AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 


Café intérogatoire FT. Gwenhwyfay
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: L'Exterieur :: ◄ Galway :: ► Pubs & Restaurants
MessageSujet: Café intérogatoire FT. Gwenhwyfay Jeu 28 Juil - 19:34
°°°°

Nous rendre au petit bistro prit plus ou moins 5 minutes. ON entra au son de petit bruit de clochette et salutation d’une serveuse. Elle était mignonne. Je lui fis un sourire et alla près du comptoir où il y avait le menu, en attrapa un et alla vers une banquette pour deux en faisant signe à ma chère colocataire de me suivre. Je me glissais d’un bord et mit le menu au milieu de la table.

- Je connais pas mal tous les choix de café ici, donc le menu est à toi.

Par une habitude aussi déconcertante que mon bulletin scolaire, je savais que la serveuse viendrait nous voir dans 4 minutes. Je me plaçais confortablement et croisaient mes mains derrière ma tête. Je regardais qui travaillait en lançant quelques questions.

- Du coup, tu arrives d’où? Je ne suis pas géniale quand il est question de deviner les origines de gens.

Je posais mon regard sur elle en souriant. La serveuse du nom de Lucy vient comme je croyais et demanda si nous étions prêtes à commander.

- Ça va être un double espresso pour moi.

Leur mélange ici était un peu faible quand on voulait un Irish, bah, en même temps, je n’ai pas fini ma cuite d’hier. Lucy partit après avoir pris la commande de Gwen.

- T’es en quelle année? Bah, à la rentrée. Normalement t’as déjà reçu ta liste de cours. Ils sont rapides ici. Je bois bien être la seule à avoir un cours sur la mythologie.

Oh Smoohh. Tu veux qu’elle te dise que non, c’est bizarre elle aussi en a ou pas.
Exact.


La commande arriva.



◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Et si l'enfer était sur terre ?
avatar

Me, Myself & I
Ses Succès:
Pouvoirs:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 325
Localisation : cherche un toit, j'ai une fixation sur les toit
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Café intérogatoire FT. Gwenhwyfay Mar 2 Aoû - 13:40

 

Coffee, inspector ?

feat ~ Alix


J'hésitais presque sérieusement à lui dire que si j'venais à mourir et qu'elle se faisait interroger, ce serait vraiment con pour elle avec ce qu'elle "consommait". Mais j'tiens ma langue et la suivis hors de la chambre. J'n'avais rien pris comme affaires à part mon téléphone resté dans ma poche, laissant mon sac avec tout ce qu'il pouvait contenir. Puis, bon, elle avait dit qu'elle me l'offrait, j'décidais de la laisser faire. Ne connaissant aucun des chemins dans le pensionnat - sauf celui de l'infirmerie à ici - j'la suivais à la trace, étant en plus de ça dans un état de fatigue assez avancé, j'risquais fortement de m'perdre comme une noob dans les couloirs, j'me connaissais, j'commençais à être pas mal quand mon cerveau avait des bugs. C'n'est pas ce qu'il y avait de plus fun pour moi, donc j'faisais mon possible pour retenir le chemin d'ici jusqu'à la sortie, qu'ont fini par atteindre assez rapidement. Enfin, "presque" atteindre. J'voyais un gars - que j'connaissais pas du tout, bien sûr - commencer à interpeller Alix, et j'm'étais déjà fait à l'idée de m'arrêter d'attendre que les deux parles un peu avant de reprendre notre route. Sauf que ma coloc, qui semblait pas être de cet avis l'envoya bien chier avant qu'il puisse dire quoi que ce soit, m'prit le poignet et avant que j'puisse réellement comprendre c'qui se passait, ont sorti, laissant l'autre en plan et une fois hors d'atteinte du "danger", elle m'lâcha et alla sur le trottoir. Mains dans les poches j'fis de même, prenant un peu de retard sur sa cadence car j'm'demandais comment allait se dérouler la suite...

- C'est pourtant très simple, vous allez prendre un café et faire connaissance, sans aucun doute.

- T'es sûr que ça pourrait être aussi simple avec elle ?

- Tu juges sur les apparences toi ?

- Je me fais juste des petites idées avec ce que j'ai sous les yeux... M'enfin bon, t'as raison, qui vivra verra.

J'haussais les épaules, me faisant à l'idée et en ayant la réelle envie de voir comment allait se dérouler le reste de cette journée déjà pas mal. Puis bon, peut-être que Brigid avait raison. J'repris une bonne vitesse de marche histoire d'être pratiquement au même niveau d'Alix et quelques minutes plus tard, suivant le mouvement, on entra dans un petit bar, accueillis par le carillon de la porte et par les paroles de bienvenues d'une serveuse. Alors qu'Alix semblait à l'aise, ce n'était pas mon cas, même si ça se voyait pas. Ma coloc s'avança jusqu'au comptoir, j'décidais plutôt de regarder à droite à gauche, histoire de voir ce qui m'entourait. L'ambiance du petit bar était plutôt sympa, pas "déchire" ni "chic", plutôt simple. Diverses personnes, de divers âges, de divers sexes et de divers genres étaient là. Un peu de tout par ici...

Alix me fit signe de la suivre et on alla s'asseoir sur une banquette double. Ah, j'la remerciais intérieurement, les banquettes étaient définitivement plus confortables que les chaises. Au comptoir elle avait récupéré un menu qu'elle dit pour moi car elle connaissait déjà la plupart des boissons ici, j'me mis donc à la lecture, un peu surprise de la diversité des choix. Alors qu'on se mettait à l'aise, elle en s'adossant bien à la banquette tout en croisant les mains derrière la tête et moi en m'accoudant sur la table tout en lisant, elle commença à poser quelques questions. Ma parole, il semblait que Brigid avait vu juste. J'peux vous dire qu'elle était fière. À la fin de la phrase de ma coloc j'relevais enfin les yeux de mon menu, au bon timing pour voir son sourire. J'clignais des yeux ; hey, deuxième sourire d'affilé pas diabolique, j'commence à y croire.

- J'viens d'ici, Ballina, à 2h d'ici à peu près. 'Fin, j'm'embrouillais les pinceaux, ça fait 7 ans que j'suis en Irlande, avant j'étais en France, Bretagne. J'fermais les yeux, essayant de tenir en service mes neurones. Et toi ?

La serveuse arriva juste après, demandant nos commandes. J'n'avais pas réussi à me décider et en voyant dans l'état de fatigue que j'étais, j'demandais juste un café noir tout en rendant le menu. J'reviendrais pour goûter le reste. Juste après son départ les questions reprirent. J'avais *presque* l'impression d'avoir un inspecteur en face de moi. Ça m'amusait, et j'décidais de jouer le jeu. Changeant de position, j'm'affalais dans la banquette avant de lui répondre.

- J'vais aller en licence 1, là. Et toi ?, à mon avis, on avait le même âge, après, j'pouvais me tromper... J'hochais la tête, approuvant ses dires sur la vitesse du pensionnat. J'souris à son allusion tout en penchant la tête, et j'gardais mon rictus tout en lui répondant. Il y a que les M qui ont ce genre de cours, inclus-moi dans les barjos. En parlant de mythologie, c'est laquelle ta préférée ? C'était peut-être elle l'inspecteur, mais j'voulais aussi avoir mon lot de "questions-réponses".

Notre commande arriva, j'remerciai la serveuse et une fois partie j'commençais à siroter ma boisson. Dès la première gorgée, la chaleur et le goût du café me firent le plus grand bien et j'poussais un discret soupir tout en fermant les yeux, la tasse juste sous mon nez la vapeur venant tiédir mon visage. Des fois, j'me disais qu'il y avait pas meilleure sensation. J'n'ajoutais rien d'autre, restant passive, l'inspecteur, c'était Alix, pas moi.



(c)LOKIA

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Gwen : #ff0000
Brigid : #00cccc

Avatar by : Kana (kwbr32)
avatar

Me, Myself & I
Ses Succès:
Pouvoirs:
Celtics
Celtics
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 505
Localisation : Dans ma piaule
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Café intérogatoire FT. Gwenhwyfay Dim 7 Aoû - 4:55
°°°°

La commande arriva, je prenais ma grande tasse avec si peu de liquide. Oh, Lucy c’est souvenue qu’il me faut une méga tasse, how cute is she? J’attrapais la petite assiette regroupant 4-5 petits cartons de lait et le sucrier. J’ouvrais les 5 petits contenants et les versa tous dans la tasse, elle décida ensuite de vider le sucrier dans la tasse jusqu’à tant que le fond de la tasse es un fond opaque de sucre. Elle secoua le liquide avec une petite cuillère. J’approchais ensuite le liquide pour en boire.

Elle me disait être du coin et avoir déménagé. Cool, du local, not that I care but it is still nice. Je prenais une gorgée bien bruyante quand elle me retournait la question. Je croquais quelques grains de sucre.

- J’ai ma nationalité irlandaise et Américaine, mais j’ai passé plus de temps aux États-Unis. Je suis rentrée il n’y a qu’un an.

Je continuais de boire quand elle parlait des choses importantes et m’étouffa bien comme il faut quand elle parla des « m ». Je me tapais sur le thorax pour reprendre mon souffle. Damn lady, peux-tu y aller plus doucement sur les révélations?

- Je… Je sais pas trop, je dois aller voir l’orienteur pour la licence.

Je restais encore coincé sur les  « m », c’est qui? Ils ont quoi? Comment elle peut demander ça si calmement? Je fixais le sucre dans le fond de la tasse en étant pas trop sur si je devais demander.

Hel prit enfin la responsabilité de me tenir informé et du même coup sauver mon honneur devant mon inaptitude en un an à savoir qui était possédé.

Les M, c’est toi et les autres possédés. Elle vient littéralement de dire qu’elle est possédée d’une autre mythologie. Si tu avais passé plus de temps à t’informer et observer, tu aurais su cela en moins d’un mois.
SORRY. Ça t’aurait tué de m’expliquer que j’aurais pu les trouver facilement. Ce n’est pas comme si on avait un uniforme!
Ben, parlant de ça, tu as toujours ta cravate verte?
TU DÉCONNES!?


- Oh… Hum, Adès, il est badass!

You did not just said that ?
Oh crap.

Le spasme qui secoua mon utérus fut tellement violent que j’échappais ma tasse de café, la renversant sur la table.

- Shit.

Je faisais figer le liquide avec un doigt. Pas question de me salir. Arg, je m’excuse Hel! Afin qu’elle me lâche un peu j’y mettais de la conviction. Je fermais un peu les yeux avant de faire un petit sourire gêné. Je pris le glaçon de café et essaya de le refaire fondre dans la tasse quand personne autour ne regardait. 80 % tombèrent dans le contenant. Pas si mal.

- Les dieux nordiques sont cool. Toi? Quel genre de psychopathes thabithe? Parce que faut bien des tarés pour vouloir aller passé son temps dans le corps d’un ado su 21e siècle.

Je tentais de boire de nouveau en essuyant ma tasse rendue bien dégueulasse. Je finissais par avoir le dessus.

-   Tu fais quoi dans tes temps libres?

Tu ne t’intéresses pas vraiment à elle?
Non, je veux juste savoir si elle va ramener un chantier puant dans la chambre. Si c’est le cas, je dois la menacer tout de suite.


Je sautais sur une autre question en finissant mon « espresso »

- Alors, c’est quoi les trucs de bestioles que tu peux faire toi?

Tu es fille unique toi....
Oui, j’avais un 10 1/2 pour moi seule, question de ne pas encombrer la nourrice.
Les humains...


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Et si l'enfer était sur terre ?
avatar

Me, Myself & I
Ses Succès:
Pouvoirs:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 325
Localisation : cherche un toit, j'ai une fixation sur les toit
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Café intérogatoire FT. Gwenhwyfay Mer 10 Aoû - 13:42

 

Coffee, inspector ?

feat ~ Alix


La différence entre zéros sucre et plus de sucre que de boisson s'trouvait juste à cette table. J'me demandais comment elle faisait pour boire ça sans tout recracher et comme j'm'retenais d'ne pas tirer une grimace j'hochais la tête de bas en haut quand elle m'répondit d'où elle venait.

Alors que j'buvais à mon tour, j'm'attendais pas tellement à ce qu'elle réagisse ainsi et ni à ce point alors que j'parlais des "M". Hey, si tu m'parles de mythologie, y a pas d'doute sur ton appartenance à toute la clique de barjos... À moins que j'aie tout interprété de travers ? Au lieu de quoi, elle m'répondit sur sa prochaine classe. Donc, on était peut-être dans la même année. Ouais, bon, on s'en fout genre un peu, là, le problème était tout autre. J'reposais ma tasse et m'accoudais à la table, fixant Alix plus que nécessaire de mes yeux rouges alors qu'elle regardait le fond d'sa tasse. Elle semblait être en train de réfléchir, mais à quoi... J'crois que j'm'en voudrais à vie si jamais elle faisait pas partie des "M" et que j'ai sorti un truc aussi gros sans m'en soucier.

Elle abandonna d'un coup du regard sa tasse pour le relever sur moi et s'exclamer que Hadès, il était cool, comme si elle avait eu une illumination. Erm. La possédée du dieu grecque de la mort, j'la connais déjà... So, hm, what the fuck ? En parlant de tasse, alors qu'elle sursautait celle-ci lui échappa des mains. What the fuck, again ? "Shit" ? Ouais, d'accord avec toi. What the fuck, troisième du nom : le liquide qui s'échappait d'sa tasse venait tout juste de s'arrêter - net - d'un geste de son doigt arrêtant mon mouvement de bras pour demander des serviettes supplémentaires. Bon, euh... Elle devait bien faire partie des M, après tout... Elle m'décocha un petit sourire gêné. Bah, ouais, ouais, (j'jetais un regard autour) heureusement que personne n'regarde, ma vieille. Ce qu'il lui restait de boisson - changé en glaçon - commença à fondre dans sa tasse - 'fin, presque tout. God.

- Tu arrives à être surprise de tout ça ?, elle semblait très curieuse de ma réaction.

- Bah écoute, c'est la première fois que j'vois une utilisation de pouvoir !

- Vu comme ça..., admettait-elle.

Bah ouais, merci. J'massais lentement ma tempe droite, mon mal de crâne qui s'était calmé plus tôt repointait tout juste le bout d'son nez. J'en voulais pas, d'ce mal de bloc, p*tain. J'm'adossais d'nouveau dans la banquette avec ma boisson. Une Nordique, donc. Qui dans les divinités nordiques pouvait geler des trucs ? J'essayais de travailler le peu de neurones qu'il me restait, mais j'avais beau chercher, y en avait beaucoup de divinités capables de faire ça...

- Tu voudras bien lui préciser que je ne suis ni psychopathe, ni tarée, tu seras un amour.

J'eus un sourire amusé et j'secouais un peu la tête, légèrement excédée :

- Mythologie celtique, pour ma part - j'vais pas dans l'exotique, apparemment, plaisantais-je. Ça m'embêtait un poil de lui dire le nom de ma divinité alors qu'elle ne l'avait pas fait, mais, bon, l'inspecteur, c'est elle... Brigid, assez inconnue au bataillon pour la plupart de la population du monde. D'ailleurs, celle-ci insiste pour dire qu'elle est tout à fait saine d'esprit. Et toi, ta divinité, elle a un p'tit nom ?

J'reposais ma tasse sur sa coupelle et m'affalais sur la table d'une façon très "peu classe". M'en foutait totale de l'image que j'pouvais donner, j'étais crevée. Mes mains pendaient entre mes jambes et j'avais ma tête posée de côté sur la table, tournée du bon côté pour voir l'activité du bar. Alix m'posa une autre question, mais j'avais très franchement la flemme de m'relever pour lui répondre, alors j'décidais d'lui répondre comme ça, lui montrant que le haut de mon crâne.

- Rien. J'étudie, j'dors, rien de spécial. Ah, si, j'fais bien de la boxe. C'était quand même un point non négligeable, j'imagine.

Notre serveuse allait d'un bout à l'autre du bar en moins de temps qu'il fallait pour le dire, à tel point que j'me demandais comment elle faisait pour aller aussi vite avec les talons de merde qu'elle avait... Pas un métier pour moi, ça, sérieux. J'chipais un sucre dans la boîte restée à notre table et le croquais entier alors que je me redressais. Du sucre m'ferait p'tet du bien et m'donnerait un peu plus d'énergie. Une nouvelle question arriva. J'jetais avant de lui répondre un œil à sa tasse, déjà vide. Compte pas sur moi pour aller si vite, désolée... J'reprenais une bonne gorgée de mon café avant d'lui répondre.

- Rien de grandiose me semble... J'agitais mes doigts devant ma face avec un regard sous entendants mes paroles. J'ai des doigts de fées. J'laissais quelques secondes planer avant de casser le mythe. J'suis capable de soigner n'importe qu'elle maladie et malformation. J'parle pas de blessures, nah, d'maladies.

- N'te vexe pas Brigid, j'sens ta mauvaise humeur.

- Ce n'est pas le cas ! Et tu peux sauver des vies avec ces capacités !

- C'n'est pas mon but dans la vie. Moins j'm'implique avec les autres, mieux j'me porte. Oui, Brigid, j'ne suis pas comme toi...

Silence radio me répondit. J'ne ressentais d'ailleurs plus très bien la présence de ma déesse dans mon crâne. J'ne sais pas trop comment j'fais pour la sentir d'ailleurs, mais c'était comme une chaleur à un "certain" endroit de mon crâne, mais là, si j'la sentais, il fallait vraiment que j'la cherche... J'préférais ne pas retenter le contact pour le moment. J'crois bien que j'viens d'être actrice de notre première dispute... Comme Brigid ne semblait vraiment pas être d'humeur à faire la paix de suite, j'repris la conversation avec ma coloc, avec un certain doute de comment serait ma divinité plus tard.

- Et toi, t'es passes temps et les bizarreries que tu peux faire ? J'pariais un peu que ces passes temps rimaient avec "danger", "mauvaise fréquentations" et "drogue" mais il y avait peut-être d'autres choses. J'allais enchaîner sur la question de combien de temps ça faisait qu'elle était au pensionnat - parce qu'il me semblait clairement qu'elle ne savait pas ce qu'était les "M" -, mais j'me rappelais juste à temps que plus tôt, dans notre chambre, elle avait dit que ça faisait un an qu'elle était là.

Un an, pas savoir pour les "M" ? Ou alors elle m'avait fait marcher. C'était son genre, j'avais l'impression. Ou alors, c'était aussi son genre d'ignorer ce qu'étaient les "M" même en étant possédée. Après tout, (j'haussais les épaules), j'm'en foutais un peu, maintenant. J'reprenais une gorgée de café, essayant d'le finir l'plus vite possible, pour pas la faire trop poireauter.

  



(c)LOKIA

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Gwen : #ff0000
Brigid : #00cccc

Avatar by : Kana (kwbr32)
avatar

Me, Myself & I
Ses Succès:
Pouvoirs:
Celtics
Celtics
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 505
Localisation : Dans ma piaule
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Café intérogatoire FT. Gwenhwyfay Mar 13 Sep - 21:04
°°°°

Vite, changeons de sujet j’en ai marre qu’elle me regarde étrange. Une Celtique? Les lutins verts et tout? Elle a une déesse du nom de Bidgid, ne me dit rien. S’ils n’ont pas fait un film dessus, faut pas trop m’en demander. Elle voulait m’assurer qu’elle n’était pas folle, hm laisse-moi douter chérie.

- Hel, genre comme l’endroit. Héhé, tu vas pouvoir faire, tellement de blagues du genre : avec elle s’est comme vivre coller à l’enfer. Mais, ouais, moi elle l’est pas.

Je me tapais légèrement le crâne, question de passer l’insulte plus subtilement. Elle me décevait un peu quand comme elle n’avait pas d’activité? Boxe? Ah, il y a de l’espoir.

- Cool… Je brule les vêtements puants. Petit Warning, maintenant tu sais.

Je lui souris espièglement, comme si je n’avais pas menacé de bruler ses biens. C’est vrai, je fou le fessier en culotte de cheval, mais jamais ça va puer. Elle me parlait ensuite en charade. De quoi des doigts de fée? À la fée clochette? Fairy dust. Ahah, j’ai passé de belles soirées sous son influence. Elle brisa un peu mon souvenir quand elle parla de guérir les maladies. J’étais déçue, encore, Hel se réveillait.

Alix, elle pourrait t’aider!
Over my dead body que je vais lui en parler.
Bah, si tu fais rien, ça ne sera pas long que tu vas en être un dead nobody.


- Rêves d’enfant vont t’adorer. (* Il s’agit d’une fondation des enfants qui ont très peu de chance de survivre et on leur exauce leur plus grand rêve avant qu’ils meurent) Hospital Slave.

Elle me retourna la question des temps libres. Je fais quoi? Trop et pas assez de choses ma chérie. Je pris un moment pour choisir ce que je voulais lui dire. Je m’accoudais en souriant.

- J’aime me balader sous les étoiles, me défoncer les tympans sur des classiques, je suis dans un club de musique, mais je m’en sers juste pour partir avec les instruments et bloqué la salle d’enregistrement. J’aime boire et fêter, qui n’aime pas? J’aime créer des souvenirs.

Je m’arrêtais. Je semblais dire des choses trop ordinaires pour elle. Ma vie t’ennuie?

- Je me suis occupé d’Halloween l’an dernier. Cette année, je veux jouer à Ouijah et effrayés les normaux. Je prépare aussi une course à poils avec quelques amis. Pas encore très bizarre, n’ah?

Je cherchais un truc weird à faire du coup, ça m’avait énervée, je m’ennuie.

- J’aimerais faire une surprise au directeur, mais j’hésite entre deux options. Mais bon, tu dois t’en foutre… Tu… Tu t’y connais en pyrotechnie ?

Je levais la main pour èlé la serveuse.

- Un autre espresso! Merci ma belle!

Je reportais mon sourire et regard sur elle. Je la scrutais un bon dix secondes avant de reprendre la parole.

- T’es plus du genre sérieuse toi. T’n’aimes pas rigoler?

Lui ne propose pas n’importe quoi Alix!
Mais c’est un cadeau de bienvenue! Aussi pour m’excuser d’avance….


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Et si l'enfer était sur terre ?
avatar

Me, Myself & I
Ses Succès:
Pouvoirs:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 325
Localisation : cherche un toit, j'ai une fixation sur les toit
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Café intérogatoire FT. Gwenhwyfay Jeu 22 Sep - 20:10

 

Coffee, inspector ?

feat ~ Alix


À l'entente du nom de sa divinité, j'eus comme l'impression que cette déclaration jeta un froid dans la pièce. Well, ok, c'est juste moi que ça a refroidi d'un coup. Y'avait pas de doute, Hel était bien la Hel que j'connaissais. J'buvais à petites gorgées mon café pendant que j'travaillais ma mémoire. Hel, Hel, Hel... Déesse de l'enfer. Elle aussi. Hey, j'me suis tapé d'affilée deux possédées de dieux de la mort. C'est un signe ? J'vais bientôt décéder ? Ça va pas bien se passer avec Brigid ?

- Je te donne l'impression de vouloir ta mort ?

- Non, pas là. Tu me connais pas encore.

Brigid semblait dubitative sur l'envie qu'elle aurait de me tuer. Ah, chance... J'reportais mon regard sur Alix lorsqu'elle parla de... brûler mes fringues s'ils sentaient la sueur. B*rdel, j'ai peur qu'elle soit sérieuse. J'ai dit que j'faisais de la boxe... boxe rime pas mal avec mauvaises odeurs. Heureusement pour moi, j'ai un côté maniaque, j'laverais ça avant qu'elle est la soudaine envie de me montrer ses exploits de pyromane. À regarder son petit sourire malicieux, limite diabolique, j'me fis la réflexion que Hel lui convenait bien ; même si, de ce que j'sais, Hel a comme qui dirait deux faces : une sympa, et l'autre pas tellement. J'suis sûre cette face-là et Alix devait bien s'entendre - ou pas du tout..

Elle me parla ensuite de "Rêves d'enfant". Ah, j'connaissais. Le temps que dans mon esprit, j'me souvienne qu'il s'agissait d'une fondation d'enfants mourant à qui on réalisait leurs rêves, j'grimaçais déjà.

- Gwen ! Nous devons y aller le plus tôt possible !

Oh, crap. J'avais fermé les yeux, fronçant les sourcils, pinçant les lèvres, grinçant presque des dents, mes mains se resserrant autour de ma tasse.

- Tu ne te rends pas compte des miracles que nous pourrions faire ? Sauver des vies ainsi ? Elle s'excitait de plus en plus au fil de ses phrases.

Moi, j'restais de marbre, le cœur froid et la tête limpide, même si c'était dur de le rester avec l'état actuel de Brigid.

- Et tu n'crois pas que ça paraîtrait louche que des enfants, normalement insoignable, n'soit du jour au lendemain plus malade ? Je l'empêchais de me répondre en reprenant rapidement. On n'peut pas faire ce genre de choses sans y réfléchir assez avant. Les répercussions pourraient être dangereuses et j'n'ai pas envie de me faire tuer par le dirlo - au sens propre du terme. Tu comprends ça ?

Un silence pesant dans ma tête régnât. J'eus peur de l'avoir énervée, j'commençais à me dire qu'il faudrait peut-être que j'commence à mesurer mes paroles face à une divinité lorsqu'elle reprit la parole. Un profond soupir explosa dans ma tête, mélange entre résignation et dépit.

- Tu as raison, excuse-moi... Sa voix était devenue aussi lourd que du velours. Mais, ces pauvres enfants, ça m'attriste tellement, surtout en me disant que nous pourrions faire quelque chose pour eux.

J'avais rouvert les yeux et j'fixais mon café. Ce que ressentait ma déesse m'attristait, mais j'ne voulais pas continuer d'en parler, alors j'décidais de reporter mon intention sur Alix, qui me répondait sur ses passes temps. J'haussais les sourcils, j'serais tellement crevée d'aimer autant de trucs en vrai. J'dois paraître bien ennuyante à ses yeux. J'aimerais bien savoir ce qu'elle fait comme instruments de musique : j'n'en fais pas et j'suis clairement nulle avec eux, mais j'aime ça. Hm, "qui n'aime pas se bourrer la gueule et les fêtes"... Moi ? Pas que j'n'aimais pas, mais clairement c'était pas l'une de mes priorités et j'pouvais m'en passer sans soucis. Surtout qu'après les conneries que j'ai pu faire dans ces dites fêtes, j'm'en suis un peu dégoûtée... Son ton semblait changer un peu lorsque reprit la parole, mais j'essayais de ne pas trop m'en inquiéter. Halloween... Ah oui, c'est vrai, cette fête où j'n'ai pas besoin de me déguiser. C'est de l'économie d'énergie. Effrayer les normaux ? Bizarrement, cette idée me semblait très bien. J'ressentais comme le besoin de faire peur à ces gens qui ont encore le droit à toute leur tête.

- Est-ce un reproche ?

- Non, c'n'est pas ta faute à toi, t'inquiète.

Elle sourit, me semble.

Les deux dernières phrases de ma colocataire me firent hausser les sourcils un instant avant que j'n'les rabaisses, cachant mon sourire en finissant mon café en une longue gorgée. Elle n'm'laissa pas le temps de répondre qu'elle reprit la parole. J'fronçais les sourcils. M'semblait qu'elle avait une image erronée de ma personne, celle-là. Si j'm'en foutais, j'serais certainement pas là avec toi. J'suis simplement crevée. Puis j'me rendis compte qu'elle pouvait mal interpréter mon attitude, du coup, j'décidais d'essayer de donner un peu du mien en paraissant plus réveillée. J'cherchais pas la bagarre, moi. Du coup, sa question sur mes connaissances m'firent réagir un peu plus qu'à la normale. J'fus d'abord déroutée, avant d'étirer un sourire presque aussi mordant que le sien en m'adossant à la banquette.

- Ça dépend... J'avais déjà eu à utiliser cette science pour des blagues. Tout ce qui est basique, j'me débrouille, par contre une fois que ça devient un peu plus complexe, ça m'dépasse assez rapidement. Mais, j'haussais légèrement les épaules, j'apprends vite si j'veux. J'lui faisais comprendre par là que si son idée me plaisait assez, j'étais capable de faire des recherches et d'être apte à faire (presque) n'importe quoi avec la pyrotechnie.

Ça faisait un moment que j'n'avais pas eu envie de faire des "conneries"... C'était l'effet Alix ? Aoutch, c'n'était pas le moment que j'retourne dans ma mauvaise période. Bon, comme ça concernait le directeur, j'ferais une exception. Ouais, à cause de ce vieux c*nnar-... Alix élan la serveuse me sortit de mes pensées noires. D'ailleurs, la serveuse me jeta un regard interrogatif, me demandant si j'reprendrais une deuxième boisson moi aussi, et après une courte hésitation, j'hochais la tête de bas en haut. J'me retournais ensuite vers ma coloc qui faisait de même, depuis déjà quelques secondes, j'haussais donc un sourcil interrogatif.

- "T’es plus du genre sérieuse toi. T’n’aimes pas rigoler?"

Plait-il ? J'penchais la tête sur le côté, regardant vers le plafond, mes mèches venant dans mes yeux, faisant mine de réfléchir. J'soupirais. A bien à y penser, c'est vrai. Mais j'me dis que j'ai de bonnes raisons. Quand j'me rappelle comment j'étais avant, j'me dis que j'ai assez rit pour toute une vie... Après, j'n'dirais pas non plus que j'suis du genre à en vouloir à quelqu'un qui a la joie de vivre et qui aime rire, non. J'me remis dans une bonne position, alors que nos consommations arrivaient, et j'attendis que la serveuse parte avant de lui répondre avec un discret rire dans le timbre de voix.

- On va dire ça, ouais.



(c)LOKIA

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Gwen : #ff0000
Brigid : #00cccc

Avatar by : Kana (kwbr32)
avatar

Me, Myself & I
Ses Succès:
Pouvoirs:
Celtics
Celtics
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 505
Localisation : Dans ma piaule
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Café intérogatoire FT. Gwenhwyfay Mar 18 Oct - 14:58
°°°°

(Désoler, j’ai eu de la difficulté a ajouter beaucoup ici. Ne te gêne pas pour agir )

Je plissais un peu les yeux en souriant quand elle me dit qu’elle pouvait apprendre. Oh, elle n’a pas paniqué en parlant de pyromanie, cool. Elle semble même plutôt ouverte à l’idée. Elle joue mal la prude. Elle n’avait pas grande réaction à mon insulte à peine camouflé. Mon premier réflexe était de ne pas l’accepter.

- Pourquoi?

Je fronçais les sourcils. Si elle acceptait que je la décrive comme quelqu’un qui n’a aucun plaisir, c’est qu’elle n’aime pas sa situation.

- Pourquoi tu te prives?

Je prenais appui sur ma paume de mains en la regardant intriguer.

- T’as fait un truc grave quand t’étais môme et du coup tu te punis et essayes de rester low profile comme dans les films ou j’me goure?

Je passais ma langue sur mes dents. UM, elle gratte. Je palpais ma cuisse. J’ai mes clopes? Je regardais autour avant d’hausser les épaules et de sortir une cigarette et l’alluma non challament. Allez, je t’écoute Gwen.

Alix, je sais que tu ne veux pas m’écouter, mais pense à être sympa avec elle. Sa déesse pourrait nous être profitable.

- (À haute voix) Comment elle pourrait t’être utile? T’es la déesse de la fucking torture et des enfers!

Voyant le regard qu’elle me lançait, j’avais parlé à haute voix.

- Oh, oups, je vais répéter dans ma tête. Ne fais pas attention à ce que je dis.


Je lui fis un clin d’œil et répéta à Hel. J’eus droit à un énorme soupir.

Moi aussi je t’aime Helichou.
Je vais maudire toute ta lignée.
Cool, anyway selon les médias, ça fait déjà 3 mômes que je t’envoie en enfers.
Les limbes, c’est différent…


Après un petit silence, je posais une question sans suite.

- Pourquoi t’aimes taper sur des gens? La boxe, je veux dire. Ça m’intrigue, ce n’est pas digne d’une priest.

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Et si l'enfer était sur terre ?
avatar

Me, Myself & I
Ses Succès:
Pouvoirs:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 325
Localisation : cherche un toit, j'ai une fixation sur les toit
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Café intérogatoire FT. Gwenhwyfay Lun 7 Nov - 14:10

 

Coffee, Inspector ?

feat ~ Alix


(J'espère avoir réussie à t'ouvrir plus de possibilités pour répondre..)


J'hausse les sourcils à sa question. Quoi ? Comment ça j'me prive ? Qui dit que j'me prive en disant que j'n'aime pas rigoler ? Ma vie est très bien comme elle est. J'plisse les yeux. N'compare pas ma vie à un film niais... J'ai envie de lui rétorquer en quoi ça la regarde. Qu'est-ce que ça peut lui faire que j'considère que j'n'ai pas à me comporter comme un ado en pleine crise et qui fait toutes les conneries possibles ? C'est ma vie. J'ai envie de lui dire ça, d'arrêter cet interrogatoire où j'restais passive. J'en ai envie, et j'ferme les yeux en fronçant les sourcils, serrant la mâchoire. Mais j'dois me contrôler. Alix arrive à raviver les cendres de mon feu qui me consumait avant, qui m'a fait faire des choses que j'regrette. Avec rancœur, j'ai presque l'impression que sa comparaison avec un film n'était finalement pas si fausse.

J'rouvre les yeux, surprise, lorsqu'elle s'exclame. À voir l'instant ses yeux vident, j'comprends qu'elle parlait à sa divinité. Est-ce que c'est moi, qui leur serais utile ? Comment ça ? Qu'est-ce qu'elles veulent de moi ? Et si Alix continue sur cette pente semi-agressive, faudra pas compter sur moi pour aider... J'sens Brigid tenter de protester, mais j'l'ignore. Alix me dit de n'pas faire attention. J'fronce les sourcils. Si ça me concerne, j'n'y compte pas. Pas cette fois.

- C'est moi qui pourrais être utile ? J'suis un objet ou un truc du genre, maintenant ?, j'hausse un sourcil.

J'commence à en avoir marre qu'elle soit la seule à poser les questions. J'commence à en avoir marre de mon rôle de fugitif et d'avoir la lumière braquée dans la gueule, m'aveuglant, pendant qu'on m'assaille de questions. Ok, j'grossis les choses, mais le fait que j'en ai marre reste vrai. Ses conclusions et ses préjugés sur ma personne me gonflent. J'prends une gorgée de mon café. Elle veut savoir qui j'suis, okay, j'arrête de prendre des gants. J'vais répondre sans essayer d'être sympa.

- J'n'ai pas l'impression de me "priver", comme tu dis, j'assène sans préambule. J'ai faits certains trucs y a pas si longtemps qui me laissent un arrière-goût âcre dans la bouche, et j'n'ai pas envie que ce goût devienne encore plus dégueulasse, alors j'ai arrêté d'être une gamine. J'n'ai pas besoin de faire toutes les conneries possibles, me bourrer la gueule tous les soirs et me droguer jusqu'à oublier où est la réalité pour considérer que j'm'amuse, j'hausse les épaules avec un air détaché. Mais ça veut pas dire non plus que faire une surprise à ce écornifleur de dirlo me déplaît, j'hausse les sourcils cette fois, avec un regard du genre, "tu me suis" ?

J'reprends lentement mon souffle après mon "discours" que j'ai lâché d'une traite. J'lui lance un regard. Elle me trouvait trop passive, qu'est-ce qu'elle pense de moi, maintenant ? Ça va lui plaire ou l'inverse et notre colocation va super bien se passer ? J'reprends une autre gorgée de café et lui répond sur sa dernière phrase. Encore un préjugé. J'soupire.

- J'aimais, j'la rectifie, taper sur les gens. J'me suis lassé, j'hausse les épaules. Mais ça me sert toujours énormément de savoir casser des nez. Et j'ai besoin de me défouler, et la boxe est mon meilleur moyen.

J'l'observe. J'ai dit que j'arrêtais de me laisser gentiment malmener. Après tout, on est dans un interrogatoire. Pourquoi j'n'aurais pas moi aussi le droit de poser des questions ? J'm'adosse à la banquette et j'laisse les questions affluer dans mon esprit sans la quitter du regard, toujours sans expression.

- Pas besoin de rentrer dans son jeu, me tempère Brigid, en arrière-fond dans mon esprit, comme la petite voix de la raison. Reste fidèle à toi-même. J'l'aime bien, ma voix de la raison.

Mes questions ne mettent pas longtemps à s'emboîter dans le bon ordre dans ma tête, et j'reste calme lorsque je reprends la parole :

- Et toi, pourquoi tu me poses toutes ces questions ? T'as besoin de savoir quel genre de personne j'suis pour t'assurer que j'risque pas d'être un problème pour tes produits illicites dans tes tiroirs cadenassés ? J'n'sais pas s'il y a de la drogue dedans, en fait. Mais j'ai fait une déduction. J'laisse planer un silence que j'romps lorsque mes paroles ont fait leur effet. Sache qu'en plus de n'pas être fouineuse, j'n'suis pas une balance. J'n'cherche pas les emmerdes, j'hausse encore une fois les épaules.



(c)LOKIA

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Gwen : #ff0000
Brigid : #00cccc

Avatar by : Kana (kwbr32)
avatar

Me, Myself & I
Ses Succès:
Pouvoirs:
Celtics
Celtics
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 505
Localisation : Dans ma piaule
Revenir en haut Aller en bas
Café intérogatoire FT. Gwenhwyfay
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Claudy Gassant est expulsé après avoir subi un interrogatoire aux USA
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» ♣ Le café, ça tache ? | Alix & Ewen
» Le pot de mayonnaise et les deux tasses de café...
» Règlement intérieur de l'Université d'Artois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Immortalia :: L'Exterieur :: ◄ Galway :: ► Pubs & Restaurants-
Sauter vers: