AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 


Brelan et deux jetons noirs [Aislinn & Alum]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Annexes :: ◄ Zone commune :: ► Salle Commune
MessageSujet: Brelan et deux jetons noirs [Aislinn & Alum] Dim 20 Mar - 14:29
Un samedi soir dans la salle commune. De la musique chill passait sur une enceinte ; ce n’était pas vraiment mon style de musique mais le son était objectivement plutôt bon et le volume n’était pas trop fort. C’était écoutable, quoi. Dans un coin de la salle, un groupe d’élèves un peu plus âgés buvaient de la bière en faisant des jeux d’alcool, faute de boisson plus forte. Les consoles de jeu étaient déjà toutes prises et j’avais envie de jouer à autre chose que ce qu’il y avait sur mon ordinateur, pour changer. Le billard – non merci, je n’avais pas de monnaie – et la table de ping-pong étaient libres mais ne m’attiraient pas, d’autant plus qu’il serait difficile de jouer seul au tennis de table.

Je soupirai et m’assis seul à la table de cartes, où j’attrapai un jeu et commençai à les battre dans l’optique de jouer une partie de solitaire. Je coupai le tas et procédai au mélange scrupuleux.

J’étais arrivé il y a un peu moins d’un mois dans la section M et ne j’avais pas encore fait le deuil de tous mes précédents amis. Je savais qu’ils ne comprenaient pas pourquoi on ne se croisait qu’à de très rares occasions, ni pourquoi je ne pouvais pas vraiment leur divulguer ce que cette section avait de si secret. Je savais qu’ils me voyaient dégénéré, comme tous les autres, pour reprendre l’expression trop juste de Fergal, et que bientôt, si ce n’était déjà fait, je ne serai plus pour eux qu’un lointain souvenir d’un mec qui avait passé six mois dans leur classe avant de disparaître bizarrement et de devenir l’ombre de lui-même.

La solitude m’étouffait dans ses bras de faux-semblants. J’évoluais seul, incapable de me retrouver de bons amis. Tous les M avaient déjà formé leur groupe, exception faite de ceux qui souhaitaient rester solo. Tous, sauf moi.

La solitude d’être probablement trop normal dans un groupe dégénéré. Etais-je le seul M sur qui la possession avait pleinement réussi, ne me privant pas de mes capacités mentale ou de ma bonne santé psychologique ? Etais-je, au contraire, le seul chez qui l’expérience avait raté ? Ou était-ce issu d’un problème à la sélection, qui avait choisi des individus déjà bizarres, marginaux, fous ?

« C’est le lourd tribut que tu as accepté de payer en devenant M ; c’est ainsi. Tu ne seras plus jamais vraiment seul, de toute façon, mais je comprends que le contact humain amical te manque. »

Avant que je ne puisse lui répondre, une carte s’échappa de mes mains et tomba au sol ; je me penchai pour la ramasser. Une main à la peau pâle s’en saisit avant que j’aie pu l’atteindre, mes doigts se refermèrent sur elle avant que j’aie pu arrêter mon geste. Je la retirai vivement, piqué et gêné. Elle était douce et à la chaleur dérangement agréable.

Les yeux honteusement baissés, je ne vis que la main lorsqu’elle me tendit la carte. Un sept de cœur. Je la remerciai d’une voix pâteuse et le corps qui portait la main tourna les talons pour s’en aller.

« A… Attends ! » lui lançai-je. La jeune femme blonde se retourna. « Tu sais jouer au poker ? Une petite partie, ça te dit ? »

Une folie d'espoir.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►



Venez participer au blind-test organisé par le groupe de musique !
Alum : #006699
Loki : #669999
Avatar par Redhayu ♥️
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1682
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Brelan et deux jetons noirs [Aislinn & Alum] Dim 20 Mar - 21:36

Trente… trente jours que je suis ici. Trente longues journées que j’ai dû passer dans ce bled paumé… Enfin quand je parle de paumé j’exagère à peine, la « ville » la plus proche doit être habitée par quoi 5'000 habitants ?

On est samedi et j’ai passé ma journée au tourner en rond entre les murs de ce foutu pensionnat. Je serai bien sorti me promener pour profiter de l’air de la campagne mais comme à son habitude le temps est maussade et pluvieux.
Je suis couchée à plat ventre sur mon lit à regarder par la fenêtre les dernières lueurs du jour disparaître derrière l’horizon. Une main sous mon menton je me remémore mes soirées londoniennes. A cette époque j’aurai été dans un pub ou au cinéma ou encore en boite de nuit. Dans tous les cas j’aurais été dehors en train de m’amuser avec mes amis. J’aurai sûrement ramené un garçon à la maison histoire de faire rager mon père même si dans la plus part des cas il ne se passait rien la nuit entre nous.

Je soupire en me relevant de mon plumard. Une fille de ma classe dont je ne sais plus le nom m’avait mentionné une « soirée » dans la salle commune. Je ne sais pas ce qu’elle entendait par le terme soirée étant donné qu’elle avait plus le look à trainer à la bibliothèque. Mais bon, si il y a moyen de rencontrer de nouvelles têtes et de faire une partie de billard je vais quand même pas trop me plaindre. Si ça se trouve, je vais me faire une bonne équipe d’amis et par la suite on organisera de super soirée !

Je me place devant ma penderie et en sort un jean bleu foncé qui me fait une paire de fesses d’enfer et un top blanc que j’ai ramené d’un séjour à Milan.

D’enfer Hadès t’as saisi ?
Tu es lassante quand tu t’y mets…

Tout en enfilant mes Converses je place une petite flasque dans mon sac à main. Petit souvenir de soirées à Paris, elle est remplie de rhum. Je la place là au cas où la soirée serait mortelle.

Ne dit rien…
Je ne dis rien mais je tiens à dire que tu n’es pas très drôle comme coloc de caboche !
Je ne suis pas là pour être drôle je suis le roi des morts Aislinn combien de fois faudra-t-il que je te le répète ?!

Je soupire, Hadès et son esprit morose me plombe le moral de temps à autre. Depuis qu’il est avec moi je suis lunatique au point de faire des crises de colère pars qu’il n’y a plus de chocolat…

Je sors de ma chambre, la fermant à clé avant de m’aventuré dans les couloirs. D’après ce que j’ai compris la salle commune ne doit pas être très loin.

Troisième à gauche qu’elle t’a dit la binoclarde.

Merci.

En effet, après quelque pas j’entends des rires et de la musique provenir d’un couloir. Je m’y enfile me rapprochant de la source de bruit. Un panneau est accroché sur la porte, de grosses lettres majuscules affichent « SALLE COMMUNE ».

J’appuie sur la poignée et rentre dans la pièce. Un sourire grimpe doucement sur mes lèvres, c’est mieux que ce à quoi je m’attendais. Un billard et un babyfoot sont placés dans un coin de la salle. Un bar est installé contre la paroi d’un mur avec une carte ou le seul alcool présent est de la bière. Des canapés et des fauteuils sont aussi dispersés çà et là.  Je remarque aussi des tables installée pour jouer aux cartes. C’est décidé je risque de passer la majeure partie de mon temps ici.

Je m’avance dans la salle dans l’idée d’aller me chercher à boire. Doublant les tables de jeux j’aperçois une carte glisser de l’une deux. Me baissant rapidement j’attrape la carte dont le propriétaire un peu moins rapide attrape ma main puis repart aussi tôt. Je lève mes yeux pour sourire au jeune homme mais je remarque qu’il évite mon regard. Imaginant qu’il ne veut pas s’attarder je lui rends sa carte avant de me détourner dans un tourbillon de cheveux. Un sept de cœur pensais-je en me touchant la main où le courant électrique du touché de l’inconnu me picotait encore.  

«A… Attends ! »

Je me retourne surprise.

« Tu sais jouer au poker ? Une petite partie, ça te dit ? »

Je lui lance mon plus beau sourire. Le poker j’adore et j’avais peur aussi de me retrouver seule. A vrai dire cette école contient beaucoup de groupe et pour le moment je ne m’étais pas très bien intégré, une première pour moi.

« Oui avec plaisir ! Je vais juste me prendre à boire et je reviens ! »


Sans attendre sa réponse je m’élance d’un pas joyeux vers le bar ou je commende deux coca, je me mettrai peut-être à la bière plus tard. Je tends un billet au jeune homme derrière le bar tout en lui souriant. J’empoche ma monnaie que je glisse dans ma poche avant de retourner à la table de mon adversaire.
Je dépose un coca devant chacun de nous avant de m’assoir.

« Je m’appelle Aislinn, je suis en Terminale, lui dis-je pour commencer la conversation. Et toi ? »

Je lui souris tout en sirotant mon coca avec une paille rouge raillée blanche.

« Ca fait pas longtemps que je suis ici du coup tu m’excuseras si je te pose des questions, annonçais-je en riant .»


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1367
Localisation : Suisse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Brelan et deux jetons noirs [Aislinn & Alum] Jeu 31 Mar - 16:28
La jeune femme répondit favorablement à ma proposition, ce qui me rassura et me redonna du courage. A ma grande surprise, elle revint du bar avec deux cocas, qu’elle partagea sans hésitation avec moi avant de se présenter.

« Merci beaucoup pour la boisson, » commençai-je. « Je m’appelle Alum et… je ne suis qu’en seconde, » lui dis-je, un peu embarrassé. C’est qu’elle faisait plutôt jeune pour son âge et si je la savais plus âgée que moi, je ne pensais pas qu’elle le serait à ce point ! Je craignis qu’on n’ait rien à se dire, qu’elle me trouve – à raison – bête et immature.  Je commençai alors à mesurer chacun de mes mots pour ne pas paraître enfantin et commençai dans le même temps à distribuer les cartes et les jetons.

« Je suis arrivé ici il y a un mois et demi, alors je ne sais pas si je vais pouvoir y répondre ! Je ferai de mon mieux ; qui sait, peut-être que quelques semaines de plus m’auront donné la réponse, » lui répondis-je avant de consulter mes cartes et de dévoiler celle du milieu, le sept de cœur de tout à l’heure. Ma main était constituée d’un huit de trèfle et d’un roi ; je n’irais pas très loin si le tirage ne m’était pas plus favorable. Néanmoins, je commençai le bluff et misai un jeton de 20. Heureusement qu’il était interdit de jouer avec l’argent dans le Pensionnat ; je n’étais pas si bon que ça au poker, même si j’appréciais quelques parties, et j’aurais été bien vite démuni de toute possession s’il y avait vraiment des mises concrètes.

« Je peux modifier tes cartes par illusion, » me suggéra Loki. Sa proposition me tentait bien ; à dire vrai, j’étais plutôt mauvais perdant et gagner haut la main dès le premier tour m’aurait permis de remporter de l’intérêt pour Aislinn – elle ne devait pas vraiment avoir envie de jouer avec un petit seconde. Mais je refusai poliment ; si j’aimais gagner, j’aimais le faire dans les règles de l’art et honnêtement. Surtout qu’elle m’avait offert une boisson de bon cœur ; je n’allais pas lui jouer un mauvais tour alors qu’elle semblait si gentille. Néanmoins, je notai la proposition dans un coin de ma tête. Pour plus tard, contre quelqu’un d’autre, qui sait…

Je sirotai doucement mon coca en attendant qu’Aislinn réfléchisse à son action du tour.

« Tu as réussi à te faire des amis, depuis ton arrivée en M ? Personnellement, je n’arrête pas de penser à mes anciens camarades de section N… Les M sont si différents, si bizarres… ça se comprend, en même temps, mais je trouve ça difficile de s’intégrer. C’est pareil à l’université ? »

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►



Venez participer au blind-test organisé par le groupe de musique !
Alum : #006699
Loki : #669999
Avatar par Redhayu ♥️
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1682
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Brelan et deux jetons noirs [Aislinn & Alum] Lun 4 Avr - 10:00

Le jeune homme me remercia pour le verre avant de m’apprendre qu’il s’appelait Alum. Il était plus jeune que moi mais je ne m’en formalisais pas. Il avait l’air gentil comme tout et vu sa bouille il devait faire craquer les petites de sa classe. Je lui souris, il me faisait penser à l’un de mes frères en plus jeune.
Les mains posées sous mon menton je l’observe distribuer les cartes. J’observe ses doigts battre le jeu silencieusement. Alum à l’air gêné, ou tendu, je ne sais pas si c’est le fait de jouer ou la nouvelle de mon grand âge qui le met dans cet état. Dans tous les cas, je trouve ça mignon.

Alors comme ça lui aussi n’est pas là depuis longtemps. Ca me rassure dans un certain point, j’avais peur d’être la seule « nouvelle » du coin. Dans mes nouvelles écoles c’était facile de s’intégrer mais ici c’est tout à fait différent, on a tous plus ou moins une double personnalité. A ce que j’ai pu voir, pour le moment les gens ont déjà fait des pseudo alliance et n’ont pas l’air de vouloir se mélanger aux autres…
Sortant de mes pensées j’observe mes cartes. Le roi de carreau et le 6 de pic… Ca ne m’arrange pas des masses tout cela.

Et ça se joue comment votre histoire ?

Tu ne connais pas les règles du poker ? Observe ce n’est pas difficile, le tout est de savoir bluffer.
Si tu veux voir ses cartes on peut le figer…
Non ce n’est pas drôle.

Le jeune homme avance un jeton de 20 sur la table, je jette un dernier coup d’œil à ma main avant de suivre sans sourciller. Passant une main dans mes longs cheveux blonds je bois une nouvelle gorgée de coca tout en plongeant mes yeux violets dans le regard d’Alum avant de répondre à ces questions.

« Alors non… pour le moment j’ai rencontré quelques personnes mais je ne me suis pas réellement fait d’amis. C’est une première pour moi, j’ai l’habitude de changer de classe et d’école mais je pense que d’avoir un copain dans la tête n’aide pas des masses »

Tu vas me dire que c’est de ma faute si tu te sens seule…
Ce n’est pas ce que j’ai dit. Je pense simplement que le temps d’adaptation des élèves doit être plus long…

« Après les gens sont un peu étrange certes, mais je pense que c’est du à la possession. Je trouverai ça encore plus étrange si les gens ne changeaient pas après cela. C’est humain comme réaction tu ne penses pas ? »

Je souris à Alum tout en attendant qu’il joue son tour. Je scrute son visage essayant de voir un signe de bluff ou autre…

Tu penses que c’est qui son dieu Hadès ?
Comment veux-tu que je le sache ? Ce n’est pas comme si c’était écris sur son front.
Bah je ne sais pas, une aura… ou j’en sais rien. Un truc de dieu quoi !
Demande-lui au lieu de me saouler…
Peut-être plus tard.
Et après tu oses dires que les femmes ne sont pas compliquée...

Je pouffe légèrement, m’étouffant avec la gorgée que j’étais en train d’avaler. Une main devant la bouche je me frappe légèrement la poitrine avec l’autre.

« Désolée, dis-je au garçon avec un sourire. C’est tout moi ça m’étouffer avec ce que je bois.»

Je reprends mes cartes en main et balaye la salle du regard histoire de voir si je reconnaissais quelque tête. Dans un coin il me semble apercevoir un type de ma classe mais je n’en suis pas certaine.

« Et sinon à part le poker tu aimes quoi ? »

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1367
Localisation : Suisse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Brelan et deux jetons noirs [Aislinn & Alum] Mer 20 Avr - 19:30
Aux idées que m’apportait mon adversaire, je répondis d’un « certes… » à moitié convaincu, mais en mettant suffisamment d’entrain dans mon intonation pour ne pas que la discussion à ce propos ne reprenne ; à vrai dire, l’opinion que je m’étais faite de mes camarades de classe était déjà trop tranchée pour que je puisse me permettre de l’énoncer à voix haute, encore moins à une jeune femme que je venais de rencontrer.

Elle avala soudain une gorgée de soda de travers ; je crus l’entendre glousser de manière très étouffée une fraction de seconde avant et je compris alors que son dieu devait lui avoir soufflé quelque blague. J’espérai qu’elle ne me visait pas particulièrement mais elle s’excusa en toute honnêteté et mes craintes s’envolèrent aussi vite qu’elles étaient apparues.

La jeune femme avait suivi ma mise sans sourciller, aussi la regardai-je droit dans les yeux avant d’aligner un jeton de 50. Je n’avais toujours rien, les cartes n’ayant pas été plus dévoilées, mais qui sait ; Aislinn ne connaissait pas ma façon de jouer et n’y verrait peut-être que l’assurance de celui qui a tout en main pour gagner plutôt que le bluff désespéré de quelqu’un qui veut gagner une manche à laquelle il n’a pas vraiment ses chances.

Aislinn fit ensuite dériver la conversation sur mes hobbies et ce qui me plaisait, dans la vie. Je pris quelques secondes pour réfléchir à ma réponse, puis essayai d’énumérer rapidement les éléments de la liste afin de ne pas l’ennuyer et de trop lui raconter ma vie.

« Alors… J’aime la musique, je fais de la batterie depuis longtemps…J’aime jouer aux jeux vidéo, faire du sport, lire – mes romans préférés sont fantasy – en me prélassant dans mon lit ou au soleil, passer du temps avec mes amis, regarder films et séries et être seul et tranquille de temps à autres. Je crois que j’ai à peu près fait le tour ! Sinon, je n’aime pas du tout les endroits où il y a trop de monde, les tomates, la pluie et le café. »

J’hésitai quelques instants, réfléchissant à quelque chose d’important que j’aurais pu oublier – je savais que j’omettais quelque chose, mais quoi ? Après une dizaine de secondes d’un silence que je trouvai très gênant, j’abandonnai et retournai sa question à Aislinn pour pouvoir en apprendre un peu plus sur les habitudes et les préférences d’une étudiante d’Immortalia – après tout, c’était la première que je rencontrais !

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►



Venez participer au blind-test organisé par le groupe de musique !
Alum : #006699
Loki : #669999
Avatar par Redhayu ♥️
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1682
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Brelan et deux jetons noirs [Aislinn & Alum] Jeu 21 Avr - 18:45
Mon adversaire avait décidé d’augmenter la mise. En effet, le jeune homme venait d’avancer un jeton de 50. J’étais surprise, je n’avais pas remarqué que nous avions des jetons de 50. En temps normal il n’existe pas au poker. Je haussais les épaules n’en ayant que faire après tout.

Alum semblait assez sûr de lui. Je ne le connaissais pas assez pour savoir s’il bluffait ou non. Je regardais à nouveau mon jeu tandis que le jeune homme répondit à la question que je venais de lui poser.

- Alors… J’aime la musique, je fais de la batterie depuis longtemps…J’aime jouer aux jeux vidéo, faire du sport, lire – mes romans préférés sont fantasy – en me prélassant dans mon lit ou au soleil, passer du temps avec mes amis, regarder films et séries et être seul et tranquille de temps à autres. Je crois que j’ai à peu près fait le tour ! Sinon, je n’aime pas du tout les endroits où il y a trop de monde, les tomates, la pluie et le café.

Je souris, sa réponse était très complète. Je n’étais pas certaine d’arriver à tout retenir étant donné la grande quantité d’informations qu’il m’avait fournit. Il sembla réfléchir un instant puis il me retourna ma question.

Avant de lui répondre je jetais un dernier coup d’œil à mon jeu. Je n’avais pas grand-chose, voir rien du tout mais j’étais partis pour bluffer et de plus ce n’étais pas de l’argent réel qui était en jeu. J’avançais donc un jeton bleu à côté du jeton vert qui était devant moi. Sur un coup de tête je décidais d’augmenter la mise en rajoutant un jeton de 50 supplémentaire. On verra bien si je me plante.

- Alors, je vais peut-être pas être aussi précise que toi mais je vais quand même te répondre, annonçais-je en souriant. Je suis une grande fan de musique, surtout de rock mais j’écoute vraiment de tout. Sinon, j’aime bien lire, surtout ce qui est fantastique mais j’aime bien aussi les thrillers. J’aime beaucoup faire la fête, je sortais beaucoup quand j’étais sur Londres…

Un brin de nostalgie me pris par surprise. Je regrettais ma vie mouvementé que je vivais dans la City… Tout ça à cause de mon père…
Je balayais ces idées d’un moment de tête avant de reprendre.

- Et je n’aime pas le céleri et la coriandre… et les mecs qui se prennent pour des gros durs.

J’avalais une nouvelle gorgée de ma boisson tout en regardant Alum. Il n’est pas très bronzé et n’a pas d’accent de ce fait il doit venir du coin.

- Et tu es de la région ? Moi j’ai beaucoup voyagé avant de venir ici. Mais de base je suis du coin. J’ai passé les deux dernières années à Londres. Ta possession se passe bien ? Enfin je veux dire, tu t’entends bien avec ta divinité ?

Je lui fis un sourire gêné de peur de le brusquer ou de l’ennuyer avec mes questions. N’ayant que peu de contact avec les autres élèves pour le moment ça me faisait du bien de pouvoir en parler.

- Tu me dis si je t’ennuie avec mes question, n’hésites pas !


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1367
Localisation : Suisse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Brelan et deux jetons noirs [Aislinn & Alum] Ven 29 Avr - 15:22
« Oh non, non, tu ne m’ennuies pas ! Au contraire, c’est très plaisant de discuter avec quelqu’un qui est vraiment intéressé par les réponses, et pas qui pose les questions par pure formalité, » dis-je à Aislinn pour la rassurer. J’étais justement plus à l’aise lorsqu’on me bombardait de questions, puisque je n’avais qu’à y répondre franchement pour que la discussion soit lancée ; je n’étais pas très doué pour les formuler moi-même, à vrai dire, en dehors des questions d’usages telles que le nom ou la classe.

« Alors, je suis natif de Castlebar ; c’est au nord d’ici, à, à peu près, 30 kilomètres à vol d’oiseau. Je n’ai jamais bougé de là-bas, et toute ma vie y est. En fait, ma mère est propriétaire et gérante d’un ranch de chevaux et comme elle y est installée depuis… oh, avant ma naissance, je crois, elle n’a jamais voulu déménager puisqu’il lui aurait fallu vendre et recommencer. Ou trouver un autre emploi, mais elle n’aurait jamais voulu. Et toi, comment ça se fait que tu aies beaucoup voyagé ? C’est à cause du métier de tes parents ? Et d’ailleurs, pourquoi as-tu choisi Immortalia, si c'est toi qui l'as choisi ? »

Je dévoilai une nouvelle carte : un roi. Quelle aubaine pour moi ! Même si une paire n’était pas la combinaison qu’il y avait de mieux, je pouvais enfin arrêter mon bluff. Rattrapant la mise d’Aislinn et la renflouant dans le même temps, j’avançai un jeton noir, de 100. Heureusement que ce n’était pas avec de la vraie monnaie, que nous jouions ! A 15 ans, je croulerais déjà sous les dettes…

Je remarquai qu’Aislinn et moi finîmes notre soda en même temps, à quelques secondes près – je me levai et trottinai jusqu’au bar pour en commander deux autres, que je partageai évidemment de bon cœur avec mon adversaire.

« Ma possession ne passe on ne peut mieux ; je m’entends très bien avec mon dieu –qui est génial, au passage – et nous trouvons toujours des terrains d’entente à chaque fois que nous sommes en désaccord. Je fais partie du panthéon des Ases, au fait. Les scandinaves. Et toi ? »

Je ressentis une vague de fierté et de contentement émaner du plus profond de moi, ce qui me fit sourire largement. Aislinn me prendrait très certainement pour un fou, ce qui agrandit mon sourire, car après tout, ne l’était-on pas tous, ici ?

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►



Venez participer au blind-test organisé par le groupe de musique !
Alum : #006699
Loki : #669999
Avatar par Redhayu ♥️
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1682
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Brelan et deux jetons noirs [Aislinn & Alum] Ven 29 Avr - 22:10
J’étais soulagée lorsqu’Alum me dit que je ne le dérangeais pas avec mes questions. Je n’avais pas envie de faire fuir l’une des seules personnes amicales avec qui j’avais contact depuis mon arrivée. Je lui fis un sourire franc à cette annonce.

Il me raconta un peu d’où il venait. J’étais un peu intriguée par son histoire de ranch. J’adorais monter à cheval et j’allais sûrement remettre le sujet sur le tapis par la suite. J’hochais la tête poliment alors qu’il m’expliquait sa petite vie. Je l’enviais un peu, j’aurais bien aimé ne pas autant bouger et avoir une vie stable. Il devait avoir plein d’amis.

Le jeune homme dévoila une nouvelle care, un roi. Je me retiens de réagir, continuant mon bluff. J’avais enfin un semblant de quelque chose. Une paire ce n’était pas la meilleure des mains, mais au moins c’était mieux que rien.

Il renfloua ensuite la mise, l’augmentant de cent. J’égalisais la mise immédiatement alors qu’il se levait pour partir en direction du bar. Je déposais mes cartes face cachée, attendant son retour.

Tu gagnes donc ?
J’en sais rien, je ne sais pas ce qu’il a en main.
Mouais…

Alum revint avec un coca pour chacun de nous, je le remerciais chaleureusement alors qu’il se rasseyait à table. Il répondit à ma question concernant sa possession. J’étais contente pour lui que ça se passe bien.
Je lui fis un sourire amical avant de répondre à ses questions.

- J’ai beaucoup voyagé à cause du travail de mon père. Il est PDG d’une grosse boite. C’est cool dans un certain sens, tu vois beaucoup de choses, mais à force de bouger chaque six mois ou années tu finis un peu seul. Je t’envie un peu d’ailleurs ! Tu dois avoir plein d’amis près de chez toi. Enfin je t’envie aussi pour le ranch, j’adore l’équitation.

Je marquais une pause pour boire une gorgée de coca. J’étais accro à cette boisson.

- Sinon, non je ne suis pas ici de mon plein gré. Mon père m’a mise ici dès que mon dernier frère est partit à l’université. Un moyen pour lui de se débarrasser de moi. On n’est pas très proche et je pense que c’était la solution de facilité. Et toi ? On t’a aussi forcé la main ?

Je ris légèrement, je n’aimais pas mon père et c’était réciproque. Mais je pense que c’était une situation plutôt atypique.

- Et pour la dernière question, ma possession je crois qu’elle se passe bien. Pour le moment il n’y a pas eu de tentative de meurtre. On se chamaille assez mais on arrive à se mettre d’accord dans la plupart des cas. Sinon je fini par imposer mon choix, dis-je en souriant. On est assez différent mais ça ne fonctionne pas trop mal.

Tu es quand même sacrément chiante quand tu veux.
Toi aussi je te rappelle.


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1367
Localisation : Suisse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Brelan et deux jetons noirs [Aislinn & Alum] Jeu 26 Mai - 12:59
Je ne pus m’empêcher de sourire lorsqu’Aislinn me raconta son histoire. « C’est vrai que nous avons eu des vies complètement différentes, et pourtant, nous sommes tous les deux arrivés ici où nous oublions presque nos origines. » Je me surpris à imaginer ce que devait être une vie pleine de voyages et de découvertes, mais en même temps une vie où on n’a pas vraiment de chez-soi, et où nos amis ne sont que provisoires. On n’a rien sans en payer le prix…

« Je ne suis jamais sorti de l’Irlande. Le plus loin où je sois allé, c’est sur l’île de Man, où une de mes tantes s’est mariée. Alors je t’envie moi aussi un peu d’avoir pu voir plein de pays différents, et même y avoir habité. » Je souris encore une fois. « Je pense que, de toute façon, quoi qu’on ait, on ne s’en satisfait jamais ; après tout, l’ambroisie est toujours plus verte ailleurs. »

Je fus néanmoins surpris qu’un père veuille se débarrasser de ses enfants ; d’ailleurs, elle n’a pas prononcé une fois le mot mère depuis le début de notre conversation. Je notai à part moi de me souvenir de ne rien lui demander à son sujet. Je présumai qu’elle était décédée.

« Ah, je suis désolé que ton père ait décidé ça… Ce n'est pas très... Enfin, voilà... Non, moi, je suis venu ici – enfin, en section N – parce qu’il s’agit d’un des meilleurs Pensionnat-lycée du pays, qu’il n’est pas très cher et qu’il n’est pas non plus trop loin de chez moi. Je ne pensais maintenant pas atterrir en section M où j’ai l’impression qu’ils ont choisi les rares qui n’étaient justement pas au niveau. Enfin, excuse-moi de parler comme ça, je ne voudrais pas te vexer si tu as des difficultés scolaires. Mais tu vois, dans ma classe, quand les élèves prennent la peine de venir en cours comme si ce n’était pas important, ou même obligatoire, ils n’ont aucun problème à déranger la classe et répondre au professeur. C’est vraiment n’importe quoi ! » soupirai-je.

Je dévoilai alors un autre roi, dernière carte de cette manche, et misai deux cents. Je bus une longue lampée de mon soda, que j’avais délaissé depuis quelques minutes, et attendis la réaction d’Aislinn avant de retourner nos mains. Mon cœur battait fort – c’était ma première partie depuis longtemps, je n’étais même pas complètement certain d’être au courant de toutes les règles, et la remporter me ferait grand plaisir.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►



Venez participer au blind-test organisé par le groupe de musique !
Alum : #006699
Loki : #669999
Avatar par Redhayu ♥️
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1682
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Brelan et deux jetons noirs [Aislinn & Alum] Jeu 26 Mai - 20:59
Alum me raconta qu’il n’était jamais sorti de l’Irlande. Je lui fis un sourire désolé. Je ne voulais pas me vanter ou autre. J’espérai ne pas l’avoir mis mal à l’aise. J’acquiesçais de la tête lorsqu’il me dit qu’à son avis tout le monde aimerai autre chose. Je lui fis un sourire amical en m’asseyant un peu plus confortablement sur ma chaise.

Je me refrogne un peu lorsqu’il revient momentanément sur le sujet de mon père. Je comprenais que ça pouvait être abstrait pour lui. Après tout la relation que j’entretenais avec mon paternel l’était plutôt hors du commun. J’étais tout de même heureuse pour lui qu’il soit venu ici de son plein gré. Ça devait être tout de même beaucoup plus agréable.

« Oui, je comprends ce que tu veux dire par rapport aux élèves turbulents. Après je pense que c’est aussi la gamme d’âge qui veut ça. Je ne suis pas une élève exemplaire, je te l’avoue, mais je trouve que rendre les cours impossible n’est pas la meilleure idée. »

Je l’observais dévoilé un troisième roi. Mon moi intérieur bondi de joie alors que restait de marbre. Un brelan pareil m’assurait presque de gagner la partie.
J’entendais Hadès pousser des soupirs, apparemment, pour lui une partie de carte n’était pas distrayante.
Je misais moi aussi les deux cent avant de surenchérir en faisant tapis. Je bu une gorgée de coca avant de sourire à Alum.

« Toi vu comme tu parles de ça tu dois faire partis des bons élèves, pas que ce soit une critique hein. Personnellement je n’ai jamais été école et étude. J’ai pas mal de facilité du coup ça me sauve. Chacun son truc non ? »

Je révélais enfin ma main, déposant mon brelan sur la table.

« Brelan de rois, alors tu as mieux ? »

Je fis un clin d’œil amusé au jeune homme. Ca me faisait plaisir de jouer avec lui. Je passais une bonne soirée, une des meilleures depuis mon arrivée ici. Je fis donc un sourire franc à Alum, il le méritait après tout.

Et nous revoilà au pays des bisounours
Ta gueule !

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1367
Localisation : Suisse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Brelan et deux jetons noirs [Aislinn & Alum] Dim 11 Sep - 21:11
« Je ne suis pas excellent, mais je mets un point d’honneur à faire de mon mieux – et à réussir. Mais chacun son truc, effectivement. »

Lorsque Aislinn fit tapis, Alum suivit ; le cœur martelant sa cage thoracique sous les plis et froissures légères de son uniforme en coton après une rude journée d’un sac à dos usé sur l’épaule, il attendit impatiemment qu’elle dévoile sa main. Le jeune homme prenait décidément ce jeu bien trop au sérieux. Consternation.

Laissant échapper un oh ! surpris et riant nerveusement, il dévoila son brelan. Les quatre rois étaient en jeu ; modèle rare pour une partie sans équivoque. N’ayant pas pu prévoir un tel cas de figure lorsqu’il avait consulté en diagonale les règles du jeu sur Wikipédia, le pauvre jeune homme ne savait plus où se mettre et qui déclarer gagnant – était-ce lui, car son autre carte était d’une valeur plus élevée que celle de son adversaire, ou avaient-il fait match nul ? Alum ne souhaitait pas se déclarer gagnant alors qu’il ne connaissait pas l’issue officielle de ce genre de nœud ; il annonça donc l’égalité et félicita son adversaire, qui avait réussi à surenchérir sans pour autant lui faire perdre son assurance de gagner :

« Je n’ai pas mieux, j’ai pareil ; je ne sais pas ce qui est prévu dans ce cas-là, ça ne m’est encore jamais arrivé. Je te propose donc de déclarer match nul, si tu es d’accord ? D’ailleurs, bravo, je ne pensais pas que tu avais un brelan de rois même si tu renchérissais à chaque tour ! »

Sur ce, Alum entreprit de ranger les jetons de chacun en petites piles maniaques avant de les coucher dans l’interstice prévu pour elles, puis il rassembla les cartes qu’Aislinn lui tendit avant de les empaqueter et de vider la table de jeu. Il soupesa ensuite son soda et constata qu’il en restait un peu moins de la moitié ; le gardant en main, il choisit de retourner sans presser le pas à sa chambre afin de se préparer pour le lendemain. Le moment vint donc de saluer sa nouvelle amie.

« Bon, et bien… Merci pour cette partie, je suis très heureux de t’avoir rencontrée et d’avoir pu échanger une manche avec toi. On remet ça la semaine prochaine ? Et cette fois, ne compte pas sur moi pour faire un match nul ! »

Après un petit signe de la main, le jeune homme nota mentalement – et à voix haute – : « Ah, et je ramènerai les règles officielles, pour être sûrs ! »

Sur ce, il tourna les talons en souriant et retrouva le calme et la froideur du couloir bardé des portes des chambres des garçons avant de déverrouiller celle, lumineuse, qui menait à son havre de paix.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►



Venez participer au blind-test organisé par le groupe de musique !
Alum : #006699
Loki : #669999
Avatar par Redhayu ♥️
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1682
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Brelan et deux jetons noirs [Aislinn & Alum] Lun 12 Sep - 10:41
Je fus surprise de découvrir que mon camarade avait lui aussi un brelan en main. De ce que je connaissais des règles nous étions à égalité. Je n’étais pas la meilleure des perdantes mais une partie finissant sur une égalité ne me dérangeait pas plus que ça.

J’observais le jeune homme ranger les jetons, les mettant minutieusement dans le même sens. Cela me fit sourire, si ça n’aurait tenu qu’a moi, je les aurais mis en vrac. Je ne devais pas avoir le même tempérament, il faisait so petit élève model, dans le type Hermione Granger. Gentil, sympa et cool mais tout de même sérieux. De plus le pensionnat avec quelque air de Poudlard à bien y repenser. On était tout de même posséder par des dieux. C’était un truc de malade non ?!

Ouais carrément…


Je tendis mes carte à Alum afin qu’il les range de la manière qui lui convienne. Je ne savais pas si pour lui il y avait un sens ou non pour ranger les cartes. Je n’étais maniaque qu’avec mes instruments, mais je pouvais comprendre ce type de petites manies.

J’observais mon camarade se lever, mettant ainsi fin à notre tête à tête. Il avait rangé toute la table et était sur le départ, j’imaginais pour sa chambre.

« Bon, et bien… Merci pour cette partie, je suis très heureux de t’avoir rencontrée et d’avoir pu échanger une manche avec toi. On remet ça la semaine prochaine ? Et cette fois, ne compte pas sur moi pour faire un match nul ! »

« Merci à toi Alum, j’ai passé un bon moment. Avec plaisir pour la semaine prochaine ! Mais ne t’attend pas trop à la victoire… je ne serai peut-être pas si gentille. »


Je lâchais un rire, amusée de la situation. Si nous nous retrouvions la semaine suivante j’allais effectivement tout faire pour gagner mais
Je lui fis un sourire franc accompagné d’un signe de la main alors qu’il quittait la pièce. C’était un bonne idée d’emmener les règles officielles, je ne pense pas que mes habitudes de poker de bar soit identiques aux vraies règles.

Je secouais ma cannette de coca, elle était presque terminée. Je m’empressais de la finir, de façon assez sonore en aspirant les dernières gouttes de la boisson sucrée à travers ma paille. Je ramenais ma canette vie jusqu’à une poubelle, libérant ainsi la table pour d’autres élèves.
Je quittais la salle, jetant un dernier regard sur la pièce. Je mis mes écouteurs dans mes oreilles décidant de faire un petit tour dans les couloirs avant de retrouver ma chambre. J’espérai secrètement que ma colocataire ne serait pas dans les parages, elle prenait son rôle au sein du conseil des élèves un peu trop à cœur à mon goût.

Il faudrait l’appeler sainte Calypso.

Je souris en enclenchant le son d’AC/DC pour ma ballade nocturne. Il pleuvait dehors et j’étais contente d’avoir de longs couloirs à l’abri pour me promener sans être trempée. Je n’étais pas une fanatique de la pluie et je n’étais pas prête à m’y habituer. Je savais ne pas être faite pour l’Irlande. C’était définitif ce climat ne me convenait pas.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Aislinn s'exprime avec fougue en : 993399 Hadès cherche les problèmes en : 9933ff
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1367
Localisation : Suisse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Brelan et deux jetons noirs [Aislinn & Alum]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Brelan et deux jetons noirs [Aislinn & Alum]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un mage noir, deux mages noirs, trois mages noirs (Dimitri)
» Les Eldars noirs.
» Profils Elfes de la forets noirs, et tribus du harad
» Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Immortalia :: Annexes :: ◄ Zone commune :: ► Salle Commune-
Sauter vers: