AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 


Eireen Ò Mealaigh (La fille là-bas dans le coin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Gestion du personnage :: ◄ Fiches de présentations :: ► Le Valhalla :: Mont Olympe
MessageSujet: Eireen Ò Mealaigh (La fille là-bas dans le coin) Jeu 10 Mar - 23:34

 
Eireen Ò Mealaigh

Caractère et physique

 « Well, well, what have we here ? » Comme le dirait si bien une certaine Morrigan. C'est un personnage de jeu vidéo. Dragon Age. Vous ne connaissez pas ? Eireen l'adore ! Enfin plus que cela même ! Mais ce n'est pas le sujet et elle sera plus à même de vous en parler avec engouement. Vous feriez d'une pierre deux coups car j'aime beaucoup la voir ainsi ! Elle en a besoin cette pauvre petite. Enfin pauvre, façon de parler, elle ne sourit pas beaucoup c'est fort dommage car elle est si mignonne quand elle le fait ! Son joli petit minois et ses yeux bleu clair qui s'illuminent à ce moment là, c'est juste... Trop ! Vous allez forcément craquer !

Eireen est une joli brin de fille mais ne se considère pas comme tel -encore une fois, c'est fort dommage- Franchement, une jeune fille d'1m77, avec des jambes plus longues que le buste qui la font paraître plus grande qu'elle ne l'est réellement, de longs cheveux roux légèrement ondulés marquant sa silhouette fine et attestant sans équivoque de son genre. Une musculature fine, elle aussi, -les yeux aguerris noteront les muscles de ses épaules et de ses bras plus marqués et décèleront alors la nageuse aguerrie qu'elle est- une peau pâle accusant de ses origines, un visage ovale marqué d'un nez mutin et d'une bouche aux lèvres fines qui ne manquera pas d'accrocher votre regard. Parce qu'il est joli ? Oui sans doute, c'est selon vos goûts. Ce qui attire vraiment l'attention se sont ses yeux bleus ! Indéniablement ! Ils sont magnifiques ! Je les adore ! Ils reflètent tout ce qu'est Eireen et c'est bien là qu'il va vous falloir porter votre attention si vous voulez suivre les ressentis de mon hôtesse. Car oui, son joli petit minois n'est guère expressif. Pire, ses sourcils sont naturellement légèrement froncés lui donnant un air sévère perpétuel. Certains la rangeraient alors dans les « beautés froides » et ils n'ont peut-être pas tort. C'est pour cela que je veux qu'elle sourit car cela adoucit ses traits et pour que les gens ne s'arrêtent pas à cet air fier et sévère. Cela l'arrange, elle, mais agrandir son cercle d'ami lui ferait le plus grand bien. Franchement.

Il faut l'avouer, Eireen n'est pas douée pour se faire des amis. Pas qu'elle n'aime pas la compagnie, elle ne la fuit pas non plus mais elle n'en ressent simplement pas le besoin. Il semblerait qu'elle ait été « seule » durant toute sa vie aussi s'est elle habituée de ce calme côté relationnel. Il est vrai aussi qu'elle n'est pas simple d'approche mais je vous invite fortement à tenter le coup ! Oui, comme dit plus haut son air sévère n'est pas très motivant et le fait qu'elle ne soit pas très bavarde et toujours le nez dans un bouquin ou sur sa 3DS donnant l'impression qu'elle ne vous écoute pas n'aident pas non plus, je vous l'accorde mais rien n'est plus faux et il faut pousser avec Eireen. Elle vous surprendra à vous répéter la phrase stupide que vous avez débité en croyant qu'elle vous snobe. Je ne dis pas, parfois elle n'écoute vraiment pas mais cela se voit vite.

Elle parle de tout de bon cœur et ne juge pas aux premiers abords. Elle est très tolérante et respectueuse envers les autres. En fait, dans un sens,  Eireen base ses relations sur la notion du respect, sous quelconque forme qu’il soit. S’il devait advenir qu’il soit absent, alors il ne faut pas compter sur son amabilité.  Encore qu'il vous faudra discerner cette amabilité sous toute cette couche de flegme.

Toujours dans sa bulle, elle paraît timide et fragile mais il n'en est rien, c'est une jeune fille décomplexée -dans un sens- et doté d'un caractère tout de même fort. En fait, ce que l'on croit être un caractère fort, n'est qu'une illusion. Posez lui des questions et Eireen vous répondra toujours avec une franchise déconcertante. Pourquoi ? Parce qu'elle fait souvent mouche et qu'elle ne se prive pas de relever les chose qu'elles soient positives ou négatives et tout ceci toujours avec un flegme à toute épreuve. Rit-elle de vous ? Est-elle sérieuse ? Se paie-t-elle votre tête ? Allez savoir mais ne comptez pas sur elle pour afficher la moindre expression. En contrepartie elle ne dit rien quand on lui fait des reproches. Mais attention ! Ceux-ci doivent être fondés ! Car Eireen connaît très bien ses défauts et moi-même je ne tolère pas qu'on s'attaque à d'autres par simple méchanceté. Si cela devait arriver attendez vous à avoir un mur de glace en face de vous. Cette froideur qu'insinuent ses yeux devient concrète et Eireen peut alors devenir vraiment mauvaise, jouant de cynisme en envoyant des piques courtes mais bien senties. La fâcher ? Oh, bien sûr qu'elle se fâche, c'est une adolescente après tout mais elle ne restera pas longtemps dans les parages dans ces moments là. Eireen n'aime pas les conflits, cela la... Hum, comment dit-elle déjà ? Ah oui, cela la « soûle ». Aussi, elle a tendance à vite craquer, à pleurer et à perdre sa voix perdant ainsi toute crédibilité, alors elle préfère fuir. Oui c'est un peu lâche, mais elle s'en fiche. De plus, je n'aide en rien je dois l'avouer, car depuis que je la possède elle redoute d'autant plus ses propres colères car elle sait qu'elle est capable de provoquer un incendie à cause de cela.  
Il est tout de même bon de noter qu'il existe bien un type de personne qui l'agace assez vite. Ceux qui ne font que se plaindre de leur situation et qui ne font rien pour la changer. C'est plus fort qu'elle, ils l’écœurent immédiatement et elle ne peut s'empêcher d'être sèche à leur égard.

Elle ne semble pas propice à vouloir aider les autres, soupirant souvent quand on lui demande un service ou râlant mentalement quand je la pousse à aider quelqu'un. Un côté sans doute égoïste de sa part, pensant qu'on l'a déjà bien assez utilisée comme ça et qu'elle à le droit de vivre pour elle désormais. Dans le fond, elle le fera tout de même, parce-que ceci  reste dans sa nature et qu'on lui a enseigné de toujours venir en aide à son prochain. Mais ce sera tout, elle vous donnera le coup de main et disparaîtra vite après, sans un mot.

Il semblerait qu'elle ai du mal avec les compliments et qu'elle affiche un certain flegme à leur énonciation. Elle les discerne avec difficulté et il faut souvent que quelqu'un lui dise « C'était un compliment » pour qu'elle réagisse. Encore une fois sans réelle émotion sur son visage. Ce manque de réaction apparaît aussi lors de certaines situations, Eireen affichant un calme à toute épreuve alors qu'elle se trouve dans une mauvaise posture par exemple, ce qui peut avoir le don d'irriter ses semblables qui peuvent penser qu'elle se fiche du moment alors que ceci n'est pas forcément le cas.
Elle est complètement à la ramasse sur certains sujets, notamment sur la proximité de deux êtres entre eux. Malgré ses enseignements, elle s'étonnera -mentalement hein- que les gens s'offusquent de telle ou telle action et elle est capable de demander « Pourquoi est-ce que c'est mal ? » ce qui rajoute de l'huile sur le feu quand à son cas.

Très franchement... C'est un appel au secours ! Elle s'est complètement coupée de tout autre sentiment que le... Que le « rien » ou l'agacement ! Le moindre changement dans ses ressentis la stresse et la fait fuir. Même rire en présence d'autres lui est inconcevable ! Elle ne dit rien mais pense beaucoup et elle est capable de sourire ! Je vous l'assure ! Mais elle a besoin de votre aide pour cela. Je demande beaucoup je le sais mais dans le fond ce n'est pas une mauvaise fille et je reste persuadée qu'elle ferait une bonne amie. Un peu gauche certes, mais cela mérite à être développé.

-*-*-*-*-*- Autres points -*-*-*-*-*-

• Même si elle peut parfois le faire oublier aux autres, Eireen aime bien prendre soin d'elle de temps en temps et mine de rien elle fait attention à ce qu'elle met quand elle sort, d'autant qu'elle porte tout de bon cœur alors sa garde de robe est variée (La dominance des couleurs est pastelle et il n'y en a qu'une qui manque à l'appelle, le violet).

• Elle ne se maquille que rarement, étant donné qu'elle va à la piscine quasiment tous les jours, c'est une perte de temps selon elle.

• En parlant de piscine, moins elle y va plus elle semble stressée, mal à l'aise, comme un poisson qu'on laisserait hors de l'eau.

• Étrangement depuis sa possession, il semblerait que les gens redoutent moins à l'approcher, comme si une aura de calme et de douceur émanait d'elle (merci qui ? Merci Jacky et Michel *zbaff*)

• Elle a-dore les bains bien chauds.

• Côté alimentation, laissez tomber tout ce qui est amer et le chocolat. Ses péchés mignons ? Les sorbets et les macarons !

• Son animal préféré est le renard. (oui c'est très important !)

Histoire


Les histoires ont une multitude de début. Beaucoup pour enfants débutent par « Il était une fois » mais nous ne l'appliqueront pas ici. Cette histoire n'est pas un conte de fée ou tout du moins n'y a-t-il pas encore de scène qui puisse faire plonger ce récit dans cette catégorie. Ne prenez pas peur ! Il n'y a rien de malsain dans les futurs propos. Simplement qu'il ne faut pas s'attendre à beaucoup car après tout, une vie simple est ce qu'elle est. C'est pour cela qu'il nous est permit de rêver, pour rendre notre univers classique plus surprenant et intéressant non ? A choisir, Eireen préfèrerait sans doute raconter ses rêves, même les plus louches plutôt que sa vie. Pourquoi ? Parce qu'elle est atrocement barbante cette vie !

Déjà ça commence fort, elle ne connaît pas ses parents. Mais alors que dalle. Elle est née sous X et n'a été rattachée qu'à un nom de famille. C'est déjà un bon indice pour trouver ses géniteurs direz-vous. Mais savez-vous combien il y a de Ò Mealaigh en Irlande ? Et aux États-Unis hein ? Parce que oui, ses parents pourraient être n'importe où, pourraient être n'importe qui. Même le fait d'être née sous X n'aide pas. Sa mère aurait pu être une junkie, une bonne poire qui s'est faite engrossée par un séduisant jeune homme qui n'a jamais voulu d'un ventre qui grossit et qui s'est faite mettre à la rue par ses parents, une gentille fille qui sait qu'elle ne pourra pas élever sa fille dans de bonnes conditions, les possibilités sont multiples et n'ont aucune importance pour Eireen, du moins pour le moment.

Tout ce qu'Eireen a connu, tout ce qui compose ses souvenirs, c'est l'orphelinat où elle a grandit. Collé à la clinique où sa génitrice l'avait mise au monde et tenu par des nonnes. D'après ce qu'on lui a dit, le nourrisson qu'elle a été avait été adopté, mais le couple mourut dans un accident de voiture lorsqu'elle n'avait que deux ans et demi. Ses « grands-parents » aussi bien paternels que maternels ne voulaient pas s'occuper d'elle, aussi fut-elle renvoyée vers cet orphelinat où elle fut prise en charge par ses occupantes.

Franchement il n'y a pas de quoi se plaindre. Malgré ce qu'on dit et même si la rudesse de l'enseignement religieux est bel et bien existant, la vie n'était pas triste pour autant. En fait c'est comme une école avec internat mais avec plus de religion. L'enfant qu'était Eireen apprit vite à ne pas s'attacher à ses petits camarades car chacun d'eux pouvaient être adoptés n'importe quand et partir du jour au lendemain. Tant mieux pour eux ! Ils pouvaient enfin goûter au joie et confort d'avoir une famille. Malheureusement pour Eireen, ce ne fut jamais le cas. On ne lui donna aucune raison, il n'y avait simplement personne qui venait la chercher elle. De cela, la gamine développa sa solitude. Oh, c'est vrai il y avait des gens tout le temps mais... Ce n'était pas une famille. Un manque qui ne sera jamais comblé et qui encore aujourd'hui lui pèse, malgré les années.

Même si elle y a été plongée dès son plus jeune âge, Eireen s'est toujours montrée pragmatique et ne s'est jamais sentie prise par le catholicisme. Pour elle, Dieu n'était qu'une entité parmi tant d'autres et si elle appréciait la chorale et aider au jardin ou les leçons en latin, les messes et les temps de prières la lassèrent vite. Mais elle ne rechigna jamais. A quoi bon ? Renier Dieu dans un couvent c'était un peu comme manger un Snickers en se sachant allergique aux cacahuètes. Et puis, il y avait des avantages à se comporter comme il faut et à suivre les directives. N'allez pas croire qu'elle suivait tous les ordres au pied de la lettre comme un zombie sans capacité de réflexion. Rusée, elle savait quand jouer les petites filles affables et quand elle pouvait émettre une contestation. Tout était dans la manière de dire, se braquer n'amenait jamais rien de bon et plus les années passaient, plus Eireen se sentit le besoin d'avoir ces petites escapades hors de ces murs qui l'étouffaient de plus en plus. Ses périodes de « liberté », elle les vivait quand on lui donna le droit d'aller à la piscine comme elle le souhaitait du moment qu'elle ne mettait pas ses enseignements de côté. L'eau c'est son élément. Elle l'adore, elle l'aime. Nager fut un exutoire plus qu'efficace pour elle, une capacité qu'on lui aurait cru innée et dont elle tira le meilleure d'elle-même. C'est sa drogue, l'empêcher de nager revenait à lui couper les ailes, tout simplement.

Toujours pensionnaire, elle aidait les nonnes à s'occuper des plus petits ce qui lui permit d'acquérir patience et un détachement à toute épreuve. Parce-que ce n'était pas à cause de son comportement qu'elle n'était pas adoptée et parce que jusqu'ici les nonnes n'avaient pas de quoi se plaindre d'elle, il fut accepter qu'elle fasse sa scolarité dans un collège autre que privé dont l'enseignement n'était pas dispensé par des nonnes (maiselle devait toujours suivre des cours de catéchisme en plus le soir). Ce fut une première bouffée d'air pour elle. Cependant, elle se rendit vite compte qu'elle se détachait du lot. Au milieu de tous ces enfants qui se connaissaient depuis la primaire pour beaucoup, elle semblait faire tâche. Parce qu'elle était trop bien éduquée, trop polie même envers ses camarades de classe, à la ramasse pour tout ce qui concernait l'informatique, les jeux vidéos et tout ce qui était télévisuel et cinématographique.  

Il était bizarre de voir à quel point les enfants de l'orphelinat étaient différents de ces enfants là. Ça en faisait rire certains, pas méchamment, c'était juste amusant. Il y en eu des gentils qui vinrent de suite vers elle et l'acceptèrent et d'autres moins gentils qui ne se privèrent pas de la lyncher quand ils le pouvaient. C'était la jungle. Elle était l'exploratrice et eux les bêtes sauvages qu'elle devait apprendre à dompter. Et le temps passa et sa psychologie se modela pour arriver à ce qu'elle est aujourd'hui. A force de bons temps, de déceptions dont l'ultime était que l'orphelinat était toujours son lieu de retour final.

Elle en avait assez, elle voulait respirer, rentrer chez ELLE ou tout du moins quelque part où ça ne sentait pas l'encens et où il ne fallait pas prier pour chaque geste que l'on faisait. Être quelque part où elle pourrait avancer, rencontrer d'autres gens -même si elle a du mal dans ce domaine-, vivre pour elle un temps et un jour avoir sa propre famille. Parce-qu'elle les voyait venir les nonnes là, à lui dire que depuis le temps, sa maison était le pensionnat et qu'elle y été imprégnée, qu'avoir un prénom du genre « Marie-quelquechose » lui irait bien. Mais non, elle n'était pas une femme de Foi ! Jamais elle n'aura cette vie là, JAMAIS !

Aussi, quand vint le temps de s'inscrire au lycée, Eireen n'écarta aucune possibilité. Très bonne élève elle s'était ouverte quelques portes mais ce fut le flyers d'un certain pensionnat qui attira particulièrement son attention. Immortalia vendait du rêve, elle ne pouvait pas passer à côté ! Le combat fut rude, les nonnes n'étant pas convaincues du bien fondé d'un tel établissement, mais Eireen ne lâcha pas l'affaire et sa détermination paya.
C'est ainsi qu'elle débarqua à Immortalia pour débuter ses années lycée. Elle passa sa seconde parmi les élèves « normaux », développant leur curiosité à l'égard de cette section particulière qu'était la section M. Ils ne les croisaient quasiment pas, ça force les envies et les rumeurs.
Ce fut à la fin de la seconde qu'elle se vit convoquée par le Directeur. Franchement, pour une surprise, c'était une sacrée surprise. Non franchement qu'est-ce qu'elle avait fait ? Bon d'accord elle avait toujours cette tendance à rester dans son coin et à ne pas se mélanger aux autres mais elle avait des supers notes  non ? La vache, c'était hyper stressant ! L'orphelinat la rappelait ? Non, c'était stupide, pourquoi feraient-elles ça hein ? Lui pourrir la vie ? Non, c'étaient des nonnes, elles ne voulaient que le bien de tous. Enfin, normalement quoi... C'est vrai elles pouvaient être lourdes mais elles n'avaient jamais été méchantes. Alors pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ?
Si elle avait su...


Oh mon dieu

 
Vous avez une mère ? Enfin, imaginez vous LA gentille maman aimante et tout le toutim, qui s'inquiète pour vous pour le moindre pas qui vous éloigne de la maison ou là moindre crispation du visage qui vous ferez passer d'une mimique joyeuse à une mimique triste ? Vous savez cette maman type qu'on voit dans les séries télé et qui ramène les cookies et le verre de lait le soir avant de se coucher, le pot de glace et le coulis au chocolat quand ça ne va pas. Cette maman « meilleure pote » qui vous comprend bien, TROP bien même. Qui vous soûle avec ses conseils mais vous savez qu'elle a raison. Elle a TOUJOURS raison et c'est agaçant merde ! Elle est toujours là pour vous écouter, affable, pour vous conseiller du mieux possible, elle est très douée pour vous montrer que vous êtes en tord et vous AVEZ tord mais rien à faire vous avez besoin de contester toute cette attention qu'on porte sur vous.

C'est chiant de se faire reprendre, c'est chiant de se faire dire que répondre ou agir de telle façon c'est beaucoup plus civique et respectueux. Toutes ces petites attentions, ces remarques faites sous aucun ton de colère, c'est chiant... C'est chiant mais c'est rassurant. Vous savez que vous ne pourrez pas faire de grosse connerie, de vous mettre en l'air. Quand vous avez besoin de quelqu'un, elle est là. Encore les bons mots, toujours ce soutien indéfectible quand tout va mal. Aucun bras pour vous étreindre, aucun corps contre lequel vous reposer mais une chaleur apaisante qui fait vous sentir en sécurité, que ce soit de votre environnement ou des autres. Vous êtes soutenus et vous savez que si elle le pouvait (elle le pourrait), elle en collerait une bonne à ceux qui essayent de vous détruire.

Parce que oui, elle est gentille, douce et attentionnée mais c'est une maman et qu'est-ce qu'on craint le plus d'une telle mère ? Ses colères. Comme tout un chacun, comme tout Dieu et Déesse il y a un point à ne pas franchir. Aucune description ne sera faite car Eireen elle-même préfère éviter se remémorer les colères de la divinité. Sachez simplement qu'aussi douce que peut être la flamme d'une bougie, ce feu et cette chaleur qui la compose peuvent tout aussi bien être destructeurs et cramer de l'intérieur n'est pas une perspective à laquelle veut penser la jeune fille.

C'est ainsi qu'est faite leur relation. Une simple relation mère/fille pourrait-on dire, où l'enfant s'agace de son parent trop collant, veut son indépendance, veut le rendre fier, etc. Mais cela est bien plus fusionnel désormais entre Eireen et Hestia. La première se voyant vite tomber pour cet amour maternel qu'elle n'a jamais connu et la seconde parce qu'elle se sent entière, à pouvoir aider et protéger ainsi un être de chaire et de sang, si fragile. Elles se sont habituées l'une à l'autre et si séparation il devait y avoir, alors les conséquences seraient désastreuses, surtout pour Eireen. Mais bien sûr, cette dernière ne fait que rarement montre de son attachement envers la déesse. (eh oui ! Fierté oblige quoi !), il lui arrive parfois de faire l'impasse, jouant les « sourdes » et, sans surprise, Hestia comprend très bien ces passages et se fait alors discrète. Elle ne se retiendra cependant pas d'intervenir si elle le juge nécessaire.

Cette « soumission » vis à vis de son hôtesse pourrait passer pour une faiblesse. Idiots sont ceux qui pensent ainsi, car sous les cendres, le feu couve.A savoir aussi que Hestia se range dans ses déités qui aiment répondre aux gens en restant vague. C'est une forme d'instruction selon elle. Elle préfère voir les gens passer par le raisonnement plutôt que de leur prémâcher le travail en donnant une réponse claire et concise. Et puis, c'est drôle de les voir se casser la tête aussi ! (Bien sûr ça tend à agacer Eireen).

-*-*-*-*-*- Test RP -*-*-*-*-

Comme maintenant un certain nombre de ses camarades de classe, un beau jour ou peut-être une nuit (près d'un arbre, je m'étais endormie ♪), Eireen s'est elle aussi réveillée au sein de l'infirmerie. Frissons, mal de crâne, envie de vomir, amnésie, la totale pour elle aussi. Elle était restée un bon moment immobile, couchée sur le dos, les bras le long du corps, à fixer le plafond au-dessus d'elle. Sa poitrine ne se serait-elle pas soulevée qu'on aurait pu la croire morte, trop faible pour survivre cette difficile et douloureuse épreuve à laquelle on venait de la soumettre. Elle avait fait quelque chose, ça, c'était indéniable. Mais quoi ? Où ? Comment ? Pourquoi ? Trop de questions et elle avait mal à la tête, autant fermer les yeux et se reposer. C'était pour cela qu'elle était à l'infirmerie non ?

*3.4*
« Hein ? »
**La salle 3.4**
« Oh... »

Maintenant que cette petite voix au fond de sa tête qu'était son subconscient venait de le dire, c'était vrai qu'on l'avait amenée à la salle 3.4. Elle n'y était pas allée seule, bravant l'interdiction, non, de un ce n'était pas son genre, malgré sa grande curiosité et de deux elle n'était pas inconsciente à ce point ! Plissant plus fort les paupières, elle força sa mémoire, malgré la migraine. La porte c'était ouverte, jusque là rien de spécial si ce n'était son cœur qui battait à la chamade d'un mélange d'excitation et de peur. Il y avait beaucoup de lumière dans cette pièce, en tout cas le cru-t-elle. Les souvenirs de son architecture ne lui revinrent pas mais elle se rappela qu'il y faisait frais mais qu'elle s'y était bien sentie, comme lorsqu'elle est dans les églises. Il y avait quelqu'un avec elle ! Oui, elle s'en souvient maintenant ! Quelqu'un qui lui avait dit « Désolée ». Juste le temps de se retourner en se demandant « Pourquoi désolée ? » qu'une chaleur l'avait enveloppée puis... Le néant. Et maintenant l'infirmerie... Un soupire traversa les lèvres de la jeune fille alors qu'elle rouvrait les yeux.

« Pourquoi désolée ? »
**Parce que la possession est violente pour vous.**
« Dans ce cas, ne possédez pas ? »

Il y eut un léger rire crispé :
**Ce serait trop facile, ne penses-tu pas ?**

« Je pense surtout que j'ai dû prendre un sacré coup sur le crâne pour parler toute seule comme ça et d'avoir des idées de possession comme si tout ça c'était normal.»
**Tu n'es pas seule.**

Son subconscient avait raison, il y avait d'autres lits qui étaient occupés, elle pouvait l'apercevoir malgré les rideaux tirés qui faisaient croire qu'ils avaient le droit à un peu d'intimité dans cette pièce  où l’odeur de l'antiseptique venait chatouiller le nez. Oui bon d'accord, elle n'était physiquement pas seule dans cette pièce.

« Auto-rectification, « de me parler à moi-même. » »
**Tu ne te parles pas à toi-même**

Oula, le coup devait avoir été hyper fort ! Voilà qu'elle se contredisait elle-même maintenant !

**Non je t'assure. Aussi farfelu que cela puisse paraître, tu n'es plus toute seule dans ta tête**
« Super ! Un dédoublement de personnalité ! Il ne me manquait plus que ça ! »
** Non... Bon je me suis mal exprimée, je te l'accorde. Hum... Comment te faire comprendre plus facilement .. ? **
« M'auto faire comprendre que ça y est, après toutes ces années, j'ai viré folle ? »
**Non, non... Laisses-moi réfléchir s'il te plaît.**
« Si « tu » réfléchis alors « je » réfléchis... »
**Non.**
« Tu ne sais dire que « non » ? »
**Bien sûr que non ma petite colombe mais tu ne me laisses pas le temps de m'expliquer ! Pourrais-tu arrêter de penser pour un moment s'il te plaît ?**
« D'ac... « Ma petite colombe » ? »  Alors ça c'était la meilleure ! Elle s'auto-donnait un surnom pourri maintenant !
**C'est MOI qui te donnes un surnom et il n'est pas pourri au passage ! Calmes-toi et laisse moi réfléchir comme dit !**

Le ton fut autoritaire d'un coup, d'une voix qu'elle ne se connaissait pas et Eireen se surpris à suivre cet ordre. Mais est-ce qu'on peut vraiment arrêter de penser ? La question reste toujours sans réponse. Surtout dans un cas comme celui-ci !

**Ah j'ai trouvé !**
« Trouv... »
**Prend le papier qui traîne sur la table de chevet s'il te plaît.**

Il y eut un délai avant que la jeune fille se tourne sur le côté et tende le bras pour prendre le dit papier. C'est qu'elle se demandait encore ce qu'elle allait se prouver à elle-même. Si c'était rêve, elle en faisait vraiment des chelous ces derniers temps. Cette pensée déclencha un gloussement, un rire cristallin raisonna dans son esprit avant que cette même voix douce et se voulant rassurante ne reprenne :

**Tu ne rêves pas mais du peu de ce que ton esprit affiche, en effet, les derniers sont bizarres. Mais là n'est pas le sujet. Fixe la feuille et pense que son coin prend feu.**
« Pourquoi le f.. ? »
**Shht ma petite colombe, fais ce que je te dis et tout s'éclaircira vite. Pense bien fort au feu.**

Eireen ne comprenait toujours pas pourquoi, mais bon... Pourquoi pas. Quitte à être folle... Elle resta là de longues minutes à fixer cette feuille de papier sans que rien ne se passe.

**Pense qu'elle brûle. Pense le fort.**

Alors elle pensa fort, très fort, trop fort même. D'un coup la feuille de papier pris feu en son centre. Le petit cri de joie et les félicitation de la voix dans sa tête furent vite coupées courtes car en voyant la feuille prendre feu aussi vite, Eireen l'avait lâché et s'était violemment reculée. Manque de bol le lit d'infirmerie n'était pas très large et la jeunette se retrouva vite parterre, les quatre fers en l'air. Le temps de se relever en lâchant moult  jurons de son cru, elle accusa alors d'un nouveau problème. C'est que le papier enflammé commençait à mettre le feu aux draps.  Un nouveau mouvement de recul alla coller Eireen contre le mur derrière elle.

« Oh sacrebleu, merde ! »
**Ton langage jeune fille ! Pas de panique, prend le verre d'eau et verse le sur les flammes puis roules les draps en boule, cela étouffera le feu**

Mais rien. La gamine ne bougea pas. Ses yeux étaient fixés sur le feu et elle commença à trembler et à suer à grosses gouttes. Sa stase était telle qu'elle n'entendit même pas la voix se traiter elle-même d'idiote en n'ayant pas cherchée à savoir si son hôte avait peur du feu. Tout à coup cependant, ce fut comme si quelqu'un posait une main rassurante sur son épaule et Eireen se calma peu à peu.

**Tout va bien, je suis là, il ne t’arrivera rien. Colles-toi bien contre le mur et écartes-toi du lit.**

La jeunette bougea enfin, le souffle encore court.
« Et maintenant ? »
**Tu peux crier « au feu »**

L'épisode du départ d'incendie à l'infirmerie vous vous en souvenez ? Eh ben c'étaient Eireen et Hestia.
Depuis... Depuis, les choses se sont pas mal calmées. Hestia s'était présentée en bonne et due forme et après vérification qu'elle n'était pas la seule dans ce cas là, Eireen commença à accepter la présence de la déesse en elle. Elles se sont vite apprivoisées et même si Eireen est loin de savoir contrôler les pouvoirs de la déesses du foyer, sa peur de l'élément enflammé à déjà bien décrue. Une petite victoire pour Hestia.

-*-*-*-

« Au fait... Pourquoi « ma petite colombe » ? »
**Parce-que ton prénom est la forme irlandaise de « Irène » qui est lui-même tiré de « Eirênê » qui signifie « paix » en grec. La colombe étant un signe de paix et que tu es aussi mignonne et fragile qu'une colombe, ce surnom t'était prédestiné.**
« ... »
**Tu te dis que tu aurais mieux fais de ne pas demander hein ? **
« C'est juste que c'est la première fois qu'on me dit que je suis « mignonne comme une colombe » »
**C'est parce que tu es MA petite colombe.**
«Humpf... »
**Oh aller ne fais pas cette tête ! Tu sais ce qui te ferais du bien ? Un bon bain chaud !**




Carte d'identité

J'm'appelle Erin Ò Mealaigh, mais pour toi chéri ce sera uniquement Ririne(ce surnom me fait soupirer au passage). J'ai 17 ANS, mais que j'sois ou non ton aîné, tu me dois le respect c'est comme ça qu'ça marche (enfin normalement). J'suis Irlandaise mais de toute façon on s'en branle puisque aujourd'hui j'fais partie de Mont Olympe (la grosse éclate).
Mon dieu c'est Hestia, et elle est bien plus belle que le tien/la tienne (surtout plus gentille. Trop gentille même). D'ailleurs, moi aussi je suis belle, tu trouves pas que je ressemble à Original de Unodu ? Et d'ailleurs, si tu veux me draguer, sache que je suis Panromantique (alors on s'en fout).


 

Derrière l'écran

Bonjour, bonjoir, je me fais appeler Lexensys (mais vous pouvez raccourcir en Lexy) et cela fait un petit moment que je zyeute ce joli forum que j'ai découvert via un Top-site. En fait, ça fait un moment que je cherche un « autre » forum pour changer d'univers et je cherchais avant tout un endroit « pas prise de tête » avec un thème plaisant et tout de même bien travaillé (parce-qu'on en trouve de la m... des moins biens, purée !). Immortalia tape de suite dans le mille, je suis une fan des différentes mythologies (avec un coup de cœur pour l’Égyptienne et la gréco/romaine) et le thème est appliqué avec simplicité et originalité. Tout ce que je cherchais ! Tenez bien votre bébé, c'est une jolie petite perle.
En parlant d'originalité, Eireen et le duo Eireen/Hestia doit sans doute en manquer et je m'en excuse. Fut un temps (oui je suis vieille *zbaff*) je faisais beaucoup de RP et à cause de raisons diverses mais surtout d'un certain comportement d'autres joueurs, j'ai été écœurée. J'essaye de renouer et j'avoue que ce n'est pas sans difficulté. S'il y'a quoique ce soit (dans l'écriture, l'attitude, peu importe) n'hésitez pas à me le dire non plus ! Au plaisir de pouvoir RP avec vous ! ewe/

Sinon, un Sire Orchidoclaste sauvage approuve le code, et te dit bienvenue ! ♥

avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 202
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eireen Ò Mealaigh (La fille là-bas dans le coin) Ven 11 Mar - 0:29
Bienvenue Eireen ! Je trouve ta fiche super intéressante :) Bien hâte de voir ce que tu nous réserves !
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eireen Ò Mealaigh (La fille là-bas dans le coin) Ven 11 Mar - 0:34
Pareillement et je ne dirai qu'une chose!!! Les roux domineront le monde!!!!! Surtout s'ils sont grec!

Ajout: Et surtout s'ils aiment Dragon Âge!!!
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1726
Localisation : Montréal, Canada
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eireen Ò Mealaigh (La fille là-bas dans le coin) Ven 11 Mar - 1:17
Ouiiii un deuxième lance flamme humain ! *^* (allons cramer des choses ensemble xD)
Biiienvenue sinon ! *lui fais les câlins de bienvenue*
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eireen Ò Mealaigh (La fille là-bas dans le coin) Ven 11 Mar - 2:15
Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuue ♥

Je n'ai pas encore lu ta fiche (je le ferais demain, promiiiis ♥) mais déjà, j'ai commencé à lire le début, et ca m'a l'air hyper hyper prometteur ! ♥

Si tu as des questions, n'hésite surtout pas à envoyer un MP au Staff, on sera ravi de s'occuper de toi ! :3

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Je suis un orchidoclaste, et j'en suis fier !

Merci à Auen Sorensen pour la signature ! ♥
Anciennes signatures:
 

avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1630
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eireen Ò Mealaigh (La fille là-bas dans le coin) Ven 11 Mar - 10:14
Mwéhéhé, évidemment que les roux vont dominer le monde ! Mais pas de suite je recommence une partie de DA:I *zbaff*

Merci pour cet accueil ♥

Yuuki > Mettre le feu, ok, gérer après... Ouaiiiis on verra. *zbaff*

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►


A catch ?  
There’s always a catch. Life is a catch. I suggest you catch it while you can.

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
Paroles d'Eireen : #cc99cc
Paroles d'Hestia : #ff9966
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 202
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eireen Ò Mealaigh (La fille là-bas dans le coin) Ven 11 Mar - 10:59
Bienvenue ! OwO (Avec du retard :c)

J'adore ta fiche et ton personnage ! owo
Bonne chance pour ta validation ! :3
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eireen Ò Mealaigh (La fille là-bas dans le coin) Ven 11 Mar - 12:31
Bienvenu à toi o/
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eireen Ò Mealaigh (La fille là-bas dans le coin) Ven 11 Mar - 16:54
Bienvenue sur Immortalia !

Je te remercie pour tous tes compliments sur le forum, ça fait chaud au coeur CatEyes
Tu dis que ton duo manque certainement d'originalité, mais je ne suis pas d'accord ; ta fiche est, de plus, très bien menée, et je l'ai trouvée très agréable à lire ! Je te souhaite bon courage pour la validation et espère de tout coeur qu'Immo te redonnera le goût aux forum RPG !
N'hésite pas à venir vers nous à la moindre question, on se tient au garde-à-vous ! :D

Au plaisir de te croiser sur la CB et en RP ! coeur

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►



Venez participer au blind-test organisé par le groupe de musique !
Alum : #006699
Loki : #669999
Avatar par Redhayu ♥️
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1683
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eireen Ò Mealaigh (La fille là-bas dans le coin) Sam 12 Mar - 2:37
J'aime bien ta fiche! Hâte de rp avec toi. Ya de la place dans ma chambre si tu cherches une coloc ;)
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eireen Ò Mealaigh (La fille là-bas dans le coin) Sam 12 Mar - 14:00
Contente que la fiche plaise !
Et encore merci pour votre accueil, ça fait chaud au cœur ♥
Effectivement j'ai une question qui vient de faire "pop up" dans mon p'tit cerveau, je vais MP ça vite fait bien fait !

Leïla > Si les logements ne sont pas imposés, pourquoi pas ! nwn

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►


A catch ?  
There’s always a catch. Life is a catch. I suggest you catch it while you can.

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
Paroles d'Eireen : #cc99cc
Paroles d'Hestia : #ff9966
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 202
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eireen Ò Mealaigh (La fille là-bas dans le coin) Mer 16 Mar - 23:33
Helloooooooooo ! :3

Alors, j'ai lu ta fiche!  J'ai adoré ta relation avec ton dieu, et comme dit Alum, c'est très original et ca promet beaucoup de choses ! Là où ca ne va pas... C'est concernant ton personnage en lui-même.

Est-ce que tu as déjà entendu parler des Mary/Gary-Sue? Ce sont des personnages qui ne peuvent exister, parce qu'ils sont beaucoup trop parfait. Malheureusement... Ton personnage souffre malheureusement un petit peu de ce phénomène de Mary Sue !
En effet, Eireen est quelqu'un de plutôt joli, qui attire le regard, etc... Donc elle a une certaine beauté dans son physique, et tant mieux ! Ce n'est pas ça qui dérange héhé. C'est que, conjugué avec le caractère, ca prend une sacré ampleur...
Eireen est douce, tolérante, respectueuse, à l'écoute, gentille, drôle, elle est plutôt calme, etc... Elle a énormément, énormément, énormément de qualités. Tu as bien indiqué qu'elle avait quelques défauts, mais à chaque fois qu'elle en a, on voit très vite que tu les atténue ensuite pour les radoucir et même les faire disparaitre. Donc au final, ce sont des "mini-défauts" peu visibles qui tournent vite à la création d'un personnage un peu trop parfait.

Par exemple, être gentille, tolérante, etc... Ca peut peut-être la rendre naïve. Le fait qu'elle s'énerve bien, pourrait être vraiment présent, et pas caché par une présence à toute épreuve, etc... Tu vois l'idée? Il faudrait vraiment que tu rajoutes ou que tu accentues tes défauts, quitte à retirer quelques qualités pour la rendre beaucoup plus humaine !

De plus, il y a un tout petit défaut sur ton histoire, mais peut-être que je peux me tromper ! En effet, tu dis que ton personnage est allé en école publique mais qu'elle a eu des cours de religions.... Est-ce réellement possible? La caractéristique des école publique est qu'elles sont laïques, normalement ! Mais peut-être que c'est différent en Irlande, il faudrait vérifier !


Elle n'en sera pas pour autant moins gentille ou moins intéressante, au contraire ! ♥
Si tu as des questions ou des remarques, n'hésite pas à m'envoyer un MP, ma boîte est ouverte !

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Je suis un orchidoclaste, et j'en suis fier !

Merci à Auen Sorensen pour la signature ! ♥
Anciennes signatures:
 

avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1630
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eireen Ò Mealaigh (La fille là-bas dans le coin) Jeu 17 Mar - 10:44
Bonjour !

Alors j'ai relu et... Ouai c'est flagrant. En fait j'étais partie sur l'idée de donner le point de vue de Hestia qui valorise un peu beaucoup sa "fifille". Eireen est ce qu'elle est, complètement à côté de la plaque côté émotions mais Hestia vend son "bébé" comme elle peut. Cependant sans explication sur ça et écrit de la sorte, allez deviner hein. J'aurais dû préciser ça dans sa relation avec son Dieu et rester "neutre" dans la description. Hestia m'a emportée *zbaff*
Du coup le début de la description ne change quasiment pas et j'ai revu/enlevé/rajouté des points dans la suite, sur la description psychologique. J'espère qu'on discerne mieux le côté renfermé d'Eireen et son manque quasi total d'expression ou de réaction vis à vis des autres et que cela convient mieux.

Edit : Ah et pour les cours de religion, j'avoue que je ne sais pas en Irlande mais en France on peut en avoir jusqu'au Collège, voire au lycée mais je crois que c'est devenu hors programme ou ça a changé de nom... *La fille qui ne sait même pas ce qu'il se passe dans son pays*.
J'ai tout de même changé pour dire qu'elle a catéchisme en plus.
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 202
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eireen Ò Mealaigh (La fille là-bas dans le coin) Jeu 17 Mar - 14:08
Oh, d'accord, je comprends mieux ! Je vais relire ça alors ! :3
Pour les cours de catéchisme / catéchèse, en France, c'est très très rare que ca soit dans les écoles publiques :/ Vu que bon... XD Les écoles publiques se doivent d'être laïques et de ne mettre aucun religion en valeur, même avec des cours ! J'ai l'impression qu'en revanche, en Irlande, il y a beaucoup d'écoles catholiques, mais je ne sais pas si elles sont privées ou non. Tu peux jouer avec ça ;)
Edit : C'est parfait ! Tu as très très bien édité ta fiche, et donc c'est avec plaisir que...


Tu es validée !


Te voilà maintenant validée ! Ton rang t'a été attribué en fonction du dieu qui te possède. Il te sera probablement plus facile de nouer des liens avec les autres membres de ton groupe, car vous devrez concourir contre les autres. Avant de pouvoir te mettre à RP, il va donc falloir recenser tout ce beau monde ! Il te faudra t'approprier ton Dieu, T'intégrer dans une classe , Choisir un stylo bic et surtout... Faire une photo de Classe ! ♥

Une fois cela fait, il te sera possible de jouer dans la partie RP !  Pour trouver un partenaire, tu peux envoyer des MP aux membres qui t'intéressent ou faire une demande de RP. Lorsque tu auras fait plus ample connaissance avec les élèves, tu pourras aller faire ta fiche de liens (nous avons d'ailleurs un très joli modèle ) ainsi que créer ton répertoire de RP. Tu pourras faire encore plus de connaissances en rejoignant des clubs ou en trouvant un colocataire!

N'oublie pas de surveiller régulièrement le secrétariat d'Osiris, ou tu risquerais de passer à côté d'informations importantes.
Pour tout renseignement supplémentaire, nous te conseillons de jeter un œil à Asgard, qui regroupe toutes les choses à savoir et à se souvenir. Et si tu as la moindre question, l'accueil de l'Olympe est là pour que tu puisses la poster. Mais si tu préfères l'envoyer en MP à un membre du staff, n'hésite pas, nous sommes là pour ça !

Toute l'équipe du Pensionnat Immortalia te souhaite un excellent jeu !



◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Je suis un orchidoclaste, et j'en suis fier !

Merci à Auen Sorensen pour la signature ! ♥
Anciennes signatures:
 

avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1630
Revenir en haut Aller en bas
Eireen Ò Mealaigh (La fille là-bas dans le coin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Va mourir dans un coin - forever alone
» Dans un coin discret...
» Dans un coin sombre
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» LES "POILUS" d'une Cigale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Immortalia :: Gestion du personnage :: ◄ Fiches de présentations :: ► Le Valhalla :: Mont Olympe-
Sauter vers: