AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 


La confiance est la force de l'âme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Pensionnat :: ◄ Rez-de-chaussée :: ► L'infirmerie
MessageSujet: La confiance est la force de l'âme Sam 10 Nov - 20:31






La confiance est la force de l'âme

Fin février 2018. J'ai l'impression qu'un temps ridicule a passé depuis les événements récents alors que ça va bientôt faire un mois. Un mois que Kinou est enfin débarrassé de ses agresseurs réguliers. Un mois que les rumeurs sur Numa se taisent pour rétablir petit à petit la vérité. De bonnes choses en somme. Mes amis vont mieux. Leurs journées sont plus sûres et leurs camarades se tiennent maintenant à carreau. Alors pourquoi, malgré cette satisfaction, je n'arrive pas à me sentir pleinement bien? Ça m'agace. Je pensais pourtant avoir remonté la pente grâce à Joy et la fête du nouvel an. Presque instinctivement, je glisse ma main dans mes cheveux pour attraper la mèche dorée et la faire tourner autour de mon index. Quand je la regarde, j'arrive à avoir un petit coup de boost d'habitude. Ça me fait penser à mon amie et sa présence bienveillante. Je suis terriblement contente qu'elle m'ait proposé de me faire cette couleur, j'aime beaucoup.

Je pousse un soupire en fermant les yeux. Étalée sur mon lit, le visage pointé vers le blanc du plafond, je n'ai pas bougé depuis que je me suis réveillée. Eireen a bien noté que quelque chose cloche avec moi depuis quelque temps et je vois les efforts qu'elle fait pour me remonter le morale mais il y a des jours où j'ai juste envie de ne rien faire. Ne serait-ce qu'aujourd'hui. Elle m'a proposé de partir prendre quelque photo dehors mais j'ai préféré la laisser partir sans moi. J'aime bien la tirer avec moi pour m'amuser à faire le modèle mais pas maintenant. Je trouve le plafond plus intéressant actuellement. Et je soupire à nouveau.

*Veux-tu bien cesser tes soupires? Je croyais avoir été clair. Je ne tolérerai plus aucun écart. Je t'ai gracieusement laissé te lamenter et pleurer autant que tu le voulais en début de mois, il est exclu de continuer dans ce sens* grogna le dragon.

Toujours aussi aimable à ce que je vois. Je me racle la gorge d'irritation. Bon sang, ce qu'il peut m'énerver quand il me parle comme ça. Et puis d'abord...

*Je ne pleure pas là, je te signale. Je soupire c'est tout, j'ai bien le droit.*

*Non. Et n'emploies pas ce ton avec moi jeune fille.*

Je tourne sur mon lit pour mettre fin à la conversation. Je pense que ça ne sert à rien de continuer à vrai dire. De toute façon, Long est trop rigide pour changer d'avis et moi je n'ai pas vraiment l'envie de me battre.

Une heure passe. Peut-être deux. Et je me redresse enfin pour m'asseoir et regarder par la fenêtre. Arf... Il fait assez gris. Le soleil passe de temps en temps dans le trou des nuages mais rien de très conséquent. Moi qui aime le beau temps, je me retrouve bien dépourvue. Mais bon, je me lève quand même pour aller prendre une douche et m'habiller. Je ne sais pas trop quoi faire de mon samedi mais si je me prépare, j'aurai peut-être la motivation pour quelque chose? Aller, on fait ça. J'attrape des habits propres et mes affaires de douches pour me diriger vers celles-ci avant de retourner dans la chambre. Je tourne en rond ma parole. Il faut absolument que je fasse quelque chose, je ne peux pas rester comme ça. La dernière fois que j'ai été dans cet état c'était après l'accident.. Il est hors de question que je retombe là-dedans. Je m'en suis faite la promesse. Je dois faire un truc, là, maintenant. Mais quoi? Je regarde mon bureau puis m'avance vers lui comme pour trouver une soudaine inspiration pour mes devoirs mais finis par abandonner. La seule chose que je fais est poser la main sur la poignée de mon tiroir pour l'ouvrir. Machinalement, je sors la carte de vœux de cette infirmière pour la relire. Pourquoi je l'ai gardé? Ce n'est pas comme si j'apprécie cette femme ou que je m’intéresse à elle. J'aurai dû la jeter. Je devrai la jeter. Mais j'ai beau me dire ça, je n'arrive pas à la lâcher, les doigts presque crispés dessus. Tout l'inverse de ce que je veux faire.

*Vas la voir.*

*Qui?*

*Si tu as sincèrement besoin que je précise ma pensée je te considérerai comme un cas désespéré.*

Sérieusement Long? C'est tout ce que tu trouves pour m'encourager? Tss. Mais d'une certaine façon, il a raison. J'en ai marre de me sentir fragile. J'en ai marre de perdre mes moyens devant cette infirmière, j'ai l'impression d'être ridicule. Je sais bien que j'ai peur de tout ce qui touche au médical et je déteste ça. Avoir peur c'est une faiblesse. Et moi je suis plus forte que ça. Je dois être plus forte que ça. Alors si j'arrive à aller un peu vers l'infirmière, peut-être que je me sentir mieux dans l'ensemble?

Je tourne mes yeux vers les affaires d'Eireen avant de regarder la porte de la chambre. Bon... Je pense que je suis capable. Je dois être capable.

***

Arrivée devant l'infirmerie, je reste un long moment immobile. Rien que de penser à entrer me donne un frisson glacé dans le dos. Je n'ai pas envie. Je n'ai vraiment pas envie. Et si ce n'était pas mademoiselle Iélanov dans la pièce? Non, je ferrai mieux de partir... Un grognement du Dragon et je me crispe d'un coup. Ok, j'ai compris, je ne m'en vais pas. Je prends la poignée dans ma main mais n'arrive pas à la tourner. J'ai besoin de longues respirations avant d'enclencher le mécanisme et pousser la porte. Réticente, je me glisse tout de même dans l'infirmerie, cherchant des yeux l'infirmière. Elle est là et visiblement il n'y a personne d'autre. Parfait. Je m'avance d'un pas vif pour aller vers elle, gardant tout de même une bonne distance de sécurité. Plus vite je le fais, plus vite j'ai fini.

- Excusez-moi mais avez vous un moment à m'accorder?

La politesse me rappe un peu la langue. Je ne veux pas être méchante avec elle qui m'a déjà soigné mais... J'ai du mal. J'ai vraiment du mal. Alors j'évite de perdre du temps. Dès qu'elle m'a répondu, je regarde l'intérieur de ma main gauche. J'ai besoin de concentration. Je peux le faire. Je peux le faire... Si je ne le fais pas je serai juste une lâche. Alors, doucement, je tire un petit cutter pour kirigami. Eireen avait ce truc dans son matériel d'art, bien rangé dans une boite. Je ne veux pas qu'elle pense que je lui veux du mal alors je l'approche rapidement de ma main pour poser la pointe.
Respire Sheila, tu peux le faire. Tu peux le faire. Ma respiration s'emballe légèrement avant de se bloquer totalement. Je ferme les yeux et fait glisser la lame sur la largeur de ma paume avant de la lâcher. L'objet tombe. Je me crispe.  

Ah purée de..! Ça fait mal! Ça fait vachement plus mal que ce que je pensais! Mais je ne me plains pas en surface. J'ai dis que je devais être forte. C'est tout ce que j'ai trouvé pour me le prouver. Je garde les yeux fermés par la douleur, le visage légèrement détourné du regard de l'infirmière. Et, lentement, j'avance ma main vers elle. J'ai vraiment beaucoup de mal à la lui présenter. J'hésite énormément. Mais j'ai déjà fais le plus dur. Le bras enfin tendu, je rouvre finalement les yeux mais ne la regarde pas.

- Est-ce que vous pouvez... me soigner? ... S'il vous plait?

Codage par Libella sur Graphiorum


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Sheila fait la papote à n'importe qui en #8B008B
Long flatte son ego en #8B0000

Prédiction:
 



avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Constellations d'Orient
Constellations d'Orient
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 272
Localisation : Un peu partout et nulle part en même temps...
Revenir en haut Aller en bas
La confiance est la force de l'âme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Installation de la Commission sur la Nouvelle Force Publique
» RETOUR EN FORCE DE L'INSÉCURITÉ:2 POLICIERS LÂCHEMENT ABATTUS À CROIX BOSSALES
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !
» NOUVEAU COMMANDANT DE LA FORCE DE LA MINUSTAH
» Mon mékano avec champ de force

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Immortalia :: Pensionnat :: ◄ Rez-de-chaussée :: ► L'infirmerie-
Sauter vers: