AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 


Double maléfique ou comment passer pour un membre des Avengers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Périphérie - Monde :: ◄ Vieux Galway - Centre-Ville :: ► Pubs & Restaurants
MessageSujet: Double maléfique ou comment passer pour un membre des Avengers Dim 7 Mai - 17:25

Double maléfique ou comment passer

pour un membre des Avengers





Je descendais du bus en laissant passer une vieille dame qui souhaitait également s'arrêter  dans les rues de Galway. Après quelques longues secondes, je me retrouvais enfin lâché dans la ville. On était toujours en hiver mais pour une fois il faisait assez beau. Bien sûr, même si le soleil avait décidé de se montrer, un vent particulièrement sec sévissait par moments. J'avais bien fait de choisir une tenue de circonstance, enfin comme ça peut l'être pour moi à savoir une jupe rose et blanche sur un collant en laine aussi blanc, puis une chemise blanche agrémentée d'une cravate bi-couleur assorti à la jupe, le tout en partie caché sous une veste cintrée bleu marine et enfin sous un manteau en laine marron surmonté d'une écharpe à rayure qui restait entrouvert.

Je quittais donc les abords de l'arrêt de bus pour m'enfoncer dans les ruelles bordées de magasins.

Malgré le froid, pas mal de gens s'étaient donné le mot pour sortir en ce samedi après midi. Ils faisaient pour la plupart du lèche vitrine et pour d'autres carrément des achats, mais je croisais également quelques touristes venus d'un pays qui devait être en vacances.

Je marchais donc tranquillement en regardant par ci par là et me serais bien laissé tenter par quelques articles si je n'avais pas vu l'heure passer. Law devait certainement déjà m'attendre et comme je connaissais assez bien le coin, je me décidais à prendre un raccourci. Enfin, j'aurais bien voulu si je n'avais pas été interpellé par des cris de joie d'un groupe d'étudiantes qui hurlait stridemment qu'elle venait de voir leur idole.

Je haussais un sourcil en me demandant qui cela pouvait bien être. Puis sans que je m'y attende, elles sortirent leurs téléphones et me mitraillèrent de photo tout en parlant toutes en même temps. Je levais les mains sur la défensive et elles finirent par se calmer un peu pour me parler à tour de rôle.

« Oh mon dieu, si j'avais su que je vous croiserait un jour. »

« Je savais que c'était vous, Betty et Jessica ne me croyaient pas mais j'en étais sûr. »

« On peut se prendre en photo avec vous ? »

« Vous n'avez pas de gardes du corps c'est un peu risqué non ? Même dans une ville comme Galway. »

À présent, je ne savais pas quoi faire d'autre à part les regarder légèrement éberlué. Qu'est ce qu'elles avaient c'est trois là ? Je ne les connaissaient pas et pourtant selon les apparences elles avaient apparemment entendu parler de moi. Peut être qu'elles m'avaient suivi lors d'une de mes compétitions de piscine mais de là à ce que je prenne un garde du corps ? Je ne les suivaient pas vraiment.

*Finalement c'est une bonne chose que tu fasses ton sport, on est en train de devenir célèbres et dans pas longtemps ils s'agenouillerons à nos pieds pour quelques miettes d'attention.

Elle soupira de nostalgie avant de reprendre

*Je pourrais enfin redevenir la déesse aimée et crainte de tous que j'étais jadis.

Cela faisait quelques instants que les jeunes filles trépignaient d'impatience en attendant mon verdict aussi je leur offris mon plus beau sourire avant de leur répondre.

« Bien sûr, avec grand plaisir même, c'est pas souvent qu'on rencontre des fans de ce sport. Et puis, je n'ai pas besoin de garde du corps, ce n'est pas comme si j'étais en danger »

Elles ne semblaient pas comprendre ce que je leur avançais mais ne se firent pas prier pour autant et j'eus droit à quelques selfies avant qu'elles ne me saluent de la main et ne s'éloignent tout en me jetant des regards d'excitations.

J'allais leur tourner le dos lorsque j'entendis quelques mots de leur part.

« Tu te rends compte, Scarlett Johansson ! C'est pas n'importe qui! »

Je clignais des yeux plusieurs fois, elles parlaient de moi là ?

*Sinon tu ne crois pas que c'est le moment d'aller voir Lawrence ?

Je regardais l'heure sur mon portable et retins une injure avant de partir au pas de course vers le café qu'il m'avait indiqué. Heureusement, je connaissais les ruelles parallèles qui me permirent d'éviter la foule et arrivais avec une bonne dizaine de minutes de retard.

*Oh non, j'espère qu'il n'est pas parti en ne me voyant pas arriver, j'aurais dû le prévenir que j'ai été retardé par des gens

Je m'arrêtais donc devant la façade où l'on devait se rejoindre et me permit de reprendre un peu mon souffle tout en cherchant Law du regard. De toute façon j'étais déjà en retard alors autant ne pas lui paraître trop essoufflé.

Après quelques instants, je me redressais et repérais mon ami un peu en retrait de la porte. Je me dirigeais vers lui en trottinant et en lui faisant signe de la main pour qu'il me voit.

« Salut, désolé pour le retard, il m'est arrivé un truc un peu bizarre, je te raconterais si tu veux. »

Je rangeais mon portable dans mon sac avant de remettre en place mon écharpe qui avait glissé. Je repris donc avec un ton enjoué.

« Comment ça va sinon ? Il m'a l'air sympa ce petit café, on entre ? »

Autour de nous il n'y avait pas grand monde, juste un papi qui nourrissait les oiseaux et une dame avec sa fillette blonde qui déambulaient sur les pavés. Néanmoins, j'avais comme l'impression d'être observé par tous, je commençais à devenir paranoïaque avec cette histoire de fan. De toute façon, la situation étrange était terminée donc je n'avais plus à m'en faire, je devais juste profiter du moment que je partageais avec Law et son Dieu.

« Au fait, bonjour aussi à qui tu sais. »

Je n'osais pas prononcer son nom, après tout on n'était plus dans l'enceinte de l'établissement et je ne souhaitais pas enfreindre les règles par peur des représailles.
Me retournant vers l'entrée du bâtiment, je regardais la porte s'ouvrir pour laisser passer une famille de quatre personnes qui s'arrêtèrent net en me voyant.

« Maman maman, c'est Black Widow regarde ! »

Le petit garçon tirait sur la manche de sa génitrice tout en me montrant du doigt. Je déglutissais fortement avant de reprendre la parole pour mon camarade.

« Surtout ne panique pas mais ça fait la deuxième fois de la journée qu'on me compare à elle. »


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►



Il n'est pas d'hiver sans neige,
de printemps sans soleil,
et de joie sans être partagée.



Amy aborde les autres en #ED7F10 et Skadi repousse les humains en #26C4EC
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 191
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Double maléfique ou comment passer pour un membre des Avengers Mar 23 Mai - 6:41

Un rendez-vous avec Scarlett






La Saint-Valentin était passée depuis quelques jours et j'étais soulagé que personne n'eût tenté quoique ce soit contre moi. Était-il légitime de croire que Mme Eden était intéressée par et non contre mes activités. Il s'agissait d'une information importante pour l'avenir et j'étais finalement heureux d'avoir pris le risque avec la bonne personne, malgré le manque de sommeil cruel que cela m'avait occasionné depuis.

Un autre point positif en ressortait également: Amelia. Elle m'avait recontacté rapidement après notre rencontre. J'ignorais encore si ce n'était que pour les informations ou aussi pour me revoir. J'avais tout de même le sentiment que nous nous entendrions bien si je ne gâchais pas tout pour une fois.

Pour mettre les chances de mon côté, j'étais arrivée en avance au rendez-vous que nous nous étions fixé, m'habillant chaudement en prévision de possiblement rester dehors longtemps et proprement bien que de façon plus décontractée qu’à mon habitude. Manteau de laine bleu marine, et un foulard tan, un pull-over bleu marine et un pantalon beige consistait en mon accoutrement en cette journée de congé.

Une fois sur place, je regardai par la fenêtre afin de vérifier qu’elle n’était pas arrivée également, ce qui n’était pas le cas et optai plutôt pour aller m’appuyer contre la façade de la boutique afin de lire un peu. Sortant mon ouvrage spécial édition des compilations de Sherlock Holmes, j’étais équipé pour patienter longtemps. Hypnos savait que j’avais prévu le coup au cas où Amelia se ravisait et décidait de ne pas venir, ce avec quoi il me taquina longtemps, m’empêchant de réellement lire. Après un moment, j’observai ma montre de poche et réalisai que ma collègue étudiante était en retard de cinq minutes déjà. Décidé à ne pas laisser Hypnos croire qu’il avait raison et que je perdais espoir, je repris position. Après une argumentation amicale avec ma divinité, mais franchement un peu irritante, ce fut avec soulagement que j’aperçus Amelia entrée cinq minutes plus tard. Je ne pus retenir une exclamation de victoire. J'avais eu raison, Hypnos avait eu tort! Je senti malgré tout qu’Hypnos aussi était satisfait malgré ce qu’il pouvait me dire. Il voulait bien me taquiner, mais ne me souhaitais pas de malheur. Il se serait de toute façon senti mal s’il avait eu raison, mais…Nawh, Amelia ne m’avait pas posé un lapin. Je fermai donc mon livre dans un claquement avant de le remettre dans mon sac à bandoulière.

« Eh bien...tu m'en vois surpris. Elle doit aimer souffrir. Il faudrait peut-être lui faire signer un contrat soulignant que nous ne sommes pas responsable pour sa santé mentale ou celle de sa déesse après t'avoir entendu parler pendant des heures et des heures et des heures... »


« Je ne suis pas si pire que ça. »

« Oui ça l’est. Je suis dans ta tête. Imagine. J'ai tout en double...plus ce que tu penses et ne dis pas. Je t'entends en permanence. Pas évident de se reposer c'est moi qui te le dit. »

Voyant ma compatriote s’approcher je l’interrogeai du regard tout en lui souriant.

« Tout va bien? »

« Salut, désolé pour le retard, il m'est arrivé un truc un peu bizarre, je te raconterais si tu veux.»

« Salut! Et je suis toujours pour les histoire bizarre alors je veux bien!»

Je l’observai ranger son portable et replacer son écharpe alors qu’elle me proposait d’entrer, prenant de nos nouvelles au passage. J’hochai la tête.

«Aye et aye, je vais bien merci. Et « vous »? D’ailleurs mon colocataire particulier vous passe le bonjour également.»

Je tournai la tête un moment, car observateur, j’avais senti des regards insistants se poser sur nous. Toutefois, dès que je croisai celui des passants, ceux-ci détournaient le leur. Surpris à penser que j’avais peut-être quelque chose de bizarre sur le visage ou dans mon accoutrement, je passai ma main sur mon visage pour vérifier et tentai d’observer mon habillement et mon dos, y passant les mains et me contorsionnant afin d’avoir un minimum de visuel. Rien ne semblait suspect pourtant. J’haussai les épaules plus pour moi et Hypnos qui avait suivi mon raisonnement avant d’inviter Amelia à passer devant moi pour entrer dans le café, ouvrant la porte à une famille qui sortait et là maintenant pour elle.

Toutefois, au lieu de sortir complètement, la petite famille en question figea dans le portique, posant son regard sur Amelia.

Oh oh? Est-ce que j’aurais dû connaitre Amelia de quelque part d’autre que le pensionnat? Était-elle célèbre? Le regard du jeune garçon devant moi semblait le confirmer. Je cherchai rapidement, jusqu’à ce qu’il balance un :

« Maman maman, c'est Black Widow regarde ! »

Je regardai l’Écossaise, incrédule, tenant toujours la porte en ayant certainement l’air d’un imbécile. Amelia avait pourtant peu en commun avec Scarlett Johanson.

« Surtout, ne panique pas, mais ça fait la deuxième fois de la journée qu'on me compare à elle.», m’expliqua-t-elle.

« Ah! Ça explique les regards. J’étais certain que j’avais un truc sur le visage ou je ne sais pas.», répondis-je en riant et observant la famille se décider enfin à bouger.

« Bon…alors après vous mademoiselle Johanson. », la taquinais-je en l’invitant à entrer.

Attendant qu’elle passe devant, je la suivis, remarquant inévitablement l’étiquette de son manteau sortir derrière son écharpe. Par réflexe, je tendis la main pour aller le remettre à sa place, réalisant mon geste simplement après.

« Euh…désolé…étiquette…plus fort que moi. »

C’était un petit détail anodin qui en révélait beaucoup sur ma propre personne. Elle le découvrirait bientôt de toute évidence et cela commença à table. La serveuse nous ayant vu entrer, elle nous avait fait signe de prendre place et je pris soin de proposer une table au chaud, loin de l’air de la porte d’entrée. Une fois à côté de celle-ci, j’observai le placement des ustensiles et des serviettes de table…croche…évidemment…du moins pour moi. Je les redressai donc rapidement avant d’aller tirer la chaise pour Amelia en lui souriant, amusé. C’était évidemment un petit rappel de l’évènement de Speed Dating où elle avait semblé trouver mes manières bien amusantes. J’allai ensuite retirer mon propre manteau et retirant mon écharpe que je posai sur ma chaise avant de m’y poser moi-même et d’observer rapidement le menu après avoir tendu le premier à ma collègue.

La serveuse nous approcha rapidement pour prendre notre commande, l’air un peu nerveuse et excité en observant Amelia. De toute évidence, elle la prenait aussi pour une célébrité, mais tentait de le camoufler. Je tentai de dissimuler mon rire et préféré ne rien dire, envoyant un simple regard entendu à la rouquine. Je notai toutefois que si cette petite mascarade se poursuivait tout au long de notre rencontre, il serait certainement difficile de parler en privé. Il nous faudrait possiblement parler en code ou en sous-entendu, sinon aller marcher à l’extérieur pour parler de nos divinités,

« Je prendrais un thé Earl Grey et un scone. Je prendrai la commande de mon amie aussi. »
, dis-je tout bonnement à la dame avant de figer hésitant.

J’espérais qu’elle ne le prenne pas mal. Je ne l’avais pas consulté, mais c’était mon habitude quand je sortais avec des gens…afin habitude… Je pouvais certainement compter mes sorties avec des amis sur une main, mais bon… Je restai donc attentif à la réaction de la jeune femme et attendit qu’elle prenne également sa commande.


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Lawrence vous assaille de questions en 000066
Hypnos vous fait rêver en 00cc99
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1726
Localisation : Montréal, Canada
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Double maléfique ou comment passer pour un membre des Avengers Mar 30 Mai - 19:03

Double maléfique ou comment passer

pour un membre des Avengers





En me voyant surgir ainsi, il avait rangé un livre qui, de loin, me paraissais familier. Étant en retard et ne voulant pas trop pousser, je décidais de lui poser des questions dessus plus tard. Peu après, il m'avais donc salué à son tour.

« Salut! Et je suis toujours pour les histoire bizarre alors je veux bien!»

Voyant qu'il était aussi curieux que moi, j'acquiesçais en souriant, contente qu'il ne me repousse pas pour l'avoir fait attendre.

Il me répondit ensuite en me renvoyant la question.

«Aye et aye, je vais bien merci. Et « vous »? D’ailleurs mon colocataire particulier vous passe le bonjour également.»

Je ricanais légèrement en entendant son expression peu banale, « colocataire particulier ». Sorti de son contexte ça devait paraître très étrange mais étant dans la confidence, je trouvais cela amusant de parler en code. Je lui répondis donc également avec l'aval de ma déesse.

« On va très bien aussi, merci de demander. »

Skadi, jusque là relativement calme, ne put s'empêcher de commenter les mouvements étranges de Law en train de gigoter dans tous les sens à la recherche d'un défaut imaginaire dans son accoutrement. D'ailleurs il était bien habillé dans sa tenue à base de bleu et beige.

*Il est toujours aussi intéressant celui là

*Je suis contente de voir que pour une fois tu respectes un autre humain que moi, surtout que Law est vraiment sympa

*Je ne te cacherais donc pas que même si je l'apprécie, je suis aussi là pour en savoir plus sur Njörd et que j'insisterais jusqu'à ce que tu lui poses des questions

*Si ça ne te dérange pas, je ne vais pas l'agresser pour ça, il va penser que je ne veux pas le revoir mais juste en savoir plus sur ton ancien mari. Ce qui est faux. Je lui demanderais un peu plus tard, mais ne t'inquiète pas, je n'oublie pas.

Ne sachant toujours pas ce qu'il cherchait, je me décidais à lui avouer que je ne voyais rien.

« Quoi que tu cherches, il n'y a rien »

S'étant visiblement ravisé, il nous invita ensuite à entrer en retenant la porte à la famille à l'enfant fan de superhéros. Le moment de malaise passé, ils finirent par partir et face à mon semblant explication, Law m'avoua qu'il pensait que les gens le regardaient de travers à cause de quelque chose sur lui. Cela justifia son petit moment de panique précédent. Je soutins son regard quelque seconde et il m'invita galamment à passer devant.

« Bon…alors après vous mademoiselle Johanson. »

Il semblait se moquer un peu de moi mais je pris gentiment sa remarque avant de passer et d'entrer. Le café était tel que je l'espérais, un endroit cosy et chaleureux qui offrait une atmosphère conviviale tout en promettant un lieu propice aux discussions privé.

En y entrant, je sentis une main me frôler le haut du dos et me retournais rapidement, surprise qu'il me touche ainsi. Visiblement surpris par ma réaction, Law tenta de se justifier en abrégé.

« Euh…désolé…étiquette…plus fort que moi. »

Je voulus m'excuser à mon tour, après tout il n'avait fait que m'aider mais me contentais de le remercier.

« Ah, merci alors »

Sa façon de s'excuser était plutôt drôle en revanche. Comme si dire plus de mots m'aurais mise en colère et que je serais parti. Sans vraiment réfléchir, je lui lançais ce que je pensais.

« C'est trop mignon comment tu as agi. »

J'ajoutais un clin d'oeil et espérais que ça le rassurerait un peu mais Skadi en pensait autre chose.

*Tu le traites comme un chaton égaré que tu aurais recueilli, tu vas le faire fuir le pauvre

*J'aurais peut être dû garder ça pour moi alors

Ma déesse me signifia que oui alors qu'il m'entraînait vers une table du fond à peu près à l'écart des autres clients.

De nombreuses tables profitaient de petit canapé en cuir mais Law avait opté pour une table possédant deux chaises et qui étaient proche d'un mur. De là nous pouvions observer le reste de la salle tout en parlant assez librement de nos Divinités si besoin.

En arrivant à la table, il posa son regard sur ce qui s'y trouvait et notamment comment elle était dressée puis installa les couverts à sa façon. Cela me fis penser qu'en fait il était un peu maniaque, d'où mon étiquette en entrant. Je haussais les épaules, après tout on avait tous des défauts et celui ci n'était pas si horrible que ça. Il aimait juste ranger, y avait rien de mal à ça. Tout en l'observant à l'oeuvre, je quittais mon manteau ainsi que mon écharpe qui rejoignirent ma chaise puis posait mon sac contre le pied de la table.

J'allais ensuite prendre place mais Lawrence me devança en me tirant la chaise, de la gaieté dans les yeux, comme lors de notre première rencontre. Cette petite manie aller rester longtemps et je m'en réjouissais puisque cela signifiait qu'une grande amitié était en train de naître entre nous. Me posant sur mon fauteuil, je repris la parole en jouant le jeu.

« Tiens ça me rappelle quelque chose, alors « merci très cher ». »

Une fois qu'il m'eut tiré mon siège, il s'installa en face de moi en retirant ses affaires et me tendis le menu. Je le pris en le remerciant d'un sourire puis l'ouvrit pour consulter ce qu'ils proposaient d'intéressant. Jetant quelques coups d'oeils vers lui, je survolais la liste avant de trouver la perle rare qui me fit fixer les petites lignes noires sur blanc et lâcher dans un murmure.

« Trop bien. »

Ne souhaitant pas le mettre à l'écart et pour qu'il comprène je lui avouais joyeusement ma trouvaille sans quitter le menu des yeux.

« Désolé, je viens juste de décider d'adorer cet endroit, il propose un milkshake parfum ma friandise préférée, merci de m'avoir emmené ici. »

Comme attiré par ce que je venais de dire, la serveuse vint vers nous pour prendre notre commande et en levant les yeux, je croisais le regard amusé de Law. Je compris rapidement en voyant notre hôtesse trépigner en me fixant. Plutôt embarrassé, je détournais les yeux pour les fixer sur le logo inscrit sur le menu, me cachant légèrement derrière celui ci.

Heureusement, mon camarade prit la parole alors que je tentais d'éviter le malaise naissant.

« Je prendrais un thé Earl Grey et un scone. Je prendrai la commande de mon amie aussi. »

Je rougis toujours camouflé, c'était la première fois que j'avais rendez-vous en tête à tête avec un garçon que je connaissais peu et ses bonnes manières me mettais un peu mal à l'aise. Moins que la situation qui m'arrivais aujourd'hui bien sûr mais tout de même légèrement. Je répondis très vite après lui pour me débarrasser de la serveuse bien que ça ne soit pas dans mes habitudes.

« Euh...un milkshake aux mikados pour moi s'il vous plaît. »

Je lui tendis ensuite mon menu et hésitante elle finit par s'en emparer avant de partir en me jetant des regards admiratifs.

« Désolé, j'ai pas l'habitude des sorties à deux, enfin en tant qu'amis bien sûr et ce qui m'arrive depuis tout à l'heure n'arrange pas les choses. »

Soufflant un peu, je posais mes bras sur la table et repris pour l'autre Ecossais.

« Je ne voulais pas te faire attendre avant mais j'ai été interpellé par un groupe de fille qui me prenais pour Scarlett Johansson et qui voulait des photos de moi, enfin bref, à la base je pensais qu'elles me connaissaient de mes compétitions de natation mais je me suis trompé. C'est pour ça que j'ai mis un peu de temps à arriver. »

Je baissais le regard vers la table et me rendis compte que je jouais inconsciemment avec ma fourchette. J'espérais qu'il comprendrait et ne m'en tiendrais pas rigueur. Quoi qu'il en soit, je préférais changer de sujet pour le moment en attendant sa réponse.

« Tu lisais quoi quand je suis arrivé ? » lui demandais-je en désignant son sac de mon couvert en métal.



◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►



Il n'est pas d'hiver sans neige,
de printemps sans soleil,
et de joie sans être partagée.



Amy aborde les autres en #ED7F10 et Skadi repousse les humains en #26C4EC
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 191
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Double maléfique ou comment passer pour un membre des Avengers Mar 6 Juin - 4:56

Un rendez-vous avec Scarlett




Amelia semblait trouver mon TOC mignon ou ma nervosité et j’ignorais trop si je devais bien le prendre ou non. Je supposais que c’était une façon positive de le voir. Elle ne pouvait ne pouvais pas vraiment savoir de toute façon. J’haussai donc les épaules décidant de le prendre comme un compliment, me faisant rougir inévitablement dès qu’un sourire timide se dessinait sur mes lèvres. Nous installant à table, j’avais ensuite tenté de garder le ton humoristique du jeune homme exagérément galant, comme lors de notre première rencontre, et je fus satisfait de voir qu’elle le comprit et que cela l’amusait toujours. Tout semblait bien se dérouler. Elle avait même décidé d’adopter l’endroit qui vendait apparemment son milkshake favori, ce qu’elle commanda à la serveuse qui nous avait rejoints. Je ricanai d’ailleurs intérieurement devant la gêne d’Amelia sous le regard de cette dernière.

Après avoir passé nos commandes, je remarquai toutefois une certaine nervosité chez Amelia. J’avais décidément dû lui paraitre étrange pour qu’elle sente le besoin de me prévenir qu’elle n’était pas habituée aux sorties a deux. Je m’étais alors empressé de tenter de désamorcer ce malaise. Elle-même avait dévié le sujet sur mon livre, mais je tenais à la rassurer malgré tout.

« C’est la compilation entière des Sherlock Holmes. Les originaux…Je commence à lire simplement et je sais que j’en aurai pour un moment. Ces pages sont si minces et il y en a tant…on dirait une bible. Tu aimes lire ?»

Je marquai une pause, lui laissant le temps de répondre, mais son attitude anxieuse me fit prendre mon courage à deux mains pour revenir subitement sur le sujet précédent. Je sentais que ce devait être fait et ne souhaitais pas la voir tournée sa fourchette ainsi c’était moi l’obsessif ici et je savais trop bien l’effet du stress pour le souhaiter à qui que ce soit, surtout par ma faute.

«…Pour être franc…, je n’ai pas l’habitude non plus. Je n’avais pas vraiment d’amis avant l’année dernière et je peux compter sur les doigts d’une main les gens qui se sont portés volontaires pour sortir en ma compagnie et ça, c’est entièrement dans la dernière année. Je suis un brin maladroit socialement alors…ne t’excuse pas. Dis-moi simplement si j’en fait trop ou que j’ai l’air idiot. Aussi…désolé, si j’ai été déplacé d’une quelconque façon et ne t’inquiètes pas pour l’attente. Tu es toute pardonnée. J’ai bien vu que tes ‘fans’ te demandaient et bon, je pourrai toujours me venter d’avoir eu droit à un thé en ta présence, moi, et pas qu’une signature sur un papier.»

Un sourire amusé s’étira sur mes lèvres malgré que je repassais en mémoire tout ce que j’avais pu faire de déplacé.

« Et…je suis content que le lieu te plaise. Je viens parfois ici pour y lire en paix et changer d’air. Immortalia est un peu comme une prison, même si c’est à aire ouverte. Le contrôle y est excessif. Enfin…je suppose que c’est normal vu ce qui s’y trame. Alors, oui j’aime bien l’endroit. Peu importe ce que je commande, je suis toujours satisfait et les serveuses sont sympathiques également. Quoiqu’apparemment un peu groupie dans leur genre…mais je n’ai jamais eu ce problème personnellement...», rigolais-je.

J’avais un peu l’impression de tenter de meubler la conversation, de m’assurer qu’il n’y aurait pas de silence maladroit ou encore, peut-être de dévier la conversation sur autre chose que la raison pour laquelle nous étions rencontrés dans ce café aujourd’hui. Même après deux mois le sujet me paraissait lourd. J’avais perdu mes meilleurs amis. Reste que c’était surement un minimum important pour Skadi, enfin je l’espérais, sinon c’était dommage. Y songeant, je pris une profonde inspiration qu’Hypnos ne manqua pas de remarquer.

«Tu devrais t’en débarrasser rapidement. Cela te fera du bien de parler et après, vous pourrez passer à quelque chose de plus joyeux et intéressant. Cela réduira ta nervosité et certainement la sienne, sans parler de celle de sa divinité qui doit actuellement n’attendre que ça. Pour être franc, je suis aussi curieux de savoir comment elle va le prendre.»

«Tu as raison...Je me lance.», répondis-je à voix haute en m’éclaircissant la voix, mais sans pour autant poursuivre immédiatement. Mes pensées étaient occupées par un tas de questions : Mais comment lui apporter la situation ? Comment annonçait-on à la femme de quelqu’un le décès de son époux. Était-il totalement disparu ? Si je lui parlais de cette possibilité, allais-je lui donner de faux espoirs ? Si elle était finalement heureuse de sa disparition...Allais-je pouvoir me retenir de lui démontrer ma déception…rester neutre. Réfléchissant à tout ça, j’avais commencé à me triturer les mains.

« Erm…je…je crois que nous devrions aborder le sujet important…question d’être débarrassé…ou pas? Qu’est-ce que vous préférez ? Je veux dire…Njord et tout ça. Je ne veux pas briser l’ambiance, mais…Je suppose que vous êtes venus principalement pour cela. En même temps, j’espère vraiment ne pas mettre fin à notre rencontre instantanément avec un sujet possiblement plus… difficile.»

J’avais préféré ne pas prendre la décision moi-même. Les consulter d’abord m’avait paru une meilleure idée. Je ne voulais pas être responsable seul d’avoir tout gâché. Je me sentais lâche. C’était tout de même moi qui avais d’abord abordé le sujet à la St-Valentin et maintenant je me défilais…

Mes pensées furent toutefois interrompues cette fois par l’arrivée de la serveuse à qui je balançai un grand sourire nerveux forcé. Avait-elle entendu? Je pourrais toujours dire qu’on parle du cours de mythologie, rien de louche…aye…Bonne idée! En y songeant, je n’avais encore rien dit de suspicieux…few… Heureusement, il y avait plus de peur que de mal puisqu’elle ne faisait qu’apporter notre commande, toujours obnubilé par les beaux yeux d’Amelia. J’étais un véritable fantôme en fait. Elle déposa mon assiette et mon thé de façon maladroite en ne me regardant même pas et ne se rendant même pas compte qu’elle venait de me bruler avec mon breuvage. Je retins un juron en mettons mon poing dans ma bouche l’espace d’un moment alors qu’elle déposait à présent le milkshake de la demoiselle et que je m’empressais d’éponger le thé sur mon pantalon. La serveuse quitta ensuite en m’affirmant que la commande d’Amelia était payée par la maison.

« Et pas la tienne ?! », protesta Hypnos.

« Nous nous croirions sur l’Olympe. Zeus avait ses chouchous aussi pfff!»


Je me rappelais bien qu’Hypnos et Zeus ce n’était pas le grand amour. Il ne devait pas avoir eu droit à bien des faveurs. Il ne faisait pas partie des « vedettes de l’Olympe » et je soupçonnais qu’il aurait aimé se rattraper dans cette vie. Malheureusement pour lui, il était tombé sur moi.

« Ce n’est pas grave Hypnos. Qu’elle en profite ça n’arrive pas tous les jours et attend qu’on retourne en Écosse, tu verras, nous aurons notre heure de gloire à Kirkwall.»

Un mince sourire apparaissait graduellement, amusé par sa réaction alors que je repliais avec soin et de façon symétrique la serviette de table que j’avais utilisée. Il fallait dire que c’était relaxant. Je comprenais de plus en plus l’intérêt de Mykhaila pour l’origami.

« Alors…où en étions-nous? », demandais-je la rouquine en face de moi.


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Lawrence vous assaille de questions en 000066
Hypnos vous fait rêver en 00cc99
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1726
Localisation : Montréal, Canada
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Double maléfique ou comment passer pour un membre des Avengers Mer 5 Juil - 21:10

Double maléfique ou comment passer

pour un membre des Avengers





Mon compliment avait réussi à le faire sourire et j'étais heureuse de voir que nous nous entendions si bien même si ce n'était que notre seconde rencontre.

« C’est la compilation entière des Sherlock Holmes. Les originaux…Je commence à lire simplement et je sais que j’en aurai pour un moment. Ces pages sont si minces et il y en a tant…on dirait une bible. Tu aimes lire ?»

Ma machoire c'était décrochée quelques instants à l'annonce de mon ami. La compilation entière de Sherlock Holmes ? Le destin était visiblement très joueur et je le remerciais intérieurement si jamais il existait vraiment.

J'avais ainsi arrêté de tourner ma fourchette de nervosité sans toutefois la poser puis lui avait renvoyé un sourire radieux avant de répondre comme l'obsédé que j'étais quand il était question de Sherlock.

« Tu rigoles ??? Ce sont mes livres favoris...parmi d'autres, j'aime surtout le Chien des Baskerville, enfin je sais pas si tu l'as lu encore donc je vais me taire. Franchement Sir Conan Doyle est un génie de la littérature tu ne trouves pas ? En tout cas je pourrais passer des heures à lire ou plutôt relire ses œuvres, bien que je l'ai déjà fait plusieurs fois. »

Je m'arrêtais pour reprendre mon souffle et passais ma main libre sur ma nuque dans un mouvement gêné avant de reprendre plus calmement.

« Désolé, je m'emballe assez vite quand il est question des romans concernant Sherlock Holmes. Pour répondre à ta question, j'adore lire, c'est une des choses que je préfère faire, ça me permet de voyager dans d'autres mondes et c'est ce qui me plaît. Après je dois t'avouer que j'adore particulièrement les anciens livres tels que les Sherlock ou encore les œuvres d'Agatha Christie mais je reste ouverte à tout et toi ? »

Je rigolais légèrement et repris.

« Enfin c'est un peu stupide comme question, on ne commence pas l'oeuvre intégrale de Sherlock Holmes si on n'aime pas lire. »

Même s'il m'avais suivi dans mon changement de sujet, Law revient assez vite sur les événements précédents. Là encore, il me rappelait moi même. Tout comme lui je n'aimais pas voir les autres blessés à cause de moi et puis les choses restées en suspens n'étaient pas mes plus fidèles amies.
Il me rassura donc en avouant qu'il n'avait pas non plus l'habitude de ce genre de sortie, ce qui ne m'étonnais pas trop vu comment qu'il avait l'air de vouloir que tout ce passe bien. Puis comme pour reporter toutes les fautes sur lui, ajouta qu'il se trouvait maladroit en société. C'était à mon tour de le rassurer ce que je fis avec plaisir tout pensant que finalement on était bien assorti pour cela.

« Tu n'es pas si maladroit, seulement peu habitué c'est tout et puis c'est une partie de ton charme que je trouve merveilleux, sans ça tu ne serais pas toi même tu ne crois pas ? »

Une chose en amenant une autre, je trouvais un autre moyen de détendre l'atmosphère lorsqu'il évoqua pouvoir se « vanter » de notre rencontre. Il me tenais en si haute estime ? Et bien dans ce cas j'allais pouvoir lui prouver que c'était réciproque en espérant ne pas me ridiculiser bien que ça ne m'importe peu.

Je repris donc la parole une fois de plus sauf, que cette fois çi j'étais beaucoup plus détendu, à tel point que j'avais reposé ma fourchette à sa place pour effectuer une mini révérence tout en étant assise.

« Tout l'honneur est pour moi »

Me rasseyant correctement, je terminais sur une note plus joyeuse.

« Et puis on s'en souviendra de cette deuxième rencontre avec toutes les drôles de choses qui arrivent. Tu verras dans vingt ans quand on racontera les débuts de notre amitié, on aura de quoi bavarder. »

Continuant sur sa lancée, Law reprit la conversation.

« Et…je suis content que le lieu te plaise. Je viens parfois ici pour y lire en paix et changer d’air. Immortalia est un peu comme une prison, même si c’est à aire ouverte. Le contrôle y est excessif. Enfin…je suppose que c’est normal vu ce qui s’y trame. Alors, oui j’aime bien l’endroit. Peu importe ce que je commande, je suis toujours satisfait et les serveuses sont sympathiques également. Quoiqu’apparemment un peu groupie dans leur genre…mais je n’ai jamais eu ce problème personnellement...»

Il avait l'air sincèrement ravi et je me permis de lui répondre sur le même ton.

« Je crois que je vais certainement copier tes actions si ça ne te dérange pas. Ce lieu a l'air vraiment sympa pour lire et l'ambiance est vraiment chaleureuse, surtout avec cette serveuse un peu collante. »

Je désignais discrètement notre hôte et joignis mon rire au sien avant de revenir sur le Pensionnat.

« Tu sais, pour Immo' je trouve ça normal quand tu penses à ce que les « M » peuvent faire, en même temps je ne vais pas aller me plaindre, ils offrent trop de choses intéressantes je trouve donc faut faire avec, après c'est juste mon point de vue. En plus grâce à eux on a pu redécouvrir la mythologie différemment. »

Suite à ma nouvelle tirade, je lui lançais un clin d'oeil avant de me reporter sur ma déesse qui me parlais.

*Oui et puis surtout on a pu se rencontrer et redécouvrir Midgard ensemble.

*Dis surtout que tu es heureuse de « re-vivre » je me trompe ?

*Non tu as raison mais je ne mentais pas en disant être contente de te connaître

Ne souhaitant pas troubler notre rencontre et ma discussion joyeuse avec Skadi, je me contentais de lui dire « Merci, c'est réciproque » puis me reportais sur mon camarade.

Je revenais sur une chose qu'il avait dite avec un peu en retard « Quoiqu’apparemment un peu groupie dans leur genre…mais je n’ai jamais eu ce problème personnellement... »

« Faut dire qu'on voit pas Scarlett Johansson tous les jours aussi, enfin j'espère que ça ne durera pas trop longtemps, ça me fais bizarre d'être pris pour elle. »

Ma pseudo tentative pour détendre notre conversation n'avait visiblement pas fait l'effet escompté puisque l'étudiant en face de moi c'était mis à respirer plus profondément et avait commencé à jouer distraitement avec ses mains, hésitant à aborder un certain sujet.

*Njörd !

*Calme toi Skadi, il va en parler, pas besoin de le forcer ou de le pousser, j'ai déjà eu ma dose avec toi qui me demande constamment de le revoir ou de lui demander.

Comme pour me donner raison, Law repris assez vite la parole pour en parler.

« Erm…je…je crois que nous devrions aborder le sujet important…question d’être débarrassé…ou pas? Qu’est-ce que vous préférez ? Je veux dire…Njord et tout ça. Je ne veux pas briser l’ambiance, mais…Je suppose que vous êtes venus principalement pour cela. En même temps, j’espère vraiment ne pas mettre fin à notre rencontre instantanément avec un sujet possiblement plus… difficile.»

Soupirant pas très discrètement je lui répondis juste avant d'être interrompu.

« Je pense que tu as raison, comme ça on pourra passer à autre chose et puis ça a l'air de te troubler alors vas-y, dis nous tout. Et puis, tu sais qui, est aussi impatiente qu'une enfant, ça la calmera peut-être. »

La serveuse s'était approchée sans faire attention à mon ami et aussi à ce qu'on avait dit, heureusement pour nous sinon elle m'aurait pris pour une schizophrène avec mon discours.
Ne faisant VRAIMENT pas attention à Lawrence, elle alla jusqu'à lui renverser une partie de son thé sur sa jambe. Mon regard se fit immédiatement inquiet pour mon ami alors qu'il retenait un cri avec sa main.

J'ignorais royalement la serveuse qui finit par nous quitter en m'annonçant que ma note était réglée. Pour le moment j'étais juste inquiète pour Law, à qui je tendis ma serviette bien qu'il ait déjà la sienne puis je lui demandais.

« Ça va ? » mon regard emplis d'incertitude

*Raah, quelle humaine arriéré, maintenant il ne va jamais parler

*Au lieu de te soucier de quelqu'un que tu n'aimes même plus, pour peu que tu l'ais jamais aimé, tu pourrais attendre de voir si Law va bien

Skadi semblait ébahi de ma réplique cinglante et ne me ressemblant pas trop aussi et pour une fois elle se tue par respect.

*Merci

Comme si de rien n'était, l'autre élève se mit à sourire petit à petit puis me demanda où on en était.

Prise au dépourvu, je lui tendais toujours ma serviette et finis par lui répondre.

« Euh...hum...Tu voulais aborder le sujet sur Njörd »

Je regardais vite fait si personne n'avait écouté puis me reportais sur l'autre possédé, attendant avec impatience, bien qu'une part de mon esprit était toujours resté sur sa blessure.


◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►



Il n'est pas d'hiver sans neige,
de printemps sans soleil,
et de joie sans être partagée.



Amy aborde les autres en #ED7F10 et Skadi repousse les humains en #26C4EC
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 191
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Double maléfique ou comment passer pour un membre des Avengers Dim 23 Juil - 21:10

Un rendez-vous avec Scarlett




J’appris qu’Amelia tait une grande fan des Sherlock Holmes et je lui souris largement alors qu’elle me partageais définitivement sa passion pour ceux-ci, me renvoyant quelques interrogations, à savoir si j’avais d’autres styles littéraire qui m’intéressait.

« Je lis pour les mêmes raisons je crois, m’évader, alors j’ai toujours aimé les styles de fantasy ou sci-fi, mais je lis de tout. Les ouvrages à base historique réelles m’intéressent beaucoup également. Et voyager dans d’autres mondes…je ne comprends que trop bien! J’aime sans doute cela pour les même raisons, d’ailleurs…!»

Soudainement très intéressé par la personnalité d’Amelia qui semblait quelqu’un à connaître et avec qui je semblais avoir plusieurs points commun, j’avais levé le doigt, d’un air abusivement motivé, prêt à déjà lui faire des propositions inappropriées…par-là j’entendais lui montrer mes pouvoirs évidemment, n’allons pas nous faire d’idées. Étant devenu l’expert en terme d’évasion du monde réel, j’avais souvent l’envie de montrer à tous mes collègues à quels points mes pouvoirs étaient particuliers, mais en faisant cela je baissait ma garde. Réprimant ce désir de partager ma nouvelle grande passion, voyager dans les rêves, je me promis plutôt de lui en faire part après plus de 20 minutes de conversations tout de même, sinon même plusieurs rencontres. Optique qui me plaisait bien comme cela signifiait qu’il y avait possibilité de la revoir.

« Du calme, profites de la première fois au lieu de stressé et prévoir déjà une prochaine fois. On ignore ce qu’elle pensera de ton histoire de Njord. »

Hypnos avait raison, mais je notais tout de même ne pas être le seul à m’emballer, elle-même s’était excusé nerveusement, ce à quoi un bref geste de main lui indiquant de ne pas s’inquiété avait été ma réponse. Je la comprenais que trop bien et la voir communiquer sa passion était mignon. M’enfin, il fallait tout de même revenir à un sujet plus sérieux… J’avais tout de même lâcher quelques blagues, impliquant que je pourrais me vanter d’avoir eu un tête-à-tête avec Scarlett Johanson ce à quoi elle avait répondu avec une révérence et ajoutant qu’on reparlerait de cette rencontre dans vingt ans. Cette réflexion laissait un baume sur le cœur tout de même. Elle nous voyait encore discuter dans vingt ans. Wow. Enfin, la conversation perdura un moment alors qu’elle affirmait qu’elle viendrait certainement plus souvent dans ce petit café. J’étais d’ailleurs heureux de le lui avoir fait découvrir. Le seul petit accro vint lorsqu’elle me donna son point de vue sur la possession d’Immo. Elle devait avoir une relation bien agréable avec sa divinité pour penser de la sorte et n’avais probablement pas eu de mauvaises expériences assez terrifiantes pour adopter mon propre point de vue.

J’étais d’accord que c’était intéressant, que l’on redécouvrait la mythologie différemment, mais les sacrifices étaient grands non?

« Je suis d’accord…jusqu’à un certain point. N’aurais-tu pas préféré qu’on te demande la permission? On ignore toujours pourquoi ils font cela. Rien ne nous dit qu’ils n’attendent pas quelque chose de nous. C’est aussi sans parler des élèves qui… »

Je baissai le ton, réalisant que c’était le genre de sujet délicat qu’il ne fallait pas crier sur les toits.

« ...qui disparaissent? Et les accidents… Combien d’accidents par jour y a-t-il? Et on croiraient qu’ils ne sont pas équipés pour intervenir en cas de problèmes. Enfin, je l’ignore, mais justement, on ne sait rien. »

Un clin d’œil, un sourire, Amelia était tellement positive dans sa vision de la possession, s’en était surprenant, non pas désagréable par contre, ça faisait changement et c’était encourageant de ne pas entendre que de mauvaises nouvelles. Ne souhaitant toutefois pas qu’il lui arrive quoique ce soit, je me sentais toutefois obligé de faire mon rabajoie. J’étais devenu paranoïaque ou c’était moi? Non…j’avais de bonnes raisons de m’inquiéter. Il se passait des choses étranges à Immortalia.

Ce qui m’amenait à discuter de Njörd. Par chance Alistair n’avait pas fait partie de ses accidents dont on ne savaient rien ou de ces disparition bizarres. Reste que lorsqu’on perdait un étudiant, on perdait également une divinité, du moins jusqu’à preuve du contraire. Ignorant trop comment commencer je lui avais demander ce qu’elle souhaitait.

« Je pense que tu as raison, comme ça on pourra passer à autre chose et puis ça a l'air de te troubler alors vas-y, dis-nous tout. Et puis, tu sais qui, est aussi impatiente qu'une enfant, ça la calmera peut-être. »

Un petit sourire en coin apparu sur mes lèvres en m’imaginant l’empressement de Skadi. Évidemment, j’en oubliais presque qu’elle attendait toujours alors que nous parlions de nos passions et tout ça. Nerveusement, toutefois, j’allais entreprendre d’expliquer ma situation et mon questionnement lorsque la serveuse m’interrompis avec le thé brulant qu’elle avait renversé. Amelia s’était empressée de me demander si ça allait.

« Euh oui…merci…juste un peu…chaud… »


Je tentai d’éponger le tout en vitesse, décollant mon pantalon de ma peau du bout des doigts le temps que le tout refroidisse. Je me calmai un peu lui redemandant où l’on en était. Elle me tendait au même moment sa serviette que je pris avec joie en la remerciant.

« Euh...hum...Tu voulais aborder le sujet sur Njörd »

« Ah…oui…euh… »

À demi-concentrer sur la conversation et sur la brûlure, je pris sur moi de débuter les explications. C’était sans doute la raison de mon manque flagrant de tact.

« Bah c’est qu’il est mort. »

« Eeeeh…Lawrence. Mets encore? »


Je relevai brusquement la tête réalisant que j’avais possiblement lâcher l’équivalent d’une bombe et ce avec un ton de voix si neutre que ce devait en être déstabilisant. Il me fallait expliquer davantage. C’était urgent même, mais les mots maintenant que mon attention était entièrement porté sur mon interlocutrice et indirectement sa divinité, les mots semblaient me manquer.

« Je…je…veux dire…Alistair est mort…son possédé. J’ignore ce que devient une divinité si son possédé meurt…enfin… Il y a des chances pour qu’il décède pour de bon non? Ou alors qu’il vive…je ne sais pas. Je ne voulais simplement pas que Skadi…soit dans l’attente...au cas où. Maintenant que je le dis comme ça. J’ai la sensation d’avoir fait une bêtise. J’aurais dû garder pour moi? »

Les yeux légèrement luisant, la nervosité m’envahissait et le souvenir de ce jour fatidique où j’avais reçu la nouvelle du décès d’Alistair dans un accident de voiture me revint en tête. Il me fallait toutefois me ressaisir, pleurer ne changerais pas les choses, mais j’avouais être toujours affecter par la perte de mon meilleur ami.

« Je sais ça parce que…Alistair était mon ami et j’ai rencontré Njörd. Disons que mon pouvoir me le permet. C’était quelqu’un de bien. Un ami lui-même pratiquement et celui d’Hypnos aussi. »


Je prenais bien garde de parler doucement de façon à ce que personne ne nous entende, sinon notre propre décès deviendrait un risque après tout. Je pris une gorgée de mon thé chaud pour m’aider à calmer le mélange d’émotions qui me submergeait et fermai les yeux un bref moment avant de reprendre.

« Ce serait… également une possibilité pour Skadi éventuellement. Si vous ne préférez pas. J’aimerais tout de même que tu gardes ce que je viens de t’offrir pour toi. Je ne tiens pas à ce qu’absolument tout le monde sache que je puisse mettre des divinités en relations directes. Simplement tu me sembles une bonne personne et je crois que j’ai besoin d’aides pour mes recherches.»

Voilà, je me lançais dans les plans que j’avais établi avec Ali. Recruter, rencontrer les divinités, enquêter. En effet, malgré la perte de deux de nos plus importants membres de notre groupe secret, je n’avais pas l’intention d’abandonner. Alistair n’aurait pas voulu de toute façon. Enfin, si Amelia aimait "voyager" dans un autre monde, c'était l'occasion rêvé pour elle de le faire et "RÊVÉ" c'était bien le mot pour le dire.



◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►

Lawrence vous assaille de questions en 000066
Hypnos vous fait rêver en 00cc99
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Mont Olympe
Mont Olympe
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1726
Localisation : Montréal, Canada
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Double maléfique ou comment passer pour un membre des Avengers Mer 13 Sep - 22:12

Double maléfique ou comment passer

pour un membre des Avengers





Toujours en lui offrant un sourire heureux, je constatais que nous avions également les mêmes goûts, tout du moins en matière de lecture et comme je n'étais pas compliqué et que je lisais de tout, je partageais aussi sa passion pour les livres basés sur des faits réels. De plus, il m'avoua lire pour la même raison que moi, l'évasion que ce hobbit procurait. Nos points de vu semblaient vraiment similaires et je trépignais d'apprendre à le connaître encore plus. Le destin avait bien fait d'entre croiser nos chemins.

Law eut soudain l'air d'avoir une idée brillante puisqu'il leva le doigt mais au dernier moment se retient de partager sa pensée pour une raison qui m'étais inconnue. Était-il encore sous le joug de la timidité ? Ou son Dieu l'en avait empêché ?

Quoi qu'il en soit, j'étais très curieuse de savoir et manquant de tact lui demandais.

« Qu'est ce qu'il y a ?? Tu as eu une question trop indiscrète ou quoi ? »

Le laissant se décider, je regardais dans la salle et me rendis compte que plusieurs groupes nous regardaient en chuchotant. Cependant, lorsqu'ils remarquèrent mon regard posé sur eux, certains détournèrent les yeux et d'autres me firent quelques signes de la main que je leur rendis avant de me reporter sur mon nouvel ami qui reprenait la parole.

« Je suis d’accord…jusqu’à un certain point. N’aurais-tu pas préféré qu’on te demande la permission? On ignore toujours pourquoi ils font cela. Rien ne nous dit qu’ils n’attendent pas quelque chose de nous. C’est aussi sans parler des élèves qui… qui disparaissent? Et les accidents… Combien d’accidents par jour y a-t-il? Et on croiraient qu’ils ne sont pas équipés pour intervenir en cas de problèmes. Enfin, je l’ignore, mais justement, on ne sait rien. »

Ses questions et énonciations n'étaient en rien stupides et je me permis d'y réfléchir un peu avant de lui avancer un peu mieux mes idées.

« À vrai dire, je vais certainement te paraître bizarre mais avant de La connaître, je sentais qu'il manquait quelque chose pour m'épanouir dans la vie. Tu comprends ? Alors soit je suis adepte de la schizophrénie sans le savoir, soit je suis un peu trop altruiste et je préfère ça à la solitude de mon enfance. »

Je m'arrêtais en plein milieu de mon discours pour me remémorer les années où j'étais seule, où mes parents ne voyaient pas l'utilité des enfants, non je préférais mourir que de rester seule une fois de plus. Mais tout cela était désormais derrière moi et secouant la tête, je reviens au moment présent pour réafficher un sourire faux. Cependant, je n'étais pas stupide, mes yeux avaient dû paraître à des lieux de ce café, lui montrant que certaines de mes pensées n'étaient pas toutes joyeuses, que j'avais une part d'ombre en moi et que cela pouvait me hanter.

Je replongeais mon regard dans celui de Law et repris un peu plus confiante.

« Désolé. Pour en revenir à ce que tu avances, c'est vrai qu'on ne sait pas ce qu'ils veulent de nous et même si cela m'intéresse réellement de le savoir, je préfère rester en vie que de disparaître en cherchant trop peu discrètement. »

Je m'arrêtais puis lui proposait mon hypothèse en chuchotant presque.

« C'est peut-être pour cela que certains n'ont jamais réapparu, ils avaient peut-être mis la main sur un truc. D'ailleurs si quelqu'un souhaitait enquêter, il devrait commencer par noter les différents disparus par date et lieu. »

Je me stoppais une fois de plus pour lui offrir un sourire un peu gêné.

« Enfin, c'est vrai qu'ils n'ont pas l'air au point comme tu dis mais au fond que peuvent-ils vraiment faire contre nous ? »

Le petit drame qui s'ensuivit déstabilisa mon ami qui après m'avoir demandé de quoi on parlait, répondit sans faire de demi-mesure.

« Bah c'est qu'il est mort. »

Sous l'immense surprise, ma mâchoire se décrocha et je stoppais tous mes mouvements pour avaler sa révélation, tu m'étonnes qu'il était troublé.

Ma déesse jusque là calmée perdit sa sérénité légendaire pour déclencher une mini tempête de colère et de tristesse dans ma tête, m'offrant ainsi un merveilleux mal de crâne que je tentais de contenir matériellement à l'aide de mes deux mains sur mes tempes et en fermant les yeux.

J'écoutais toujours Law mais seulement d'une oreille distraite et tentais d'aider ma déesse lorsqu'il m'offrit une petite aide.

*Attends, calme toi un peu, comme il le dit, on ne sait pas ce qu'il se passe quand l'hôte meurt, il y a peut-être un espoir

*Toujours optimiste, mais tu ne comprends pas ! J'avais la chance de le revoir, peut-être d'arranger les choses mais le Temps en a voulu autrement. Par Odin, il est peut-être définitivement perdu !

Puis, juste comme ça, elle mit fin à la conversation. Le bon côté c'est que la tempête engendrée par ses émotions se calma un peu, le mauvais côté, c'est qu'elle laissa la place aux regrets et à la tristesse de la Géante qui se recroquevilla au fond de moi.

« Je sais ça parce que…Alistair était mon ami et j’ai rencontré Njörd. Disons que mon pouvoir me le permet. C’était quelqu’un de bien. Un ami lui-même pratiquement et celui d’Hypnos aussi. »

Les larmes aux yeux par compassion pour Skadi, je compris que Law avait lui aussi perdu quelqu'un ce jour là, ou plutôt plusieurs personnes qu'il aimait.

Ne pouvant parler pour le moment, sous le coup des émotions, je me contentais de lui tendre la main et de l'écouter.

Je finis par sécher mes yeux avec ma main libre puis soufflais avant de détourner le regard pour tenter une réponse.

« Excuse moi, Skadi ne s'attendait pas à ça. Je suis désolé pour vous deux aussi. »

Je fis une pause, les larmes remontant à mesure que je parlais, puis les repoussaient, je n'avais pas le droit de pleurer, seul Skadi, Law et son Dieu en avait le droit.

J'essayais de le rassurer aussi, lui montrant qu'il avait bien fait.

« C'est pas plus mal qu'elle sache tu sais, elle peut faire son deuil pour le moment et qui sait s'il ne reviendra pas, merci pour ta sincérité Law. Et ne t'en fais pas je n'ai pas l'habitude de révéler les secrets des autres »

*Skadi ?

Malheureusement je n'obtiens aucune réponse de sa part mais savais qu'elle m'écoutais et je recommençais.

*Tu ne crois pas que ça serait intéressant de rencontrer d'autres Dieux ? Ça te changerait les idées.

Je la sentis remuer sans vraiment refuser et l'annonçais à voix haute.

« Ça serait une super expérience et elle pourrait penser à autre chose. »

Je pris ensuite une gorgée de mon délicieux breuvage puis remontais mes yeux vers l'autre élève, les émotions s'estompant même si je devais avoir les yeux rougis.

« Quelles recherches ? Parce que quoi que ce soit, je suis prête à t'aider. »

Retournant en partie dans ma tête, j'essayais de distraire mon amie intérieure par des phrases absurdes ou en lui parlant de montagne et de neige mais pour le moment elle me demanda de lui laisser quelques instants. Je me crispais légèrement en espérant que cela ne l'affecte pas trop longtemps. Je souhaitais plus que tout retrouver son esprit et ses piques parfois méchantes envers moi mais toujours bienveillantes.






HRP:
 

◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►



Il n'est pas d'hiver sans neige,
de printemps sans soleil,
et de joie sans être partagée.



Amy aborde les autres en #ED7F10 et Skadi repousse les humains en #26C4EC
avatar

Me, Myself & I
Me joindre:
Pouvoirs:
Inventaire:
Eternel Asgard
Eternel Asgard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 191
Revenir en haut Aller en bas
Double maléfique ou comment passer pour un membre des Avengers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» L'orbe maléfique
» aura maléfique , combat ? ... ( libre )
» Obsession Maléfique (feat. Iris)
» Un forum maléfique, oui... mais lequel?
» Comment faire pour gérer le plaisir des gens à xp sans qu'ils ne soient lvls 12 en 3 jours ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Immortalia :: Périphérie - Monde :: ◄ Vieux Galway - Centre-Ville :: ► Pubs & Restaurants-
Sauter vers: