AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 


Ali B. et la Petite Sirène (PV Eireen) [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Annexes :: ◄ Le Complexe Sportif :: ► Piscine Ma'
MessageSujet: Ali B. et la Petite Sirène (PV Eireen) [Terminé] Mar 29 Mar - 19:16

 

Ali B. n'est pas une petite sirène

PV Alistair et Eireen


L’air dans cette partie du complexe sportif était froid et humide. Les paroles de Lawrence m’étaient restée en tête longtemps après notre première rencontre. Son idée d’aller à la piscine pour développer mes capacités à respirer sous l’eau n’était pas mauvaise, je m’étais d’ailleurs procurer un maillot de bain lors de mon voyage à Galway dans cette optique. Cependant, une fois ici, habillé seulement de mon bermuda noir, les épaules recouvertes d’une serviette, je n'était plus aussi certain de l'utilité de la chose.

*On aurait dû commencer par tester dans une baignoire.*

*On aurait dû commencer à la mer, cette odeur est détestable.*

Njörd était incommodé par les relents de chlore qui s’échappait de la piscine mais c’était surtout l’impureté de l’eau qui le dérangeait le plus.

*L’océan est tout aussi impure avec la pollution, lui rappelai-je. Et encore trop froide.*

Il grogna de mécontentement mais ne répondis pas. Je fis lentement le tour de la piscine une fois. Deux fois. Lorsque je passai devant l'échelle menant à l'eau une troisième fois, je m’arrêtai devant celle-ci. J’étais ridicule. Ce n’était pas en repoussant à plus tard que j’arriverais à apprendre. Le temps s’écoulait. Je m’étais levé très tôt ce matin-là pour éviter de croiser des gens. Il était presque six heures du matin maintenant et je n’avais pas envie que d’autres lève-tôt me surprenne, même si ce complexe était réservé aux ‘’M’’. Le conseil de Lawrence était très clair, je ne savais pas à qui je pourrais avoir affaire. Cette pensée me fit frissonner et, résolu, j’agrippai les barreaux de l’échelle. Je me tournai et posai avec précaution mon pied sur le premier montant, sous l’eau. Je m’arrêtai et inspirai profondément.

*C’est bien, tout va bien, continue.*

Je fermai les yeux. Njörd était à présent concentré sur mes efforts, tout signe d’inconfort disparu. J’aurais aimé qu’il soit à mes côtés comme c'était le cas dans le rêve de Lawrence mais je savais que, sans le rouquin, c’était impossible. Ses encouragements étaient tout de même rassurants. Je descendis un second montant, l’eau rejoignant mes genoux. Au troisième, elle était à mes cuisses. Mon coeur battait la chamade et mes mains étaient moites contre les bras de l’échelle.

*Ne t’inquiète pas, tu es presque arrivé au fond.*

Après une autre longue inspiration, je me laissai glisser le long de l’échelle jusqu’à toucher le sol, une grimace de terreur déformant mon visage. Je restai crispé dans l’eau fraîche, gardant mes mains au-dessus de l’eau. Njörd rit, victorieux.

*Voilà ! Tu vois, tu l’as fait !*

Lentement, je bougeai mes orteils sous l’eau puis fit quelques pas, testant la solidité de mes jambes contre le béton. Dans la partie la moins profonde de la piscine, où j’étais, l’eau m’arrivait juste en dessous du nombril. Njörd semblait avoir complètement oublier ses réticences, je le sentais heureux d’être ainsi en contact avec son élément principal. Je glissai ma main à la surface de l’eau, les yeux fermés, observant ma divinité effectué le même mouvement dans l’océan qu’il imaginait et me montrait. Je souris. Ouvrant mes yeux, j’observai ensuite l’immensité de la piscine autour de moi. De taille olympique, je fis quelques pas vers la partie un peu plus creuse et m’arrêtai lorsque l’eau rejoint mon plexus solaire.

*Je ne peux pas aller plus loin.*

*Alors reviens sur tes pas. Allons dans la partie la moins creuse, tu t’y assiéras. Tu dois apprendre à respirer sous l’eau, nager peut attendre.*

La voix compréhensive de Njörd m'apaisa et je suivis ses conseils. Contre le bord le moins profond de la piscine, je m’accotai et me laissai doucement glisser sous l’eau, un centimètres à la fois, réprimant chaque fois mes réflexes terrorisés. Je dois le faire, je dois le faire, je dois le faire. Lorsque l'eau fut à ma gorge, je déglutis, pris une grande inspiration et plongeai ma tête sous l’eau.

*Souviens-toi de la sensation dans le rêve. Exactement la même chose que de respirer sur Terre.*


Je tentai de me concentrer. C’était difficile de rester sous l’eau, je flottais, mon dos se détachant du bord, mes pieds s'élevant au-dessus du fond. Et, surtout, surtout, je n’arrivais pas à respirer. Mon corps s’y refusais.

*Ne force pas les choses, respire comme si tu étais à la surface.*

Le manque d’air commençait à brûler mes poumons et, malgré l’insistance de ma divinité, je ne parvenais pas à répéter l’exploit du rêve. Mais, ce qui poussa ma panique fut ce moment où je cherchai le sol du bout des orteils et ne le trouvai pas. Je me débattit, cherchant la surface sans parvenir à la trouver. Affolé, j’ouvris la bouche et aspirai une grande quantité d’eau. De l’air. Il me fallait de l’air.



(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ali B. et la Petite Sirène (PV Eireen) [Terminé] Jeu 31 Mar - 0:49

   

Sauvons Polochon !

feat ~ Alistair Braidy



Ce qui est bien quand on se lève avant le soleil, c'est le calme. Le pensionnat était complètement différent quand la quasi totalité de ses résidents dormait encore. Adepte des rythmes de sommeil complètement déréglés, il n'était pas rare à Eireen d'être réveillée à ces heures là. Une « lève-tôt » comme le veut l'expression. Coutumière de ces réveils hors horaires habituels, la jeune fille était passée maîtresse dans l'art de se faire discrète et d'émettre le moins de bruit possible quand elle s'activait et se préparait pour sa première activité de la journée. Depuis qu'elle partageait la chambre de Leila, elle avait même commencée à s'habituer à faire tout ça avec une faible luminosité. Elle ne voulait vraiment pas la réveiller. Elle-même était ronchonne quand on ne la laissait pas dormir comme elle le souhaitait alors elle ne voulait pas faire ce coup aux autres. Serviettes et tout le reste nécessaire pour son expédition matinale à la piscine remplissant son sac de sport, elle glissa la bandoulière de ce dernier sur son épaule droite et sortie discrètement de la chambre, veillant à ne pas claquer le porte trop fort.

Il n'était pas encore six heure du matin quand elle s'installa à un banc dans le parc, grignotant tranquillement une barre de céréale qui serait sans doute son seul repas de la matinée. Cela dépendait des jours. Avec ces nuits remplies de peu d'heures de sommeil et ces repas loin d'être un exemple pour un régime alimentaire équilibré, Eireen s'attirait souvent les foudres d'Hestia. Ce matin ne rata pas et la rouquine ne put rejoindre le complexe sportif tranquillement que lorsqu'elle eut promis à sa maternelle d'hôte qu'elle irait manger quelque chose de plus consistant après sa séance de natation. Les gens « qui ne veulent que votre bien » peuvent être attachants mais à longueur de temps, qu'est-ce que c'est chiant ! Comme si la moindre incartade allait vous tuer ! Fallait pas exagérer non plus !

Six heure sonnait à peine quand elle passa la porte du hall d'acceuil de la piscine. Elle salua le membre du personnel chargé de l'ouverture de l'édifice et rejoignit les vestiaires comme à son habitude. Maillot de bain enfilé, serviette en main, elle laissa son sac au bons soins d'un casier et passa par la case douche avant de se diriger vers le bassin.

**Qu'est-ce qu'on fait ce matin ?**
*Juste des longueurs*


A cette pensée Eireen eut droit à un « Oh... » déçu qui étira la commissure de ses lèvres.

*On plongera ce soir.*


L'utilisation du « on »  plutôt que du « je » ou « tu » pouvait paraître bizarre, Eireen ne s'y était que tardivement habituée pour tout dire mais certains de la section M devait comprendre qu'il devenait difficile d'attribuer une activité soit à l'hôte soit au dieu possesseur. Certains s'offusquaient encore, se battant pour garder cette volonté de soi qui leur était si chère. Hestia n'étant pas du genre à s'imposer, en terme de possession complète et tout le tralalala, cela ne dérangeait pas Eireen qu'elle s'intègre avec se « on ». Surtout que la déesse appréciait étonnamment le fait que la jeune fille soit un vrai poisson. Une divinité associée au feu et qui kiffe l'eau, franchement, c'est déroutant non ? Hestia lui avait expliqué que c'était surtout parce qu'elle aimait ressentir la joie qu'elle éprouvait elle-même quand elle nageait. En gros elle est « heureuse de la voir heureuse » et vu que ce n'est pas une activité qui met en péril sa santé, la déité du foyer avait facilement donné son feu vert. Pour le plongeon, c'est parce qu'au plus profond d'elle-même, Hestia aimait bien cette montée d'adrénaline qui accompagnait la chute. Un petit coup de peps qui  lui donne cette sensation d'être bel et bien vivante.

Arrivant proche du bassin, Eireen fut surprise d'entendre du bruit. En général elle était seule à arpenter les lignes d'eau à cette heure-ci. Haussant les épaules, elle alla déposer ses affaires alors que les clapotis s'intensifiaient.

**Tu ne trouves pas que ces bruits sont bizarres ?**


La jeune fille opina mentalement du chef. Même un mauvais nageur ne faisait pas ce genre de bruit. Sa curiosité piquée, elle se rapprocha du bord du bassin d'un pas nonchalant en commençant à se natter les cheveux pour ne pas qu'ils la gênent. Elle jeta un coup d'oeil pour voir la personne à l'origine de ce raffut. Là tout au bord, un garçon faisaient de grands gestes qui servaient surtout à brasser de l'air mais certainement pas à nager !

« Tss... »

**Eir...**

La déesse fut coupée. Pas besoin d'en dire plus, Eireen avait bien vu que ce cré*in était en train de ce noyer !  Le corps de la rouquine fendit l'eau dans un plongeon parfaitement exécuté et elle fut à côté du garçon en moins de temps qu'il en fallait pour dire « plouf ». Grimaçant, elle dû s'écarter dans un premier temps pour ne pas se faire frapper. Il était clairement entrain de paniquer. Ne voyant pas d'autres solutions, Eireen plongea sous lui et le poussa vers la surface. Une nouvelle grimace, elle venait de se prendre un coup dans les côtes.

« C'est bon calmes-toi ! Je te tiens ! Et t'as pieds imbécile ! »

Il était rare qu'elle s'emporte ainsi, au quart de tour, mais là autant dire qu'il lui avait fiché la frousse cette imbécile ! Même sans le connaître, voir quelqu'un se noyer, ça travaillait merde !
Prenant bien appui sur ses propres jambes, elle utilisait son buste pour qu'il ait la tête et les épaules hors de l'eau.

« T'es plus sous l'eau c'est bon... »


Ces paroles avaient été dites avec déjà moins de colère. Après tout, ce n'était pas en hurlant qu'elle allait arranger la situation. L'observant comme elle pouvait pour s'assurer qu'il n'était pas en train de perdre conscience elle marmonna pour elle-même.

«Tu ne sais pas nager ou quoi ? »



(c)LOKIA

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►


A catch ?  
There’s always a catch. Life is a catch. I suggest you catch it while you can.

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
Paroles d'Eireen : #cc99cc
Paroles d'Hestia : #ff9966
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 229
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ali B. et la Petite Sirène (PV Eireen) [Terminé] Ven 1 Avr - 20:34

 

Ali B. n'est pas une petite sirène

PV Alistair et Eireen


*Alistair ! Reprend-toi, la surface est tout près, tu peux la trouver !*

Je continuais de me débattre, frappant de mon coude une personne qui me repoussa à la surface.

« C'est bon calmes-toi ! Je te tiens ! Et t'as pieds imbécile ! »

La tête enfin hors de l’eau, je toussai violemment et aspirai goulûment l’air auquel j’avais enfin accès, le coeur affolé. Étourdis, je distinguais difficilement mon environnement. Des bras autour de moi me maintenaient hors de l’eau et on s’adressa à nouveau à moi, plus doucement.

« T'es plus sous l'eau c'est bon... »

‘’Njörd ?’’ toussai-je, cherchant confirmation de sa présence.

*Je suis là, ça va aller. Tu remercieras la jeune femme qui t’as aidé.*

Je bougeais à peine, me laissant porter sans protester. Je respirais, soulagé et reconnaissant envers cette personne qui m’avait secourue. Je tournai la tête dans sa direction, n’apercevant qu’une natte rousse qui s’était logée sur mon épaule. Je toussai à nouveau.

‘’Merci,’’murmurai-je, la voix enrouée.

«Tu ne sais pas nager ou quoi ? »

Je bougeai lentement mes jambes, cherchant le sol et le trouvant enfin. J’y pris appuis, me redressant tranquillement, toussant les dernières gouttes d’eau logées dans mes poumons une fois debout. Je repoussai faiblement les bras de ma salvatrice.

‘’Non.’’

Je n’osais pas la regarder. J’avais flotté jusqu’à une partie plus creuse de la piscine mais, dressé sur mes jambes, j’avais tout de même la tête hors de l’eau. Quelle honte. Je m’approchai de l’échelle, prenant garde à ne pas glisser. Ma tête tournais toujours et mes jambes étaient plutôt faible mais je réussis à atteindre mon but, grimpant un barreau à la fois. Hors de l’eau, je pris ma serviette que j’avais laissée par terre et m’assis sur le carrelage froid, emmitouflé dans le tissus épais. Tremblotant, les genoux ramenés contre mon torse, je regardai enfin la jeune femme qui m’avais porté secours. Elle avait des yeux bleus magnifiques.

*J’approuve.*

Je passai mes mains sur mon visage jusque dans mes cheveux. J’étais las, découragé par mon échec. Je me sentais idiot d’avoir tenté la piscine en premier sachant mon incapacité à nager et elle semblait le croire aussi.

*On essaiera à nouveau dans un endroit plus sécuritaire. Tu réussiras, j’en suis certain.*

Je soupirai. Je ne me sentais pas en état de confirmer cette idée ni même de la combattre.

‘’Je m’excuse,’’ dis-je, relevant la tête vers la jolie rousse sans toutefois croiser son regard. ‘’Je ne voulais pas... Je n’aurais pas dû... Je m’excuse.’’

Je pris une pause, mes yeux s’écarquillant sous la réalisation.

‘’Et je... Je m’excuse aussi pour... pour le coup... Je... Je ne t’ai pas fait mal j’espère ?’’

Je regardais la surface de l’eau, une expression contrite déformant mon visage.



(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ali B. et la Petite Sirène (PV Eireen) [Terminé] Dim 3 Avr - 10:19

 

Ali B. n'est vraiment pas une petite sirène

feat ~ Alistair Braidy



Il avait l'air réellement désolé mais cela ne changea rien à la réponse d'Eireen qui passait sa main sur son côté douloureux.

« Si. »

Les yeux rivés sur lui, elle le fixa un moment avant de soupirer et replonger sous l'eau pour rejoindre le bord opposé. Elle se hissa facilement hors de l'eau, essora vite fait ses cheveux nattés, récupéra sa serviette qu'elle plaça autour de ses épaules et se dirigea vers les vestiaires d'un pas qui semblait décidé.
Elle avait laissé le garçon agir librement une fois qu'il se fut calmé. D'un côté, elle ne se voyait pas le retenir, sauf s'il était parti pour se remettre la tête sous l'eau peut-être. On aurait pu croire que c'est dans cette crainte qu'elle était restée à l'observer. Ce n'était pas le cas. La jeune fille avait tilté à deux choses qu'il avait dites. Premièrement, elle avait réfléchit au nom de « Njörd ». Avec Hestia elle déduisit vite qu'il devait s'agir du Dieu qui le possédait et Eireen poussa un peu plus sa mémoire pour se rappeler de quel déité il s'agissait. Dieu des mers et du vent si elle ne se plantait pas. Elle n'en savait pas plus ou du moins ne se rappelait pas de plus.

Ronchonnant, la lycéenne était devant le casier dans lequel elle avait laissé son sac. Elle l'ouvrit, fouilla dans ce dernier et trouvant vite ce qu'elle cherchait, elle referma le casier vivement, retournant sur ses pas.
En passant, elle alla demander à un des travailleurs du complexe s'il était possible d'augmenter un peu le chauffage. Elle devait admettre qu'il avait fait meilleur, en général elle n'avait pas besoin de mettre sa serviette sur ses épaules comme elle l'avait fait là. Habituée de l'endroit, elle pouvait se permettre ce genre de requête sans hésiter maintenant.

Deuxième chose qui l'avait fait tilter, le « Non » qu'il lui répondit quand elle s'était demandée s'il savait nager ou pas.
Non.
Et il se jette dans une piscine alors qu'il n'y avait personne à côté...  D'accord. Pourquoi pas ? C'est un concept. Un concept d'une débilité extrême oui !

**Je ne suis pas certaine que ce soit une bonne idée de l'avoir laissé seul...**
*Tu crois que je me dépêche pour quoi ?*


Mais pas de bruits suspects venant du bassin, le grand espace était même d'un calme absolu si on faisait fi du vrombissement étouffé des pompes et du système de chauffage. Une chance qu'il soit encore si tôt et que les baigneurs de la journée se montrent flemmards. Avec d'autres gens ç'aurait été trop chiant. Enfin, surtout vis à vis de l'inconscient là ! Toute autre personne qu'Eireen se serait sans doute précipité pour le harceler de questions. Toute autre personne qu'Eireen serait sans doute restée à côté de lui jusqu'à ce qu'il aille mieux avant de le laisser à son compte. Il y avait du bien comme du moins bien.

**Le pauvre petit...**
*Petit ?! Il doit être aussi grand que moi !*
**Je ne disais pas cela vis à vis de sa taille... Non mais regarde-le ! Le pauvre, il y a quelque chose qui ne va pas.**
*Oui.*
**Ah tu vois ! **
*Il a faillit se noyer.*
**Eireen ! Tu manques cruellement d'empathie parfois !**


Blablablablabla. Qu'est-ce qu'elle pouvait avoir l'esprit obtu parfois cette déesse ! Dès qu'il y a une « pauvre créature », toute faible et mignonne, il faut ABSOLUMENT l'aider ! Lui faire des câlins, des poutous... Elle craque complètement celle-la !
Arrivant à hauteur du garçon, Eireen s'accroupit à côté de lui et comme première action elle lui donna une pichenette sur le front.

« Ça c'est pour être allé dans l'eau seul alors que tu ne sais pas nager. » Dit-elle, les sourcils froncés, histoire que le reproche passe comme tel. Quoiqu'avec ses traits naturels, tout ce qu'elle dit peut passer pour un reproche. Enfin bref.

« Et ça, » Elle posa doucement une petite barre de céréales dans son emballage devant lui. « C'est pour reprendre un peu de Peps. Tu n'en as peut-être pas envie mais le sucre ça fait du bien. Une bouchée suffit si tu ne veux pas tout manger. »

Après quoi elle posa sa serviette et s'assit dessus histoire de ne pas avoir trop froid aux fesses. C'est super désagréable d'avoir froid aux fesses. Surtout quand c'est humide en plus.

«N'empêche... Pourquoi t'as fais ça ? »

Parce-que oui, Eireen avait bien vu qu'il n'avait pas l'air d'aller très bien ! Ça se voyait comme le nez au milieu de la figure, alors elle ne pouvait pas le rater. Et si d'habitude elle pouvait se ficher de ce que pensent les gens ou des raisons qui les poussent à faire telle ou telle chose, aujourd'hui ce n'était pas le cas. Parce qu'elle avait eu peur. Oui, il lui avait flanquée une frousse pas possible ce débile ! Et cette peur est peut-être ce qui  lui déclencha un élan de  curiosité et de sympathie vis à vis de lui.



(c)LOKIA

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►


A catch ?  
There’s always a catch. Life is a catch. I suggest you catch it while you can.

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
Paroles d'Eireen : #cc99cc
Paroles d'Hestia : #ff9966
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 229
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ali B. et la Petite Sirène (PV Eireen) [Terminé] Mar 5 Avr - 23:35

 

Ali B. et les 40 mots de trop

PV Alistair et Eireen


Je grimaçai à la réponse de la jeune femme. Je m’en voulais de lui avoir fait mal à ce point. Son visage était inexpressif alors qu’elle sortait de l’eau et rejoignait les vestiaires. J’écoutais le son de ses pieds mouillés sur le carrelage, fixant le bord de la piscine. Je jurai en frottant mes mains contre mon visage. Un échec de plus sur ma liste.

*Ne soit pas aussi mélodramatique.*

Je soupirai. Njörd avait raison, mais ça n’empêchait pas cette situation d’être aussi frustrante qu’embarrassante.

*Tu essaie. À force d’essayer, tu finiras par réussir. Il suffit de ne pas abandonner.*

Je resserrai ma serviette autour de moi, boudeur. Des pas se rapprochaient. Je relevai la tête, surpris de voir la rousse avancer vers moi rapidement. Elle s’accroupit à mon niveau et me visa le front d’une chiquenaude. Surpris par son geste, j’y portai ma main, frottant la peau endolorie.

« Ça c'est pour être allé dans l'eau seul alors que tu ne sais pas nager. »

Elle posa avec douceur une barre de céréale sur le plancher devant moi.

« Et ça, c'est pour reprendre un peu de peps. Tu n'en as peut-être pas envie mais le sucre ça fait du bien. Une bouchée suffit si tu ne veux pas tout manger. »

Elle s’installa ensuite à mes côtés, assise sur sa serviette, tandis que je tendais la main vers la barre. Je lu la saveur sur l'enrobage. C'était à la fraise. La dernière image que j'eus de ma mère me vint à l'esprit. Je gardai la barre dans ma main sans l'ouvrir, forçant un sourire pour la jeune femme.

‘’Merci, c’est vraiment gentil.’’

«N'empêche... Pourquoi t'as fais ça ? »

J’hésitai à lui répondre. Elle était certainement une ‘’M’’ pour avoir accès à ce complexe. La mise en garde de Lawrence résonna dans ma tête.

*Elle a plongé à ton secours, Alistair.*

Je voyais où Njörd voulait en venir. Je tournai la tête vers elle, observant les traits impassibles de son visage. Elle me semblait certes ennuyée mais peut-être pas... Peut-être que je pourrais lui dire...

‘’Je... J’essayais de... euh... respirer sous l’eau.’’

*Dit comme ça, ça n’a pas l’air brillant.*

*Tu ne m’aides vraiment pas en ce moment.*

Je soupirai, passablement énervé. Je passai une main dans mes cheveux dégoulinants, les repoussants vers l’arrière.

‘’J’ai été totalement stupide, j’aurais dû commencer dans une baignoire, je sais, je...’’

Mes paroles ne faisaient pas plus de sens maintenant qu’avant. Je saisis mes orteils du bout des doigts, nerveux.

‘’Je... Excuse-moi, je ne suis pas clair. Je... Euh... Je suis possédé par Njörd en fait et... et... je dois pouvoir respirer sous l’eau mais je... je n’y suis pas arrivé.’’


Un doute me saisit. Je me figeai, le visage exsangue.

‘’Je... Tu... Tu es bien une élève de la section ‘’M’’, n’est-ce pas ?’’

J'avais assumé que c'était le cas sans en avoir la confirmation. Je frissonnai, inquiet des répercussions si ce n’était pas le cas.



(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ali B. et la Petite Sirène (PV Eireen) [Terminé] Mer 6 Avr - 23:36

 

Aidons Polochon

feat ~ Alistair Braidy



Attendant une explication, Eireen ramena ses jambes contre elle n'ayant qu'une envie, retourner dans l'eau. Mais bon, elle ne pouvait pas le planter là après lui avoir poser la question. Même pour elle, faire ça c'était super irrespectueux. Et puis le pauvre, il risquait de fusionner avec le carrelage de la piscine tellement ça risquait de le rendre mal à l'aise et de lui faire perdre encore plus d'assurance. La suite fut prononcée avec tout autant d'hésitation nappée de timidité et de balbutiement, ce qui ne manqua pas de toucher Hestia qui avait alors vite prit le garçon en pitié et sympathie.

**Il aurait besoin d'un bon gros câlin**
*Pas de moi.*
**Oh arrête d'être aussi rabat-joie !**
*Je suis réaliste.*


Comme si avoir un câlin d'une inconnue qui venait de lui faire une remontrance et qui n'avait pas l'air commode pouvait améliorer son état ! Suivi le temps des questionnements après que ses premiers aveux aient laissé Eireen complètement dubitative. Respirer sous l'eau ? Essayer dans une baignoire ? Si avec Hestia elles avaient déduis qu'il devait parler d'un pouvoir lié à la divinité qui le possédait, cela n'empêcha pas la rouquine de faire une deuxième pichenette sur le front du garçon.

« Ce qui est stupide; c'est d'essayer seul. Même dans ta baignoire tu pourrais te noyer. »

C'était même pire selon elle car le moindre geste trop brusque pouvait l'amener à se cogner ou à mal tomber et cela pouvait être tout aussi catastrophique que son essai de plus tôt. Ce n'est pas parce que les lieux étaient mieux connus qu'un mouvement de panique était mieux gérer. Évidement il ne lui sembla pas propice de fournir cette explication, ne mesurant pas qu'il pouvait très bien interpréter ses paroles d'une toute autre manière. Surtout dans son état psychologique actuel.

Son regard fixé sur lui, elle soupira après sa dernière question.

« Évidement que je suis dans la section « M », les « N » n'ont pas le droit d'être ici. »

Elle devait sembler agacée mais ce n'était pas le cas. Lui il semblait être tellement perdu, elle ne pouvait pas lui en vouloir d'être ainsi et de poser cette question. C'est juste que sur le coup, la réponse était tellement logique. En tout cas si savoir ça pouvait au moins le rassurer un minimum, c'était déjà ça de gagner !

**Sauf que tu es trop froide pour qu'il discerne ça Eireen !**
*Qu'est ce que tu veux que je fasse ? J'vais pas commencer à faire des câlins à tout le monde juste pour paraître chaleureuse !*


Le déesse rit légèrement avant de répondre :

**Non tu leur ferais encore plus peur. Mais tu pourrais essayer d'être moins brusque et moins fermée à ce qu'il dit.**
*Et je fais ça comment ? J'ai plus l'habitude de faire ça...*
**Il t'a parlé de sa divinité, ce qui montre que nous avions raison quant à son pouvoir, tu pourrais en faire autant. Il n'a pas besoin que tu te lances sur beaucoup de sujets mais si tu créer l'échange, je suis certaine que cela le rassurerait.**


Humpf, c'était vite dit ça et si facile aussi. Eireen n'était pas vraiment convaincue de tout ça mais bon, poussée par Hestia et par cet élan de sympathie qu'elle ne s'expliquait pas plus depuis tantôt, elle reprit la parole, tentant de minimiser les dégâts provoqués par son inexpressivité faciale.

« Je partage les pensées d'Hestia depuis un peu plus d'un an. »

A sa plus grande surprise, elle avait réussit à moduler son timbre de voix pour que ce dernier se fasse plus cordial à l'oreille. Finalement... Ce n'était pas si compliqué...

« Je m'appelle Eireen et j'aurais préféré te rencontrer dans d'autres circonstances. »

Bon pour la touche d'amusement il allait falloir qu'elle travaille ça encore hein. Là ça avait sonné bizarrement. Elle avait peut-être essayé d'aller trop vite pour le coup mais cela ne la stoppa pas pour autant :

« J'ai une proposition à te faire. Si tu veux réessayer à respirer sous l'eau je peux rester à côté. Mais je pense que le gros problème c'est que tu ne saches pas nager et que tu ne sois pas habitué à avoir la tête sous l'eau alors dans un premier temps on pourrait t'accoutumer à la flottaison, histoire que tu ne paniques pas quand tes pieds ne touchent pas le sol, puis l'immersion en restant proches du bord et si tu veux je peux t'apprendre à nager. On fera ça à ton rythme, c'est hors de question de précipiter les choses sinon on risque de se retrouver dans la même situation qu'avant. Et si plus tard tu es vraiment à l'aise, on pourra pousser en allant à la mer. Nager en étant soumis à des courants c'est vraiment pas pareil qu'en piscine. M'enfin... J'me projette sans doute loin là... »


Il était rare qu'Eireen fasse de longs projets pour elle alors qu'elle en fasse ainsi pour quelqu'un d'autre, ça la dépassait complètement. Gênée, elle se releva en attrapant sa serviette et fit mine d'avoir un peu froid pour repasser cette dernière sur ses épaules, son geste cachant son visage le temps qu'elle se reprenne et regagne en impassibilité.

« Enfin, c'est si tu es d'accord avec tout ça... »



(c)LOKIA

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►


A catch ?  
There’s always a catch. Life is a catch. I suggest you catch it while you can.

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
Paroles d'Eireen : #cc99cc
Paroles d'Hestia : #ff9966
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 229
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ali B. et la Petite Sirène (PV Eireen) [Terminé] Ven 8 Avr - 16:00

 

Ali B. veut être une petite sirène

PV Alistair et Eireen


Deuxième chiquenaude. Celle-là fut douloureuse sur la peau déjà sensible. J’échappai une exclamation.

« Ce qui est stupide; c'est d'essayer seul. Même dans ta baignoire tu pourrais te noyer. »

Je frottai le milieu de mon front du bout des doigts.

*Elle n’y va pas de main morte.*

J’acquiesçai mentalement aux paroles de Njörd alors qu’elle ajoutait avec un soupir,

« Évidement que je suis dans la section « M », les « N » n'ont pas le droit d'être ici. »

Je me sentais honteux d’être sermonné ainsi.

‘’Je... Je m’excuses, je ne savais pas... Je voulais être certain, c’est tout... Ça ne fait pas très longtemps que je suis ici.’’

Qu’est-ce qui empêcherait des élèves normaux de se faufiler ici pour le plaisir de découvrir nos installations ? J’avais très peu connu la section ‘’N’’ mais je me souvenais de la curiosité des élèves pour la nôtre. Je commençais à ressentir les effets de la pression à laquelle nous étions soumis de ne pouvoir parler à personne d’autres qu’aux ‘’M’’ de notre condition. Mais surtout la pression de ne pas savoir à qui on s’adressait au quotidien. Avec les uniformes, c’était simple, un regard aux cravates, que j’avais appris à différencier, et on savait. Autrement, aucune façon de distinguer les élèves les uns des autres. J’entourai mes jambes de mes bras et posai le menton sur mes genoux, serrant la barre de céréale dans ma main.

« Je partage les pensées d'Hestia depuis un peu plus d'un an. »

La voix de la jeune femme me tira de mes pensées. Son ton était réconfortant. Je relevai la tête et la regardai, surpris.

*Hestia ?*

*Connais pas.*

‘’Hestia c’est...’’

Ça sonnait Romain.

‘’Grec ?’’

« Je m'appelle Eireen et j'aurais préféré te rencontrer dans d'autres circonstances. »

Étais-ce de l’humour ? J’étais incertain. Son visage exprimait très peu ses pensées, voir pas du tout. Elle était difficile à lire, sa voix se faisant tantôt ennuyée, tantôt attentive. Je lui souris, poli, et lui tendit ma main libre.

‘’Alistair. Merci encore de m’avoir secouru.’’

« J'ai une proposition à te faire. Si tu veux réessayer à respirer sous l'eau je peux rester à côté. Mais je pense que le gros problème c'est que tu ne saches pas nager et que tu ne sois pas habitué à avoir la tête sous l'eau alors dans un premier temps on pourrait t'accoutumer à la flottaison, histoire que tu ne paniques pas quand tes pieds ne touchent pas le sol, puis l'immersion en restant proches du bord et si tu veux je peux t'apprendre à nager. On fera ça à ton rythme, c'est hors de question de précipiter les choses sinon on risque de se retrouver dans la même situation qu'avant. Et si plus tard tu es vraiment à l'aise, on pourra pousser en allant à la mer. Nager en étant soumis à des courants c'est vraiment pas pareil qu'en piscine. M'enfin... J'me projette sans doute loin là... »

Je pris quelques secondes à assimiler tout ce qu’elle venait de me dire, l’observant se relever et s’emmitoufler de sa serviette alors que je restais assis au sol, la mâchoire relâchée.

« Enfin, c'est si tu es d'accord avec tout ça... »

*La mer... Dis à cette fille que je l’aimes !*

‘’Njörd t’aimes’’, répétai-je, hébété.

Il éclata de rire. Réalisant mes paroles, je me levai également pour lui faire face, une main frottant mon bras opposé dans un geste nerveux.

‘’Je veux dire... Euh... Oui, oui, j’aimerais... Je veux apprendre et Njörd... La mer... Ça fait longtemps... Je veux dire...’’

Je me râclai la gorge, tentant de reprendre contenance.

*J’ai une impression de déjà-vu. Lawrence a vraiment une mauvaise influence sur toi.*

* Oh je t’en prie !*

‘’J’accepte ta proposition. Je... Ça va peut-être prendre du temps, oui, j’ai eu... beaucoup de difficulté à entrer dans l’eau tout à l’heure. Mais je veux apprendre. Je veux vraiment apprendre.’’

Je croisai son regard, déterminé. Il fallait que j’apprenne à maitriser ce pouvoir et, surtout... Je regardai l’eau de la piscine. Il était temps que je cesse d’en avoir peur. Je pris une grande inspiration et regardai à nouveau Eireen, lui offrant un sourire sincère.

‘’Merci beaucoup de m’aider.’’

Après une seconde de réflexion, je portai ma main à mon front.

‘’Mais... S’il te plait Eireen... Plus de chiquenaude, ‘’ ajoutai-je, amusé mais sérieux.

J’observai un instant sa carrure svelte et athlétique.

‘’Est-ce que ça fait longtemps que tu nages ?’’



(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ali B. et la Petite Sirène (PV Eireen) [Terminé] Dim 10 Avr - 12:16


Barbotons avec Polochon

feat ~ Alistair Braidy



« Huh ?!»

Ce « Njörd t'aimes » avait été beaucoup trop soudain et imprévu et déconcertant qu'Eireen ne put cacher sa surprise quand Allistair prononça ces paroles. Elle s'était donc retournée vivement, surprise et l'air complètement perdue, son regard montrant clairement qu'elle pensait avoir mal entendu et qu'elle attendait qu'il confirme ses dires en les répétant. Si ce n'était le nom, la jeune fille ne connaissait pas du tout cette divinité alors il y avait anguille sous roche, clairement ! A moins que...

*Dis-moi... Vous fricotiez entre Dieux de chaque panthéon ?*
**Plaît-il ?!**
*Ben avec ce qu'il vient de dire là, c'est p...*
**Tututututututu ! Chut ! Je t'arrête de suite ! De un, non, on ne fricote pas entre dieux de chaque panthéon, on ne se connaît pas et on s'évite même. Et de deux... De deux ! Je te rappelle que j'ai juré sur le Styx de rester chaste ! Même Aphrodite n'a pas réussis à me faire plier ! C'est écrit dans tes cours de mythologie ! Alors je ne fricote PAS tout court !**
*Oui bon...*



Merci pour le sermon...
La suite vint dans une nouvelle série de balbutiements et malgré les informations données en compte goutte, Eireen parvint à faire le lien avec  la première phrase ce qui lui fit relever la tête et de soupirer en signe de compréhension.

« Ahhhh ! Tu m'as fait peur. »

Et la voilà qui retourne à son flegme en se tournant pour aller déposer sa serviette sur le long banc en pierre qui parcourait tout le bas du mur au-dessus duquel se trouvaient les gradins. Elle espérait que c'était le seul coup du genre qu'il allait lui faire, entre sa presque noyade et ça, son cœur risquait de ne pas tenir.
Elle hocha la tête de manière aussi déterminée que lui lorsqu'il accepta sa proposition et se contenta d'un haussement d'épaule lorsqu'il la remercia avec un grand sourire sincère qui ne laissa pas Hestia de marbre par contre. La suite non plus d'ailleurs.

**A défaut de lui faire un câlin, tu ne veux pas lui ébouriffer gentiment les cheveux un peu ?**
*Euh... Non ?*
**Aller... Juste un peu !**
*Non.*
**C'est pas possible de ne pas montrer de l'affection comme ça alors qu'on est touché !**
*Il faut croire que si.*
**Et comment veux-tu que les gens devinent ce que tu ressens si tu ne leur montre pas ?!**
*Il n'ont pas à le deviner.*
**Navrée de te le dire comme cela, mais tu n'auras pas ta grande famille si tu continues comme ça.**


La concernée ne dit rien. Que pouvait-elle répondre ? Elle savait qu'Hestia avait raison mais elle ne pouvait pas non plus agir de la sorte. Ce n'était pas « elle ».Elle n'aimait pas quand les gens se forçaient à montrer des signes de joie ou d'affection et ne voulait pas tomber dans ce piège. Et puis, l'absence de retour avait tellement été présent qu'elle ne voyait plus l'intérêt de ce genre de comportement. A quoi bon s'attacher quand les gens allaient inévitablement s'éloigner et disparaître de votre vie ?
La question n'avait pas lieu d'être actuellement. Maintenant, elle devait s'occuper du cas d'Allistair ! Tournant une nouvelle fois les talons, elle alla jusqu'aux coffres à l'extrémité de la piscine. Elle fouilla dans l'un et en sortit une planche de natation en mousse et revint sur ses pas en partageant une dernière mise au point :

« Pour les chiquenaudes, je ne peux rien promettre. »

Elle s'assit sur le rebord de la piscine et se laissa tranquillement glisser pour retourner dans l'eau.

« J'ai pas de date précise en tête mais oui ça fait longtemps que je nage. J'ai commencé en début du Primaire je crois. J'suis plus sûre. »

Prenant la planche, elle la fit flotter devant elle et la poussa avec elle alors qu'elle se rapprochait des escaliers, faisant signe à Allistair pour qu'il la rejoigne dans l'eau.

« Pour Hestia, oui c'est grec. Elle est la déesse du foyer et du feu sacré. Elle est gentille. »

Oui d'accord, elle répondait un peu tardivement à la question mais mieux vaut tard que jamais non ? Et la dernière précision n'était peut-être pas obligatoire non plus cependant Eireen s'était sentie devoir le préciser. Forcément, il y en a une qui ne cracha pas sur ces paroles.

**Owwhhh ! C'est si mignon ma petite colombe !**

La jeune femme ressentie alors une douce chaleur l'envelopper. C'était comme ça que la déesse lui faisait un câlin.

« Par contre elle utilise des surnoms pourris. »
**Tu pourras dire ce que tu veux pour tenter de te rattraper. Tu es ma petite colombe à moi et je t'aime !**

Propos qui firent rouler des yeux Eireen qui s'était emparée de la planche et s'était couchée dessus, son buste posé tout contre, les devant elle, accrochées sur le bord avant. Elle battait tranquillement des pieds pour se déplacer, faisant des mini aller-retours dans l'eau.

« Njörd est un dieu asgardien c'est ça ? J'aime bien le cours de mythologie mais avec tous les panthéons et tout, j'avoue que c'est difficile de retenir les noms et les rôles de chacun d'eux. Bon j'imagine qu'il a un lien avec la mer vu ce que tu as dit. Mais bon... »


Continuant son barbotement -elle s'amuse toute seule là- elle lança plus énergétiquement :

« Ce sera ton premier exercice ça ! Enfin, une fois que tu seras à l'aise d'être dans l'eau.»



(c)LOKIA

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►


A catch ?  
There’s always a catch. Life is a catch. I suggest you catch it while you can.

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
Paroles d'Eireen : #cc99cc
Paroles d'Hestia : #ff9966
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 229
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ali B. et la Petite Sirène (PV Eireen) [Terminé] Mar 12 Avr - 17:33

 

Ali B. et les cours de la Petite Sirène

PV Alistair et Eireen


Je rougis de m'être empêtré aussi souvent dans mes mots. Eireen elle-même semblait déconcertée par mes phrases à moitié complètes, en particulier lorsque je répétai les mots de Njörd. Elle eut l'air soulagée du reste de mes explications mais l'embarras restait imprimé sur mon visage. Je l'observai aller déposer sa serviette sur les bancs de pierre devant les gradins pour ensuite se diriger vers un coffre d'où elle sortit une planche de flottaison. Mes yeux s'agrandirent de surprise. Elle comptait commencer le cours maintenant ? Je me mordillai l'intérieur des joues. Je m'attendais à ce qu'on se donne rendez-vous un autre jour.

*Vaut mieux que tu affrontes ta peur maintenant Alistair. C'est parce que tu n'as jamais remis les pieds dans l'eau après ta première noyade que tu en as aussi peur aujourd'hui. De toute façon, tu n'as rien d'autre à faire de ta journée.*

Je fixai l'eau, hésitant, puis la voix d'Eireen me ramena au moment présent.

« Pour les chiquenaudes, je ne peux rien promettre. »

Oh. Je retins un soupir découragé. Je finirai par avoir un bleu sur le front à force. Je regardai Eireen glisser doucement dans l'eau aussi facilement qu'elle marchait sur le sol.

« J'ai pas de date précise en tête mais oui ça fait longtemps que je nage. J'ai commencé en début du Primaire je crois. J'suis plus sûre. »

J'étais un peu envieux de sa grâce dans l'eau, même lorsqu'elle effectuait des mouvements simples. Elle était si calme et confiante.

*Tu aurais été bien avec elle.*

*Mais je t'ai choisis toi.*

Ma remarque était anodine mais l'affirmation de Njörd me réchauffa tout de même le coeur.

*Merci,* songeai-je, sincère.

Eireen me fit signe de la suivre jusqu'à l'échelle où elle se dirigeait. Je m'en approchai à petit pas, laissant tomber la serviette que j'avais encore sur mes épaules par terre, jetant la barre de céréale au-dessus.

« Pour Hestia, oui c'est grec. Elle est la déesse du foyer et du feu sacré. Elle est gentille. »

J'hochai la tête avec un sourire, qui devint plus mince une fois que je fus devant l'échelle. Je m'assis lentement sur le bord de la piscine, entre les bras de l'escalier, gardant mes pieds sur le béton, mes jambes ramenées contre mon torse.

« Par contre elle utilise des surnoms pourris. »

Je ris de sa remarque, me détendant un peu.

''Quel genre de surnoms ?''

Après avoir rencontrer Hypnos par l'entremise des capacités qu'il conférait à Lawrence, je m'avouais un peu déçu de ne pas pouvoir faire la connaissance d'Hestia. Le cauchemar ne me manquait pas mais je pris tout de même conscience de l'utilité du pouvoir de mon ami.

« Njörd est un dieu asgardien c'est ça ? J'aime bien le cours de mythologie mais avec tous les panthéons et tout, j'avoue que c'est difficile de retenir les noms et les rôles de chacun d'eux. Bon j'imagine qu'il a un lien avec la mer vu ce que tu as dit. Mais bon... »

J'hochai la tête en posant un pied puis l'autre sur le premier palier de l'échelle. La sensation de l'eau sur ma peau provoqua un frisson désagréable. Je me concentrai sur notre conversation.

''Oui, d'origine Vanir en fait. Dieu de la Mer, du Vent et de l'Abondance. Je... La mythologie n'est pas mon fort en fait. Je n'ai jamais eu vraiment d'intérêt pour ça.''

En parlant, je posai mes pieds sur le deuxième palier de l'échelle, mon derrière sur le premier.

''Mais je m'efforce tout de même, surtout maintenant que je suis impliqué dans toutes ces histoires. Je n'ai pas encore étudié Hestia.''

Je m'agrippai aux bras de l'échelle et me laissai glisser jusqu'à toucher le fond de la piscine à nouveau. J'inspirai longuement, les yeux fermés. Njörd me souriait. Je souris aussi et ouvrit les yeux.

''Mais, maintenant que je connais qui elle possède, j'ai une bonne raison de m'informer.''

*Stalker.*

Je rougis.

''Je veux dire... parce que tu... tu es gentille et que tu m'aides... Ce serait bien de vous connaître un peu plus, toi et ta déesse et...''

*Tu t'enfonces.*

Le rire dans sa voix était équivoque. Il plaisantait. Je fit glisser une main mouillée sur mon visage.

''Bon, ça suffit. Je vais arrêter de déblatérer des stupidités à cause de toi... Je veux dire à cause de lui.''

Je pointai ma tête du doigt en réalisant qu'Eireen pourrait mal comprendre. Je n'étais pas clair à la base en ce moment...

''Il... Il est gentil lui aussi. Il aime beaucoup me taquiner mais il... Il prend bien soin de moi.''

*Je regrette qu'on ne soit pas dans un rêve de Lawrence.*


*Pourquoi ?*

*Les actions parlent beaucoup plus que les mots.*

Ses paroles ramenèrent les souvenirs du rêve de Lawrence, la façon dont Njörd s'était assuré de mon bien-être. Je souris puis regardai Eireen barboter dans l'eau sur sa planche. Ça n'avait pas l'air bien difficile. Encore fallait-il que je m'adapte à toute cette eau autour de moi. J'inspirai profondément pour me donner un peu de courage.

''On commence par quoi ?''

« Ce sera ton premier exercice ça ! Enfin, une fois que tu seras à l'aise d'être dans l'eau.»

Je regardai l'eau à ma taille et y plongeai les mains, tournant mon torse d'un côté et de l'autre en mouvant mes bras autour de moi, créant des petites vagues. Les pieds fermes sur le béton, le mouvement provoquaient en moi des sursauts d'insécurité. Je m'immobilisai et soupirai.

''Ouais... Comme prévu, ça ne sera pas très facile.''

*Au moins, tu es dans l'eau.*

J'eus un sourire indulgent.

''Mais au moins je suis dans l'eau, '' répétai-je.

Mon visage redevint sérieux et je regardai Eireen dans les yeux.

''Comment fais-tu... pour ne pas avoir peur ? Qu'est-ce qui... Qu'est-ce qui t'attires dans l'eau ?''

Je pris le liquide entre mes mains et le laissai s'écouler entre mes doigts. Peut-être que si j'apprenais pourquoi d'autres l'aimait, je pourrais l'aimer moi aussi.

*Et tu n'as jamais songé me le demander à moi ?*

Le rire bienveillant de Njörd résonna dans ma tête lorsque je réalisai.

*Je peux comprendre que la réponse d'un mortel ait des effets plus concrets sur l'idée que tu t'en fais.*

Je pris tout de même note de lui demander... plus tard.



(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ali B. et la Petite Sirène (PV Eireen) [Terminé] Mer 13 Avr - 16:06


Barbotons avec Polochon

feat ~ Alistair Braidy



Barbotant de gauche à droite et de droite à gauche, Eireen avait observé Allistair la rejoindre dans l'eau. Eh beh ! Ce sera pas de la tarte hein ! Il ne savait non seulement pas nager mais il avait carrément peur de l'élément aquatique comme le montrait sa réticence et son malaise dès que le niveau avait dépassé ses genoux. Le fait qu'il essaye, seul, de respirer sous l'eau en totale connaissance de l'angoisse que lui provoquait l'eau, parut encore plus stupide de sa part du point de vue de la jeune fille. Ça aurait valut une troisième pichenette mais elle se retint. Le but n'était pas non plus de lui faire un bleu et apprendre par la punition n'était pas une bonne méthode non plus selon elle.

Elle le laissa donc la rejoindre à son rythme, ne le brusquant pas et faisant même un demi-tour précipité quand il avait éclaté de rire. C'était si amusant que ça de savoir qu'Hestia donnait des surnoms pourris ? Elle répéta dans sa tête les informations qu'il lui donnait de son Dieu, Njörd, histoire de bien les retenir et de ne pas être obligée de lui redemander plus tard. Elle se contenta d'un haussement d'épaules pour signifier qu'il n'y avait aucun problème quand il lui fit part qu'il ne suivait pas trop tout ce qui était mythologie et qu'il ne savait rien d'Hestia. Comme l'avait dit Eireen juste avant, il y avait tant de panthéons que savoir tout sur tout sur chacun d'eux était compliqué. C'était une étude à part entière et le « simple » cours de mythologie auxquels les « M » avaient le droit n'était pas là pour couvrir autant de matière pensait-elle.

La suite la fit quelque peu buguer de nouveau. Les paroles et le comportement d'Allistair lui suscitait autant de surprise que de curiosité et d'incompréhension. Quoi, maintenant qu'ils avaient fait connaissance ça l'intéressait vraiment d'en savoir plus sur Hestia ? Juste le fait de se rencontrer était suffisant pour montrer de l'intérêt ? Elle était gentille ? Elle ? Comme il se trompait lourdement... Son sauvetage n'était pas dû à de la gentillesse. Qu'elle se propose de lui apprendre à nager n'était pas...

**Si ce n'est pas par gentillesse, quelle raison te pousse à l'aider ?**
*Éviter de voir un corps flotter inerte dans la piscine ?*
**Pourquoi te discrédites-tu ainsi ? Tu as agis par gentillesse, parce que tu VEUX l'aider, pourquoi te mens-tu comme cela ?**
*Je ne me mens pas.*
**Oh vraiment ?**


Le ton d'Hestia était railleur. La jeune fille n'y couperait pas, elle le savait.

*Parce que... Être gentil vis à vis de quelqu'un, ça veut dire qu'on s'y attache petit à petit. Je ne veux pas de ça.*
**Qu'il t'utilise juste pour apprendre à nager et qu'il t'oublie par la suite te fait tellement peur ?**
*Les gens finissent toujours par s'éloigner et par oublier, alors s'attacher ça ne sert à rien. Juste à se sentir mal quand ton existence s'efface.*


La déesse savait que c'était à cause de ce passé remplit de fausses joies qu'Eireen s'était murée dans toute cette épaisseur de détachement et de je m'en foutisme. Elle savait aussi que le travail sur la jeune fille serait long et qu'il allait falloir l'aide de personnes qui s'accrocheraient en creusant petit à petit la carapace de sa protégée. Interagir avec les autres amenait forcément son lot de blessures et de tristesse mais Eireen devait ré-apprendre que ce n'était pas uniquement cela. Que le tout était contrebalancé par des liens forts qui l'aideront à avancer et la déesse voyait ce potentiel en Allistair. Il fallait juste qu'elle trouve comment motiver  Eireen à lui faire confiance et qui sait, avec le temps, s'ouvrir petit à petit.

**Très bien, alors retournons la situation du point de vue d'Allistair.**
*Comment ça ?*
**Tu dis toujours que tu ne veux pas juger les gens, c'est pourtant ce que tu fais en ce moment. Tu ne lui accorde même pas le bénéfice du doute. Pour toi, il est comme ceux de ton passé.**
*Ce n'est pas...*
**Vrai ?  Alors pourquoi ce renfermement ?**
*J'ai toujours été comme ça.*
**Faux. Je le sais et TU le sais.**
*Que veux-tu que je fasse ?!*


La réflexion avait encore plus poussé  Eireen dans l'agacement. Hestia devait la jouer finaude si elle ne voulait pas que la jeune fille se braque complètement et qu'elle l'ignore tout autant par la suite. Ou pire, qu'elle laisse carrément tomber son idée d'aider le lycéen à nager.

**Je te demande juste de bien l'observer. Est-ce qu'il te semble si « faux » que cela ? Je sais que ce n'est pas facile pour toi mais tu pourrais apprendre à lui faire confiance ? Pas aveuglément mais laisse lui sa chance de te montrer que tous les gens ne sont pas comme tu l'imagines dans ton esprit. S'il arrive quoique ce soit, tu aura le droit de m'en faire subir les conséquence.**
*Comment est-ce qu'on fait subir des conséquences à une déesse ?*
**Je te souhaite de ne jamais savoir.**


Le ton amusé d'Hestia sur sa dernière réplique suffit à calmer Eireen. Elle savait que c'était une manière pour son hôte d'être rassurante et de lui dire que tout se passera bien. Est ce que ce sera vraiment le cas ? Il n'y avait que le futur pour le dire, en tout cas, avant de faire confiance à Allistair, la jeune fille faisait surtout confiance à Hestia, ce qui n'était pas rien déjà, non ?

Le regard fixé sur le garçon, elle devait admettre que c'était peut-être stupide de sa part de se méfier de lui comme ça. Est-ce qu'elle était prête à faire l'effort que lui demandait Hestia ? Pourquoi pas. Une chose était certaine, ce travail serait sans doute aussi long que l'apprentissage du grand brun à la natation. Un autre point qu'elle devait concéder, c'est qu'il y avait une telle innocence dans ses gestes et sa manière de parler qu'il la touchait déjà d'une certaine manière. Après sa dernière question, elle se redressa, reposant les pieds au fond de la piscine et lui tendit la planche de flottaison.

« Pourquoi est-ce que j'aime l'eau ? » Répéta-t-elle dans un premier temps : « Sans doute pour le « tout » qu'elle représente... »

Elle savait que ce n'était pas une explication suffisante et elle était prête à fournir une réponse plus poussée. Elle cherchait juste ses mots pour qu'il comprenne au mieux ce qu'elle ressentait personnellement mais sans trop s'exposer non plus. Arg, c'était compliqué ! Et puis zut ! Elle dira les choses comme elles lui viennent, comme d'habitude et puis point barre !

« A la base c'est sans doute parce-que c'est le premier endroit où j'ai pu « fuir »... Après, en-dehors de ça et avec le temps j'ai appris à aimer la dualité qu'a l'eau. Elle représente autant la vie que la mort, le calme et la colère. Bon pas ici en piscine où ce n'est que de l'eau stagnante mais que ce soit par la natation qui permet de se défouler ou par le simple fait de flotter, on arrive toujours à une certaine quiétude. Et pouvoir nager sous l'eau permet de se déconnecter totalement de ce qui nous entoure. On ne pense à rien, on se laisse bercer par le courant et on écoute plus que son chant. Enfin... Pas que l'eau ai une voix mais ses sons sont relaxants. J'aime bien les jours de pluie aussi. L'écouter tomber me permets de m'endormir plus vite. Enfin bref. »

Convoyer ce qu'on ressent était une chose affreusement effrayante. Qu'il ne comprenne pas ou qu'il n'adhère pas à ce mode de penser, ce n'était rien. Le pire en faisant ça c'est qu'on se rendait la cible des moqueries. Bien qu'elle s’était résignée à le faire, elle n'assumait pas encore pleinement, aussi se rapprocha-t-elle de lui pour revenir sur leur occupation première. Le mettre à l'aise dans l'eau.

« Il va falloir qu'on bouge un peu sinon tu vas avoir froid trop vite. »


Elle-même détacha ses pieds du fond de la piscine et se laissa tomber jusqu'à ce que l'eau atteigne la hauteur de ses épaules. Mine de rien, elle était agréablement plus chaude que l'air humide de l'atmosphère.

« Tu as pu voir comment j'étais positionnée sur la planche avant ? Poses tes mains devant et passe la sous tout buste. Ensuite appuies-toi tout doucement dessus tout en levant tes pieds. Elle s'enfoncera un peu dans l'eau mais ne coulera pas à pique. Du moment que tu fasses ça doucement, ta tête et le haut de ton corps n'iront pas sous l'eau. Je suis à côté pour te rattraper si jamais tu sens que ça ne va pas. Prêt ? »


Elle-même se maintenait en place en faisant des mouvements larges et lents avec ses bras alors qu'elle pliait ses jambes sous elle, comme si elle s'asseyait en croisant les jambes. Une attitude plutôt décontractée qu'elle prenait inconsciemment pour se faire rassurante. Elle pouvait tout de même agir vite si Allistair paniquait, bien qu'elle souhaite pour lui que tout se passe bien. Elle oubliait déjà, cette histoire de surnoms.



(c)LOKIA

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►


A catch ?  
There’s always a catch. Life is a catch. I suggest you catch it while you can.

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
Paroles d'Eireen : #cc99cc
Paroles d'Hestia : #ff9966
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 229
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ali B. et la Petite Sirène (PV Eireen) [Terminé] Mar 19 Avr - 4:04

 

Ali B. peut flotter

PV Alistair et Eireen


Lorsqu'Eireen me tendit la planche de flottaison, je regardai l'objet, hésitant. Puis, résolu, je tendis la main et m'en saisit. Concentré à ne pas me laisser déstabiliser à nouveau par toute cette eau qui léchait ma peau, je relevai la tête d'un mouvement vif lorsqu'Eireen répondit à ma question.

« Sans doute pour le « tout » qu'elle représente... »


Je penchai la tête sur le côté, attendant la suite qu'elle semblait chercher.

« A la base c'est sans doute parce-que c'est le premier endroit où j'ai pu « fuir »... Après, en-dehors de ça et avec le temps j'ai appris à aimer la dualité qu'a l'eau. Elle représente autant la vie que la mort, le calme et la colère. Bon pas ici en piscine où ce n'est que de l'eau stagnante mais que ce soit par la natation qui permet de se défouler ou par le simple fait de flotter, on arrive toujours à une certaine quiétude. Et pouvoir nager sous l'eau permet de se déconnecter totalement de ce qui nous entoure. On ne pense à rien, on se laisse bercer par le courant et on écoute plus que son chant. Enfin... Pas que l'eau ai une voix mais ses sons sont relaxants. J'aime bien les jours de pluie aussi. L'écouter tomber me permets de m'endormir plus vite. Enfin bref. »

Alors que je l'écoutais, un sourire nostalgique étira doucement mes lèvres. Ses mots touchaient quelque chose en moi. Dans son élément, elle possédait une force tranquille qui me plaisait, que j'avais déjà reconnue chez quelqu'un d'autre. Njörd murmura quelques mots que je ne compris pas, appréciatif des paroles d'Eireen.

*L'eau... c'est la liberté. Le pouvoir d'explorer tous les recoins de la Terre. Thor dirait que voler te permet d'être plus libre mais, pour voler, trop d'éléments incontrôlables sont en jeu. Non seulement l'air lui-même mais surtout le fait d'être si loin de la Terre. Une chute serait mortelle. Un humain peut apprendre à nager mais pas à voler. C'est lorsqu'on dépend de ses propres capacités qu'on est réellement libre.*

Silencieux, je réfléchissait aux paroles d'Eireen et de Njörd, les avant-bras sur la planche que je déplaçais devant moi à la manière d'un petit bateau dans un bain. Bien que mon corps restait tendu, les mots de la jolie rousse me mirent plus à l'aise.

''Tu sembles si... en osmose avec l'élément. Je n'ai jamais porter attention aux sons de l'eau. Seulement à ma panique... Je me suis noyé quand j'étais petit, c'est resté. Si ce n'était pas de ma colocation, je n'aurais sans doute jamais mis les pieds dans l'eau.''

Je pointai à nouveau ma tête du bout de mon index.

''Je crois que c'est quand même une bonne chose malgré tout... D'apprendre à nager, à m'habituer au contact de l'eau. Et, de la façon dont tu en parles, ça fait rêver.''

Je frissonnai de froid.

« Il va falloir qu'on bouge un peu sinon tu vas avoir froid trop vite. »

Eireen se laissa couler dans l'eau jusqu'à hauteur des épaules.

« Tu as pu voir comment j'étais positionnée sur la planche avant ? Poses tes mains devant et passe la sous tout buste. Ensuite appuies-toi tout doucement dessus tout en levant tes pieds. Elle s'enfoncera un peu dans l'eau mais ne coulera pas à pique. Du moment que tu fasses ça doucement, ta tête et le haut de ton corps n'iront pas sous l'eau. Je suis à côté pour te rattraper si jamais tu sens que ça ne va pas. Prêt ? »

Oh. On passait tout de suite aux choses sérieuses donc. Je déglutis.

''Euh... Noui, on peut dire.''

Je plaçai la planche droite devant moi et me penchai au-dessus comme Eireen l'avait fait avant. L'eau était plus chaude que l'air autour de la piscine mais ça ne m'empêchait pas de trembler. Je n'avais pas encore quitter le fond de la piscine, m'habituant à ce contact rapproché de l'eau que je sentais s'infiltrer entre mon torse et la planche. Mon visage n'était qu'à quelques centimètres de la surface. Ma peau perdit de ses couleurs mais je me maintint sur la planche, inspirant doucement, les yeux fermés. Njörd faisait la grimace derrière mes paupières closes. J'avais oublié. L'odeur du chlore. J'inspirai plus profondément, éclatant de rire à le voir exagérer sa réaction. J'ouvris les yeux brusquement. Je n'étais pas seul.

''Njörd n'aime pas l'odeur du chlore... Ses réactions sont amusantes.''

J'haussai les épaules d'un air contrit. De l'eau frotta contre mon menton. Je sursautai et me redressai. Distrait, je ne m'étais pas rendu compte que je m'étais laissé flotté quelques secondes. La frayeur fit rapidement place à la stupéfaction.

''J'ai... j'ai flotté !''

*C'est ce qui arrive avec une planche de flottaison, oui.*

''Je veux dire, j'y suis arrivé ! Je n'ai pas paniqué !''

J'eus un sourire incertain puis me penchai à nouveau sur la planche, relevant mes jambes consciemment cette fois. Je retins mon souffle par réflexe mais, comme Eireen me l'avait assuré, je m'enfonçai seulement un peu dans l'eau. Immobile, il était facile de maintenir ma tête au-dessus de la masse liquide. Je regardai la rouquine. L'eau était un banc pour elle, qui avait pris ses aises.

''Est-ce que... Est-ce que je dois bouger ? Battre des jambes ? Ou je me laisse flotter comme ça ?''

Pour le moment, flotter ainsi n'était pas désagréable. Mes doigts étaient fermement repliés sur les bords de la planche et l'imperceptible mouvement de l'eau me déplaçait lentement vers Eireen. J'observai sa natte flotter dans l'eau, songeur. Elle n'avait pas répondu à ma question concernant les surnoms donnés par Hestia. Une information qu'elle ne voulait peut-être pas partager. Elle avait également mentionné la nage comme une façon de fuir...

''Qu'est-ce que tu fuyais en nageant ?''

La question avait jailli de mes lèvres sans que je ne puisses la retenir. Je regardai brièvement son visage avant de détourner le regard, mes joues se teintant de rouge.  

''Je... Excuse-moi, c'est peut-être trop indiscret, tu as le droit de ne pas me répondre...''
 



(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ali B. et la Petite Sirène (PV Eireen) [Terminé] Dim 24 Avr - 11:47


Rougissons avec Polochon

feat ~ Alistair Braidy



Alors il s'était noyé... Eireen comprenait mieux toute cette tension et ce malaise quand il était dans l'eau. Ç’aurait pu être une simple crainte comme tant de gens l'ont mais avec un épisode aussi dramatique, il était plus difficile de passer au dessus et sa première tentative n'avait rien arrangée.  Elle n'avait qu'haussé les épaules quand il lui dit qu'elle était en osmose avec cet élément. Elle avait juste un parcours différent du sien, complètement à l'opposé. N'ayant jamais eu de problème et depuis le temps qu'elle nageait, elle pouvait bien être à l'aise dans l'eau, c'était normal et logique selon elle.
Un autre sujet tracassait Hestia de son côté.

**J'espère que ce Njörd ne le pousse pas à faire cela contre son gré.**
*Ça n'en a pas l'air. Tu as bien vu comment il a présenté Njörd et son expression dès qu'il parle de lui non ? Ils ont l'air de s'entendre au moins aussi bien que nous.*
**Moui... Ce Njörd pourrait quand même exploiter toute cette gentillesse pour la tourner à son avantage.**
*Peut-être. Peut-être pas. C'est fou comme tu vois le mal partout quand ça concerne des personne que tu aimes bien et qui t'ont surtout faite craquer.*
**Je m'inquiète c'est tout. Je n'ai pas le droit ?**
*Tu t'inquiètes trop surtout. Et puis je te ferai noter qu'on est quasiment dans le même cas toutes les deux. J'ai peur du feu à la base, tu t'en souviens ?*
**Bien sûr ! C'est pour cela que nous faisons doucement, je ne veux pas forcer les choses.**
*Njörd fait sans doute la même chose avec Alistair alors arrête de faire ta maman poule !*
**Je concède le point mais je ne fais pas la maman poule !**
*Noooooon, pas du tout ! « Fais lui un câlin ! », « Grr, si son dieu lui fait du mal, je mords !  Grr ! »*
**Je n'ai pas du tout dis cela ! Et je ne fais pas « Grr » ! Et... Oh, je vois tu te moques ! Attention à toi Eireen !**
*Je ne suis plus ta petite colombe ?*
**Non.**
*Que de tristesse m'envahit...*
**Dit elle sur un ton amusé... Pauvre moi, mon hôte est une jeune fille ingrate qui ne veut pas me comprendre.**


Seraient-elles seules dans cette grande piscine, Eireen aurait rit. Quand Hestia décidait de jouer les victime comme ça, sans grand sérieux en vérité, elle parvenait toujours à dérider Eireen et à lui faire penser à autre chose. Sauf dans un cas comme aujourd'hui où elle devait se concentrer sur Alistair et son apprentissage de la natation et du domptage de sa peur de l'eau.

Un simple « Ah. » traversa ses lèvres quand il eut dit que la manière dont elle en parlait faisait rêver. Elle n'avait jamais perçu ça comme ça, mais bon, s'il le disait. Par contre elle était d'accord avec lui sur le fait que c'était une bonne chose qu'il apprenne tout de même à nager. Craindre et détester sont des choses faciles à faire quand on ne connaît pas une chose et qu'on ne prend même pas la peine de vouloir mieux la connaître. Un comportement qu'elle n'aimait pas et dont Alistair ne faisait pas preuve. C'était à elle de gérer désormais pour que le garçon surmonte cette épreuve et que tout se passe pour le mieux se faisant. Pour être honnête, ça la stressait un peu. Elle avait déjà dû s'occuper d'enfants et tout mais suivre quelqu'un comme ça avec un tel enjeu jamais. Elle n'avait pas du tout ce qu'il fallait pour être un bon professeur. Aucune communication et sans doute un manque cruel de pédagogie et de proximité.

**Ce n'est pas grave ! Tu apprendras tout cela en même temps que lui apprendra à nager, petit à petit.**

Malgré le ton chaleureux et rassurant de la déesse, rien était moins certain pour Eireen. Perdue dans ses pensées, elle ne réagit pas vraiment en entendant Alistair rire à plein poumon et s'expliquer en disant que c'était à cause de l'odeur du chlore et que Njörd n'aimait pas ça. C'est vrai que ce n'était pas la meilleure des odeurs, mais ils allaient devoir s'en contenter pour le début. Elle répondit tout de même, d'un air absent.

« Ah. Comme dit on pourra aller à la mer, mais que quand tu seras à l'aise dans l'eau. »

Elle se concentra alors de nouveau sur Alistair et se laissa surprendre par son sursaut, prête à aller le soutenir croyant qu'il s'était effrayé et allait tomber dans l'eau en lâchant la planche. Mais non. Et elle resta plantée à sa place, suivant toutes ses expressions qui se succédèrent rapidement. Qui ? Qui s'extasiait comme ça d'avoir flotter même pas dix secondes ? C'était quoi cette réaction ?! Elle parvint à le regarder se pencher sur la planche et flotter comme il se doit, son mouvement le rapprochant. Lui répondre ? Pas tout de suite non, elle devait faire quelque chose avant. Elle se laissa couler d'un coup, tourna sur elle-même pour être à l'horizontal sous l'eau et fit un mouvement de brasse pour s'éloigner un peu, vidant ses poumons de l'air qu'ils contenaient dans une grande expiration accompagnant son mouvement de nage. Elle remonta doucement, et ne releva la tête hors de l'eau que jusqu'à ce que le niveau atteigne l'arrête de son nez, le temps de pouvoir se reprendre.

**AH, AH ! Tu vois il t'as fait craquer aussi !**
*Mais non, mais...*
**Mais...**
*Tu as vu comme il était tout content de lui ?*
**J'ai vu oui et son petit sourire, sauf que moi j'assume.**
*Hm ?*
**Tu n'étais pas obligée de te cacher pour rire**
*Bien sûr que si !*


Le ton empesé et le sérieux dont fit preuve la jeune fille d'un coup, firent soupirer Hestia.

**Et pourquoi pas ?**
*Parce-que !*
**Ce n'est pas une réponse.**
*Il aurait pu croire que je me moque de lui. Ou pire ! J'aurais pu lâcher un « trop mignon ! » sans m'en rendre compte !*
**Et ? C'est normal de réagir comme ça.**
*Humpfouimaisnonpaspourmoisujetclos,*


Eireen se tourna alors sur le dos, à nouveau maîtresse de ses émotions et bien à l'aise dans toute sa neutralité naturelle. Elle fit alors un signe à Alistair pour qu'il se rapproche.

« Bats des pieds doucement. Si tu trouves que c'est trop lent comme avancée tu peux battre des jambes mais ne fait pas des mouvements trop amples pour le moment, tu risquerais de te déséquilibrer. »

Elle se repositionna comme elle l'avait été plus tôt en attendant qu'il la rejoigne, réfléchissant à sa dernière question.

« Si c'est pour te rétracter après, ne pose pas de question tout court. »


C'était stupide de s'excuser de poser une question, surtout que dans ce cas là elle avait ouvert le sujet donc il pouvait bien poser sa question. Par contre elle-même gardait le droit de ne pas y répondre comme le disait sa deuxième partie de phrase. Et puis ce n'est pas comme si elle avait honte de ce qu'elle allait répondre. Aussi reprit-elle :

« Je fuyais la routine de l'orphelinat. Je commençais à gravement m'ennuyer et aller nager me sortait de là. »

Tout comme faire ses études à Immortalia l'éloignait agréablement de cette vie monotone.

« Si tu as trop froid ou que tu commences à te sentir mal à l'aise, dis-le moi, on sortira. Ce n'est pas la peine de forcer aujourd'hui, tu as déjà fait un gros travail sur toi.  Oh et, Hestia espère que Njörd ne te force pas à faire tout ça contre ton gré.»


**Menteuse !**
*Mais non, tu l'as dis avant.*
**Avant oui ! Là c'est toi qui... Vile ! Tu m'utilises comme bouclier sentimental !**
*Juste un peu.*



(c)LOKIA

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►


A catch ?  
There’s always a catch. Life is a catch. I suggest you catch it while you can.

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
Paroles d'Eireen : #cc99cc
Paroles d'Hestia : #ff9966
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 229
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ali B. et la Petite Sirène (PV Eireen) [Terminé] Mer 27 Avr - 0:20

 

Ali B. et la Petite Sirène

PV Eireen et Alistair


Eireen s'éloigna de moi d'un mouvement souple alors que je me rapprochait. L'action provoqua les remous de l'eau et mon corps se balança doucement d'avant en arrière sur la planche. Je resserrai mes doigts autour du bord, mes ongles s'enfonçant dans la mousse. Elle remonta un mètre plus loin, la tête à moitié sous l'eau.

''Qu'est-ce que—''

Elle s'allongea sur le dos et me fit signe de m'approcher. Je compris qu'elle voulait sans doute me donner un peu plus d'espace pour nager, notion qu'elle confirma de ses paroles.

« Bats des pieds doucement. Si tu trouves que c'est trop lent comme avancée tu peux battre des jambes mais ne fait pas des mouvements trop amples pour le moment, tu risquerais de te déséquilibrer. »


Elle s'assit à nouveau dans l'eau alors que je suivais ses instructions, bougeant d'abord les pieds puis les mollets. La planche penchait de gauche à droite au rythme de mes mouvements.

*N'aie pas peur, Alistair. Tout vas bien, Eireen te rattrapera s'il y a un problème.*

Njörd se voulait rassurant mais mon coeur s'était tout de même mis à battre plus fort.

« Si c'est pour te rétracter après, ne pose pas de question tout court. »

Je cessai de bouger, me laissant glisser sur le courant que j'avais créer, mes joues s'empourprant.

« Je fuyais la routine de l'orphelinat. Je commençais à gravement m'ennuyer et aller nager me sortait de là. »

Mes yeux s'agrandirent de surprise et je baissai la tête, mon regard fixé sur la planche. Ethan, Eireen... Qui d'autre dans cet établissement n'avait plus de parents ? Elle ne semblait pas embarrassée de son sort, en parlait avec la même aisance qu'Ethan, comme si ce n'était qu'un détail dans sa vie...

''Oui... ce n'est pas facile... Moi aussi...''

La honte me saisit à la gorge. Je n'arrivais pas à lui dire que je comprenais, que je savais... Je ne possédais pas leur force.

« Si tu as trop froid ou que tu commences à te sentir mal à l'aise, dis-le moi, on sortira. Ce n'est pas la peine de forcer aujourd'hui, tu as déjà fait un gros travail sur toi.  Oh et, Hestia espère que Njörd ne te force pas à faire tout ça contre ton gré.»

Mal à l'aise ? Oui. J'avais aussi un peu froid. Je relevai la tête et lui offrit un petit sourire.

''Oui je... j'aimerais sortir. Je me sens... un peu fatigué.''

Ce qui n'était pas un mensonge après ma quasi-noyade. Je cherchai le sol du bout des orteils, poussant un soupir de soulagement en le trouvant rapidement. Malgré tout, j'étais heureux de mes progrès aujourd'hui. Je posai mes deux pieds contre le béton, marchant lentement vers l'escalier, tirant la planche avec moi. Je me retournai, attendant Eireen.

*Peut-être voudrait-elle rester dans l'eau.*

*C'est vrai.*

Je lui offrit un sourire sincère.

''Tu peux rassurer Hestia, Njörd n'agit pas contre mon gré.''

Je préférai taire l'épisode de la possession dans le rêve de Lawrence. Ç'avait été nécessaire en fin de compte, même si hautement désagréable. Et il m'avait promis de ne plus jamais recommencer sans mon accord.

''Il est très... doux. Affable. Si ça se trouve, il est peut-être dans le top 5 des possessions les plus confortables.''

*Arrête, je vais rougir !*

*Pour une fois que ce n'est pas moi.*

J'eus un sourire en coin amusé. L'eau à ma taille, il faisait beaucoup plus froid hors de l'eau que dedans. Je m'approchai de l'escalier et grimpai. Une fois hors de l'eau, je ramassai ma serviette et m’emmitouflai dedans, laissant la planche par terre. Je regardai Eireen, toujours souriant.

''Merci beaucoup pour ton aide, sincèrement. On se revoit quand pour le prochain cours ?''

Debout sur la céramique entourant la piscine, j'étirais mes doigts rendus douloureux par la pression que j'avais exercé sur la planche.



(c)LOKIA
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ali B. et la Petite Sirène (PV Eireen) [Terminé] Jeu 28 Avr - 16:35


Laissons filer Polochon

feat ~ Alistair Braidy



Qu'il paraisse étonné lorsqu'elle énonça l'orphelinat, ne surprit pas Eireen de son côté. Ils étaient plusieurs à partager cette réaction lorsque le mot était prononcé pour la première fois lors d'une conversation. Elle se retint de faire une remarque quant à la gêne qu'il semblait éprouver par la suite. S'il n'était pas prêt d'assumer les réponses, qu'ils ne pose pas de questions non plus.  Elle fut cependant contente de n'avoir rien dit, sa réponse sur ce sujet laisser sous entendre qu'il était aussi passer par cette étape dans sa vie et cela semblait plus le travailler qu'elle. Dès lors, elle ne pouvait pas se permettre de remarque dénuée de tact et de sympathie. Toutefois, Eireen étant la personne qu'elle est, elle ne s'autorisa qu'à le regarder tristement, le temps qu'il sorte de l'eau.

**Voilà qui est bien malheureux, un bout-de-chou comme lui...**
*Bout d'chou, bout d'chou, ce n'est plus un petit enfant non plus.*
**Qu'il soit proche de la majorité comme toi ou non, vous êtes encore des enfants, surtout vous qui n'avez jamais réellement connus l'amour parental.**
*Et qui te dis qu'il n'a pas eu de famille ? Même si ce n'est qu'un passage et que les choses se passent bien, l'orphelinat reste un moment difficile.*
**Hum... Il est vrai que je ne sais pas et vais me fier à tes dires étant donné que tu as malheureusement bien de l'expérience dans ce domaine.**
*C'est un fait qui ne changera jamais, on ne peut rien y faire alors ne sois pas si attristée.*


La jeune fille fit un léger signe de tête en réponse du cas de Njörd.

«Elle est rassurée d'entendre ça. »


Elles l'étaient toutes les deux. Un coup d’œil à l'horloge qui trônait sur le mur en face d'elle et Eireen s'ébroua à son tour. Avec tout ça, le temps était passé très vite et si elle ne se dépêchait pas, elle risquait d'arriver en retard au premier cours de la journée ! Quelques mouvements de brasse et la voilà à la hauteur d'Alistair qu'elle copia en s'appuyant sur le fond pour se mettre debout, le laissant tranquillement sortir le premier.

« Doux et affable... Lui et Hestia ne doivent pas être loin l'un de l'autre dans ce classement alors. »

**Je suis avant tu crois ?**
*Je ne peux pas dire, je ne connais pas Njörd.*
**Hum...**
*Je ne te savais pas compétitrice.*
**Je ne le suis pas, c'est pour cela mais j'avoue que faire partie des déités les plus sympathiques me plaît beaucoup !**
*Si on retire les surnoms, tu as de quoi te défendre.*
**Mais c'est affectueux les surnoms ma petite colombe !**


La jeune fille se hissa hors de l'eau à son tour et suivit Alistair pour récupérer sa propre serviette qu'elle avait balancé sur le banc en béton plus tôt.

« Tu es déjà son « bout-de-chou ». »

Prononcé par Hestia dans toute sa chaleur et sa gentillesse, le terme devait très bien passer. Dit par Eireen avec détachement et placidité, on pourrait presque croire à la blague cachée si on ne tendait pas trop vers le louche. Pour la rouquine c'était plus un rappel au sujet des surnoms pourris. Là ce n'était pas moche mais même pour elle et malgré la bouille d'Alistair, l'appeler « Bout d'chou » c'était trop.

« Il ne faudrait pas qu'on espace trop les cours, histoire que tu « n'oublies » pas le contact de l'eau entre chaque. Une fois par semaine minimum ce serait bien alors disons Mardi prochain ? A la même heure qu'aujourd'hui. »

Nouveau coup d'oeil à l'heure, oula elle devait de se grouiller !

« Faut que j'y aille, j'ai un cours dans vingts minutes. Si jamais ça ne te va pas, dis le moi si on se croise, sinon ma chambre est la 115, glisse un mot s'il n'y a personne. » Elle tourna alors les talons et commença à s'éloigner : « Bonne journée et à la prochaine ! »



-*-*-*-*- RP Terminé -*-*-*-*-



(c)LOKIA

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►


A catch ?  
There’s always a catch. Life is a catch. I suggest you catch it while you can.

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
Paroles d'Eireen : #cc99cc
Paroles d'Hestia : #ff9966
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 229
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ali B. et la Petite Sirène (PV Eireen) [Terminé]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Ali B. et la Petite Sirène (PV Eireen) [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» J'aime me faire désirer *humour* Je suis la petite sirène!
» avez vous le complexe de la petite sirene ?
» Paris Manga les 15 et 16 septembre 2012
» La petite sirène
» Alys Manderly • La petite sirène.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Immortalia :: Annexes :: ◄ Le Complexe Sportif :: ► Piscine Ma'-
Sauter vers: