Si tu ne lui dis pas au moins une partie de la vérité, je prendrais possession de ton corps pour parler pour toi.*



*Non mais ça va pas ?! Tu veux m’apporter des ennuis ou quoi ??*



*Alors secoues-toi un peu et parles-lui !*


Il me fallut bien une ou deux minutes supplémentaires avant de parvenir à prononcer quelques mots supplémentaires sans réussir à regarder mon interlocutrice :

Quel que soit le plat… je n’arrive pas à manger sans avoir mal au coeur…

(c) Yuki Nakamura sur Pensionnat Immortal

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Je parle en en anglais en #0066cc, et en japonais en #0066cc.
Toueris maudit mes agresseurs en #cc0099

Prédiction des moires:
 

Merci pour ces merveilleux cadeaux, Numa ♥:
 

Thème de Yuki:
 

avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Rives du Nil
Rives du Nil
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 193
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promesse tenue ? [TERMINE] Lun 12 Fév - 23:52



Promesse tenue ?








_Tu n’as rien mangé, tu n’aimes pas ça ? Tu veux que j’aille te chercher quelques choses ?


Numa dû attendre quelques instants pour que le jeune homme lui réponde. Il semblait réfléchir, comme toujours finalement. Mais c’est vrai que son regard semblait fuyant et ailleurs, comme s’il redoutait quelque chose ou qu’il était mal à l’aise.


_Je… je n’ai pas faim…


Le visage de Numa ne silla pas. Mais elle n’en croyait pas un mot. S’il y avait bien une personne qui n’avait pas faim ici, c’était elle !
De plus, la demoiselle savait qu’elle n’était pas du tout en surpoids, elle était même à la limite basse de la norme, juste avant de tomber dans le maigre, mais Yuki, lui, était clairement en sous poids. Elle le voyait par l’infime creux de ses joues, sa gorge si rétractée dévoilant ses Sternocleidomastoids et certainement son sternum et tout ses os sur sa peau. Elle le sentait lorsqu’elle lui prenait la main, une maigre main, quasiment squelettique. Il était tellement fin qu’un coup de vent pourrait le briser.

_Il faudrait que tu te forces un peu, pour ta santé.


Numa l’avait dit sans vraiment réfléchir, même si elle avait mis du temps dans sa réponse. Malgré ce qu’elle avait vécu, elle n’avait jamais eut un problème de nourriture, surement pour ne pas alerter son père. Mais la française pouvait comprendre que les êtres humains pouvaient avoir des problèmes avec ça. Peut-être que Yuki avait l’habitude d’être mal nourris avec ses parents ? Ou alors bien d’autres histoires plus terribles les unes que les autres. Malheureusement, la demoiselle ne pouvait pas imaginer la sombre vérité que renfermait ce malaise.


_Quel que soit le plat … je n’arrive pas à manger sans avoir mal au cœur …


La jeune femme regarda le plateau puis reporta son attention au blessé en convalescence. Même si elle ne le montrait pas, ça lui faisait de la peine de voir Yuki dans cet état, et s’il refusait de manger, il ne guérirait pas de si tôt et son corps si fragile le demeurera très longtemps.
La demoiselle voulait l’aider à surmonter ce mal être mais sans savoir les origines de ce mal elle ne pouvait pas vraiment l’aider. Elle ne voulait pas le menacer ou lui faire peur en lui disant que s’il ne mangeait pas, ça serait à la l’infiltration qu’il sera nourrit. Elle ne pouvait pas faire grand-chose à par lui parler.


_Je ne te demanderais pas pourquoi.


Numa s’arrêta un instant, remettant une mèche de cheveux derrière son oreille. Puis reprit, tout aussi calmement qu’à son habitude :


_Mais tous les êtres vivant ont besoin de se nourrir.


Alors que l’esprit du chien avait observé la scène et les réactions du jeune homme jusque là, il eut une idée et le partagea à son hôte :


*Et si tu lui montrais que la nourriture est inoffensif ?*


*J’ai déjà diné et Madame Iélanov me gave de gâteaux, je vais exploser !*


*C’est le meilleur moyen de lui montrer qu’il ne craint rien. Il a la réaction des anorexiques.*


*Bon … et je fais comment si j’ai envie de vomir ?*


*Tu te retiens*


Sympa, utile, fin, raffiné.


Numa soupira silencieusement. La demoiselle passa une main dans sa longue chevelure d’ébène pour envoyer ses cheveux en arrière, hormis sa longue mèche qui cachait le coté droit de son visage. Elle dégagea son visage le plus possible pour ne pas avoir des mèches près de sa bouche.
Puis, la brune tourna l’espèce de soupe de riz pour homogénéisé la température avant de prendre une bouchée quelle mâcha avec lenteur. Numa reposa la cuillère sur le plateau et continua de mâcher très lentement avant d’avaler d’une traite. Elle sentit la bouchée, aussi petite soit-elle, passer dans sa trachée pour rencontrer son estomac déjà trop bien remplis. La lycéenne pouvait même sentir son suc gastrique lui crier qu’il allait exploser si elle continuait à manger.
La demoiselle passa sa main sur sa bouche pour l’essuyer au cas où elle aurait du riz collé, avant d’ajouter :


_Tu vois, il n’y a aucun danger. Et ce plat est délicieux.









(c) Yuki Nakamura sur Pensionnat Immortalia



◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►


Thème de Numa ::
 


Présentation ~ Journal ~ Liens ~
Téléphone

Numa se manifeste en : 3399ff et pense dans des : *étoiles*
Son compagnon omniprésent communique en : 000099
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Constellations d'Orient
Constellations d'Orient
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 220
Localisation : Quelque part en train de regarder le ciel
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promesse tenue ? [TERMINE] Mar 13 Fév - 0:34



Le malheur

peut être un pont vers le bonheur.
Assis dans mon lit, je voulais me replier sur moi-même comme je le faisais si souvent en temps normal. Heureusement, Toueris m’empêchait de me faire du mal en me rappelant que, blessé comme je l’étais, il était mieux que je reste droit ou allongé sur mes oreillers. Plus que pour ce qui concernait le fait de parler de moi, elle se montrait d’une patience infinie, me répétant cela autant de fois qu’il le fallait. D’où venait cette différence ? Je n’en savais rien et n’osais pas lui demander par peur que cela change son attitude d’une mauvaise façon. Puis, cela ne changerait rien à mon envie de fuir le fait que j’avais besoin de manger à cause de mes peurs et habitudes. Je ne m’attendais cependant pas à ce que Numa me fasse part qu’elle ne me demanderait pas mes raisons, préférant ajouter que tout être vivant avait besoin de manger.

D’un certain côté, je ressentis du soulagement et de la gratitude envers elle. Je ne m’étais pas du tout attendu à ce genre de réaction, pensant plutôt recevoir une énième longue leçon de morale et un interrogatoire poussé sur les pourquoi du comment. Par contre, voir la jeune femme prendre le temps de ramener ses beaux cheveux bruns en arrière avant de touiller le plat d’une blancheur à m’en faire pâlir et en manger une petite bouchée me fit réagir d’une façon dont je ne me serais jamais cru capable. Apeuré par ce qu’elle pourrait subir par ma faute, je voulu l’arrêter en tendant ma main blessée vers elle, m’apprêtant à dire quelque chose. Ma réaction fut-elle trop lente ? Ou étais-je bien trop réservé pour me permettre d’aller jusqu’au bout de ma manoeuvre ? Je ne parvenais pas à savoir ce qui fit qu’elle mangea avant que je puisse l’en empêcher. Le coeur battant à m’en rompre les côtes, j’attendis avec énormément d’appréhension de voir ce qui allait se passer tout en revenant à ma position initiale, ne pouvant plus rien faire. Y avait-il des médicaments dans la bouillie de riz ? Ou était-ce autre chose que cela ?

Guettant aussi discrètement que possible les traits de son visage, je ne pus que remarquer qu’il n’y avait aucune trace de dégoût. De même qu’après qu’elle se fut essuyé la bouche, elle me fit part que le plat lui avait plu et qu’il n’y avait aucun danger. Je ne pus m’empêcher de me demander s’il ne fallait pas que j’attende un peu tout de même. Après tout, certains médicaments mettaient du temps avant d’agir, non ? Je me rappelais que certains changements se faisaient après une heure ou deux…

*Penses-tu vraiment que Nika soit capable de faire une telle chose ? Sérieusement, Yuki, je pensais que tu avais beaucoup plus confiance que ça en elle. Parce que même si ce n’est pas elle qui l’a préparé, qu’est-ce qui te dit qu’elle ne l’a pas goûté avant Numa ? Pourquoi prendrait-elle le risque de te faire du mal indirectement ? Pourquoi des inconnus qui ignorent même jusqu’à ton nom te voudraient du mal ? Il faut que tu arrêtes de penser comme ça, même si tu ne donnes pas ta confiance à tout le monde.*

Malgré ces paroles, qui étaient indéniablement pleines de sagesse, je ne pouvais me résoudre à cela. Faire confiance, oui, mais seulement aux personnes qui m’avaient prouvées qu’elles ne me voulaient pas de mal. Les autres… je ne pouvais tout simplement pas, ne serait-ce parce que j’avais déjà vu des inconnus me faire des misères, à commencer par ceux qui m’avaient menés à passer plus d’un mois à l’infirmerie !

Encore soucieux, je regardais ma camarade de classe, guettant le moindre changement involontaire de sa part. Mais rien. Rien ne changeait sur son expression que j’avais commencé à apprécier. Je restais tout de même suspicieux malgré les remontrances de Toueris qui voulait vraiment que j’ai plus confiance que cela, la couleur blanche étant également un frein non négligeable.


*Tu ne veux pas non plus qu’on le colore en rouge, bleu, jaune ou autre ?*


*Pourquoi pas ?*


Soupirant de désespoir face à ma réaction, ma déesse s’effaça pour laisser les rênes à Numa qui, à ses yeux, se débrouillait bien mieux qu’elle. Quant à moi, je ne cessai de passer mes yeux de Numa au plat, et vice versa, sans parvenir à me convaincre de tenter le coup. Puis, finalement, comme si j’abandonnais face à la nourriture, je demandais doucement en détournant le regard :


Quel goût ça a… ?

(c) Yuki Nakamura sur Pensionnat Immortal

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Je parle en en anglais en #0066cc, et en japonais en #0066cc.
Toueris maudit mes agresseurs en #cc0099

Prédiction des moires:
 

Merci pour ces merveilleux cadeaux, Numa ♥:
 

Thème de Yuki:
 

avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Rives du Nil
Rives du Nil
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 193
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promesse tenue ? [TERMINE] Mar 13 Fév - 1:57



Promesse tenue ?








_Tu vois, il n’y a aucun danger. Et ce plat est délicieux.


Yuki ne semblait malheureusement pas convaincu par les dires de sa camarade de classe. La jeune femme ne savait pas s’il ne la croyait pas, s’il était vraiment dégouté par son geste ou s’il était simplement perdu.


*Il est perdu. Ce n’est pas nouveau.*


Numa remercia intérieurement sa divinité par cette remarque inutile, tout en regardant les yeux du japonais aller et venir entre elle et le repas. Il finit tout de même par regarder sur le coté, comme résigné à toute activité.


_Quel goût ça a … ?


Q-quel goût ?

Le regard de Numa alla vers le plat un instant. Elle était tellement concentrée à mâcher pour ne pas recracher sa bouchée et avaler rapidement qu’elle n’avait pas vraiment fait attention à ce qu’il pouvait y avoir dedans hormis le fait que c’était bon.

La demoiselle porta une main à son menton pour réfléchir, le regard à demi-clos sur ce bol remplis. C’était vraiment ironique. Elle savait que c’était bon, mais devait réfléchir à ce qu’il y avait à l’intérieur. Surtout que vu la tête du plat, c’était une évidence. A par du riz il n’y avait pas grand chose dans ce bol.

La main de Numa passa de son menton à sa bouche et ses épaules s’élevèrent comme si elle avait le hoquet. Rien ne paraissait sur son visage mais le haut de son corps bougeait comme si elle avait froid, qu’elle allait tousser ou qu’on était en train de la chatouiller. C’était vraiment étrange.

Mais ce n’était pas ça …


*Numa … tu … tu ris ?*


Si on pouvait appeler ça rire. Ça lui été déjà arrivé lorsque Sheila avait subit son hybridation et s’était prit la porte du toit en pleine figure.
La jeune femme ne savait plus rire, mais son corps apprenait petit à petit à le faire apparemment, d’une drôle de façon. La demoiselle tourna la tête pour que Yuki ne voit cette scène étrange le moins possible, le temps de se calmer. Ça ne dura que quelques secondes à peine mais pour Numa c’était assez embarrassant. Le blessé devait la prendre pour une folle.


*Tu es si fatiguée que ça pour ne pas pouvoir contenir tes émotions ?*


La française ne répondit pas. Elle était certainement fatiguée en effet. Ce n’était pas facile une journée complète à s’occuper d’animaux sauvages qui ne voulait pas se laisser soigner, en plus d’affronter les adolescents dans les couloirs avec cette histoire.
La jeune femme pensa brièvement aux rumeurs et était heureuse de la japonais ne soit pas au courant. Bien sûr, il allait certainement les entendre en sortant de l’infirmerie, mais la lycéenne espérait que d’ici là, tout ça soit derrière eux. Les rumeurs étaient passagères, n’est-ce pas ?


*Si tu le dis, même si ceux là semblent s’éterniser. Je pense que ceux qui l’ont lancé vont faire en sorte que ça dure le temps qu’il faudra pour que tu te sentes mal. Et te faire payer.*


Ces gamins pouvaient bien attendre longtemps. Ce n’était pas pour rien que la brune avait cessé de montrer ses sentiments.

Numa cessa de penser à ces bruits de couloir et se retourna vers son camarade de classe pour lui répondre, toujours avec son calme olympien :


_Excuse moi je ne devrais pas rire. C’est juste que tu demandes ça mais je ne pourrais pas te dire quelle goût à du riz. Comme si tu me demander de décrire la couleur bleu, tu comprends ?


Numa prit le bol entre ses mains et regarda un moment le contenu de plus près.


_A part le riz, je crois qu’il y a des légumes. J’ai sentis un léger gout de carotte et aussi d’haricot. C’est vraiment bon, tu devrais goûter.


Trois phrases. Une pause. C’était la règle. Et ça lui permettait de réfléchir à ce qu’elle allait dire. Numa détestait parler sans calculer ses mots, ça lui arrivait certes, mais elle n’aimait pas ça.


_Je suis certaine que la déesse Toueris serait aussi enchantée que moi que tu prennes des forces.









(c) Yuki Nakamura sur Pensionnat Immortalia



◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►


Thème de Numa ::
 


Présentation ~ Journal ~ Liens ~
Téléphone

Numa se manifeste en : 3399ff et pense dans des : *étoiles*
Son compagnon omniprésent communique en : 000099
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Constellations d'Orient
Constellations d'Orient
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 220
Localisation : Quelque part en train de regarder le ciel
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promesse tenue ? [TERMINE] Mar 13 Fév - 10:12



Le malheur

peut être un pont vers le bonheur.
Par crainte de découvrir quelque chose de caché derrière l’attitude de ma camarade qui me déplairait sans aucun doute, je ne la regardai pas. Et ne voulant en aucun cas poser à nouveau mon regard sur la blancheur de ce qu’on m’avait donné comme nourriture, je restai simplement le regard baissé en espérant avoir une réponse qui m’aiderait juste un peu. Mais cette dernière ne vint pas, ce qui attisa ma curiosité qui était loin de toute réaction que je connaissais de ma part. Ou, même si j’étais légèrement familiarisé avec cela avec toutes les questions que je me posais jour après jour, ce n’était pas au point de changer mon comportement. Pourtant, ce jour-là, ce fut le cas, me faisant lever les yeux sur Numa qui avait porté sa main à sa bouche comme pour la cacher. Je ne compris pas du tout ce qu’il se passait. Ma question était-elle étrange ? Ou avais-je fait une bêtise et ne savait pas comment réagir ?

*Plus que de la curiosité, je dirais que tu ressens de plus en plus l’envie de comprendre le monde qui t’entoure, ce qui est une très bonne chose. Cela signifie que tu souhaites avancer au moins un peu dans la vie.*

Ne répondant pas du tout à la question qui se faisait le plus ressentir à ce moment-là, Toueris semblait comprendre quelque chose qui m’échappait totalement. Je ne lui reprochai cependant pas, refusant de me battre avec elle ou même d’accepter le fait que je comprenais qu’elle voulait m’aider sans me tenir totalement la main. Nous n’étions pas toujours d’accord, mais cela n’empêchait pas que nous puissions nous comprendre. Cela, je l’avais bien compris au fur et à mesure que le temps à ses côtés passaient. Un peu comme celui passé avec Numa m’avait permis de l’apprécier de plus en plus, même si je ressentais encore quelques réserves…

*Et par “quelques”, je suppose qu’il s’agit de toutes ces questions mettant en doute sa bonne foi, comme tu fais avec le reste du monde ?*


Oui, c’était le cas, même si je refusais de répondre. Pourquoi ? Tout simplement par crainte de me faire trahir une fois de plus. Par peur d’avoir à nouveau mal comme à chaque fois que je mettais un pied dans l’inconnu. Cela n’avait jamais loupé jusqu’à présent, alors pourquoi cela changerait-il, même si la jeune femme à mes côtés n’en serait pas l’initiatrice ?

Me faisant revenir à la réalité que j’avais partiellement quitté, mon invitée me fit part qu’elle riait mais en était désolée, répondant à au moins une de mes questions : pourquoi était-elle restée si silencieuse, la main devant la bouche ? Sur le coup, je ne compris pas du tout les raisons, jusqu’à ce qu’elle me les explique. Et encore, même avec cela, j’eus quelques difficultés à savoir que penser. Ne pas savoir décrire la couleur bleu était-ce vraiment pareil que décrire un goût ?

*Pour ceux qui ont simplement l’habitude de manger certains aliments comme le riz, les pâtes ou autres qui n’ont pas de goût ressemblant à un autre, il n’est certainement pas simple de faire une description qui pourrait te donner une réponse. Comprends-tu ce que je veux dire ?*


*Que ce plat est “unique” ?*


*Mmh… Pas tout à fait. Mais je pense que si elle l’a trouvé si bon que ça, tu n’as pas à craindre sur ce qu’il peut contenir. Puis, s’il s’agit de ce dont tu as peur, tu le reconnaîtra sans doute, n’est-ce pas ?*

Justement, je ne voulais pas le reconnaître et encore moins aller à l’aveuglette. Heureusement, j’eus quelques précisions de la part de la jeune femme qui me fit une petite description plus détaillée du plat qui se trouvait face à moi. Puis, cela fait, elle me fit part de ce qu’elle pensait être les pensées de Toueris. Ce à quoi, prenant la cuillère destinée à manger la bouillie de riz, je répondis sans vraiment réfléchir alors que cette dernière réagissait dans une sorte d’explosion de joie :


Ça je n’en doute pas un seul instant…



*Quelle jeune fille adorable ! Si je pouvais je la prendrais dans mes bras ♥️*

Puis, essayant de faire abstraction de ce qui se disait dans ma tête malgré la migraine, et de la couleur de ma nourriture, je pris un peu de cette dernière et la mangeai avec prudence. Une prudence qu’on aurait pu croire exagérée, mais qui pour moi était nécessaire.

La première chose dont je me rendis compte c’était qu’effectivement il n’y avait aucune trace de cette chose que je craignais plus que tout. La seconde fut la texture agréablement onctueuse de ce que j’avais en bouche qui rendait la bouchée très facile à manger. Enfin, le goût me fut si agréable comparé à tout ce que je connaissais que je sentis des larme perler alors que j’avalais doucement, m’attendant presque à avoir des remontées gastriques. Ces dernières se firent extrêmement subtiles face à tout ce que j’avais connu. Etait-ce parce que mes craintes se voyaient pratiquement détruites ? Ou parce que, malgré tout, j’avais tellement peu mangé que mon corps réagissait ? Les deux ? Plus ? Je n’en avais aucune idée et, de toute façon, mon esprit fut très rapidement focalisé sur le simple fait que cela faisait très longtemps que je n’avais rien mangé d’aussi bon alors que les goûts des aliments me restaient en bouche.
(c) Yuki Nakamura sur Pensionnat Immortal

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Je parle en en anglais en #0066cc, et en japonais en #0066cc.
Toueris maudit mes agresseurs en #cc0099

Prédiction des moires:
 

Merci pour ces merveilleux cadeaux, Numa ♥:
 

Thème de Yuki:
 

avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Rives du Nil
Rives du Nil
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 193
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promesse tenue ? [TERMINE] Mar 13 Fév - 15:50



Promesse tenue ?








_Je suis certaine que la déesse Toueris serait aussi enchantée que moi que tu prennes des forces.


Avec hésitation, Yuki agrippa la cuillère pour prendre un peu de ce plat inconnu à la française, ajoutant :


_Ça je n’en doute pas un seul instant…


Puis, avec hésitation, le japonais porta la cuillère à sa bouche et se mit à mâcher aussi lentement que sa camarade, mais certainement pour une autre raison que la sienne. Il avait l’air perplexe, comme s’il ne voulait pas avaler, passant et repassant la bouchée à ses papilles gustatives. Il avait l’air de chercher toute les saveurs de ce plat, ou autre chose.

La jeune femme l’observa sans gêne, assez impatiente d’avoir la réaction du blessé. Mais lorsque ce dernier avala, tout ce qu’elle vit sur son visage amaigri fut des larmes.
Même si ce n’était plus un mystère pour la brune, Numa n’aimait pas voir le garçon pleurer. Ni lui, ni autre êtres vivants.

La lycéenne passa délicatement son index sur la joue gauche, puis la joue droite du jeune homme, essuyant le passage de cette eau salée. Elle ne savait pas si c’était des larmes de joie, de peine, d’un relâchement de stresse ou le fait de se forcer à manger.
La jeune femme espérait que ce ne soit pas la dernière hypothèse, mais elle était malheureusement prête à l’assister pour le nourrir s’il le fallait. Elle n’était pas prête à le perdre parce qu’il ne voulait pas se nourrir, ça non, jamais !
Yuki allait s’en sortir. Tout irait mieux pour lui.


*Si tu mettais la même patience et la même ardeur envers toi, ne penses-tu pas que ta propre vie s’arrangerait ?*


Numa ne répondit pas à sa divinité, continuant de faire disparaitre avec douceur l’humidité sur le visage du japonais.


*Tu sais Numa, s’enfermer dans le silence ne va pas t’aider. Il n’y a pas que Yuki qui a le droit d’être heureux. Toi aussi tu as le droit.*


La demoiselle termina son geste et vint porter sa main sur le plateau qu’elle poussa légèrement vers le blessé pour l’incité à continuer. Puis, pour accompagner son geste, elle intima, aussi calmement qu’à son habitude :


_C’est bon n’est-ce pas ?


*Ne m’ignore pas petite humaine.*


Mais Numa ne répondit toujours pas. A la place, elle fit défiler des images en son esprit pour lui répondre. Ses yeux de voilèrent comme si son esprit était ailleurs mais son corps était resté à l’infirmerie.
Dans son esprit, des images ; des photos de sa mère, la seule et unique fois où elle s’est recueillie sur la tombe de cette dernière. Les regards noirs qu’on lui offrait enfant et le visage affligé de son père qu’elle n’a jamais connu autrement.
L’esprit du chien se tut un instant, laissant Numa lui montrer tout ce qui hantait son esprit et emprisonnait son cœur. Puis, pour ne pas fondre en larme comme à chaque fois qu’elle pensait à sa mère, elle pensa à la chanson de sa tante, le sourire de son meilleur ami et les bons moments passés avec lui.


*J’ai promis de vivre, c’est déjà beaucoup.*


*Je ne pense pas que ça soit suffisant. Vivre, ce n’est pas ce que tu fais. Tu ne fais que survivre.*


Numa eut un geste vif de la tête, pour chasser ses pensées, sa discussion intérieur et revenir sur Terre. La demoiselle remit immédiatement ses cheveux en place, cachant énormément son visage d’un blanc énigmatique. Puis, elle continua comme si de rien n’était :


_Tu n’es pas obligé de finir mais fais de ton mieux, d’accord ?









(c) Yuki Nakamura sur Pensionnat Immortalia



◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►


Thème de Numa ::
 


Présentation ~ Journal ~ Liens ~
Téléphone

Numa se manifeste en : 3399ff et pense dans des : *étoiles*
Son compagnon omniprésent communique en : 000099
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Constellations d'Orient
Constellations d'Orient
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 220
Localisation : Quelque part en train de regarder le ciel
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promesse tenue ? [TERMINE] Mar 13 Fév - 19:20



Le malheur

peut être un pont vers le bonheur.
L’infirmerie était très silencieuse, hormis les bruits de clavier qui venaient du bureau de l’infirmière. Même quand mes larmes sortirent de mes yeux pour différentes raisons que je ne cherchai même pas à identifier, Numa ne dit pas un mot. Peut-être ne trouva-t-elle pas les paroles adéquates à la situation ? A moins que les gestes ne soient de toute façon plus appropriés. En tous les cas, je vis très bien sa main s’approcher de mon visage. Je n’aimais pas trop cela, ce qui se caractérisa par un mouvement de recul de ma part. Néanmoins, les coussins dans mon dos m’empêchant d’aller plus loin, je fus obligé de sentir les fins doigts de ma camarade m’essayer les joues avec douceur alors que je fermais les yeux de peur. J’avais beau savoir qu’elle ne me ferait pas de mal, je ne parvenais pas à me faire à ce genre de gestes.

Puis, rouvrant doucement les yeux en me rendant compte combien j'étais ridicule, je vis la jeune femme approcher le plateau de moi. Ce geste était clairement fait pour me inciter à manger, mais il fut adouci par la question qui me fut posée. Était-ce bon ? N’étant pas sûr de ce que cela signifiait vraiment, et Toueris ne trouvant pas les mots adéquats pour m’aider, je ne sus que lui répondre. Cela se traduit pas un haussement bref des épaules.

Le silence se fit à nouveau entre nous. Sur le coup, je crus qu’il fallait que je dise quelque chose ou que j’avais fait une bêtise, ce que ma déesse ne fit pas mine de nier. Loin de là. Heureusement, cela ne dura pas, me laissant l’occasion d'écouter la douce demande de ma binôme : essayer de manger encore, même si je ne finissait pas tout. Sur le coup, je me crus plein de bonne volonté, pensant que la première bouchée m’ayant plu le reste ne serait pas si difficile à manger. Pourtant, en voyant le bol entier que je devais avaler, je me sentis très rapidement découragé. Autant que ce que Toueris me trouva décourageant. La réaction de la déesse ne fut pas pour m’aider, mais il me semblait que, comme bien d’autres avant elle, elle commençait peut-être à se lasser de moi. Cela n’était pas pour me plaire, mais devrais-je réellement aller à l’encontre de ma personnalité pour plaire ? C’était si débile…

Avec les mêmes appréhensions que pour la première cuillerée, je me mis à manger très lentement, m’attendant à tout instant à ressentir ces chaleurs tant redoutées irradier mon corps. Je savais pertinemment que si mes parents avaient cessé de mettre ce genre de médicaments dans ma nourriture c’était pour peu me nourrir, mais aussi parce que je refusais de manger de plus en plus. Du coup, pour pallier à ce problème, ils avaient tout simplement changé de méthode, n’optant jamais pour celle qui serait là plus douce à mes yeux…

Pensif, j’enchainais très lentement les petites bouchées que je mâchais pendant deux bonnes minutes avant d’avaler. Souhaitais-je me persuader que le goût était bien le même que ce que j’avais cru ? La peur m'empêchait-elle de simplement déguster ? Je ne voulais même pas y penser par déni, comme pour éviter de replonger dans les abysses de mes tristes souvenirs alors que je demeurait terriblement silencieux.
(c) Yuki Nakamura sur Pensionnat Immortal

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Je parle en en anglais en #0066cc, et en japonais en #0066cc.
Toueris maudit mes agresseurs en #cc0099

Prédiction des moires:
 

Merci pour ces merveilleux cadeaux, Numa ♥:
 

Thème de Yuki:
 

avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Rives du Nil
Rives du Nil
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 193
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promesse tenue ? [TERMINE] Sam 17 Fév - 15:26



Promesse tenue ?








_Tu n’es pas obligé de finir mais fais de ton mieux, d’accord ?


Yuki ne répondit pas. La demoiselle ne savait pas s’il était fâchée d’être aussi contrait à se nourrir. Certes, Numa ne lui avait pas mis de couteau sous la gorge pour se faire, mais elle insistait assez pour qu’une personne puisse sentir de l’oppression. Surtout une personnalité aussi craintive que son camarade de classe.
Malgré tout, le japonais reprit une bouchée, puis une autre.

Les yeux de Numa se détournèrent de son camarade qui mâcha encore plus lentement à chacune de ses bouchées. Mais au moins il mangeait. C’était certainement un grand pas pour lui en vue de sa composition physique.
Les yeux de la demoiselle se rivèrent sur la fenêtre pour regarder le ciel, le soleil allait disparaitre à tout instant. Doucement, Numa se leva pour se mettre devant la fenêtre et regarda cette étoile brulante disparaitre à l’horizon.

Tout les mouvements de la française était lent ; sa démarche, le balancement de ses bras, celui de ses hanches, le mouvement cheveux, ses clignement d’yeux. Gõu se demandait parfois si cette lenteur était dû à son pouvoir qui rendait son odorat surdéveloppé. Ce pouvoir était toujours actif, même lorsqu’elle dormait, et peut-être lui rongeait-il un peu de son énergie à tout instant ? Il faudrait approfondir cela avant d’avoir de mauvaise surprise.

Les cheveux d’ébènes de la lycéenne prirent de ravissants reflets bleus nuits au contact des derniers rayons de lumière alors qu’elle était en face de la fenêtre.
Le ciel avait une agréable teinte orangée, de délicieuses nuances violettes peintes sur les nuages qui accompagnaient le soleil. Tout était mystérieusement magnifique dans cette scène.

Numa resta devant la fenêtre jusqu’à la disparition du soleil. Combien de temps ? 5 minutes ? 20 peut-être ? La jeune femme ne se rendait pas compte du temps qui passait lorsqu’elle se perdait dans l’immensité de la voute céleste. Elle oubliait tout à ces instants ; elle, les autres, même sa divinité qui devait souvent mettre un moment pour la faire revenir sur Terre.

Lorsque le dernier de soleil se perdit au loin, laissant tout de même un ciel rougissant, la jeune femme se retourna vers son camarade de classe, sans quitter sa place. Il semblait avoir tout de même fait l’effort de manger un tiers de son assiette. Ce qui n’était déjà pas si mal.
Numa se retourna une dernière fois à la fenêtre alors que le ciel était de plus en plus sombre.


*Tu accordes beaucoup d’attention à une chose que tu ne peux pas toucher, je trouve.*


*Peut-être … ou peut-être qu’un jour je pourrais atteindre les nuages.*


Pour une personne qui a le vertige, c’était assez contradictoire. Mais atteindre les étoiles faisait partie de ses rêves, malgré ses peurs. L’esprit du chien n’allait pas entrer dans un débat pour la contredire. Elle n’avait pas le pouvoir de voler, et elle ne l’aurait jamais. C’était un rêve qui restera un rêve.

Numa se décida de revenir vers son camarade de classe et s’assit à sa place de tantôt, regardant un moment le plat avant que son regard ne se reporte sur son camarade. Ne le voyant ni mâcher, ni se resservir, elle se dit qu’il avait sans doute terminé. Il n’avait pas finis le bol, comme elle s’en doutait, mais au moins il en avait mangé une partie, c’était une bonne chose.


_Ça te fait un peu de bien ?


Numa ne s’était jamais posée la question autrefois, mais se nourrir offrait une sensation plutôt agréable. Le « ça fait du bien de manger » prenait tout son sens à présent qu’elle voyait Yuki. Que se soit gustatif, par gourmandise, par besoin ou pour sa santé ; manger faisait du bien.
Elle demanda tout de même, de sa voix naturellement douce :


_Tu n’as pas trop mal au cœur, ça va ?









(c) Yuki Nakamura sur Pensionnat Immortalia



◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►


Thème de Numa ::
 


Présentation ~ Journal ~ Liens ~
Téléphone

Numa se manifeste en : 3399ff et pense dans des : *étoiles*
Son compagnon omniprésent communique en : 000099
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Constellations d'Orient
Constellations d'Orient
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 220
Localisation : Quelque part en train de regarder le ciel
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promesse tenue ? [TERMINE] Sam 17 Fév - 16:24



Le malheur

peut être un pont vers le bonheur.
Terriblement lentes, mais également silencieuses, les minutes se succédèrent sans le moindre répit. Un peu comme si elles étaient dénuées de toute forme de pitié à mon égard alors que je mangeais le contenu de mon assiette désormais tiède.

*Yuki, depuis quand penses-tu que le temps ait une âme et conscience ?*


Toueris semblait mi-amusée, mi-désespérée en me posant cette question. Cela me donna la très nette impression qu’elle faisait tout pour s’empêcher d’éclater de rire pour éviter de me vexer. Manque de chance, il me sembla comprendre cela en le prenant pour de la moquerie. Autant dire que je le pris assez mal. J’arrêtai donc de l’écouter malgré toutes les explications et excuses qu’elle tenta de me faire, me concentrant sur la bouillie blanche qui fut finalement bien entamée.

Lorsque j’en fus arrivé plus ou moins au tiers, ma camarade de classe qui s’était levée pour regarder silencieusement par la fenêtre pendant que je me querellais avec ma divinité, revins à mes côtés. Elle reprit alors la même place qu’auparavant, sur le lit à mes côtés. C’était une sensation agréable de sentir le matelas s’affaisser sous son poids, malgré qu’elle soit loin d’être grosse. J’en profitai, pensant également qu’elle devait en avoir assez d’attendre, pour poser ma cuillère sur le plateau. Je ne me permis pas de dire, ni même de penser, que c’était bon ou de remercier pour le repas puisque je me sentais un peu malade. J’étais certain que j’avais trop mangé et que je n’aurais pas dû me forcer autant. Pourtant, je l’avais fait en pensant que dans le cas contraire on m’en voudrait. Trop occupée à autre chose, la déesse égyptienne ne m’avait pas dit le contraire non plus.

A la première question de Numa, je n’osai pas ouvrir la bouche pour lui répondre, de peur de laisser mon estomac se vider douloureusement sous le poids de la nourriture. Je haussai donc doucement les épaules. Puis, de toute façon, comment pouvais-je savoir si j’avais “bien” mangé ? C’était bien la première fois que je me permettais de manger un plat chaud de la sorte. Au début, je ne pouvais pas puisqu’on me le refusait et, par la suite, je ne pouvais tout simplement pas penser à manger sans me sentir malade.

*Sans doute avais-tu simplement l’habitude de ne pas manger grand-chose et le “reste” a fait que tu as été dégoûté. Mais est-ce vraiment une bonne raison pour te laisser dépérir à cause du manque de nutriments ?*

Qu’en savais-je ? Cela ne changeait absolument rien aux sensations que je ressentais à ce moment-là. D’ailleurs, quand mon invitée me demanda si je n’avais pas trop le coeur, comme pour lui répondre alors que ce fut totalement involontaire de ma part, j’eus un haut-le-coeur que je parvins de justesse à réprimer. Pour cela, je mis une main devant ma bouche en me recroquevillant partiellement sur moi-même. J’attendis un peu pour m’assurer que ce fut passé et, une fois persuadé, je me détendis un peu et libérai ma bouche pour marmonner :


Je déteste ça…


*Personne n’aime cette sensation, Yuki. Malheureusement, ton corps n’a tellement pas l’habitude de manger autant que tu en ressens les conséquences. Il te faudra un peu de temps, mais petit à petit tu parviendras à manger normalement. Il faut juste que tu t’en donnes les moyens.*


*En prenant un risque à chaque fois ? Non merci.*



*Tu es vraiment…*



*Désespérant ? Oui, je crois l’avoir compris, merci.*


N’ayant pas l’habitude que je sois autant de mauvais poil, mais comprenant que ma réaction n’était due qu’à mes maux et la peur que j’avais à l’idée de manger le repas donné par un(e) inconnu(e), elle n’insista pas en se promettant seulement de revenir sur le sujet une fois que je me sentirais mieux. En attendant, elle s’effaça un peu pour me laisser en tête à tête avec Numa, espérant que cette dernière saurait me détendre un peu face à cette épreuve.
(c) Yuki Nakamura sur Pensionnat Immortal

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Je parle en en anglais en #0066cc, et en japonais en #0066cc.
Toueris maudit mes agresseurs en #cc0099

Prédiction des moires:
 

Merci pour ces merveilleux cadeaux, Numa ♥:
 

Thème de Yuki:
 

avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Rives du Nil
Rives du Nil
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 193
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promesse tenue ? [TERMINE] Dim 18 Fév - 3:35



Promesse tenue ?








_Tu n’as pas trop mal au cœur, ça va ?


Pour répondre à sa question, Yuki posa une main sur sa bouche en se penchant, comme s’il allait s’étouffer ou vomir. La demoiselle eut un mouvement de recul, pour laisser respirer le jeune homme. Heureusement, rien ne sortit. Ça aurait été la panique à bord si Yuki avait tout ressortit, déjà pour lui parce que ses efforts auraient été vain, que vomir abime l’estomac, la trachée, l’œsophage et laisse un gout vraiment désagréable à case du suc-gastrique, pour l’infirmière qui aurait du nettoyer tout ça, et Numa qui allait s’en vouloir à mort d’avoir poussé son camarade de classe à ce point.
Lorsqu’il se redressa, Yuki ajouta :


_Je déteste ça…


Il était certain que c’était une chose désagréable que d’avoir des haut-le-cœur. La demoiselle se leva, prit le plateau et alla le poser sur la table la plus proche pour libérer le lit du jeune homme et que l’infirmière puisse prendre le plateau sans avoir l’impression de déranger les adolescents.
Quoique ça serait certainement mieux que Numa ramène le plateau en quittant l’infirmerie, ça arrangerait surement la gentille dame, et c’était à peu près sur son chemin.

La demoiselle retourna auprès de son camarade, laissant une légère pose avant de lui expliquer :


_L’estomac est élastique, si tu manges moins il deviendra plus petit et si tu manges plus il va grandir pour pouvoir accueillir la nourriture. Le tient va grandir progressivement à mesure que tu t’habitueras à manger et tu ne sentiras plus ces ballonnement désagréables.


La demoiselle se tut un instant. Elle n’aimait pas forcer les autres, encore moins les personnes qu’elle appréciait. Peut-être que le garçon lui en voulait.
Heureusement, l’esprit du chien était là pour remontrer le moral de sa petite hôte.


*Je ne pense pas qu’il t’en veuille, puisse que tu fais ça pour son bien.*


*Mon père m’a laissé ici pour mon bien, je lui en veux tout de même.*


*Ce n’est pas pareille, voyons. Encourage ton petit camarade.*


*Pourquoi ?*


*Il a commencé à manger lorsque tu lui a dis que ça te ferais plaisir qu’il le fasse. Je pense qu’il t’apprécie même s’il ne le montre pas. Un peu comme toi avec Sheila.*


L’esprit du chien savait quoi dire pour viser juste. Il était satisfait de connaitre aussi bien son hôte. L’étude du passé de cette enfant n’était pas du temps perdu. Il comptait bien être fusionnel avec elle un jour. Il l’espérait profondément.


_Je suis contente de l’effort que tu as fais.


*Et ?*


Numa se tut un instant, tant mieux intérieurement qu’extérieurement. Doucement, la jeune femme vint prendre la main du jeune blessé pour la caresser avec son pouce. Elle ne savait pas si le japonais appréciait ce geste ou non, mais comme elle ne pouvait pas le prendre dans ses bras, ni lui tapoter la tête comme s’il était un petit garçon, elle ne pouvait faire que ce geste pour lui montrer son affection, l’encourager et le soutenir. Elle hésita à retirer ses doigts couleur de lune mais son pouce caressa mécaniquement la main maigre de Yuki.


_Et tu peux être très fier de toi, tu es très courageux.









(c) Yuki Nakamura sur Pensionnat Immortalia



◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►


Thème de Numa ::
 


Présentation ~ Journal ~ Liens ~
Téléphone

Numa se manifeste en : 3399ff et pense dans des : *étoiles*
Son compagnon omniprésent communique en : 000099
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Constellations d'Orient
Constellations d'Orient
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 220
Localisation : Quelque part en train de regarder le ciel
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promesse tenue ? [TERMINE] Dim 18 Fév - 13:02



Le malheur

peut être un pont vers le bonheur.
Je ne remarquai qu’après coup que la jeune femme s’était reculée, comme par peur que je la salisse. Autant je comprenais la manoeuvre, autant cela me fit mal par l’autre signification que cela pouvait avoir. Alors quand elle revint à sa place initiale, comme rassurée, alors que je venais de terminer la nouvelle querelle avec Toueris, j’écoutai ses explications sans pour autant avoir le coeur léger. Bien au contraire vu que j’étais apparemment en train de me faire détester par la grande déesse. Comment aller bien dans une telle situation ? Impossible, c’était clair ! Pas pour moi en tous les cas…

Le moment de silence qui suivit, même s’il fut court, me permit de me détendre assez pour que je me pose totalement sur mes oreillers. Certes, j’avais toutes ces ballonnements désagréables et une envie omniprésente de vomir, mais j’étais tout de même mieux pour me le permettre. C’est ainsi que j’accueillis le compliments de Numa qui me disait qu’elle était contente de l’effort que j’avais fait. Ce fut difficile, mais je parvins à contenir mes émotions pour éviter de montrer ma gêne et combien cela me faisait plaisir. Après tout, je ne savais pas vraiment comment elle réagirait face aux gestes que je ferais pour, certainement, la première fois.

Le plateau ayant été retiré de mes genoux pour être posés plus loin par ma camarade de classe, c’était comme si nous n’étions plus séparés. Peut-être que cela lui donna l’occasion de me tenir la main plus facilement que dans le cas contraire. En tous les cas, c’est ce qu’elle fit sans rien dire, me la caressant de son pouce. Un geste qui devenait aussi familier que réconfortant. Mais ce qui me fit perdre mes moyens, ce furent ses paroles d’encouragement auxquels je ne m’attendais absolument pas. Jamais je n’avais pu les entendre en ma destination, bien au contraire. C’était plus le contraire qui m’avait été méchamment balancé… Comment pouvais-je rester stoïque devant une telle situation ?

Le visage rougit pas les fortes émotions qui me remuaient mon coeur fragilisé par les dures années de violence que j’avais vécues, je détournai les yeux puisque je ne me sentais pas de retirer ma main valide de celle de la jeune femme pour prendre ma mèche de cheveux.


*C’est moi ou tu as les larmes aux yeux ?*


Comme attirée par mes états d’âme, Toueris m’avait posé cette question d’une manière qu’elle voulu innocente pour éviter de me contrarier le plus possible. Pourtant, ce ne fut pas très réussi puisque je le pris comme une pique, presque méchant. Je n’arrivais pas à comprendre qu’elle cherchait juste à me montrer que, même si je refusais de l’admettre, je restais un être humain avec des émotions toujours plus fortes en compagnie de personnes que j’appréciais énormément.

Néanmoins, malgré le fait que je voulais cacher mes émotions, j’utilisai mon bras portant l'attelle pour m’essuyer les yeux sans utiliser ma main. Ma manche fit très bien l’affaire. Et, comme si rien ne s’était passé, même si je ne changeai pas grand chose à mon comportement, je demandai doucement :


Il s’est passé quoi en cours aujourd’hui ?

(c) Yuki Nakamura sur Pensionnat Immortal

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Je parle en en anglais en #0066cc, et en japonais en #0066cc.
Toueris maudit mes agresseurs en #cc0099

Prédiction des moires:
 

Merci pour ces merveilleux cadeaux, Numa ♥:
 

Thème de Yuki:
 

avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Rives du Nil
Rives du Nil
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 193
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promesse tenue ? [TERMINE] Dim 18 Fév - 18:21



Promesse tenue ?








_Et tu peux être très fier de toi, tu es très courageux.


*Je n’aurais pas vraiment dis ça mais comme je lis en toi, je comprends ce que tu veux dire.*


Le mot « courage » semblait perdre son véritable sens au fur et à mesure du temps. Maintenant, les personnes courageuses sont celles qui bravent les flammes, la guerre, le deuil. Certes, elles sont courageuses, mais le courage, le véritable courage était de surmonter ses peurs, ses souffrances, tout ces éléments qui nous mettent dans une position de stresse, de doute, de peur. Un soigneur de faune n’aura pas peur d’un lion, il ne relevait d’aucun courage à s’approcher de ces félins. Au contraire, une personne qui a une peur bleue de l’eau et qui apprendra à nager relèvera d’un véritable courage.
Yuki était beaucoup plus courageux que bien du monde ici. Il surmontait, petit à petit, les séquelles de son passé, tout les éléments qui l’effrayent, comme son rapport à la nourriture.

Numa continua de caresser la main du garçon, ne voyant ni le rouge qui dominait ses joues ni les larmes qui commençaient à lui monter aux yeux. Un peu perdu dans ses pensées.

Elle se demandait, jusqu’à quelle étoile Yuki pourrait se rendre. Et si elle pourrait s’envoler avec lui.


_Il s’est passé quoi en cours aujourd’hui ?


Le jeune homme avait sortie la demoiselle de sa rêverie. Le visage de cette dernière se releva vers on camarade. Elle dû prendre un moment de réflexion pour comprendre à la question. Il y avait des cours aujourd’hui ?
Mais non, il n’y avait pas court … Il était samedi. Il n’y avait pas de cours le samedi.
Alors, la demoiselle dit, simplement, comme une évidence :


_On est samedi aujourd’hui. Il n’y avait pas cours.


Mais à peine avait-elle terminée sa phrase qu’elle comprit la situation. Numa comprenait que son camarade avait perdu toute notion de temps. Il était enfermé dans cette infirmerie depuis un mois, peut-être moins, peut-être plus. Et à part l’infirmière, il ne devait pas voir grand monde. Le japonais n’avait que le soleil et les repas pour se repérer dans le temps. Ce n’était pas vraiment saint comme situation.


_Si tu veux, lorsque tu te sentiras mieux, on ira faire un petit tour dehors. Ça te ferais peut-être du bien de prendre l’air.


*Tu n’as pas peur qu’ils entendent les rumeurs ? Ou qu’on le regarde mal, vu son état.*


*On ira dans des coins tranquilles. Et avec ce temps, il n’y a pas beaucoup de monde dehors.*


*Et ses agresseurs ? Vous ferez quoi si vous tombez sur eux ?*


Un silence s’installa entre les deux complices dans l’esprit perturbé de la jeune femme. Elle voulait vraiment que le jeune homme aille respirer la pureté de l’extérieur pour se sentir mieux, mais également, l’esprit du chien avait raison. Il était beaucoup plus en sécurité ici, à l’infirmerie, que dehors ou même dans les couloirs de l’établissement.
Cependant, si les adolescents décidaient toutefois de mettre le nez dehors, Numa savait parfaitement qu’elle pourrait compter sur sa divinité pour les protéger tout les deux.


*… Oui, je serais là pour vous défendre, évidemment, mais je ne te soutiendrais pas dans ton idée. Yuki ne sera pas en état de courir s’il vous arrivait quelque chose.*


*Rester enfermé n’est pas une bonne chose non plus.*


L’esprit du chien et la jeune française aurait pu débattre longtemps là-dessus, si le téléphone de la demoiselle ne s’était pas mis à vibrer. La demoiselle lâcha doucement la main de son camarade pour prendre le téléphone qui affichait un petit message de son meilleur ami qu’elle lirait plus tard. Elle remit son téléphone dans sa poche et reporta son attention au blessé, son visage éternellement inexpressif.


_Tu dois êtres fatigué. Tu veux que je te laisse te reposer ou tu veux que je reste encore un peu ?









(c) Yuki Nakamura sur Pensionnat Immortalia



◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►


Thème de Numa ::
 


Présentation ~ Journal ~ Liens ~
Téléphone

Numa se manifeste en : 3399ff et pense dans des : *étoiles*
Son compagnon omniprésent communique en : 000099
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Constellations d'Orient
Constellations d'Orient
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 220
Localisation : Quelque part en train de regarder le ciel
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promesse tenue ? [TERMINE] Lun 19 Fév - 5:28



Le malheur

peut être un pont vers le bonheur.
Un petit silence précéda la réponse de Numa : nous étions samedi, une journée sans cours. Je me sentis alors un peu con d’avoir posé la question et en baissai mon regard déjà fuyant. Heureusement, elle ne me laissa pas penser trop longtemps à ma bourde, ce qui aurait bien entamé mon moral mine de rien, et elle me proposa de m’emmener me promener un peu quand j’irais mieux. Je me mis alors à me poser pleins de questions alors que je relevai les yeux sur elle en attendant une suite, s’il y en avait une. Voulait-elle le faire avant que ce soit ma sortie officielle de l’infirmerie ? Avant que je sois guéri ? A moins que j’ai mal compris ses dires et que ce soit le contraire ? Je n’osais cependant pas lui poser la question. Etait-ce une bonne ou mauvaise idée ? Je n’osais même pas penser à demander l’autorisation à l’infirmière qui n’était pourtant pas loin.

*Je suis certaine que Nika ne serait pas contre si vous respectez plusieurs conditions. Comme, par exemple, ne pas rentrer trop tard, bien te couvrir...*


Pendant une, voire deux, bonnes minutes, je cherchai quoi lui répondre. Malheureusement, mes efforts parurent être vains puisque lorsque je m’apprêtai à lui faire part de mes questions, vu qu’elle n’avait toujours pas dit plus, son attention se porta quelques instants sur son portable. Cela me coupa totalement dans mon élan, m’empêchant de reprendre mes efforts là où je les avais laissés. De plus, la jeune femme profita de mettre son appareil électronique dans sa poche pour me demander si je souhaitais qu’elle me laisse ou non puisque je semblait fatigué.

*Ce serait une bonne idée qu’elle parte ce soir pour mieux revenir plus tard, tu ne crois pas ?*


Pourtant, il était certain que je ne pourrais jamais le dire à mon invité par crainte de la vexée et qu’elle ne vienne plus du tout. Toueris eut beau insister en me déclarant que si elle me proposait c’était que cela ne la dérangeait certainement pas vu qu’elle était extrêmement honnête, je restai sur mes positions. Et ce, même si je savais pertinemment que j’avais besoin de repos puisque j’avais que très peu dormi, encore une fois.

Ainsi, pour toute réponse, ignorant les conseils de ma déesse que cette dernière ne cessait de me répéter sans arrêt, je serrai doucement la main de ma camarade. Je ne voulais pas qu’elle me laisse seul, mais je ne voulais pas non plus l’obliger à rester avec moi. J’entendis donc l’égyptienne soupirer dans mon esprit avant de me conseiller d’une autre façon en espérant que, cette fois, je l’écouterais :


*Dis-lui au moins une partie de ce que tu as sur le coeur en parlant.*



*Non.*


*Faut-il absolument que tu l’oblige à deviner ce à quoi tu penses ? Je te rappelle que je suis la seule à pouvoir lire tes pensées. Ne la met pas à l’épreuve de cette façon, elle ne le mérite pas.*


Je ne pouvais nier qu’elle avait raison. Pourtant, je ne savais pas du tout quoi lui dire. Je ne savais pas comment lui faire part de mes sentiments qui pouvaient, malgré ce que me disait ma déesse, être blessants.
Encore légèrement rouge au niveau des joues, je détournai le regard et murmurai après une bonne réflexion :


Je… Ca ne me dérange pas que tu restes à mes côtés… si tu le souhaite…

Complimenté par Toueris, je rougis plus fort encore, attendant le choix qu’allait faire Numa. Dire que je n’avais même pas répondu à sa proposition...
(c) Yuki Nakamura sur Pensionnat Immortal

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Je parle en en anglais en #0066cc, et en japonais en #0066cc.
Toueris maudit mes agresseurs en #cc0099

Prédiction des moires:
 

Merci pour ces merveilleux cadeaux, Numa ♥:
 

Thème de Yuki:
 

avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Rives du Nil
Rives du Nil
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 193
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promesse tenue ? [TERMINE] Lun 19 Fév - 17:54



Promesse tenue ?








_Tu dois êtres fatigué. Tu veux que je te laisse te reposer ou tu veux que je reste encore un peu ?


*Je ne suis pas vraiment d’accord jeune fille. Tu as eu une longue journée et tu travailles demain. Ne restes pas trop tard.*


L’esprit du chien n’avait pas totalement tord, mais la demoiselle ne voulait pas que Yuki ait l’impression qu’elle le laissait tomber. Elle pourrait supporter la fatigue si ça pouvait lui faire plaisir. Seulement, il fallait que la brune écoute également son propre corps, elle ne pourrait pas être de bonne compagnie si elle se mettait à bailler et faire des micros siestes en présence de son camarade de classe.
Pour rassurer son hôte et qu’elle ait un avis objectif sur la situation, l’esprit du chien s’exprima, sa voix grave mais protectrice raisonnant dans l’esprit de la brune :


*Tu viens tout les jours, je ne pense pas qu’il ait l’impression que tu l’abandonnes, rassure-toi.*


Yuki serra à peine la main de sa camarade dans la sienne, sans répondre. Le jeune homme était toujours silencieux lorsqu’il s’agissait de ses désirs. La jeune française espérait qu’à force de lui laisser la possibilité de faire des choix, il réussirait à les exprimer de lui-même. Ce n’était peut-être pas la bonne méthode, mais l’esprit du chien ne l’aidait pas vraiment dans ce domaine.
Après quelques instants dans le silence qui était le leur, le japonais s’exprima, à voix basse :


_Je… Ca ne me dérange pas que tu restes à mes côtés… si tu le souhaite…


Numa pencha légèrement la tête sur le coté, puis, regarda leur mains jointes. Le fait que Yuki l’avait légèrement serré tantôt était surement le signe qu’il voulait que Numa reste avec lui, mais elle aurait aimé qu’il lui exprime ce qu’il voulait réellement, qu’il apprenne du moins à exprimer ce qu’il désirait.

Mais ça viendra. Il ne pouvait pas changer aussi vite. Elle non plus.

Ecoutant toutefois les recommandations de sa divinité protectrice, la jeune femme caressa doucement la main de son camarade en lui répondant, sa voix toujours aussi calme :


_Je vais rester encore quelques minutes. Après je te laisserais dormir. Tu en as besoin.


Doucement, la main blanche de Numa quitta celle de son camarade pour qu’elle fouille dans sa poche à la recherche de son petit carnet. Elle tourna rapidement les pages jusqu’à une vierge et l’arracha de façon très propre. Puis, la lycéenne tourna son visage vers le blessé et lui expliqua :


_Je vais te montrer un truc amusant.


La demoiselle posa le papier sur le carnet en guise de support et plia le papier de façon à ce qu’il soit carré. La jeune femme commença à plier plusieurs fois le papier.
Ses mouvements était lents et un peu hésitants. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas fait d’origamis, même les plus simples lui semblaient compliqués. Heureusement Gõu avait accès à ses souvenirs, même les plus lointains, et pouvait l’aider à se remémorer ce qu’elle voulait faire.
Ce n’était pas facile pour l’esprit du chien de guider son hôte malgré les images qu’il faisait défiler dans son esprit. Pour Numa, ces images étaient floues, faisant partie de souvenirs un peu trop lointain.
Après une ou deux minutes, la feuille était devenue un petit oiseau blanc. La demoiselle le prit par la base du corps et le tendit vers le blessé avant de prendre le bout de la queue par l’autre main et tirer doucement dessus. Alors, le petit oiseau de mit à battre des ailes au rythme que lui donnait la lycéenne. Après quelques battements d’ailes, la brune prit la main valide de son camarade de classe et y posa l’oiseau de papier.


_Il est à toi.


Après un instant de silence, une question traversa la jeune femme.


_Tu sais en faire ?









(c) Yuki Nakamura sur Pensionnat Immortalia



◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►


Thème de Numa ::
 


Présentation ~ Journal ~ Liens ~
Téléphone

Numa se manifeste en : 3399ff et pense dans des : *étoiles*
Son compagnon omniprésent communique en : 000099
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Constellations d'Orient
Constellations d'Orient
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 220
Localisation : Quelque part en train de regarder le ciel
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promesse tenue ? [TERMINE] Mar 20 Fév - 5:07



Le malheur

peut être un pont vers le bonheur.
Il sembla que ce genre de réponse ne fut pas vraiment celle qui était attendue de ma part. Après tout, au lieu de trancher j’avais seulement donné le choix à ma camarade, ni plus ni moins. Pourtant, je n’avais pas vu comment faire autrement, tout comme je n’avais pas eu de réponse claire à ce sujet de la part de ma protectrice. Heureusement, Numa n’en sembla pas mécontente quand elle me répondit qu’elle restait encore un peu avant de me laisser. Un juste milieu qui m’avait totalement échappé, il fallait bien l’avouer.

Ramenant mon attention visuelle sur elle, le rouge de mes joues disparaissant partiellement, je hochai la tête pour montrer mon accord. De toute façon, même si ce n’était pas le cas ce serait pareil, non ? Comment pour m’en donner la confirmation involontaire, la main de la jeune femme lâcha la mienne. Comme elle ne me donna aucune explication dans les premiers temps, je me posai la question de ce qu’il se passait, ce qu’elle faisait. Heureusement, après avoir pris un carnet dans son manteau et déchiré avec précaution une feuille blanche, elle me fit part qu’elle voulait me montrer quelque chose. Curieux, je regardai ses faits et gestes avec une attention toute particulière.

Doucement mais sûrement, mon invitée se mit à plier son morceau de papier. Savoir ce que cela allait donner était totalement impossible, jusqu’à la toute fin. Pourtant, sans aucun répis, je tentai de la faire. Toueris fut bien amusée en m’écoutant mes pensées qui ne savait pas trop quelle direction prendre, ne me donnant aucun indice. Extérieurement, je demeurais terriblement silencieux, ne serait-ce pour éviter de déranger la jeune femme qui me parut extrêmement concentrée. Puis, après plusieurs minutes, le papier eut pris la forme d’un oiseau et, plus exactement, une grue. Je compris alors ce que les autres voulaient dire en disant qu’il fallait fabriquer mille grues pour les offrir à une personne qu’on voulait voir guérir rapidement. Ils parlaient d’origami... Certes, il n’y en avait pas mille devant moi, mais une était un début vraiment très touchant. C’était ce que je pensais alors que la jeune femme me montrait l’oiseau bougeant ses ailes avant qu’elle me le donne en me déclarant qu’il était à moi.

Doucement, je pris l’oiseau en papier en me demandant si elle avait le droit de gâcher le papier de cette façon. Ma déesse me fit alors part qu’elle avait utilisé ses affaires, donc qu’elle pouvait en faire ce qu’elle voulait. Ne comprenant pas très bien la notion d’appartenance, je ne répondis rien de plus, me préoccupant de la question de Numa. Toueris n’en fut aucunement fâchée, quoi que légèrement blessée d’être ainsi ignorée, bien trop contente que je sociabilise avec ma camarade de classe. Cette dernière m’avait d’ailleurs demandé si je savais en faire.

Ne souhaitant pas défaire le cadeau qu’elle m’avait fait que je gardai précieusement sur mes genoux, mais parce que je voulais lui montrer de quoi j’étais capable, je lui demandai timidement :


Puis-je avoir une feuille de papier, s’il te plaît ?


Et, quand elle m’en donna un, ce qui me surprit un peu quand même, je me mis à plier aussi rapidement que ma main blessée me le permis. Autant dire que je fus très lent. Mais cela en valu la peine puisque je parvins à refaire une étoile malgré tout le temps que j’avais passé sans papier. Peut-être que le fait de refaire les gestes pour m’occuper l’esprit m’avait grandement aidé à garder des souvenirs très clairs de la façon de procéder. Alors, comme si c’était normal, je lui donnai l’étoile en lui répondant :

J’ai eu peur d’avoir oublié à cause du manque de papier, mais heureusement il semblerait que j’y arrive encore, à faire des origamis.


Sans que je m’en rende compte, un très fin sourire de joie s’était formé sur mes lèvres. Il fut aussi bref qu’imperceptible, mais bel et bien présent, montrant ainsi un semblant d’émotion positive qui venait de me traverser. Toueris se tut sur ce fait de crainte de me braquer, mais en fut pas moins heureuse.
(c) Yuki Nakamura sur Pensionnat Immortal

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Je parle en en anglais en #0066cc, et en japonais en #0066cc.
Toueris maudit mes agresseurs en #cc0099

Prédiction des moires:
 

Merci pour ces merveilleux cadeaux, Numa ♥:
 

Thème de Yuki:
 

avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Rives du Nil
Rives du Nil
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 193
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promesse tenue ? [TERMINE] Mar 20 Fév - 20:27



Promesse tenue ?








_Tu sais en faire ?


Yuki reporta son attention à sa camarade, après avoir posé l’oiseau sur ses jambes. Toujours avec timidité le jeune homme demanda :


_Puis-je avoir une feuille de papier, s’il te plaît ?


Chose que Numa s’empressa de faire et regarda ce que faisait son camarade de classe. Yuki semblait concentré, minutieux. Il avait du mal avec sa main paralysée, mais se donnait la peine de faire des plis droits et propres. Malgré sa concentration, la demoiselle avait l’impression qu’il s’amusait. C’était peut-être seulement une impression, mais cette sensation lui faisait plaisir.
Finalement, le pliage du japonais se transforma en une belle étoile. C’était vraiment mignon. Yuki tendit l’étoile à la demoiselle en lui disant :


_J’ai eu peur d’avoir oublié à cause du manque de papier, mais heureusement il semblerait que j’y arrive encore, à faire des origamis


Numa prit délicatement l’étoile, de peur de la casser ou l’abimait. Les yeux de la demoiselle était si obnubilée par l’étoile qu’elle ne vit pas le fin sourire de son camarade de classe. Elle ne savait pas pourquoi un simple bout de papier lui procurait énormément de joie.
Ça faisait si longtemps qu’elle n’avait pas eut de « vrais » cadeaux. Evidemment, son père lui en donnait beaucoup, des cadeaux, mais c’était surtout des cadeaux pour s’excuser de ses absences à répétitions et même si c’était beau et/ou cher … ça ne faisait aucunement plaisir à la petite brune.
L’argent, la gloire, le beau, n’avait pas d’intérêt si le cœur n’y était pas.

La demoiselle garda l’étoile dans les mains et l’admira pendant un long moment, caressant le papier de ses deux pouces. Ce n’était qu’un bout de papier, pourtant.
Si elle pouvait, la brune aurait certainement sourit, mais son visage blanc demeura aussi passible qu’une statue de marbre.
Numa finit par relever la tête vers son camarade de classe et mettre fin au silence :


_Si tu veux, je peux t’apporter des feuilles d’origamis demain.


*Tu auras le temps de passer en ville en acheté ?*


*Après le travaille, je le ferais.*


*Tu vas encore revenir tard au pensionnat. Hm, tu veux surveiller les repas de Yuki, c’est ça ?*


*Pas vraiment, mais c’est vrai que ça me rassuerait.*


Terminant rapidement sa conversation avec sa divinité pour porter toute son attention au blessé, elle finit par demander :


_Ça te ferait plaisir ?










(c) Yuki Nakamura sur Pensionnat Immortalia



◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►


Thème de Numa ::
 


Présentation ~ Journal ~ Liens ~
Téléphone

Numa se manifeste en : 3399ff et pense dans des : *étoiles*
Son compagnon omniprésent communique en : 000099
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Constellations d'Orient
Constellations d'Orient
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 220
Localisation : Quelque part en train de regarder le ciel
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promesse tenue ? [TERMINE] Mer 21 Fév - 18:22



Le malheur

peut être un pont vers le bonheur.
Ma camarade de classe semblait être un peu comme moi quand elle m’avait offert le porte-clé que j’avais toujours près de moi alors que je lui tendais mon origami. Il ne s’agissait clairement pas du plus beau ou du plus réussi qu’il m’ait semblé créer depuis mon tout premier, mais c’était déjà pas mal. Toueris était d’ailleurs de cet avis, évoquant le temps passé sans pratiquer et la douleur causée par ma fracture au poignet. Selon elle, il ne fallait pas non plus que je demande l’impossible, même si elle pensait qu’être exigent envers moi-même pouvait être un bienfait si utilisé à bon escient.

Ainsi, je regardai Numa prendre avec précaution mon étoile, comme il s’agissait de la chose la plus précieuse au monde. Etait-ce également le premier cadeau qu’on lui faisait ? Malgré qu’elle sache ce que cela était ? Je n’aurais su le dire réellement et il n’était pas question que je lui demande. C’était certainement bien trop personnel et je ne voulais pas toucher de corde sensible, que ce soit chez elle ou pour moi. Du coup, je la laissai simplement faire avant de ramener ma main sur mes genoux pour jouer doucement avec ma grue.

Il ne se passa pas très longtemps, juste le temps que je fasse bouger mon origami cinq ou six fois, avant que la jeune femme reprenne la parole. Ce fut d’ailleurs pour me demander encore un avis de ma part, voire même un désir de ma part, pour être plus précis. Depuis qu’elle venait me voir, elle le faisait de plus en plus souvent, ce qui me mettait dans des états assez contradictoires. J’étais content qu’elle le fasse, créant une rupture avec mon passé, mais je me trouvais également avec des doutes à la pelle que je ne parvenais pas à taire. Pourtant, quand elle me demanda après un instant de silence si cela me ferait plaisir, je ne pus nier que, oui, ce serait le cas. Et pas qu’un peu ! Néanmoins, je demandai timidement :

Tu n’auras pas d’ennuis à prendre du papier pour ça ? Ca ne sera pas vu comme du … Comment on dit ça ? …


*Du gaspillage peut-être ? Le fait d’utiliser quelque chose sans que cela ait une quelconque utilité et qui pourrait être utilisé pour autre chose.*



Oui, du gaspillage.


N’étant pas familier avec ce mot en anglais, je l’avais écorché dans la prononciation sans le rendre incompréhensible. Mais, malgré l’offre de Toueris de me corriger, je ne fis rien pour cela, préférant rester concentré sur la réponse qu’allait sans doute me donner ma camarade de classe. Je ne voulais pas que cette dernière ait des ennuis juste pour me faire plaisir…
(c) Yuki Nakamura sur Pensionnat Immortal

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Je parle en en anglais en #0066cc, et en japonais en #0066cc.
Toueris maudit mes agresseurs en #cc0099

Prédiction des moires:
 

Merci pour ces merveilleux cadeaux, Numa ♥:
 

Thème de Yuki:
 

avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Rives du Nil
Rives du Nil
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 193
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promesse tenue ? [TERMINE] Jeu 22 Fév - 3:15



Promesse tenue ?








_Ça te ferait plaisir ?


Numa essaye de comprendre ce que Yuki ne disait pas, à travers ses yeux. Mais malgré ses efforts, elle n’y parvenait pas vraiment. Parfois le japonais était limpide pour la petite française, elle arrivait à comprendre les mots que son âme hurlait alors que rien ne sortait de ses lèvres. Mais souvent, Numa n’y arrivait pas, comme si le garçon s’enfonçait trop dans ses propres mensonges ou son propre déni. Elle ne savait pas vraiment quoi faire dans ces moments, mis à par faire comme si elle ne comprenait pas. Parce qu’elle ne comprenait pas.


_Tu n’auras pas d’ennuis à prendre du papier pour ça ? Ca ne sera pas vu comme du … Comment on dit ça ? …


Numa pencha légèrement la tête sur le coté. Avoir des ennuis pour du papier ? Dans ce cas là, elle était la plus grande criminelle du monde vu le nombre de feuille où elle a dessiné, déchiré, jeté.


_Oui, du gaspillage.


Le sourcil de Numa eut une légère élévation. Rectification, elle ne se serait pas la plus grande criminelle du monde, mais la personne la moins écologique de cette planète.
La demoiselle ne mit pas longtemps pour répondre à cette question :


_Ce n’est pas du gaspillage si les feuilles sont faites pour cela.


Numa commença à se lever pour partir, écoutant les sages conseilles de sa divinité qui voulait tout de même préserver la santé de son hôte.


_Ou alors j’aurais gaspillé des millions de feuilles à dessiner dessus, par exemple. Non, ce n’est pas du gaspillage, ne t’en fais pas.


Numa se rendit au pied du lit pour enfiler son manteau, se préparent à affronter le froid de janvier à la nuit tombée. Oh que c’était habituel ce sentiment …


*Ahaha non. Pas de balade nocturne. Tu ne pourras jamais t’occuper des furets demain. N’oublie pas que tu vas encore te coltiner ta chèvre en plus du renard mega peureux !*


*Je vais droguer cette chèvre, ce n’est pas possible autrement …*


*Ahah, tu reprends les mots de ton tuteur maintenant ?*


*Si Sheron n’avait pas été là, je l’aurais laissé volontiers le faire. Maudite chèvre.*


Lorsque Numa termina de remonter sa fermeture éclaire, sa discussion intérieure prit fin pour qu’elle salut le blessé.  


_Je te laisse te reposer. Je reviendrais demain … avec du papier.


La demoiselle commença à s’en aller, mais se stoppa un moment, puis, elle se retourna et alla doucement vers le patient. Délicatement, la jeune femme passa une main dans les cheveux clairs de son camarade de classe, et ami, elle l’espérait. Puis, elle vint poser son front blanc sur le sommet de la tête de Yuki. Elle ne savait pas si ça se faisait, mais son meilleur ami le lui faisait, alors, pourquoi pas ?
Doucement, elle  lui murmura :


_Prend soin de toi et repose toi. Je reviendrais demain.


Numa ne savait pas quel effet cela allait apporter à Yuki, ce contact et ces mots, mais si cela pouvait lui montrer son affection envers lui, ça ne pouvait être que positif.
Après ses mots, Numa se retira de l’infirmerie, avec le plateau, sans se retourner. Finalement, elle ne voulait pas savoir si Yuki avait apprécié ou non. Lorsqu’on n’était pas certain d’aimer la réponse, mieux fallait ne pas la poser.
La demoiselle ne savait pas ce que demain leur réservait, mais elle sentait que la petite flamme de son jeune camarade commençait lentement à illuminer son cœur meurtri …









(c) Yuki Nakamura sur Pensionnat Immortalia



◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►


Thème de Numa ::
 


Présentation ~ Journal ~ Liens ~
Téléphone

Numa se manifeste en : 3399ff et pense dans des : *étoiles*
Son compagnon omniprésent communique en : 000099
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Constellations d'Orient
Constellations d'Orient
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 220
Localisation : Quelque part en train de regarder le ciel
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promesse tenue ? [TERMINE] Jeu 22 Fév - 5:18



Le malheur

peut être un pont vers le bonheur.
Il ne fallut pas très longtemps avant que j’ai une réponse. Certainement moins que pour que j’en prépare une juste auparavant. Mais ce ne fut pas pour me le reprocher puisqu’elle me fit part qu’il n’y aurait aucun gaspillage de fait, le papier étant fait spécialement pour ça. Je ne compris donc pas pourquoi mes parents s’étaient tant mis en colère quand j’en avais parlé. Pourquoi avaient-ils catégoriquement refusé que je fasse des origamis ou même un simple dessus… écrire ? A la limite, même avoir des cahiers pour les cours était criminel. Pourtant… n’en avaient-ils pas utilisés à la pelle ? Je ne comprenais pas. Je ne parvenais pas à trouver une solution qui ne soit pas dans le déni de ce que j’avais vécu par le passé.

Puis, se levant, Numa me fit part que si cela l’était, elle serait alors une très grande gaspilleuse puisqu’elle avait utilisé beaucoup de papier. Je me souvins alors que la jeune femme dessinait beaucoup. Rien que le jour de notre rencontre elle avait bien dessiné, non ? Ne parvenant pas à effleurer l’idée que mes parents aient fait cela pour me blesser et rabaisser, je fis comme le vide dans mon esprit pour ne plus penser. Toueris savait très bien que ce n’était pas le cas tant elle entendait ce que je taisais, mais elle préférait cela au déni pur que je pratiquai, consciemment ou non.

Aussi gracieusement qu’à l’accoutumée, ma camarade de classe se déplaça jusqu’au pied de mon lit pour récupérer son manteau et l’enfiler. Je savais ce que cela signifiait, mais je n’avais aucune envie de de cela… Le temps était bien trop court quand elle était là et j’en étais attristé puisque j’avais l’impression de passer que très peu de temps en sa compagnie. Mais le pire était certainement les aux revoirs : je ne savais jamais comment réagir ou quoi dire malgré les conseils avisés de Toueris et les gestes ne m’étaient pas naturels. Alors quand vint le moment où ma visiteuse me fit part qu’elle allait me laisser me reposer et qu’elle reviendrait le lendemain avec du papier, je fis un petit signe de tête pour lui montrer que malgré mon manque de paroles j’avais compris ce qu’elle disait.

Elle allait s’en aller quand elle s’arrêta pour revenir auprès de moi. Ne comprenant pas ce qui se passait, lorsqu’elle approcha sa main de ma tête, je fermai fortement les yeux et contractai mon corps en m’attendant à un coup de façon instinctive. Je les rouvris cependant en me rendant compte qu’il n’en était rien : elle l’avait simplement posée sur mes cheveux avant d’unir nos deux fronts en un doux contact tout nouveau. J’en ouvris grand mes yeux qui se mouillèrent très lentement de larmes discrètes. Certainement aurais-je pu les ignorer sans les gentilles paroles qu’elle prononça avec douceur avant de s’en aller, me laissant seul avec ma déesse attendrie.

Laissant mes larmes rouler sur mes joues rougies par les émotions, je passai mon bras valides sur mes yeux mouillés, comme si cela pouvait changer quoi que ce soit. De mon autre main, je tenais fortement la peluche qui m’avait été offerte alors que la grue était restée sur mes genoux. Encore une fois, je n’avais pas su dire quoi que ce soit, et aucun geste ne m’était venu pour cette personne qui devenait si chère à mon coeur sans que je veuille l’admettre. Et, désormais, j’allais devoir attendre le lendemain pour qu’elle revienne. Peut-être allais-je avoir le temps de réfléchir à ce que je voulais lui dire !


*Mais saurais-je le dire… ?*


*Je suis certaine que tu le pourrais si tu ne te bloquais pas autant.* me répondit Toueris en me donnant la sensation de me faire des gestes doux pour me calmer.

(c) Yuki Nakamura sur Pensionnat Immortal

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Je parle en en anglais en #0066cc, et en japonais en #0066cc.
Toueris maudit mes agresseurs en #cc0099

Prédiction des moires:
 

Merci pour ces merveilleux cadeaux, Numa ♥:
 

Thème de Yuki:
 

avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Rives du Nil
Rives du Nil
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 193
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promesse tenue ? [TERMINE]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Promesse tenue ? [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Sujets similaires
-
» Une promesse tenue [Rakuzan Satochi]
» Une promesse non tenue...
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Tenue
» Plus d'espoir des retrouver des survivants de La Promesse Collège Evangélique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Immortalia :: Pensionnat :: ◄ Rez-de-chaussée :: ► L'infirmerie-
Sauter vers: