AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 


C'est mercredi soir, il pleut, vient boire avec moi.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Périphérie - Monde :: ◄ Vieux Galway - Centre-Ville :: ► Pubs & Restaurants
MessageSujet: C'est mercredi soir, il pleut, vient boire avec moi. Sam 12 Mar - 4:32
J’ai rien à faire et ici il y de la bière

Mon réveil à l’hôpital avait été plutôt rocambolesque, ça c’était il y a presque… 3 jours, je crois? J’avais fait partie de ceux qui avaient été inconscients le plus longtemps. En même temps, vu ma condition physique il ne m’en fallait pas tant pour rester cloué sur leur civière. Va savoir comment ils ont fait ces empotés, ils m’ont encore fait perdre plus de poids. Maintenant j’étais clairement en sous-poids. Pas de choix, me faut cette fabuleuse bedaine de bière si typique des hommes de 40 ans… C’est mon seul espoir. C’est d’ailleurs en marchant sous la pluie, sans manteau et parapluie que je m’étais dirigés vers la place qui en servait en ce mercredi. Je rentrais comme une flaque d’eau dans le pub. Il n’y avait pas grand gens après tout, il était quoi? 19 h? L’heure parfait pour manger des arachides sans me faire achalé par un ivrogne… Ou peut-être pas?

Le barman me jetait un coup d’œil surpris. Par ma tenue? Mon poids? Le fait que je ne sois pas venue depuis 1 mois? Parce que John et moi on a couché ensemble et je l’ai jamais rappeler? Who knows… Je pressai un peu mon chandail et claquais mes boots avant de m’avancer vers le bar.

- Hey John… Travail toujours ici à ce que je vois…
- Toi t’es toujours aussi… en forme?
- N’ah, j’ai passé un mois dans le coma, mais comme tu peux voir, c’est pas se qui m’entrainera dans la tombe. Alors je te prendrais un double scotch, question de fêter cette saison de merde…
- Comme tu veux ma belle.

Roh, ma belle, calme-toi, j’ai la gueule d’une prostituée qui n’a pas payé son pimp depuis un mois.
En même temps, avec la nuit que tu lui as offerte, il doit espérer.
Bah il va devoir travailler plus fort sur les compliments parce qu’en ce moment, il va se branler tout seul ce soir.

Je prenais le verre, foutais un 10 sur la table et me retournais dos a lui, replaçant mes cheveux et regardais l’intérieur, bon aller je vais me concentrer sur le match a la télé. Je n’aime pas tant le football, mais bon, je n’ai pas envie de lui lancer une telle conversation. Il y a qui dans la place? J’ai envie d’en apprendre sur quelqu’un que je ne reverrais plus jamais tient… Et…. BINGO.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Et si l'enfer était sur terre ?
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 321
Localisation : cherche un toit, j'ai une fixation sur les toit
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est mercredi soir, il pleut, vient boire avec moi. Sam 12 Mar - 15:18
lkhzefljknk,fkzlhbnfalmzkljfbznjlmazjklbfjjvzlùkfjmklbajzvnlamflbzjlkmlkjazijbnze:fb;vznmlf,znljfe eq,mlqùlkjzehjlmejf


Post perdu à cause d'une erreur de manipulation. Honte à moi...

Heureusement c'était que l'introduction de Gab' dans l'endroit...

Je suis quand même dég' . Désolé à ceux qui lirons :/
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est mercredi soir, il pleut, vient boire avec moi. Lun 14 Mar - 17:10
Jackpot

BINGO! Toi mon beau, ta eu la mauvaise idée de me regarder plus de 30 secondes, maintenant t’es ma cible. En plus, connaissant John, si c’est moi qui vais vers toi, ça va l’emmerder. J’aime emmerder John. C’est toujours drôle, ça finit toujours en shots gratuits. Puis bon, qui dit non à des free shots? Je prenais mon verre et soutenant le regard de l’homme me dirigeait vers lui. Rendue à la hauteur de sa table, je m’arrêtais quelques instants devant la chaise vide face à lui.

- Je peux?

J’attendais un petit 10 secondes pour la forme, mais qu’il le veuille ou non j’avais décidé que je possédais cette chaise ce soir! Je lui souris légèrement et m’assis sur le bout de bois. Je posais alors ma joue sur les jointures de ma main droite.

- Tu fais partie des chanceux qui sont arrivés avant la pluie ou tu es là depuis longtemps?

Je lui tendis ensuite la main question de faire poli. C’est rare, mais je m’impose alors faut bien forcer les choses.

- Alix.

Je lui lançais ensuite un regard qui demandait son identification. Étrangement son visage ne me semblait pas si inconnu, je devais l’avoir croisé à quelques parts dans la ville. Ici? Il vient peut-être souvent? En même temps, je ne me souviens pas souvent des gens que je rencontre ici. Enfin, pas le lendemain matin. Alors, peut-être chez le discaire? Oh d’ailleurs, ma commande doit être arriver… C’est le groupe de musique qui va être content… J’ai quand même acheté tous les classiques des cinquante dernières années, tout style. Sauf le country, fuck le country. Puis les vinyles…

- Sinon, je ne connais pas grand-chose de toi, ça te dit un jeu? On joue à vrai ou faux? Tu racontes un truc sur toi et je dois deviner si c’est vrai ou faux. Si je me trompe, je prends un shot. T’es partant? Question de rendre l’ambiance plus joyeuse.

Je lui fis un clin d’œil, attendant sa réaction, est-ce un stuck up ou il va être amusant, aller, please, fait moi caller 24 shots…..

Ça sent encore le mal de foie.

Rappelle-moi la dernière fois qu’on n’a PAS eu mal au foie?
Avant mon arrivée?
Et encore… Arrête, t’as envie de t’amuser!


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Et si l'enfer était sur terre ?
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 321
Localisation : cherche un toit, j'ai une fixation sur les toit
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est mercredi soir, il pleut, vient boire avec moi. Lun 14 Mar - 19:53



Prepare the shots

Feat ~ Alix Letal


Visiblement l’échange de regard avait été suffisant pour faire comprendre à la demoiselle que sa présence à ta table ne dérangerait pas le moins du monde, bien au contraire.
Elle prit place en face de toi, alors que tu hochais la tête suite à cette question. C’était plutôt obvious qu’elle allait s’asseoir de toute manière.

Elle se présenta comme Alix et te proposais un petit jeu histoire de faire connaissance. Parfait, au moins la soirée sera plus animée et en bonne compagnie, sans parler du fait que tu ne refusais jamais un défi peu importe la forme sous laquelle il se présentait.
Néanmoins tu commençais par le commencement :

« Moi c’est Gabriel, et je suis arrivé un peu après que l’averse commence», dis-tu avec un sourire en coin.

Son idée de jeu à boire était ma foi presque parfaite, sauf sur un point crucial, un unique défaut. Quant-est-ce que tu buvais ?

« J’aime bien ton idée. Mais on alternera sinon tu vas être la seule à t’amuser. »

Tu lui fis un clin d’œil à ton tour avant de réfléchir à une première question.
Par quoi commencer ?
Quand on rencontrait quelqu’un il y avait un tas de chose à dire sur soi, mais là l’objectif était de mentir et le mieux possible. Bien tu avais fait ton choix.

« J’ouvre le bal. Le rose est ma couleur préférée eeeet… j’ai 23 ans. »

Tu pris une gorgée de ton cocktail au Whiskey, attends de voir ce qu’elle allait penser de ces deux soi-disant affirmation.

* Faux et Faux si je ne dis pas de bêtises. *
* En effet. Mais ce n’est pas à toi de répondre Heimdall. *

Pour ta couleur préféré c’était un piège, tes cheveux servant d’appât. Mais ce qui était drôle avec ce genre de piège c’était qu’il était si évident qu’au final les gens pouvaient douter. Quant à ton âge tu avais également fait volontairement fait exprès de faire semblant de réfléchir. Tu ne faisais pas vraiment 25 ans pour tout dire, mais qui pouvait donner l’âge précis d’un jeune homme ou d’une jeune femme entre ses 18 et 27 ans ? Pour ta part tu avais à peine changé de physique durant ses dernières années.



(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est mercredi soir, il pleut, vient boire avec moi. Mar 15 Mar - 0:28
How good do you drink ?


Je fis un sourire sincère lorsqu’il accepta mon jeu, j’aime jouer. Bon, j’aime mieux gagné, mais on verra en temps des lieux pour ça. Je compris alors que je n’avais pas été très clair lorsqu’il me dit vouloir faire des tours. Je m’en fou une sur le front, comprenant ma bourde. Me traitant de stupide je précisais le but de l’exercice.

- Non évidemment! Je me suis mal expliqué, c’est à tour de rôle sinon ce n’est pas marrant. Puis bon, je ne peux pas gagner si tu ne deviens pas saoul!

Je levais ensuite mon index afin de « caller » John, ça semblait déjà bien l’emmerder quand il arriva a la table, oui d’un, parce que je fais ma gueule d’agace et de deux parce qu’apparemment, sa serveuse la lâcher se soir, own pauvre chou haha.

- Je te prendrais un plateau de 24 shots, 4 cherrys Tootsie pop, 4 blowjob, 4 buttery nipple, 4 jolly ranchers, 4 fireball et 4 three wise mans.
SI tu veux voir se que les shots contiennent:
 

Nos shots arrivaient, comme c’est coloré… Alors que je séparais en 2 rangées, 12 a moi, 12 a lui, il décida de commencer le jeu.

« J’ouvre le bal. Le rose est ma couleur préférée eille… j’ai 23 ans. »
- Ah mais ce n’est pas du jeu, tu en fais 2 du coup? Faut avoir les 2 bons ou chacun vallent un shot?

Je l’observais alors un moment pour essayer de déterminer. Il a les cheveux rosés, et alors? Moi le rouge est pas ma couleur préférée. Nan j’y crois pas, c’est con, mais… c’est un mec quoi. Et je doute qu’il soit gai.

- Bon alors je vais aller avec un préjugé, mais malheureusement, ta couleur préférée ne peut pas être rose… on est en 2016, mais je ne peux pas croire que c’est ta préférée. Puis 23… Gna, c’est dur… t’as clairement…. Au moins 21 ans. Haha. Fais voir ta barbe?

Je m’avançais un peu pour vérifier de plus près. Hum… C’est rasé, mais en même temps il ne semble pas en avoir tant de besoins. Les imberbes ne me donneront jamais la vie facile dans c’est petits jeux. Si je touche pas je peux pas savoir. Nan, j'en sais pas encore assez. Des plans pour qu'il renverse tous les shots et les gaspillent.

- Hum, je suppose que tu as 23 ans… J’suis une merde avec les âges. En même temps, le mec là (pointe un barbu qui fixe le match) il a l’air d’avoir 45 ans et bah, je lui ai parlé l’autre jour et en fais il en a que 32, il vit juste ici haha. Beau rasage en penser, super smooth!

Je fis ensuite un visage incertain, attendant le verdict.

- Bon ! À toi de deviner ! Je suis… De Seattle et je suis étudiante a l’université de Dublin (tout près).

Alala, haha, j’ai passé beaucoup trop de temps au État-Unis pour qu’on sache qu’en réalité je suis une petite Irlandaise et que je suis en fais dans ma terre natale. Puis ce n’est pas juste, normalement, à l’Age que j’ai, je devrais normalement être à l’université. Je m’adossais un peu plus sur le dossier de ma chaise pour lui sourire un peu plus, aller, play me boy.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Et si l'enfer était sur terre ?
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 321
Localisation : cherche un toit, j'ai une fixation sur les toit
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est mercredi soir, il pleut, vient boire avec moi. Mar 15 Mar - 13:43



Prepare the shots

Feat ~ Alix Letal


Un bel assortiment de shots, haut en couleur et en degré d’alcool, venait d’arriver sur la table. Deux de chaque par personne et un barman qui cachait à peine son ennuie de faire le service lui-même… Où bien était-ce le fait que tu sois celui en face de cette belle demoiselle. Tout aussi probable vu la manière dont il la regardait.

Anyway. Elle avait vu clair dans ton jeu, le piège était sans doute trop évident pour le rose, même si contrairement à ce qu’elle pouvait dire le rose était (initialement) une couleur d’homme -et non de femme- symbolisant leur douceur. Comme quoi les tendances changeaient avec le temps. Par contre pour la deuxième elle ne pouvait se fié qu’à son instinct, et pour le coup elle était tombée dans le panneau.
Tu pouffas un peu avant de lui dire :

« Tu peux déjà descendre un shot. J’ai 25 printemps. »

Tu pris une seconde pour réfléchir à ton tour. Difficile de juger la nationalité de quelqu’un à ses vêtements et à sa tête. Par contre son accent pouvait en dire long. Le sien n’était pas, ou plus du coin et sonnait en effet un peu américain, mais elle pouvait très bien être de n’importe où ailleurs aux States ou bien même y avoir simplement habité quelque temps avant de revenir ici.

« Mmh… Difficile à dire si tu es de Seattle ou non et à vrai dire j’en serais incapable. Alors de manière totalement arbitraire je dirais que oui, ton accent ne semble pas d’ici alors je mise la dessus. »

Pour ce qui est de l’université de Dublin tu ne l’y avais jamais croisée. Alors à moins qu’elle vienne d’y débarquer ou qu’elle ne soit pas une fêtarde –chose totalement improbable à cause de ce que vous faisiez- elle ne pouvait pas y être ou alors elle y avait été avant toi mais une fois de plus tu n’y croyais pas trop. De tête elle semblait plus jeune que toi, mais comme tu avais pu le dire plus tôt et elle aussi, deviner l’âge ce n’était pas évident.

« Nah… Je ne te pense pas étudiante à Dublin, sinon on se serait connus à une soirée quelconque. »

Ah, tes années à l’université. Les meilleures, sans aucun doute possible sur la question.
Les cuites, les acides, les bizutages et délires en plein milieu d’un cours avec d’autres gens aussi taré que toi. Le bon vieux temps.
Tu voudrais bien y retourner un peu, juste pour te marrer un bon coup à nouveau. Ce n’était pas dans ce pensionnat que tu allais pouvoir faire la fête, surtout que tu y étais prof’ et donc censé faire des reproches aux élèves.

* Tu n’insistes pas vraiment sur le mot reproche Gabriel… *
* C’est sûr. J’suis pas là pour jouer au flic ni au bon samaritain. J’ai fait les mêmes conneries avant eux alors je suis mal placé pour leur faire la moral. Tant qu’ils ne mettent pas le fessier en culotte de cheval dans mon cours ils font ce qu’ils veulent, tu le sais très bien.*

Tu l’entendais pester et ronchonner. Un vrai gosse quant-il s’y mettait.
En tout cas que tu ais vu juste ou non pour les affirmations d’Alix, c’était à nouveau à toi de parler.

« A toi de deviner. Je relève toujours les défis peu importe ce que c’est et… je suis du genre des risques quand j’y vois un intérêt. »

* Vrai et vrai cette fois.*
* Mais dit donc ! C’est comme si tu pouvais lire dans mes pensées ! *
*Ha… Ha… Tu aurais dû être comique et pas prof.*

Tu attendais ses réponses, et peut-être ton gage de boisson par la même occasion, tout en regardant la demoiselle dans les yeux, un léger sourire en coin.



(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est mercredi soir, il pleut, vient boire avec moi. Mer 16 Mar - 15:02
I’m a drunk psychic

Malheureusement, je me fis avoir en réelle beauté. 25 ans, vraiment? Il ne les faisait pas. En même temps, j’ai toujours eu de la difficulté à simplement savoir si quelqu’un avait l’âge de la majorité alors, entre 22 et 25, c’est encore pire. Je haussais les épaules et attrapa le premier shot sur le coté droit et l’enfourna. Je fermi l’œil droit et fit un sourire en coin. Ce n’est pas bien faire ses trucs. John aurait foutu plus de jus que d’alcool? Ce bâtard… Je ris légèrement lorsque Gabriel se confronta à la colle due : d’où viens-tu? En même temps, c’est vraiment dur, étant quelqu’un qui apprend facilement divers accents. Mais il faut dire que mon préféré reste celui du Texas, ça fait chier tout le monde et tu as l’air badass, cowboy style. Il décida pour un oui. Puis il décida que je n’étais pas à Dublin, car il ne m’avait pas vue. Oh, mon pauvre, tu crois que je suis si vieille? Ou alors il traine encore dans les fêtes alors que tu es gradué.

- Alors, tu bois, je viens d’ici. Mais j’ai voyagé beaucoup. Je crois que j’ai techniquement vécu en Irlande seulement 5 ans dans toute ma vie. D’ailleurs, Seattle est plutôt ennuyant comparé a plusieurs autres villes. Puis tu as raison, je ne suis pas à Dublin haha. Par contre, je crois que tu me crois plus vieille… Car même si j’y étais, il s’agirait de ma première année. Tu traines souvent dans les fêtes d’universités alors que tu es gradué? Allez maintenant BOIS! HéHé.

Je rigolais d’avance en voyant qu’il s’enlignait pour prendre le Fireball, ces trucs sont foutrement dégueulasses. EN même temps, je déteste la cannelle, peut-être pas le meilleur shot pour moi. Mais c’est le but d’une conséquence, faire chier. Il continua ensuite en me posant encore deux énigmes.

« À toi de deviner. Je relève toujours les défis peu importe ce que c’est et… je suis du genre des risques quand j’y vois un intérêt. »

Je posais mes coudes sur la table, mains croisées sous mon menton et je l’observais en fermant légèrement des yeux comme pour mieux le décrypté puis je souris. Je crois savoir.

- Tu es présentement dans un bar, un mercredi alors qu’il est beaucoup trop tôt. Une inconnue te dit son nom et te demande si tu veux faire un jeu de shot alors que tu ne connais pas sa tolérance, tu connais surement la tienne, mais passons. Tu parles de party d’université et tu as les cheveux roses. Je crois que tu relèves les défis, juste pour te changer les idées et que tu vas a fond quand tu vois un avantage même si tu dois déjà te l’être donné en défi personnel.

Je pris une pause pour attendre le verdict, est-ce que j’ai trop analysé? Je me suis planté? Hel?
Je… Je sens que oui… Même si on dirait qu’il y a une part de sagesse en lui. Ça me rappelle quelqu’un…


- Bon, alors je me suis gouré et dit n’importe quoi où je dois devenir diseuse de bonne aventure et arnaquer les touristes?

Je pris ensuite une petite minute pour trouver mes deux bobards. Puis je fermai les yeux.

- Je suis joueuse de saxophone et j’ai une très bonne relation avec ma mère.

C’est la première fois que tu penses à Anny comme étant ta mère…
J’ai pas de mère Hel.
…. Tu joues du Sax?
Je sais en jouer, je décide juste de ne pas le faire. J’aime pas tant le sons a lui seul, ça fait trop sensuelle creepy.



◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Et si l'enfer était sur terre ?
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 321
Localisation : cherche un toit, j'ai une fixation sur les toit
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est mercredi soir, il pleut, vient boire avec moi. Mer 16 Mar - 17:16



Again and again

Feat ~ Alix Letal


Bon. Un partout, la balle au centre.
Tu l’avais eu, elle t’avait eu et tout ça ce n’était que le début. Tu choisis un verre de Fireball. Tu préférais commencer par ce que tu aimais le moins ; quoi que ce n’était pas forcément une idée de génie étant donné qu’au bout du treizième ou quatorzième verre ton palais serait totalement anesthésié et ta conscience totalement brumeuse. Quoi que, peut-être que ta possession t’apportais également une résistance plus élevée à l’alcool ? Ton foie aussi prendrait peut-être moins cher lui aussi avec de la chance ?

* Rêves pas trop l’ami. Certes impossible que je sois soûl avec l’alcool des mortels, mais tu n’es pas dans mon corps, c’est inverse je te rappel. *
* Point taken. *

Tu vidas cul sec le shot, secouant la tête une fois et tirant la langue. Hu… Encore un comme ça et les autres devraient passer.
Alix ajouta quelque chose qui laissait entendre qu’elle était plus jeune que lui, qu’elle ne serait qu’en première année à l’université si elle y était. Elle devait être donc vers ses 19 ans, un peu plus peut-être ? Tu aurais pourtant parié qu’elle en avait au moins vingt vu sa tête. Meh, heureusement que tu ne misais pas souvent d’argent.
Quoi qu’il elle avait vu juste pour les deux phrases suivante. Oui tu étais le genre de mec à ne jamais dire non –dans la limite du raisonnable il ne faut pas déconner- et oui tu étais un risk taker à tes heures perdu. Certes elle en avait fait un peu trop sûr son analyse mais dans l’idée elle avait presque tout bon.

Tu fis la moue avant de lui dire : « Il te manque une boule de cristal et tes prédictions devraient être plus claires. Au moins elles sont justes. »

Quoi qu’il en soit elle avait le sourire, et ce depuis un bout de temps. Elle devait s’amuser comme une petite folle dit donc, et tu devais bien avouer que tu n’avais pas le temps de t’ennuyer non plus.
Elle réfléchit quelques secondes, avant de te poser deux nouvelles colles, toujours avec son fameux sourire en coin.

« Je suis joueuse de saxophone et j’ai une très bonne relation avec ma mère. »

Tu pouffas de rire, l’imaginant habillée en blanc et bleu et jouant le même morceau que l’épic sax guy. Damn tu avais bien ris. Mais plus sérieusement la demoiselle semblait suffisamment perchée pour jouer d’un tel instrument. Quant aux relations maternelles…

« Mmh… Je te vois bien jouer du saxophone étrangement. Même si ce n’est pas le genre de truc avec lequel on doit s’éclater à faire un solo. Par contre pour ta mère je sens le mensonge à plein nez mais alors à des kilomètres ! Ce mensonge ci tu l’as très mal caché cocotte, ou alors j’hallucine totalement. »

Tu attendais qu’elle te réponde. En attendant tu réfléchissais à quoi lui dire ensuite…

* D’aide moi à chercher Heim’.*
* Mmh… pourquoi ne pas lui faire croire que tu es un éternel romantique.*
* Bonne idée même si tu sous-entends que je ne le suis pas le moins du monde c’est ça ? C’est vrai que je n’aime pas trop en faire mais quand même je sais y faire un minimum… Enfin ça me semble une bonne idée de toute manière. *

« Alors je suis un grand romantique et j’adores les reportages sur les chaines d’Histoire. »

Bon. Pour les reportages ce n’était pas vraiment ton feuilleton préféré, le week-end ou en début de soirée. Ça n’avait rien de divertissant et tu n’apprenais jamais quoi que ce soit dans ce genre d’émission de vulgarisation de l’histoire. Le pire étant bien évidemment les reportages sur la seconde guerre mondiale ! Si tu avais pu donner une baffe pour chaque absurdité que tu avais pu entendre sur le sujet, tu ne sentirais plus tes doigts.



(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est mercredi soir, il pleut, vient boire avec moi. Ven 18 Mar - 17:56
Faire attention à l’orgueil mâle.


Lorsqu’il me dit que j’avais raison, je fis un mouvement de victoire, me leva et fit un salut comme si on m’acclamait pour mon fabuleux talent de devineuse de bullcrap. Suivi ensuite du salut de la reine en m’assoyant. J’étais néanmoins déçue de mon niveau d’alcool injecté.

- Ouais bah, ce n’est pas avec toi que je vais me saouler han!

Lorsqu’il me dit croire le truc du saxophone. Je le regardais sans pouvoir croire qu’il m’imaginait comme ces saxophonistes louches et sérieusement… Je me frappais alors le front découragé.

- Bon ça y est, j’ai failli dans mon but dans la vie. J’arrive à passer pour une saxo master. Me reste plus qu’a faire un coma éthylique et jamais me réveiller.

Il critiqua ensuite mon mauvais mensonge sur ma relation avec ce qui a servi de poche à embryons. Il m’appela cocotte… Eurk.

Alors « cocotte », j’essayais de te la laisser facile, disons qu’en se moment je te domine! Je n’aurais pas cru que t’étais une tantine de 45 ans aussi. Tu caches bien ton jeu « Gabie ». Alors 1 sur 2, hop hop.

« Alors je suis un grand romantique et j’adore les reportages sur les chaines d’Histoire. »

Je le regardais comme s’il avait dit le truc le plus stupide possible et tentait de refrénéné mon sourire, trop souris pour la soirée. Imagine qu’il en est insulté? Je tentais de valider ma réponse sans rire. Imagine le mec, il aime VRAIMENT la romance…

Oh oui, je vois en toi un romantique, aux peluches, pétale de rose et balade sur le pont de paris a minuit. Par contre, je n’accepterais jamais que quelqu’un apprécie ce type de programme qui a clairement été créer comme châtiment pour les enfants turbulents et faire une pause silence/sieste en cours.

C’était direct, s’il me contredisait, je lui foutrai un shot à la gueule et partirait. Il y a des trucs qui ne s’acceptent pas. Comme être la cote d’écoute de ces programmes. Prochaine devinette après un shot… FINALEMENT ! J’avais besoin de boire haha.

- Je suis claustrophobe et ma résolution de 2016 est de devenir végétarienne.

EN même temps, elle est dure parce que vu mon poids plume, j’ai l’air du stéréotype végétalien qui mange de l’air et de l’eau.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Et si l'enfer était sur terre ?
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 321
Localisation : cherche un toit, j'ai une fixation sur les toit
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est mercredi soir, il pleut, vient boire avec moi. Lun 21 Mar - 12:26



We must drink more

Feat ~ Alix Letal


“Ouais, bah ce n’est pas avec toi que je vais me soûler, han!”
Elle avait bien raison, le niveau de shot ne descendait pas de manière critique et c’était bien dommage dans un jeu pareil. Surtout que ni elle ni toi ne preniez un réel avantage, même si elle menait légèrement ce duel de mensonge terrible qui vous opposait.
D’ailleurs la demoiselle était sincèrement dépitée que tu penses qu’elle sache jouer du saxophone et évitait soigneusement de parler de sa génitrice. Elle ne répondait pas véritablement mais te disais de boire un seul shot sur les deux. Tu l’exécutas bien évidemment dans la seconde. Le mystère resterait entier pour ces deux choses-là.

Puis elle t’appela « Gabie » sans doute en réponse à ta « cocotte ». Sur le coup tu n’avais rien trouvé de mieux mais à bien y réfléchir c’était une horrible façon de l’appelée. M’enfin.
Quoi qu’il en soit pour le côté romantique elle manqua d’explosée de rire, te fixant avec de grands yeux écarquillés et un sourire qui avait du mal à être réfréné. Elle te sortit plus ou moins l’opposé de ta façon d’agir au quotidien avant d’enchainer et de dire qu’il valait mieux pour toi que ta seconde affirmation soit fausse.
Tant mieux pour toi, ce n’était pas le genre de la maison. Tu te mis à rire suite à ses remarques avant de lui répondre :

« Bon alors dans le désordre : Je trouves ces reportages chiant au possible. C’est peut-être même une forme de torture crée par les services secret qui sait ! » , tu pris un air dramatique avant de reprendre « Tu m’as percé à jour… En réalité je suis un éternel romantique, c’est d’ailleurs pour ça que je traine dans un bar en milieu de semaine plutôt que de marché sous cette merveilleuse pluie avec un air pensif. »

Elle finit par se dire étant claustrophobe et vouloir devenir une végétarienne d’ici la fin de l’année.

« Aaaaah. C’est donc ça le secret de ton régime, plus de protéine animale. Je pense que tu devrais te libérée du gluten aussi… Enfin si vivre sainement est ton dada, mais vu que tu me proposes un concours de boisson je dirais que c’est des conneries tout ça et de mon côté je ne pourrais pas me passer d’un bon bout de viande. Par contre pour la claustrophobie j’en ai pas la moindre idée, alors je dirais oui au pif. »

Avant même de t’avoir eu sa réponse tu enchainas.

« Et sinon je te propose de nous faire un concours de vitesse pour descendre ces shots, parce que si on continue à en boire un seul à chaque fois on en a encore pour quelques heures. »

Tout comme elle tu ne comptais pas rester sobre. Pas le moins du monde d’ailleurs. Que tu sois complètement soûl ou bien simplement « bien » ça t’allais, et puis tu n’étais pas du genre à rouler sous la table si facilement.
Vous étiez à égalité maintenant. C’était le bon moment pour commencer le concours.

* Tu vas être totalement incapable de donner cours demain matin Gabriel *
* Heureusement que je n’en dispense que l’après-midi. J’aurais le temps de m’en remettre comme ça. *



(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est mercredi soir, il pleut, vient boire avec moi. Lun 21 Mar - 15:46
Drink fast as the lightning strikes!

Je fus rassuré quand il me confirma trouver les reportages d’histoires comme étant une torture style moyen rageux des temps modernes. Ya surement un reportage sur ça aussi et ils ont réussi a le rendre emmerdant! Puis, il me dit que malheruesement il était coincé ici avec moi, car sinon il serait dehors, marchant sous la pluie, probablement en train d’écrire un poème à l’amour et à la mélancolie de la solitude. Un Victor Hugo quoi. Il ne m’en fallut pas plus pour en choper deux. Je sais avoir gagné un, mais ça prenait trop de temps.

Il trouva ensuite mon régime fort intéressant, je fis le regard que font les vegan quand tu leurs dis que tu penses arrêter le gluten, soit devenir super intéresser et limite vendeur de penflet pour notre seigneur Rael. Il me donnait alors des conseils.

- Ah ouais tu trouves? Ma prochaine étape est de faire réduire la taille de mes poumons, j’ai l’impression qu’ils sont trop gros, après tout, respirer est superflu et ça me donne l’impression d’être grosse.

Quand il dit que c’était n’importe quoi, je lui volais un shot. Je ne suis pas une bonne partenaire de jeux, je fou des bâtons dans les roues a tout le monde. Je lui fis un clin d’œil avant de l’enfiler.

- Par contre, à faire le malin, tu ne boiras pas. Non, malheureusement pour tous ces bouffeurs d’herbes, je bouffe tout ce que je veux. Eh oui, si tu me fous dans un placard, je risque de hurler et de défoncé la porte ou me foutre en boule et mourir. Un ou l’autre. Sauf peut-être quand c’est pour des activités…

Ce sous-entendues, c’est pour lui faire un message?
Nan, j’ai juste de bons souvenirs haha.


Il proposa ensuite un concours de calage de shot, j’aimais bien son style au Gabe, il sait bien cerner mes goûts d’alcooliques. Je commençais immédiatement en enfilé 2 shots, pris une pause, un fire ball et un blowjob a la suite, ce n’est… pas ma meilleure combinaison. Je continuai tout de même, mais il finit avant moi. En même temps, il lui en restait moins. Je pris un petit 30 secondes pour replacer la pièce en angle droit avant de rigoler et virer mon dernier shot à l’envers sur la table. WOOOOOOu, bon là on va plus rire! Surtout s’il faut se lever! Les yeux un peu plus brillants, je le regardais dans les yeux.

- Oups, j’ai perdu. C’est quoi ma conséquence?

J’analysais les informations que j’avais sur lui pour savoir où m’enligné dans ma discussion.

- Alors, en tant qu’Hater d’historia channel, fêtard amoureux de la pluie qui ne voit pas les conséquences de ses actes de 25 piges qui ment sur sa couleur préférée, tu fais quoi pour t’amuser normalement? Autre que rencontrer des personnes fantastiques dans un bar un mercredi pluvieux.

La game de foot du finir car on entendi gueuler et des gens partir. Ils ont perdue? Rien a battre, la musique changea, oh, ambiance plus dansante se soir? Je jetais un coup d'oeil vers le bar. John me fixais l'air enragé. Fuck you.


- Le mec au bar, sa te dit de le faire chier?


Ça va mal finir ton truc.
Mais non! Il va faire quoi? Partir une bagarre? Lui sait le prix de ces bouteilles, il oserait pas. Puis, essaye pas, tu aimes toujours ça une bonne engeulade.
C'est vrai, tous mes meilleurs souvenirs en comportent...
Tu parles des fois où t'as eu du cul?
T'aimerais savoir han? On en reparlera haha.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Et si l'enfer était sur terre ?
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 321
Localisation : cherche un toit, j'ai une fixation sur les toit
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est mercredi soir, il pleut, vient boire avec moi. Lun 21 Mar - 23:15



On a little cloud

Feat ~ Alix Letal



Et voilaaaaa le dernier.
Fini le premier ? De pas grand chose en plus. Elle t'avais piquer un shot alors vous auriez fini à égalité, ou tu aurais peut-être perdu.
Il ne vous aura fallu que quelques minutes pour torcher vos 10 shots respectifs restant. Pas de pause, un peu de trashtalking pour déstabiliser l'adversaire mais au final tu était vainqueur .

Elle te fixais dans les yeux, te laissant le soin de lui donner un gage ou en tout cas de choisir quelque chose qu'elle devrait faire.
Elle enchaina en te demandant ce qu'un hurluberlu comme toi faisait pour t'amuser hormis boire avec des inconnues.
La voix d'Heimdall te susurrais quelques idée d'activité qu'elle et toi pourriez faire.

Tu eus un léger sourire, t'apprêtant à lui demander si elle était suffisamment en forme pour qu'elle et toi vous...

"Le mec au bar, sa te dit de le faire chier? "

Interrompu dans le cours de tes pensées tu considérais la question. Ma fois pourquoi pas ? Tu aurais tout le loisir de lui faire ta proposition plus tard, sans compter que ça te permettrais de profiter un peu de ton ivresse et d'être plus lucide au moment où tu en auras besoin.

" Excellente idée. En plus j'aimes pas la façon dont le bonhomme te regardes. Raison de plus pour lui casser les couilles"

Il allait ce calmer lui. Tu n'étais pas vraiment en état de te battre et tu n'avais pas envisager autre chose que lui expliquer que c'était pas bien de regarder une demoiselle de la sorte. Pas bien du tout. Quoi qu'il en soit tu te dirigeas vers le bar, certes d'un pas chancelant mais déterminé. Arriver à destination tu t'adressas au barman avec un sourire.

" C'est pas très poli et commerçant de regarder des clients comme ça... Puis vos shots étaient un peu léger vu le nombre qu'il m'a fallu pour commencer à rire pour rien."

Tu te tenais au comptoir pour éviter de te vautrer comme un imbécile, tenir sur tes jambes était un exploit, tout comme le fait d'avoir fait les dix mètres qui séparaient ta table de l'emplacement présent sans même avoir trébucher malgré ton état. Tu aurais du gagner une médaille pour ça tiens.

* Fait attention Gabriel, ne le provoque pas trop. *
* Je fais que lui donner mon avis sur la question. Puis il y avait des shots horrible à avaler aussi...*

Tu te tournas vers Alix, qui avait fini par te rejoindre sans que tu saches vraiment quant elle était arrivée. Elle n'était pas vraiment fraîche non plus mais semblait aussi consciente que toi. Ivre mais consciente.

" T'as une idée de pourquoi il à cet air de Pitbull ?"

Son regard n'avait pas changer, toujours river sur Alix en plus. Faudrait pas qu'il se mette à agresser ta partenaire de beuverie quand même, surtout que tu comptais passer la soirée avec elle, alors qu'il n'essaye pas de la toucher sinon ça allait chier.
Tu savais qu'Heimdall était d'accord, même pas besoin qu'il le dise, et il avait sans doute aussi envie que toi que la soirée finisse dans un lit mais pas à l'hôpital.



(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est mercredi soir, il pleut, vient boire avec moi. Sam 26 Mar - 3:49
Ça va mal finir cette histoire

Je ne compris pas trop quand il dit ne pas apprécier le regard que le Barmaid avait sur moi. Il est possessif le mec? Pourtant, avec se qu’il sait, ça pourrait être mon frère le barmaid et qu’il n’aime pas que je traine avec n’importe qui. Mais, j’aimais bien qu’il embarque si facilement. Hel déteignait sur moi, elle aime tellement manipulés les hommes. Le regardant danser jusqu’au bar, je le rejoignis peu après, avec un meilleur équilibre, enfin, j’espère.

Barmaid (John) : Je la regarde comme je veux mec. C’est pas juste une cliente et oui, mes shots sont parfaitement équilibrés vu ta démarche. Sinon, Alix, elle te l’a dit qu’elle n’est pas libre? Elle joue avec toi mec.

J’arrivais au même instant et Gabriel me demandait pourquoi le barmaid s’enlignant vers la trentaine me tirait une telle gueule.

- Il a une gueule de chien qui à la rage parce qu’il croit que je lui appartiens et qu’en se moment, j’agis pas trop comme une captive.

J’aurais bien arrêté mon histoire là, mais ça semblait trop vague et vu que l’autre ne semblait pas vouloir la fermer, il fallait que je le démonte.

- Y’a un soir, bah on arrivait le petit matin et j’ai décidé que je passerais le restant de la nuit avec lui et depuis, ce con croit que chaque fois que je viens dans se sacrebleu de bar de région, c’est pour lui. Il se fait des histoires et semble être un asshole about it.

Je me tournais et fit un sourire accompagné d’un doigt d’honneur pour le serveur de spiritueux.

- Désolé d’avance s’il est une tâche. Mais sinon, question de bien l’emmerder parce qu’il a décidé de choisir si oui ou non je voulais de lui, vient ici.

En disant ces mots pas très clairs, je mis une main sur son épaule et me rapprocha de lui. Maintenant plus près, je lui fis un clin d’œil.

- Bonsoir, vous venez souvent emmerder les barmaids du quartier?

Je sentit ensuite sa chemise sous mes doigts et alla lui susurré à l’oreille de ma voix la plus sensuelle.


- hm, tu sens l’alcool de drink de Sex in the City, SOOOO Hot!

Je tentais de garder mon sérieux, sinon ça coulerait mon jeu, mordant ensuite ma lèvre inférieure et le regardant. J’espère qu’il ne va pas pouffer de rire. Un bruit d’éclat de verre me fit perdre mon rôle pour me tourner vers les yeux chaotiques de John.

Alix, je sens que sa va finir avec se que vous appelez la police...

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Et si l'enfer était sur terre ?
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 321
Localisation : cherche un toit, j'ai une fixation sur les toit
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est mercredi soir, il pleut, vient boire avec moi. Lun 28 Mar - 23:39



Time to go out

Feat ~ Alix Letal



Un ton hautin et beaucoup trop de "mec" dans sa phrase. Pour qui il se prenait lui ? C'était pas ton pote et vu sa façon de te parler il ne le serait jamais. Il traitait visiblement Alix comme si elle lui appartenait, quel dommage quel soit en couple avec un pauvre type comme lui car autant tu n'étais pas un grand romantique, autant ceux qui ont de telle manière avec les femmes ça t'insupportais.
Enfin bon, si il montrait les crocs de la sorte c'était sans doute parce que tu étais venu le titiller un peu trop.
Fort heureusement pour tes plans de la soirée, la demoiselle remis ce cher bartender à sa place, li expliquant qu'il se trompait que ce n'était qu'un coup d'un soir, rien de plus avant d'ajouter:

" Désolé d’avance s’il est une tâche. Mais sinon, question de bien l’emmerder parce qu’il a décidé de choisir si oui ou non je voulais de lui, vient ici. "

Oh mais avec joie, continuer à faire bouillir un douche' pareil ça n'avait pas de prix, ou presque.

* Évite nous la garde à vue quand même. *
* Tant que je ne l'agresse pas physiquement je ne crains rien. D'ailleurs je me contenterais simplement de faire comme si il n'était pas là, ça marche plutôt bien. *
* Si besoin je prends le contrôle hein... *

Non. Non définitivement tu préférais éviter. Car si le barman voulait t'en mettre une et qu'il se retrouvait face à Heimdall il allait se retrouver à l'hôpital, alors tu préférais éviter ce genre de scénar... Avant même d'avoir pu finir ta réflexion sur le sujet Alix s'approchait de toi, de plus en plus jusqu'à te faire un clin d'œil sans que l'autre puisse le voir, avant de le provoquer ouvertement:

" Bonsoir, vous venez souvent emmerder les barmaids du quartier? " , puis d'ajouter en se collant presque à toi " hm, tu sens l’alcool de drink de Sex in the City, SOOOO Hot! "

Il ne fallait pas te le dire deux fois. Tu plaças ta main dans son dos et l'attira encore quelques centimètres plus près de toi avant de dire à ton tour:

" Oui. C'est marrant qu'on ne se soit jamais croisé d'ailleurs... Mmh... Et cette odeur de butterfly nipple, ça me donne faim tout ça. "

Tu montais la provocation d'un cran en prononçant de telles parole, bien évidemment accompagnée de la gestuelle adéquate c'est à tes lèvres effleurant son cou avant de lui sourire et de jeté un œil en coin vers le barbu.
Peut-être étais-tu allez un peu trop loin, enfin pas peut-être, il était en train de bouillir. Il jetas le verre qu'il était en train d'essuyer la seconde d'avant, ce dernier s'écrasant et explosant en dizaines de morceaux avant qu'il ne te jettes un regard noir. Tu essayais de calmer le jeu mais le seul truc que tu arrivais à sortir c'était:

" Wow. Du calme garçon, si tu réagis comme ça pas étonnant qu'elle préfère jouer avec moi plutôt qu'avec toi... "

Tu soufflais de l'air entre tes dents. Tu sentais bien que ça pouvait devenir une mauvaise soirée, pourtant ça partait plutôt bien. Tu décidais de garder ton calme, te retourner vers Alix avant de lui dire:

" On devrait se casser d'ici et terminer la soirée autre part. N'importe où mais pas à côté d'un pitbull prêt à nous mordre. "

Tu lui aurais bien mis ton poing dans la gueule, entre la façon dont il avait parler de ta compagne de beuverie et le verre passer à un mètre de ton visage mais tu préférais éviter la nuit au poste et encore moins embarquer quelqu'un dans tes conneries. Alors autant traîner dehors, allez dans un autre bar ou finir dans son appart' . D'ailleurs la nuit venait de tomber, impossible de savoir si il pleuvait encore.
Quoi qu'il en sois tu restais aussi attentif que quelqu'un avec une douzaine de shots dans le ventre pouvais l'être, attentif à Alix et à son ex.



(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est mercredi soir, il pleut, vient boire avec moi. Sam 2 Avr - 4:30
Rain on me

Je me sentis attiré, c’était évidemment par les mains de gabriel. J’aurais maintenant pu lui licher le cheast tellement nous étions proches. D’ailleurs, monsieur lui, se donna le droit et me fit frissonner quand ses lèvres frôlèrent mon cou. John était de plus en plus hors contrôle. Il devenait limite embarrassant à rester à proximité.

- Grow the fucking up John!

Gabriel me proposa alors qu’on foutre le camp. Il me fallut un rapide coup d’œil en direction de la vitrine pour contraté qu’il pleuvait toujours. Je rigolai en restant sur notre petite blague.

- Awwww, how romantic! You ask me for a walk under the rain LOVELY

Je lui attrapais la main tout en l’entrainant vers la sortie. Il me servait néanmoins plus de support stabilisateur. Lorsque nous étions dans l’embrasure de la porte, je me tournais vers le bar pour japper ma dernière insulte de la soirée à l’homme qui avait perdu toute chance d’un jour repassé des moments avec moi.

- HAVE FUN FUCKING YOURSELF TONIGHT ASSHOLE!

J’ouvrais alors la porte, à peine deux pas sous la pluie que nous ressemblions à des chats mouillés. Pas le même look que dans les films. Je commençais alors à courir vers l’abri le plus proche et rigola en regardant la mope rose qu’était la tête de Gabriel!

- Tu deviens WET pour moi dear?

Tu manques de classe très chère.
Peut-être, mais c’est plus amusant d’être vulgaire et tu sais TRÈS bien que vu son attitude, ça le dérange surement le moins du monde.

Je regardais alors les lieux où nous nous trouvions. Pas trop loin de cafés, de certains logements, de ma boutique. Le pensionnat était loin par contre… Où continuer la soirée… Je ne voyais pas trop. J’allais utilisé ma tactique préférée, refilée la job à d’autre.

- T’as parlé de n’importe où, mais tu des suggestions plus précises pour la suite? À moins que t’aimes particulièrement cette douche froide?

Je décidais de tresser mes cheveux pour éviter de les avoir dans le visage, coller sur ma joue, mon front ou dans ma bouche. Rigola un peu avant de passé mon index sur la chemise de Gabriel maintenant lustré puisqu’elle était saturée d’eau.

- Ça donne un pas pire aperçu dit donc.

Parlant du cheast moulé à souhait par le liquide. Mon ventre cria alors.
Hel? Tu déconnes là? Tu ne vas pas me foutre la dalle maintenant!?
Ta rien mangé depuis un moment…


Je fouillais alors dans mes poches en jurant.

- Fuck… Fuck…

Je sortis alors un joint qui commençait à prendre l’humidité. Je regardais alors Gabriel avecun air résigné.

- Faudrait pas gaspiller… Et Arg! Je frapperais John pour une fritte!

Mauvais exemple, tu voulais déjà le faire prendre en combustion instantanée dès l’instant où tu es entré dans le bar.
Détail.


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Et si l'enfer était sur terre ?
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 321
Localisation : cherche un toit, j'ai une fixation sur les toit
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est mercredi soir, il pleut, vient boire avec moi. Lun 4 Avr - 16:27



Wet and messy

Feat ~ Alix Letal


Pas besoin de le dire deux fois pour qu’Alix adhére à ton idée de bouger d’ici. Une deuxième tournée de provocation et d’insultes envers le dénommé John et elle te tirait dehors en te prenant la main.
Tu avais à peine eu le temps de lâcher un billet par terre que tu te retrouvais déjà sous la pluie avec la demoiselle, tenant debout par la magie de l’équilibre, et que vous preniez l’eau à vue d’œil.

-«  Tu deviens WET pour moi dear? »

Tu pouffais de rire suite à sa remarque avant de répondre du tac au tac

I guess so. But it’s so HOT when you’re nerby sweet heart. »

Vous aviez trouvez un coin où vous abriter quelques seconde.

- « T’as parlé de n’importe où, mais tu des suggestions plus précises pour la suite? À moins que t’aimes particulièrement cette douche froide? »

Et merde. C’était la première fois que tu passais la soirée dans ce bled, alors tu comptais sur elle pour la destination future, passer la soirée dans ta caisse ce n’était pas le plan le plus fun du monde et tu préférais éviter toute scène de type « Titanic », ça casserait le côté non romantique de ta personne.
Un léger gargouillis et un join dans la main, elle te regardait avant de te dire qu’il valait mieux ne pas le gâcher… Et elle avait bien raison !
Tu sortis ton briquet et allumait le baton qui agissait comme coupe faim et calmant.

- « J’espère que cette fois tu ne piqueras pas ma part comme avec les shots hein , tu marquas une courte pause avant de reprendre And by the way I have no fucking clue where to go next, kind of my first night around here. »

Tu avais les cheveux coller sur le front que ce soit tes mèches roses ou le reste de tes cheveux. Tu les frottais histoire de leurs donner une forme relativement acceptable, c’est-à-dire pas coller à ta trogne.
Tu pouffas une fois de plus, au moins vous ne vous ennuyez pas trop et aviez toujours quelque chose à dire pour déconner, car Alix te ressemblais bien sur ce point-là. Les prises de tête ? Le minimum possible ça t’allais très bien ; par contre ton choix de métier n’était pas le plus adéquat pour ce genre de philosophie de vie. Meh, au moins tu faisais quelques chose qui te plaisais même si il y avait les emmerdent qui allaient avec.

Tu attendais que la belle gosse qui te tenais compagnie fasse tourner le join.

* T’as réussis à nous éviter un bagarre dans un bistro, c’est une victoire en soi. *
* Ouais, « achivement unlocked: Barman mad, but still alive. » , je te rappel que si tu fais des conneries c’est moi qui paye hein. *
* Oh tu me connais, je suis plutôt du genre passif sauf dans certaines situations bien particulière. *

Pas faux, après tout il était presque toujours silencieux jugeait de loin et ne s’impliquait pas. Sauf quand c’était pour une bonne cause ou pour boire un coup car là il te poussait encore plus à la consommation qu’un restaurateur dans une station balnéaire.



(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est mercredi soir, il pleut, vient boire avec moi. Dim 17 Avr - 4:14
Welcome to my paradise

Il avait peur que je ne partage pas le joint.

- Va falloir travaillé pour l’avoir ça c’est sur! Je ne partage pas trop. Mais, pour le cadeau de bienvenue, je ne demanderais pas l’habituel combat de lutte gréco-romaine. You’re welcome.

Il était aussi paumé que moi question next-stop. On peur pas trop lui en vouloir, ce n’était surement pas le plan de soirée qu’il avait en tête en venant ici. Je jaugeai alors une nouvelle fois les lieux avant de calculer les distances. En cinq minutes à pied, on pourrait être à la boutique et 20 au café… hm, vais-je partager? En même temps, je viens tout juste de finir l’arrangement de l’arrière-boutique, c’est cosy à souhait… Arg, dilemme. Je lui repiquais le joint en tâtant mes poches arrière. Think fast. J’ai mes clés… Je pris une grande inspiration avant de commencer ma course sous la pluie en lui criant de me suivre.

Comme estimer, en trois minutes de course, nous étions devant la porte de la petite boutique de musique. Je sortais alors mes clés et ouvrait sous le regard intrigué de Gabriel. Je poussais la porte et allait vite faire un code a cinq chiffres sur le système de sécurité qui commençait déjà a faire Bip-Bip. Quand il fut désamorcé, je retournais barrer la porte derrière Gab. Je l’entrainais ensuite entre les rangées de disques compacts et les vinyles jusqu’à l’arrière-boutique. Nous passons sous un rideau de hippy. Je m’affalais alors sur le divan, que je remerciais intérieurement d’êtr en cuir et non en tissus. J’allumais ensuite la lampe sur la tablette et tendis finalement le joint à Gabriel qui ait jusqu’alors plutôt été silencieux. Je pris mes aises avant de lui expliquer où nous étions.

- C’est une boutique qui appartient à un de mes oncles. J’y travaille quelques heures semaine. Ce n’est pas une infraction, relax.

Pourquoi tu ne lui dis pas la vérité?
Ça ne servirait à rien. Puis, je n’ai pas envie de lui dire. Il sait le principal, c’est légal.
T’n’as pas envie de lui dire que tu détiens 80 % de cette boutique? Que 20 % des profits vont dans un organisme en aide aux jeunes par la musique?
C’est trop d’info pour rien je te dis. Discrètion, je te rappelle.
C’est toi qui vois, mais il n’y a rien de honteux là…
Ce n’est pas ça le problème, je veux juste pas lui en parler! Ça évide des questions supplémentaires.


Mon ventre cria de nouveau, je tournais la tête vers la pile de dépliants de livreur en ville. Seulement 3 sur 10 livraient passé 22 h.

- Je meurs de faim… Pizza, chinois ou sous-marins?

C’était respectivement les choix potables de l’heure. Je fis mine d’être triste.

- Ah, dire que je vais briser mon régime paléo-vegan-raw-gluten-free-liquide-only.

Je lui tendais le joint, en riant. Il en restait peur, je me sentais plus légère et rigolote. J’adore le weed. C’est la détente parfaite. Je fouillais dans un des tiroirs pour finalement en sortir un paquet de clopes. Ça ne pouvait être que les miennes. Jonathan (employer de semaine) fume des mini-cigares, Marcus avait arrêté bien que je suis sur qu’il m’en pique quand je suis pas là. Je ne dis rien, mais je fou des paquets de nicotines dans le tiroir de temps en temps. Question de ne pas briser ses efforts. Je sais à quel point c’est dur. J’allume alors la cigarette entre mes lèvres et retourne mon regard vers Gabriel.

- T’as dit que c’était ta première soirée ici… Alors que t’as été à l’université ici… Tu ne sortais pas du campus? Ou ta menti et t’es un gros intello?

Inspecteur Letal en servit. Toujours sur le coup quand il y a de là Cam à proximité.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Et si l'enfer était sur terre ?
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 321
Localisation : cherche un toit, j'ai une fixation sur les toit
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est mercredi soir, il pleut, vient boire avec moi. Sam 11 Juin - 15:12



Finaly somewhere

Feat ~ Alix Letal



Tu avais eu le droit à une latte de ce mélange aux effets si intéressant, accompagnée d’une petite vanne pour la forme. Un léger silence commençait à s’installer mais fût rapidement interrompu, mademoiselle Letal te reprenant le join et te disant simplement de la suivre, après avoir commencé à courir sous la pluie.
Il fallut bien deux ou trois seconde à ton cerveau avant de mettre tes jambes en marche ; tu haussais les épaules avant de la suivre en accélérant bien au début pour ne pas te retrouver trop loin derrière elle, visiblement elle avait eu l’illumination quant à l’endroit où vous passeriez un bout de la soirée alors tu la suivais en toute confiance.

Les occasions de traîner dans le coin n’avaient pas été nombreuses depuis que tu avais commencé à enseigner. La plupart de tes week-ends se déroulaient à Dublin, de l’autre côté de l’île, avec tes potes afin de ne pas perdre contact. Ce genre de chose arrivait si vite, et des amis comme eux ne se faisaient pas en un mois. Certes c’était toujours toi qui te déplaçais, qui te cognais les heures bagnole et les frais d’essence mais c’était un moindre mal.
Ta petite sortie nocturne d’aujourd’hui était donc une première, d’abord car tu n’avais généralement pas le temps en semaine d’en faire une, devant préparer des cours supplémentaires à ton programme scolaire depuis que tu avais été transférer dans cette section si particulière, mais aussi car tu en avais vraiment ta claque de passer 95% de ton temps dans cet établissement, certes tu continuais le sport, tu t’étais trouver une certaine passion pour la botanique et tu avais toujours un ami avec qui parler… Enfin si un être vieux de je ne sais combien de siècle, ayant une fixation sur les porte et adorant te donner son avis sur comment il ferait dans chacune des situations de ta vie pouvait être considérer comme un ami.
Bref en moins de temps qu’il ne fallait pour le dire, vous étiez devant une porte, Alix l’ouvrit et fit taire l’alarme qui se déclencherait si le code de sécurité n’était pas rapidement entré. Elle t’expliquait qu’elle bossait ici de temps en temps, que c’était la boutique d’un oncle.

Avant qu’elle ne puisse dire quoi que ce soit d’autre tu répliquais :

« Oh tu sais, ça ne serais pas la première fois que j’entre quelque part sans y être invité. C’est quand même dommage que tu ne sois pas simplement une crack en informatique, on aurait pu faire une bonne équipe dans le cambriolage de banque… »

Tu rigolais un peu. Peu importe si vous aviez le droit ou non d’être ici, tant que personne ne vous trouvait il n’y aurait pas le moindre problème.
La déco était très sympathique, l’endroit en lui-même l’était d’ailleurs. Une véritable caverne aux merveilles pour tout mélomane ayant la chance de dénicher l’endroit, un peu caché parmi un labyrinthe de ruelle ; tu avais pu voir autant de vinyles que de CD, en bref une boutique charmante et bien fournie.

« En tout cas ton oncle à bon goût en matière de déco et il a l’air d’avoir un sacré choix, je viendrais peut-être faire un tour ici en journée un de ses quatre. »

Pestant par rapport à son estomac criant famine et faisant mine d’être déçue de devoir mettre fin à son régime alimentaire pire que ceux de prisonniers d’un goulag, elle te tendit le joint presque fini et te demandais de choisir entre pizza, traiteur chinois ou fruit de mer.
Dans un premier temps tu collais dans ton bec le bout restant, savourant les dernières bouffées de cette plante aux effets si intéressant.

« Tu préfères peut-être que j’aille te cueillir un peu d’herbe et que je l’assaisonne avec de la vinaigrette ? Allez, va pour de la bouffe asiatique. »

Tu n’avais pas vraiment de préférence, à vrai dire tu aimais presque tous les genres de nourriture et il n’y avait que la cuisine extrêmement épicée qui ne te plaisait pas ; pourquoi pas croquer dans un piment pendant qu’on y était ? Sans même parler des problèmes d’estomac qui en résultait.
Blague à part, la demoiselle rebondit sur des paroles que tu avais prononcé plus tôt, elle voulait simplement savoir si tu lui avais menti lors de votre petit jeu. Tu secouais la tête avant de lui répondre :

« Non, tu as tout faux, je suis de Dublin. Long story short, j’ai emménagé dans le coin il y à quelques temps mais je passais tous mes week-ends à la capitale et jusqu’à aujourd’hui je n’avais pas vraiment le temps de bouger en semaine. »

Heimdall profitais de la soirée lui aussi ; comme ça t’arrivais régulièrement il te faisait avoir quelques hallucinations de lui, vagabondant dans la pièce, buvant de l’alcool ou matant simplement dans une direction précise. Pour le coup il s’appuyait simplement contre un mur, observant attentivement la pièce, sans doute histoire de passer le temps, tu l’entendis quand même te dire.

* Tu devrais pas parler de ton boulot Gab’ , ou du moins fait bien attention en le faisant. Si des infos sur les affaires du directeurs fuitent tu es littéralement un homme mort. *
* Ne t’en fais pas, j’esquiverais la question si elle me demande quoi que ce soit sur mon job. *
* J’ai eu du mal à trouver un hôte qui me convienne alors s’il te plait, évite de mourir. *
* Oh crois-moi je n’ai pas envie de savoir quel sort ce vieux sorcier réserve à ceux qui ne suivent pas le règlement. *

Le dieu scandinave soupira simplement, comme si lui savait à quoi s’attendre. Pas très rassurant tout ça. Quoi qu’il en soit tu vins t’assoir près d’Alix, essayant de chasser de ton esprit les idées de châtiments que tu pourrais subir. Ce ne fut pas difficile, l’alcool et la weed ayant des effets parfaitement efficace en terme de détente et d’euphorie sur ta personne.
N’empêche que les hallucinations que tu avais depuis ta possession rendaient tes interactions avec Heimdall plus… humaine. Cela faisait moins schizophrénie, et plus dialogue entre deux personnes, et puis il y avait de quoi débattre et discuté avec celui-là, vous n’étiez pas si souvent sur la même longueur d’onde.



(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est mercredi soir, il pleut, vient boire avec moi. Lun 13 Juin - 4:47
L’herbe fait parler

Je rigolai quand il me dit qu’entrer par infraction n’aurait pas été un problème. Ça me rappelait au Texas, où on avait squatté avec des potes un appart durant 2 jours. Comment on avait décampé quand on avait entendu la créer déverrouiller le loquet. Puis bon, les portes d’entrée de clubs et moi, ça cohabite mal. Vive la « backdoor » (wink wink). Il parlait d’hold up de banque si j’avais été un petit génie.

- J’suis p’tête pas un génie, mais jpeux foutre n’importe qui au sol. Lucha Libre style. On en reparle, j’ai peut-être quelque chose à ouvrir sans consentement.

Je lui fis un clin d’œil, mais resta silencieuse quand il parle de la déco du magasin et je me contentais d’hausser les épaules. C’était la seule vision acceptable pour un disquaire selon moi. Il me proposa ensuite en rigolant de me cueillir de l’herbe. Je lui fis un sourire en coin.

- Pas ce genre d’herbe que je consomme sweetheart. Va pour du riz et des nems alors.

Je cherchais le combiné des yeux. Il me faut le téléphone local, je veux pas utiliser le mien. Prenons aucune chance. Il me parla de Dublin et tout. Je finissais ma clope et la laissa mourir dans le cendrier.

- Ton emploi à l’air emmerdant. Si t’as pas envie de sortir après ta journée, c’est qu’il te pourrit la vie. J’espère au moins que ta des collègues qui valent de l’or pour racheter le coup.


Je trouvais finalement le téléphone, il était de l’autre côté du divan, à côté de Gabriel sur la petite table. Au lieu de lui demander de me le passer, je m’étirais jusqu’à lui tomber sur les genoux. Je rigolai et prit le combiné. Je me retournais ensuite, les épaules maintenant couchées sur les cuisses du Mister et lui fis signe de ne pas parler en rigolant de nouveau et commença à composer le numéro du restaurant.

- Bonjouuur. C’est pour livrer! hm… Ton # 1 et 4… … Oui, ouais, ouais. Ouais, rajoute ça! OK! Ça va être pour « Where legends remain », oui c’est ça, Alix.

Je raccrochais ensuite en regardant les trous de nez de Gabriel et rit de façon un peu décalé. L’herbe de joie est de retour.

- Je sais pas se que j’ai commandé, mais y doit y avoir du riz, je suis sûr de ça à…. 87 %

Je tournais un peu plus la tête pour avoir une meilleure vue sur sa bouille. J’oubliais que mon oreiller était humain. J’étais trop concentré à regarder ses cheveux et d’instinctivement étirer ma main pour toucher une mèche rose.

- C’est drôle, de tous les trucs chimiques dans ma vie, moi, c’est mes cheveux qui le sont le moins. T’es noir naturel?

Mh, tu me dis toujours que je me taperais n’importe qui mais tu joues pas sage non plus ce soir.
De quoi tu parles Hel?
Rien rien… Please get one, fait un moment.


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Et si l'enfer était sur terre ?
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 321
Localisation : cherche un toit, j'ai une fixation sur les toit
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est mercredi soir, il pleut, vient boire avec moi. Lun 13 Juin - 14:46



Caliente

Feat ~ Alix Letal


Elle avait peut-être raison, le travail en lui même n'était pas un calvaire loin de là sinon tu aurais simplement repris tes études et te serais lancer dans l'art. Le problème venait somme toute de l'établissement en lui même ; qu'est ce qui t'as pris d'accepter la proposition d'un vieillard à la sortie de la fac, c'est pourtant quelque chose qu'on apprend jeune non ? "Ne pas suivre les vieux monsieur avec des bonbons." les sucreries étant les belles promesses qu'il avait pu te faire et le vieux monsieur étant le directeur. Au final depuis que tu étais ici tu avais presque du dire adieu au fun et tu étais posséder, déjà que ces deux choses te semblaient inconcevable tu devais te coltiner les deux. Enfin bon, Heimdall était loin d'être horrible... Tu avais parfois même l'impression qu'il agissait comme un père pour toi. Un papa poule mais c'était toujours mieux que l'échec vivant qui te servais de géniteur.

Mais plutôt que de te morfondre sur tes petits soucis quotidien tu te contentais de rebondir sur les propos de la demoiselle, chose au combien plus intéressante. Tu te contentais de la jouer fine, de répondre à son clin d'œil par un autre à son attention, un léger sourire au coin des lèvres et de lui lancer un:

- " Oh je suis sûr qu'on peut trouver un terrain d'entente darling."

Sa remarque sur le type d'herbe qu'elle préférait consommer ne t'étais pas passée au dessus de la tête et tu ne pouvais qu'acquiescer son point de vue, tu finirais bien par mourir alors autant profiter à fond de la vie.
C'était un peu ton crédo au final. Quoi qu'il en soit la demoiselle cherchait quelque chose dans la pièce, et quand elle s'étendit vers le fixe posé à côté de toi tu compris que c'était ce qu'elle cherchait. Tu aurais pu le prendre et le lui donner mais c'était tellement plus drôle de la voir galérer et d'être allonger sur mes jambes. Elle pouffait de rire et je fis de même mais fit silence une minute le temps qu'elle passe la commande.

-  "Je sais pas se que j’ai commandé, mais y doit y avoir du riz, je suis sûr de ça à…. 87 %"

Ca avait le mérite d'être une statistique plutôt précise, après tout il y avait toujours du riz en accompagnement ou presque tout du moins. Elle tournait la tête vers toi, te reluquant la trogne.
Léger silence, jusqu'à ce qu'elle passa sa main dans mes cheveux, jouant avec une mèche colorée avant de te demander si j'étais brun à la base. Tu appréciais ce contact, à vrai dire te faire papouiller les cheveux c'était une des meilleures méthodes pour t'amadouer, tu te laissais faire toujours un léger sourire en coin en la regardant cette fois dans les yeux.

- " Dans le mille, j'ai les cheveux corbeau, quand je ne les fais pas teindre en partie."

Ton regard passais de ses yeux à sa bouche, une envie à peine maitrisée de goûter ses lèvres te saisis. Pour sur l'alcool et la Marijuana te laissaient flotter dans un doux bien être mais il ne serait en rien comparable à celui de...

*Tu compte la faire attendre longtemps ? Entre ses insinuations depuis quelques temps déjà et le fait qu'elle soit à moitié allonger sur toi tu as vraiment besoin de plus d'indice Gab' ?*
*Et bien mon grand tu as l'air encore plus frustrer que moi*
*Je vais te rappeler que j'ai mon influence sur les choses aussi.*

Avant de pourvoir comprendre ce qu'il voulu dire tu le constata, ce bon vieil Heimdall avait pris le contrôle, abusant de ton état pour avoir l'ascendant. Il attira simplement Alix vers elle avant de l'embrasser. Ce n'avait pas été brusque, juste surprenant. Au moins cet imbécile ne s'y prenait pas comme un manche  et avait décider de simplement faire bouger les choses, il aurait pu garder le contrôle plus longtemps et faire d'autres bêtises mais c'était abstenu sans doute pour le meilleur.
Tu soupirais intérieurement. Tu aurais sans doute sauté le pas tout seul comme un grand dans quelques minutes, si ce n'était pas des secondes alors au final tu n'allais rien lui dire... Pour cette fois-ci.

*J'te jure... Pas besoin d'en arriver pour avoir un résultat tu sais. Bon j'imagine que je vais devoir assumer jusqu'au bout quitte à me prendre un baffe.*

La déité se contentait d'observer la scène, un petit rire narquois raisonnant dans ta tête. Tu cherchais tes mots une seconde avant de dire:

- "Je crois que mon corps viens de bouger tout seul. Enfin, ce n'est pas comme si ça avait été déplaisant."

Tu lui fis un nouveau clin d'œil, frottant légèrement ta lèvre inférieur, un sourire au coin des lèvres.
Après tout tu étais du genre à prendre les devants anyway.



(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est mercredi soir, il pleut, vient boire avec moi. Mar 14 Juin - 18:56
Tu te contrôles plus ?

Il semblait se détendre d’un coup quand je lui passai la main dans les cheveux. Un petit fétiche? Son regard se fit alors intense dans le mien. J’ai toujours eu une fascination pour les iris, comment ce petit bout pouvait avoir un tel effet sur notre vie? Puis bon, en ce moment, la dilatation rendait la vue encore plus mouvementée, comme si un appareil photo n’arrivait pas à faire le focus désiré. Tu n’arrives donc pas à me « sizer »? Je reportais mon regard sur ces cheveux quand il me dit qu’en effet, il avait les cheveux foncés de base. La chance, moi et mes cheveux tirant sur l’orange on connait pas cette liberté. Je notais aussi son choix assez audacieux d’avoir choisi rose comme autre couleur. Les hommes ont tendance à vouloir s’en éloigner.

Alix!
Han?


Avant de comprendre pourquoi Hel me sortait de mon analyse capillaire, le visage de Gabriel était maintenant à un souffle de mes lèvres. Non, c’était lui qui m’attirait? Je ne sais plus, l’apesanteur est un concept flou en ce moment. La seconde qui suivait, je comprenais qu’il m’embrassait.

YES


Hel était toujours plus rapide que moi. Non, pas que je ne sois pas habituer, j’étais juste trop concentré pour avoir eu le temps que mon cerveau démarre. Avant qu’il se retire, j’avais le temps de réagir et d’entrouvrir mes lèvres et de frôler sa lèvre inférieure. Je faisais rarement un cas de petits baisers ici et là. C’est agréable, ça fait de mal à personne et ça me fou pas une bague au doigt. Il avait ce petit sourire montrant qu’il était fier de lui, je souris de biais à mon tour.

- Je crois que mon corps vient de bouger tout seul. Enfin, ce n’est pas comme si ça avait été déplaisant.
- Si ton corps bouge tout seul, faut consulter. Faudrait pas que des choses désagréables t'arrives.

Je lui fis un clin d’œil. S’il savait, il n’est pas le seul à pas avoir le plein contrôle de son corps.

Je te laisse prendre tes propres décisions, je te déconseille juste certaines.

Mon regard voguait sur son visage, yeux, nez bouche, lèvres et petite rougeur. Je poussais ensuite mes cheveux, encore très humides, vers l’arrière en restant dans cette position.

- Tu devais être surpris que ton corps bouge tout seul pour t’arrêter en si bon chemin.

Je lui fis ensuite un sourire amusé, mais victorieux à la fois. Avec la main qui avait été se faire inonder dans ma crinière, je fis un mouvement pour expulser l’eau et elle se retrouva sur son visage. Je rigolais encore un peu, me mordant la lèvre inférieure, petite manie.

- Sinon, tu m’as pas dit ce que tu fais pour t’amuser. Enfin, si t’y arrives avec ton emploi… Oh non! Je sais! Tu sors pas ici, car on t’a déjà attrapé pour infraction et du coup, tu vas à Dublin pour faire tes coups! T’es genre le gangster qui terrorise les tabagies!

Je commençais a essayé de m’éloigner en feintant être choqué ou effrayé.

- T’es super dangereux au fond !

Garder mon sérieux était de plus en plus difficile.

Je ne comprends pas trop vos parades nuptiales.
C’est parce que tu gouvernes les enfers, les gens ont naturellement peur de toi.

Elle pesta, comme quoi elle avait du charme, c’était nous qui étions bizarre.


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Et si l'enfer était sur terre ?
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 321
Localisation : cherche un toit, j'ai une fixation sur les toit
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est mercredi soir, il pleut, vient boire avec moi. Mar 14 Juin - 23:53



Time to eat

Feat ~ Alix Letal


Si ton corps bouge tout seul, faut consulter. Faudrait pas que des choses désagréables t'arrives, ses mots furent accompagné d'un clin d'œil et d'un sourire malicieux. Bon, au moins ça n'avait pas été désagréable pour elle non plus et elle s'était même permise de jouer un peu avec tes lèvres en les frôlant avec les siennes.
Pour ce qui est du non contrôle de ton corps ça n'allait pas être résolu par une visite chez le médecin, un cachet d'aspirine, une tape sur les fesses et au lit. Puis Heimdall était plutôt cool comme mec, certes vous vous chamaillez souvent mais tu t'étais habituer à sa présence. D'ailleurs tu te sentirais sacrément seul si d'un coup il disparaissait et sa simple présence était peut-être même la raison pour laquelle la fréquence de tes sorties diurnes et nocturne avait fortement réduit.

Tu prenais un air amusé et envoyait un:

- " Ca serait terrible en effet. Je prends toute suite rendez vous et... En fait non, on verras plus tard.", à cela tu ajoutais le fait de légèrement tiré la langue.

Et la voila maintenant qui te dis implicitement que tu n'aurais pas du arrêter, provoquant une envie chez toi de hausser les sourcils à plusieurs reprises, ce qui aurait bien évidement déclencher un fou rire de ton côté et peut-être même du sien.
Certes tu aurais pu continuer et certes ça aurait été plaisant, mais vos blagues répétés reprirent simplement et le plus naturellement du monde. Elle t'imaginais ganster, braquant par simple envie de sensation forte.
Les seuls choses qui tu avais voler dans ta vie c'était une bouteille d'alcool et des dragibus, alors faire un Hold Up à Dublin, la bonne blague. Tu faisais cependant de ton mieux pour dire avec une tête suffisamment sérieuse:

- " Merde ma couverture d'ex étudiant s'ennuyant à mourir est foutu ! Je vais devoir te faire taire... "

Avant d'avoir la possibilité de sauter sur la demoiselle qui s'était écartée en faisant mine d'être terrifiée et de lui faire subir le supplice le plus horrible que tu connaissais à savoir les chatouilles (comme le bon gros gamin que tu pouvais être), tu entendis un bruit de tapotement au loin. C'était sans doute le livreur, il tombait bien évidement à pic...
Tu fermais les yeux et jetais ta tête en arrière.

- "Je reviens dans une minute darling et ne t'en fais pas je devrais être capable de retrouver le chemin."

Couper en plein milieu de l'action... Enfin bon, c'est pas comme si vous l'aviez appeler après tout ; tu fouillais tes poches arrières à la recherche de ton porte feuille, sortant de quoi régler le bonhomme et lui offrit un petit pourboire histoire d'avoir bonne conscience car oui, personne ne donne de l'argent pour autre chose que ça, sauf aux sans abri mais on s'éloigne du sujet.
Tu revenais dans la pièce avec quelques sac plastique dans les mains, et cherchait un coin où poser tout ça: une table basse, quelque chose qui ferait l'affaire quoi. Tu cherchais aussi dans les yeux d'Alix un quelconque sentiment de frustration d'avoir été interrompu, tu aimais te faire désiré de temps en temps c'était sans doute ta part de Yin dans le Yang. Tu lui fis un nouveau clin d'œil en lui disant:

- " Ca te dérange pas trop de manger avec un soit disant mec dangereux ? "

* Si dangereux que je suis obliger de le forcer à se réveiller tous les matins *
* Ne jette pas de l'huile sur le feu Heim' , tu as déjà sacrifier trop de mes grasses matinées à mon goût. Et quel est le foutu rapport avec le fait d'être dangereux ? *
* Il n'y en à pas, j'aime juste te taquiner.*
* Mouais... Enfin sinon ça ne te ressemblais pas tout à l'heure, de ton montré si impatient c'est bien rare.*
* Je n'ai fais qu'avancer le moment ou tu allais la bécoter, tu as dis toi même que tu allais le faire sous peu non ? Alors pas la peine de revenir la dessus.*

Tu pestais intérieurement. Tu n'aimais pas avoir tord et ce vieux bougre savait bien jouer sur les mots quand il voulait.



(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est mercredi soir, il pleut, vient boire avec moi. Lun 20 Juin - 4:20
Conversation interne qui me déconcentre

Gabriel parti à rire lorsque je lui dis qu’il n’aurait peut-être pas du arrêter. Je me contentai de levé légèrement one paume et arboré un air qui criait le : Meh.

On rigola un moment quand les menaces commencèrent. Me faire taire? C’est drôle comment, à son intonation, ça fait scénario de vidéo X. OU alors, c’est juste moi qui en ai une trop grande culture.

Tu n’en n’écoutes pourtant pas tant. Nous, nous avions pour habitude de faire des « fêtes » bihebdomadaires. Je te trouve raisonnable. Même un peu réservé pour quelqu’un qui semble aussi éclaté que toi. Et surtout vue comment les gens te décrivent.
J’ai juste pas envie ces derniers temps. J’ai déjà passé une bonne partie des gars intéressants de l’école, les filles cutes sont prudes et je te rappelle que j’ai pas pu sortir aller voir mes charmantes demoiselles du Boudoir depuis plus d’un mois. Puis, j’ai pas à me justifier. Puis, tu sais que si je veux quelqu’un, c’est moi qui vais le chercher et rarement l’inverse.
C’est parce que t’as pas une aura invitante.


Pendant que moi et Hel s’obstinait, on entendit des « toc toc ». Oh, et Gabriel me regardait comme s’il allait me sauter dessus. Il alla à la porte disant devoir se rappeler du chemin. S’il se trompe avec le placard ne me surprendrait pas, il est presque pareil, mais sans divan. J’entendais les voix au loin et pendant ce temps, je retrouvais m’affaler sur le bout de cuirette. Je ne me décidais pas dans quelle position me mette et quand Gab » revient, j’étais assise en indien, sur le canap l’air insatisfait. C’était surement, car on avait mis terme plutôt à se qui semblait être un épisode amusant de la soirée.

TU aimes bien jouer au chat hen…
J’aime quand on ne reste pas statique. Pour moi, resté là à écouter un film, c’est énervant, même quand j’écoute de la musique, je bouge.
C’est parce que tu as une attention digne des bestioles dans vos rues. Un chien… ou un écureille, je sais plus.
Je t’emmerde tellement parfois Hel! La condescendance que t’as sans le savoir.
Je sais, je le sens.


Gabriel me fit un clin d’œil avant de me demander si ça me dérangeait pas de manger avec un type dangereux.

- Ouais, mais j’ai pas le choix, tu m’as déjà menacé de me faire taire, tu veux braquer une banque et t’étais prêt à éclater un barman. Je prend pas de chance!

Je commençais à ouvrir une boite.

- Du riz! Faut que je fasse un virage de carrière pour devenir écrivaine de biscuit de fortune!

Je m’étirais sans me lever de ma position pour attraper un autre carton.

- Puis bon, c’est pas comme si j’avais jamais rencontré de gens étranges. Dison que ceux qui le son pas dans les clubs de combat underground au Texas sont rares. Les adorateurs de Fightclub sont mes préférés. Mais, ouais, trop peur, tu pourrais me sauter à la gorge à tout instant!


J’attrapais une paire de baguettes, petit sourire, lui jetant un regard en coin. Je regardais sa chemise encore humide.

- Alors, en gros dure à cuire qui a surement déjà son rendez-vous pour se faire tatoué sa « tear-drop », t’en as d’autre? (Des tatous)

Évidemment, moi, ça se voyait clairement en débardeur, ma demi-manche et mon avant-bras étaient visibles, pour le reste, un peu moins. Des idées de strip-poker me venaient à l’esprit quand je vis dans le tiroir encore ouvert un paquet de cartes.

T’as pas déjà participé à des tournois? C’est de la triche non?
C’était aux statues, pas téléviser, il saura pas. En plus, techniquement, j’ai gagné mes avec des fausses cartes.
Mais qu’est-ce que tu faisais de correct selon vos politiques de merde?
Mon compte en banque est legit ?


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Et si l'enfer était sur terre ?
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 321
Localisation : cherche un toit, j'ai une fixation sur les toit
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est mercredi soir, il pleut, vient boire avec moi. Lun 1 Aoû - 21:51



Time to eat

Feat ~ Alix Letal


Elle te balançais quelques vannes de plus dans la tronche, jouant la martyr dans un premier temps, avant de te dire qu'elle devrait peut-être débuter une carrière dans ce genre de biscuit dans lesquels on trouvait toujours des prévisions à la con.
Tu pouffais de rire, le sourire au lèvres avant de lui dire:

- Bonne idée! Tu seras la nouvelle Madame Irma, à prédire la bonne aventure dans cette même pièce. Il faut juste te trouver une boule de cristal, mettre un coup de peinture violette, quelques nappes et bougie et tous sera parfait ! Tu as même déjà un rideau adéquat pour l'entrée de la pièce.

Par la suite elle te parlais de ces clubs de castagne "privé" . Il y avait peut-être du vrai dans ce qu'elle disait d'ailleurs mais à la simple mention du mot Fight Club tu secouais la tête en fermant les yeux.

- You DO NOT talk about the Fight Club... Si t'es même pas foutu de respecté les deux première règles c'est sûr que tu devrais flipper , dit tu avec un nouveau rire.

Tu suivis le mouvement lorsqu'elle chopais des baguettes, faisant de même à ton tour et piochant ce qu'il y avait dans la boite la plus proche de toi. Elle était remplie de bouchée vapeur. Tu t'en collais une dans le bec avant de levé la tête en parlant de tear-drop. Tu n'avais pourtant pas le profil d'un meurtrier, c'était un peu tirer par les cheveux... Meh.
Enfin bon, en parlant de tatoo c'est vrai que tu en voyais un peu partout sur elle. De ton côté malheureusement...

- Non. Du moins pas pour le moment. J'en suis encore à la phase recherche, quoi et où... C'est toujours mieux que de me retrouver avec un tribal dans le dos ou du japonais sur l'épaule... Damn en plus j'y connais rien, t'imagine si je me retrouve avec "Sauce sucré, Sauce salé" sur le bras ?

Tu avais du mal à retenir ton rire. God. Tu pensais pourtant avoir fait quelques pas vers la sobriété mais visiblement non. Tu soupirais un coup, avant de te rappeler que dans la main opposée à celle qui tenais les baguettes se trouvait le join, toujours pas fini. Alix te l'avais gentiment passé mais il était éteint pour le moment ; ce n'était qu'une question de temps pour que tu finisses d'avaler ce que tu avais dans la bouche, attraper les baguettes avec tes dents, sortir ton briquet et passer la flamme au bout du bâton à fumer.
Tu tirais un coup dessus avant de le tendre à ton tour à la demoiselle.

* Tu vas vraiment être incapable de te levé demain Gab' *
* Merci de l'avertissement Daddy, mais je suis un grand garçon. Si j'ai vraiment un tête trop pitoyable au réveil je prendrais un arrêt maladie, je ne manques jamais à l'appel par rapport à d'autres prof' qui reste au lit au moindre rhume.*
* C'est un argument valable. Enfin bon évite d'abimer trop ton corps, premièrement parce qu'on le partage et deuxièmement parce que tu n'es qu'un humain. Vous êtes si fragile. *

Ce genre de parole avait le don de te faire tiquer. C'est vrai que du point de vue d'un être quasi immortel, beaucoup moins sensible que toi à la gueule de bois, tu devais ressembler à un gosse qui bois ses premières pintes.
Tu regardais Alix un peu partout, comme pour changer de sujet avec ta voix intérieure, avant de lui dire:

- Et toi, t'en as d'autre un peu plus caché ?

Et merde, ça revenait limite à lui demander de se foutre à poil histoire que tu vérifie. C'était pas l'intention, pas pour le moment du moins, mais bon le mal était fait. Tu croisais simplement les doigts pour qu'elle ne te prenne pas pour un mec qui saute sur tout ce qui bouge.
Oui tu étais du genre à jouer sur les mots et tous ça, mais pour le coup ce n'était ni toi ni Heimdall qui était à l'origine de telles paroles, la faute revenait à l'alcool et à la spontanéité. Tu allais fouiller la box remplie de riz avec tes baguettes et en amenait à ta bouche par petit paquet, te laissant au final avec un grain légèrement sous la lèvre inférieure, que tu remarquais heureusement et que tu mis lui aussi dans ta bouche.




(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C'est mercredi soir, il pleut, vient boire avec moi. Dim 7 Aoû - 5:02
°°°°

Comment frustrer un fanboy 1-0-1? C’est simple, prend un film bien culte de sa génération et brise ta référence. Tu auras droit à de l’exaspération voir de la frustration. Par chance, si tu as des seins, ils se calmeront vite, question de ne pas briser trop leur chance.

J’étais toute fois très déçue se sa peau vierge. Ça calma même mon attitude, comme une belle douche froide. Oui, j’aime mieux ceux qui sont capables d’endurer quelques heures de souffrance pour atteindre ce qu’ils veulent. Pour avoir plus de 30 h de travail sur le corps, je crois my connaître côté endurance. Je riais tout de même à sauce sucrée.

— ça resterait une magnifique histoire. Ne tirais jamais au Japon, par peur qu’on rie de ta connerie, mais l’audace mec! Anyway, proofcheck toujours avant de tatouée. Sauf si tu veux un « no ragrets ».

Gabriel en mettait plus sur la moquette que dans sa bouche et je mangeais mieux, enfin je crois. Je mangeais un tiers du bol avant de le délaisser, gavée. En même temps, il ne m’en faut pas gros. Je penchais la tête sur le côté et plissaient les yeux. Si j’en ai d’autres?

Peut-être. Tu crois que j’en ai combien?

C’était de la pure provocation.
Tes pas encore décidés si tu veux les lui montrer avouent.
Oui, je ne sais pas s’il mérite se les voir.
Ceux à la plage eux oui je suppose?
Oui, tout le monde à la plage a le courage. Ce n’est pas à sens unique là-bas.


Je m’étirais pour attraper le paquet de cartes vues plus tôt et commençai a mélanger, moins vite qu’a l’habitude pour ne pas en foutre partout.

wanna play to know?

Oh, ta voix de défi est vachement agace
C’est un talent.

Je calculais nombre de morceaux de vêtements qu’il portait. Bon, il a clairement l’avantage alors ça ne serait pas tricher d’oublier de dire que je sais jouer, bien jouer.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Et si l'enfer était sur terre ?
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 321
Localisation : cherche un toit, j'ai une fixation sur les toit
Revenir en haut Aller en bas
C'est mercredi soir, il pleut, vient boire avec moi.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» On m'a toujours dit de boire avec modération, mais, il est jamais venu (Maxadin)
» Vient boire un verre.(Pv Quentin)
» Mirlande Manigat aux Gonaives mercredi soir:une vraie démonstration de popularit
» Mackenzie vient boire un café (LIBRE)
» [Paris] Tournoi à Uchronies mercredi soir 18 décembre 2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Immortalia :: Périphérie - Monde :: ◄ Vieux Galway - Centre-Ville :: ► Pubs & Restaurants-
Sauter vers: