AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 


Et la politesse alors ?! (PV Fergal O.Galeson) Terminé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: RPG :: ◄ Les Clubs
MessageSujet: Et la politesse alors ?! (PV Fergal O.Galeson) Terminé Mer 16 Mar - 21:20


Et la politesse alors ?!

feat Fergal XXX





Suite de la rencontre entre Aislinn et Fergal après leur premier contact au club de musique lors de l’audition d’Ais’.

Bon, l’audition pour le club est enfin finie. Il y a eu du bon et du moins bon. Mais dans la moyenne cette école a des élèves avec un bon niveau. Mais ce n’est actuellement pas mon souci premier. En effet, lors de mon sublimissime passage, un boulet et venu sur scène pour me rendre mon porte-monnaie. Bon ok, c’était gentil, mais il n’avait pas besoin de monter au milieu de mon morceau non ?!
Sans réfléchir je lui avais emboité le pas lorsqu’il était sorti de la salle de musique. Je me retrouvais maintenant à suivre un gars que je ne connais n’y d’Eve d’y d’Adam d’un une partie de l’école que je ne connais pas. Je ne me sens pas en terrain ami…

En même temps tu peux toujours rebrousser chemin au lieu de chercher les ennuis… soupire Hadès.

Je ne réponds pas, mais je secoue la tête. Il n’y a pas moyen, je suis curieuse. Je veux savoir qui est ce mystérieux inconnu, et accessoirement le remercier.

Le type n’a pas l’air de m’avoir remarqué, je le suis donc, sans savoir si je dois l’aborder ou non. Il est grand, enfin je sais que ce n’est pas difficile comparé à moi, mais il fait bien une bonne tête et demi de plus que moi. Il y une capuche sur la tête ce qui ne permet pas de distinguer d’autre détail. Sa démarche est fluide, lisse, tel un serpent qui avance le long du couloir.
Je frissonne, je ne sais pas pourquoi mais j’ai un mauvais pressentiment.

Tu vas me dire que tu as un instinct aiguisé ?

Tu ne m’aides pas beaucoup non plus.

Je jure entre mes dents, Hadès m’a déconcentrer et j’ai perdu mon inconnu. Je me mets à trottiner jusqu’au bout du couloir qui mène sur une intersection. Je regarde à gauche et au droite. Pas de signe du géant. Heureusement, le fait d’être musicienne fait que j’ai une très bonne audition, je repère des bruits de pas sur la droite. Je m’enfile dans le couloir en courant, mon piano sous le bras. C’est pas pratique toute cette histoire !

- Eh, le grand attend !

Oui je sais, y a mieux que entrée en matière mais bon… Après quelques foulées (dérangées par le poids non négligeable du piano) j’arrive gentiment à hauteur du jeune homme.

- Attend ! Je voulais te parler ! Eh ! Mais attend ! Criais-je d’une voix essoufflée.

Le type n’a pas l’air de vouloir de m’écouter. Mauvais point pour lui, il m’a mise en rogne. J’accélère le pas. Lorsque j’arrive à sa hauteur je lui agrippe le bras pour le forcé à me faire face.

- C’est pas très poli de ne pas répondre !


Je regarde le type, il ne bouge pas, comme figé. Je le regarde d’un air ahuri, il se fout de moi ou quoi ?! Il est étrangement pâle, c’est morbide. Ses yeux sont vides sans lumière. Il a l’air éteint. Mec arrête la drogue !

Aislinn ! Calme-toi ! C’est toi qui lui as fait ça…

- Quoi ?! Moi ?! Mais… Mais comment ? Je l’ai à peine touché ! Il est mort ?

Je sens un vent de panique monté en moi, j’ai figé quelqu’un, et s’il ne se réveillait pas ? Je regarde sur les côtés, heureusement personne n’a été témoins de la scène.

L’effet ne dur que quelque seconde, je pense que ton accès de « colère » à déclencher ça. Tu dois faire attention, sinon tout le monde saura qui nous sommes !


En effet, alors qu’Hadès fini son sermon le jeune homme reprend peu à peu des couleurs, bien qu’il soit pâle. Je me surprends à respirer à nouveau. Je ne m’étais pas rendu compte que j’avais retenu mon souffle pendant tout ce temps.

Je passe une main dans ma tignasse blonde, signe que je suis nerveuse. Et maintenant je fais quoi ? Je lui dis « désolée de t’avoir mis sur pause un moment » ? Ça se trouve il s’en est pas rendu compte. Ou bien si et il m’a vu parler toute seule et il me prend pour une folle.
Le silence dur depuis trop longtemps, faut que je me lance.

- Sympa la capuche.

Hadès achève moi s’il te plait !


Si seulement je pouvais…

 


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
avatar

Me, Myself & I
Ses Succès:
Pouvoirs:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1282
Localisation : Suisse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et la politesse alors ?! (PV Fergal O.Galeson) Terminé Jeu 17 Mar - 2:27


Et la politesse alors ?!

feat Fergal XXX





Suite de la rencontre entre Aislinn et Fergal après leur premier contact au club de musique lors de l’audition d’Ais’.

*C’est par où le toit ?*
*A droite…*
*Tu as enregistré le plan d’incendie du bâtiment je parie*
*Hmmm…*
Je marche tranquillement dans le couloir déserté de tout élève. Le silence appréciable se retrouve vite perturber par une petite voix venant de l’autre bout du couloir.
- Eh, le grand attend !
J’ignore la voix, c’était probablement un mec paumé à la recherche de la salle du club de musique comme tous les autres… Je continue de marcher d’un pas tranquille à la recherche de l’accès au toit.
*Prochain couloir à gauche*
Je fais un pas dans la direction de celui-ci quand j’entends de nouveau la voix m’appeler.
- Attend ! Je voulais te parler ! Eh ! …


*P’tin tu va te réveiller ? Fergal mer*e !*
*Qu’est-ce que tu racontes vieux je suis réveillé… Mer*e depuis quand elle est devant moi elle…*
Je regarde Aislinn, parce que oui c’était la fille à qui j’avais rendu le porte-monnaie en faisant irruption sur scène en plein milieu de son passage qui se trouvait devant moi. Je penche la tête et plisse mes yeux verts en l’observant attentivement.
*Tu m’expliques ce qui vient de se passer ? Parce que pour moi elle vient de se téléporter là…*
*Pendant 5-6 secondes tu as arrêté de bouger… Même ton esprit n’était plus là…*
*…*
*Pouvoir d’un collègue très probablement. Va falloir faire attention, elle…*
*…ne semble pas contrôler ses pouvoirs. Roger.*
Je continue d’observer Aislinn, attentifs au moindre de ses mouvements. Celle-ci semblait nerveuse, probablement dût à la perte de contrôle qu’elle venait de réaliser.
- Sympa la capuche.
" … "
*Sifflotin ?*
*Hmmm ?*
*Pupilles horizontales s’il-te-plait*
Je sens mes yeux progressivement changer, prenant leur teinte jaune habituel sous l’influence de Sifflotin.
"Tu as de la chance que je sois également un M… Tu aurais pu avoir de gros soucis si ce n’avais pas été le cas."
Je détourne le regard en retirant ma capuche, libérant ma tignasse blonde. Je ferme brièvement les yeux et me concentre afin de récupérer mes yeux verts d’humain normal.
"Je ne sais pas pourquoi tu m’as suivis mais si tu veux connaître les résultats de ton audition tu devrais retourner voir dans la salle du club…"
Je fais quelques pas en direction du couloir de gauche en passant devant Aislinn et m’arrête juste ne dessous de l’accès au toit. Celui-ci est utilisable grâce à une simple échelle dépliable par manivelle. Je commence à l’actionner.
"Au fait pour ta prestation… ta bien fais de continuer malgré ma présence. The show must go on as they say…"
 

Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et la politesse alors ?! (PV Fergal O.Galeson) Terminé Jeu 17 Mar - 20:37


Et la politesse alors ?!

feat Fergal





Suite de la rencontre entre Aislinn et Fergal après leur premier contact au club de musique lors de l’audition d’Ais’.



- Tu as de la chance que je sois également un M… Tu aurais pu avoir de gros soucis si ce n’avais pas été le cas

Je hausse un sourcil, pas besoin de me parler comme ça ! J’observe ses yeux, leurs changement de formes et de couleurs m’avait fait froid dans le dos. C’est quoi ce type ?!

Je le sens mal Aislinn, tu devrais te méfier.

Je suis pensive, Hadès est tout le temps sûr de lui. Alors l’entendre me dire qu’il a peur de quelqu’un ne me rassure pas.

Je n’ai pas peur ! Gronde-t-il. Je ne connais simplement personne ayant ces capacités, je suis juste prudent.

Pas de chance pour toi, moi j’aime foncer dans le tas ! Et puis tu n’as qu’à me dire ce dont je suis capable au lieu de me laisser me démerder toute seule !



C’est vrai quoi ! Monsieur le dieu seigneur des morts ne veux pas me parler des facultés que j’ai obtenue en devenant son hôte du coup ce n’est pas comme si c’était ma faute quand je contrôle rien. Je soupire.
Je redresse la tête pour observer le jeune homme. Je me rends alors compte qu’il m’avait à nouveau adressé la parole. Je capte vite le nécessaire sans écouter complètement.

Je le vois me dépasser et actionner une échelle qui a l’air de mener au toit. Au moins cette balade m’aura permis de découvrir un chouette endroit. Le mec continue en me parlant de ma prestation. Non mais il a du culot celui-là ! Je sens à nouveau la rage monter en moi. Il faudra que je fasse attention, la présence d’Hadès me rend plus sur les nerfs on dirait.

- Nan mais tu te fou de moi là ?! Tu oses parler des résultats de cette audition alors que tu m’as surement fait la louper ! De base j’étais venue pour te remercier pour mon porte-monnaie.

Je lui lance un regard noir. Mais je me concentre pour ne pas le figer ou je ne sais quoi d’autre. C’est fou, il y a des gens comme ça qui arrivent à vous rendre hors de vous, et je pense qu’il rentre carrément dans cette catégorie.

Je lui passe devant à mon tour et grimpe à l’échelle que le sale type vient de descendre. Lorsque j’arrive au sommet je pousse la trappe en métal, révélant le ciel bleu su dessus de nous. Je me mets à genou sur le bord du trou avant de me dresser sur les graviers qui tapissaient le sol.
C’est génial ! Depuis ici on voit tout le domaine du pensionnat et encore au loin. Je sens d’avance que je vais revenir ici.

Si tu arrives à descendre l’échelle…


Tient c’est vrai que j’en avais presque oublié l’autre.

- Et oui j’ai eu de la chance que tu sois un M mais je suis désolée c’est ma première semaine et Ha..


Non ! Ne lui dit pas qui on est ! m’interrompt mon locataire.


- Euh Artémis ne me dit rien sur mes pouvoirs… Lui dis-je à travers la trappe.

Bien… Espérons simplement qu’il ne soit pas possédé par Artémis, elle m’en veut un peu depuis que j’ai capturé Perséphone sous son nez…

En même temps kidnappé quelqu’un pour le forcer à ce marier avec vous c’est limite quand meme…

Aislinn…


Je m’arrête iméditement, je sens bien que j’entre en zone dangereuse, genre secrète et terrible. Genre la zone 51 !

Je m’avance plus loin sur le toit et m’assied sur le rebord les jambes pendant dans le vide, observant pour une fois le ciel bleu d’Irlande. J’espère juste que ça ne viendra pas à l’esprit du blondinet de me pousser en bas.


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
avatar

Me, Myself & I
Ses Succès:
Pouvoirs:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1282
Localisation : Suisse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et la politesse alors ?! (PV Fergal O.Galeson) Terminé Ven 18 Mar - 1:41


Et la politesse alors ?!

feat Fergal





Suite de la rencontre entre Aislinn et Fergal après leur premier contact au club de musique lors de l’audition d’Ais’.

Je finis d'abaisser l’échelle. Celle-ci percute le sol dans un petit 'cling' sonore.
- Nan mais tu te fou de moi là ?! Tu oses parler des résultats de cette audition alors que tu m’as surement fait la louper ! De base j’étais venue pour te remercier pour mon porte-monnaie.
Cette fille avait le don d'alterner d'humeur comme on change de chemise. Je maintiens son regard avec mon air neutre habituel, les bras croisés attendant qu'elle parte et me laisse seul à mon exploration. À ma grande surprise celle-ci passe devant moi et commence à grimper l’échelle. Je l'observe sans rien dire.
*Si tu pouvais éviter de fixer ses fesses aussi longtemps ça nous évitera des problèmes...*
Je détourne le regard le temps qu'elle arrive en haut et soupire.
*On va devoir la supporter encore un peu apparemment...*
J'attrape à mon tour l’échelle et commence à monter.
*On pourrait aussi tout simplement se casser maintenant qu'elle est en haut non ?*
*On pourrait... mais je voulais voir la vue du haut de ce bâtiment donc autant le faire de suite...*
*Je comprendrai jamais ta logique Fergal...*
Arrivant en haut de l’échelle, je me hisse sur le toit, faisant crisser les gravillons posés sur le toit. Aislinn était plantée en plein milieu à observer le ciel bleu. C'est vrai que ce n'était pas souvent qu'on pouvait voir ça dans la région. Je plisse les yeux observant l'horizon. J’aperçois Knocksouth. J'avais vaguement entendu qu'on pouvait y aller durant les week-ends. Aislinn reprend alors la parole :
- Et oui j’ai eu de la chance que tu sois un M mais je suis désolée c’est ma première semaine et Ha..
*Un H inspiré, faudra que l'on regarde ça plus tard...*
*Ça reste vague comme indication sur son dieu...*
- Euh Artémis ne me dit rien sur mes pouvoirs…
*Bon au moins on sait que c'est un dieu du panthéon grec...*
*Hmmm...*
Je l'observe aller s'asseoir sur le rebord du toit, mettant ses jambes dans le vide. Ses cheveux blonds scintillaient dans le soleil de l’après-midi. Je soupire puis la rejoint tranquillement.
*Je peux savoir ce que tu fais l'asociale ?*
*Ta gueule...*
Je m’assieds en tailleur à côté d'Aislinn puis sort le paquet de chips que j'avais récupéré sur le buffet dans le club de musique. Je pousse un soupire et l'ouvre en le proposant à la blondinette.
"Je ne te comprends pas Aislinn, si je t’insupporte au point de me crier dessus pourquoi me suivre ? Tu aurais pu utiliser le fait que tu ne te sois pas arrêté malgré ma présence sur scène comme un argument."
J'attrape une chips, la mets dans ma bouche pensif, et reprends.
"Je ne suis pas ici depuis beaucoup plus de temps que toi, mais tu ne peux pas montrer tes pouvoirs à un non-M. Tu te souviens pas du discours du vieux ? "
J'attrape une deuxième chips puis tourne la tête vers Aislinn avec la chips entre les lèvres en penchant la tête.
*Je peux savoir à quoi tu joues ?*
*Je sociabilise comme tu me la demander...*

Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et la politesse alors ?! (PV Fergal O.Galeson) Terminé Sam 19 Mar - 11:37


Et la politesse alors ?!

feat Fergal





Suite de la rencontre entre Aislinn et Fergal après leur premier contact au club de musique lors de l’audition d’Ais’.

A ma surprise le jeune homme vient se mettre en tailleur à côté de moi. J’aurai pensé que mon caractère de cochon du jour l’aurait fait fuir. Je l’observe du coin de l’œil sortir un paquet de chips. Tout en le regardant ouvrir son casse-croûte je l’observe lui plus en détail. Il a une peau très claire, s’en est limite maladif. Ses yeux sont plus étiré que ceux de la moyenne et on peut y distinguer une pointe de… de malice peut être ?

Avant que j’ai le temps de lui piquer une petite poignée de chips il entame la conversation, je l’écoute, la tête légèrement penchée sur le côté.

- Je ne te comprends pas Aislinn, si je t’insupporte au point de me crier dessus pourquoi me suivre ? Tu aurais pu utiliser le fait que tu ne te sois pas arrêté malgré ma présence sur scène comme un argument.

Comment peut-il connaitre mon nom ? Ah oui l’audition ! Quelle cruche !

Je te le fais pas dire…


Tiens Hadès à décider d’être de mauvais poil aujourd’hui, comme d’habitude en fait.



- Je ne suis pas ici depuis beaucoup plus de temps que toi, mais tu ne peux pas montrer tes pouvoirs à un non-M. Tu te souviens pas du discours du vieux ?

Je regarde l’inconnu, il a une chips coincée entre les lèvres et me regarde avec ses grands yeux. Il me parait presque amical maintenant. Je me décide à lui sourire, ce n’est quand même pas sa faute à lui si je suis lunatique aujourd’hui. Je me promets mentalement d’essayer de plus monter le ton contre lui… Pour aujourd’hui du moins.

Avant de lui répondre je plonge ma main dans le paquet et en retire deux trois chips que je pose dans ma paume. Je m’en enfourne une dans la bouche réfléchissant à ce que je peux bien lui répondre.

On peut toujours partir aussi tu sais ?
Tu l’aimes vraiment pas celui-là hein ?

- Tu ne m’insupportes pas… je suis juste devenue plus lunatique depuis le passage en salle 3.4… désolée pour les sautes d’humeur. Bon et je vais t’avouer que je suis d’un esprit assez contradictoire du coup même si tu m’énerves je vais rester. Je suis une fille quoi , dis-je en riant.

Je mange une deuxième chips en observant le paysage. Il faudra vraiment que j’aille découvrir les alentour un jour. Parait qu’on peut sortir le weekend.

- Et oui… je me souviens du discours du vieux fou. Mais comme tu as pu le remarquer c’était tout sauf contrôlé… Et de base je ne voulais pas te faire de mal…

Je lui tire mon regard de cocker digne du chat Potté dans Shrek. En général ce regard les fait tous craquer, même mon père ne peut m’en vouloir longtemps avec ça.

- Tu t’appelles comment ? Tu es en quelle année ? Moi je suis en Terminale, si ça se trouve on aura des cours en commun.

Avant de reprendre mon interrogatoire je lui repique une chips, elles sont bonnes un peu grasse mais bien croustillante comme je les aime.

- Je peux te poser une dernière question ?

Je n’attends pas sa réponse avant d’enchaîner.

- Ça ta fait mal quand je t’ai… euh… figé ? Enfin je veux dire tu étais conscient ou non… J’aimerai comprendre ce que je t’ai fait…

En attendant toute ses réponses je me concentre à nouveau sur ma contemplation du paysage. Ce type m’intrigue je l’avoue, surtout si Hadès se méfie. Et qui sait, peut-être qu’il deviendra un ami ?
Je souris car je l’entends soupirer dans ma tête. Je ne vois pas pourquoi je devrai me méfier, j’ai quand même le roi des morts comme allié.


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
avatar

Me, Myself & I
Ses Succès:
Pouvoirs:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1282
Localisation : Suisse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et la politesse alors ?! (PV Fergal O.Galeson) Terminé Dim 20 Mar - 17:25


Et la politesse alors ?!

feat Fergal





Suite de la rencontre entre Aislinn et Fergal après leur premier contact au club de musique lors de l’audition d’Ais’.

Aislinn finit par sourire face à ma tête d’abruti, me permettant enfin la chips que je tenais entre les dents. Elle appréciait énormément ce contredire, mettant cela sur le compte de son sexe.
*Meh excuse facile…*
*On est d’accord…*
Elle reprit en observant le paysage, je fais de même.
- Et oui… je me souviens du discours du vieux fou. Mais comme tu as pu le remarquer c’était tout sauf contrôlé… Et de base je ne voulais pas te faire de mal…
*Hmmm sous l’effet de la colère elle a déclenchée un pouvoir de son dieu, on a de la chance sa ta juste déconnecter quelques instants et pas totalement brûler sur place...*
*Ça se voit qu’elle ne contrôle rien du tout. Par contre c’est étonnant, son comportement suite à la possession à fait l’exacte contraire du mien…*
*Tout dépend du dieu… Moi j’endigue tes sautes d’humeurs provoquées par ta tumeur. Le sien amplifie peut-être les variations de comportements… Malheureusement on ne pourra pas savoir sans avoir plus d’informations.*
Je jette un regard à Aislinn. Celle-ci me regarde en faisant de grands yeux ronds tristes et baissant légèrement la tête. Je conserve mon air neutre en soutenant son regard.
*Heu… elle fait quoi là ?*
*… débrouilles toi pour le coup.*
- Tu t’appelles comment ? Tu es en quelle année ? Moi je suis en terminale, si ça se trouve on aura des cours en commun.
*Les humaines sont donc toutes pareilles ? Poser des questions à tout bout de champs sans jamais s’arrêter*
*Il faut croire que c’est le cas ici…*
- Je peux te poser une dernière question ?
Avant même que j’ai le temps de répondre celle-ci reprends.
- Ça ta fait mal quand je t’ai… euh… figé ? Enfin je veux dire tu étais conscient ou non… J’aimerai comprendre ce que je t’ai fait…
Je dépose le paquet de chips sur le sol et remet en place mécaniquement mes manches.
*Si ça avait fait mal tu ne serais pas là pour parler fillette* cracha Sifflotin
*Je vais lui dire ça mais de manière un peu plus correct veux-tu ?*
Je soupire, Sifflotin pouvait être d’une agressivité monstrueuse par moments. Je prends quelques instants pour réfléchir, enfilant ma capuche et me laissant tomber sur le dos les bras croisés derrière ma tête.
"Disons que si tu m’avais blessé, mon collègue ne t’aurais pas laissé impuni ? Il n’aime pas trop que l’on essaye de m’abimer."
Je contemple les petits nuages blanc passant au-dessus de nous. Ils étaient perdu dans un océan de bleu et semblait lutter pour retrouver leur chemin.
"Je suis en Terminal aussi. Mais je ne viens pas souvent, je préfère la bibliothèque..."
*Heureusement d’ailleurs… Pas envie d’avoir une pipelette collé au fesses h24…*
"On se croisera peut-être dans les couloirs… Si tu tiens absolument à me revoir je suis en chambre 213."
*P’tin pourquoi tu lui dis ça ? Elle va nous coller aux fesses h24 maintenant…*
*M’étonnerai, je ne suis pas le genre de mec à attirer les filles… C’est plutôt l’autre gars dans la chambre 215 qui fait ça.*
Ecoutant d’une oreille distraite le torrent d’insulte que lâche Sifflotin, je profite des rayons du soleil tombant sur mon visage. Je pourrai partir pour retrouver ma solitude, mais après tout, on était en Irlande alors autant profité du peu de soleil que l’on pouvait avoir.

Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et la politesse alors ?! (PV Fergal O.Galeson) Terminé Lun 21 Mar - 19:01


Et la politesse alors ?!

feat Fergal





Suite de la rencontre entre Aislinn et Fergal après leur premier contact au club de musique lors de l’audition d’Ais’.



- Disons que si tu m’avais blessé, mon collègue ne t’aurais pas laissé impuni ? Il n’aime pas trop que l’on essaye de m’abimer.

Bon… son dieu n’a pas l’air commode. Enfin le mien non plus mais le ton sur lequel il me dit ça me fit comprendre que ce n’était un avertissement qu’à demi-mot.

Ca fait depuis toute à l’heure que je te dis qu’il faut se méfier et tu t’en rend compte maintenant ?!

J’aime bien entendre Hadès s’excité, ça le rend vivant.

Le jeune homme continue ensuite de répondre à mes questions. Alors comme ça on est dans la même promotion. Intéressant, s’il est cool ça me fera un nouvel ami avec qui passer mes journée. Je lui souris, il n’a pas l’air méchant, malgré ce que me dit Hadès. Avec son teint pâle et ses grand yeux il me donne presque envie de lui faire un câlin. Presque, car je ne le connais pas encore assez et j’ai beau aimé contredire Hadès, si il se méfie c’est qu’il y a sûrement un raison.

Tu penses qu’il est possédé par qui ?
Personne de chez nous en tout cas. Je ne dirais pas non plus les celtes…

N’étant pas beaucoup plus avancée je continue d’écouter d’une oreille attentive… et je ne sais toujours pas son prénom.

Ah tient il me donne son numéro de chambre, il doit quand même m’apprécier un minimum pour faire ça. A moins que ça ne soit un psychopathe qui veuille me découpé en charpie et me manger sous forme de saucisse.
A cette idée je pouffe toute seule.

- Non je ne me moque pas de toi ne t’en fait pas. C’est mon locataire qui me dit des bêtises, il te prend pour un psychopathe, et vu que je ne trouve pas que tu aies la tête de l’emploi ça m’a fait rire… Enfin tu dois me prendre pour une folle… ou pour une idiote.

Je calme ma joie et lui repique une chips que je coince entre me lèvres. Ça m’évitera de dire des bêtises.

- Tu as l’air gentil, dis-je d’un ton neutre.

Je fronce les sourcils, je ne sais pas trop ce qu’il me prend de lui dire ça comme ça.  Je suis cache quand je parle je le sais. Mais là je viens de fossiliser ce type alors faire preuve d’un peu de tact serait peut-être nécessaire.

Hadès, explique moi ce que je viens de faire s’il te plait.
Bon… tu as mis la vie de ce mec sur pause. Tu ne l’as pas vraiment tué ou en tout cas pas définitivement. C’est comme lorsque tu appuies sur le bouton pause quand tu écoutes ta musiques. Ça l’arrête mais seulement pour un cours moment avant de reprendre exactement ou tu l’avais laissé.

Je frissonne. Les pouvoirs d’Hadès me font peur, dieux sait ce dont je suis encore capable…
Ne voulant pas montrer mon humeur changeante, j’affiche mon plus beau sourire avant de reprendre ma conversation avec l’inconnu.

- Je ne vais pas beaucoup en cours non plus… Tu lis quoi comme genre de livre ? J’adore la littérature anglaise mais j’avoue avoir un penchant pour les romans historiques. Evidemment je ne dirai pas non à un bon thriller aussi.

En effet, j’ai toujours adoré lire. Ma chambre… mon ancienne chambre chez mes parents avait un mur recouvert de bibliothèques qui étaient pleines à craquées. De nombreuses piles de livres jonchaient aussi le sol. A ce souvenir un coup de nostalgie me saisit qui se transforma doucement en rage. Mon père avait décidé de donner tous mes livres une semaine avant mon départ. Sur le moment j’aurai pu le tuer. Heureusement, j’avais pu sauver un carton avec mes livres préférés.

Je sentais que je devais me calmer, le rouge avait dû me monter aux joues.
Pour faire un peu la conversation et vider mon sac je décide de lui raconter ce à quoi je pense.

- Tu dois me trouver étranges. Je repensais à mon père. Avant de venir ici j’avais un millier de livres dans ma chambre, c’est une échappatoire. Mais mon père à décider de se débarrasser de tous mes livres avant que je vienne ici. Je n’ai pu sauver qu’un misérable carton. Mais bon, c’est mieux que rien !

Je tente un sourire en vain avant de retourner à ma contemplation du village au loin.


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
avatar

Me, Myself & I
Ses Succès:
Pouvoirs:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1282
Localisation : Suisse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et la politesse alors ?! (PV Fergal O.Galeson) Terminé Jeu 24 Mar - 1:13


Et la politesse alors ?!

feat Fergal





Suite de la rencontre entre Aislinn et Fergal après leur premier contact au club de musique lors de l’audition d’Ais’.

Brisant le silence qui c’était installé quelques instants, j’entends Aislinn légèrement rigoler toute seule. Je rouvre les yeux et lui jette un coup d’œil curieux.
*Son dieu est méfiant… pourtant c’est lui qui nous attaqué en premier…*
*C’était un accident…*
*Ça n’empêche qu’elle ta pétrifier pendant quelques secondes sans préavis…*
Je soupire et me redresse.
"En effet j’ai peut-être le look du psycho mais c’est pour une bonne raison…"
Je remonte mécaniquement mes manches, pour être sûr qu’elles recouvrent bien toute ma peau jusqu’aux poignets. Je secoue légèrement la tête et reprends.
"Il n’est pas le seul à se méfier de tout le monde ton locataire… Ils sont tous un peu comme ça j’imagine. Certains d’entre eux sont complètement barjo apparemment."
Des souvenirs de la quarantaine refont surfaces par épisode. Je ferme les yeux et secoue légèrement la tête pour les effacer aussi vite qu’ils sont réapparus.
"Rassure toi, tu n’es pas folle… Les fous ne se baladent pas en libertés. "
- Tu as l’air gentil
Je me bloque un petit instant, peu habitué à ce que l’on me complimente sur ma personnalité.
*Ou même ton physique d’ailleurs*
*Ta gueule…*
*Tststtststssss*
Ignorant les ricanements de Sifflotin, j’écoute tranquillement Aislinn me parler de sa passion pour les livres ainsi qu’une partie de sa vie d’avant. Tout en parlant, elle semble passer d’une émotion à une autre sans contrôle et très rapidement.
*Lunatique elle te la dit…*
*Sa en reste pas moins perturbant…*
*Va falloir t’y faire maintenant que tu lui as donné ton numéro de chambre…*
Je hausse les épaules et réponds à Aislinn.
"Essentiellement des livres concernant ce que nous voyons en classe… M’évite d’y aller et de prendre de l’avance. Disons que j’ai quelques facilités depuis peu."
*Tu ne veux pas lui dire aussi qui je suis directement ? Entre les yeux et maintenant ça…*
*En quoi ça change quelque chose ?*
*Sa change qu’on peut garder un effet de surprise sur elle si elle nous agresse !*
*Encore avec tes histoires d’agressions…*
Je secoue la tête et reprends en regardant Aislinn avec mon air neutre coutumier.
"Je fais également quelques recherches sur divers évènement de la région… Je cherche des informations. Mais si jamais tu passes à la bibliothèque tu devrais trouvée ton bonheur. Je ne sais pas à quoi ressemblait ta collection chez toi. Mais je suis prêt à parier que le vieux en à amasser dix fois plus que toi ici."
Je me relève et commence à m’étirer en remettant en place ma capuche correctement.
"Je ne suis pas forcement le mieux placé pour dire ça mais tu devrais aller en cours. Notamment ceux spécifiques aux M. Ça t’aideras à gérer l’autre parasite dans ton crâne. N’hésite pas à aller voir le psy aussi. C’est un des nôtres aussi donc il saura t’aider."
Je sautille quelques fois pour refaire circuler le sang dans mes jambes puis j’ébouriffe les cheveux de Aislinn avant de me retourner pour me diriger vers l’échelle.
"C’est pas tout ça mais je vais continuer mon exploration du bâtiment. Si tu me cherches tu sais où me trouver. Bienvenue chez ton nouveau chez toi frangine."
J’atteins l’échelle et commence à la descendre.

Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et la politesse alors ?! (PV Fergal O.Galeson) Terminé Lun 28 Mar - 22:15


Et la politesse alors ?!

feat Fergal





Suite de la rencontre entre Aislinn et Fergal après leur premier contact au club de musique lors de l’audition d’Ais’.

Le jeune homme m’apprend qu’il lit plutôt nos bouquins de cours… Pas très normal tout ça… En général quand on ne suit pas les cours on ne s’amuse pas à les rattraper en dehors… Bref si c’est son trip… je me demande quand même si ça à voir avec son dieu.

Je note que la bibliothèque à l’air de refouler de livre, je sens qu’avec le mauvais temps d’Irlande je risque d’y aller souvent. Je souris, au moins un point positif. En plus, je suis certaine que je pourrai augmenter mes connaissances en mythologie. Cela pourra être utile de connaitre ceux à qui on devra avoir à faire…

Tu en vois partout des points positifs…
Tu t’y feras.

Je l’observe se lever faisant ainsi crisser les graviers du toit. Je mets ma main en visière sur mon visage pour le regarder me parler à travers le soleil.

- Je ne suis pas forcement le mieux placé pour dire ça mais tu devrais aller en cours. Notamment ceux spécifiques aux M. Ça t’aideras à gérer l’autre parasite dans ton crâne. N’hésite pas à aller voir le psy aussi. C’est un des nôtres aussi donc il saura t’aider.

Parasite ! Il ose me traiter de parasites ?! Je vais lui faire voir ce qu’il en pense le parasite !
Calme-toi Hadès… Il a surement une mauvaise relation avec son dieu.

Alors que je déblatérai pour essayer de calmer Hadès j’entends le type me dire qu’il s’en va. Heureusement pour lui, sur le moment j’ai du mal à calmer mon parasite comme il dit.
Bon je pense qu’en soit il n’a pas tort, je vais suivre des cours pour mieux me, nous, gérer. Par contre son histoire de psy… Je suis moyennement convaincue. J’ai toujours eu des soucis avec les thérapeute.

Oh tu ne vas pas t’y mettre toi aussi !
Hadès, toi et moi ça fonctionne alors va pas criser parce que un mec qu’on ne connait pas t’a pas appeler comme tu veux… Tu as tes règles ou quoi ?!


Je préfère ça. Hadès peut avoir tendance à me faire peur. Je me relève pour dire au revoir au jeune homme, mais je me rend compte qu’il est déjà parti. Ma conversation avec Hadès avait dû durer plus longtemps que ce que je pensais.
Je ramasse mon sac et cours en direction de l’échelle dans le but de rejoindre… Je ne sais toujours pas son nom c’est vrai !

- Eh ! Toi ! Attends !

Je m’enfile par la trappe afin de descendre en vitesse l’échelle. Malheureusement, je loupe un échelon et fini ma course sur le dos après un choc de ma tête avec le sol.
Je vois les étoiles danser devant mes yeux alors que je cherche un point fixe à regarder. J’ai un gout de fer dans la bouche et les oreilles qui bourdonnent. Merde j’ai dû prendre un sacré choc !

Aislinn ça va ? Ne t’avise pas de nous tuer maintenant !
- Ca va… marmonnais-je

Je me relève, m’appuyant sur mes mains afin de m’assoir. Waouh j’ai la tête qui tourne. Je mets une main sur mon fréon, espérant vaguement que ça calme la douleur.

Pourquoi es-tu allé aussi vite ? Tu voulais nous tuer ou quoi ?!

- Je ne connais pas son prénom…
Et c’est une raison valable pour des os cassé ? et arrête de parler à voix haute !
Merci de ton soutient…



◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
avatar

Me, Myself & I
Ses Succès:
Pouvoirs:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1282
Localisation : Suisse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et la politesse alors ?! (PV Fergal O.Galeson) Terminé Sam 2 Avr - 0:18


Et la politesse alors ?!

feat Fergal





Suite de la rencontre entre Aislinn et Fergal après leur premier contact au club de musique lors de l’audition d’Ais’.

Je descends tranquillement l’échelle. Aislinn ne semblait ne pas avoir entendu ce que j'avais dit. Ou alors elle m'avait ignoré. Je finis ma descente sous les petits 'cling cling' de l’échelle, puis repars en direction du club de musique.
*On retourne se renseigner au final ?*
*Non...*
*Allez Fergal...*
*Non ! Tu veux voir un joueur de flûte ou quoi ?*
*...*
*Tu n'es pas sérieux là j’espère...*
*Tsssssssss*
Sentant la colère de Sifflotin, je devinais que j'avais fait mouche. Me retenant à grande peine de rigoler, j'entendis alors Aislinn m'appeler.
- Eh ! Toi ! Attends !
M'adossant au mur et croisant les bras, je patiente calmement.
*Pourquoi on l'attend ?*
*Pas envie qu'elle me mette sur pause encore une fois...*
*Ça pourrait être l'occasion pour moi d'en apprendre plus sur eux...*
*Non. C'est mon corps, c'est moi qui décide. J'ai été clair là-dessus il me semble...*
*Tu n'es pas drôle. C'est un sacrifice pour un rendu... Imagine que j'arrive à trouver un point faible dans son attaque. On pourrait se protéger efficacement en cas de vrai attaque.*
*Je t'ai...*
Le soudain bruit sourd m’interrompit. Tournant mon regard vers l’échelle je vis Aislinn allongée sur le dos, immobile.
*Merde qu'est-ce qu'elle a foutue ?*
*Elle est tombée...*
*...*
*Bon se casse ?*
*Non... on va aller l'aider...*
*Meh...*
Alors que je me dirigeais vers Aislinn, celle-ci se releva. Je pouvais l'entendre murmurer des trucs sans pour autant comprendre ce qu'elle disait.
*Elle a l'air bien sonnée...*
*En même temps avec la chute qu'elle a faite...*
Arrivant à sa hauteur je m'accroupis et commence à la palper afin de voir si elle avait quelque chose de casser.
*Depuis quand tu as des connaissances médicales toi ?*
*Je n'en ai pas...*
*Et donc qu'est-ce que tu espères faire ?*
*Je sais pas... Si elle a quelque chose de casser elle va gueuler quand je mets la main dessus non ?*
*Pas nécessairement... Et je ne suis pas sûr que ça soit la meilleure technique non plus...*
Remontant mon regard vers le visage d'Aislinn, je constate qu'elle semble avoir des problèmes à focaliser sa vision. Je pointe et pose alors mon doigt sur le haut de son nez, juste entre ses deux yeux tout en continuant de la palper avec mon autre main.
"Fixe mon doigt et compte jusqu'à 36..."
*Je peux savoir à quoi tu joues ?*
"La flamme qui jaillit s'apaise ; le feu couvert fait longue braise."
*Mais arrête avec cette p'tin de citation à deux balles !*
*...*
*Réponds-moi Fergal...*
*J'essaye de la faire se focaliser sur quelque chose d'autres que la douleur...*
*Ça fonctionne vraiment ton truc ?*
Je hausse les épaules. Après tout ne vaut-il pas mieux essayer que de ne rien faire ?


Source:
 
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et la politesse alors ?! (PV Fergal O.Galeson) Terminé Mar 5 Avr - 12:09


Et la politesse alors ?!

feat Fergal





Suite de la rencontre entre Aislinn et Fergal après leur premier contact au club de musique lors de l’audition d’Ais’.

Alors que j’essayais de reprendre mes esprits je sentis quelqu’un me toucher sans comprendre trop de qui il s’agissait. Je sentis des mains parcourir mon corps de manière peu agrèable, palpant mes membres, mon ventre, mon dos…

Qu’est-ce qu’il fait celui-là ?!
- De quoi tu parles Hadès ? murmurais-je
Il est en train de te tripotter !

Secouant la tête pour essayer de me ressaisir, mais vision de brouille à nouveau. Je vois les barreaux de l’échelle s’avancer et se reculer devant mes yeux. J’avais pourtant l’impression de ne pas bouger.  
Tout en continuant à essayer de me concentrer malgré la douleur qui martèle ma tête j’entends une voix familière.

- Fixe mon doigt et compte jusqu'à 36..

Pourquoi il veut que tu comptes ? demande Hadès septique.
Je ne sais pas mais je vais le faire.

- Un, deux, trois…

Toute en continuant de fixer le doigt devant moi ma vision commence gentiment à redevenir nette. Je distingue de plus en plus de détails dont le visage de mon secouriste. C’est lui. Je lui fais un sourire de remerciement avant de refaire une grimace à cause de la douleur dans ma tête.

Je fixe un moment le visage du jeune homme sans rien dire. Détaillant ses yeux, son menton, ses cheveux…

Le coup sur la tête ta rendue amoureuse ou quoi ?
Ne dit pas des bêtises, je ne connais même pas son nom…
Et c’est une raison ?
Oui !

Je m’appuie sur les mains pour me relever doucement. Je mets une main sur le mur en face de moi afin de m’aider. Ma tête me tourne encore légèrement. Une fois debout je m’appuie, dos au mur, pour faire face au jeune homme. Je passe une main dans mes cheveux pour les rabattre d’un côté.

- Merci de ton aide… mais euh… tu t’appelles comment au final ? Tu ne me l’as toujours pas dit enfaîte…


Je suis assez gênée en fait. Surtout qu’Hadès m’en veut de m’être précipité comme ça juste car je ne connaissais pas son nom. Et il y a aussi le fait qu’il ne lui fasse toujours pas confiance.

Tu vois, il m’a aidé.
Il a surtout trouvé le moyen de te tripoter oui !
Oh tu serais jaloux peut-être ?

C’est ce que je me disais.

- Mon acolyte ne te fais pas confiance… enfin il ne fait confiance a personne ce n’est pas contre toi du coup. Et maintenant il me tire la gueule car je t’ai suivi et que je me suis casser la figure… Un vrai gamin quand il s’y met.


Je marque une pause lui tirant un sourire amicale. Ce type m’intrigue toujours autant. Dommage que l’on soit en dehors d’heures de cours. Sinon grâce à la cravate de son uniforme j’aurai pu savoir dans quel groupe il se situait.

- Enfin… je pense que le tien… ou la tienne peut être ne doit pas être de tout repos. Enfin je ne sais pas mais je pense que tous les dieux sont un peu caractériels.


Je me décolle du mur pour me planter devant le jeune homme à la peau pâle.  Je lui prend le bras et l’entraine à ma suite, de force peut-être.

- Viens ! On va continuer ton exploration !


Tu n’es pas du genre à t’incruster toi…

Je ne vois pas du tout de quoi tu parles…


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
avatar

Me, Myself & I
Ses Succès:
Pouvoirs:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1282
Localisation : Suisse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et la politesse alors ?! (PV Fergal O.Galeson) Terminé Ven 8 Avr - 21:41


Et la politesse alors ?!

feat Fergal





Suite de la rencontre entre Aislinn et Fergal après leur premier contact au club de musique lors de l’audition d’Ais’.

-De quoi tu parles Hadès ?
Le murmure à peine audible n’était pas tombé dans l'oreille d'un sourd... ou plutôt de deux.
*Hadès hein ?*
*Grec c'est ça ? Règne sur les enfers si je me souvent bien.*
*Ouai... un pauvre type.*
*Tu le connais ?*
*Pas personnellement non. Connais juste son histoire. Et ce n'est pas joyeux crois-moi...*
Aislinn commença alors à compter. Peu à peu sa vision semblait se stabiliser.
*Fonctionne bien mon truc finalement.*
*Mouai... tu as de la chance qu'elle ne soit pas dans un état plus grave quand même...*
Elle me fit un sourire, mais celui-ci fut rapidement effacé par une nouvelle grimace. Semblerait que sa tête ait pris un bon choc.
*Oh vraiment ?*
Ignorant le ton ironique de Sifflotin, je me relève en ébouriffant les cheveux d'Aislinn. Je remis en place mes vêtements ainsi que ma capuche en ignorant le regard inquisiteur d'Aislinn. Celle-ci commença alors également à se relever en s'appuyant contre le mur, chancelante.
*Pas sur que ça soit une bonne idée qu'elle se lève tout de suite...*
*En effet... Surtout si son crâne a pris un choc, la descente du sang va pas lui faire du bien.*
Je patiente calmement en observant Aislinn tandis qu'elle remettait ses cheveux en place.
- Merci de ton aide… mais euh… tu t’appelles comment au final ? Tu ne me l’as toujours pas dit enfaîte…
Je hausse un sourcil surpris. Après avoir fait une chute de quelques mètres. La seule question qui lui venait en tête c’était mon prénom.
*Faut croire que ton aspect cadavérique doit plaire aux filles mon gars ! Tststststssts*
*Ta gueule...*
Voyant qu'Aislinn se tenait debout sans problème, je me dirigeai vers la manivelle et entrepris de remonter l’échelle.
"Fergal Oblivisci Galeson... mais tu devrais éviter les tentatives de suicide pour juste demander le nom des gens tu sais ? 'Fin après tu fais ce que tu veux tant que tu déranges personne..."
Ayant fini de remonter l’échelle, je pris appuie sur le mur à côté d'Aislinn en croisant les bras. Elle commença à me raconter comment Hadès ne me faisait pas confiance, mais semblait convaincue que c’était pareil pour tout le monde.
*Pf caractériel...*
*Quoi ?*
*Rien... Ce n'est pas comme si tu as déjà tenté de me tuer deux fois depuis que tu es là...*
*Qui aime bien châtie bien.*
*Châtier ne veux pas dire assassiner !*
*Ce n'est qu'un détail...*
*Pas pour moi !*
*De toute manière je peux plus le faire... tu le sais très bien.*
*Tu avais déjà dit sa la dernière fois con*ard...*
*...*
*...*
*Les circonstances étaient différentes...*
*Va te fa...*
Une pression sur mon bras me tirait de ma conversation avec Sifflotin. Aislinn, bien que plus petite que moi, me tenait fermement le bras m’entraînant derrière elle dans les couloirs.
*Bor*el qu'est-ce qu'elle fait ?*
*...*
*Mais arrête la non ?*
Je maintiens le silence pendant que Aislinn me tire a travers le bâtiment. La suivant sans résistance je ne peux m’empêcher de me questionner sur ses raisons de faire cela. Au bout d'un certain moment, je l’arrête et la fixe dans les yeux.
"Je peux savoir où tu m’emmènes blondinette ?"
 

Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et la politesse alors ?! (PV Fergal O.Galeson) Terminé Sam 9 Avr - 18:56


Et la politesse alors ?!

feat Fergal





Suite de la rencontre entre Aislinn et Fergal après leur premier contact au club de musique lors de l’audition d’Ais’.

Tout en continuant d’avancer, sans trop savoir ou j’allais, je ne lâchais pas le bras de Fergal. Je me sentais bizarrement bien maintenant que je connaissais son prénom. Je n’avais pas failli avoir une commotion pour rien.

- Je peux savoir où tu m’emmènes blondinette ?


Je lui fis un sourire accompagné d’un clin d’œil. J’avais cru comprendre qu’il était en train d’explorer le bâtiment. Personnellement je ne connaissais que très peu le pensionnat pour le moment, je m’étais dit qu’à deux ça serait plus drôle. De plus, il m’intriguait. Son truc avec les yeux c’était dingue !

Tiens on dira que tu lui as aussi tapé dans l’œil.
Comment ça aussi ? Et pourquoi tu dis ça ?
Blondinette c’est affectueux. Et puis il te plait bien non ?
Il est intriguant c’est tout.

Tout en nous faisant retourner sur nos pas nous arrivâmes doucement à une intersection. Je me retournais vers le jeune homme, sans pour autant le lâcher. Je lui souris à nouveau. Il me donnait envie de sourire alors autant le faire, ça m’évitera de le figer une nouvelle fois.

- Je ne sais pas. Gauche ou droite ? Tu semblais explorer le bâtiment. Je ne connais encore rien du pensionnat, je suis trop nouvelle. J’ai déjà peiné à trouver la salle de musique. Du coup ça pourrait être plus… intéressant… à deux.

Sans attendre sa réponse je choisis le chemin de gauche. Celui de droite nous menait à nouveau à la salle de musique, autant explorer de nouveaux horizons.

-Ça fait longuement que tu es en M ? Je n’ai fait que deux jours avec les normaux avant de passer en M. Du coup je n’ai ni vraiment de connaissances ni découvert tous les recoins de cette prison.

Je marque une pause pour lui sourire. D’après un écriteau nous nous situons devant le fight club. Intéressant. Je faisais du karaté depuis longtemps je pourrais peut-être m’y inscrire en plus du club de musique.

- Comment ça se fait que tu sois arrivé ici ? Moi c’est mon père qui n’en pouvait plus de moi, trop préoccuper par sa carrière. Je ne rentrais pas dans son idéalisme. Du coup, vu que mes frères étaient loin à l’université il en a profité pour me jeter ici.

Tu n’as pas trop l’impression de le harceler de questions ?
Tu n’as pas tort.


- Désolée… si je parle trop dit moi. Tu es la première personne amicale que je rencontre ici et avec qui j’ai loisir de discuter un peu. Et je ne vais pas te cacher que tu m’intrigues. Ce que tu as fait avec tes yeux avant c’est carrément flippant mais surtout c’était géant ! Tu peux faire d’autres choses ? Oh… désolée je recommence. J’ai tendance à être bavarde que tu as pu le remarquer.

Je lâche sa main, soudain gênée par se contact que je nous étais imposé. J’attrape une mèche de mes cheveux. Nerveuse je commence à la tresser en scrutant le visage de Fergal.

- Tu ne devrais pas cacher ton visage sous une capuche, lâchais-je un peu malgré moi. Tu as un beau visage.

Pourquoi tu stresses gamine ?
Je ne sais pas, c’est interne. Dans mes tripes.
Tu as mal au ventre ?
Façon de parler Hadès.

 


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
avatar

Me, Myself & I
Ses Succès:
Pouvoirs:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1282
Localisation : Suisse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et la politesse alors ?! (PV Fergal O.Galeson) Terminé Lun 11 Avr - 1:07


Et la politesse alors ?!

feat Fergal





Suite de la rencontre entre Aislinn et Fergal après leur premier contact au club de musique lors de l’audition d’Ais’.

Elle me sourit sans pour autant me répondre et continua de m’entrainer derrière elle. Gardant le silence et mon air neutre, je la laisse faire calmement. En arrivant à un croisement, elle se retourna avec son grand sourire.
- Je ne sais pas. Gauche ou droite ? Tu semblais explorer le bâtiment. Je ne connais encore rien du pensionnat, je suis trop nouvelle. J’ai déjà peiné à trouver la salle de musique. Du coup ça pourrait être plus… intéressant… à deux.
*On est déjà deux en fait…*
*et avec vous ça fait quatre.*
*…*
*Jolie synchro Sifflotin*
* Je ne sais pas si je dois en être heureux…*
Avant même que j’ai le temps de répondre, Aislinn m’entraina vers le couloir de gauche à l’opposé de la salle de musique. Elle me questionna sur mon arrivée au pensionnat s’arrêtant devant une salle possédant un écriteau ‘Fight Club’. Je ne peux m’empêcher de froncer les sourcils devant celui-ci.
*Ils encouragent des gosses à se battre…*
*Souviens-toi que le vieux à des idées pour nous plus tard.*
*…*
Je retourne mon regard vers Aislinn. Celle-ci me fait un grand sourire attendant ma réponse.
"Je suis arrivé il y a quelques semaines… Et je n’ai pas eu la chance de passer par la case normale. Je me suis retrouvé directement à l’infirmerie avec un skouateur dans mon crâne."
Sentant toujours la petite main d’Aislinn dans la mienne, j’essaye doucement de me dégager mais sans succès. Elle reprit alors encore plus vite me parlant de sa raison d’être ici avant de rapidement s’excuser avant de reprendre son questionnement.
*Elle s’arrêtera jamais j’ai l’impression…*
*Si je suis la première personne à lui parler depuis que je suis ici c’est compréhensible…*
*Pourtant ce n’est pas ce que tu as fait…*
*Je ne suis pas aussi… extravertie disons.*
*Hmmm… apparemment tu la impressionner avec la métamorphose.*
*Elle n’a probablement aucune idée de toutes les possibilités qu’offre vous autres…*
*Toi non plus…*
*Le peu de connaissance de la mythologie que j’ai me laisse deviner… Tes inquiétudes aussi m’aident pas mal à deviner que certains d’entre vous peuvent être dangereux.*
*Si nous étions il y a quelques milliers d’années dans le passé, tu aurais compris ce que dangereux veut dire…*
*D’ailleurs comment ça se…*
- Tu ne devrais pas cacher ton visage sous une capuche. Tu as un beau visage.
La remarque de Aislinn me prend au dépourvu.
*Ttstststststtst*
*Arrête de te marrer !*
*Après Leila, Aislinn. Donne-moi ton secret gamin.*
*J’en sais rien Sifflotin ! Je suis malade, j’ai une peau dégueulasse, les gens me fixent quand je sors dans la rue…*
*Bah faut croire que ça plaît gamin…*
*Ta gueule…*
Reprenant mon calme intérieurement, je maintiens mon air neutre habituel en m’éloignant de la porte du fight club, les mains dans les poches. Réfléchissant à ce que j’allais dire, je ne fais pas attention si Aislinn me suis ou pas.
"Ça me donne une protection du regard des autres. J’ai une… disons… une indisposition qui attire le regard de beaucoup trop de monde. Avec la capuche les gens te laissent tranquille et évitent de poser des questions. Enfin… en temps normal ça fonctionne."
*Pas si tu commences à parler avec la personne…*
*J’ai bien remarqué… Mais je ne parle pas en temps normal.*
*Semblerait que ça ne soit plus le cas gamin.*
Je soupire. Il avait raison. Beaucoup de choses étaient en train de changer.
"Concernant mes yeux, ce sont la seule chose que je commence à à peu près à maitriser."
*Sans mon aide gamin tu n’y arriverais toujours pas…*
"J’ai d’autres trucs sur lesquels je travaille encore… Et toi ? Qu’est-ce que ton skouateur  te permet de faire ?"
Je me tourne légèrement en jetant un regard derrière mon épaule pour voir si Aislinn me suis.
 

Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et la politesse alors ?! (PV Fergal O.Galeson) Terminé Lun 11 Avr - 22:11


Et la politesse alors ?!

feat Fergal





Suite de la rencontre entre Aislinn et Fergal après leur premier contact au club de musique lors de l’audition d’Ais’.

Ma remarque semble rendre le jeune homme surpris. Il ne doit pas être habitué ou est-il simplement timide ? Tant pis, j’ai tendance à dire ce que je pense sans trop réfléchir au conséquence. J’espère surtout qu’il ne le prendra pas mal.

Pourquoi veux-tu qu’il le prenne mal ? Tu lui as dit qu’il avait du charme pas qu’il était dégueulasse.
Tu sais les humains peuvent être surprenant. Il pourrait prendre ça pour de la moquerie. Il doit y avoir une raison au port de sa capuche.
Je ne vous comprendrai jamais. Mais toi par contre tu devrais partir en psychologie.
Très peu pour moi, ça m’fout les j’tons ce genre de choses.

Je reporte mon attention sur Fergal, il s’était éloigner de la porte du club et avait remis ses mains dans ses poches. Il n’avait sûrement pas aimé que je l’agrippe par le bras. Je ne sais d’ailleurs toujours pas ce qui m’a pris, mais je crois que je l’aime bien. C’est le premier avec qui je peux parler depuis mon arrivée.
Je le suis, gardant mes distances n’ayant pas envie de faire le faire fuir par mon enjouement extrême. Les personnes me connaissant bien ne s’en étonne plus, mais pour un inconnu je concède que cela puisse être déconcertant, voir presque de l’intrusion dans leur espace vitale.

"Ça me donne une protection du regard des autres. J’ai une… disons… une indisposition qui attire le regard de beaucoup trop de monde. Avec la capuche les gens te laissent tranquille et évitent de poser des questions. Enfin… en temps normal ça fonctionne."

Je fronce les sourcils. Je ne sais pas si la dernière s’adresse à moi ou non. Si je le dérange il n’a qu’à me le dire. Je secoue légèrement la tête, si je le gavais tellement il me l’aurait dit, enfin je pense. Il n’a pas l’air d’être le genre de personne à cacher ce genre de pensée.

Je lui refais un sourire. Je comprends que le regard des autres, leur regard inquisiteur, dégouté, critique et j’en passe, peut être dérangeant. Je n’ai pas souvent à y faire face. Ou peut-être bien que je ne m’en rends pas compte dans la plus part du temps. Mais j’avoue que lorsque je suis avec mon père, moi aussi j’aimerai me cacher sous une capuche pour qu’il m’oublie.

Fergal m’explique ensuite que le truc qu’il m’avait fait avec ses yeux était le seul truc qu’il pouvait à peu près maitriser. D’une part je suis soulagée, je ne suis pas la seule à ne pas tout maitriser.

Voir rien du tout…
SI tu m’aidais ça irait mieux aussi.
Mais ça serait moins divertissant.

"J’ai d’autres trucs sur lesquels je travaille encore… Et toi ? Qu’est-ce que ton skouateur  te permet de faire ?"

Mon interlocuteur se retourne, j’imagine histoire de voir si je le suis toujours. Je lui fais un sourire gêné avant de lui répondre.

« Mmmmh… je sais que je peux mettre sur pause les gens… Grâce à toi, répondis-je à moitié sur le ton de la blague à moitié de façon désespérée. Non, enfaite je n’en sais rien. Je ne sais pas si je peux voler, faire bruler des choses, voir des morts ou autres… Il ne me dit rien. Dans son genre il est un peu sadique. Il préfère que je me démerde et que je découvre par moi-même, soupirais-je. Ça l’amuse. »

Je continuais de marcher, trainant des pieds cette fois. Le fait de ne pas contrôler mes aptitudes me frustraient. J’avais tendance à tout vouloir contrôler. Même quand je me laissais aller c’était contrôler, c’est peu dire. Du coup cette part de mystère dans ma vie m’intriguait et me rendait grognon.
Je suivais Fergal quelques pas derrière lui . Je gardais mes distances ayant cru comprendre que c’était ce qu’il désirait.

Demande lui quelque chose en retour, sinon tu vas passer pour la gamine boudeuse que tu es.
Ta faute !

« Et toi ? Fergal ? »

Je laissais flotter son prénom dans l’air quelque instant avant de reprendre.

« Tu as quoi comme relation avec ton coloc ? »

Je le dépassais tout en accélérant le pas. J’avais repérer au fond du couloir, qui se trouvait être un cul de sac, une banquette où s’assoir. Me rapprochant, je voyais maintenant que nous nous trouvions dans une espèce de tourelle. La banquette faisait un demi-cercle, elle était en bois et des fenêtres parcouraient le même chemin qu’elle tout le long de l’arrondi.
D’un rapide coup d’œil j’avais repéré ce qui semblait être une trappe au plafond, mais cette fois-ci aucun signe d’échelle ou de moyen de l’ouvrir facilement. Peut-être permettait-elle de gravir jusqu’en haut de la tout ?

Ni une ni deux je me retrouvais debout sur la banquette en pointe des pieds. Je pouvais remercier mes années de danses classique car sans cela je n’aurai pas été en vraies pointes et donc dans l’incapacité d’atteindre le loquet de la trappe.
Enfin, atteindre était un bien grand mot. Je frôlais lamentablement du bout des doigts le battant. De plus je venais de penser que le jeans que je portais n’étais peut être pas la meilleures des tenues pour ce genre d’exercice.

« Un coup de main mister ? »

 


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
avatar

Me, Myself & I
Ses Succès:
Pouvoirs:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1282
Localisation : Suisse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et la politesse alors ?! (PV Fergal O.Galeson) Terminé Ven 15 Avr - 16:53


Et la politesse alors ?!

feat Fergal





Suite de la rencontre entre Aislinn et Fergal après leur premier contact au club de musique lors de l’audition d’Ais’.

Elle m'avait suivi et semblait gêner. Peut-être que ma réaction ne lui avait pas plu. Mais je m'en fous, si c’était le cas elle pouvait partir. Je repris mon chemin tandis qu'elle répondait à ma question.
*Un peu sadique...*
*Hmmm ?*
*sadique... si seulement elle savait...*
*Je ne me sens aucunement concerner.*
*Tu devrais conn*rd.*
*...*
*La torture, l’agression tout ça ? Ça ne te dit rien ?*
*J'ai fait ce que j'avais à faire...*
*Et ça a bien foiré !*
« Et toi ? Fergal ? »
Je retourne mon attention sur Aislinn, celle-ci restait en retrait, la mine sombre.
« Tu as quoi comme relation avec ton coloc ? »
Sa remarque me tire un sourire mais avant que j'ai le temps de répondre elle me passa devant pour se précipite vers la banquette qu'on pouvait voir au fond du couloir. Alors que je la rejoignais, elle grimpa dessus et tenta d'attraper quelque chose au plafond. Et m'offrit par la même occasion une vue imprenable sur son ventre dénudé par son étirement.
*Miam*
*La polygamie est mal vue chez les humains Sifflotin...*
*Ça n’empêche pas qu'elle est jolie non ?*
*Certes...*
*Donc miam*
*...*
« Un coup de main mister ? »
La demande d'Aislinn me tire de mes pensées et relève ma tête pour la regarder. Elle voulait attraper une sorte de trappe mais même avec le canapé elle était trop petite. Montant à côté d'elle, j'attrape d'une main le battant de la trappe et tire un léger coup dessus, mais celle-ci ne bougea pas d'un pouce. Je tente de tirer de nouveau un peu plus fort, mais toujours sans succès. Je vais pour tirer une troisième fois encore plus fort lorsque je remarque le trou d'une serrure juste à côté du battant. Je baisse la tête pour regarder Aislinn.
"Elle est verrouillée. On ne peut pas l'ouvrir sans la clé."
Lâchant le battant, je redescends du canapé avant de m'allonger dessus. Je passe mes bras derrière ma tête et ferme les yeux avant de répondre à sa question.
"Tu te plains que ton dieu ne veut pas te dire quoi que ce soit sur tes nouvelles capacités. Mais au moins il n'essaye pas de te tuer. Je ne sais pas comment ça se passe pour les autres mais sache que les dieux ont leurs propres objectifs. Ce ne sont pas de simple esprit qui skouate nos têtes. Sans oublier que le vieux a un objectif bien précis en tête pour nous..."
*Tu pourrais être un peu plus joyeux non ?*
*Tu m'excuseras de ne pas vouloir rigoler quand on parle du mec qui tente de me tuer toutes les cinq minutes...*
*Tu exagères... Je l'ai seulement tenté deux fois.*
*Déjà deux de trop*
Je soupire et reprends.
"Bref... Tu auras compris que ce n'est pas la joie tous les jours entre nous deux. Mais après il me semble qu'en général les réceptacles réagissent bien. Enfin... pour le peu des gens que j'ai vue depuis que je suis ici. Il y a juste quelques cas spéciaux comme moi..."
*Tststststststs c'est le cas de le dire.*
*Quoi ?*
*Même déjà sans moi tu étais déjà un cas spécial...*
*C'est génétique je n'y peux rien...*
*Ça ne change rien au fait que tu es différent tstststststst*
*...*
"Au fait, tu devrais descendre du canapé, je n'ai pas envie de te ramasser à la petite cuillère encore une fois."
Je reste silencieux un moment. Profitant des rayons du soleil qui perçais a travers les fenêtre de la tour.
 

Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et la politesse alors ?! (PV Fergal O.Galeson) Terminé Sam 16 Avr - 20:56


Et la politesse alors ?!

feat Fergal





Suite de la rencontre entre Aislinn et Fergal après leur premier contact au club de musique lors de l’audition d’Ais’.

Fergal monta à mes côtés sur la banquette. Je lui fis un sourire de remerciement. Je sais bien qu’on dit que tout ce qui est petit est mignon, mais ce n’est pas très pratique tout de même de se trouver au-dessous du mètre soixante. Le jeune homme tire sur le loquet de la trappe mais comme moi il n’arrive pas à l’ouvrir.

Sauf que lui il l’attraper le loquet au moins.
Merci de ta sollicitude Hadès.

Mon acolyte interrompit mes chamailleries avec Hadès pour m’indiquer la trappe était verrouillé avec une serrure. Je jetais un coup d’œil. Effectivement j’avais loupé la serrure. Si j’avais su je n’aurai pas grimpé sur cette banquette, mais soit, elle aurait très bien pu ne pas être verrouillée.

- Tu te plains que ton dieu ne veut pas te dire quoi que ce soit sur tes nouvelles capacités. Mais au moins il n'essaye pas de te tuer. Je ne sais pas comment ça se passe pour les autres mais sache que les dieux ont leurs propres objectifs. Ce ne sont pas de simple esprit qui skouate nos têtes. Sans oublier que le vieux a un objectif bien précis en tête pour nous...

Je dois tirer une tête de déterrée alors qu’il me balance ça. Son dieu essaie de le tuer ? Mais il est au courant au moins que si Fergal meurt il est fichu lui aussi ?

Pas forcément, si je tue ton esprit je te contrôlerai.
Et tu envisages de le faire c’est ça ?
Ce n’est pas ce que j’ai dit.
Tu ne dis pas le contraire non plus.
C’est vrai, mais le petit à raison, on a tous un plan.

Les aveux, ou plutôt les non aveux d’Hadès me refroidissent légèrement. J’avoue que je me demande quel est son plan. Diriger le monde ? Retourner dans les enfers ? Je me mets à me poser une foule de questions. Pour le moment, il n’a pas eu l’air de me vouloir du mal… Mais si ça changeait ?
Je secoue la tête, j’harcèlerai Hadès une autre fois sur ses plans machiavélique. Et si il refuse on regardera le dessin animé d’Hercule en boucle, je sais qu’il le hait. Satisfaite de mon plan je me reconcentrai sur mon camarde.

- Bref... Tu auras compris que ce n'est pas la joie tous les jours entre nous deux. Mais après il me semble qu'en général les réceptacles réagissent bien. Enfin... pour le peu des gens que j'ai vue depuis que je suis ici. Il y a juste quelques cas spéciaux comme moi...

Cas spéciaux ? Je le regarde en fronçant légèrement les sourcils. Je ne comprends pas trop le sens de ces paroles. Je ne le trouve pas étrange, ou en tout cas pas plus qu’un grand nombre de personne que je connaissais. Mais lui je ne le connaissais pas encore bien, du coup il avait peut-être raison. Qui sait ?
Pour avoir croisé quelques élèves en M c’est vrai que d’apparences ils paraissaient normaux, enfin en tout cas ne pas être en train de se faire tuer de l’intérieur. Cette pensée me redonna un coup de fouet et le sourire me remonta aux lèvres.

- Au fait, tu devrais descendre du canapé, je n'ai pas envie de te ramasser à la petite cuillère encore une fois.


Je lui tire la langue tout en prenant un air espiègle. Certes je suis tombée avant, mais en temps normale je ne suis pas si maladroite. Et il me prend en traitre là.

- Et si je ne descends pas tu vas faire quoi ? Venir me chercher ?


Affichant un air de défis sur le visage je continue de regarder Fergal, un sourire triomphant sur mon visage. D’une certaine manière j’avais envie qu’il rentre dans le jeu. Je ne sais pas très bien ou je voulais en venir, mais il m’amusait.

Sans descendre je contemplais à nouveau la serrure. Elle n’avait pas l’air difficile à forcer. J’en avais vu des plus complexes. Cependant un aspect de la situation était complexe : la hauteur où se trouvait la dite serrure. Et pour l’instant je n’avais pas grand-chose pour la forcer aussi. Je regardais au tour de moi. Je n’avais ni trombone, ni épingle à nourrice…

Tout en continuant mes réflexions je lançais un regard amusé à Fergal qui était toujours étendu à mes pieds. Il n’était toujours pas venu me chercher, allait-il rentrer dans le jeu ? Tout en le détaillant depuis ou j’étais je distinguais qu’il portait une ceinture. Avec le pic de la boucle je pourrais essayer quelques choses pour la serrure.

- Dis ? Je regardais le jeune homme avec un sourire malicieux sur le visage. Tu me prêtes ta ceinture ?

Je marque une pause, jetant un dernier coup d’œil à la serrure. Oui ça devrait le faire !

- Et… tu me laisserais te chevaucher ?


Toujours avec le sourire je laisse planer mes questions, attendant une réponse. J’avais besoin de grimper sur ses épaules pour atteindre la serrure et ainsi la crocheter.  Sans ça la visite de ce coin du bâtiment serait terminée.
Histoire que le jeune homme ne me prenne pas trop pour une nymphomane en manque je lui montrais la serrure du doigt histoire de voir s’il faisait le lien ou non. Les hommes ne voient que rarement derrière les mots alors j’allais vite voir s’il était comme tous les autres.

Tu joues avec le feu.
Je n’ai pas peur de me bruler
Tu devrais peut-être.
On verra bien. Il n'a pas l'air de vouloir jouer de toute manière...

- Alors ? J’attends-moi, dis-je le plus innocemment possible.

 


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
avatar

Me, Myself & I
Ses Succès:
Pouvoirs:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1282
Localisation : Suisse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et la politesse alors ?! (PV Fergal O.Galeson) Terminé Mar 19 Avr - 21:03


Et la politesse alors ?!

feat Fergal





Suite de la rencontre entre Aislinn et Fergal après leur premier contact au club de musique lors de l’audition d’Ais’.

- Et si je ne descends pas tu vas faire quoi ? Venir me chercher ?
J’ouvre un œil et observe le visage d’Aislinn. Son grand sourire en dit long.
*Elle s’amuse.*
*Tant mieux pour elle non ?*
*Elle s’amuse de toi… Ça ne te dérange pas ?*
*Hmmm non. Je m’en fous en fait.*
Je referme mon œil et hausse les épaules, toujours allongé sur la banquette. Peu m’importait si elle tombait ou pas. Elle se débrouillera toute seule.
*Je n’en suis pas si sûr de ça…*
*De ?*
*…*
*Qu’est-ce qu’il y a Sifflotin ?*
*Rien. Tu es juste trop gentil. Je n’ai pas l’habitude d’avoir une relation avec des gens comme toi.*
*D’habitude tu t’en débarrasse c’est ça ?*
*…*
*Bien ce que je pensais…*
- Dis ? Tu me prêtes ta ceinture ?
Je rouvre mon œil et regarde Aislinn. Son sourire narquois m’intrigua mais j’attendis patiemment qu’elle finisse.
- Et… tu me laisserais te chevaucher ?
*Mais qu’est-ce qu’elle raconte ?*
*Je n’en sais rien…*
*Pourtant c’est toi l’humain.*
*Bah ce n’est pas pour autant que je comprends.*
Elle me pointa alors la hanse de la trappe. Haussant le sourcil de mon œil ouvert, je réfléchis à la situation comprenant les doubles sens de ses phrases. Je dois trouver une solution pour me sortir de là.
*Pourquoi aurait-elle besoin d’une ceinture et de la hanse de la trappe…*
*J’ai bien une idée…*
*Moi aussi…*
*Et nous avons la même. Faisons ça.*
- Alors ? J’attends-moi.
Son sourire allait probablement rapidement disparaître mais tant pis. Je soupire en me redressant sur la banquette.
"Si tu veux te suicider, tu es priée de ne pas m’impliquer là-dedans et de faire ça correctement. C’est-à-dire sans déranger personne ok ?"
Sortant mon scalpel de ma poche arrière, je me relève en le déposant sur la banquette. Puis je  commence à m’éloigner de la tour.
"Heureux d’avoir fait ta connaissance blondinette."
*Tu es au courant que c’est notre seule arme ?*
*On ira en récupérer un autre plus tard t’inquiète pas. Même si je ne vois pas l’utilité…*
*Se défendre ?*
*Mouai… Poignarder les gens qui essayent de m’aider plutôt tu veux  dire.*
*… et concernant la fille ? Si jamais elle veut vraiment se suicider. Tu ne veux pas l’empêcher ?*
*Les gens qui souhaitent la mort n’ont pas besoin de rester sur Terre. Ça fera de la place pour quelqu’un d’autre qui la mérite.*
*Tstsstststtststt*
*Quoi ?*
*Pour une fois qu’on est sur la même longueur d’onde.*
Je garde le silence ne sachant pas quoi répondre.
 

Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et la politesse alors ?! (PV Fergal O.Galeson) Terminé Mer 20 Avr - 17:59


Et la politesse alors ?!

feat Fergal





Suite de la rencontre entre Aislinn et Fergal après leur premier contact au club de musique lors de l’audition d’Ais’.

Au final je vois que j’ai dû piquer la curiosité de Fergal étant donné qu’il se redresse. Je lui souris en attendant l’accessoire indispensable au crochetage de serrure. Mais je n’étais pas au bout de mes surprises… En effet, le blondinet pensait que je voulais me suicider ! J’hésitais entre le rire et la colère…

Calme toi gamine, il faut dire que ça pouvait être tendancieux…
Oui, mais bon… faut être sacrément tordu pour penser ce genre de choses non ?
Je ne te fais que de te le répéter Aislinn, je ne le sens pas ce gamin.

Alors que je parlais, enfin pensais, avec Hadès, mon camarade sortit ce qui ressemblait à un scalpel de l’une de ses poches. Le fait qu’il ait un scalpel sur lui me confirmait qu’il n’était pas tout net. Quelle personne un tant soit peu saine d’esprit irait se balader avec un scalpel ?

Un docteur ?
Merci Hadès, tu m’es d’une grande aide !

- Heureux d’avoir fait ta connaissance blondinette.

Je le regardais partir bouche bée. Il me laissait là, en plan ! Et si j’étais vraiment suicidaire ?! Il m’aurait laissée là, à m’ouvrir les veines ?! J’étais si stupéfaite par son attitude que j’en oubliais de me mettre en colère. Ce gars était définitivement étrange.

Je sautais de la banquette, atterrissant sur mes deux pieds et sans tomber. Je jetais un regard méprisant à Fergal alors que sa silhouette s’éloignait de moi.
Me retournant, j’aperçu l’objet coupant, c’était bel et bien un scalpel. Il avait dû le piquer à l’infirmerie. Je le pris dans la main, avec le réflex idiot de passer mon doigt sur la lame.

- Merde ! Jurais-je en mettant mon doigt coupé dans ma bouche pour arrêter le saignement.

Je sortis un mouchoir de ma poche et tapotait la petite entaille. Heureusement que je n’avais pas appuyé comme une brute.

En même temps c’étais pas très malin ce que tu viens de nous faire.
Pas besoin de me le rappeler.

Voyant que le sang sur mon doigt avait déjà coaguler j’essuyais la lame du scalpel avec mon mouchoir avant d’emboiter le pas du jeune homme.

Non mais tu ne vas pas le suivre !
Tu vas devoir apprendre Hadès. Je fais partis du genre de personne qui doit faire cinq fois la même erreur pour comprendre que ce n’était pas une bonne idée.

Tout en écoutant les jérémiades d’Hadès, je me mis à faire de petites foulées pour rejoindre Fergal. Heureusement pour moi il n’était pas partit très loin et il me fallut à peine une minute pour le rejoindre. En arrivant à sa hauteur je me mis à marcher en rythme avec lui tout en lui lançant un sourire joyeux. Il m’en faudrait plus pour me saper le moral.

- Alors primo je suis tout sauf suicidaire. Ensuite j’avais besoin de la boucle de ta ceinture pour crocheter la serrure gros bêta ! dis-je en riant. Et pour finir j’en ai pas besoin du coup je te le rends.

Je lui tendis le scalpel, enroulé dans le mouchoir. Evidemment je le lui tendais coté garde et non côté lame. Je ne lui souhaite pas encore du mal.
Je lui souris tout en le suivant. Je mis mes mains des poches sans dire mot.

Et maintenant on peut se barrer ?
Non, on vient à peine de commencer.
Je ne vous suivrais jamais vous humains…

Je pouffais légèrement. Des fois Hadès pouvait être un poil désespérant. Mais je commençais à m’y habituer.

- Tu veux aller ou du coup ? Je te laisse gérer étant donné que tu me prends pour une suicidaire.

Je lui fis un clin d’œil. Je n’arrivais pas vraiment à le cerner, du coup il m’intriguait et du coup je n’allais pas lâcher le morceau si facilement.

- Non, sérieux... Tu m’aurais vraiment laissé là-bas ? T’es pas très empathique blondinet.


J’avais repris le surnom qu’il m’avait attribué. Si j’étais sa blondinette, il sera mon blondinet. Je continuais à lui sourire. Vu qu’il n’avait toujours daigné me dire un mot je continuais de lui parler.

- Vas-y Fergal fait moi un sourire ! Tu tires une de ces têtes, ce n’est pas comme si tu avais tué quelqu’un non ?! Enfin… Tu n’es pas un tueur en série si ? Si c’est le cas j’ai peut-être mal fait de te rendre ton scalpel !

Je fini ma phrase par un petit éclat de rire qui venait du fond du cœur. Si lui ne trouvais pas ça drôle moi au moins j’avais le mérite de me faire rire toute seule. Enfin peut-être qu’il me trouvait drôle, mais pour le savoir il faudrait qu’il me parle et casse son masque inexpressif.

Tu sais que même moi tu ne me fais pas rire.
Oui mais je ne te considère pas comme une référence Hadès.

 


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
avatar

Me, Myself & I
Ses Succès:
Pouvoirs:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1282
Localisation : Suisse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et la politesse alors ?! (PV Fergal O.Galeson) Terminé Sam 23 Avr - 23:38


Et la politesse alors ?!

feat Fergal





Suite de la rencontre entre Aislinn et Fergal après leur premier contact au club de musique lors de l’audition d’Ais’.

- Merde !
*Semblerai qu'elle ne soit pas contente.*
*Tu t’attendais à quoi ?*
*Ça j'imagine...*
*Alors fait pas le gars... la personne surprise.*
*...*
J'entendis alors des bruits de course arrivant dans mon dos avant d'apercevoir à la périphérie de mon champ de vision Aislinn se calquer sur mon pas.
- Alors primo je suis tout sauf suicidaire. Ensuite j’avais besoin de la boucle de ta ceinture pour crocheter la serrure gros bêta ! dis-je en riant. Et pour finir j’en ai pas besoin du coup je te le rends.
Je l'observais rapidement pendant qu'elle me tendait le scalpel. Apparemment elle s’était coupée au doigt.
*Pas une lumière hein ?*
*Pas autant que moi c'est sur...*
*Ça va les chevilles ?*
*Je n'en ai pas...*
*Ah... ouai... effectivement.*
*Il n’empêche qu'elle avait vraiment de l'espoir penser qu'elle pouvait crocheter une serrure avec ta ceinture...*
*Elle doit regarder trop de films.*
Je fis glisser le scalpel dans ma poche arrière droite de mon pantalon avant de reprendre mon chemin sans un mot. Elle me suivit avec un grand sourire éclairant son visage.
*Au moins elle s'amuse.*
*Si tu le dis...*
Aislinn parlait sans pour autant que je lui réponde. Apparemment ça ne la dérangeait pas plus que sa de parler dans le vide.
*Tstststttstststststs blondinet.*
*Hmm ?*
*Elle ta appeler blondinet.*
*Et alors ?*
*Je trouve ça drôle...*
*C'est bien.*
*...*
- Vas-y Fergal fait moi un sourire ! Tu tires une de ces têtes, ce n’est pas comme si tu avais tué quelqu’un non ?! Enfin… Tu n’es pas un tueur en série si ? Si c’est le cas j’ai peut-être mal fait de te rendre ton scalpel !
*Elle a raison réagis un peu ! On dirait un fantôme.*
*C'est un entraînement.*
*Hein ?*
*Non rien.*
Je m’arrête au milieu du couloir et me retourne vers Aislinn. Je la fixe dans les yeux un instant.
"Qu'est-ce que ça changerait si j'en suis un ?"
Je sortis de nouveau mon scalpel de ma poche, je le fis tourner dans mes doigts.
*Je peux savoir à quoi tu joues.*
*Relax, on va juste la faire stresser un peu.*
*Bah bravo...*
Repoussant Aislinn contre le mur, je colle une main contre celui-ci juste au-dessus de son épaule tout en amenant tranquillement ma lame jusqu'à son coup sans pour autant la toucher. Puis je reprends d'une voix calme.
"Tu n’arrêtes pas de me suivre sans pour autant me connaître. Tu es curieuse ? Alors soit plus direct et pose les questions directement au lieu de tourner autour du pot."
Je fis un petit moulinet avec le scalpel puis le glissa de nouveau dans ma poche en me dégageant d'Aislinn puis repris la direction de la sortie.
*Tu es vraiment un mec chiant en fait.*
*J'aime les gens qui sont directs.*
*Et ?*
*Et donc je t'aime bien malgré que t'essaye de me tuer.*
*Tststststststs*
 

Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et la politesse alors ?! (PV Fergal O.Galeson) Terminé Dim 24 Avr - 13:49


Et la politesse alors ?!

feat Fergal





Suite de la rencontre entre Aislinn et Fergal après leur premier contact au club de musique lors de l’audition d’Ais’.

Soudain, je vois mon acolyte s’arrêter et se tourner en ma direction. Son regard fixe le mien, je me surprends à m’y perdre un instant. Il y a quelque chose d’hypnotisant dedans… Je n’eus pas vraiment le temps de m’y attarder car Fergal avait enfin décidé de m’adresser la parole.

- Qu'est-ce que ça changerait si j'en suis un ?


Avant de pouvoir répondre quoi que ce soit, le jeune homme m’avait repoussé contre un des murs du couloir. Je l’observe approcher la lame de son scalpel près de ma gorge. Sans un mot je plonge mon regard dans le sien pour essayer de comprendre ce qu’il avait dans la tête.

- Tu n’arrêtes pas de me suivre sans pour autant me connaître. Tu es curieuse ? Alors soit plus direct et pose les questions directement au lieu de tourner autour du pot.

Je le vis ranger son scalpel dans mouvement gracieux avant qu’il ne s’éloigne de moi. Restant appuyée un instant contre le mur je me remis à respirer. Je ne m’étais même pas rendue compte que j’avais retenu ma respiration tout le long de cette scène étrange.

Je vais le tuer ce gamin !

Hadès calme toi…
Il nous a quand même menacés ouvertement !
Il jouait ! Enfin… je pense. Il testait

Je m’écartai du mur me positionnant en face du blondinet. Je passais une main dans mes cheveux tout en arborant un sourire de défis sur mon visage. J’avais vu pire caïd à Londres, je n’étais de ce fait pas totalement impressionnée.

- Tu ne me connais pas non plus à ce que je sache… Mais un point pour toi, je suis curieuse.

Je marquais une pause pour soutenir son regard. Il faisait un peu plus d’une tête que moi et malgré ses vêtements amples je voyais qu’il n’avait pas la peau sur les os. Je le regardais comme un félin regardant sa proie.

Tu joues à quoi ?

Il m’a montré qu’il pouvait avoir le dessus, à moi de lui montrer le contraire.
Mauvaise idée Aislinn…

Malgré l’avertissement d’Hadès j’avais mon plan en tête. Certes peut-être pas le meilleur des plans… mais c’était une idée et quand j’en avais une en tête je n’arrivais pas à m’en défaire.
Ni une, ni deux je posais ma main sur l’avant-bras de Fergal tout en me plaçant derrière lui. Avant qu’il n’ait le temps de réagir j’envoyais mon pied balayé ses jambes pour le faire tomber sur le dos. J’avais pris sa taille comme avantage. Je me mis à califourchon sur le jeune homme bloquant ses mains avec mes bras.

- Toi par contre, tu ne me sembles pas très curieux…. Je pourrais être moi-même dangereuse.


Je plongeais mon regard dans le sien rapprochant doucement mon visage de celui du jeune homme. Je sentais son corps tendu sous le mien. Je n’étais pas dupe non plus, s’il se débattait je ne garderai pas le dessus longtemps. J’effleurai sa joue de mes lèvres avant de rapprocher ma bouche de son oreille.

- Alors blondinet, dis-moi, c’est tout ce dont tu es capable ?

Ne voulant pas faire comme Icare et me brûler les ailes en volant trop près du soleil, je me relevai, m’éloignant de quelques pas pour aller m’adosser à nouveau contre le mur de pierre. Je glissais mes mains dans mes poches arrière, arborant un sourire taquin.
J’avais envie de savoir ou pouvait nous mener ce petit jeu. Peut-être était-ce une mauvaise idée. Mais pour le moment j’étais contente d’avoir trouvé quelqu’un avec qui joué à chat.

Lui qui voulait que tu sois directe… En le mettant au tapis tu aurais pas pu faire mieux.
Oui, plus qu’à voir comment le jeu va tourner.
 


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
avatar

Me, Myself & I
Ses Succès:
Pouvoirs:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1282
Localisation : Suisse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et la politesse alors ?! (PV Fergal O.Galeson) Terminé Mer 27 Avr - 16:37


Et la politesse alors ?!

feat Fergal





Suite de la rencontre entre Aislinn et Fergal après leur premier contact au club de musique lors de l’audition d’Ais’.

Je sentis une main m'attraper l'avant-bras. Avant même que j'aille le temps de me dégager, je me sens basculer en arrière et tombe lourdement au sol. Je sens l'air sortir de mes poumons sous le choc. Alors que je m’empêchai d'inspirer, Aislinn passa sur moi bloquant mes bras au passage.
- Toi par contre, tu ne me sembles pas très curieux…. Je pourrais être moi-même dangereuse.
Sentant ma trachée se desserrer, j'inspire bruyamment de l'air pour calmer mes poumons hurlants.
*Tststststststs tu l'as cherché*
*...*
Alors que j'analysai la situation Aislinn se pencha et me chuchota à l'oreille.
- Alors blondinet, dis-moi, c’est tout ce dont tu es capable ?
*Bon... on peut attaquer maintenant ?*
*Oui.*
Je me prépare à relever mes jambes pour tirer Aislinn en arrière avec. Mais celle-ci se relève avant que j'ai le temps de faire quoi que ce soit. Je reste immobile au sol tout en l'observant sur le qui-vive.
Son visage me fit comprendre qu'elle jouait. Pouffant légèrement je me relève en remettant en place mes vêtements.
"Tu ne peux pas me tuer. Il y a déjà quelque chose qui s'en occupe pour vous."
Je remets ma capuche en place et tourne le dos à Aislinn.
"Et tu ne préfères pas savoir tout ce dont je suis capable." lui dis-je suis un ton plus sérieux.
Je maintiens un léger silence avant de hausser les épaules et commencer à m’éloigner.
"En soi tu la déjà vu tout à l'heure" fis-je en sortant le scalpel de quelques centimètres de ma poche arrière avant de le relâcher.
"Je vais te laisser blondinette, j'ai des trucs à faire. Si jamais tu me cherches tu sais ou me trouver. Bonne journée."
Je fis un petit geste de la main avant de partir les mains dans les poches.
 

Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et la politesse alors ?! (PV Fergal O.Galeson) Terminé Mer 27 Avr - 17:48


Et la politesse alors ?!

feat Fergal





Suite de la rencontre entre Aislinn et Fergal après leur premier contact au club de musique lors de l’audition d’Ais’.

Le jeune homme se relève en pouffant. Quoi je l’amuse ? Bon au moins je ne l’ai pas énervé. Enfin je crois. Je n’ai pas très envie de me faire trancher la gorge non plus…
Je le regardais le blondinet attendant qu’il m’adresse à nouveau la parole.

"Tu ne peux pas me tuer. Il y a déjà quelque chose qui s'en occupe pour vous."

Je dégluti en fronçant les sourcils. Prenant un air plus sérieux je secoue la tête, je ne veux pas le tuer et il le sait bien. Le fait que son dieu veuille le tuer m’inquiète un peu par contre. Il remet sa capuche et me tourne le dos. Je ne sais pas pourquoi, mais au fond ce geste me rend triste. J’avais cru m’être peut-être fait un ami…

"Et tu ne préfères pas savoir tout ce dont je suis capable. En soi tu la déjà vu tout à l'heure"

Je le vis me montrer à nouveau le scalpel. Il s’était éloigner entre deux me laissant sur place. Oui j’avais vu ce dont il était capable. Et il avait beau utilisé un ton froid et sérieux, je n’avais pas peur de lui. Peut-être était-ce idiot mais je savais que je pouvais avoir confiance.

Oui tu es folle !
Non je ne pense pas.
Tu parles de lui faire confiance alors qu’il ta mit un couteau sous la gorge ! Je te préviens si tu nous fais tuer….
Zen Hadès zen…

"Je vais te laisser blondinette, j'ai des trucs à faire. Si jamais tu me cherches tu sais ou me trouver. Bonne journée."

Après un signe de la main il s’en alla dans sa direction me laissant planter là. Je restais un instant dans le couloir sans bouger. Au bout d’un moment je le rattrapais en courant. Je lui fis un sourire le stoppant en le tenant par le bras.

- Ma chambre c’est la 109 au cas où tu as besoin… Et si ton copain essaie de te tuer dis-lui que je lui botterai les fesses ! Je te le promets blondinet, dis-je avec un clin d’œil.


Je lui fis un rapide baisé sur la joue avant de partir dans le sens opposé. A voir si on se croiserait de sitôt mais j’étais contente d’avoir rencontré ce blondinet.

 


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
avatar

Me, Myself & I
Ses Succès:
Pouvoirs:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1282
Localisation : Suisse
Revenir en haut Aller en bas
Et la politesse alors ?! (PV Fergal O.Galeson) Terminé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Et la politesse alors ?! (PV Fergal O.Galeson) Terminé
» Si le centre est stable, alors la famille est soudée — Ngugi
» une école pour apprendre la politesse...
» Alors beau brun, ça te dit de me rejoindre ? ► 12/06 à 16h03
» La politesse, tu connais ? [PV Juliet]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Immortalia :: RPG :: ◄ Les Clubs-
Sauter vers: