AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 


Pour savoir où l'on va faut savoir d'où l'on vient...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Pensionnat :: ◄ Premier étage :: ► Salles de classe
MessageSujet: Pour savoir où l'on va faut savoir d'où l'on vient... Ven 4 Mar - 19:34
Leila Keenan a écrit:
Leila Keenan a écrit:

Présente... Monsieur le professeur?!

feat Gabriel et Leila


 


Leila se leva tôt pour son cours. Elle aimait arrivait la première pour choisir sa place un peu à l’écart dans un coin à l’avant de la classe… loin des emmerdeurs qui jacassent toujours en cours et pas trop près du professeur donc elle pouvait… faire autre chose subtilement si ça s’éternisait trop longtemps. Les cours magistraux elle aimait bien mais y’a de quoi cogner des clous si ce n’est que ça.

Lorsqu’elle arriva au local indiqué sur son plan de cours la pièce était encore plongée dans le noir. Elle tâtonna le mur et activa l’interrupteur allumant les néons qui diffusaient une lumière blanche et froide sur les pupitres.

Elle avança et s’assied à la 2e rangées complètement au bout collé au mur, à moitié derrière un chevalet ou reposait de grandes feuilles blanches pour permettre aux professeurs de faire encore plus de gribouillis… un tableau noir c’est pas suffisant … XD

Une fois assise elle sorti un cahier de notes, un minuscule coffre à crayon et revérifia son horaire de cours.

*Bon c’est qui ce nouveau prof déjà… hmmm. M. Gabriel Mc Aullief… histoire… génial…*


Pas que l’histoire n’était pas intéressante mais ce n’était pas son cours préféré et ça avait tendance à finir en « show » de tableau et cours où il y a que le prof qui parle et tout le monde meurt sous la tonne de notes à prendre.

*Bonne nuit…* Ricanna Sekmeth… *Je te laisse toute la place… ahah!* Ricanna-t-elle encore.

*C’est ça va dormir… flemmarde!* Ronchonna la jeune femme en s’affalent sur sa chaise.

Pour son cours elle avait mis un jeggin noir moulant avec des coutures dorées, une camisole blanche moulante en dessous de son classique blouson de cuir noir. Elle avait attaché ses cheveux en queue de cheval haute et les mèches du devant lui tombaient sur le visage. Elle avait accentué le rouge de ses lèvres avec un rouge cerise mat et un trait de crayon sur ses yeux. Un pendentif venait se logé au creux de sa poitrine empêche de savoir clairement de quoi il s’agissait.

En attendant que le cours commence elle s’installa confortablement avec ses écouteurs et tapis sur le pupitre avec son crayon au rythme de la musique.

Après quelques minutes elle senti du mouvement, elle ouvrit les yeux et vu des étudiants qui entraient à pas traînant. Leila fit la moue…

*T’es sur que tu vas pas rester? Je suis convaincue que tu vas ADORER te faire rappeler ton passé* Demanda sarcastiquement Leila à sa déesse.

*Hummmmffff… laisses-moi y réfléchir… NON.*

*Même si ça concerne les batailles antiques dont tu as été le leader?* Tenta une nouvelle celle-ci. *Il ne faudrait surtout pas qu’il oubli de faire étalage de ton talent et de la façon dont tu as écrasée l’ennemi… non?* Une pointe d’ironie teintait la voix de Leila.

*Ai du respect jeune fille! Cela dit… tu as raisons, SI ça en vient à ce sujet… je me ferai un plaisir d’apporter les détails.* Répondit Sekmeth.

Le professeur fit son entré, coupant la conversation silencieuse qu’avait la jeune femme avec sa divinité. Elle crû au départ qu'il s’agissait d’un nouvel étudiant.

Avec ses cheveux noirs et roses et ses lentilles de couleurs, on peut difficilement croire qu’il s’agit d’un prof. Mais comme il se dirigeait vers le bureau de celui-ci elle haussa un sourcil.

*Il a l’air d’un étudiant pas d’un prof… il a l’air à peine plus vieux que toi! Ils manquent vraiment d'option pour prendre un type dans son genre… bonne chance fillette!*

*meh… attendons voir… Qui sait? C'est peut-être lui qui va te botter les fesses!* Lança Leila.

*Techniquement se serait les tiennes et j'aimerais bien le voir essayer!*

La jeune femme se redressa un peu sur chaise et rangea ses écouteurs.

Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pour savoir où l'on va faut savoir d'où l'on vient... Ven 4 Mar - 22:39

 

Première impression

Feat ~ Leila Keenan



" C'est bon... Rien à signaler, on peu y aller."

Dommage. Tu voulais arriver un bon quart d'heure en avance pour mieux préparer le cours mais un arc-en-ciel t'avais mis en retard.
Ca sonnait comme une excuse bidon qu'un élève avec beaucoup d'imagination pourrait te sortir, cependant dans ton cas bien particulier c'était un véritable empêchement. Heimdall et toi aviez de nombreux points commun ; bien faire votre travail était l'un d'eux. Ce que tu savais de la réverbération du spectre lumineux sur bon nombre de goutte de pluie, la soit disant cause de l'apparition des arc-en-ciel n'était en fait qu'une hypothèse erronée des physiciens. Pour faire très simple, lorsqu'on voyait un tel phénomène sur Midgard c'était que les frontières avec Asgard étaient plus proche qu'elle ne le devrait et qu'on pouvait voir le Bifröst, le pont reliant Asgard aux mondes inférieurs.

Comme quoi même un Prof' en apprenait tout les jours ; et lorsque c'est un dieu qui te donne un cours, crois moi que tu es attentif.
Et donc dès qu'il en avait l’occasion, Heimdall regardait quelques minutes si il ne voyait pas une horde de géant tenter de traverser le traverser. Chacun son job et tu "lui laissais la place" dans ces rares occasions. Entre colocataire d'un même corps tu voulais bien lui donner quelques coups de main.

Tu arrivas donc pile à l'heure dans ta salle de classe, y trouvait déjà quelques étudiants. C'était les étudiants de la classe de première et ils étaient au tout et pour tout dix.
Tu posas tes affaires sur ton bureau après avoir fermer la porte, t'éclaircis la voix avant de dire:

- " Bonjour à tous. Puisque c'est notre premier cours ensemble je vais me présenter rapidement. Je suis Gabriel Mc. Aullief, votre professeur d'Histoire. Avec moi vous allez suivre les cours classique du programme de première et bien entendus des cours plus poussés sur les civilisations de la fin de l'Antiquité. "

Tu marquas une pause, regardant les élèves tous silencieux. Tu voyais bien qu'ils pensaient tous la même chose. Tu repris donc:

- " Mettons les choses au clair immédiatement. Oui je viens de finir mes études ; non je ne suis pas moins compétent qu'un Prof' plus vieux et oui il y aura des devoirs à rendre... Ah j'ai faillis oublier, je ne vous oblige pas à rester dans mon cours si il ne vous intéresse pas, vous pouvez aussi utiliser vos portables ou mp3 du moment que vous ne déranger pas ceux qui veulent suivre."

Tu avais été étudiant avant eux et tu ne l'étais à peine plus. Leur dire de couper leurs téléphones, de rester attentif en permanence c'était bien le genre de chose impossible à faire et tu le savais très bien.
Tant qu'il ne mettaient pas le bazar ils pouvaient bien faire ce qu'ils voulaient et ce ne serait pas toi qui te ferais tirer les oreilles par le directeur car tu n'avais pas de bons résultats. Qui plus est les élèves de cette classe et les autres de la section M n'étaient pas des cancres, c'était la crème de la crème, qu'ils soient déjà posséder ou non.

Tu conclus donc ton petit discours pas un: " Des questions  ?" , tout en saisissant une craie et en commençant à écrire sur le tableau.



(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pour savoir où l'on va faut savoir d'où l'on vient... Sam 5 Mar - 0:12
Leila Keenan a écrit:
Leila Keenan a écrit:
Leila Keenan a écrit:

Présente... Monsieur le professeur?!

feat Gabriel et Leila



Leila observa le professeur qui s’installa avec empressement à son bureau et examinait la classe. Ils étaient très peu, ce qui était normal vu le type d’étudiant qui composait la classe.

Une fois son tour d’horizon fait il commença son discours de début des classes. Lorsqu’il indiquait qu’il savait être jeune mais que ça ne changeait rien à ses compétences Leila sourit.

*Au moins il semble avoir de l’autorité et il ne se prend pas pour un de ses vieux professeurs poussiéreux.*

Leila l’observa avec ses vêtements décontractés et son look un de rockstar il avait définitivement l’air de tout sauf d’un professeur d’histoire, encore moins de l’histoire Antique.

Ça promet d’être intéressant. Une fois son petit discours fait il commença le cours. Leila se pencha sur son cahier et commença à prendre des notes.

Lorsque le professeur aborda les différentes guerres de la période antique Sekmeth sortie de son coma et porta une grande attention aux détails.

Les étudiants assis dans le fonds de la classe jacassaient et ça devenait de plus en plus désagréable.

*Non mais ils vont la fermer un peu j’arrive pas à entendre ce que dit M. Aullief* Leila grogna.

Un peu avant la pause à la moitié du cours elle se retourna avec un regard assassin vers le groupe derrière elle.

- Vous allez la fermer oui? Il vous l’a dit au début du cours… si vous voulez pas être ici, la porte est là. Dit-elle en pointant la porte du doigt. Y’en a ici qui aimerait passez le cours si ça ne vous intéresse pas fichez le camp!

*Bien parlez!*
Dit Sekmeth avec un sourire en coin.


- Tu te prends pour qui? Dit un garçon à la peau pâle et aux cheveux noir. Tu veux me sortir? Essaies pour voir? Dit-il avec un regard hautain et ton de défi.
Ses copains lâchèrent des commentaires salaces et dénigrants en jugeant la jeune femme par son ton basané et sa taille menue

Leila le regarda de la tête au pied et renifla avec dédain.

- T’en vaut même pas la peine. Dit-elle avec un sourire narquois. Elle sentait la déesse se tortillée prête en en découdre. Ça lui démangeait aussi mais elle se retint.

*On est en cours, j’ai pas envie de finir en heure de colle à cause d’un imbécile qui a trop de testostérone!* Dit-elle pour calmer sa déesse… et elle-même par la même occasion.

Alors qu’elle discutait silencieusement avec sa déesse. La cloche de la pause sonna. Elle inspira profondément et salua le professeur avant de sortir de la classe afin de prendre l’air.

À peine avait-elle tourné le coin du couloir qu’une main s’abattit sur elle et la fit pivoter. Le garçon déplaisant et sa bande la regardait avec un regard mauvais.

- Alors comme ça j’en vaut pas la peine! Grogna le garçon avec un regard meurtrier.
- Quoi j’ai blessé ton ego? Cracha Leila avec dédain. Elle repoussa la main du garçon. Si ça t’ennui pas j’ai autre chose à faire que de bavarder avec toi!
- Ouais ben pas moi!

Le garçon tenta d’attraper Leila par les cheveux mais elle était plus agile que lui. Elle attrapa son bras et lui tordis dans le dos.

*Mon tour!* Cria Sekmeth toute excitée.

Avant même que Leila pu l’en empêcher sa main devint brûlante et le jeune homme lança une plainte alors qu’il avait le poignet tout rouge et meurtrie. Leila la lâcha instantanément alors que les autres reculèrent les yeux ronds.

*Non mais t’es folle! Qu’est-ce qui t’as pris.*

*Ce petit con l’avait cherché! On ne touche pas à mon corps! Avoues que ça fait du bien!* S’emporta la déesse guerrière

À ce moment-là Leila entendit des pas derrière elle.

*Et merde…*

Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pour savoir où l'on va faut savoir d'où l'on vient... Sam 5 Mar - 1:17


Première impression

Feat ~ Leila Keenan



Tu aurais dus t'en douter. Malgré ton avertissement certains voulaient jouer au plus malin avec toi et discutait sans même prendre la peine de chuchoter.
Les petits cons...
Tu gardais cependant un calme olympien, ou plutôt asgardien qui sais. En tout cas si leurs petit manège continuais après la pause tu les foutrais dehors tout simplement, en espérant que ça les calmerait pour la fois suivante ou les dissuaderaient de revenir dans ta salle.

Un peu avant la pause, une jeune fille remis en places verbalement les fauteurs de troubles. Sans doute une mauvaise idée, se mettre à dos ceux qui ont le moins de respect pour les autres dès le matin ce n'était pas très malin.
Cependant avant d'avoir quoi que ce soit à dire la sonnerie retenti et la demoiselle, prénommer Leila si ta mémoire était bonne suite à l'appel une heure plus tôt, partais dans son coin.
Tu soupirais. A son âge tu étais plutôt du genre à rester dans ton coin à cause de tes problèmes familiaux, tu n'étais pas du genre à t'affirmer ; qu'une élève s'intéresse un peu à ton cours et t'aide à essayer de ramener le calme te faisais plaisir.
Tu sortis ton paquet de cigarette et t'approchais de la fenêtre, te collais une clope dans le bec et cherchait désespérément ton briquet.

Mais un détail attira ton attention ; les branquignols de tout à l'heure montraient du doigt Leila et se mirent à marcher dans sa direction.
Shit. Un conflit dès le premier jour.
Tu te mis sur leurs pas, lâchant ta dose de nicotine. Tu arrivas aussi vite que possible mais observas avec autant de stupeur que les élèves l'exacte scène que tu avais imaginée, mais à l'envers. Une fois de plus Leila remettais à sa place l'imbécile heureux et sans doute un peu trop fort. Visiblement elle était en train d'utiliser ses pouvoirs et de blesser le perturbateur, qu'elle le veuille ou non. En l'occurrence elle ne semblait pas avoir fait ça de manière volontaire vu la façon dont elle regardait sa main et semblait être en colère contre elle même, ou peu être contre celui ou celle dont elle était l'hôte.

Tu t'approchais rapidement, sans pour autant avoir le pas pressé ; elle l'avait lâché alors il n'y avait pas d'urgence, cependant tu te postais près d'eux et dit d'une fois un peu sèche.

- " Je peux avoir quelques explications ? J'ai bien pu voir que vous essayiez tout les deux de vous blesser mais il est clair que l'un de vous deux à mieux réussi que l'autre... " , tu pris la main du blessé avec précaution pour pouvoir observer. Ça ne semblait pas grave mais... " Emmener le à l'infirmerie, ce n'est sans doute pas grand chose mais on se sait jamais... Dîtes aux autres que le cours est fini, Leila et moi on va discuter un peu de ce qu'il c'est passé. "

Difficile de ne pas froncé les sourcils dans cette situation. Utilisé ses pouvoirs en dehors du cours prévu à cet effet et en plus blessé un autres élève qui n'avait peu être même pas compris ce qui c'était passé était une faute grave.
Tu fis signe à la jeune femme de te suivre à l'intérieur de la salle dans laquelle vous vous retrouviez seuls après un brouhaha général, sans doute un débat sur ce qui c'était produit.

" Comment va tu réagir ? Ton devoir n'est-il pas d'empêcher tout incident au sein de tes leçons Gabriel ? " / " Je suis tout aussi fautif qu'elle c'est vrai. J'aurais du réagir plus tôt ou au moins prévoir ça. "

La façon dont tes dialogues avec Heimdall se déroulaient n'étaient pas uniquement par la pensée, tu avais aussi ces sortes d'hallucination visuelle, tu le voyais comme ayant son propre corps quelques part aux alentours de toi, dans un rayon de 10 mètres. Cette fois-ci il était adosser à la porte, te fixant d'un air grâve.

- " D'un côté la petite ne faisait que ce défendre. J'ai une petite idée de la sanction que je vais lui donner. "

Durant ce petit aparté intérieur, tu t'étais assis sur le coin de ton bureau. Tu attendais maintenant que Leila te raconte en détail ce qui c'était passé lorsque tu les avait quitter des yeux 20 secondes.



(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pour savoir où l'on va faut savoir d'où l'on vient... Sam 5 Mar - 2:13
Gabriel Mc. Aullief a écrit:


Première impression

Feat ~ Gabriel Mc.Aullief



Elle avait à peine lâché le poignet du sans génie qui avait pensé que d’essayer de l’attaquer était une bonne idée que le prof Aullief arrivait derrière eux. Le garçon était plié en deux en tenant son poignet rougis dans son autre main tandis que ses amis pas plus brillant que lui étaient massés derrière lui en regardant Leila comme si elle était un monstre tout en marmonnant des paroles peu flatteuses.

Je peux avoir quelques explications ? J'ai bien pu voir que vous essayiez tout les deux de vous blesser mais il est clair que l'un de vous deux à mieux réussi que l'autre...

À ces paroles, Leila senti Sekmeth se redressée fièrement dans sa tête. Leila quant à elle tentait de rester de marbre tout en fustigeant sa déesse.

*T’aurais pas pu rester tranquille… c’est pas toi qui va se faire foutre dehors de l’école… ou pire…* Gronda Leila avec amertume.

*Ah fais pas cette tête! Fallait bien que quelqu’un lui apprenne les bonnes manières à cet imbécile!* Dit Sekmeth exaspérée. *Quand ça te sers tu te sers de mes pouvoirs mais quand c’est l’inverse alors là c’est moi la vilaine!... TSSSS*S'insurgea la déesse mécontente.

*En quoi ça servait quelque chose de lui cramer une main? Absolument rien à part de m’apporter des emmerdes…*

Aussitôt M. Aullief avait-il renvoyé l’étudiant à l’infirmerie qu’elle se dirigeait d’un pas déterminé vers la salle de classe prête à se faire passer un savon. Le professeur s’assied sur le coin de son pupitre attendant clairement des explications.

Leila hésitait soit elle balançait que c’était la faute de Sekmeth et qu’elle n’y était pour rien. Mais au fond, elle savait que ce n’était qu’une partie de la vérité. Elle aussi avait voulu foutre une raclée à cet abruti.

*Bon déjà, tu es plus raisonnable…*

*Mets-là en veilleuse! J’aurais très bien pu lui foutre mon poing dans la figure et s’aurait été tout aussi efficace. L’école est très clair sur le sujet on affiche pas nos pouvoir dans les couloirs et surtout pas si on ne sait pas si l’autre est aussi un débile avec un dieu qui le parasite!... Alors pour une fois fermes-là et laisses moi gérer la situation* Leila avait un ton ferme et sans réplique et elle senti une pointe de respect dans l’attitude de Sekmeth une première depuis sa possession.

Par contre, elle n’avait pas le temps de s’y attarder car M. Aullief attendait toujours patiemment qu’elle lui fournisse une explication qui lui éviterait certainement de se faire expulser. Prenant une grande inspiration elle fixa le professeur droit dans les yeux en se tenant le plus droite possible.

- J’imagine que nous voulez savoir ce qui s’est passé. Leila parlait d’un ton sur. Bon comme vous le savez cet imb…. Cet étudiant et ses amis chahutaient durant le cours et j’avais du mal à comprendre ce que vous disiez. Pas que l’histoire soit ma matière préférée… mais le respect pour moi c’est important et ceux-là ne vous respectaient pas ni ceux qui écoutaient et tentaient d’apprendre quelque chose. Ça m’a mis en colère… pas seulement moi..
Elle hésita un moment, cherchant les bons mots histoire de ne pas se mettre encore plus dans le pétrin. À la pause j’avais décidé d’aller prendre l’air afin de décompresser et éviter… enfin ÇA. Dit-elle en regardant ces mains comme si elle étaient tâchées. Mais ils ont décidés de me suivre et de me barrer la route… j’ai pas été très maline non plus… elle eu un sourire en coin. Je crois que j’ai blessé son amour propre. Enfin… il a décidé d’essayer de m’en coller une… ce qu’il ne sait pas c’est que je suis assez douée en arts martiaux… et enfin ELLE… avait tout autant envie de le remettre à sa place… moi aussi d’ailleurs… Elle soupire. La suite vous l’avez-vu. ‘Sitôt que j’ai réagis elle a profitée de mon inattention pour agir… et voilà. Ça résume je crois. Elle se redressa et ramassa ses affaires puis regarda son enseignant. J’imagine que je dois aller préparer mes affaires et aller voir… elle eu un frisson d’horreur. Le directeur?

Elle attendit que le verdict tombe telle un guerrier attendant la potence… avec dignité et assurance. Semketh en fut très fière et lui fit sentir qu’elle était avec elle.

*Merci…*

La déesse ne répondit rien et regarda elle aussi à travers les yeux de Leila le professeur.




(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pour savoir où l'on va faut savoir d'où l'on vient... Sam 5 Mar - 17:22


Première impression

Feat ~ Leila Keenan



Leila te racontais donc les choses comme elle s'étaient dérouler selon son point de vue ; relativement proche du tiens d'ailleurs. - Long story short - elle avait simplement perdu le contrôle quelques secondes, la divinité qui la possédait ayant le sang chaud elle n'avait pas apprécier les provocations et les menaces qui allaient être mises à exécution. C'était donc un mélange de légitime défense et un cas de possession complète lorsqu'on y réfléchissait un peu, sans compter qu'elle reconnaissait ses tords et semblait prête à accepter les conséquences malgré une crainte bien fondée...

Tu n'allais pas la laisser paniquer encore plus. Tu n'avais pas l'intention de l'envoyer dans le bureau du vieux bonhomme à l'air légèrement malsains, ni même de lui parler de cet incident.

- " Ne t'en fais pas, rien ne seras rapporter au directeur sur ce petit incident. Enfin à une condition."

"  J'espère que tu ne compte pas profiter de la situation Gabriel... Sinon tu vas avoir des problèmes avec moi. " / " Non mais pour qui tu me prends ! Je ne suis pas un détraquer ! " , tu soupiras intérieurement suite à la remarque idiote de Heimdall... Il fallait vraiment qu'il apprenne à mieux te connaître, et inversement !

Tu repris ce que tu allais dire.

- " Tu auras quelques heures de colles ; et par heures de colle j'entends des cours de maîtrise du pouvoir supplémentaire afin que cette situation ne se reproduise plus. J'ai moi même un peu de mal à gérer la puissance de mon dieu quant son pouvoir passe à travers moi alors je ne comprends que mieux la situation. , tu marquas un pose avant de reprendre en lui faisant un clin d'œil. " Tu en profiteras pour prendre de l'avance sur les autres et tous les sécher pendant les Olympiades. "

Elle était studieuse, respectait les règles et appréciait ton cours ou du moins ne le détestait pas ; en bref à l'avait tout ce qu'il fallait pour être ta chouchoute, car oui il y avait toujours un chouchou dans une classe et ce pour tous les professeurs.
Malgré que cette histoire semblait se résoudre petit à petit tu t'en voulais d'avoir laisser tes élèves en arriver au mains, tu t'en voulais d'avoir eu l'espoir qu'un idiot incapable de suivre un avertissement finisse par assumer ses tords quand on lui disait en face. Tu serais deux fois plus attentif et strict à présent, pour ne pas à avoir d'autres regrets par la suite.

Tu voyais du coin de l’œil Heimdall, hocher en signe d'approbation vis à vis de ta réflexion. Lui aussi était le chef d'un groupe, et sans doute qu'à ses yeux tout chef se devait d'apprendre encore plus vite de ses erreurs que ceux qu'il dirigeait.



(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pour savoir où l'on va faut savoir d'où l'on vient... Sam 5 Mar - 22:12
Gabriel Mc. Aullief a écrit:


Première impression

Feat ~ Gabriel Mc Aullief



Gabriel écouta attentivement le récit de Leila sans l’interrompre et sans jugement. Elle lui en était reconnaissante. Juste l'idée de devoir se retrouver de nouveau en fasse du directeur lui donnait la chair de poule... Elle fut d’autant plus étonnée qu’il n’allait pas la rapporter au directeur pour sa conduite. Au lieu de cela il lui ferait faire du rattrapage des cours de contrôle des pouvoirs de sa divinité. Elle le regarda avec un sourcil levé.

- Ça peut pas nuire en effet… j’ai pas eu beaucoup de chance de pratiquer et du coup… si mes options embarques, elle en profite pour faire son show… Au fait… Pas que je veuille pousser ma chance… mais pourquoi vous laissez couler?

… J'ai moi même un peu de mal à gérer la puissance de mon dieu quand son pouvoir passe à travers moi alors je ne comprends que mieux la situation

- Ah oui? Je croyais que les professeurs étaient ceux qui avaient déjà masteriser l’art… votre possession… c’est récent?... Enfin vous êtes pas obligé de répondre… c’est pas vraiment mes oignons.

Elle regarde le professeur avec un sourire en coin.

- Vous êtes plutôt sympa pour un prof. Conclu la jeune femme.

*Bon t’as finis de jouer les lèches-bottes?* Grommela Sekmeth.

*On vient d’éviter l’expulsion ou je sais pas trop ce qu’ils font aux étudiants qui désobéissent ou mettre l’école en péril… et franchement je préfère pas savoir. Alors je vais pas être arrogante alors lui on impolie…* Répondit-elle sèchement.

Elle s’adossa à un mur et observa le professeur avec un sourire.

- Tant qu’à être dans un cours d’histoire et qu’il reste encore un moment… si ça vous dit… vous venez d’où M. Aullief vous pourriez m’expliquez pourquoi vous avez décidé d’être prof d’histoire? C’est pas le cours le plus animé pourtant.

*Tu viens pas vraiment de nous embarquer la dedans? Et puis quoi encore... tu vas lui demander de te lire l'astrologie?* Bougonna la divinité.

*Tiens j'y avait pas pensé! Bonne idée!*

*hmmmfff*


Elle s’expliquait mal que quelqu’un ayant un look aussi peu rangé pouvait vouloir devenir enseignant d’une matière manquant tant d’imagination que l’histoire. Bien installée elle retira son veston de cuir, dénudant complètement ses épaules caramel qui ressortaient sous sa camisole d’un blanc pur et croisa les bras sur la sa poitrine attendant que son interlocuteur lui parle de lui-même ou qu’il l’a renvoi pour son prochain cours.



(c)LOKIA
[/color]
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pour savoir où l'on va faut savoir d'où l'on vient... Dim 6 Mar - 0:54


Première impression

Feat ~ Leila Keenan



Leila se questionnait plus sur les raisons de ton laxisme plutôt que de redire quoi que ce soit à sa soit disant punition, et elle ne passait pas par des moyens détourner pour te le faire savoir.
Lorsque tu avais fini ta phrase elle ajouta qu'elle pensait que les professeurs étaient les plus doués quant à la gestion de leurs pouvoirs. Pour ce point-ci tu ne pouvais pas lui répondre en étant certains de la réponse, elle te posait presque une colle.
Ton regard se posa sur Heimdall une seconde, il vous fixait toujours impassible, ni sourire ni regard exaspéré... C'était vraiment un dieu que rien ne perturbait.

Tu posas à nouveau ton regard sur l'élève avant de lui dire:

- " Je voulais plutôt dire que la présence des dieux pouvait être parfois... écrasante. Ils ne sont pas de simple animaux sauvage à apprivoiser. On ne se bat peu être pas avec eux mais d'un côté on ne peu jamais vraiment être parfaitement serein vis à vis de notre situation de possession... Ca nous demandera toute une vie pour bien les comprendre, être en symbiose avec eux. Je considère donc avoir encore des cours à prendre. "

Être clair sur le sujet, quoi de plus compliquer ? Ce n'était pas du tout comme une matière quelconque, des données et des faits à l'appuis. Peu être que le directeur serait-mieux expliquer... Non, en fait il répondrait sans doute quelque chose d'encore plus incompréhensible que ta maigre explication.
Pour l'instant tu te contenterais de répondre à sa question suivante: Pourquoi l'Histoire ?
Et bien...

- " Ca serait un peu long à raconter entièrement alors je vais faire court. Quant j'avais à peu près ton âge je me suis passionné pour les études. J'imagines que c'est surtout une forme un peu extrême de curiosité et d'intérêt pour la seule chose qui me faisait oublier mes soucis familiaux. Géographie, langues vivante ou bien les arts ; j'aurais pu enseigner ses choses là si je m'étais spécialiser dans ce domaine là mais j'ai choisie de manière purement arbitraire l'Histoire, tant que je pouvais enseigner quelque chose d'autre qu'une Science ça m'allait... J'ai une sainte horreur des chiffres.

Et puis les cours d'Anthropologie c'était sympa, vachement moins chiant que ce qu'on pouvait en dire.
Tu te mis à rire un peu, au final tu étais en train de raconter ta vie. Et ce n'était pas comme si tu connaissait Leila depuis des années en plus ; tu l'avais littéralement rencontrer une heure et demie auparavant. Enfin bon ce n'était pas non plus un crime de dire qu'on avait eu quelques soucis de famille étant au collège et au lycée.
Enfin bon, maintenant que tu avais un peu parler de toi, c'était à son tour.

- " Et toi. Comment as-tu fini dans cette salle ?"



(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pour savoir où l'on va faut savoir d'où l'on vient... Dim 6 Mar - 18:53
Leila Keenan a écrit:


Première impression

Feat ~ Gabriel Mc Aullief



Leila écouta attentivement les explications que M. Mc Aullief avait à lui donner sur la possession. La réponse faisait du sens. Elle remarqua qu’il ne répondit pas clairement à sa question initiale, soit à quand remonte sa possession, mais elle en déduit qu’il ne tenait pas à en parler et elle pouvait très bien comprendre. L’expérience avait été assez traumatisante pour elle aussi. Elle se rappelait encore très bien la douleur, la panique et l’angoisse de mourir dans cette pièce étrange qu’était la salle 3.4.

Ils ne sont pas de simples animaux sauvages à apprivoiser. On ne se bat peut-être pas avec eux mais d'un côté on ne peut jamais vraiment être parfaitement serein vis à vis de notre situation de possession...

Elle n’était pas certaine d’adhérer à cette partie de son explication. Se trouvant en constant conflit et en affrontement avec sa déesse… mais bon.

- " Ca serait un peu long à raconter entièrement alors je vais faire court. Quant j'avais à peu près ton âge je me suis passionné pour les études. J'imagines que c'est surtout une forme un peu extrême de curiosité et d'intérêt pour la seule chose qui me faisait oublier mes soucis familiaux. Géographie, langues vivante ou bien les arts ; j'aurais pu enseigner ses choses là si je m'étais spécialiser dans ce domaine là mais j'ai choisie de manière purement arbitraire l'Histoire, tant que je pouvais enseigner quelque chose d'autre qu'une Science ça m'allait... J'ai une sainte horreur des chiffres.

Elle regarda le professeur incrédule.

- Vous avez vraiment basé votre carrière comme ça!? À pile ou face? Hey bien! Elle éclata de rire… Elle ricanait encore lorsqu’elle reprit. M. Mc Aullief vous êtes vraiment le professeur le plus étrange… dans le bon sens que je connaisse. Et pour les chiffres je suis totalement de votre avis… c’est à vouloir se tirer dans un pied!

- " Et toi. Comment as-tu fini dans cette salle ?"


Elle réfléchit un moment. Elle-même se demandait pourquoi elle avait été « choisie ».

- Pour être honnête je me pose la question aussi… c’est pas comme si j’avais des aptitudes si extraordinaires… enfin il me semble…

*Tu as plusieurs qualités et aptitudes physiques que je voulais pour mon hôte.*
Dit Sekmeth

*Vraiment?*
Demanda-t-elle surprise.

*Nous pourrons en reparler plus tard*


Leila haussa les épaules.

- J’imagine que mes aptitudes au combat peuvent avoir joués un rôle. Je n’aime pas particulièrement m’entraîner sauf pour les arts martiaux… Karaté, Jujitsu, Taikundo, Judo et cours d’auto-défense. Mis à part ça je ne vois pas trop. Je suis plutôt bonnes pour les langues… quand tu as voyagé presque toute ta vie ça aide j’imagine… mais je doute que ce soit pour cette raison qu’ils m’ont choisi. Répondit-elle.

La jeune femme s’étira, ce qui donna une belle vue sur son ventre et mettre en valeur sa poitrine. Sans dire qu’elle avait une poitrine plantureuse, elle n’était pas non plus au prise avec 2 petites pommes non plus… Elle regarda l’enseignant.

- Sans vouloir être indiscrète… vous avez quel âge? J’aurais cru qu’ils auraient sélectionné un de ses vieux professeurs poussiéreux et ennuyeux qui semblent avoir déjà tout vu…

*Trop vieux pour toi! Et sérieusement... pas un professeur d'histoire... je vais mourir d'ennui ici!*
Suplia le déesse.

*Non mais franchement! Je cherches pas à me taper mon prof! Sérieusement! Tu me prends pour qui?* Leila s'empourpra... non mais il y a des limites...



(c)LOKIA
[/color]
[/quote]
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pour savoir où l'on va faut savoir d'où l'on vient... Dim 6 Mar - 20:09



Première impression

Feat ~ Leila Keenan


La jeune femme riais sans retenue, visiblement soit tu passais pour un boloss soit, comme la plupart des personnes qui te connaissais, elle pensait que tu étais un sacré numéro. Et c'était vrai; tu vivais au jour le jour, tu ne te prenais pas la tête sans pour autant faire fis de tes obligations et plus encore, tu avais un certain côté illogique parfois ; tu étais capable de penser une chose et son contraire dans la même minute.
Enfin bref, une fois son fou rire passé la demoiselle répondis à ta question:
- Pour être honnête je me pose la question aussi… c’est pas comme si j’avais des aptitudes si extraordinaires… enfin il me semble…
J’imagine que mes aptitudes au combat peuvent avoir joués un rôle. Je n’aime pas particulièrement m’entraîner sauf pour les arts martiaux… Karaté, Jujitsu, Taikundo, Judo et cours d’auto-défense. Mis à part ça je ne vois pas trop. Je suis plutôt bonnes pour les langues… quand tu as voyagé presque toute ta vie ça aide j’imagine… mais je doute que ce soit pour cette raison qu’ils m’ont choisi.


Une sportive donc.
De ton côté tu étais plutôt habille sur un skateboard, à vrai dire c'était l'opposé même de la façon dont tu te débrouillais en cuisine, un couteau en main. Dieu que tu avais faillis blesser du monde avec ta maladresse sans doute principalement à cause du stress.
Mais ce qui te surprenais ce n'était pas les talents martiaux de Leila, c'était plutôt le fait que la demoiselle te demande ton âge, tout en rougissant et mettant ses attributs en valeur.
Tout d'abord lorsqu'elle s'étira ton regard fût légèrement attirer. Tu te mis une gifle intérieurement pour l'irrespect qu'un tel regard aurait pu être si il avait continuer plus bas encore, envers une élève qui plus est, mais le fait est qu'elle te fasse ce qui ressemblait à des avances de manière un peu cachée te troublais bien plus.

Heimdall se mettait à rire, amuser de la situation:

- " Bah alors, monsieur le professeur est pris au dépourvu par une femme plus jeune que lui ? Allez prouve lui que tu es un homme et un vrai !" / " Oh oh, tu te calme direct. Elle à beau être mignonne j'ai pas envie d'une mise à pied pour détournement de mineur. Surtout que je la connais pas et que c'est pas mon genre de sortir avec la première venue." / " Oh ne fait pas le saint. Je t'ai vu regarder les siens."

Il s'esclaffa de nouveau.
Et bien punaise, pour des bonhommes sensé aimer la poésie les Asgardiens ne semblait pas vraiment confirmer les légendes. Par contre pour ce qui est des plaisirs de la chair ils étaient en plein dans le cliché !
Tu inspiras un peu plus longuement que d'habitude, faisant ton possible pour garder ton calme, avant de lui dire:

- "J'ai vingt-cinq ans, j'en aurais vingt-six cet été... Mais tu as l'air bizarre, quelque chose ne va pas ?"

Tu préférais jouer la carte de l'innocence, ce qui fis pester bien évidement la déité en toi. Mais cependant de cette manière tu confirmerais si oui ou non la demoiselle tentait de te draguer, et ne passerait pas pour un imbécile fini.
Quoi qu'il en soit tu attendais la réponse de Leila avec une certaine anxiété, qui se transformerait en soulagement ou en panique dans quelques secondes à tout casser.



(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pour savoir où l'on va faut savoir d'où l'on vient... Dim 6 Mar - 22:00
Leila Keenan a écrit:
Leila Keenan a écrit:


Première impression

Feat ~ Gabriel Mc Aullief



Alors que Leila avait fini de parler d’elle-même et qu’elle se disputait avec sa divinité sur un banal étirement… bon il est vrai qu’elle n’avait pas trop porté attention à la manière dont elle l’avait fait et d’un œil extérieur ça pouvait paraître louche…

Voyez l’image : elle s’étire, la camisole se contorsionne pour suivre le mouvement, résultat la camisole remonte sur son ventre couleur caramel et découvre un peu plus sa poitrine d’où ressort dans son creux un peu plus le médaillon en or blanc qu’elle porte et donc qui ressort pas mal sur sa peau foncé.

Alors qu’elle se défendait auprès de sa divinité elle capta le regard de Gabriel qui suivait une direction descendante et elle réalisa à ce moment la gaffe qu’elle venait de faire.

*Puis tu vas me dire que c’était pas voulu!?* S’esclaffa Sekmeth.

*Mais non pas du tout… et merde j’avais les nerfs en pelottes… je voulais juste m’étirer les épaules un peu…*


Elle devient alors écarlate et au lieu de s’aider par réflexe elle alla mettre ses mains sur sa poitrine comme pour se protéger.

*Bravo! C’est encore plus subtil! Un peu plus et tu mets les siennes dessus!*
Semekth se payait sa tête et Leila ne faisait qu’empirer la situation.

*Tu vas la boucler 30 secondes… tu me fait faire des conneries.* Dit Leila suppliante.

*Je n’ai rien fait c’est toi qui fait des bêtises… mais bon je peux comprendre le besoin de…* Commença la déesse.

*Ta gueule! Non mais c’est quoi ton problème? Il va croire que je veux acheter son silence…* Leila était rouge comme une tomate et respira profondément pour se calmer

Elle vit que Gabriel en faisait autant. Au moins elle n’était pas la seule à être mal à l’aise, elle le laissait pas indifférent, c’était au moins ça… tant qu’à avoir l’air ridicule…

- "J'ai vingt-cinq ans, j'en aurais vingt-six cet été... Mais tu as l'air bizarre, quelque chose ne va pas ?"


*Oh il est pas aussi vieux que je pensais… mais qu’est-ce que je dis là!?* Leila se giffla mentalement.

*Ce que je te fait? J’ai rien fais du tout. C’est pas moi qui me dénude devant son professeur.*

Leila ramassa ses affaires rapidement en tentant de cachée ses joues en feu.

- Non… tout va bien… je crois que je devrait y aller maintenant… vous avez sûremnet mieux à faire. Bredouillât-elle

*Comme se taper une étudiante?*
Ricanna la divinité avec sarcasme.

Leila eu des images qu’elle aurait préféré de pas avoir et en se dirigeant vers la porte de la classe en restant le plus droite possible mais en évitant le regard du jeune homme.



(c)LOKIA
[/color]
[/quote]
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pour savoir où l'on va faut savoir d'où l'on vient... Dim 6 Mar - 23:33



Première impression

Feat ~ Leila Keenan



Visiblement c'était un mouvement involontaire, un peu comme celui de ton œil attirer par une chose légèrement brillante que tu avais pu apercevoir à l'instant.
Tu espérais que ton élève n'en avait pas conclus que tu essayais de profiter de la situation, car ce n'étais pas le cas. Quoi qu'il en soit la demoiselle se cachait la poitrine en rougissant de plus belle et tournait la tête, semblant aussi vexée et gênée que lorsqu'elle avait blessé le fauteur de trouble de tout à l'heure.
Peut-être était-ce à nouveau sa déesse qui faisait des siennes. Oui tu avais déduit que c'était une déesse car selon ton flair de détective, lorsqu'on disait "elle" en parlant de quelqu'un c'est qu'il s'agit d'une femme.

D'un coup elle semblait pressée, elle attrapait ses affaires et se dirigeait vers la sortie en te tournant le dos.
C'était sans doute foutu, elle devait te prendre pour un pervers et ne préférait pas rester prêt de toi. Oui c'était forcément ça. Tu en voulais à Heimdall, avec ses remarques à la con tu n'avais même pas su quoi répondre à Leila.

- " Reprend toi, elle ne va pas t'en vouloir pour un coup d'œil sur son médaillon."

En parlant du médaillon, même en une seconde tu avais bien eu le temps de l'observer. Alors qu'elle s'apprêtait à partir, tu eu l'idée du siècle: lui dire ce que tu regardais. Tu lui dis donc sur un ton plutôt calme.

- " Dit moi si je me trompe mais l'éléphant est un symbole de puissance et de protection non ? Pourtant dans le couloir tu ne semblais pas avoir besoin de la protection de qui que ce soit." , tu soupiras un peu avant d'ajouter. " Et non, j'ai rien de mieux à faire que de discuter avec toi, mon prochain cours est dans..." tu regardas ta montre, "... 4 heures et 27 minutes , d'ailleurs c'est sûrement toi qui à mieux à faire que de trainer avec le prof' du cours pas très animé."

Tu ne voulais pas la faire culpabiliser ou autre. Tu étais simplement un peu triste qu'elle pense sûrement que tu matais ses formes. Enfin bon tu n'y pouvais rien.
Tu te levais du bureau, pris deux trois feuilles qui trainait et les rangeaient, préparant tes affaires pour partir à ton tour, fuyant son regard si tenter est qu'elle l'avait dans ta direction.



(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pour savoir où l'on va faut savoir d'où l'on vient... Lun 7 Mar - 22:41


Première impression

Feat ~ Gabriel Mc Aullief



- " Dit moi si je me trompe mais l'éléphant est un symbole de puissance et de protection non ? Pourtant dans le couloir tu ne semblais pas avoir besoin de la protection de qui que ce soit." , tu soupiras un peu avant d'ajouter. " Et non, j'ai rien de mieux à faire que de discuter avec toi, mon prochain cours est dans..." tu regardas ta montre, "... 4 heures et 27 minutes , d'ailleurs c'est sûrement toi qui à mieux à faire que de trainer avec le prof' du cours pas très animé."

Leila l’entendit à peine. Mais son éducation étant grandement basée sur les bonnes manières car c’est l’une des rares choses qui est pareil peu importe le pays. Elle se retourna vers le professeur en prenant une grande inspiration.

Alors qu’elle allait lui répondre, elle le regarda et vit le désarroi dans son regard ainsi que le malaise qu’il vivait. Elle eut un peu pitié et de lui.

*Parce que c’est ton collier qu’il regardait… bien sûr ça prend tout son sens maintenant… ce que je suis bête…* Marmonna sarcastiquement Sekmeth.

*Ouais ben je suis contente qu’on puisse se concentrer sur un sujet un peu plus approprié! Alors oui je vais faire semblant que je n’ai pas vu qu’il a été brièvement tenté de regarder ma poitrine… pas comme si je l’avais aidé le pauvre.*

*Tu vas le défendre en plus...!*
S'emporta la deité.

- On a toujours besoin de protection et de puissance… dépend juste de la façon dont on le voit… et avec toutes ces histoires de déments de possession… c’est encore plus approprié vous ne trouvez pas? Elle sourit et reprit. Et non je n’ai pas non plus ailleurs de mieux à être en ce moment… je n’ai pas exactement eu beaucoup de temps pour me faire des amis donc à part ma chambre, les cours… ils tolèrent pas l’alcool dans l’école alors pas de party donc je n’ai rien à faire de spécial.


Par réflexe elle remit sa veste et croisa les bras un peu plus détendu.

*Bon on peut y aller maintenant… vous avez fini de faire l’autruche? Allez va donc faire quelques chose de ta peau… ça te ferait pas de mal d’aller t’entraîner un peu.*

*Ah ça va toi! Si tu penses que je vais aller suer sur des appareils de musculation… tu te mets un doigt dans l’œil!*
Dit-elle avec dégoût.


*Tu veux parier?*
- Bon je crois que je vais aller explorer un peu l’école et prendre l’air…
Dit-elle en se passant une main dans sur la nuque. Elle sentait encore un malaise face à son professeur. Mais bon elle passerait bien à côté d’ici le prochain cours.

Elle se dirigea vers la porte se retourna et fit un sourire au dit enseignant.

- À la prochaine M.





(c)LOKIA
[/color][/quote]
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pour savoir où l'on va faut savoir d'où l'on vient... Jeu 10 Mar - 10:28



Première impression

Feat ~ Leila Keenan


C’était vrai, personne ne pouvait se sentir pleinement en sécurité et en pleine confiance.

- « On a toujours besoin de protection et de puissance… dépend juste de la façon dont on le voit… et avec toutes ces histoires de déments de possession… c’est encore plus approprié vous ne trouvez pas? Elle sourit et reprit. Et non je n’ai pas non plus ailleurs de mieux à être en ce moment… je n’ai pas exactement eu beaucoup de temps pour me faire des amis donc à part ma chambre, les cours… ils tolèrent pas l’alcool dans l’école alors pas de party donc je n’ai rien à faire de spécial. »

De savoir que dans certains sommeillent des créatures des plus pernicieuses et que ces mêmes personnes devaient se battre chaque jour pour être simplement eux-mêmes c’était plutôt effrayant. Ce devait d’ailleurs être le cas de Leila à en croire la tournure de la phrase qu’elle avait pu te sortir un peu plus tôt, tu mesurais d’autant plus la chance que tu pouvais avoir quant à la relation que tu entretenais avec Heimdall. D’ailleurs suite à cette pensée ce dernier se permit une petite remarque :

- « N’oublie pas que selon les circonstances nous pourrions nous retrouver dans la même situation. Il suffirait… », tu le coupais en reprenant sa phrase son un ton très scolaire, « simplement d’un ordre d’Odin que tu ne veuille pas suivre pour qu’on commence à se battre nous aussi. T'en fais pas j'ai bien appris mon cours.»

Il faut se méfier de l’eau qui dort. Difficile de trouver meilleure expression pour parler de Heimdall, stoïque en toute circonstance et un tel calme ne pouvait que cacher une tempête.
Cependant tu n’allais pas flancher, si Odin voulait qu’un élève meure tu n’allais bien évidemment pas acquiescer et l’exécuter, bien sûr que tu lutterais, bien sûr que tu préférerais sortir les crocs et tenir tête à cette force que tu ne pouvais même pas sonder pour l’instant…

Tu en avais froid dans le dos. Déjà que tu avais du mal à gérer la force de l’Asgardien quand il travaillait de concert avec toi, alors tu n’osais pas imaginer lorsque tu devrais lui tenir tête. Étonnamment il n’avait rien à dire sur ce sujet, peut-être n’était-il pas aussi confiant qu’il ne voulait le laisser croire quant au résultat de votre probable confrontation.

Mais trêves de réflexions inutiles, tu répondis quant à sa remarque sur l’alcool et l’établissement :

- « Sur ce point, et ça reste entre nous hein, je te l’accorde c’est loin d’être l’endroit le plus fun du monde… Ça manque cruellement de fête dans le coin. » , tu marquas une pause avant de reprendre, « Pour ce qui est des amis ça viendra plus vite que tu ne le pense… Surtout que les Profs et les étudiants de cette section ont tous un point commun, ça nous rapproches les uns des autres ne serait-ce qu’un peu déjà. »

Leila avait à peine fini de t’écouter qu’elle était sur le pas de la porte, ses affaires sur le dos.
Tu allais te mettre à déprimer à force. Du moins ça aurait fini par arriver sans ce petit détail qui changeait tout, ce petit sourire en te regardant avant de quitter la salle et de te dire au revoir.
Tu marchais jusqu’à la porte et te penchais un peu avant de dire assez fort pour qu’elle entende malgré la distance entre vous : « Et n’oublie pas les cours de soutien en maîtrise du pouvoir. »

Tu retournas dans la salle, sortis à nouveau ton paquet de cigarette, ouvris la fenêtre et alluma le bâton de nicotine. Ça aurait pu être pire pour un premier cours chez les M.

Chapter 1: End



(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pour savoir où l'on va faut savoir d'où l'on vient...
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Pour savoir où l'on va faut savoir d'où l'on vient...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Parfois il faut savoir sacrifier son présent pour améliorer son futur
» [Manoir Dragonstone] “Pour savoir se venger, il faut savoir souffrir.” [Ryujia/Iseul]
» Parfois, il faut savoir faire le premier pas. ♥ Ethan
» Il faut tomber pour mieux se relever
» Il faut savoir faire table rase du passé.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Immortalia :: Pensionnat :: ◄ Premier étage :: ► Salles de classe-
Sauter vers: