AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 


Retour à la normale à Immortalia (PV Aislinn et Lawrence)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Annexes :: ◄ Le Parc :: ► Le bassin à carpes
MessageSujet: Retour à la normale à Immortalia (PV Aislinn et Lawrence) Jeu 17 Mar - 6:32

Retour à la normal…

PV Aislinn et Lawrence



Cela faisait déjà un peu plus d’un mois que je m’étais éveillé de cette « grippe virale » à l’infirmerie. Un mois de travaux par-dessus la tête, de nouvelles rencontres en masses, tristement chez les M, des souffrances physiques et émotionnelles de toutes pars, de visites sans fin à l’infirmerie et à l’hôpital, de tentatives désespérées pour sauver les fesses d’Auen et de sa victime avant qu’il ne reparte pour la Norvège. D’ailleurs où il était maintenant, je n’avais pas eu de nouvelles et cela m’inquiétait. M’enfin, les choses semblaient s’être calmé, je reprenais un rythme de vie à peu près normale, du moins aussi normale qu’on le pouvait à Immortalia, travaillant sans relâche, de nuit, de jour selon le bon vouloir d’Hypnos, assistant à tous mes cours, ce qui avait eu pour effet de rappeler mon existence à certains à ma grande déception. Aujourd’hui était donc l’une de ses journées que trop normale. À peine les cours s’étaient-ils terminés, que j’avais noté que Brian et sa bande de gorilles m’avaient en ligne de mire. J’avais donc fait comme si de rien était, avait rangé mes effets personnels à toute vitesse avant de quitté pour me réfugier dans le parc près du bassin à carpe. J’accélérai le pas, et entendant des pas précipités à ma suite, décidai de lâcher mon sac à côté d’un arbre qui se trouvait devant moi et de m’y réfugier. C’était toujours surprenant de voir ma soudaine adresse en temps de nervosité, mais je faillis tout de même glisser, ce qui donna le temps à mon poursuivant de m’attraper par la cheville, me descendant violemment au sol où ma chute émit un son sourd et me coupa le souffle.

« Alors Doogood…T’sais qu’j’ai dû faire mes travaux seul pendant ton absence? T’avais promis…et j’aime pas tellement qu’on tienne pas ses promesses. J’ai dû me les taper à la dernière minute et j’ai coulé.»

« Brian, je n’ai pas eu le choix. Tu le sais pour Sorensen? Il m’a eu. Tout le monde le sait. Soit raisonnable, un mois d’hôpital, c’est une raison valable non?! »


L’un de ses amis qui l’avait accompagné, celui qui m’avait descendu de l’arbre et était plus bâti, m’attrapa par le collet, me relevant devant lui. Je touchais à peine le sol et sentais qu’on allait me faire payer. Pendant ce temps Brian, m’affairais à vider mon sac lâchement, bottant quelques ouvrages auxquels je tenais au passage. Je crispai mon visage en une expression de douleur. On ne m’avait pas touché encore, mais c’était tout comme…je détestais qu’on abîme mes livres.

« Et après? T’es bien revenu. » Me répondit-il lâchement, attendant clairement que je lui file des excuses qu'il n'allait pas vouloir entendre. Il adorait me voir ramper ce s*laud.

« Un mois de travaux à rattraper, je ne pouvais pas tout faire. » Lui-répondis-je nerveusement.

« Alors tu à mal priorisé Doogood! Tu vois? J’aurais pas à venir te faire comprendre ça sinon. Toi qui es pourtant tellement organisé qu’s’en est exaspérant…. T’sais je pourrais penser qu’c’était volontaire de me faire couler. »
Il donna un coup de tête en direction du bassin, donnant à son gorille de service de me larguer dedans. Un air suppliant, je secouai la tête frénétiquement alors qu’il poursuivait la « fouille » de mon sac.

«Livre, mouchoirs, lingettes nettoyantes, antiseptique, livre, livre, gants de latex, menthes, antiseptique, livre, antiseptique, pompe…pour l’asthme?… » Il riait, en comptabilisant mes petites bouteilles d’antiseptique ou tout autre indice de mon TOC ou de mon insignifiance…de toute évidence.

« Non…non, non….Brian, c’est sale…vraiment…je…je ne peux pas…. »


Ce ne serait pas ma première balade dans le bassin et je me rappelais très bien la texture vaseuse, le froid de l’eau…et sincèrement l’entretien du bassin ne devait pas être fait régulièrement. L’idée de la quantité de déjections de poissons qui s’y trouvaient me rendait déjà malade.

« BRIAN! Je vais faire tes prochains travaux. Je peux les faire…NE FAIT PAS ÇA! »

Celui-ci ricana.

« Mais bien sûr que tu vas les faire…mais ça c’est pour ceux qui ne l’on pas été. »

Le gorille m’attrapa les bras et Brian les pieds alors que je tentais de me débattre. Me balançant d’un côté, puis de l’autre, ils se mirent à compter. Je tentai de m’accrocher aux vêtements du gorille espérant m’éviter la chute ou au pire l’amener avec moi.

« 1! 2!... »

HRP:
 



(c)LOKIA
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1755
Localisation : Montréal, Canada
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Retour à la normale à Immortalia (PV Aislinn et Lawrence) Jeu 17 Mar - 21:36

Retour à la normal…

PV Aislinn et Lawrence



J’en peux plus de ce cours ! Divertis-moi !

Non mais pour qui te tu prends maintenant ? Ca fait pas une semaine qu’on est ensemble et tu te prend déjà pour le roi. Moi aussi je m’ennuie figure toi…

En effet le cours de math dispensé est assommant au plus haut point. Le prof remplaçant nous parle d’équation avec autant d’entrain qu’un boucher parlerait de la fashion week. Je regarde une centième fois l’horloge pendue au mur. Encore 5 min… c’est fou ce que le temps peu vous paraitre long quand vous êtes pris d’un ennui mortel.

Tien mortel… Il pourrait prend ta place dans le genre dieux de la mort celui-là !

Tu pourrais devenir comique avec des blagues pareilles… répondit Hadès d’une voix sarcastique.

Je ne me suis toujours pas habituée à avoir cette voix qui sort de nulle part dans ma tête. Surtout que c’est une voix grave et suave, qui fait froid dans le dos. Ce qui convient plutôt bien au roi des morts en fait. Je me prends des fois à m’imaginer quelques fois à quoi il pouvait bien ressembler. Malheureusement la version de Disney est très ancrée en moi. Du coup quand il est en colère je l’imagine des flammes bleues tourbillonnants au tour de sa tête.

Grâce à mes divagations, les cinq minutes restantes sont passées plus vite que prévues. Le cours touche enfin à sa fin. Je soupir de soulagement tout en rangeant mes affaires en quatrième vitesses dans mon sac en bandoulière.

Une fois hors de cette prison je me dirige vers l’extérieur de pensionnat. Vu que pour une fois il ne pleut pas j’avais décidé de découvrir les alentours de l’école et de faire un tour dans le parc.
Je décide d’ailleurs de commencé ma ballade par ce dernier. J’enfonce mes écouteurs dans mes oreilles, m’étant en route le son des Pink Floyd. Je marche les mains dans le poche tout en regardant ce qui se trouve au tour de moi.

Ouais, c’est un parc quoi…


Et tu t’attendais à ?


Tais-toi.

Je continue mon trajet en longeant un chemin en gravier. Je n’ai nulle idée d’où il mène mais bon ça ne doit pas aller bien loin. Après deux ou trois minutes de marche j’aperçois un bassin. Je décide d’allé voir si des poissons y ont élu domicile.
Tout en avançant j’observe un jeune homme se précipité pour grimper à un arbre non loin du dit bassin. Un peu plus loin derrière lui je distingue deux autres types qui ont l’air de lui foncer dessus.

Tout ça me semble de mauvais augure pour le premier gugus.
J’enlève mes écouteurs, les rangeant dans la poche de mon jean. Je m’approche doucement du groupe sans me faire remarquer. Je ne sais pas ce qui se trame, si ça se trouve je m’alerte pour rien.

Aislinn le preux chevalier, s’exprime Hadès


J’aime pas la méchanceté injustifiée !

Nous voilà un point commun, va aider ce petit.


Alors que l’un des deux types force le pauvre jeune homme à tomber de son perchoir l’autre lui parle d’un ton menaçant. Je vois, le larbin et le « cerveau ». Le pseudo larbin agrippe la pauvre victime par son col avant de le trainer au bord du bassin. Je les entends le menacé de le jeté à l’eau.
Je jette un coup d’œil à l’eau verdâtre, ça n’est pas vraiment une piscine de rêve…
Lorsque les deux agresseurs entames un compte à rebours tout en avançant leur victime du bord de l’eau de plus en plus je me décide enfin à agir.

- Stop !

Heureusement pour moi cela suffit pour stopper les deux sales types dans leur élan. Celui que j’ai identifié comme la tête pensante du duo fait signe à son comparse de lâcher leur proie.
Bien ! Ils agissent comme je le voulais.

- T’es qui toi ? Tu sais au moins qui je suis ? demande celui qui à l'air de réfléchir.

Je l’observe de la tête au pied. Dans un combat je pourrais avoir le dessus, mes années de karaté aidant fortement.

- Un idiot ? en tout cas tu en as la tête !

Même son larbin ne peut s’empêcher de rire.

- Je n’aime pas frapper les filles, mais pour toi je veux bien faire une exception, grogne-t-il en s’avançant d’un pas de voulant menaçant.

Je lui fais un sourire sarcastique ce qui me vaut un premier coup de poing que j’évite de justesse. Je suis un peu rouillée on dirait ! Lors de sa deuxième tentative je contre le coup avec mon bras. Il me regarde d’un air surpris. Avant de surenchérir avec un troisième coup.

- Ne jamais agresser quelqu’un qu’on ne connaît pas. Tu pourrais avoir des surprises, lui murmurais-je avant de lui agripper le poignet et ainsi lui faire une clé de bras.

Je le maintiens un moment dans cette position alors qu’il m’insulte de tous les noms. Je lui balance un coup dans les jambes ce qui le force à tomber à plats ventre, face contre terre. Je le colle au sol.

- Attaque toi à des gens de ton niveau ne soit pas lâche !

Je le laisse se relever, il fait rapidement quelques enjambée pour s’éloignée de moi, tout en maintenant son poignet.
Lançant un regard mauvais au type que je viens d’aider il fait signe à son ami de partir.

- Tu as de la chance Doogood… J’ai quelqu’un d’autre dans ma ligne de mire maintenant, finit-il par dire en me lançant un regard meurtrier.

- C’est ça revient me voir quand tu sauras de défendre !

Ais’ ne rajoute pas de l’huile sur le feu…

Je me retourne vers l’étudiant que je viens d’aider. Tout en passant une main dans mes cheveux blonds je lui tire un sourire resplendissant.


- Moi c’est Aislinn ! Tu vas bien ?



HRP:
 



(c)LOKIA


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1366
Localisation : Suisse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Retour à la normale à Immortalia (PV Aislinn et Lawrence) Lun 21 Mar - 16:32

Retour à la normal…

PV Aislinn et Lawrence



" Stop !"

Quoi?! Non non non! Je retournai ma tête vers la voix…C’était une jeune fille, blonde, les yeux bleus…je l’avais déjà vu. C’était la pianiste que j’avais vu jouer quelques jours auparavant…Aislinn je crois? Je secouai vivement la tête pour la dissuader de s’en mêler. Je ne voulais pas qu’elle interfère, ne sachant pas non plus quels étaient ses pouvoirs et ne voulant pas qu’une bataille générale se déclenche…En plus, à découvert dans le parc, les élèves normaux pourraient nous voir après tout. D’un autre côté, peu de gens osaient intervenir habituellement et je ne pus qu’être envahi par un sentiment de profonde reconnaissance. Mes gestes et mon regard se contredisaient de toute évidence, car elle intervint tout de même. À mon grand étonnement, son intervention avait fonctionné. Brian et son ami me laissèrent tomber lourdement au sol.

« T’es qui toi ? Tu sais au moins qui je suis ? »

« Un idiot ? en tout cas tu en as la tête ! »

« Je n’aime pas frapper les filles, mais pour toi je veux bien faire une exception. Fini-t-il par lui lancer. »

« Quoi?! Frapper une fille!? Ça, c’est bas même pour toi Brian! Fou lui la paix! Elle n’a rien à voir là-dedans! » Me révoltais-je.

Et bam!…ma petite intervention me valut un bon coup de pied au visage de la part du babouin. Inévitablement, je m’étalai une fois de plus au sol, étourdi, mon nez saignant abondamment, déjà fragilisé par les événements récents. Pendant ce temps, Brian s’en prenait déjà à la jeune fille. Le type ne savait pas vraiment frapper, même moi je le trouvais mou…ce qui n’était pas le cas de l’autre par contre…Enfin, Brian, avait sans doute décidé qu’il allait tenter de montrer sa supériorité en frappant une fille seul. Il tenta d’ailleurs de lui assener le premier coup qu’elle évita de justesse à ma grande panique, puis un second qu’elle para avec une efficacité certaine. Je l’observai surpris, puis tentant de me relever pour lui venir en aide ou arrêter tout ça, je chancelai vers les deux combattants tout en assistant au troisième coup qui lui valut une bonne clé de bras à cet imbécile. Alors, constat… Aislinn ne faisait apparemment pas que du piano.

« Ne jamais agresser quelqu’un qu’on ne connaît pas. Tu pourrais avoir des surprises. »
Lui murmura-t-elle en le maintenant. Quelques minutes après, passés à lui envoyer des vacheries, il était déjà au sol.


« Attaque toi à des gens de ton niveau ne soit pas lâche ! »


Main, devant mon nez pour éviter que le sang ne tache mes vêtements, je ricanai tout de même, me surprenant à penser que lui n’était pas de son niveau à elle, m’enfin. De mon autre main, j’allai amasser l’un de mes livres, le plus dure qui soi…juste au cas où, observant Aislinn, libéré son adversaire qui semblait avoir eu sa leçon.


« Tu as de la chance Doogood… J’ai quelqu’un d’autre dans ma ligne de mire maintenant, » finit-il par dire en me lançant un regard meurtrier.

J’hochai la tête découragée en lui rendant un regard méprisant. Subitement, je pointai un doigt en signe d’avertissement.

« Tu la touches…Comme elle dit, tu pourrais être surpris un jour… »

Il me lança un dernier regard provocateur, ricanant pratiquement à mon intervention. Il n’avait clairement pas pris avertissement au sérieux.

*Lawrence! Il va te laisser en paix n’en rajoute pas! Si tu l’endors, on aura des ennuis…*


*Peut-être, mais c’est hors de question que je la laisse se débrouiller avec ça après m’avoir sauvé la mise…là il était seul avec cet idiot, habituellement tu sais comme moi qu’il se déplace en bande beaucoup plus grosse…et bon je suis inscrit au Fight Club non? En plus, ça sert à quoi d’avoir des pouvoirs si on ne s’en sert pas. Le jour où j’en aurai l’occasion…Crois-moi, je lui donnerai un chien de ma chienne.*

*Pour ça, il faudrait que tu y ailles au club!*

*Je sais…mais ils sont tous tellement plus…forts, plus agiles et la plupart font surement partie de sa bande…Je vais me faire ridiculiser et démolir.*


*Eh bien! En attendant tu auras toujours tes amis de filles pour te défendre.* Me piqua-t-il.

Je fis une moue dépitée. Soyons francs, j’étais légèrement dégouté de ma personne. Il avait bien raison. J’étais faible, mais je détestais tellement avoir à me battre. J’avais bien appris quelques moyens de me bloquer pour me défendre ou d’éviter les problèmes, mais rien qui n’équivalait à ce que les élèves du Fight Club apprenaient.

- C’est ça revient me voir quand tu sauras te défendre !

*Oh parce qu’elle s’y met elle aussi!? Eh bah…vous faites une belle paire vous deux…*


Je ricanai discrètement à ce commentaire d’Hypnos, il avait bien raison. J’avais cette tendance à en rajouter également quand il ne fallait pas…mais comparativement à la demoiselle, je payais généralement chèrement mes affronts. J’observais Aislinn avec une certaine admiration et cela me prit un moment avant de réaliser que sans prévenir, elle s’était retournée vers moi, m’étirant un large sourire et s’adressant à moi. Je rougis instantanément, balbutiant une réponse plus ou moins claire. C’était le temps de socialiser, le moment que je redoutais le plus sans doute. Non, mais j’avais l’air de rien comme ça, faible, nerd…weirdo vu le contenu de mon sac étalé au sol.


- Moi c’est Aislinn ! Tu vas bien ?


« Oh euh…je erm…Moi c’est Lawrence…et euh… oui, oui…plus de peur que de mal. »
Lui lançais-je nerveusement, une part de moi tentant de maintenir le peu de dignité qui me restait alors qu’une quantité non négligeable de sang coulait entre mes doigts.

*Wow…mais quelle crédibilité!*

« Oh euh…attend…je…mmm »

J’aurais bien voulu lui serrer la main ou parler plus clairement, en retirant ma main de ma bouche, mais je me trouvais bien sale soudainement. Je me laissai donc tomber à genou près de mon sac, tâtonnant nerveusement  à une main pour trouver mes mouchoirs pour mon nez ainsi que mes lingettes humides et une bouteille d’antiseptique pour nettoyer ma main. Roohh…j’allais tout tacher si je continuais et je ne pouvais tout simplement pas me permettre de salir de tels ouvrages. Par chance mes vêtements avaient été épargnés également jusqu’à présent. En faisant cela, je repassais dans ma tête l’intervention de Brian, ainsi que ses précédentes, inévitablement, Auen, Alix, Hypnos, me revinrent en mémoire. Mes épaules s’affaissèrent un moment. J’étais vidé, j’en pouvais plus de toute cette violence à mon encontre. J’avais peut-être mérité…parfois…mais pas comme ça non? Qu’avais-je fait pour mériter tout cela. J’avais beau tenter de garder la tête haute…dernièrement, c’était difficile. Sans le réaliser, je me perdais dans mes pensées, tâtonnais toujours, mais sans vraiment rien faire de concret, le regard vide, voir aussi un peu humide pendant une fraction de seconde. Le réalisant après un moment, je secouai la tête pour me remettre les idées en place, puis me retournai vers Aislinn.

« Merci au fait…pour ton intervention. Je…tu n’étais pas obligé…franchement, j’ai eu peur de t’attirer des ennuis, mais merci, vraiment. Ce n’est pas tout le monde qui l’aurait fait.» Je marquai une pause, avant de poursuivre en tortillant de ma main propre le tissu de mon veston de façon nerveuse.

« Si jamais, il te cause des problèmes. Viens me voir. Je ne veux pas qu’il s’en prenne à toi pour si peu. M’enfin, si j’avais fini dans le bassin, tu t’en serais tiré sans nouveaux ennemis aujourd’hui alors…Je préfère que tu saches que, j’aimerais t’éviter de finir dans le bassin ou pire…à toi aussi. Ça ne vaut pas vraiment la peine de se battre pour ça…et surtout…avec cet imbécile.»

Je l'observais d'un air grave et inquiet.



(c)LOKIA
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1755
Localisation : Montréal, Canada
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Retour à la normale à Immortalia (PV Aislinn et Lawrence) Lun 21 Mar - 21:13

Retour à la normal…

PV Aislinn et Lawrence



[justify] Je souris. Le jeune homme semble perturbé par mon intervention. Bon, je ne lui en veux pas une fille de mon gabarit contre une brute… Il me donne une réponse pas très compréhensible, mais je pense que le sang qui macule son visage en est principalement la cause. Je capte qu’il s’appelle Lawrence.

Je l’observe tomber à genou, inquiète. S’est-il fait plus mal qui ne me la dit ? Je comprends ensuite qu’il cherche quelque chose dans ses affaires. J’observe les livres et autres babioles qui jonchent le sol. Le pauvre, ces types s’en sont même pris à ses affaires.
Je grince des dents. Je n’aime pas les gars qui se cachent derrière la force pour se faire respecter et craindre des autres. Je trouve ça lâche.

Lawrence a l’air perdu dans ses pensées. Je le laisse rassembler ses esprits tout en détaillants, sans timidité, les couvertures des ouvrages qu’il a en sa possession. Quelques-uns sont des livres de cours, il me semble avoir vu les mêmes dans le tas que j’ai reçu à mon arrivée.

- Merci au fait…pour ton intervention. Je…tu n’étais pas obligé…franchement, j’ai eu peur de t’attirer des ennuis, mais merci, vraiment. Ce n’est pas tout le monde qui l’aurait fait

Je lui fais un sourire franc, l’idée d’avoir des ennuis ne m’avait même pas traversé l’esprit.

Oui ça on l’avait remarqué.

Je l’ai aidé non ? Alors tais-toi en plus tu m’as encouragé.

- Si jamais, il te cause des problèmes. Viens me voir. Je ne veux pas qu’il s’en prenne à toi pour si peu. M’enfin, si j’avais fini dans le bassin, tu t’en serais tiré sans nouveaux ennemis aujourd’hui alors…Je préfère que tu saches que, j’aimerais t’éviter de finir dans le bassin ou pire…à toi aussi. Ça ne vaut pas vraiment la peine de se battre pour ça…et surtout…avec cet imbécile.

Son air grave me donne envie de sourire mais je ne le fais pas par peur qu’il croie que je me moque de lui. S’il savait dans quoi je m’étais embarqué l’année passée. Ce n’est pas ce malotru et sa bande de singes qui me font peur.

- Si tu avais fini dans le bassin… Ils auraient fini les deux avec toi, la tête sous l’eau jusqu’à plus souffle…

Je ferme les yeux pour me calmer. Ce n’est pas le moment de figé quelque chose. Je me baisse pour être à genou devant Lawrence. Je passe une main pour remettre une mèche de ses cheveux loin du sang qui maculait son visage.

Je lui fais signe d’attendre avec mon doigt avant d’aller fouiller dans mon sac. Après une ou deux minutes de farfouillage j’en ressors glorieuse un paquet de mouchoirs ma trousse « premiers secours ». Je vois bien qu’il me regarde d’un air interloqué. Pour le rassuré je lui fais un sourire compatissant.

- Eh oui… Tu n’es pas le seul à avoir reçu des coups dans ta vie.


Je lui donne les mouchoirs en sortant de ma trousse un désinfectant en spray que je lui tends.

Je noue mes cheveux en un chignon vite fait à l’aide d’un élastique que j’avais au poignet.

Ne le regarde pas comme ça Ais’.

Comme quoi ?
Tu le sais bien.

Hadès lit en moi et c’est de la triche. Ce jeune homme, Lawrence, me fait penser à un vieil ami de Londres. Jeremiah. Malheureusement Jerem’ est mort lors d’une bagarre qui avait dégénéré près de Soho. Je serre la mâchoire. Il avait cherché à me protéger et s’était pris un coup de couteau dans les côtes… Il est mort après une longue agonie.

Lawrence a le même regard que lui, la même envie cachée de ne pas se faire marcher dessus. Enfin je pense… Je ne le connais pas après tout.

- Si tu veux… Je peux t’apprendre.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1366
Localisation : Suisse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Retour à la normale à Immortalia (PV Aislinn et Lawrence) Mer 23 Mar - 5:42

Retour à la normal…

PV Aislinn et Lawrence


J’attendais une réaction de sa part et en fait je fus heureux de voir qu’elle semblait ouverte à prendre en considération mon inquiétude tout en m’affirmant qu’il n’y avait apparemment pas à s’inquiéter.

- Si tu avais fini dans le bassin… Ils auraient fini les deux avec toi, la tête sous l’eau jusqu’à plus souffle…


Je ricanai légèrement à cette image qui à ma grande honte me faisait bien plaisir.

*Elle est marrante, mon genre d’humour…mais elle rigole…right?* Sa neutralité me paraissait légèrement déconcertante.

Je la vis fermer les yeux avant de venir me rejoindre au sol. Alors qu’elle le va la main vers mon visage, j’eus un petit mouvement de recule par réflexe, mais la laissai finalement faire réalisant que tout ce qu’elle souhaitait était replacer une mèche de cheveux. Je lui souris, timidement, me sentent un peu ridicule de m’être éloigné d’abord. Elle me fit signe d’attendre avant de fouiller dans son propre sac, voyant sans doute que j’étais peu efficace. Elle m’en sortit des mouchoirs ainsi qu’une trousse de premiers soins. Ça alors j’étais pas le seul à trimballer une pharmacie dans mon sac…

- Eh oui… Tu n’es pas le seul à avoir reçu des coups dans ta vie.

« Je vois ça, c’est mauvais signe quand les gens trimballent cela… habituellement...»
Je jetai involontairement un regard à mon propre sac, mais acceptai l’aide qu’elle m’apportait. De toute façon mon propre kit était pratiquement vide depuis les événements des derniers temps. J’allais devoir refaire le plein en ville éventuellement.

"M'enfin, tu semble bien t'en êtres sortie!" Lui dis-je pour l'encourager et admirant son talent.

Elle me tendit les mouchoirs que j’utilisai immédiatement pour éponger mon nez, laissant entrevoir du coup mes deux grosses cicatrices sur mes mains que je désinfectai avec mon propre antiseptique. Je refusai toutefois son spray considérant qu’il ne servirait à rien à l’interne.

« Merci, ça ira pour ça, c’est interne…j’ai eu droit à quelques coups un peu plus…violents et mon nez est fragilisé depuis…Je suppose qu’il prendra un peu plus de temps à se solidifier maintenant, mais ce n’est pas grave… »

Je baissai les yeux un moment, repensant à la sensation de mon crâne qui s’éclatait au sol, le pied d’Auen derrière ce dernier et ravalai ma salive difficilement. Relevant les yeux, je notai le regard qu’Aislinn posait sur moi. C’était de la pitié? Il fallait me ressaisir….mais qu’est-ce qui m’arrivait? Tout n’allait pas si mal! Right?

*Clairement…vrai que tu fais pitié. Déjà, à essayer de te convaincre c’est triste.*


*Non, je ne fais pas pitié!*

*Non, mais tu t’es regardé?*


J’observai Aislinn nouer ses longs cheveux blond, hésitant sur les choses à dire…Je décidai finalement d’en avoir le cœur net.

« Est…est-ce que ça va? »

Je penchais la tête sur le côté comme un chien qui s’interrogeait sur ce qu’il voyait, tentant de voir plus clairement l’expression de son visage comme pour mieux l’analyser.

« Tu sais si t’as besoin, je peux écouter…tu m’as l’air…ébranlé? » dis-je faiblement, n’osant pas la déranger dans ses pensées.

Mais soudainement elle me lança une drôle de proposition.

- Si tu veux… Je peux t’apprendre.

« M’a….m’apprendre quoi? Tu veux dire…euh…ça…?» Je pointai la direction de départ de Brian et son comparse. Elle me proposait d’apprendre à me battre?

« Je euh….ne crois pas….pouvoir….m’enfin, je n’aime pas la violence….m’enfin pas comme ça… J’essaie d’être diplomate…je suppose…j’essaie…»

*ENCORE DES EXCUSES POUR NE PAS METTRE LES PIEDS AU CLUB! Allez avec tous les films d’horreur que tu écoutes, les faits historiques que tu lis, les plats où tu t’es mis les pieds…ce n’est pas comme si tu répugnais non plus!*


*Ce n’est pas ce que je veux dire…tu le sais bien...*


Mes épaules s’affaissèrent lentement…je baissais ma garde.

« Je…je suis inscrit au Fight Club, en boxe…on m’a fortement recommandé…mais j’ai jamais osé…Je suis nul…on va rire de moi…et TU vas rire de moi….et tu auras bien raison! Je suis rapide, je sais bloquer, un peu…pas eu le choix avec le temps…mais je suis faible et maladroit et et….et les mots me manques pour décrire à quel point je ne suis nul et pas fait pour ça. Je voulais vraiment m’améliorer, mais je vois bien que j’en suis incapable…tout ce que j’avais réussi à cumuler comme aptitude…disparue en deux mois d’inactivité à l’hosto! Je suis ramolli de partout, j’ai mal partout! Mon point fort est ici, ce n’est clairement pas le physique. » Je pointai ma tête et plus je parlais plus je le faisais rapidement et laissais entrevoir ma frustration. J’étais révolté de mon état et surtout de ma lâcheté, de mon manque d’espoir alors que j’étais le premier à l’exiger de tous en tout temps et de tout le monde.

Je plaquai ma main sur ma bouche, réalisant que j’avais trop parlé. Comme si j’avais voulu empêcher le flot de paroles de se déverser. Ce n’était pas moi…j’avais l’impression que tout voulait sortir d’un coup. Quelqu’un avait osé s’intéresser à moi et j’avais tout déballé comme un débutant. Je ne la connaissais même pas…mais peut-être que c’était exactement le problème…si ça se trouvait je réalisais qu’elle n’avait pas d’opinion préfaites basés sur les rumeurs ou les opinions biaisées des autres.

« Roooh….je tellement suis désolé!…Je ne suis pas comme ça d’habitude. Petit moment de frustration, je suppose. Mauvaise journée. Ne m’écoute pas…en fait j’me plains pour rien. Ce n’est pas si mal. »  
J’étirai un sourire nerveux qui devait sembler un peu crispé, mais j’arrivais presque à me convaincre.

« Tout va bien…très bien…les travaux avancent, ma vie sociale est bien, yeay..., j’me remets en forme tranquillement…tout va bien.» J’avais pratiquement fini par me murmurer à moi-même ces dernières paroles, comme pour m’encourager et me remettre d’aplombs. En même temps, je m’affairai à amasser mes effets personnels pour les ranger, un livre à la fois, chaque chose à sa place dans la bonne pochette, et ce, avec soin. Terminant, je me rendis compte que je n’avais plus rien à faire pour occuper mes deux mains sauf tenir mes mouchoirs. Comme épuisé, je me laissai choir dans l’herbe sur le dos, jouant de ma seconde main dans l’herbe…la tordant, la crispant, l’arrachant, pianotant des doigts. Après un bref silence, je l’observai de nouveau, osant un regard vers ses yeux. Je craignais y voir de la déception, dégoût, tout ce que je pouvais inspirer à plusieurs…

« Si ton offre est sérieuse…tu me permets d’y réfléchir? » Osai-je enfin.

*Bon début! Maintenant, laisse-la parler.* Me lança Hypnos en riant.



(c)LOKIA
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1755
Localisation : Montréal, Canada
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Retour à la normale à Immortalia (PV Aislinn et Lawrence) Jeu 24 Mar - 21:43

Retour à la normal…

PV Aislinn et Lawrence



- M’a….m’apprendre quoi? Tu veux dire…euh…ça…?

Je souris, c’est vrai que dis comme ça c’est un peu bizarre. Je le vois mon montrer la direction ou j’ai étalé l’autre abrutis. Il a compris ou je voulais en venir c’est bien !

Je l’écoute me dire qu’il n’aime pas la violence. En soit je le comprend, je n’aime pas cela moi non plus. Enfin, je n’aimais pas ça non plus. Je préfère ne pas l’utiliser mais certaine fois c’est impossible de faire sans. En tout cas c’est ce que je pense. Du coup je préfère pouvoir me défendre plutôt que perdre la face.

Je fronce les sourcils d’incompréhension. Il est inscrit au fight club mais n’aime pas la violence… Voilà une chose bien paradoxale. Mais il veut peut-être juste pouvoir se défendre… Il n’a pas l’air d’être à sa première raclée.
En plus j’espère que son histoire d’hôpital n’a pas de lien avec le grand blaireau d’avant… Je jure que c’est lui qui finira à l’hosto sinon…

Ressaisit toi Aislinn tu le regardes comme un petit chiot perdu.

Hadès tu sais où tu peux te le mettre mon regard…

Je souris encore. Il parle beaucoup, j’aime les personnes qui parle, qui ont des choses à dire. En général ce ne sont pas des personnes ennuyantes. En plus je suis une grande bavarde. On pourrait peut-être passer des soirées à discuter…

T’emballe pas la bisounours !
Tu sais dans mon monde tout ne tourne pas au tour de la mort, les choses peuvent être joyeuse !

- Roooh….je tellement suis désolé!…Je ne suis pas comme ça d’habitude. Petit moment de frustration, je suppose. Mauvaise journée. Ne m’écoute pas…en fait j’me plains pour rien. Ce n’est pas si mal.

Mouais, je ne suis pas très convaincue… surtout qu’il marmonne encore des sortes d’encouragement qui ont l’air d’être plus pour lui-même… Je pense qu’il doit avoir l’habitude des « mauvaises journées ».

- Si ton offre est sérieuse…tu me permets d’y réfléchir?


Bien jouer gamine tu l’as entourloupé !
Mais de quoi tu parles encore….
Bah tu ne comptais pas vraiment le former ? Si ?
Bah figure-toi que oui !

Je frappe dans mes mains, heureuse que mon idée fasse mouche dans l’esprit du jeune homme.

- Evidemment que j’étais sérieuse !

Je me relève en souriant. Maintenant je suis une boule d’énergie prête à commencer mes explications.

Il a seulement dit qu’il allait y réfléchir…
Rabat joie !

- Bon je sais que tu penses que ton colocataire est ton meilleur atout. Je ne le connais pas et de ce fait je te crois. Mais ! si tu montres ton AS au premier tour tu es sur de finir perdant. La technique c’est d’y aller crescendo.

Je marque une pause pour aller m'asseoir sur le bord du bassin.

- Je ne parle pas de se battre pour se battre. Non nous, tu, n’es pas comme l’autre d’avant. Je te parle de s’avoir te défendre. On ira à ton rythme, on pourra faire ce que tu as envie de travailler. Tu es celui qui connais le plus ce à quoi tu dois faire face.

Je lui tends une main amicale.

- Laisse-moi t’aider à y faire face.



(c)LOKIA

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1366
Localisation : Suisse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Retour à la normale à Immortalia (PV Aislinn et Lawrence) Sam 26 Mar - 2:27

Retour à la normal…

PV Aislinn et Lawrence



Patiente qu’elle était la Aislinn…elle avait écouté mes imbécilités du début à la fin. J’en étais surpris…même Yuuki n’avait jamais été aussi patiente. Y avait-il un tout petit espoir pour que je me sois fait une autre amie. L’idée m’apaisa un peu. Du moins elle semblait prête à me tolérer un moment puisqu’elle voulait m’entrainer. Restait à voir si elle supporterait mon TOC, mes obsessions et tout ça. Personnellement j’étais prêt à faire un effort si ça voulait dire une meilleure vie sociale, une connaissance amicale du moins. Mouais…je mangerais bien quelques coups pour ça. À mon hésitation à accepter, je notai l’enthousiasme de la jeune femme, ce qui me fit sourire. Comment quelqu’un pouvait l’être autant à l’idée de m’entrainer moi?

- Évidemment que j’étais sérieuse !

Elle se leva, énergique, et se lança dans ses premières explications.

*Wow…on dirait toi quand tu as une idée ou que tu parles de ce que tu aimes…Enfin quelqu’un qui va te le faire subir!*

Je ricanai intérieurement, prenant tout de même plaisir à la voir aussi joyeuse, c’était rafraichissant.

- Bon je sais que tu penses que ton colocataire est ton meilleur atout. Je ne le connais pas et de ce fait je te crois. Mais ! Si tu montres ton AS au premier tour tu es sur de finir perdant. La technique c’est d’y aller crescendo.

*Ça c’est comme le baisé à Auen…ça tu maîtrise. Il ne l’a jamais vu venir! Moi non plus d’ailleurs!*

*Ce n’était pas un baiser! Combien de fois je vais…roohhh….Je n’avais pas le choix!*

« T’inquiètes…ça je crois maitriser. C’est de la force physique qu’il me manque…et de la technique.»

Je suivis Aislinn du regard. Elle alla s’assoir près du bassin et je décidai de faire de même. Je terminai donc de ramasser mes effets et les trimballai à côté d’elle, prenant place à côté.

- Je ne parle pas de se battre pour se battre. Non nous, tu, n’es pas comme l’autre d’avant. Je te parle de savoir te défendre. On ira à ton rythme, on pourra faire ce que tu as envie de travailler. Tu es celui qui connaît le plus ce à quoi tu dois faire face.

Je l’observai d’un air dubitatif alors qu’elle me tendait la main.

« Oui, je sais…je devrais me défendre. J’ai juste tendance à causer plus de tort que de bien lorsque j’essaie...Enfin, on verra bien. Peut-être qu’avec un peu d’aide ça changera, surtout si on va à mon rythme. » Je lui étirai un sourire discret.

- Laisse-moi t’aider à y faire face.

Soudainement et malgré tout, je lui serrai la main de façon déterminée, retenant à moitié une grimace, ma main ayant encore parfois des relents de douleur, lorsque serrés trop fort. Je tentai de faire comme si de rien n’était avec plus ou moins de succès.

« Pourquoi j’ai l’impression de faire un pacte avec le diable…Je ne sors pas indemne de ces entrainements c’est officiel…» Lui lançai-je à la blague, un air faussement inquiet et découragé.

« Tu ne sais clairement pas dans quoi tu t’embarques…mais d’accord. J’accepte ton aide. Si tu as besoin…en échange, je peux bien t’aider avec tes travaux. Je suis plutôt bon en cours. Tu es de quel niveau? Quelle classe?»


*La réflexion a été courte!*

*Elle a l’air motivée, ça me change. Je crois qu’au pire sa compagnie me fera du bien….Tu crois que c’est une mauvaise idée?*

*Certainement pas! Toute l’aide est bonne! Je t’appuie à 100% tu le sais. Au pire si cela ne fonctionne pas tu n’es pas engagé à rien non? Et elle comprendra. Elle a l’air plutôt douce comme jeune fille.*

*Elle a l’« air ». C’est justement ça sa force! Moi j’me méfie des gens qui ont l’« air »…tu le sais...Surtout avec les divinités…on vient qu’on ne sait plus…j’ai appris ma leçon avec cette fille de l’infirmerie.*


« Je…si tu dois me montrer, peut-être que je devrais savoir ce que tu fais exactement… Alors…Aislinn…tu fais quoi? Comme art martial je veux dire… J’ai bien vu, mais je ne suis pas spécialiste en fait. Où as-tu appris? Et surtout pourquoi? Tu m’as dit que tu avais déjà eu ta part de coup…J’ai d’la misère qu’on ait pu oser s’attaquer à toi…Tu ne m’as pas l’air bien méchante, ni d’avoir les critères physiques pour un bouc émissaire…alors je dois manquer quelque chose. Si ce n’est pas indiscret! » Ajoutai-je précipitamment de crainte d’aller un peu trop loin dans mes questions.



(c)LOKIA

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►


Lawrence vous assaille de questions en 000066
Hypnos vous fait rêver en 00cc99
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1755
Localisation : Montréal, Canada
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Retour à la normale à Immortalia (PV Aislinn et Lawrence) Dim 3 Avr - 21:40

Retour à la normal…

PV Aislinn et Lawrence



A mon soulagement le jeune homme me saisit la main en retour malgré la tête bizarre qu’il tire tout en effectuant ce geste.

- Pourquoi j’ai l’impression de faire un pacte avec le diable…Je ne sors pas indemne de ces entrainements c’est officiel…

Et il ne s’imagine pas a quel point il a raison, ricane Hadès.
Mais non… un tout petit peu seulement.

Je lui souris en retour de sa blague. Je préfère ne pas répliquer, je pourrais encore lui faire prendre la poudre d’escampette. Il ne sait pas encore à qui il a à faire. Souffrir ? bien sûr qu’il va souffrir mais pas en vain et pas à l’extrême. Il aura juste de bonne courbatures et quelques bleus.

- Tu ne sais clairement pas dans quoi tu t’embarques…mais d’accord. J’accepte ton aide. Si tu as besoin…en échange, je peux bien t’aider avec tes travaux. Je suis plutôt bon en cours. Tu es de quel niveau? Quelle classe?


Toi non plus gamin…


Je rigole avant de lui répondre.  

-Tu ne sais pas non plus dans quoi tu t’embarques je te rappelle. Et oui si j’ai besoin d’aide je n’hésiterai pas. Je suis en Terminale. Je t’avoue que je ne suis pas souvent en cours, mais j’ai toujours moyen de faire remonter mes notes…

Dans mon ancienne école on va dire qu’avec mon (sublime) professeur de droit on savait s’arranger pour monter mes notes… Pas que je sois fière… Mais bon ce n’étais pas de la torture ni une obligation, loin de là. Mais je ne vais pas me mettre à faire ce genre de chose avec tout le monde… Non je ne suis pas de ce genre tout de même ! Alors oui son aide, sera la bienvenue.
Me sortant de mes réflexions le jeune homme entame à nouveau le dialogue.

- Je…si tu dois me montrer, peut-être que je devrais savoir ce que tu fais exactement… Alors…Aislinn…tu fais quoi? Comme art martial je veux dire… J’ai bien vu, mais je ne suis pas spécialiste en fait. Où as-tu appris? Et surtout pourquoi? Tu m’as dit que tu avais déjà eu ta part de coup…J’ai d’la misère qu’on ait pu oser s’attaquer à toi…Tu ne m’as pas l’air bien méchante, ni d’avoir les critères physiques pour un bouc émissaire…alors je dois manquer quelque chose. Si ce n’est pas indiscret!

Wow wow wow… C’est de l’interrogatoire en règles ça ! Je soupire en entendant Hadès rire dans ma tête. Il sait que je n’aime pas parler du passer. Mais si je veux pouvoir obtenir la confiance de Lawrence il va falloir m’ouvrir un minimum.

- Alors… Je vais essayer de te répondre dans l’ordre. Si je réponds pas à tout interrompt moi seulement.

Je marque une pause rassemblant mes esprits pour répondre à mon futur disciple.

- Ce que tu as vu étais principalement du karaté… mais il était mélanger à un peu d’autre chose… Du coup pour te répondre je me suis mise au karaté à l’âge de 8 ans. C’était un compromis avec ma mère pour que je continue de suivre ses cours de danse classique qui ne m’intéressait pas du tout.

Je frissonne au souvenir de Madame Balinski me forçant à faire des pointes. Cette vielle femme aigri était une vraie tortionnaire.

- Et tu sais les apparences peuvent être trompeuses… J’ai donné plus de coups que j’en ai reçus. Mais on va dire que c’est faute d’avoir trainé avec de mauvaises personnes… A Londres en partie. J’avais une bande d’ami qui était, sont, des gros durs qui cherche les emmerdes… Surtout lors de match de foot… Des hooligans comme on dit. Mais ils ne s’arrêtaient pas à ce genre de chose… Enfin, étant la seule fille et l’appât j’ai dû apprendre à me battre autrement que sur les tatamis.

Je passe une main nerveuse dans mes cheveux avant de la faire trainer à la surface de l’eau. Je n’aime pas trop parler de cette période de ma vie. Je crois surtout que je ne veux pas admettre à quel point j’aimais ça…

- Mais assez parler de moi ! Et toi ? Tu es en quelle classe ?  Et comment se fait-il que tu sois maltraité par ce genre de brutes ? il y en a d’autres que lui ?

Je fronce les sourcils, je n’aime pas qu’on s’attaque aux « faibles ». J’espère que cette école ne refoule pas de brutes, sinon je risque de me mettre à faire ma loi… ¨

...Et accessoirement de te faire exclure…
Mon père serait tellement fière, ironisais-je.
Je n’en doute pas.




(c)LOKIA

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1366
Localisation : Suisse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Retour à la normale à Immortalia (PV Aislinn et Lawrence) Mar 5 Avr - 6:56

Retour à la normal…

Feat Aislinn


Elle ricana avant de me répondre, me mettant en garde à son tour.

-Tu ne sais pas non plus dans quoi tu t’embarques je te rappelle. Et oui si j’ai besoin d’aide je n’hésiterai pas. Je suis à l’université, en Licence 2. Je t’avoue que je ne suis pas souvent en cours, mais j’ai toujours moyen de faire remonter mes notes…

Je la regardai suspicieusement, me demandent bien comment elle faisait, mais sans doute était-elle un peu comme moi…tant qu’elle avait des bouquins, elle s’arrangeait. Reste, je préférais grandement assister aux cours pour éviter la procrastination. Malgré tout j’étais satisfait qu’elle accepte.

*Louche...*

*Je ne vois pas...elle est peut-être vraiment talentueuse à l'école. Tu crois qu'elle est du genre à tabasser des gens pour des travaux aussi?*

*Mouais...c'est ça...fait ton innocent.*


Et je fis! Car je ne croyais pas que c'était l'allusion à laquelle elle faisait référence. Je ne le voulais pas surtout! Et si c'était le cas...j'allais l'aider pour l'empêcher de le faire c'était certain! Oh damn you Hypnos...il avait réussi à me faire douter...Je laissai mes épaules tombé, décourager de m'être laissé influencé si facilement. Je ne voulais pas avoir ça en tête en regardant Aislinn...quoique je pu concevoir pourquoi ça aurait fonctionné...tristement....si c'était le cas...mais ça ne l'était pas!

«T’as raison…je ne te connais pas vraiment et le sport ce n’est pas mon fort…mais, peu importe dans quoi je m’embarque…j’en ai vu des vertes et des pas mures, ici comme ailleurs…ta pas idée…Je sais que je n'ai l’air de rien…mais balance-moi où tu veux ou dans ce que tu veux...tu pourrais être surprise!... » Lui dis-je en haussant doublement des sourcils comme si je lui lançais un défi, lui rappelant indirectement ses propres paroles qu’elle avait dictée à Brian.

« Oh fait…quelle spécialisation de License? C'est juste pour que je puisse t'aider quoi!»
Insistais-je pour avoir quelques détails et savoir comment je pourrais l’aider. Je ne voulais pas simplement être un boulet, je tenais réellement à lui apporter quelque chose en retour... Je verrais bien en temps et lieu, mais je comptais bien y réfléchir.

C’est après que je lui passai mon petit interrogatoire classique qu’elle se lança dans un petit résumé sur son parcours en art martial et dans la vie.

- Alors… Je vais essayer de te répondre dans l’ordre. Si je réponds pas à tout interrompt moi seulement.

J’hochai la tête vivement, signe que j’avais compris et que j’étais tout ouïe.

- Ce que tu as vu était principalement du karaté… mais il était mélangé à un peu d’autre chose… Du coup pour te répondre je me suis mise au karaté à l’âge de 8 ans. C’était un compromis avec ma mère pour que je continue de suivre ses cours de danse classique qui ne m’intéressait pas du tout…Et tu sais les apparences peuvent être trompeuses… J’ai donné plus de coups que j’en ai reçus. Mais on va dire que c’est faute d’avoir trainé avec de mauvaises personnes… À Londres en partie. J’avais une bande d’amis qui était, sont, des gros durs qui cherche les emmerdes… Surtout lors de match de foot… Des hooligans comme on dit. Mais ils ne s’arrêtaient pas à ce genre de chose… Enfin, étant la seule fille et l’appât j’ai dû apprendre à me battre autrement que sur les tatamis.

Je l’avais observé une sorte de dégoût chez la jeune femme alors qu’elle parlait de danse et bien que l’envie m’aurait pris d’en discuter avec elle, j’avais la nette impression qu’elle me narguerait en apprenant que j’en faisais encore…Soit j’avais d’abord été forcé, mais…j’avais appris à aimer, trouver mes propres styles préférés et etc. J’osai tout de même une autre approche, prônant surtout la compréhension plutôt que la comparaison de nos intérêts. De toute façon, si quelques photographies d’Alix et du party d’Halloween circulaient toujours dans l’école et qu’elle avait à le savoir…ma couverture tomberait bientôt…à mon grand malheur. Mieux valait tout de même retarder l’inévitable, juste au cas où.

« Je te comprends pour la danse…j’ai eu ma dose…ma mère aussi m’y a…fortement incité, disons.»

Puis elle me parla un peu de sa vie à Londres, qui ne semblait pas avoir été de tout repos, mais avait dû lui apporter son lot d’aventure…j’aurais adoré la bombarder de questions à l’instant. Je me mordillai les lèvres pour éviter un nouveau flot de questions de s’en écouler. Je me promis d’y revenir plus tard, peut-être en entrainement…après tout j’aurai sans doute la chance de la voir plus souvent. À la place, je la regardai d’un air navré…Faut dire que je l’avais eu surement plus facile avec ma grosse baraque…mis à part l’Afrique, la vie en Écosse avait été difficile pour moi, mais paisible en soit…et j’arrivais même à avoir mes moments à moi. Les seuls ennuis qui m’arrivaient venaient de ma propre personne. Ah oui…j’étais bon pour m’en trouver, c’était ma faute la plupart du temps…je crois… et j’assumais un peu.

« Ça n’a pas dû être facile…J’espère que tu leur as foutu une bonne raclée, peu importe qui te faisait du tort! M’enfin, j’espère que ça ira mieux pour toi ici. Si tu as des ennuis…viens me voir, je vais t’aider.» J’allai lui tapoter l’épaule maladroitement pour lui démontrer mon soutien avant qu’elle ne me suive de cours avec des questions envers moi.

- Mais assez parler de moi ! Et toi ? Tu es en quelle classe ? Et comment se fait-il que tu sois maltraité par ce genre de brutes ? Il y en a d’autres que lui ?

« Euh…moi?...euh…il n’y a pas grand-chose à dire…Je suis en Terminale...M comme toi. Sinon pour la maltraitance…Je suis insignifiant est sans doute la réponse à ta question…roux…asthmatique…intello…chétif…pas particulièrement populaire… Ça toujours été...toute ma vie dans tout mon parcours scolaire.» Je savais qu'elle était en M pour l'avoir vu au Club de musique et n'avais pas cru bon le mentionné, me donnant sans doute l'air de savoir un peu trop de choses à son sujet. Aussi, J’omis volontairement de parler de mes TOCs ou obsessions tout cours. Elle les découvrirait bien assez vite si elle n’avait pas remarquer que mes effets personnels consistaient pratiquement en kit de nettoyeur de scène de crime comme Leila me l’avait déjà fait remarquer.

« J’assume ce n’est pas bien grave…mais ça amène son lot de problèmes. Je m’en tire bien de façon général…en vieillissant on apprend, on développe quelques trucs. Comme j’ai dit…je cours rapidement, je sais me couvrir. Je crois avoir une bonne défense en général…ou simplement j’ai appris à prendre les coups. Et quand je le peux, je me défends avec mon cerveau plus qu’avec les poings… Ce qui m’a aussi apporté mon lot de problèmes éventuellement. On ne croirait pas hein, mais, ces petites bêtes-là apprennent vite!!! » Lançais-je avec une stupéfaction exagérée puis en éclatant de rire en pointant la direction dans laquelle Brian, cet « animal un peu bête », était parti.

« M’enfin mon dernier truc était d’échanger les coups contre des travaux…ce que j’ai fait…jusqu’à ce que…enfin je ne sais plus trop…mais ça devait être bien imbécile. Mais j’ai fini par me tanner et m’arranger pour le faire couler à la place."

Je tentai de me rappeler d'où partait cette querelle là...et j'avais beau fouiller...Rien ne me semblait logique...pourtant j'étais une personne assez logique...Pourquoi avoir sacrifié mon bien personnel en prenant une chance de le couler...aucune idée...mais ça me paraissait étrange. Encore cette impression d'avoir des trou de mémoires...Si ça se trouvait mon coma après le combat avait été plus violent que je ne le croyais...où étais-ce le rêve? Meh... Pas important maintenant, je devais me reconcentrer sur Aislinn!

"...Évidemment, il n’a pas apprécié…Ensuite, je mis suis remis plus sérieusement, parce qu’il devenait insupportable…mais j’ai été tabassé plus violemment par quelqu’un d’autre et ça m’a valu un mois d’hospitalisation et ensuite un second à l’infirmerie avec « la fameuse grippe virale ». Bref, en revenant…j’avais deux mois de travaux de retard et un corps qui ne suivait plus alors…je n’ai pas pu gérer mes travaux, les siens et ceux de certains de ses amis…et apparemment, ce n’est pas une raison valable pour lui que je priorise mes travaux sur les siens. Bref, c’est un imbécile… »


Je me rappelais sa dernière question… « Il y en a d’autres que lui? »…J’aurais souhaité d’un sens...et en même temps j’étais soulagé qu’il n’y en ait plus d’autres. Néanmoins ma gorge se serra et j’avalai difficilement. Je me sentais toujours responsable de sa mort en fait.

« Et non…il n’y a plus personne d’autre…disons que son cas est réglé...mais oui il y a eu...C'est un peu pour ça que j'ai l'air d'un cadavre aussi, mais ça va de mieux en mieux... » Mon regard s’attrista et se posa de nouveau sur ma main qui était traversée d’une cicatrice de bord en bord. Je bougeai légèrement les doigts pour constater leur difficulté de mouvement d’ailleurs. J’espérais un jour retrouvée leur mobilité complète ou du moins une amélioration plus net. Puis, je n'osai même pas lui parler des petites crises d’Hypnos…c’était personnel après tout et le principal concerné était dans ma tête. Il devenait difficile d’être discret…même là, il savait ce que j’en pensais et se sentais profondément coupable.

* Encore désolé Lawrence…tu sais que je n’ai pas voulu. Met-toi à ma place…*

*On en a déjà suffisamment discuté!* Lui répliquai-je abruptement pour mettre fin à la conversation. Je secouai la tête comme pour me remettre les idées en place et poursuivies.

« Tu...Je parlais de la grippe virale…tu étais là? Ou tu es nouvellement arrivé? Je veux dire, tu n’as pas été « malade »? Aussi, tu m’excuseras…mais je n’arrive pas à retenir cette question…elle me brûle les lèvres depuis tout à l’heure…je vois à la cravate de ton uniforme…que tu es chez les grecs…C’est indiscret de te demander…qui? Je sais que c’est assez personnel!!! Si tu ne veux pas répondre, je comprendrai! Mais…mais j’aimerais beaucoup savoir.»
Ajoutais-je précipitamment en espérant ne pas aller trop loin.



(c)LOKIA

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►


Lawrence vous assaille de questions en 000066
Hypnos vous fait rêver en 00cc99
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1755
Localisation : Montréal, Canada
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Retour à la normale à Immortalia (PV Aislinn et Lawrence) Mar 5 Avr - 18:35

Retour à la normal…

Feat Aislinn


Lawrence me répond que, d’après lui, la principale cause de ses agressions était son physique. C’est vrai qu’il n’avait pas l’allure de la grosse brute mais de là à le frapper pour ça… Bon, je ne le connais pas encore vraiment, mais il n’a pas l’air de nature énervante. Il y a seulement des cons dans la vie… je pense qu’il a plus de malchance qu’autre chose.
Je l’écoute me baratiner sur le fait qu’il assume sur le fait de se faire taper, qu’il a évolué grâce à ça… Blablabla… Je suis sceptique. A vrai dire, je n’y crois pas du tout. Personne, à part peut-être les masos, n’aime se faire frapper. Personne ne peut l’accepter. Je pense qu’il doit se dire ce genre de choses pour se convaincre que ça va bien dans sa vie. Pour se rassurer.
C’est la seule raison qui me fit ne rien lui dire.

Le rouquin m’explique par la suite que sa dernière technique en date pour éviter les coups était d’échanger des travaux contre la paix.

Mouais, m’étonne pas que ça n’ait pas duré…

Il t’a quand même dit qu’il à passer 2 mois à l’hosto !
Oui mais dans tous les cas les brutes se serait lasser. S’ils s’en prennent à lui c’est pour le plaisir de le frapper, de le détruire. Comme un chat avec une souris.
On dirait que tu connais bien

Je ne réponds pas à Hadès  préférant écouter mon interlocuteur. Je me demande tout de même ce qu’il a pu lui arriver pour qu’il finisse à l’hosto autant de temps.

« Et non…il n’y a plus personne d’autre…disons que son cas est réglé...mais oui il y a eu...C'est un peu pour ça que j'ai l'air d'un cadavre aussi, mais ça va de mieux en mieux... »

Je fronce les sourcils. Je n’aime pas, mais alors pas du tout le ton qu’il a utilisé pour me dire ça. Il me fait carrément froid dans le dos à vrai dire…

Il n’a jamais vu de mort de sa vie… ça ne ressemble pas à ça.
C’est une façon de parler Hadès…
Ah les mortels… Vous avez vraiment des expressions étranges…
Si tu le dis.
Mais si ça te rassure, je suis comme toi, je n’aime pas non plus ce qu’il vient de dire.

Si Hadès n’aime pas, alors je confirme que je n’aime pas. Je suis assez courageuse en temps normale mais je pars du principe que si un dieu âgé de quoi deux mille ans est suspicieux alors je dois l’être aussi… un minimum en tout cas. Le regard triste de Lawrence me rassure dans un sens aussi. Je ne pense pas que si quelque chose de mal soit arrivé que ce soit été volontaire. Son air coupable est trop prononcer. C’est un bon gars, je le sens.

« Tu...Je parlais de la grippe virale…tu étais là? Ou tu es nouvellement arrivé? Je veux dire, tu n’as pas été « malade »? Aussi, tu m’excuseras…mais je n’arrive pas à retenir cette question…elle me brûle les lèvres depuis tout à l’heure…je vois à la cravate de ton uniforme…que tu es chez les grecs…C’est indiscret de te demander…qui? Je sais que c’est assez personnel!!! Si tu ne veux pas répondre, je comprendrai! Mais…mais j’aimerais beaucoup savoir.»

Ah ! Voilà qu’il recommence avec son flot de question. Je souris, je le préfère comme ça qu’avec son regard triste. Il a un trop joli visage pour tirer la tête.
Je cherche dans ma mémoire cette histoire de grippe, mais elle ne me dit rien. Du coup, je ne pense pas avoir été là, en effet.

« Non, cette histoire de grippe ne me parle pas du coup j’en déduis que je suis arrivé ensuite. Ça ne fait pas longtemps en effet que je suis ici. J’ai encore des choses à comprendre. »

Je marque une pause et lui fait un petit clin d’œil entendu.

Je peux lui dire qui tu es ? Il est aussi chez les grecques à ce que je vois.

Espérons que ce ne soit pas un ennemi… mais vas-y il sera plus en confiance pour vos entrainement.
C’est vrai ? Merci !

« Je te répond si tu réponds ! Tu es aussi chez les grecques à ce que je vois. Mon…euh… colocataire est Hadès. Et je suis actuellement en train de prier pour que le tien ne déteste pas le mien, dis-je nerveusement. »

Je joue avec mes cheveux en regardant Lawrence. Il m’a proposé de m’aider pour mes cours mais je ne sais pas en combien il est en fait.

« Et tu es en quelle classe toi ? À part M biens sûrs. »


Je continue de scruter le visage du jeune homme. Un visage fin, avec quelques cicatrices. Il n’est pas détestable à regarder, au contraire. Il devrait prendre un peu plus confiance en lui et une partie de ses soucis devraient s’envoler. J’espère pouvoir l’aider à avancer.




(c)LOKIA

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1366
Localisation : Suisse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Retour à la normale à Immortalia (PV Aislinn et Lawrence) Mer 6 Avr - 18:13

Retour à la normal…

feat. Aislinn



« Non, cette histoire de grippe ne me parle pas du coup j’en déduis que je suis arrivé ensuite. Ça ne fait pas longtemps en effet que je suis ici. J’ai encore des choses à comprendre. »

Elle me fit un petit clin d’œil entendu et j’sautai sur l’occasion. Aussi ça me soulageais un peu qu'Aislinn n'ait pas eu à subir la panique du réveil. Je n'arrivais d'ailleurs toujours pas à comprendre complètement ce mystère....

« Tant mieux alors si tu n'étais pas là...jamais chouette d'être malade. Pour ma part, moi j’suis ici depuis un peu plus longtemps, donc si tu as besoin ou des questions viens me voir! » Et voilà j’avais saisis l’opportunité qu’il me manquait…si elle avait des interrogations sur l’école je pourrais l’aider à s’adapter aussi…

*Drôle venant de quelqu’un qui ne s’y adapte pas aussi bien qu’il le croyait.*

*Hey, je trouve que j’ai fait de grands pas!*

*Mouais, tu as raison…Je suis fier de toi d’ailleurs.*

*Merci!* Dis-je satisfais d’avoir un tout petit peu de reconnaissance pour mes efforts et mon amélioration en terme de vie sociale.

À ma question sur sa divinité j’avais réellement cru que j’allais me planter…la pause qu’elle avait prise m’avait fait redouter le pire. Finalement, elle osa s’avancer.

« Je te répond si tu réponds ! Tu es aussi chez les grecques à ce que je vois. Mon…euh… colocataire est Hadès. Et je suis actuellement en train de prier pour que le tien ne déteste pas le mien.»

J’avais hochai la tête en accord avec l’échange d’information équitable. Elle m’avait ensuite écouté, jouant dans ses cheveux et me demandant mon niveau scolaire.

« Et tu es en quelle classe toi ? À part M biens sûrs. »

« Oh…je parle trop hein? J’ai déjà dit mais…En Terminale…j’aurais pu être avoir terminée le lycée vu mes notes, mais j’ai refusé…j’ai bien fait aussi, je crois, en rétrospective. M’enfin… » Je chassai mes paroles d'un revers de main, préférant en revenir à un sujet plus intéressant...Hadès!

« Sinon…Hadès, rien de moins! C'est drôle...tu ne m'apparait pas comme un hôte du genre...Hadès, Roi des Enfer...je vais devoir me méfier je crois ah ah!» Je trouvais l'image plutôt drôle, Aislinn qui semblais si pleine de vie...avait été choisi par Hadès. Ce choix d'hôte, m'intéressait grandement soudainement.


Je cherchai rapidement dans ma mémoire tout ce que je savais sur lui…puis étirai un sourire.

« Bah…À ma connaissance…rien qui cloche entre ta divinité et la mienne…Il est cool…empêcher les morts de remonter…c’est noble…jusqu’à un certain point…drôle de domaine, mais…VRAIMENT INTÉRESSANT!…Bah…sauf pour…Perséphone…et peut-être quelques trucs…m’enfin c’est un grec…Je suppose qu’on peut s’attendre à tout!» J’hésitais un peu, n’ayant jamais perçu Hadès comme une divinité particulièrement cruelle, juste aussi « particulier » que ses confrères, mis à part quelques exceptions. Il y avait vraiment pire que lui bien que son domaine soit plutôt sombre. En revanche…les mythes étaient-il fidèles ou non? Là était là question! …Et surtout je me demandais bien comment il pouvait considérer la possession comme une bonne chose, lui étant responsable de garder les morts en enfer…Au fond, nous serions surement d’un avis similaire sur le sujet. Enfin, j’espérais…

*Fait attention où tu mets les pieds Lawrence…ce manque de tact…Tu sais, le cas de Perséphone c’est un peu tabou chez les Olympiens…*

*Oh désolé…J’ai de la difficulté à me rentrer en tête que ce ne sont plus que des mythes parfois. Je suppose que c’est la distance entre faits et émotions lorsque je lis des livres documentaires.*

*Oui je peux concevoir…ne t’inquiètes pas je te suis sur ce coup-là.*

« T’inquiètes Aislinn…tout va bien. En fait, ça promet d’être intéressant, je crois. Je suis possédé par Hypnos Dieu du Sommeil. Ils doivent se connaître d’ailleurs. » Je pris une pause un moment pour vérifier l’information.

*En effet, c’était un peu mon voisin si tu veux.*

*Tu parles de l’Érèbe?*

*Oh quelqu’un s’y connait…Bravo!*

« Tu connais un peu la mythologie grecque Aislinn? Hypnos vivait dans l’Érèbe qui est en fait dans les strates les plus élevées de l’enfer. C’est la plus proche de la terre des vivants. Comme il dit…c’était pratiquement des voisins en fait…considérant qu’Hadès gérait le coin ah ah. Près du fleuve Léthé en fait : Le fleuve de l’Oublie. Bref, tout va bien…respect mutuel, je suppose. M’enfin, j’espère être bien renseigné....» Soudainement, mon ton de voix était plus sûr de lui, même légèrement passionné…et de plus en plus…S’que j’adorais la mythologie et les histoires!

*De mon point de vue aussi! Alors après s’il me tient rancune pour quelque chose…je ne me rappelle pas…mais nous nous sommes croisés.*

« Oh et et!! Tu savais que les Grecs considéraient le sommeil comme l’étape la plus près de la mort qu’un vivant puisse avoir!? En dormant, l’esprit d’un vivant pouvait, dit-on, accéder à l’Érèbe en rêvant, on y retrouvait entre autres le palais d’Hypnos…une grotte en fait, contourné par le fleuve. Drôle quand même qu’un être ailé vive dans une grotte sous le sol…hmmm» Je réfléchissais à l’idée qui me paraissait plutôt marrante moi qui avais toujours vu Hypnos comme un être représentant un peu la liberté d’esprit et les grands espaces vus la taille de ses ailes ornant son dos comme sa tête.

*Wow…monsieur je sais tout, tu vas la faire fuir! Elle n’a peut-être pas envie d’un cours de mythologie maintenant…*

« Oh…euh…désolé…j’m’emporte…j’aime un peu trop ce genre d’histoires. Désolé.» Je rougis instantanément, timide et surtout légèrement craintif d’avoir mis fin à cette nouvelle relation qui avait pourtant…plutôt bien commencé.

« Tu…euh…t’entends bien avec ta divinité? Je sais que ce n’est pas le cas de tout le monde. » Poursuivis-je pour la réintégrer à la discussion.




(c)LOKIA

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►


Lawrence vous assaille de questions en 000066
Hypnos vous fait rêver en 00cc99
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1755
Localisation : Montréal, Canada
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Retour à la normale à Immortalia (PV Aislinn et Lawrence) Jeu 7 Avr - 12:27

Retour à la normal…

feat. Aislinn



Je me file une claque mentalement. Et une boulette, une ! C’est tout moi ça de poser des questions sur des infos qui ont déjà été données… Je lui fais un sourire d’excuses alors qu’il continue de me parler. Au moins il n’a pas l’air de s’en formaliser.

En même temps, vu que tu parles tout le temps…
Hey ! Il est pas mal dans son genre non plus !
Un point pour toi.

Bon du coup, il est plus jeune que moi. Je m’en doutais un peu, mais cela me le confirme. Il fait plus jeune que les garçons qui sont dans mon amphi.
Lawrence n’a pas l’air très intéressé de parler de lui-même. L’annonce que ma divinité soit Hadès a l’air de l’avoir plus remuer. Lorsque je lui ai annoncé la nouvelle j’ai vu une flamme de curiosité s’allumer dans ses yeux.

- Sinon…Hadès, rien de moins! C'est drôle...tu ne m'apparait pas comme un hôte du genre...Hadès, Roi des Enfer...je vais devoir me méfier je crois ah ah!

- Ouais je sais… Enfin je veux dire pourquoi ? J’ai l’ai trop gentille pour le méchant dieu des morts ? Dis-je en prenant un air faussement vexé.

S’il croit que c’était délibérer comme choix…
Dis tout de suite que tu regrettes !

Je le vois se concentrer, peut-être qu’il réfléchit à ce que je lui ai dit. Ou pire… Son dieu lui dit qu’Hadès est son pire ennemi et qu’il doit m’anéantir.

Tu es pas du tout parano. Je n’ai pas tant d’ennemi que ça tu sais.
«Pas tant » c’est-à-dire ? Car c’est très subjectif…
Pas tant.

- Bah…À ma connaissance…rien qui cloche entre ta divinité et la mienne…Il est cool…empêcher les morts de remonter…c’est noble…jusqu’à un certain point…drôle de domaine, mais…VRAIMENT INTÉRESSANT!…Bah…sauf pour…Perséphone…et peut-être quelques trucs…m’enfin c’est un grec…Je suppose qu’on peut s’attendre à tout!

Ouf ! Bon alors ma seconde hypothèse n’était pas la bonne. Heureusement pour moi, pour nous. Je suis contente que nos divinité ne soit pas en froid, je l’aime bien ça m’aurait fait chier que ça soit gâcher pas la mauvaise entente de deux dieux oublier.

Oublier ? En tout cas pas moi !
Oui c’est sûr que d’être un personnage de Disney est si gratifiant…
Aislinn…

Heureusement pour Lawrence, Hadès ne semble pas avoir voulu relever l’histoire de Perséphone. Il m’en avait déjà fait voir des vertes et des pas mûres à chaque fois que j’osais le mentionné. J’aime bien, quand il me cherche trop, lui rappeler que moi au moins je ne suis pas mariée à quelqu’un que j’ai kidnappé. C’est la technique. Le sujet pour l’énerver. Et le rouquin peut s’estimer heureux de ne pas avoir fini figé un petit moment.

Hadès ?
Mmmh ?
Tu mises sur qui ?
Tout sauf Héraclès, il me hait.

Génial… On va éviter de croiser le gugusse qui héberge celui-là. Ce n’est pas que je doute des intentions d’Hadès, mais vu le ton qu’il vient d’utiliser je comprends que cette haine est réciproque.

Lawrence m’apprend qu’il est possédé par Hypnos. Mon peu de connaissance en mythologie m’apprend que c’est le dieu du sommeil. Bon, même si je ne l’aurai pas su son nom est assez évocateur. Je ris intérieurement. Lui non plus ne correspond pas trop à sa divinité. Il est tant… au taquet à m’assaillir de question. Il n’est pas somnolant, plein de cernes comme j’aurai pu l’imaginer.

Je le connais. Ce n’est pas le gars le plus passionnant du monde mais il est intéressant. Il est puissant. Pas autant que moi mais le monde des rêves est un monde dangereux. Dans tous les cas, je suis son roi.
Oui ça va, tu ne prends pas trop la grosse tête Môssieur le roi des enfers ?
Je suis le roi et j’ai le pouvoir ultime ! S’énerve-t-il.
Oui m’sieux !

- Tu connais un peu la mythologie grecque Aislinn? Hypnos vivait dans l’Érèbe qui est en fait dans les strates les plus élevées de l’enfer. C’est la plus proche de la terre des vivants. Comme il dit…c’était pratiquement des voisins en fait…considérant qu’Hadès gérait le coin ah ah. Près du fleuve Léthé en fait : Le fleuve de l’Oublie. Bref, tout va bien…respect mutuel, je suppose. M’enfin, j’espère être bien renseigné....

Voilà tu vois quand je te dis que je suis le roi…

Hadès reprend son discours sur le fait qu’il est le chef ultime que sa responsabilité est immense… Il est un peu gavant quand il s’y met. Heureusement j’entends quand même Lawrence me demandé si je m’entends bien avec le dieu des morts.

- Oui oui. Enfin non. Je suis nulle en mythologie. Au grand damne d’Hadès je le vois toujours avec des flammes bleues au tour de la tête comme dans le dessin animé d’Hercule. Mais oui Hadès à l’air d’accord sur ce que tu viens de me dire.

Je marque une pause. Je suis un peu gênée par rapport à mon manque de culture. Il faut vraiment que j’aille prendre quelques livres dans la bibliothèque.

- Enfin… il tient quand même à souligner qu’il est le boss des enfers. Il a un égo un peu surdimensionné.

Je chuchotais cette dernière phrase un riant à moitié. J’ai un Hadès bouillonnant en moi et j’avoue que le fait que j’ai le contrôle me fasse rire.

- Pour ta dernière question, oui on s’entend bien. Enfin dans la limite du possible. Je suis trop joyeuse pour lui, il est trop cynique pour moi. Mais tu sais ce qu’on dit non ? Parait que les contraire s’attire. Le plus dur c’est que depuis… la possession… j’ai des sautes d’humeurs, je deviens colérique. Je pense que ce sont des résidus de sa personnalité. Mais dans la moyenne on se supporte, on s’insupporte le tout dans la bonne humeur.


Je soupire après mon monologue. Je suis contente qu’Hadès ne m’ait pas interrompu, il doit, pour une fois, être du même avis que moi.

- Je te parlerais bien d’Hypnos mais comme je te l’ai dit je suis assez limité sur mes connaissances dans ce genre de sujet. Mais je dois dire que tu me sembles bien réveiller pour quelqu’un possédé par le dieu du sommeil. Tu peux m’en parler si tu veux. Je suis curieuse, parles moi de votre relation. Ça se passe bien ?

Je lui souris, penchant la tête sur le côté du style « instruit moi ». Je l’aime bien, il est mignon. Dommage qu’il soit si jeune.

Arrête de divaguer gamine.
T’en fait pas, je m’intéresse pas aux gentils garçons.

- Je t’écoute, apprend moi des choses, dis-je d’une voix plus lascive que voulue.

Saute d’humeur de merde !




(c)LOKIA

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1366
Localisation : Suisse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Retour à la normale à Immortalia (PV Aislinn et Lawrence) Jeu 7 Avr - 23:51

Retour à la normal…

Feat Aislinn



- Ouais je sais… Enfin je veux dire pourquoi ? J’ai l’ai trop gentille pour le méchant dieu des morts ?


"Gentille? J’te dirai après nos entrainements ah ah….mais tu m’as l’air d’un « personnage coloré ». Lui avais-je répondu avant de poursuivre ma réflexion sur ses propres paroles concernant Hadès, puis sur Hypnos. J’lui balancer quelques infos pour le plaisir de faire et c’était Hypnos qui m’avait un peu refréné et je lui avais finalement demandé de me parler de sa relation avec sa divinité.

- Oui oui. Enfin non. Je suis nulle en mythologie. Au grand damn d’Hadès je le vois toujours avec des flammes bleues au tour de la tête comme dans le dessin animé d’Hercule. Mais oui Hadès à l’air d’accord sur ce que tu viens de me dire.

J’éclatai de rire comprenant immédiatement la référence à Disney. J’remarquai toutefois sa pause…de la gêne?

« Ah ah…pas très flatteur comme image pour lui, mais je comprends...maintenant je vais essayer de me défaire de l'image aussi hé hé…mais si jamais tu veux discuter mytho te gêne pas, je connais assez bien, si tu as des questions. Les histoires c’est un peu mon dada….donc la mytho…viens un peu avec.»
Lui propageai-je timidement.

- Enfin… il tient quand même à souligner qu’il est le boss des enfers. Il a un égo un peu surdimensionné.

« Ah…ça…un peu comme tous les dieux je suppose, même Hypnos à son petit côté « Tu sais à qui tu t’adresses?! » » Fige-je en faisant semblant de faire de l’attitude de façon exagérée. "Mais bon...Hadès à quand même un titre qui en jette un peu...après j'le connaît pas personnelement."

*Hey, je ne te traite pas comme ça!*

*Euh…coma? Rêve d’Auen? Ça ne te rappelle rien?*


*C’est pour recevoir un peu de respect, tu sais que je ne le pense pas non?*


*Meh….*


- Pour ta dernière question, oui on s’entend bien. Enfin dans la limite du possible. Je suis trop joyeuse pour lui, il est trop cynique pour moi. Mais tu sais ce qu’on dit non ? Parait que les contraires s’attirent. Le plus dur c’est que depuis… la possession… j’ai des sautes d’humeur, je deviens colérique. Je pense que ce sont des résidus de sa personnalité. Mais dans la moyenne on se supporte, on s’insupporte le tout dans la bonne humeur. Je te parlerais bien d’Hypnos mais comme je te l’ai dit je suis assez limité sur mes connaissances dans ce genre de sujet. Mais je dois dire que tu me sembles bien réveiller pour quelqu’un possédé par le dieu du sommeil. Tu peux m’en parler si tu veux. Je suis curieuse, parles moi de votre relation. Ça se passe bien ?

Elle me sourit, penchant la tête sur le côté, attendant que j’lui livre de l’information. Je rougis et lui rendit son sourire.

*Elle…elle…attend que je parle?…Je…je ne l’ai pas ennuyée?*

*Apparemment non…tu as le champ libre, amuse-toi!*

- Je t’écoute, apprends moi des choses. Me lança-t-elle lâchement.

*Oups…j’me suis trompé…ou pas? Je prends le risque? Hypnos je fais quoi?*

*Bah elle a demandé qu’elle assume!*


La réponse d’Hypnos ne me satisfaisait pas tant mais j’me lançai tout de même, tâtant le terrain du même coup.


« Bah…euh…Je vois, pas évident de s’adapter à l’autre. Moi et Hypnos on se ressemble un peu à la base, mais au départ ça n’allait pas du tout…Tu as déjà été empêché de dormir plusieurs jours de temps?…C’est à devenir fou! Mais on s’est rendu compte qu’on n’aurait pas vraiment le choix de s’adapter…s’qu’on a fait…et finalement, m’en défaire…j’trouverais surement ça difficile maintenant. On s’habitue en fait. Même qu’on a du plaisir à discuter. On a tendance à rêver un peu tous les deux, de façon générale. Pour tes sautes d’humeur…aussi je comprends... »


J’me remémorais ma première rencontre avec un Hypnos en mode cauchemar...l’horreur…J’avais cette tendance à cumulé comme lui pouvais le faire…si les deux on n’allait pas…ça n’allait pas du tout…m’enfin on gérait maintenant non?

« Enfin…bref pas facile la possession! Pour personne, je crois! »

Je marquai une pause avant de poursuivre souriant à son dernier questionnement concernant ma possession par le Dieu du sommeil.

« Et pour Hypnos…c’est vrai qu’on a tendance à le croire amorphe…mais c’est plus ou moins vrai. Il adore dormir et rêver…et j’le comprends un peu en fait. En temps normal, ce n’est pas rare que tu vas me voir à dormir dans les cours ou n’importe où…j’ai de la misère à lutter contre la fatigue s’il ne se force pas non plus…en fait…je suis dans une très bonne journée à ce niveau. Le problème, c’est qu’Hypnos est une divinité nocturne si l’on veut. Il veille la nuit, dors le jour. Depuis que je suis possédé, mes horaires sont tous décalés, j’ai tendance à suivre son horaire involontairement. Et puis…si je dors et qu’il veut de la compagnie, il ne se gêne pas pour me réveiller s’il croit que je pourrai tolérer ma journée du lendemain. Souvent j’ai la paix de jour, mais j’ai mes cours tu vois. Avant ma possession j’étais assidu, toujours ponctuel, avec un horaire réglé à la minute ou presque. J’essaie encore de retrouver un rythme de vie saint, mais je doute que ce ne soit possible maintenant. Même si c’est involontaire de sa part souvent…je m’éveille avec lui, m’endors avec lui…Sinon la fatigue s’accumule et je dors partout…bref c’est un problème…mais aujourd’hui ça va. Faut dire aussi que se faire tabasser tiens éveillé, même pour Hypnos. Enfin, voilà…tout le monde à ces petites adaptations… »

*Parlant de sommeil…éventuellement j’aimerais bien qu'on y aille…*

*Oui, je sais! Laisse-moi finir avec elle au moins. Tout va bien pour une fois!*

« Désolé…si je me suis étendu un peu trop… » Dis-je finalement, comme pour m’assurer que je n’avais pas été trop déplaisant vu son allure blasé soudaine.

"Tu n'est pas trop déranger par ça j'espère?...Tu sais...fffrrr" Osais-je avec un brin d'humour en imitant une coiffure qui prend feu avec mes doigts et le son des films de Disney pour le cas Hadès.



(c)LOKIA

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►


Lawrence vous assaille de questions en 000066
Hypnos vous fait rêver en 00cc99
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1755
Localisation : Montréal, Canada
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Retour à la normale à Immortalia (PV Aislinn et Lawrence) Sam 9 Avr - 18:00

Retour à la normal…

Feat Aislinn



J’écoute Lawrence me parler de son adaptation à Hypnos. Apparemment il n’y a pas que moi qui ai eu des désagréments. Je lui fais un sourire compatissant alors qu’il continue ses explications. A l’entendre je me dis que mes sautes d’humeur c’est encore sympa comparé au manque de sommeil. J’ai tendance à être un vrai loir quand je dors et ceux qui ont le malheur de m’en empêcher paye de ma mauvaise humeur.

- Enfin…bref pas facile la possession! Pour personne, je crois ! me lance-t-il.
- Oui… Mais bon je pense qu’au final, pour la majorité ça en vaut la peine. Pas tout le monde peux se vanter d’être possédé par un dieu ancien.

Qui plus est le roi des enfers.
Oui j’avais compris que tu en étais fier pas besoin de remettre sur le tapis toutes les trentes seconde.
Je clarifie les choses c’est tout.

Le rouquin continue à me parler de son dieu, de son caractère, etc. Il a l’air passionné et ça me fait plaisir. Peut-être qu’il arrivera à me rendre aussi mordue que lui de la mythologie. Je l’observe s’agiter tout en l’écoutant. Il me fait penser à moi quand je parle musique, fringue ou encore garçons… Je souris tristement à cette pensée. Pour le moment je n’ai pas encore d’amies, ou même d’amis avec qui pouvoir commérer.

Mais je t’ai toi Hadès qu’est-ce que je suis bête !

N’y pense même pas, je ne suis pas ta copine !
Tu te permets bien de faire des commentaires sur mon physique.
Ça n’a rien à voir.

Je secoue la tête, les hommes dieux ou non sont vraiment tous les mêmes à ce niveau-là. Si ils peuvent mater ils le feront. Et Hadès ne s’en prive pas quand je suis devant un miroir. Bon, je fais pareil avec les mecs mais moi au moins je l’assume.

Mes pensées et mon attention se reconcentre sur Lawrence et ses beaux cheveux flamboyants. Plus je l’écoute et plus je le plein dans un sens. Le manque de sommeil qu’il subit m’aurait surement déjà tuée. Mais le fait d’être possédé par la divinité des rêves et du sommeil doit permettre d’avoir des facultés assez phénoménales.

- Désolé…si je me suis étendu un peu trop…


Je secoue ma tête pour lui faire comprendre que non. Son enthousiaste sur le sujet m’a carrément motivé à étudier le sujet. Pour la peine je lui fait un sourire bienveillant.

Tu, toi Aislinn est motivée à réviser ? Trouvez-moi un enregistreur il faut que je garde une preuve !
Gnagnagna. Va voir ailleurs si j’y suis !

- Tu n'es pas trop déranger par ça j'espère?...Tu sais...fffrrr


Je ne peux m’empêcher de rire. Au moins je ne suis plus la seule à avoir cette image en tête maintenant.

- Non non, répondis-je entre deux éclat de rire. Heureusement que ce n’est que de la fiction. Vu sa mauvaise humeur j’aurais déjà les cheveux embraser sinon.


Je marque une pause pour reprendre mes esprits, essuyant au passage une petite larme au coins de mon œil gauche.

- Merci pour tes explications. J’adore, tu es tellement… passionné ! Tu me fais penser à moi quand je parle musique. Du coup tu m’as donné envie de me pencher sur le sujet. J’irai sûrement à la biblio après.

J’attrape une mèche de cheveux et commence à la tressée tout en continuant ma discussion.

- Et cette fois à mon tour de te poser une question, peut être embarrassante. Je ne sais pas si ça se demande en faite. Si tu ne veux pas, ou qu’Hypnos ne veut pas je comprendrai. Mais pour t’aider en combat ça sera plus facile aussi pour moi. Enfin je tourne autour du pot désolée. Alors dis-moi Lawrence, quels sont tes pouvoirs ?

Je n’ai jamais parlé de ce genre de chose avec les autres. Juste avec Fergal, enfin à lui je ne lui avais pas vraiment parlé de ça je lui avais plutôt fait subir… Mais c’était involontaire et depuis ça n’était plus arrivé.
Pour le moment je savais que je pouvais mettre sur pause la vie des gens. Je ne savais pas trop combien de temps ça durait et si c’était dangereux. Hadès ne m’avait pas révéler si j’avais d’autre capacité, et si oui ce quel était.

Voyant que le jeune ne me répond pas immédiatement je m’inquiète de l’avoir effrayer ou autre. Je prends un regard contrit avant de lui adresser à nouveau la parole.

- Comme je te l’ai dit tu n’es pas obliger de répondre. Je ne veux pas te forcer la main ou quoi. Je comprends que tu veuilles garder ça pour toi. On se connait depuis quoi vingt minutes ? Si je te brusque trop arrête moi.
Je continue de me tresser les cheveux tout en le regardant dans les yeux, essayant de déchiffrer ses pensées.




(c)LOKIA

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1366
Localisation : Suisse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Retour à la normale à Immortalia (PV Aislinn et Lawrence) Dim 10 Avr - 8:11

Retour à la normal...

feat. Aislinn



- Oui… Mais bon je pense qu’au final, pour la majorité ça en vaut la peine. Pas tout le monde peux se vanter d’être possédé par un dieu ancien.

J’avais simplement hoché la tête en souriant lorsqu’elle m’avait dit cette phrase…je comprenais l’intérêt, vraiment…si quelqu’un appréciait le pouvoir acquis c’était moi… n’empêche j’avais toujours ce petit sentiment que éthiquement…c’était tout simplement horrible. Ce sentiment d’ambivalence que j’avais défendu avec certains étudiants et qui m’avaient valu des regards horrifiés. M’enfin…j’avais continué de parler et parler, changeant le sujet assez rapidement pour cette raison, mais aussi parce qu’Hypnos était un sujet que j’adorais. M’excusant finalement de m’être étendu, je fus plutôt surpris de la réaction de la jeune demoiselle.

Souriante elle m’avait fait signe que non…je ne l’avais pas dérangé et même elle éclaté de rire à ma blague concernant Hadès. C’était un grand soulagement d’ailleurs! J’ignorais si je m’étais attiré les foudres de sa divinité, mais clairement pas les siennes en tout cas! Tant mieux!

- Non non. Heureusement que ce n’est que de la fiction. Vu sa mauvaise humeur j’aurais déjà les cheveux embraser sinon.

« En plus, comme on ne sait pas comment ton corps humain réagirais, peut-être que tu serais chauve en fait! Il doit falloir des cheveux ininflammables pour supporter ça! Ce serait peu pratique... »
Ajoutai-je en imaginant la magnifique chevelure blonde disparaître tristement en fumé.

J’étirai un sourire en la voyant essuyé une larme au coin de son œil.

- Merci pour tes explications. J’adore, tu es tellement… passionné ! Tu me fais penser à moi quand je parle musique. Du coup tu m’as donné envie de me pencher sur le sujet. J’irai sûrement à la biblio après.


Je passai timidement ma main dans mon épaisse tignasse rousse.

« Oh…vraiment?...Je…erm…merci…habituellement les gens se lassent plutôt rapidement. Tant mieux si tu aimes! En plus, ici c’est toujours bon de se renseigner de toute façon. Je t’y encourage! Et si ça semble ardu parce que ce n’est pas une sujet de prédilection pour toi…bah viens me voir…j’essaierai de te faciliter la tâche! Après on écoutera des mauvais films de mythologie…commençant par Hercule bien entendu et on en rira en comparant! M’enfin…mon genre de petit trip de nerd…je suppose… »
Ajoutais-je soudainement malaisé et incertain que ça puisse être intéressant pour elle.

« Mais…erm…Si tu connais bien la musique tu pourras aussi m’en parler! Je ne connais pas beaucoup, mais je suis grandement intéressé. Je ne joue pas d’instrument…je suis que membre du publique si on veut…mais j’essaie d’élargir ma culture. Moi j’dis! Si tu m’entraines…tu amènes aussi de la musique et tu me la fait découvrir! Te gêne pas pour amener des trucs un peu obscure…je connais bien quelques chansons ou genre…alors j’aimerais voir du nouveau. Quel est ton style de musique favori d’ailleurs? Je connais un peu le classique et les Soundrack…j’les adore…et je connaissais Yann Tiersen…que tu as présenté au club de musique. J’aime beaucoup! Tu écoutes autre chose?»


Je tripotais mes genoux, attendant une réponse impatiemment. J’avais l’impression qu’elle allait m’en apprendre beaucoup et que j’arriverais peut-être à faire de même…enfin j’espérais.

Entre temps Aislinn avait attrapé une mèche de cheveux qu’elle commençait à tresser et se lança dans un interrogatoire à son tour.

- Et cette fois à mon tour de te poser une question, peut être embarrassante. Je ne sais pas si ça se demande en fait. Si tu ne veux pas, ou qu’Hypnos ne veut pas je comprendrai. Mais pour t’aider en combat ça sera plus facile aussi pour moi. Enfin je tourne autour du pot désolée. Alors dis-moi Lawrence, quels sont tes pouvoirs ?

J’hésitai…longuement…j’avais bien envie de partager sur le sujet…mais j’avais appris à la dure depuis mon arrivée…et l’expérience…ça comptais.

- Comme je te l’ai dit tu n’es pas obliger de répondre. Je ne veux pas te forcer la main ou quoi. Je comprends que tu veuilles garder ça pour toi. On se connait depuis quoi vingt minutes ? Si je te brusque trop arrête moi.


Elle avait planté son regard dans le miens comme si elle tentait d’analyser ma pensée. Je me sentais scruté.

*Tu fais la même chose à tout le monde Lawrence…pourquoi autant de malaise?*


*Je…tu le sais…chaque fois c’est ce qui m’a sauvé les fesses…*


« Hum…j’fais d’excellentes crêpes?! »
Lui lançais-je tout bonnement, haussant les épaules et ricanant, montrant ma légère réticence à me confier.

«Non s’pas vrai, en fait je suis nul en cuisine alors je ne suis même pas crédible…Ce serais chouette par contre...Si un jour ça arrive, c’est automatiquement surnaturel, ça je te le dis! Méfie-toi des bonnes crêpes de Lawrence, c'est louche!…Mais plus sérieusement…pour ta question… Je…enfin…ça se demande…ce n’est pas indiscret….mais c’est juste que…Comment dire?…une charmante jeune femme...et sage en plus!… m’a dit un jour : « Si tu montres ton AS au premier tour tu es sûr de finir perdant. »"
Demandais-je, en me triturant les doigts.

J’lui fis un clin d’œil un peu taquin, lui souriant toujours timidement.

« Je suis certains que tu comprends...et l’expérience parlant…J’préférais ne rien dire… J’espère que tu n’es pas fâché? Et bon…y’a aussi du fait que…je ne connais pas les tiens et j’ai toujours eu beaucoup de difficulté avec le fait…de ne pas savoir…en général. Et…et pour être franc…ce n’est pas le genre de pouvoir que tu utilises en combat…alors, je doute que tu ais besoin de savoir. Je t’en parlerai en temps et lieux si tu veux bien…juste…pas aujoud’hui.»

*Hé hé….menteur…*

*Non, mais c’est vrai!*

*Bouais…on a déjà fait en combat par contre! C’était efficace! Plus ou moins… *


Je me sentais mal de les lui cacher. Elle m’avait défendu et je me méfiais toujours…Légère paranoïa? Sans doute…mais les dieux savaient que j’avais mes raisons…du moins celui dans mon crâne.




(c)LOKIA

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►


Lawrence vous assaille de questions en 000066
Hypnos vous fait rêver en 00cc99
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1755
Localisation : Montréal, Canada
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Retour à la normale à Immortalia (PV Aislinn et Lawrence) Lun 11 Avr - 12:55

Retour à la normal...

feat. Aislinn



Je sens intérieurement que la réponse sera négative. Et effet, je ne sais pas si Lawrence est en plein débats avec Hypnos ou autre mais il ne m’a toujours pas réadresser la parole. Et en général dans ce genre de cas ce n’est pas bon signe.

- Hum…j’fais d’excellentes crêpes?!

Je le regarde incrédule. Il se fout de moi ou quoi ? Mais avant que j’ai le temps de réagir outre mesure il reprend.

- Non s’pas vrai, en fait je suis nul en cuisine alors je ne suis même pas crédible…Ce serais chouette par contre...Si un jour ça arrive, c’est automatiquement surnaturel, ça je te le dis! Méfie-toi des bonnes crêpes de Lawrence, c'est louche!…Mais plus sérieusement…pour ta question… Je…enfin…ça se demande…ce n’est pas indiscret….mais c’est juste que…Comment dire?…une charmante jeune femme...et sage en plus!… m’a dit un jour : « Si tu montres ton AS au premier tour tu es sûr de finir perdant. »

Je souris, un peu contrariée tout de même. Je n’aime pas que l’on retourne ce que je dis contre moi. Mais dans son cas ça me plait bien. Il aura besoin de repartie pendant les entraînements, mais il faudra qu’elle soit plus physique que vocale.

Soit, il ne veut pas m’en parler. Je comprends.

- Je suis certains que tu comprends...et l’expérience parlant…J’préférais ne rien dire… J’espère que tu n’es pas fâché? Et bon…y’a aussi du fait que…je ne connais pas les tiens et j’ai toujours eu beaucoup de difficulté avec le fait…de ne pas savoir…en général. Et…et pour être franc…ce n’est pas le genre de pouvoir que tu utilises en combat…alors, je doute que tu ais besoin de savoir. Je t’en parlerai en temps et lieux si tu veux bien…juste…pas aujourd’hui.

Je fronce les sourcils un peu déçue mais bon je ne peux pas lui en tenir rigueur. Comme je le lui ai dit on ne se connait presque pas. Mais je trouve surtout que son argument sur le fait qu’il ne connait pas les miens était assez naze, je ne connaissais pas son dieu quand il m’a demandé pour Hadès…

Je ne réponds pas tout de suite. D’une part car je ne sais pas quoi répondre dans l’immédiat et d’autre car j’ai l’impression qu’il me cache quelque chose. L’un de mes superpouvoirs, qui n’a rien a voir avec Hadès, est que je suis toujours quand on me ment. Et je le sens, au fond de moi que le jeune rouquin ne me dis pas tout.

Il t’a parlé musique avant, si tu veux te retourner là-dessus.

Merci Hadès
De rien, mais arrête de tirer cette tête !
Comment tu peux savoir, tu ne me vois pas.
J'imagine

- Oui je m’y connais bien en musique. Si tu m’as vu a l’audition comme tu le laisse entendre tu as du voir que je joue du piano. Je joue aussi de la guitare, principalement de la guitare électrique mais j’ai pris une acoustique avec au cas où. Je préfère la guitare au piano, mais je m’étais douter qu’un grand nombre de personne se présenterai pour le poste et je n’aime pas fait les chœurs.

Je marque une pause, me rappelant ma rencontre avec Fergal qui avait fait suite à l’audition. On avait fini sur le toit du bâtiment des clubs… enfin passons.

- Sinon j’écoute de tous, vraiment. Mais j’ai une préférence pour le rock, le vieux rock surtout du type Pink Floyd, Led Zeppelin… à côté j’écoute du classique, des B.O, de l’opéra, des tango, de la salsa… même un peu de rap. Enfin je touche à tout. Pour les entrainements, si tu es toujours partant, je ferai une playlist avec des morceaux qui bougent. Tu sais ce genre de musiques qui te donnes envie d’y mettre toutes tes tripes, du style Eye of the Tiger dans Rocky.

Je lui fais un sourire, peut-être un peu carnassier. Il ne sait pas encore à quoi il s’engage, mais alors pas du tout.

Depuis gamine je suis passé dans les mains de plusieurs Sensei pour le karaté, certain plus dur que d’autre. Mais ce n’était rien comparé aux entrainements de classique. Ceux-ci étaient de la torture pure et dure. Et je n’exagère pas ! Pour moi quand une prof de trois fois votre poids vient s’assoir sur vos épaules pour être certaine que vous descendez bien en grand écart et que malgré vos cris et vos pleurs elle ne se relève pas… c’est de la torture. Sauf pour ma mère qui elle trouvait ça normal, « ca forge le mental me disait-elle ».

Je secoue la tête pour éloigner ce mauvais souvenir de ma tête. Je viens d’une famille de tarés pas besoin d’y repenser outre mesure.

- Tu es prêt à commencer quand ? Tu voudrais quelle fréquence ? Deux fois par semaines ? Plus ? Moins ? Le soir ? Le matin ? Tu te rends compte qu’au début tu vas peut-être souffrir…un peu. Mais tu verras plus les entraînements se suivront mieux ça ira.




(c)LOKIA

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1366
Localisation : Suisse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Retour à la normale à Immortalia (PV Aislinn et Lawrence) Mer 13 Avr - 9:25

Retour à la normal…

feat. Aislinn



Je note la soudaine hésitation d’Aislinn…elle est mécontente, je le sens…elle n’ose même pas me répondre…me dire que tout est lui va malgré tout, que ça ne lui dérange pas…Je me sens sur une pente glissante dans cette relation…et cette fois c’est ma méfiance qui me joue des tours…Je baisse la tête, légèrement déçu et mal aisé, puis la relève rapidement à ses premières paroles. Elle a préféré changer de sujet. Je ne me bas pas, satisfait de le faire en quelque sorte. Elle m’affirme alors qu’elle joue de la guitare électrique et acoustique en plus du piano. Cette jeune femme est décidément bourrée de talents!

- Sinon j’écoute de tous, vraiment. Mais j’ai une préférence pour le rock, le vieux rock surtout du type Pink Floyd, Led Zeppelin… à côté j’écoute du classique, des B.O, de l’opéra, des tango, de la salsa… même un peu de rap. Enfin je touche à tout. Pour les entrainements, si tu es toujours partant, je ferai une playlist avec des morceaux qui bougent. Tu sais ce genre de musiques qui te donnes envie d’y mettre toutes tes tripes, du style Eye of the Tiger dans Rocky.


Je relevai la tête subitement. J’avais noté un fait intéressant concernant les types de danses nommés…mais préférai ne rien soulever pour le moment…Toujours incertain des impacts sur ma personne…reste je saurai qui aller voir.

« Oui! Bien évidemment que je suis partant! Personnellement, j’écoute aussi un peu de tout alors tout devrait bien y aller…j’ai tout de même une préférence pour les Soundtracks, le jazz, surtout le swing et la musique classique, mais comme dit précédemment, je m’intéresse à tout, question de culture générale…enfin…j’aime ou je n’aime pas sans considération des styles. J’aime bien le vieux Rock aussi de façon générale…alors ça devrait aller.»

Elle sembla s’absenter un moment dans ses pensées avant de poursuivre. Elle me demanda à quelle fréquence je voulais m’entrainer et surtout  à quelques moments…ce qui était vraiment, vraiment, une bonne question dans mon cas. Elle sentit le besoin de me souligner que l’entrainement serait difficile et certainement souffrant au départ.

J’hochai la tête. Je savais ce qu’étais l’entrainer pour une activité physique nouvelle, simplement…pas au combat. Je me doutais bien que certains muscles travailleraient plus que d’habitude. J’étais prêt à faire ce qu’il fallait…enfin…j’espérais. Ce qui me faisait penser que je devais peut-être la mettre au courant pour certains détails concernant ma santé….mais je craignais de paraître encore plus faible et insignifiant.

« Euh….Commençons avec deux fois semaine pour commencer…Ensuite, peut-être trois si tout va bien. En ce qui concerne le moment idéal…je dois t’avouer que c’est une excellente question vu ma condition…Si ce n’était que d’Hypnos, je dirais la nuit….Si c’était moi, je dirais le matin...Alors je suppose que le soir serait le compromis idéal, c,est là qu’on y est souvent tous les deux… mais c’est aussi là qu’il y a le plus de gens dans les salles d’entrainement…J’avoue que je ne suis pas tout à fait à l’aise avec l’idée d’être entouré de gens…qui plus est, de gens avec beaucoup plus d’expérience…Hum…Faisons un essai...si ça va nous poursuivrons, sinon il y a moyen de changer, je suppose? Qu’est-ce que tu en penses? Aussi, tu as des conseils à me donner pour notre première rencontre? Des trucs à apporter ou à faire avant pour me préparer?"

*Hey bah dit-donc, tu sembles bien motivé!*

*Je l’étais aussi la première fois….*


*Oh je vois…Eh bien nous allons nous encourager mutuellement tu veux bien?*


*Ouais d’accord…*


« Euh…au fait…Aislinn…j’ai hum…quelques petits problèmes de santé qui pourraient nuire…Je suppose que c’est mieux…si tu es au courant. Bah je suis asthmatique, assez sévère…t’as vu mes effets de toute façon…et…j’essaie de récupérer l’usage complet de ma main. »

J’osai lui montrai cette dernière d’un côté, puis de l’autre, affichant la cicatrice qui passait au travers. J’bougeai aussi les doigts, montrant leurs dextérités très limitées.

« Je…enfin…j’ai eu quelques tendons sectionnés. On m’en a bien fait la suture, mais la rééducation n’est pas terminée…Possible que la flexion ne revienne pas totalement non plus, selon ce qu’on m’a dit. Tu crois que ça pose problème pour nos entrainements? »

Je n’osais pas la regarder dans les yeux, de crainte un peu folle de me faire juger pour le temps que j’aurais pu lui faire perdre avant de lui révéler ce détail, ou encore de justement me rendre compte que c’était vouer à l’échec du à ma condition. Je n’avais pas osé lui parler du ventre, ni de la cuisse…après tout ça ne devrait pas être un problème non? J'avais été m'entrainer au trapèze et j'avais toléré... Et je sentais que c’était trop lui dire pour le moment. Je n’étais toujours pas à l’aise avec les événements moi-même.



(c)LOKIA

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►


Lawrence vous assaille de questions en 000066
Hypnos vous fait rêver en 00cc99
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1755
Localisation : Montréal, Canada
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Retour à la normale à Immortalia (PV Aislinn et Lawrence) Ven 15 Avr - 20:58

Retour à la normal…

feat. Aislinn



Lawrence hochât la tête, l’air de me faire comprendre qu’il savait que ça n’allait pas être facile. Très bien ! Je suis contente qu’il en soit conscient.
Il me répond qu’il voudrait commencer avec deux entrainements par semaine. Je souris en hochant la tête pour lui faire comprendre que j’étais du même avis. Ce qui m’inquiétais c’était les horaires, je ne suis franchement pas du matin… Heureusement pour moi, il m’indiqua que le soir était pour selon lui, le moment idéal.

Je ne t’aurai pas casse pied comme ça
Tu n’en sais rien, pour le moment je n’ai pas été levée a point d’heure.
Non, mais rien que pour les cours tu es grognons.

Il m’avoua ne pas être à l’aise en présence d’autre gens. Je sentais au son de sa voix qu’il l’était plus qu’il ne le disait. Peut-être en rapport avec ces bagarres ? Il finit par me poser deux trois questions auxquelles je m’empressais de répondre.

- Alors… Pour l’entrainement, on n’aura pas besoin de le faire dans une vraie salle de sport. Peut-être que tu connais une salle qui est vide pendant une heure ? Même une salle de cours irait. Enfin pour ce qui est des conseils, manges bien à midi, des sucre lents surtout, par exemple une bonne platée de pâtes. Mange un fruit avant l’entrainement mais rien de lourd, tu seras sinon. Apportes une barre de céréale, une serviette éponge et de l’eau. Et évidement soit en tenue de sport, mais ça coule de source.

Le jeune rouquin sembla se perdre un moment dans ses pensées avant d’enchainer par me parler de ses soucis de santé. C’est vrai qu’il avait l’air d’avoir un sacré panoplie dans son sac. Peut-être qu’il est un peu maniaque.
Il me montra ensuite sa main, elle a l’air d’avoir été sacrément amochée ! Je fronce les sourcils. Qu’va-t-il bien pu lui arriver ?

Peut-être qu’il te le dira plus tard… sous la pression de tes séances de tortures.

Ca ne sera pas de la torture.

- Non, je ne pense pas. Et auquel cas on adaptera, lui dis-je avec un sourire amical. Il ne faut pas t’en faire, on est quand même pas à l’armée ici ! Et toute personne à ses limites.


Je marquais une pause sortant mon téléphone de mon sac l’aillant entendu vibrer. L’écran affichait un appel manqué de mon père. Je haussais un sourcil avant de le ranger à nouveau. Il n’aura qu’a attendre. Je ne suis pas pressée d’entendre ses remontrances.

Revenant à mes affaires j’esquissais un sourire désolé à Lawrence.

- Désolée, rien d’important. Alors revenons à nos moutons ! Pour ce qui est de ton asthme, et si tu as d’autres soucis aussi, il n’y a que toi qui connait tes limites. Je ne sens pas ce que tu sens. Alors je vais te pousser c’est sûr, mais si tu vois d’avance ou au cours de l’entrainement que tu n’en peux plus tu n’auras qu’à dire « stop ». Et on arrêtera. Comme ça je verrai au fur et à mesure jusqu’où on peut aller sans te faire de mal. Le but de cet entrainement est de te rendre… plus fort ? Je ne suis pas certaine que ce soit le bon terme. So… Le but c’est que tu te sentes bien, que ça te défoule et en aucun cas que ça te fasse du mal.

On dirait presque une adulte quand tu parles comme ça.
Je dois le prendre comment ?
Comme tu veux, mais dans tous les cas j’ai dit presque.

Je frappais dans mes mains, contente que cette idée d’entrainement prenne forme petit à petit. Je savais déjà par quoi commencé, de l’’endurance avec un peu de cardio et de la muscu. Avec une stature un peu plus athlétique je suis certaine qu’il aura toutes les attentions des jeunes filles de son âge.

- Je suis vraiment contente ! Je vais te donner une info sur moi. Enfin deux. Je peux être très enthousiaste comme tu as déjà pu le constaté. Du coup quand je pars trop loin dans mes délires n’hésites pas à me stopper. Ensuite tu verras qu’il y a quelques fois ou je peux être… stupéfiante…

Tu nous fais quoi là ?
Bah je fige les gens, je les Stupéfix comme dans Harry Potter, du coup je suis stupéfiante !
Je pensais déjà avoir touché le fond avec toi, mais là tu fais fort.
Merci !
Ce n’est pas un compliment Aislinn…


- On commence quand alors ?



(c)LOKIA

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1366
Localisation : Suisse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Retour à la normale à Immortalia (PV Aislinn et Lawrence) Jeu 21 Avr - 2:11

Retour à la normal…

feat. Aislinn



« Sucre lent, pâte, fruit, barre de céréale, serviette, eau et tenu de sport, c’est noté! »

Lorsque je lui expliquai mes troubles reliés à ma condition physique, elle se fit plutôt compréhensive et me rassura rapidement. J’en étais soulagé en fait et même encouragé puisque je craignais qu’elle trouve mes limites plutôt courte, mais bon, sait-on jamais…notre discussion fut toutefois interrompu par le son de son cellulaire vibrant. Comme un petit chien de prairie, je m'était redressé au son, curieux d'en connaître la provenance. Je remarquai qu’elle y avait jeté un coup d’œil et m’était alors tue immédiatement afin de la laisser répondre, mais au lieu de cela elle avait rangé de nouveau son téléphone et m'avait sourit, désolé. Sans attendre, elle poursuivit en m’expliquant que je n’aurais qu’à lui dire d’arrêter si j’atteignais mes limites. Aislinn frappa dans ses mains, enjouée à l’idée que nos plans d’entrainements se concrétise. J’ignorais encore s’il s’agissait d’une bonne idée, mais pour le moment l’idée me plaisait et elle semblait réellement ouverte.

« Da…d’accord, j’avertirai s’il y a quoique ce soit, merci…de la compréhension…pour mes blessures… Mais…mais tu es certaine que ton appel n’est pas important? Tu peux le prendre, ça ne me gêne pas si tu as besoin de rappeler. Je ne veux pas t’en empêcher.» Balbutiais-je faiblement, en pointant son appareil mobile qu’elle venait se serrer, pour lui signifier que je lui accordais la permission d’ignorer ma présence si c’était important. De plus, ma curiosité naturel faisait en sorte que j'aurais bien aimé savoir de qui il s'agissait...savoir, savoir toujours savoir quoi...

- Je suis vraiment contente ! Je vais te donner une info sur moi. Enfin deux. Je peux être très enthousiaste comme tu as déjà pu le constaté. Du coup quand je pars trop loin dans mes délires n’hésites pas à me stopper. Ensuite tu verras qu’il y a quelques fois ou je peux être… stupéfiante…


J’avais d’abord sourit, réalisant qu’elle semblait plus que franche quant à son enthousiasme. Celui-ci était d’ailleurs communicatif jusqu’à ce que je réalise l’accent qu’elle avait mis sur le dernier terme. Je soulevai un sourcil d’un air dubitatif…stupéfiante…elle avait dit…C’était une drôle de qualification pour soi-même et décidément un peu vantard. D’un sens, j’enviais sa confiance en elle, si elle pouvait se dire stupéfiante…nah….ce n’était pas que ça…Quelque chose dans sa façon de dire le mot me faisait douter que son emplacement dans sa phrase ait été aléatoire. Cette même hésitation que : « Lancelot »…Mot dédier à ma personne de la part d’Auen, dont la voix raisonnait toujours dans ma tête…mot qui impliquait tellement plus qu’il n’y paraissait…. « Stupéfiante » elle avait dit. C’est moi qui fais de la paranoïa encore?

*Tu crois que c’est une allusion à ses pouvoirs? *

*Elle a le roi des enfers, je ne crois pas qu’elle paralyse …mais j’avoue ne pas connaître l’étendu des pouvoirs d’Hadès…On peut toutefois se douter que ça aurais un lien avec la mort…et si sa « stupéfaction » était…permanente?…Lawrence, tu paranoï peut-être, mais pour une fois je t’accompagne dans ton délire. Fait attention veux-tu?*

J’avais commencé à m’éloigner dans mes pensées, mon anxiété grimpante, lorsqu’elle me posa la question fatidique :

- On commence quand alors ?

Soudainement, j’me disais que si elle m’avertissait c’était pour une raison…et j’avais un peu moins envie de savoir si c’était le cas et inévitablement, de commencer. Malgré tout, de manière robotique, j’hochai la tête d’un air absent comme un imbécile et lui répondit.

« Lundi. »


Ce fut à ce moment que j’sorti officiellement de ma petite bulle personnel, un air surpris en réalisant la bêtise. Je voulais bien me rétracter, mais j’allais vraiment me dégonfler maintenant? Tout était réglé, tout avait bien été, Aislinn semblait sympathique et compréhensive…mais je ne voulais pas crever par accident…j’endormais bien les gens par accident, rien ne l’empêchais de faire pareil.

*Du calme…poursuit comme prévu, on ne voudrait pas vexer personne n’est-ce pas? Si ça se trouve on à tort tous les deux et tout ça est dans notre tête.*


*Je…oui…tu as raison…Je…oh! Je sais comment vérifier! Je vais faire ça!…Ça ne sert à rien de paniquer. Je vais aller faire cela je crois…*

*Ou…tu pourrais simplement lui demander?*


*Je viens de lui refuser de partager les miens, je me verrais mal les lui demander…Mais j'me rappel la reine des Enfer et ça c'était pas la joie...*


Nerveusement, je passai ma main dans ma chevelure hésitant entre le fait de partir faire mes recherches où poser la question: une seconde torture ne me tentait pas du tout.

« Je…crois que je devrais y aller… Il se fait tard, j’ai quelques travaux à avancer et toute ces histoire ma retardé un peu. Disons que…je ne prévoyais pas devoir aller grimper aux arbres et tout ça…»


HRP:
 



(c)LOKIA

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►


Lawrence vous assaille de questions en 000066
Hypnos vous fait rêver en 00cc99
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1755
Localisation : Montréal, Canada
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Retour à la normale à Immortalia (PV Aislinn et Lawrence) Jeu 21 Avr - 20:21

Retour à la normal…

feat. Aislinn



Suite à ma dernière annonce, il s’embla surprit. J’avais insisté exprès sur le « stupéfiante ». Je pense que ça l’avais surpris. Et malgré le fait que je ne le connaissais que depuis peu, j’étais à peu près certaine qu’il était en train de cogité ce que je venais de lui dire. Cela me fit sourire. J’espérais seulement qu’il ne réfléchirait pas autant quand on sera en entrainement.

Lorsqu’il m’annonçât qu’il était prêt à démarrer lundi, je fus contente. Mais ensuite je vis qu’il s’était plongé dans ses pensées. Il avait l’air gêné, tout en étant en pleine réflexion.

Peut-être qu’il a un élan de lucidité et se rend compte que c’est une bêtise de te laisser l’entrainer…

Merci Hadès, je sens que tu es a 100% derrière moi.

Malgré le ton sarcastique que j’avais employé pour répondre à Hadès, je voyais bien que le rouquin était en pleine hésitation. Peut-être que ma divinité avait raison… J’avais dû lui faire peur ou que tout simplement je l’avais gavé…
Mes soupçons se confirmèrent lorsqu’il me dit qu’il allait s’en aller. Son ton était mal assuré et il avait légèrement l’air d’être en panique.

Je fis un sourire contrit en acquiesçant d’un mouvement de tête. Je ne pouvais pas trop lui en vouloir… J’étais un cas dans mon genre moi aussi. Avec tous mes élans de joie et de bonnes humeurs j’avais dû lui donner envie de fuir à grande enjambée.
Je regardais machinalement la montre à mon poignet sans pour autant en lire l’heure.

- Oui, tu as raison il se fait tard… Je… Je dois aller faire… des trucs.


Je me relevais, plaçant mon sac sur mon épaule gauche. J’époussetais mon pantalon à l’aide de mes mains. C’est malin maintenant c’est moi qui est mal à l’aise…

- Ecoutes, je vois bien qu’il a quelque chose qui cloche… si je t’ai fait peur, ou que simplement tu n’as plus envie…. Dis le moi…Attend tu sais quoi ?

Je sortis un petit calepin de mon sac ainsi qu’un stylo bille. Je l’ouvris sur une page vierge et y notait rapidement mon numéro. Je lui tendis la page, elle avait en pied de page ma citation favorite « Il faut toujours viser la lune, car même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles ».

- Voilà mon numéro. Je voulais pas te faire peur ou autre. Mais sache que si tu viens en entrainement je ne te mangerai pas… et tu ne finiras pas mort non plus… Ou peut-être de fatigue, dis-je dans un sourire.


Je rangeais le calepin dans mon sac et en sortis le téléphone. J’avais deux nouveaux appels de mon père… J’allais devoir rappeler si je ne voulais pas des représailles jusqu’en l’an 2020…

- Bon… du coup j’y vais aussi. Fait moi signe si tu es toujours partant. Ce fut un plaisir Lawrence Doogood.

Je lui fis un sourire accompagné d’un signe de la main avant de m’éloigner en direction de ma chambre. Je composais le numéro de mon père et posais le téléphone contre mon oreille pour écouter les probables remontrances de mon père à mon sujet. Lorsqu’il décrocha je le gratifiai d’un merveilleux « Ouais tu veux quoi ?! ».

Je me retournais un instant pour voir si le rouquin était déjà reparti, mais il était encore là, à rassembler ces effets. J’espérais vraiment pouvoir le revoir.

Si ca te rassure tu faisais plus peur avec le blondinet qu’avec lui
Merci, je crois…





(c)LOKIA

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1366
Localisation : Suisse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Retour à la normale à Immortalia (PV Aislinn et Lawrence) Ven 22 Avr - 3:38

Retour à la normal…

feat. Aislinn



Aislinn me souriait en acquiesçant au fait qu’il était tard et qu’elle devait partir. D’un sens c’était un soulagement. Elle se releva, s’épousseta, visiblement, mal à l’aise…par mon malaise?

- Ecoutes, je vois bien qu’il a quelque chose qui cloche… si je t’ai fait peur, ou que simplement tu n’as plus envie…. Dis le moi…Attend tu sais quoi ?


Elle sorti un calepin sur lequel elle nota son numéro de téléphone ainsi qu’une petite phrase qui me fit sourire: « Il faut toujours viser la lune, car même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles». J’avais sans doute plus en commun avec Aislinn que je ne le croyais. Le problèmes était que même si j'adoptais ce genre de pensées...j'avais tendance à aussi manquer les étoiles...mais bon...rien ne servait de pousser la réflexion pour une simple citation, mais je lui accordais qu'elle était bonne.

- Voilà mon numéro. Je voulais pas te faire peur ou autre. Mais sache que si tu viens en entrainement je ne te mangerai pas… et tu ne finiras pas mort non plus… Ou peut-être de fatigue.

Elle rangea son calepin et sorti son téléphone.

- Bon… du coup j’y vais aussi. Fait moi signe si tu es toujours partant. Ce fut un plaisir Lawrence Doogood.

Elle me sourit, m’envoya la main avant d’emboîter le pas vers la sortie du parc.

« Ouais tu veux quoi ?! » Avais-je entendu sortir de la bouche de la jeune femme qui ne semblait pas particulièrement heureuse de son appel. J’amassai donc mes effets personnels, ressassant les paroles de la jeune femme qui ne m’avait pas vraiment laissé le temps d’expliquer mon attitude. Je me sentais particulièrement coupable de celle-ci d’ailleurs. Il était  déjà un peu trop tard pour l’interpeler, elle était déjà au téléphone….mais cela me donna une idée. Je pris mon propre téléphone portable et y ajouta fièrement le numéro de la demoiselle. J’avais si peu d’amis, que c’était plutôt rare que j’en ajoutais à mes contact ou que j’appelais ceux que j’avais. Je notai toutefois la présence de deux contacts dont je ne me rappelais pas du tout…Hum? J’haussai les épaules me disant que j’y reviendrais plus tard. Intérieurement, je ne pouvais le sentir mais Hypnos avait eu un petit sursaut et avais réussi à étouffer un petit cri de surprise à la vue de ses numéros. Je notai son étrange réaction, mais il m’affirma qu’il s’était étouffé tout simplement. Je soupirai, ayant l’impression qu’il me cachait des choses…encore, mais je n’avais pas la tête à cela, je voulais rassurer Aislinn. Je lui écrivis alors en texto :

« Désolé…je suis toujours intéressé. Je n’ai pas peur de toi juste de ce qui pourrait arriver… Tu me sembles charmante, mais j’aimerais que tu ne sois pas si « stupéfiante », c’est…intimidant? C’est toujours bon pour lundi? Au fight club?»


J’allai appuyer sur le bouton, mais me rétractai.

*Je ne peux pas envoyer ça? Je sens que c’est mal dit…*

*Envoie. C’est mignon et franc.*

*Non ça ne sonne pas…je sais pas…trop, juste trop…pitié? Ou je sais pas…trop mou?*

*Envoie je te dis!*

*Non je veux reformuler….attend….*

*Rooohh…arrêtes de réfléchir et envoie! C’est clair et elle ne sera pas vexé.*

Mon pouce appuya sur le bouton et j’étais persuader que je n’avais pas contrôlé ce mouvement. Une faction de seconde d’absence me faisant croire que ma divinité avais refaire des siennes…Hypnos?

*Bah voilà!*

*Hypnos!!!! Mais je t’emmerde!*

*Attend on va même en rajouter un peu! Pas question que tu rate ton entrainement parce que tu la mise mal à l’aise. On était si bien partie. Nous allons nous en assurer.*


*Non! Fou-moi la paix!*

J’lançai mon appareil à bout bras de l’autre côté de la muraille du pensionnat.

*Bah bravo! Tu te penses malin hein?! C’est brillant!*


*HA! J’ai gagné!*
M’exclamais-je victorieux d’avoir empêché ma divinité de faire plus de bêtises. *Et j’ai dit non pour la possession! Ce n’est pas drôle du tout! Méchant Hypnos, méchant!*

*Tu viens de me traiter comme un chien? Pfff…couché Lawrence!* C’était sur un ton outré qu’il m’avait répondu et quand Hypnos était outré…j’avais droit à une sieste comme on demande à un enfant de 4 ans lorsqu’il a fait des bêtises. J’m’écroulai au sol profondément endormi et me réveillai quelques heures plus tard dans mon lit, mon téléphone portable à ma vue sur ma table de chevet. Je me relevai rapidement, l’attrapant brusquement pour y voir mes messages envoyés.

*Je n’ai rien envoyé... Désolé pour la possession…je me suis emporté. Je ne voulais pas que tu fasses tout échouer comme d’habitude.*

J’me laissai choir dans mon lit le cœur débattant. Il cherchait toujours des raisons pour s’essayer depuis un moment…je comprenais en un sens et de l’autre il me mettait dans une tel colère. Je préférai me coucher et oublier tout ça, espérant que lundi, tout irais bien.



(c)LOKIA

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►


Lawrence vous assaille de questions en 000066
Hypnos vous fait rêver en 00cc99
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1755
Localisation : Montréal, Canada
Revenir en haut Aller en bas
Retour à la normale à Immortalia (PV Aislinn et Lawrence)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un semblant de retour à la normale [pv Hermione]
» retour à la vie normale. ♦ blog de shannon.
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Immortalia :: Annexes :: ◄ Le Parc :: ► Le bassin à carpes-
Sauter vers: